Les Etats-Unis menacés par des coupes budgétaires automatiques

 |   |  784  mots
Barack Obama, lors de son discours sur l'état de l'Union, le 12 février 2013. Copyright Reuters
Barack Obama, lors de son discours sur l'état de l'Union, le 12 février 2013. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si le Congrès ne se met pas d'accord d'ici jeudi soir pour réduire le budget de l'Etat, des dépenses seront automatiquement réduites. Des coupes qui ont de grandes chances d'intervenir... avec des conséquences limitées.

Les mois passent et les dates limites se multiplient. Le 31 décembre, le Congrès américain avait voté un accord à minima pour réduire son budget. Les hausses d'impôts avaient été décidées. Mais il avait reporté de deux mois les décisions à prendre sur les coupes budgétaires.

85 milliards de dollars de coupes cette année

Arrive donc, vendredi 1er mars, la nouvelle date fatidique. Si républicains et démocrates ne s'accordent pas sur les moyens de réduire le déficit budgétaire, les dépenses de l'Etat seront automatiquement amputées de 85 milliards de dollars sur l'année budgétaire en cours - qui s'arrête au 30 septembre - et d'un total de 1.200 milliards de dollars sur dix ans.

Le budget de la défense sera le plus touché, avec 492 milliards en moins sur dix ans. Les dépenses discrétionnaires (tout ce qui ne touche pas les retraites ou la santé : la construction, l'entretien des routes, les douanes,...) subira la seconde plus grosse coupe ("sequester" ou "sequetration" en anglais). En comparaison, fin décembre, le "fiscal cliff" (la falaise fiscale), menaçait d'une baisse des dépenses de 100 milliards de dollars et d'une hausse des impôts pour 500 milliards d'euros sur l'année. Cette baisse des dépenses de 85 milliards d'euros inquiète moins aujourd'hui.

Barack Obama avait décidé de faire subir la plus grosse baisse sur le budget de la défense. Son objectif : faire plier les républicains, habituellement très conservateurs dans ce domaine. Mais une frange du parti exige aujourd'hui avant tout des réductions des dépenses publiques au niveau fédéral "et si c'est le seul moyen de les baisser, alors ils acceptent cette baisse, même sur le budget de la Défense", explique Alexandra Estiot, économiste chez BNP Paribas. Résultat : chaque parti reste campé sur ces positions. Et un accord d'ici jeudi soir reste encore très hypothétique.

0,3 à 0,6 point de croissance perdus

Les conséquences n'en seront pas minimes pour l'économie américaine. Des dizaines de milliers d'employés du Pentagone se retrouveront au chômage partiel, il y aura moins d'agents aux frontières donc plus de temps pour la traverser, moins d'aiguilleurs du ciel donc moins de trafic aérien, ... "Du fait des nombreuses réglementations, cela va provoquer des goulots d'étranglements dont il est difficile de mesurer les conséquences sur l'économie", explique Alexandra Estiot.

Selon les calculs du CBO (Congressional Budget Office, un bureau d'analyses budgétaires indépendant), la dette américaine continuera à augmenter jusqu'en 2015, et ce, malgré ces coupes. Le taux de chômage resterait aux alentours des 8%. Selon différentes analyses, les réduction budgétaires auraient un impact de 0,3 à 0,6 point sur la croissance cette année. "A moyen terme, il existe un risque non-négligeable d'une nouvelle dégradation de la note souveraine des Etats-Unis par les agences de notation (Moody's et Fitch) qui ne l'ont pas fait en août 2011", ajoute Natixis dans une note datant de début février.

Des espoirs...

Au Congrès, démocrates et républicains ont cependant une autre date dans leur calendrier : le 27 mars. A cette date, ils devront avoir voté une "résolution" approuvant le budget de l'administration. Et les premiers effets des coupes budgétaires se feront ressentir. "Il y a de fortes chances que des solutions soient trouvées d'ici là pour diminuer les déficits, en ciblant les programmes et les lignes budgétaires les moins efficaces", estime Alexandra Estiot.

