Immobilier : Hollande acte son virage vers l'accession à la propriété

 |   |  751  mots
Le président de la République a besoin de relancer le bâtiment d'ici la fin de son mandat.
Le président de la République a besoin de relancer le bâtiment d'ici la fin de son mandat. (Crédits : POOL)
François Hollande vient d'annoncer des mesures pour faciliter l'accès à la propriété. Un virage à 180 degrés par rapport aux mesures annoncées en début de mandat.

François Hollande misera donc en partie sur l'immobilier pour relancer l'activité d'ici la fin de son mandat. « Nous allons faire une réforme permettant de faciliter l'accès à la propriété en faisant en sorte d'élargir le prêt à taux zéro », a déclaré le président lors d'un discours à Nancy ce jeudi, expliquant que le gouvernement ferait des propositions « dans les jours à venir ». Le prêt à taux zéro (PTZ) sera ainsi applicable à la « quasi-totalité du territoire » pour les logements neufs, ainsi que pour les « logements anciens, à condition qu'il y ait des travaux », a- expliqué François Hollande.

 Baisse des mensualités

Jusqu'ici ce dispositif, qui fonctionne sous conditions de ressources pour les primo-accédants, est destiné pour l'essentiel à l'acquisition d'un logement neuf. Mais depuis le début de l'année 2015, il est également possible d'en bénéficier pour l'acquisition d'un logement ancien aux communes rurales, à condition que des travaux soient réalisés à hauteur d'au moins 25% du coût total de l'opération.

Par ailleurs, François Hollande annoncé que la part maximale du coût de l'opération immobilière que l'emprunteur a le droit de financer avec un prêt à taux zéro va être relevée de 26 % à 40 %. Cette mesure pourrait notamment permettre de relancer l'accession à la propriété en Île-de-France, où les prix de l'immobilier sont les plus élevés, et donc où les jeunes primo-accédants se retrouvent dans l'impossibilité d'acheter. Enfin, le gouvernement va proposer d'allonger la période de remboursement des PTZ afin de faire baisser les mensualités. Le but de cette mesure serait aussi de repousser le différé d'amortissement permis pour un PTZ, et donc de mieux l'étaler dans le temps.

Le PTZ cumule plusieurs avantages

Si le gouvernement mise autant sur le PTZ, c'est qu'il cumule plusieurs avantages : d'une part, son coût budgétaire à court terme est limité. En effet, pour compenser l'effort de la banque qui accorde le prêt à taux zéro, l'Etat lui octroie un crédit d'impôt qui n'apparaitra donc dans les comptes publics que l'année suivante. Ce "super PTZ" annoncé par François Hollande ne coûtera ainsi quasiment rien à l'État en 2016.

Et d'autre part, en cette période de taux d'intérêt très bas, c'est moins le taux à 0 % qui attire l'emprunteur que la possibilité de différer le remboursement du prêt de plusieurs années. Au début de l'emprunt, le primo-accédant perçoit le PTZ comme constitutif d'un apport personnel, ce qui peut débloquer des opérations d'achat.

Une France de propriétaires ?

Du reste, ces annonces de François Hollande sont révélatrices du virage opéré par le chef de l'Etat sur sa politique du Logement. Après une première partie de mandat marquée par la loi Alur de Cécile Duflot, qui visait à redonner du pouvoir aux locataires, l'exécutif se concentre désormais sur l'aide à l'accession à la propriété.

Certes, François Hollande n'a jamais milité pour « une France de locataires » - fidèle à sa ligne politique, il avait préféré promettre durant sa campagne une « France de bien-logés » - par opposition à « la France de propriétaires » que voulait Nicolas Sarkozy, mais force est de constater qu'en cette période de conjoncture économique morose, il s'adapte et se rapproche du message de son concurrent à la présidence de 2012.

Créer une dynamique de hausse des prix

Désormais, François Hollande souhaite en fait créer une dynamique qui enrayera la baisse lente des prix de l'immobilier qui s'est engagée depuis 2012, et qui coïncide avec la baisse d'activité dans le secteur du bâtiment pour le neuf et les travaux de rénovation. Or, le secteur du bâtiment, à l'activité très cyclique, peut à lui seul, du haut de ses 1,5 million d'emplois, redonner de l'air à un gouvernement en quête de chiffres positifs sur l'emploi et la croissance. Par exemple, selon les estimations de l'économiste du Cepii Thomas Grejbine, dans les pays de l'OCDE, « une augmentation des prix immobiliers de 1%  conduit à une hausse du PIB de 0.6%, ainsi qu'à une hausse de 1% de l'activité de la construction ».

