La Croatie, en récession, rejoint l'Union européenne ce lundi

 |   |  920  mots
Le président croate, Ivo Josipović, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, lors d'une rencontre à Bruxelles, en juin 2011 / Reuters
Le président croate, Ivo Josipović, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, lors d'une rencontre à Bruxelles, en juin 2011 / Reuters
La Croatie fera son entrée dans l'Union européenne ce lundi 1er juillet 2013. Si le pays a connu une période de forte croissance économique après son indépendance en 1991, il affronte, depuis 2009, une grave période de récession. Malgré son arrivée à Bruxelles, son économie reste gangrénée par la corruption.

Un nouveau venu fera son entrée à Bruxelles, ce lundi 1er juillet. La Croatie deviendra ainsi le 28ème Etat à rejoindre l'Union européenne. Après dix ans de négociations, ce petit pays de 4,2 millions d'habitants, situé au bord de la mer Adriatique, pénètre à son tour dans la "cour des grands"... dans une quasi-totale indifférence nationale.

Si l'ancien président, Stjepan Mesic (2000/10), qui a ?uvré pour le rattachement de sa nation à Bruxelles, a déclaré que cette date marquait "la fin d'un long voyage", les Croates restent plutôt insensibles à cet événement.

Seuls 45% des Croates convaincus des bienfaits d'entrée dans l'UE 

Lors du référendum national de janvier 2012 sur l'entrée de la Croatie dans l'Europe, seuls 44% des citoyens s'étaient déplacés dans les bureaux de vote. Et selon un sondage réalisé dans le pays, en mars dernier, rapporté par lemonde.fr, seuls 45% des Croates voyaient leur arrivée dans l'UE comme une bonne chose.

La crise économique a freiné leur engouement. Le gouvernement croate en est bien conscient. Dans une récente interview donnée à l'AFP, le président de la République, Ivo Josipovic (parti social-démocrate) l'a d'ailleurs reconnu : "Oui, la crise est là, mais je crois que nous sommes plus forts unis", a-t-il déclaré.

Si, comme ses voisins européens, le pays traverse actuellement une grave crise économique, sa situation n'a pas toujours été aussi mauvaise.

  • L'âge d'or....

Après la Slovénie en 2004, la Croatie est le second pays d'Ex-Yougoslavie à rejoindre l'Union européenne. Suite à la déclaration d'indépendance de l'Etat croate en 1991 et à la guerre de 1991/95, la Croatie a connu un mini âge d'or économique.

Entre 1994 et 2007, le pays affiche un taux de croissance annuel de 4%. "La croissance d'avant crise, comme dans la plupart des pays d'Europe centrale, a été liée au dynamisme de la consommation, alimentée par le crédit et financé par l'afflux massif de capitaux extérieurs", remarque, ce mois de juin 2013, l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) dans sa note "La Croatie dans l'Union européenen : une entrée sans fanfare".

Les flux d'investissements directs à l'étranger (IDE) ont ainsi cumulé à 4,2 milliards d'euros en 2008, soit 9% du PIB. "Son PIB par tête atteint 60% de la moyenne des pays de l'UE. La Roumanie plafonnait à 40% à son entrée", rappelle Alexandre Vincent, économiste du service "risques pays" à la BNP Paribas. L'économie croate reste boostée par le tourisme, qui représentait 15,4% de son PIB en 2012.

La monnaie locale, la kuna (1 ? = 7,4 kunas), a montré sa stabilité ces dernières années. "Le taux de change est resté stable grâce à la surveillance assidue de la Banque centrale", note Alexandre Vincent.

  • ... Avant la crise

Malgré cela, la crise n'a pas épargné le pays. Depuis 2009, la Croatie est en récession. Le gouvernement table sur une croissance de 0,7% pour 2013. Son économie, fragile, a atteint ses limites. La consommation a fortement chuté et le nombre de chômeurs s'est envolé. Selon Eurostat, le taux de chômage s'élevait à 18,1%, en avril dernier, et grimpait même à 51,8% chez les moins de 25 ans. Un chiffre deux fois plus élevé que la moyenne européenne (23,5%).