Si les deux partis n'arrivent pas à se mettre d'accord sur cette résolution, certaines activités gouvernementales devront être temporairement arrêtées. Un plus grand risque pour l'économie américaine dont sont conscients démocrates et républicains. Viendra ensuite le 18 mai. Fin janvier, le plafond budgétaire avait été suspendu jusqu'à cette date. L'Etat peut donc emprunter sans se soucier de ce plafond, d'un montant de 16.394 milliards de dollars, qu'il a crevé au 31 décembre. Au 19 mai, un nouveau plafond devra être fixé. La dette américaine aurait déjà dépassé les 16.600 milliards de dollars.

...et pas de stress

Malgré ces blocages récurrents, les Etats-Unis ne subissent pas une perte de confiance. "La question de la politique monétaire aux Etats-Unis est plus importante", fait remarquer Alexandra Estiot, qui ajoute que les inquiétudes sont également plus fortes sur les dettes européennes. "Le stress ne montera pas avant ces baisses automatiques. Mais si cela n'avance pas après, il pourrait effectivement monter". A l'été 2011, rappelle-t-elle, après avoir été dégradés par Standard & Poor's, les Etats-Unis n'avaient pas vu fuir les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2013 à 15:14 :
Si c'est cela arrive ce ne sera pas une bonne nouvelle car tout va aller a volo et l EUROPE en sera la première en mauvaise posture car elle n est pas sur la meme longueur d onde avec ces 16 autres pays et le seul qui pourrait etre quelque peut chahuté c'est l ALLEMAGNE comme toujours et peut etre deux ou trois mais certainement pas notre cher et beau pays;
a écrit le 28/02/2013 à 18:06 :
Il est bon de rappeler que les antibiotiques ne sont pas automatiques en cas de coupes...budgétaires !
a écrit le 28/02/2013 à 16:53 :
Personne dans le monde actuel peut faire le malin.
La complexité économique, les imbrications politiques à de multiples niveaux font qu'il est de plus en plus difficile de diriger un pays quelqu'il soit. Il est bon de toujours accuser l'autre. Mais nous avons tous notre part de responsabilité.
a écrit le 28/02/2013 à 13:41 :
Comme d'habitude un accord sera trouvé .... Ces assoiffé de pouvoir ne baisseront pas le budget de la défense car ils ont trop besoin de montrer qu'ils sont une super puissance . Donc........
a écrit le 28/02/2013 à 13:06 :
NO STRESS...!! Wonderful, YES !
a écrit le 28/02/2013 à 12:53 :
Les Etats-Unis ? Kekseksa ?
Ah oui, je me souviens ... Les auto-proclamés "plus grande puissance du monde". Ceux qui se targuent de démocratie mais qui font des lois d'exception (lois anti-démocratiques et ultra-sécuritaires, bateaux prisons naviguant dans le monde, zones de non-droit telles que Guantanamo, infrastructures de torture institutionnalisées établies dans divers pays du monde, ...) la règle, transformant leur pays en véritable prison pour leurs citoyens (ce qui n'empêche d'ailleurs strictement rien, que du contraire !). Sans oublier que les USA sont le seul pays du monde à être en état constant de guerre (même non déclarée, ce qui ne l'est à jamais gênés) depuis près d'une centaine d'années. Et avec quel succès ! Raclée magistrale et méritée au Viet Nam. Déconfiture prévisible en Irak et en Afghanistan. Fiasco époustouflant de la Baie des Cochons. J'en passe (Mogadiscio, etc) et des pires encore. Ne parlons même pas du 11/9 où les éléments concrets, réels et objectifs plaident pour une version bien éloignée de celle des Bush & Co qui ne trompe plus que quelques gogos serviles...