Après avoir essayé moult réformes pour relancer la croissance, sans que cela ne se fasse ressentir à court terme, François Hollande mise donc sur l'immobilier. Lui qui a assuré qu'il ne se représenterait pas à la prochaine élection présidentielle s'il n'inversait pas la courbe du chômage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2015 à 1:53 :
Hollande nous fait juste comprendre subtilement qu'il y a beaucoup d'argent disponible dans les caisses malgré ce qu'il nous dit, et qu'il veut le siphonner vers les rentiers via les subventions cachées tel les APL et les PTZ.
Il cherche à retarder l'éclatement de la bulle immobilière. Par la même occasion, il en augmente les dégâts pour le jour où elle éclatera.
a écrit le 02/11/2015 à 14:04 :
Il faut surtout supprimer les lois Duflot et toutes les taxes stupides L'ISF mises en place par les gouvernements successifs pour que les investisseurs puissent se repositionner sur ce marché. et surtout garantir de la pérennité fiscale sur ce sujet . On n'investit pas des sommes considérables sans cela. Enfin il faut des banques digne de ce nom pas des petits magouilleur qui se fond épingler par la justice américaine pour des trafics a base de cupidité avec des pays pas frequentable
a écrit le 01/11/2015 à 11:13 :
Au moins lui nous fait rêver , il fait des promesses avec le sourires et les autres nous promettent des redressements éternels ( faire des efforts ).
Réponse de le 01/11/2015 à 15:59 :
C'est surtout que la baisse du chômage et la relance du secteur industriel et de la croissance de l'équipe Sarko-Fillon ne sont encore visibles. Par contre celles de l'équipe Hollande sont en marche, à suivre les chiffres en novembre et début décembre. Que le FN et l'ex-UMP profitent bien de ces élections. Pour les présidentielles, le bashing UMP-FN a déjà perdu
a écrit le 01/11/2015 à 7:12 :
Les cadeaux!!!électoraux sont toujours les impôts de demain toute aide financée par l'Etat se paie par le contribuable. Peut-être l'emploi ira mieux temporairement car les hausses d'impôts directs ( les baisses sont électoralistes et mensongères) pour combler les trous de Bercy qui depuis quelques semaines ouvrent les robinets électoraux mais les impôts,taxes nationales et locales seront les nouvelles de demain que le gouvernement soit de droite ou de gauche y compris les burlesques de l'économie le FN et son clone le Front de Gauche. Cela aura une incidence dans le remboursement différé du PTZ car les hausses d'impôts et nouvelles taxes pour combler le trou béant de la dette effaceront l'avantage temporaire du PTZ. Ces aides auront une autre conséquence comme d'habitude et plus particulièrement pour le bâtiment une augmentation des coûts de construction, les aides en général profitent avant tout à refaire de la marge chez les constructeurs avec en prime un petit!!!coût de marge plus chez les banquiers type un plus pour ouvrir les dossiers ou autres arguments. Les français ne doivent pas oublier que la France est très endettée frôle les 100 pour cent du PIB, le politique de droite comme de gauche n'arrive pas à enrayer cette spirale et préfèrent jouer sa carte personnelle pour son égo à défaut de gouverner pour la France.
a écrit le 01/11/2015 à 4:54 :
URGENT de ne SURTOUT PAS se laisser séduire : les taxes foncières vont quintupler juste après les élections présidentielles et législatives, idem pour la taxe d'habitation : entrée en application de la révision des valeurs locatives. Ne rien acheter en neuf ou ancien. Beaucoup de ménages avec deux enfants, et trois chambres, paieront 5 fois leurs deux taxes actuelles : 4000eur minimum. Plus sage d'attendre 2018, pour savoir à quelle sauce fiscale nous serons dévorés par le nouveau gouvernement. De nouvelles normes obligatoires contraignantes et couteuses, s'ajoutant aux actuelles, sont en préparation pour l'après présidentielles et législatives. Le nouveau Président et Gouvernement, devront les examiner, pour les confirmer ou les abolir de suite. Il devra aussi impulser la confiance, donc la relance des transactions immobilières et sera contraint de RELANCER LE BATIMENT ( Fondamental, et pour la croissance, et les investissements de toute l'économie, et l'emploi, et donc la baisse du chomage, entrainant confiance et relance générale ) et par la BAISSE de fiscalité sur tout ce qui affère à l'immobilier, et revenus immobiliers, et la suppression de certaines normes : IL FAUT LAISSER PASSER CES ELECTIONS EN S ABTENANT SURTOUT D INVESTIR, le nouveau gouvernement sera contraint à des mesures fiscales bien plus fortes et puissantes, pour relancer le batiment, et les transactions immobilières qui entrainent de suite des travaux, et s'engager à la stabilité et à l'incitation, et la simplification, sur tout son mandat de 5ans minimum. En attendant ces élections, il ne faut surtout pas s'engager dans de lourdes dépenses : immobilier, travaux immobiliers et énergétiques, prolonger sa voiture. N'attendre que les nouvelles sauces avec lesquelles ils vont nous dévorer. L'endettement de La France de 97% en 2015, passe à 101% en 2016, 104% en 2017 de la richesse annuelle produite par chaque Français ( déficits Etat et Sécu, s'y ajoutant, chaque année) Et les taux d'intérêts des emprunts quotidiens de l'Etat et de la Sécu, risquent de doubler au minimum passant de 1.2 à 2 ou 3, accroissant Déficits et Dettes, à des niveaux insupportables ralentissant l'économie déjà en berne. La totalité du produit de l'impot sur le revenu, est devenu très insuffisant pour ne payer que les seuls intérêts de la dette. La déroute de La France est proche : aucune réforme réalisée par les 27 autres européens, y compris la Grece, à qui Moi Président Je ( 17 fois ) exigeait !! avec tant de culot, pour faire oublier un peu la situation de faillite de La France, exigeait toutes les réformes accomplies par tous les pays socialement et économiquement développés du monde, qu'il est lui " Moi Président Je " (17 fois ) " Normal 1er " et ses lunettes non pas Françaises, mais Danoises ) ses resto bien plus chers et très largement, que la brasserie Fouquet's, et le seul à refuser : pour cause de campagne obsessionnelle de réélection, depuis le jour de son entrée à l'Elysée. La France est une bombe à retardement, en surcroit de dette publique. Elle emprunte CHAQUE JOUR pour les dépenses-gaspill du quotidien ( dépenses les plus élevées du monde 57% prélevées sur l'économie Française : l'empêchant de se moderniser et d'investir ), dépenses du quotidien qu'elle ne parvient meme pas à payer malgré la plus forte pression fiscale du monde. Tel un foyer emprunterait pour son pain quotidien, sa lessive, sa garde d'enfants, habillement, logement et laisserait cette charge à ses enfants pour le restant de toute leur vie d'adulte. SURTOUT PAS SE LAISSER BERNER EN INVESTISSANT EN QUOI QUE CE SOIT AVANT LES ELECTIONS PASSEES DE SIX MOIS, et donc le premier budget de la nouvelle majorité présidentielle. Assurer les dépenses vitales et rien d'autre en attendant les élections.
Réponse de le 02/11/2015 à 9:11 :
"les taxes foncières vont quintupler juste après les élections présidentielles et législatives, idem pour la taxe d'habitation : entrée en application de la révision des valeurs locatives"