La dette publique s'est également creusée, passant de 30% du PIB en 2009 à 51% en 2011. Selon l'agence Fitch, l'endettedement de la Croatie devrait même dépasser 60% du PIB (niveau maximum autorisé par l'UE) d'ici 2018. "L'entrée dans l'Union ne va pas leur apporter des bénéfices à court terme, mais sur les moyen et long termes, ils en tiront forcément des points positifs. Pour cela, il faudra que la Croatie améliore son attractivité et sa compétitivité", précise Alexandre Vincent.

Après Standard & Poor's en décembre 2012, l'agence Moody's a rabaissé la note du pays de Baa3 à Ba1 en février dernier. L'agence avait  justifié sa décision par "l'absence de reprise économique (...) et de consolidation budgétaire".

De son côté, S&P avait critiqué des réformes structurelles et budgétaires "insuffisantes pour favoriser la croissance économique et placer les finances publiques sur une trajectoire plus soutenable".

Pour rentrer dans l'UE, la Croatie a pourtant été obligée de privatiser certaines de ses entreprises publiques comme ses chantiers navals. L'Union européenne va maintenant lui donner un coup de pouce budgétaire en lui apportant une aide de 11,7 milliards d'euros d'ici à 2020.

  • Une économie gangrénée par la corruption

Le pays fait partie des Etats les plus corrompus d'Europe et le gouvernement ne fait pas grand-chose pour endiguer la corruption.  D'après l'ONG Transparency International, la Croatie était, en 2012, placée à la 62ème place en matière de lutte contre la corruption. Loin derrière le Danemark (1ère place) et la France (22ème), mais devant l'Italie (72ème) et la Grèce (94ème).

Pour l'OFCE, la corruption reste "trop présente" pour construire l'économie du pays sur des "bases saines". "Pour se développer, l'investissement nécessite un climat des affaires sain, sécurisé, respectant le droit de propriété et permettant l'éxécution des contrats, ce dont semble encore manquer la Croatie", explique-t-il ainsi dans son rapport.

Dans le classement Doing Business 2013 de la Banque mondiale - qui mesure la réglementation des affaires - la Croatie n'emporte seulement que la 84ème place. Son entrée dans l'Union européenne rassurera peut-être les investisseurs...

>> A LIRE AUSSI POUR ALLER PLUS LOIN :

L'adhésion à l'Union européenne, comment ça marche

Qui sont les futurs membres de l'Union européenne ?


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2013 à 7:24 :
Intégration de la Croatie à l'Union Européenne