Quant à la puissance économique des USA... Quelle blague ! Leur dollar peut être imprimé sur du papier-chiotte que ça n'y changera rien. Le pays ne survit vaille que vaille que parce que les vrais investissements sont aux mains des puissances arabes (et notamment le Qatar) et de a Chine.
Il n'y a plus qu'une poignée de bisounours niais, désinformés ou manipulés qui croient encore dans cette monnaie de singe qui ne se représente même plus elle-même et qui ne repose plus sur rien. Bien sûr, nombre de pays qui ont une réelle vision d'avenir, efficace et constructive, n'acceptent déjà plus le USD dans leurs échanges commerciaux et s'en passent fort bien dans leurs opérations financières. Il n'y a plus que les fadasses Européens, toujours à la traîne et qui ne sont jamais que les valets pitoyables et serviles d'un état has been pour se référer au billet vert. Les sarkozy (qui avait fait allégance aux Américains, dans les locaux de l'ambassade US à Paris, avant son élection - devenant ainsi le pitoyable VRP des States avant d'être le psdt des Français qu'il a méprisés et truandés pendant 5 ans), Merkel et autres collabos du nain US conduisent sciemment l'Europe (ce dont tout le monde d'un peu intelligent se fout totalement) et les Européens (ce qui est bien pire !) à leur perte parce qu'ils n'osent pas prendre leurs distances avec un pays qui a tout son avenir derrière lui.
Les Etas-Unis ? Même plus un tigre de papier. Juste un fantoche qui tente encore de jouer les fiers-à-bras sans plus tromper personne. Sauf, peut-être, quelques imbéciles heureux qui n'ont pas le courage de penser par-eux-mêmes et une poignée de nervis dont l'honnêteté, l'intégrité et le courage politique n'ont jamais été les lignes de conduite (pour les noms de certains d'netre eux, voir plus haut).
Réponse de le 28/02/2013 à 13:38 :
Le petit français moyen mais médiocre qui ne sait faire qu'une chose :, de l'anti américanisme primaire, alors que son minable pays, la France, continue de s' enfoncer à cause de gens comme lui, remplis d'orgueil mal placé.
Réponse de le 28/02/2013 à 14:58 :
100% d'accord avec "J'adore", les planqués, à l'abri des problèmes par un salaire et un emploi garantis, passent leur temps à critiquer ceux qui bossent, qui ont des résultats à la sueur de leur front, qui sont fiers de leur réussite !!! la france ? 2000 milliiards de dette et la plus forte dépense inutile d'europe, la descente au fond du gouffre assurée par cette absence totale de gestion, pas de quoi donner de leçons !!!!
Réponse de le 28/02/2013 à 15:31 :
Amusant, votre com', cher "j'adore" !
D'abord parce que le pseudo argument(si l'on ose ainsi dire) de l'anti-américanisme primaire est toujours lancé par des nervis serviles et des crétins incapables de penser par eux-mêmes qui n'ont, justement, aucune contre-argumentation sérieuse, fiable et pertinente à apporter. Ils se contentent de rester les misérables moutons d'un troupeau qui se fait tondre chaque jour davantage.
D'autre part, parce que, victime de votre étroitesse d'ssprit, vous n'êtes même plus capable d'imaginer que l'on peut fort bien ne pas être un franchouillard moyen, baguette sous le bras et fromage qui pue dans le cabas, et que l'on peut tout aussi bien vivre dans un pays civilisé, c'est-à-dire hors des frontières de l'hexagone, victime d'un récent quinquennat dédié à la voyoucratie.
N'étant heureusement ni Français ni habitant de France, revendiquant mon légitime anti-américanisme avec fierté, comme d'autres se camouflent derrière leur pro-américanisme "de" primaire, je vous laisse donc être manipulé et asservi. Vous semblez ne pas avoir d'autre vision. Ou peut-être pas d'autre choix...