Et c'est très bien! Ces valeurs locatives n'avaient pas été revues depuis les années 60-70. Mais je suis d'accord avec vous sur l'archaïsme de ce système. La France ferait mieux de s'inspirer du système en vigueur dans des grandes dictatures communistes comme les Etats-Unis, où le montant annuel de la taxe foncière est plus clair : 2 à 3% du prix du bien sur le marché. Avec un tel système, on verra bien pendant combien de temps nos chers retraités jureront la main sur le coeur que le studio minable qu'ils essayent de vendre vaut 400 000€.
Réponse de le 02/11/2015 à 11:44 :
@alatar ou @.... : Il serait temps que vous arrêtiez vos mensonges par desinformation, la fiscalité doit être observée dans son ensemble . Ex dans le prix d acquisition du neuf quel montant de tva aux EU ? Quel amortissement par ex pour un bailleur aux EU ? he bien oui le bailleur amorti pendant 27.5 ans 80 % la valeur de son bien !!! Super niche fiscale vous trouvez pas ? Il est 2 fois plus rentable pour un propriétaire de louer aux EU qu en france . Et vous vous étonnez que les loyers sont chers en france .
Réponse de le 02/11/2015 à 16:17 :
@malcomprenant
"Il serait temps que vous arrêtiez vos mensonges par desinformation, la fiscalité doit être observée dans son ensemble ."