http://www.leconomiste.eu/decryptage-economie/60-integration-de-la-croatie-a-l-union-europeenne.html
a écrit le 01/07/2013 à 17:42 :
Ça va nous coûter bonbon : chômage extraordinaire, récession, corruption ....
Ils vont pouvoir s'acheter des BMW à crédit et planter leurs banques que nous sauverons bien entendu, les marges restant bien sur chez Angela.
a écrit le 01/07/2013 à 17:32 :
???????????? quelle absurdité ! nous avions déjà la Grèce !!! et nous en rajoutons une couche avec un pays (au demeurant très sympathique) mais pratiquement en faillite. Encore des millions à verser !. Je n'ai rien contre la Croatie, mais pourquoi ne pas attendre que les pays de UE se refassent une santé ???? décidément je ne comprend rien à la cette politique qui nous enfonce chaque jour davantage !!!
a écrit le 01/07/2013 à 16:30 :
et demain ils appellent AU SECOURS !!! encore un !!!
a écrit le 01/07/2013 à 14:08 :
Super...Fuyons l europe....et quand je pense que j etais un fervent partisan de l Europe...merci les politiques incompetents et corrompus....
a écrit le 29/06/2013 à 17:27 :
J'ai l'impression que l'on n'a pas tiré les leçons des naufrages grecs et Chypriote (fraichement entrés en zone zéro et déjà Kaput ! ).Et encore un...
Pour ceux qui disent kyaka voter contre l'europe...Pour le référendum avez vous vu l'astuce : le peuple vote contre, ensuite viennent Nicolas et Ségolaine qui sont pour la ratification par le parlement (donc court-circuiter l'avis du peuple ).L'alternative : Lepen !
Donc, si on est contre l'europe mais ne voulant pas d'une Lepen -> abstention .
Lot de consolation : un candidat ostracisé Dupond Aigant et un invisible Asselineau ...
Rappel : pour Maastricht, c'est Séguin qui a provoqué le débat et bloqué la procédure pour exiger un référendum.Sinon, Maastricht aurait été ratifié comme partout ailleurs, par le parlement, à l'insu du peuple, sans débat ! (mais seulement de la propagande Ouïste sur tous les grands médias ).
Pour l'avenir, parions qu'ils ont retenu la leçon de 2005 (NON français, NON hollandais, NON irlandais ). Plus jamais de référendum pour les questions d'europe !
Pour compléter, le lavage de cerveau .BHL lors d'un récent débat disait qu'en 2005, les Ouïstes avaient été trop timides avaient gagné de trop peu ( cherchez la vidéo de cette "erreur" sur youtube ou dailymotion )
a écrit le 28/06/2013 à 21:01 :
Je souhaiterais dire directement quelque chose a MME. Marine le Pen : il ne faut pas négliger le peuple. Le peuple suit tous les politiciens ; ce qu'ils font, ce qu'ils ne font pas, ce qu'ils disent ou pas, comme les détectives poursuivent les gens. Le peuple vous juge. Ce que vous faites de bien ou de mal. Donc vous devez respecter par votre discours, les personnes qui vous écoutent. Qu'ils soient musulmans ou pas, qu'ils soient juifs ou non, le peuple sait juger. Il y a une chose importante à retenir. Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l'économie française s'est noyé et se sont les juifs qui l'ont repêché. Nous ne serions pas, sinon, dans cette position. Cela, vous et votre père devez le reconnaître. MR. Le Pen doit aussi reconnaître que les chambres à gaz ne sont pas qu'un détail. Vous ne devez pas suivre le même chemin que votre père. Et en fait vous avez déjà trouvé votre nouveau chemin. D'autre part, les musulmans qui vivent en France sont pour la plupart de nationalité Française. Il y a des cas aussi ou un(e) musulman(e) s'est marié(e) avec un(e) chrétien(ne), et dans ce cas les générations suivantes sont bien intégrées à cette religion. Alors si on insulte un musulman et un juif, vous croyez être gagnante, alors que, en réalité, vous êtes perdante. Voyez le résultats des élections 2012 : je vous confie que SARKOZY n'a pas directement évoqué les musulmans, au débat télévisé avec HOLLANDE. Sinon il aurait gagné au 2nd tour. Il a, à lui tout seul, gagné 48,36 % des voix, alors que tous les autres réunis réunis, ils ont gagné avec seulement 51,64 % des voix. Comme je le disais, le peuple sait juger, et vous, on sait que que vous allez chaque jour un peu plus vers la victoire. C'est le peuple lui-même qui vous choisit, même après avoir été victime par les PS et UMP. Alors votre discours doit être pour tous les français, pour 65 millions de Français. Ne faites pas un discours pour les 4 millions restants comme Mélenchon. D'autre part, moi je n'ai pas vu de juifs qui faisait quelque chose de mal à la France, mais