Réponse de le 28/02/2013 à 16:44 :
@ c'est quoi les USA ? un vrai délire de contrevérités et déni de réalité à sens unique, rien de positif ! les US sont un grand pays fédéré, ce qui manque à l'europe, et ils ont le sens du devoir, du travail, de la réussite, pas vous apparemment, sans doute un assisté, venez donc à flanbyland, vous serez plus à l'aise à financer le monstre public qui absorbe toute la richesse créée par le monde privé du travail, un planqué du fonctionnariat à détruire l'emploi et dépenser à l'infini...votre mépris pour tout ceux qui rejète la pensée unique est édifiant et bien caractéristique du sectarisme de gauche ; ceux qui travaillent et gèrent bien s'en sortent bien, voila la recette qui coupe court à bien des discours !
Réponse de le 01/03/2013 à 17:44 :
à C'est quoi les U S A ? Ceux qui ne voient que des gentils ""sauveurs"" en les ""Ricains"" vont vous détester ...opposez leur le ""mépris"" !!!
a écrit le 28/02/2013 à 12:33 :
Je ne plaindrais pas les américains qui ont un état bien moins lourds à porter que les européens. Leur logique est implacable : moins d'argent pour l'état fédéral oblige celui-ci à alléger la règlementation et laisser faire l'économie. De là une meilleure responsabilisation de chacun sur sa destinée. Les états européens ont trop souvent attendu la reprise de la croissance américaine , et les initiatives européennes. Ils feraient bien de prendre chacun leurs responsabilités.
Réponse de le 28/02/2013 à 21:44 :
Etat moins lourd ? qui sait ? mais dettes colossales cela est certain ! Tout ce qui est en "réserve" dans les banques centrales de presque tous les pays(à commencer par la Chine !) plus les pétro-dollars plus le "fiscal cliff" ...etc... Mais ... il se pourrait que la Chine fasse bientôt évoluer les choses ! On verra bien ...ce devrait ne pas tarder !!!
a écrit le 28/02/2013 à 11:03 :
Quelle bonne nouvelle les coupes budgetaires ne seront pas de 100 milliards de dollars ce qui aurait étè dramatique , elle seront de 85 milliards d'Euros , de suite c'est beaucoup mieux !!! Ah nos économistes ... Ce qu'ils sont bons !
a écrit le 28/02/2013 à 10:47 :
Ce que veut vraiment la jeunesse : www.librepolitique.wordpress.com
a écrit le 28/02/2013 à 10:26 :
Pourquoi "menacée"???? Pourquoi mettre au negatif une bonne nouvelle. Certes, petite bonne nouvelle mais bonne nouvelle quand meme! Les USA ont faire attention a leurs depenses et c'est tres bien. Il etait temps....
Réponse de le 28/02/2013 à 11:15 :
sans blague? Vous plaisantez j'espère quand vous dites que les USA vont "faire attention" Les américains sont dans une course folle d'émission obligataire qu'ils se rachètent à eux mêmes (ils impriment et se l'achètent car personne n'en veut...des monopoly bunds..) Avec Kyoto nos "alliés" ont déclaré que leur mode de vie n?était pas négociable ....Alors ils impriment et exploitent du gaz de schiste sachant que celui ci n'est même pas rentable (je ne parle même pas de l'impact sur la nature..) Bonne journée
sources : multiples mais suis un bon perroquet...
Réponse de le 01/03/2013 à 17:40 :
Votre ""Sources multiples"" m'a plu car souvent quelques futés proclament : Donnez vos sources !!! Bien sûr : ils ne lisent QUE LIBERATION ( de quoi???-- pas la leur !!!) ou quelque publication de leur parti !!! C'est enrichissant d'entendre plusieurs sons de cloches(eh ...oui!)
a écrit le 28/02/2013 à 9:56 :
la bonne blague! quand on sait que la maigre croissance américaine a été achetée avec des milliards de dettes supplémentaires qui ne seront jamais remboursées! Tout cela est totalement factice!