Oui, on sait, l'immobilier est un secteur massacré, déchiqueté, martyrisé par les taxes et impôts, dans lequel les risques d'impayés et de travaux de remise en état sont massifs, le tout dans des villes qui se transforment peu à peu en Bagdad. Le Gouvernement doit tout faire (en aggravant l'endettement et en ponctionnant davantage les actifs) pour "sauver" ce secteur.

Et malgré ce joli storytelling, les prix de vente sont à un record historique et les Français continuent d'y investir le moindre euro qu'ils ont, pendant que nos PME meurent faute de financement.

Donc de deux choses l'une :
- Soit la population française est intégralement constituée d'idiots aveugles.
- Soit l'immobilier en France est encore, malgré un niveau stratosphérique des prix, l'investissement le plus rémunérateur, le moins risqué, le plus favorisé fiscalement, bref, ce que certains appelleraient "des privilèges d'un autre âge", et bat à plate couture TOUS les autres investissement possibles et imaginables.

Il va falloir choisir.
Réponse de le 02/11/2015 à 17:54 :
@alatar : 700 000 transactions dans l ancien et 330 000 dans le neuf ..évitez d insulter plus de 1 million de personnes.
Réponse de le 04/11/2015 à 12:26 :
@malcomprenant
"700 000 transactions dans l ancien et 330 000 dans le neuf ..évitez d insulter plus de 1 million de personnes."

Je n'ai pas insulté les Français, j'ai émis deux hypothèses possibles pour expliquer cette situation dans laquelle, comme vous le soulignez, plus d'un million d'investissements sont faits annuellement. Si ma première explication n'est pas vraie, c'est donc que la seconde l'est : que l'immobilier en France demeure l'investissement le plus rentable, le moins risqué et le plus favorisé fiscalement, et ce malgré "Duflop" qui est censée avoir "tué" le secteur.
Pour les PME et autres entreprises productives, elles attendront, tant pis.
Réponse de le 04/11/2015 à 18:08 :
@alatar: non il s agit pas de 1 million d investissements !!!! Oui les invistisseurs se sont retirés massivement : je ne dis pas que c est une mauvaise chose le départ des investisseurs privés , c est un constat un choix . Non l immobilier n est pas avantagé fiscalement et vous le savez parfaitement : une action fait elle l objet d une TVA , de droit et taxes d enregistrement ? Quelle durée pour les PV pour les actions , 8 ou 22 ans ? Si le rendement des produits financiers sont imposés comme l immobier ( IRPP + CSG) l immobilier subit d autres taxes comme taxe foncière ou TVA sur assurance proprio etc etc ... L immobilier francais est le plus taxé du monde et de loin et j insiste cela explique en partie la " non baisse des prix" . Mais je répète : je vous crois averti et vous le savez mieux que quiconque . PS : essayez une fois pour toute de garder un même pseudo plutôt de ressasser en permanence la même chose sous différents .
Réponse de le 04/11/2015 à 21:26 :
"Quelle durée pour les PV pour les actions , 8 ou 22 ans ?" : Quand vos actions baissent, l'état "sauve" le marché en subventionnant l'achat d'action?
Stop à l'intox, arrêter de faire semblant de ne pas comprendre où est l'escroquerie. Qu'on taxe les PV immobilière comme les bénéfices des entreprises : 30%! Qu'on stoppe le subventionnement des loyers à coup d'APL! Qu'on stoppe le subventionnement des achats à coup de PTZ quand les prix sont trop élevés pour les primo-accédant! Qu'on stoppe le subventionnement à coup de Robien, Scellier, Duflot, Pinel quand les prix sont trop élevés pour les investisseurs!
On verra a combien vous louerez et vendrez vos cages à poule dont les prix sont maintenu par les impôts de leurs locataires!!!
Réponse de le 05/11/2015 à 13:51 :
@malcomprenant:
"non il s agit pas de 1 million d investissements !!!! "
Vous venez pourtant de nous citer vos chiffres de "plus d'un million de Français". Dans un marché où les primo-accédants sont exclus par le niveau des prix (et les secundo-accédants presque exclus également), ce sont donc des "investisseurs" qui raflent.