ils sont quand même victimes. Autre chose. Quand vous interdisez de prier dans la rue, en tant que musulman, je suis aussi d'accord avec vous, car l'Islam aussi interdisait de gêner les gens : Avec votre prière, vous ne devez déranger personne. Au contraire, l'Islam a ordonné directement que l'on doit respecter TOUTES les autres religions surtout le Judaïsme et le Christianisme. Les guerres entre les religions sont justes pour le gain de pouvoir pour les inintelligents. Je répète encore que prier dans la rue, pour des musulmans, tous les musulmans condamnent aussi cet acte, parce que nous, Musulmans, jugeons que c'est une fausse image des musulmans, que c'est une image reflétant les faux musulmans.
Réponse de le 28/06/2013 à 22:52 :
Je ne vois pas quel est le rapport entre votre message et cet article qui traite de l'entrée de la Croatie dans l'Union Européenne.
a écrit le 28/06/2013 à 18:13 :
invitation à relire à nouveau le discours du regretté phillipe SEGUIN de mai 2002 -
Nos élus ont véritablement perdu le sens des réalités ou plutôt le bon sens ...cette Europe fédérale n'inspire plus rien , si ce n'est de l'aversion , de l'indifférence , voire du dégout -ILS ONT PERDU LA CONFIANCE DES PEUPLES , ces politiciens et technocrates de tous poils bien plus préoccupés par leur (insignifiante ) carrière -
Le destin des peuples leur importe peu à ces nantis dont la médiocre vision à ?illère a paralysé les énergies
créatives de richesses dont les nations souveraines ont absolument besoin... j'ai vraiment mal à la FRANCE
a écrit le 28/06/2013 à 16:08 :
Plus on est de fous deargentes,plus on rie.
a écrit le 28/06/2013 à 15:47 :
ENcore un pays pauvre pour lequel la Commission va généreusement distribuer notre argent (Barroso s'en fou, il ne paien aucun impot et ce n'est pas son argent). Pendant ce temps, Francais serrez vous la ceinture pour nourrir les autres ... 1789-bis c'est pour quand ?
Réponse de le 28/06/2013 à 16:27 :
1789-bis c'est pour quand ? Le plus vite possible j'espère.
a écrit le 28/06/2013 à 15:38 :
L'europe c'est le club des estropiés
Réponse de le 18/11/2013 à 18:05 :
les croates ne voulaient pas vraiment de l europe.... A part les politiciens qui vont s en mettre plein les poches...
a écrit le 28/06/2013 à 15:37 :
Oh quelle chance mince alors .... un canard boiteux de plus
a écrit le 28/06/2013 à 15:28 :
Mon plus grand souhait ? que l'UE et sa bande de cloportes saute très vite
Réponse de le 28/06/2013 à 19:01 :
Cà veut dire que vous acceptez sauter avec (puisque nous sommes dedans) ?? Pourriez vous m'éclairer svp puisque vous laissez un message assez "dur" ... les gens ralent sans arrêt derrière leur PC, Ils se "mobilisent" pour des idées insufflées par leur poste TV... Étrangement aucune mobilisation pour des pbs de fonds qui les touchent pourtant directement : impôts, écarts de classes, système juridique pitoyable, immunité des personnes publiques ou fortunées etc, dette publique ... Pourquoi ? A qui la faute ? A quoi bon alors ?... se persuader d'être un mouton à un peu différent ?? je ne vois pas trop...
a écrit le 28/06/2013 à 14:58 :
barroso le portugais intronise le croate, la corruption est partout dans la secte poliltique, "file moi ton accord, et je te file mon déficit,"
a écrit le 28/06/2013 à 13:57 :
Youpie pleins de nouveaux émigrants en France qui viendront nous aider dans pleins de secteurs .....
Réponse de le 28/06/2013 à 23:12 :
Non, lorsque les croates émigrent en Europe c'est en majorité en Allemagne, en Autriche et en Italie mais très peu atterrissent en France ( contrairement aux Serbes pour lesquels la France est une destination de choix ) . Ceci est du à des considérations historiques, la France n'étant pas une destination recherchée par les croates qui sont surtout germanophiles. Merci de noter la nuance.
Réponse de le 29/06/2013 à 14:05 :
Votre remarque est exacte, d´autant plus de nombreux allemands ont acheté des maisons de vacances sur la côte et sur les iles a des prix derisoires fin des années 1990 par le biais de Croates car legalement cen n´etait pas possible. Miantenant tout a eté legalisé.
De plus l´Euro du fait des touristes est la 2 eme monnaie du pays..(pour ne ps dire la premiere!). Bref la Croatie est depuis longtemps un satellite du bloc Allemagne-Autriche ... et on se retrouve dans une configuration comme en 1914 !! Mai cette fois sous l´egide d´une Euope Unie qui veut la paix et la prospérité !!