85Mds de coupe budgétaires pour un pays qui s'endette (déficit!) de plus de 1000 milliards de dollars par an, c'est une goutte d'eau!!
a écrit le 28/02/2013 à 9:43 :
Comment ça pas de sont fait, Q1, Q2, Q3, il ne gouverne rien ni personnes, c'est de la poudre aux yeux, la FED banque privée dirigée en sous-main par les ROCKFELLERS, ont déversés après BUSCH des milliards de dollars sur la planète, du papier juste bon pour les toilettes, Euros, Yen, Livres, idem.
Les banquiers dirigent la planète, le complot est en marche, mais ce complot des élites est découvert, chemtrails, vaccinations, médicaments iatrogènes, pollution, guerres, produits chimiques dans l'alimentation et les cosmétiques, les massacres d'animaux sur la planète, dauphins, baleines, la mal bouffe, un complot mondial contre l'humanité, contre LES HUMAINS.
Réponse de le 28/02/2013 à 10:18 :
faut arrêter de fumer la moquette bien sur un complot contre les humains organisé par les petits hommes verts .
Réponse de le 28/02/2013 à 10:45 :
Moi, j'aimerais un peu de ce papier toilette dont vous parlez : vous m'en vendez à un bon prix ? Je voudrais aussi voir les banquiers qui massacrent les dauphins, vous pouvez m'indiquer un site d'observation ? Pour les reconnaître, est-ce que ce sont ceux qui fument des cigares et ont des chapeaux haut-de-forme ?
Réponse de le 28/02/2013 à 11:15 :
capitalismetliberte, la critique est facile mais l'art et difficile !
Prouves-nous le contraire !
Quand aux petits hommes verts et notamment les gris, s'appellent les miminus (En africain cela veut dire tête de fourmis, mais ce n'est d'ailleurs pas la seule race qui existe dans l'univers, ha ! tu n'est pas au courant, des lectures très inspirante http://www.antonparks.com/main.php)
http://ovniparanormal.over-blog.com/article-le-premier-ministre-russe-dmitry-medvedev-revele-la-presence-d-extraterrestres-113259917.html
Amicalement mon frère humain.
Réponse de le 28/02/2013 à 11:24 :
Vous reconnaissez les banquiers qui s'attaquent aux dauphins facilement. Ils sont dans des orques factices. J'ai effectivement vu a la télé des orques s'attaquer a des dauphins, ce qui prouve pour ceux qui veulent bien ouvrir les yeux que le complot est RÉEL !
Réponse de le 28/02/2013 à 11:28 :
@CathBAL Prouvez-nous le contraire cher ami humain !
C'est en cherchant que l'on trouve, d?ailleurs on en trouve 5 millions à pôle emplois, et pas un dauphin !
http://www.dailymotion.com/video/xdr54f_relier-les-points_webcam#.US8t1xmNDIo
Réponse de le 28/02/2013 à 12:25 :
je sais pas ce que vous prennez CathBAL mais c est du violent Loin de moi l idée qu on soit seul dans l univers (bien au contraire d ailleurs) Mais coller dans le meme complot , les banquiers , les Xenos , les massacres de dauphins et l inflation du dollar c est pas mal ::)))
a écrit le 28/02/2013 à 9:30 :
Certains allemands et pas des moindre on traité récemment les deux leaders italiens Berlusconi et Grillo de clowns, l'ancien ministre de l'Education Nationale de Sarkozy (un guignol dirait certains) a fait de même vis à vis du Président de la République française en exercice à cause de l'humour fin et bien placé de celui ci à l'encontre de son ancien mentor, alors pourquoi ne pas traiter Obama de clown aussi tant qu'on y est, hein, , il y aurait beaucoup d'arguments objectifs pour le faire et il y aurait aussi des arguments pour ne pas le faire (je parle d'arguments pas de menaces dont les fameux drones qui plaisent tant à ce dernier, de vrais jouets qui tuent, décidément on pourrait croire que les amerlocs sont dopés à la mort et à la violence y a qu'a voir leurs films depuis 20 ans, ahurissants d'ennui), je crois que Charlot avait vu juste et pour le coup ce n"était pas un clown ni un pitre ni un guignol, mais un visionnaire.
Réponse de le 28/02/2013 à 10:06 :
a propos des ricains et de la mort, mais c'est sur l'explication est simple, la mort c'est l'industrie qu'il leur reste, fonds vautours, activités financières de rapaces, activités financières de suceurs de sang, et industrie des armes et des armements.