"Oui les invistisseurs se sont retirés massivement [...] L immobilier francais est le plus taxé du monde et de loin et j insiste cela explique en partie la " non baisse des prix"
On n'aura donc jamais la réponse à la question : si l'immo en France est un enfer fiscal, rapporte bien moins que les autres placements, dans des villes qui sont censées se transformer en bidonvilles du tiers-monde, pourquoi est-ce que les Français y investissent TOUT leur argent, au détriment de TOUS les autres investissements? Pourquoi est-ce que cet investissement censé être moribond dans le discours de nos geignards multipropriétaires stagne à un niveau de prix record dans l'Histoire? Pour information, quand un investissement sur un marché est moribond et inintéressant, les actifs se vendent difficilement, pour une maigre poignée de centimes, ce qui ne semble pas être le cas de l'immobilier dans notre pays.

"PS : essayez une fois pour toute de garder un même pseudo plutôt de ressasser en permanence la même chose sous différents ."
Manque de pot, ce n'est pas moi, il n'est pas impossible que vous ayez plusieurs contradicteurs dans la population.
Réponse de le 05/11/2015 à 19:32 :
@alatar: je retire ce que j ai écrit plus haut : non vous n êtes pas quelqu un d averti! Si plus de 1 million de personnes ont acheté ce ne sont pas des investissements !! Le nombre des investisseurs a brutalement chuté et ne représente que 8 % des ventes . ( Vérifiez vos sources ! ) .J ajoute que vous mélangez tout : Vous comparez par ex fiscalité bénéfice entreprise et fiscalité des particuliers sur immobilier .
Réponse de le 06/11/2015 à 9:20 :
@malcomprenant
"Si plus de 1 million de personnes ont acheté ce ne sont pas des investissements !!"

Peu importe que ce soient des investissements ou autre chose : l'immobilier est un actif, et ce à quoi j'essaye d'obtenir une réponse, c'est à la question :
Pourquoi l'immobilier français est-il le seul actif censé être moribond et inattractif au possible (cf mes descriptions dans les commentaires précédents), mais dont les prix culminent à des sommets historiques? Normalement, le principe d'un actif moribond qu'il faut "sauver", c'est qu'il ne vaut rien à la vente!
Mais je pense que je n'obtiendrai toujours pas de réponse.
Réponse de le 06/11/2015 à 12:18 :
@alatar: c est pourtant simple ! La France est un paradis fiscal et social ..vous niez? Et qu il faut bien payer ..et c est vous en finalité qui payez car l état prélève de 50 à 70 % en impôt sur votre loyer ...cela s appelle la redistribution : 40 milliards sont réinjectés sous forme d aide ( apl 22 milliards dont majorité au hlm, ptz etc ..et 3 milliards de pinel) sur les 60 milliards que rapporte l immobilier ...Vous contredisez? Cela a pour conséquence de maintenir des prix élevés et cela engendre , je n ai jamais dit le contraire , un effet pervers à savoir que les proprios se sont enrichis anormalement mais plus aujourd hui : il n y aura pas d explosion de la bulle immobilière tant qu on remettra pas à plat toute la fiscalité immobiere et toutes les théories sur l offre et la demande ne tiennent plus quand la fiscalité devient excessive .Regardez le prix de l essence , il a peu bougé au regard du prix du baril qui s est effondré ..A votre avis pourqoui?
Réponse de le 06/11/2015 à 16:22 :
@malcomprenant
"c est pourtant simple ! La France est un paradis fiscal et social ..vous niez?"
Un paradis fiscal... Effectivement, où sont donc ces milliers d'actifs et d'investissements moins taxés que l'immo, que vous nous citez à longueur de journée?

"Et qu il faut bien payer ..et c est vous en finalité qui payez car l état prélève de 50 à 70 % en impôt sur votre loyer"
Personnellement, sur mon studio meublé en micro-BIC sans aucune manip particulière (toutes les cases fiscales "par défaut" cochées, rien de spécifique, aucune "optimisation", il me prend 12%, mais je dois être le seul dans ce pays, et avoir une chance inouie.

"...cela s appelle la redistribution : 40 milliards sont réinjectés sous forme d aide ( apl 22 milliards dont majorité au hlm, ptz etc ..et 3 milliards de pinel) sur les 60 milliards que rapporte l immobilier ...Vous contredisez? Cela a pour conséquence de maintenir des prix élevés"
Vous reconnaissez donc que les subventions (PTZ, APL et autres déversements massifs d'argent public pour augmenter artificiellement le prix que peuvent payer les acheteurs et locataires) font les prix stratosphériques, et qu'il faut y mettre fin au plus vite dans les zones où les prix sont totalement décorrélés des salaires... Intéressant.
Réponse de le 06/11/2015 à 17:18 :
@alacar: non ce ne sont pas les aides qui font que les prix se maintiennent ou augmentent mais la fiscalité qui est nécessaire pour financer ces aides et bien sûr que comme vous je préférerai qu on supprime les APL. Vous avez évoquez votre cas personnel , oui le risque est que tous les bailleurs ne louent plus qu en meuble régime micro bic; pour ma part un studio à bordeaux j ai presque 2 mois de loyer de taxe foncière ( verifiez), irpp ( je ne suis pas rentier mais juste limite 30% ce qui correspond à 2200 de revenu salarial pour un celibataire) + CSG 15 % soit un revenu net de 150 e pour un loyer de 500 environ ..Comment voulez vous que je baisse mon loyer ? De plus pour un appartement contrairement aux placement financiers je provisionne un mois de loyer pour travaux : vous avez beaucoup de chance de posséder un logement dans lequel il n y a aura jamais révision de toiture façade peintures etc..Les loyers ne peuvent baisser que si les prélèvements fiscaux diminuent or ils augmentent .Les prix c est strictement la même chose : imaginons que demain on baisse la tva de 20 à 5 % sur le neuf immédiatement ( comme dans les années 80)..non seulement les prix du neuf baisseront de 15% mais l ancien suivra mais c est contraire à la politique de redistribution : il faut bien trouver l argent pour financer aux plus défavorisés.
Réponse de le 09/11/2015 à 1:23 :
"non ce ne sont pas les aides qui font que les prix se maintiennent ou augmentent" : Et pourtant, les professionnels réclament ces aides pour que le marché redeviennent fluide à des niveaux de prix stratosphérique. Mieux, ils anticipent le retour de la hausse des prix dès que les aides sont réactivées!
Arrêtez voir de nier l'évidence!
Réponse de le 09/11/2015 à 1:28 :
Au fait, @malcomprenant, si la soupe est si mauvaise, pourquoi est-ce que vous ne vendez pas?
Réponse de le 09/11/2015 à 12:30 :
@hum : Pour plusieurs raisons ..1) vous oubliez qu un bailleur ne dispose pas de son bien . Oui on peut vendre un bien loué mais cela est extrêmement difficile compte d une rentabilité proche de zéro.le mieux dans tous les cas est d attendre la fin du bail 2) À l échéance du bail compte tenu d une PV qui m empêche de racheter à un prix équivalent ..ba oui si je vends un studio au prix du marché pour acheter dans un autre endroit au prix du marché je peux pas ...je fais donation à mes enfants
ou même leur vends à un prix un peu inférieur au marché ( ce que me permet la fiscalite) C est pô juste!!! ). Je garde car vous oubliez en permanence que la majorité des bailleurs ne sont pas rentiers et n attendent pas le fruit d une location pour vivre . Il y a quand même quelque chose de certain et je ne suis pas seul à faire : il est exclu de réinvestir en france et stupide de penser comme beaucoup que si l on investi dans l immobilier c est au détriment de l investissement entreprise mais tout est lié . Je vous répète, les chiffres sont alarmants ! les bailleurs se retirent , ce que vous souhaitez, on aura les conséquences dans quelques années .
Réponse de le 10/11/2015 à 13:32 :
@malcomprenant
"Je vous répète, les chiffres sont alarmants ! les bailleurs se retirent , ce que vous souhaitez, on aura les conséquences dans quelques années ."