a écrit le 28/06/2013 à 13:54 :
Et nous on pourrait sortir svp .. Ho juste pour prendre l'air ..promis on revient après ....Enfin si vous voulez encore de nous..hihi..
a écrit le 28/06/2013 à 12:11 :
Pas vrai? Ils sont entrés? Je n'y croat pas!
a écrit le 28/06/2013 à 12:01 :
Comptes truques, peuple contre etc...A qui profite le crime...???? A part une revolution je ne vois plus d issue pour empecher cette dictature politico affairiste
a écrit le 28/06/2013 à 11:48 :
Encore une aberration démocratique : plus de la moitié des gens s'abstiennent et le vote est validé ! La raison aurait voulu qu'on l'annule et qu'on renvoie ses concepteurs à revoir leur copie ! Mais non le bonheur des peuples se fera décidément sans leur consentement !Ici comme ailleurs c'est l'oligarchie politique (corrompue par celle de l'argent??) qui décide et on est prié de n'émettre aucune critique ! Le despotisme éclairé à l'européenne !
Réponse de le 28/06/2013 à 14:57 :
Mais enfin qu'est ce que vous racontez ? Il y a eu un référendum, avec une simple question à 2 choix (donc impossible de dire "mon choix n'était pas représenté"). Dans ces conditions, les non votants ont délibérément décidé de laisser le choix aux autres. Le référendum est valide, et tout à fait démocratique.
Réponse de le 28/06/2013 à 18:58 :
Je pensais pourtant être clair en disant qu'un vote n'est pas représentatif de l'avis d'une population quand plus de la moitié de cette population s'abstient ! Les abstentionnistes doivent être impliqués dans la vie politique d'un pays d'une façon ou d'une autre , aux élus de trouver le moyen de les faire se déplacer aux urnes, ils sont payés pour ça ! La démocratie doit résoudre le problème de l'abstention sans quoi elle n'est qu'une coquille vide de sens et n'est que représentation formelle d'une minorité !
Réponse de le 29/06/2013 à 14:10 :
Il y a des democraties ou le vote est obligaoire sous peine de sanctions.
Vous etes bien forcés de faire une declaration fiscale , meme si vou n´avez pas de revenus !
Dire qu unn vote n´est pas reprsentatif quand la moiité de la population s´abstient est faut. Au contraire ceux qui s´abstiennent n´ont pas le droit de l´ouvrir apres ! S il ne sont pas contents, tant pis pour eux !
a écrit le 28/06/2013 à 11:44 :
Bienvenue chez Bolkestein land
a écrit le 28/06/2013 à 11:41 :
Vivement la Turquie ,le Kazakhstan et la mongolie exterieur
a écrit le 28/06/2013 à 11:40 :
le système bancaire de la croatie est en mauvais état.heureusement ,leMES et le FESF permettront a ce pays de ne pas faire faillite brutalement
Réponse de le 28/06/2013 à 15:33 :
Et qu'ils se rassurent les épargnants sont là.... et oui ils pourront bientôt directement se servir sur nos comptes sans notre accord il va de soi (une marche de moins quelle belle idée quelle idée de génie je n'en reviens pas...)
a écrit le 28/06/2013 à 11:26 :
Ils n?étaient pas foutus de gérer une équipe à 7 puis à 12 et ils ont rien trouve de mieux que d?élargir, et donc toujours plus profond dans le gouffre............pourtant l'Union européenne était une brillante idée au départ mais cette Europe à la hâte et basée sur un recrutement d?éclopés ça tient pas la route..
Réponse de le 28/06/2013 à 12:06 :
C'est une fait exprès, plus on alourdit un "ascenseur" et plus on a de chance qu'il descende rapidement, mais le câble a des limites!
a écrit le 28/06/2013 à 11:14 :
On peut pas accueillir, mettons en plus, des pays producteurs de matières premières ? C'est l'absence de ressources naturelles qui plombe méchamment l'Europe, pas le manque de main d'oeuvre au chômage.
a écrit le 28/06/2013 à 10:56 :
Est ce que Barroso nous a demandé notre avis ; encore des salariés à payer au lance pierre comme celà se fait en Allemagne ; bonjour la compétitivité en nous accolant les pays d'europe de l'est aprés la réunification de l'allemagne nous voilà plombés pour un moment par tous ces pays auxquels on a imposé le collectivisme tout celà à cause de la pagaille crée par Hitler en Europe ; on dit merci qui ...
Réponse de le 28/06/2013 à 11:17 :
Il n'y a plus aucune génération d'aujourd'hui, dans quelque pays que ce soit, qui soit responsable de l'abomination hitlérienne.
a écrit le 28/06/2013 à 10:54 :
Welcome the Croatie on the European Titanic,do not forget the life jackets
a écrit le 28/06/2013 à 10:54 :
Vendredi 28 juin 2013 :