Réponse de le 28/02/2013 à 11:00 :
...j'oubliais... et dans ce qu'il leur reste, il y a leur industrie agroalimentaire et agricole, tout un programme mais c'est vrai que nous quand on voit les pratiques c'est pas beaucoup mieux en France malgré les croyances et en Allemagne n'en parlons pas, circulez abattage industriel puissance méga oblige.
a écrit le 28/02/2013 à 9:14 :
au dernier moment ( miracle des alliances de circonstances ) tout va s'arranger comme d'habitude . c'est comme en france avec la justice et " le risque encouru " dans les faits comme ils disent " ils ne s'applique pas ou extrèmement peu " Obama maitrise les robinets , mais pas tout ce qui en sort !!
a écrit le 28/02/2013 à 9:05 :
Je propose de leur rendre mon ordinateur, je ne m'en sers pas et j'ai fait une overdose de scrabble.
Réponse de le 28/02/2013 à 12:02 :
Tu à raison, je te suis.......
a écrit le 28/02/2013 à 9:00 :
Mais sans ma voiture de fonction comment vais-je faire pour aller à mon déjeuner ?
Réponse de le 28/02/2013 à 12:54 :
Vous n'avez pas de chauffeur? Ni hélicoptère ? Passez le concours de grade au dessus d'urgence !
a écrit le 28/02/2013 à 8:58 :
Un p'tit plan social dans la fonction publique, à l'assemblée nationale et au sénat, c'est si bon de rêver... Par exemple pourquoi ne pas virer les sénateurs qui votent la relaxe des casseurs syndiqués pour faute grave ?
a écrit le 28/02/2013 à 8:54 :
492 Milliards de coupe dans la défense ??? Wow !! Alors là ça va être un taulé chez les républicains Beaucoup de sénateurs sont en "cheville" avec l industrie de l armement lourd c est un secret pour personne soit parce qu ils sont deputés d état où beaucoup d usines sont implantés soit ...pour d autres raisons Ca va promettre de belle scéances !!!
a écrit le 28/02/2013 à 8:52 :
Ce serait amusant de mettre en France ce système en place. Ma voiture de fonction ! Où est ma voiture de fonction ?
Réponse de le 28/02/2013 à 11:26 :
Mon douanier ? Ou est le douanier a l'aéroport ? En chômage technique. Voyons le bon coté. Le prix de la dope va baisser...
a écrit le 28/02/2013 à 8:48 :
....USA, le socialisme soft mène le pays à la ruine. Espérons qu'en 2016, un nouveau Reagan arrive au pouvoir !
Réponse de le 28/02/2013 à 9:14 :
+1 :)
Réponse de le 28/02/2013 à 9:20 :
hheeuu la politique d Obama n a rien à voir avec celle des guignols qui nous gouvernent ! Et il ne faut pas oublier que la dette américaine a été creusée de facon spectaculaire pendant les 8 ans avec Bush et qu il doit gerer ce probleme qui n est pas de son fait ( et par pitié par de comparaison avec Sarkozy c est aussi idiot de comparer Nicolas Sarkozy a Georges W Bush que de comparer Barack Obama a Francois Hollande )
Réponse de le 28/02/2013 à 10:22 :
a Mordra........ : Je parle de Reagan, pas de Bush. Savez-vous lire ?
Réponse de le 28/02/2013 à 12:19 :
vous parlez de socialisme soft US non?? Quant à espérer un Reagan ca revient à esperer un Bush si vous saviez lire les rapports ::) C est l ex cow boy qui a commencer a creuser la dette américaine vers les abysses...La différence?? A l epoque de Reagan la croissance américaine était trés forte l impact de l endettement américain était donc moins visible et surtout moins sensible
Réponse de le 28/02/2013 à 13:44 :
Oui, Obama mène une politique de socialisme soft, avec les résultats que l'on voit : fausse reprise économique liée seulement a la planche à billets, le tout en en endettant massivement l'Etat fédéral. La dette a cru bien plus rapidement sous son mandat que sous ceux de Bush, ne vous en déplaise.
a écrit le 28/02/2013 à 8:46 :
Un logiciel de gestion publique qui, automatiquemet, couperait x % des dépenses et, au même prorata, autant de postes d'élus, serait vraiment une innovation méritant le prix Nobel d'économie et, dans sa version beta, une application immédiate en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :