Téléchargez
notre application
Ouvrir

Trump en Floride pour faire le point sur la réponse à Irma

reuters.com  |   |  460  mots
Trump en floride pour faire le point sur la reponse a irma[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

FORT MYERS, Floride (Reuters) - Donald Trump s'est rendu jeudi en Floride pour faire le point sur le passage dévastateur de l'ouragan Irma, le second à frapper les côtes des Etats-unis après Harvey à la fin du mois d'août au Texas.

Au total, Irma, dont la trajectoire a balayé les Caraïbes avant d'atteindre la Floride, a fait 81 morts, selon les derniers chiffres disponibles, dont 38 aux Etats-Unis.

Plusieurs élus de Floride, dont le gouverneur, Rick Scott, et le sénateur Marco Rubio, ont accueilli le président et son vice-président, Mike Pence, à leur arrivée à Fort Myers, sur la côte occidentale de la Floride.

Le chef de la Maison blanche devait s'entretenir avec des responsables chargés de la gestion des secours avant de se rendre à Naples, un peu plus au sud, près de l'endroit où l'oeil d'Irma a atteint le territoire des Etats-Unis dimanche.

Il a rendu hommage au travail des secouristes.

"Quand on regarde l'incroyable puissance de cette tempête, certes des gens sont morts mais en si petit nombre (...) et c'est sans doute à mettre à votre crédit", a-t-il dit.

Après ses deux visites au Texas à la suite du passage de Harvey, c'est la troisième fois en trois semaines que le président des Etats-Unis se rend sur une partie du territoire américain frappé par un ouragan.

Quatre jours après le passage d'Irma, les populations de Floride continuent d'évaluer les énormes dégâts matériels provoqués par la gigantesque dépression.

En plus des graves inondations dans toute la Floride et des destructions totales ou partielles de maisons sur les Keys, archipel d'îles situé à la pointe sud de la péninsule, Irma a mis à mal le réseau de distribution électrique, plongeant dans le noir plus de la moitié de l'Etat au plus fort de son passage.

Jeudi, près de 3,1 millions de foyers et d'entreprises, soit le tiers environ de la population totale, restaient privés d'électricité en Floride et dans les autres Etats touchés par Irma, dont la Georgie.

L'ouragan a aussi perturbé les transports et provoqué des pénuries de carburant. Près d'une station-service sur cinq n'avait toujours pas été ravitaillée jeudi en Floride, d'après les données compilées par la société d'informations Gas Buddy.

Les dégâts assurés causés par Irma se montent à environ 25 milliards de dollars (21 milliards d'euros), soit 18 milliards de dollars aux Etats-Unis et sept milliards de dollars dans les Caraïbes, selon des estimations publiées mercredi par la société spécialisée Karen Clark & Co.

(James Oliphant avec les rédactions de Reuters aux Etats-Unis, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français)