Qui sont les futurs membres de l'Union européenne ?

1- Turquie.
2- Islande.
3- Serbie.
4- Monténégro.
5- Macédoine.
6- Albanie.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130626trib000772471/qui-sont-les-futurs-membres-de-l-union-europeenne-.html

Quel est le futur budget de l'Union Européenne ?

Pour la période 2007-2013, le budget de l'Union Européenne était au niveau ridicule de 1,10 % du PIB de l'Union Européenne.

Pour la période 2014-2020, les bisounours fédéralistes voulaient que le budget de l'Union Européenne augmente. Le samedi 19 novembre 2011, les bisounours fédéralistes ont demandé que le budget passe à 1,11 % du PIB, soit 1083,3 milliards d'euros.

Mais neuf pays - Autriche, Danemark, Allemagne, Finlande, France, Italie, Pays-Bas, Suède et Royaume-Uni -, ont rejeté cette proposition jugée trop élevée dans un contexte de rigueur généralisée.

Résultat : pour la période 2014-2020, le budget de l'Union Européenne sera en baisse !

Pour la période 2014-2020, le budget de l'Union Européenne baissera au niveau minable de 1 % du PIB de l'Union Européenne, soit 960 milliards d'euros !

Conclusion : l'Union Européenne accueillera de plus en plus de pays très pauvres, et elle aura un budget de plus en plus faible !

L'Union Européenne n'est qu'un gigantesque château de cartes.

Et le vent qui se lève va le faire s'effondrer.
Réponse de le 28/06/2013 à 23:24 :
Si la Turquie entre en Europe s'en sera fini d'elle et de sa civilisation gréco-romaine et judéo-chrétienne.
a écrit le 28/06/2013 à 10:50 :
Je n'ai rien contre la Croatie, mais on va se retrouver avec un canard boiteux de plus, alors que la mare est déjà trop pleine de presque cadavres, et que les fermiers financiers, étatiques et bruxellois sont complètement déconnectés de la réalité et en plein délire.
Réponse de le 28/06/2013 à 11:12 :
Hélas juste.
a écrit le 28/06/2013 à 10:12 :
Avec une telle équipe de bras cassés, pilotée par un coach lobotomisé, on a de grande chances de remporter la cuillère en bois de l'économie mondiale. Ce n'est pas en accolant entre elles des coques percées de bateaux en ruine qu'on construit quelque chose qui flotte...
Réponse de le 28/06/2013 à 15:36 :
fort bien dit
a écrit le 28/06/2013 à 9:58 :
L'Europe continue à enfler sans que nous soyons consultés ni informés !! ... la rendant de plus en plus ingouvernable, diluant de plus en plus notre poids dans les décisions qui sont prises (si nous avons encore du poids...). l'oeuvre de destruction continue son petit bout de chemin !!
Réponse de le 28/06/2013 à 10:29 :
Et cela veut dire que l'on va aussitôt leur attribué des aides qui seront détournées vu l'ampleur de la corruption !
a écrit le 28/06/2013 à 9:26 :
L?Union Européenne n'est que l?agglomération d?États dont le but est de grossir sans régler le moindre problème, tout en augmentant la concurrence au grand profit des multinationales US, entre autres!
a écrit le 28/06/2013 à 9:23 :
Je me demande si c'est une chance pour la Croatie de rentrer dans cette UE?????
Ils auraient mieux fait de se casser une jambe!!!!
Petite question: Si un pays rentre, un pays peux sortir? Car je suis candidat pour sortir....
Réponse de le 28/06/2013 à 9:57 :
+1000. On est nombreux à vouloir en sortir. 55% en 2005. Combien aujourd'hui ? 70% ?
Réponse de le 28/06/2013 à 10:15 :
+ 10000 reprenons notre destin en main.
Réponse de le 28/06/2013 à 10:33 :
On est encore plus nombreux à vouloir y rester.

