Téléchargez
notre application
Ouvrir

Euronext pour un transfert de la compensation après le Brexit

reuters.com  |   |  344  mots
Euronext pour un transfert de la compensation apres le brexit[reuters.com]
(Crédits : Jacky Naegelen)

LONDRES (Reuters) - L'Union européenne devrait proposer que la compensation des transactions sur les titres libellés en euros soit transférée de Londres vers le continent après le Brexit, a déclaré vendredi le président du directoire d'Euronext, Stéphane Boujnah.

D'importants volumes de transactions en euros sont traités par des chambres de compensation installées à Londres en raison de son statut de centre financier mondial et la Commission européenne doit présenter un projet de réglementation en juin.

"Si la décision est prise de relocaliser la compensation des titres libellés en euros au sein de l'Union européenne, alors nous allons évidemment nous assurer que cela aura le meilleur impact sur le marché d'Euronext et sur ses clients", a déclaré le patron d'Euronext lors d'une conférence téléphonique à la suite des résultats de l'opérateur des Bourses d'Amsterdam, de Bruxelles, de Lisbonne et de Paris.

"Je crois que cette option devrait l'emporter", a-t-il dit.

Des acteurs du secteur et des députés en Grande-Bretagne ont qu'une délocalisation forcée des chambres de compensation perturberait le fonctionnement et la liquidité des marchés.

Yves Mersch, membre du directoire de la Banque centrale européenne, de son côté, a dit jeudi que les banques centrales de la zone euro devaient envisager de prendre des mesures pour conserver le contrôle de la compensation des transactions sur les titres en euros réalisée hors de l'UE après le Brexit.

Stéphane Boujnah juge que 40 à 70% de transactions d'actifs libéllés en euros sont réalisés à Londres et que cela deviendra un problème après la sortie du Royaume-Uni de l'UE en 2019.

"Nous devrions nous attendre d'une manière ou d'une autre à le transfert d'une importante partie de l'activité et de la compensation des actifs libellés en euros", a-t-il dit.

Euronext a dit avoir commencé à préparer ses grands clients à l'après-Brexit.

(Huw Jones, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)