Vous voulez dire que les prix risquent de "s'écrouler" et le secteur de devenir "sinistré"? (en français : un retour des prix à un niveau moins délirant par rapport au niveau des salaires). Vous voulez dire que le logement va de moins en moins être un bien spéculatif que s'échangent les "investisseurs" et de plus en plus un logement, habité par des gens qui vivent du revenu de leur travail, payé avec le revenu de leur travail et non avec des gains spéculatifs précédents ou de l'argent tombé du ciel parce que Papa a fait une donation ou a eu la bonté de mourir? Mon Dieu mais c'est horrible, vous n'y pensez pas!
Réponse de le 10/11/2015 à 14:50 :
@alatar : c est vous qui faites exprès de pas comprendre ! Quand je dis que le retrait des investisseurs est alarmant cela veut pas dire qu ils se retirent parce-que les prix vont baisser cela veut dire alarmant si tout le monde fait comme moi et ne louent plus ...Je souhaite comme vous que les prix baissent surtout à paris mais ne rêve pas.
Réponse de le 10/11/2015 à 21:15 :
"Quand je dis que le retrait des investisseurs est alarmant cela veut pas dire qu ils se retirent parce-que les prix vont baisser cela veut dire alarmant si tout le monde fait comme moi et ne louent plus ..." : Conserver un logement vide, c'est perdre de l'argent. Donc si vous vous retirez tous, vous vendrez et ce seront des ménages de propriétaire occupant qui vous remplaceront.
Quel drame comme le dit Alatar! Et quel drame pour le bâtiment : Vos PV se transformeront en rénovation visant à faire baisser la facture énergétique (la fameuse chose qui n'est jamais là dans les remises à neuf de ceux qui ne payent pas la note EDF/GDF).
Les seuls perdants seront les méritants petits héritiers qui attendaient les sous de papa pour vivre!
Réponse de le 11/11/2015 à 7:53 :
@hum @alatar: votre problème est que vous partez d un axiome qui est faux : vous considérez comme on le lit en permanence le bailleur comme un rentier c est à dire une personne vivant du produit de ses locations. Je vous invite donc à relire le profil type du bailleur ( étude faite parle crédit immobilier) qui vous dira que le bailleur est en majoritairement un cadre ou salarié qui a investi dans le but de se constituer une retraite complémentaire ( je sais que la retraite par capitalisation est un gros mot en france) .Ce salarié a tout simplement fait un placement " père de famille " comme disent les banquiers ...placement avec crédit bancaire . Vous êtes sérieux quand vous pensez qu en 98 j achetais en pensant que les prix allaient doubler ? Vous imaginez le bailleur " rentier cupide" compter comme picsou toutes ses pieces d or ou faire l évaluation de ses biens tous les matins? Non messieurs ,je possède un studio il vaut un studio que les prix montent ou non c est strictement pareil . Si je dois vendre pour un autre projet mon studio ne vaut plus un studio .Si je dois construire comme je l ai fait pour ma résidence principale et faire le même devis et bien les prix ont doublé du fait des normes et de la fiscalité . C est donc l état lui même qui m oblige à pas vendre et pas louer : effet pervers d une fiscalité et de lois toujours plus favorables aux locataires ..hier encore une nouvelle loi allége les documents que doit présenter le locataire .Oui @hum je suis perdant car je dois m acquitter de taxes foncieres ou autre mais vous oubliez encore l axiome premier : mon studio qui me rapporte clopinettes et ennuis n est pas mon revenu essentiel donc je peux attendre , le louer à amis ou membre de ma famille dans quelques temps .
Réponse de le 11/11/2015 à 12:45 :
@malcomprenant
"Quand je dis que le retrait des investisseurs est alarmant cela veut pas dire qu ils se retirent parce-que les prix vont baisser cela veut dire alarmant si tout le monde fait comme moi et ne louent plus"