Utiliser le rejet du Traité de Lisbonne (qui rappelons-le, avait été transformé en référendum sur le gouvernement, cf les déclarations de Fabius) comme baromètre de la volonté des Français de sortir de l'UE est non seulement faux mais en plus trompeur.
Réponse de le 28/06/2013 à 10:52 :
EN 1992 : 51% pour le OUI avec 70% d'abstention dans un contexte de propagande suréaliste, digne de l'ex union soviétique. EN 2005, 55% de non (référendum bafoué honteusement par nos policiens corrompus). Ne donnez pas aux chiffres l'interprétation qui vous arrange. Sur les forums, au bureau ou au bistrot, sensibilité de droite ou de gauche, vous ne rencontrez majoritairement que des gens qui n'en veulent plus de cette UE qui nous mène droit dans le mur au niveau économique et démocratique.
Réponse de le 28/06/2013 à 11:35 :
On reprend l'excuse que le "français" ne répond pas à la question posée? Que l'on doit surtout pas lui demandé son avis? Que la question est mal posé? Qu'il n'a pas compris la question? Qu'il s'est trompé de bulletin?etc..? Mais, par contre, s'il répond "bien" à la question, on ne l?embêtera plus et on grave ça dans le marbre?
Réponse de le 28/06/2013 à 15:50 :
51% constitue une majorité, aussi peu représentative soit-elle. Quant à la question posée en 2005, elle portait sur l'adoption d'un nouveau traité européen, pas sur une éventuelle sortie de l'UE.

Les statistiques j'en ai fait mon métier, et les interprétations subjectives voire fausses, j'en vois quotidiennement. La vôtre ne fait pas exception. Citer vos amis du bistrot ou les forums est une preuve supplémentaire de la faiblesse de vos arguments.
Réponse de le 28/06/2013 à 16:36 :
Le traîté de 2005 a t-il était rejeté oui ou non ? Pour le reste nous verrons en 2014 mais l'UERSS finira comme tous les "empires", dans les livres d'histoire dans la rubrique "dictatures contemporaines". En ce qui concerne la supposée faiblesse de mes arguments, elle n'a d'égale que celle des européistes convaincus (fanatiques ?) qui refusent l'épreuve des faits.
a écrit le 28/06/2013 à 9:13 :
Cette adhésion est-elle raisonnable!!!!
Réponse de le 28/06/2013 à 10:17 :
ce qui est clair c'est qu'on ne nous demande pas notre avis .
rien que la fait que Barroso soit sur la photo repond a votre question
a écrit le 28/06/2013 à 8:36 :
On pourrait d?ailleurs inventer un nouveau mot.
En Europe nous nous avons les Récessionnistes (groupe des derniers de la classe)!
En Amérique ils sont sécessionnistes !
Ha sacre Europe comme disait Coluche tu nous fais marrer !!!
a écrit le 28/06/2013 à 8:34 :
belle idiotie d'accepter dans la CE un pays d 4 500 000 habitants vec 150 députés
a écrit le 28/06/2013 à 8:29 :
Et bientot la Serbie, Macedoine, Albanie, bref la creme de la creme, bienvenue dans l'UE des 35, le nouveau tiers monde occidental, reve et fabrique par la Commission Europeenne
Réponse de le 28/06/2013 à 10:00 :
L'UE est la face B de l'OTAN. Regardez les pays de l'OTAN et vous aurez la cartographie de l'UERSS dans 10/15 ans. A moins que les français se reveillent enfin et qu'on sorte de cette arnaque européenne.
Réponse de le 28/06/2013 à 10:21 :
en principe, cette structure ubuesque devrait s'effondrer autour de fin 2015, suivant le Grand Reset (implosion du système monétaire actuel?) de l'économie mondiale
Voir Martin Armstrong.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :