Téléchargez
notre application
Ouvrir

Accord de paix pour la Centrafrique signé à Rome

reuters.com  |   |  199  mots
Accord de paix pour la centrafrique signe a rome[reuters.com]
(Crédits : Baz Ratner)

ROME (Reuters) - Le gouvernement centrafricain et 13 des 14 groupes armés actifs en République centrafricaine ont signé lundi un accord censé mettre un terme au conflit ethnique et religieux qui a fait des milliers de morts depuis 2013.

L'accord est le fruit d'une médiation menée par la communauté catholique de Sant'Egidio.

Il prévoit un arrêt immédiat des hostilités et la reconnaissance des autorités légitimes issues des élections organisées en 2015-2016.

La Centrafrique a basculé dans la violence en mars 2013 avec l'arrivée au pouvoir, dans ce pays majoritairement chrétien, des rebelles musulmans de la Séléka et la contre-offensive des milices chrétiennes anti-balaka.

L'intervention de la France en décembre 2013, dans le cadre de l'opération Sangaris, puis le déploiement des casques bleus de l'Onu ont permis de freiner l'escalade meurtrière et de mener une transition politique avec élection d'un nouveau président, Faustin-Archange Touadéra.

Mais la situation reste précaire.

La communauté de Sant'Egidio est un acteur influent de la diplomatie mondiale, menant souvent discrètement des médiations dans des conflits en cours.

(Philip Pullella; Henri-Pierre André pour le service français)