Très bien! Prochaine étape : accroissement de la taxation du vacant en zone tendue, et là les ventes vont commencer à se faire, à des niveaux réalistes par rapport aux salaires des Français, et au profit de gens qui voudront faire des choses bizarres avec ces logements, comme par exemple habiter dedans au lieu de s'en servir comme support spéculatif doublé d'une rente.
Réponse de le 11/11/2015 à 18:56 :
@alatar : oui c est une solution ..créer une surtaxe logement vacant+ sursurtaxe
habitation + sursurtaxes nouvelles etc ..sauf que c est limite inconstitutionnel dans un pays non communiste : droit de disposer de la propriété comme on le souhaite .Mais qu importe non seulement l impôt punition ne marche pas mais en plus il ne fera qu augmenter les prix.
Réponse de le 12/11/2015 à 5:43 :
hum et alatar ont parfaitement raison, pour résumer la demande artificielle créee à coups de carottes fiscales ont fait que le logement a été pris pour tirelire par les rentiers, n'a pas produit davantage de logements en fin de compte et a finit seulement par faire grimper les prix par une demande supplémentaire attirée et indésirable.
Réponse de le 13/11/2015 à 13:28 :
@malcomprenant
"oui c est une solution ..créer une surtaxe logement vacant+ sursurtaxe
habitation + sursurtaxes nouvelles etc ..sauf que c est limite inconstitutionnel dans un pays non communiste : droit de disposer de la propriété comme on le souhaite .Mais qu importe non seulement l impôt punition ne marche pas mais en plus il ne fera qu augmenter les prix."

Il faut croire qu'on a encore BEAUCOUP de marge, vue votre totale incapacité, malgré mes demandes répétées, à me citer le moindre "investissement" qui soit plus attractif que l'immobilier, moins taxé que l'immobilier, plus rentable que l'immobilier, et aussi protégé que l'immobilier, avec l'Etat qui lance des "plans" pour "sauver" le secteur (traduction française : la hausse éternelle et vertigineuse des prix des actifs) dès que la moindre menace d'une micro-baisse plane.

On pourra dire que "le droit de propriété est menacé" et que "bouh l'immobilier est maltraité" dès que les Français envisageront le moindre autre investissement, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Réponse de le 13/11/2015 à 19:05 :
@alatar : mais vous avez raison !!Aujourd'hui aucun placement ne rapporte de l argent . Alors il faut pas s'étonner que les comptes bancaires genre PEL CEL LDD etc soient plein à craquer ..Pour reprendre mon exemple en 1998 j investissais dans l immobilier , un studio et j investissais aussi dans la bourse ..Dites moi @alatar ? : combien le CAC en 2000 ? 6900 !! Le CAC devrait être au moins à 10 000 aujourd hui ...Je ne sais pas trop quelles lois sont passées en 2000 ? On ne m y reprendra plus ! Je fais par conséquent comme la majorité des gens : un livret A pour moi pour mon épouse mes enfants et mon chien ! Je n investis plus . Voilà ce qui est alarmant mais vous pouvez aussi sursurtaxer les livret A PEL etc mais vous n obligerez jamais personne à investir .
a écrit le 31/10/2015 à 13:02 :
« une augmentation des prix immobiliers de 1% conduit à une hausse du PIB de 0.6%, ainsi qu'à une hausse de 1% de l'activité de la construction ».

Cette phrase est trop belle pour être vraie.
Réponse de le 31/10/2015 à 16:59 :
Ben c'est logique, quand les prix augmentent, la richesse totale augmente. Et quand le prix immobilier grimpent, il faut construire de l'immobilier moins cher pour les gens qui n'ont plus les moyens.
Réponse de le 31/10/2015 à 18:40 :
D'accord avec Gringo, la phrase n'est pas crédible. Une hausse des prix de l'immobilier signifie une hausse de la valeur du patrimoine existant, pas une hausse de l'activité.
a écrit le 31/10/2015 à 12:22 :
Tout ce qu'il réussira a faire c'est de maintenir le parc immobilier hors d'atteinte par le maintien artificiel des prix de vente!
a écrit le 31/10/2015 à 10:43 :
Inversion de courbe réussi et dérapage retardé. FH garde le cap de la confusion et du populisme.
a écrit le 31/10/2015 à 9:31 :
Vous doutez encore de l'éclatement de la bulle immobilière?

Chacun des éléments ci dessous suffit à faire baisser les prix, alors en cumulé, on peut s'attendre à une vente panique dans les mois à venir:

Chômage. Emplois précaires. PapyBoom. Baisse des loyers. Hausse des taxes proprio. Baisse de la rentabilité locative. Fuite des investisseurs de l'immobilier qui n'est plus un investissement viable pour de longues années à venir. Engorgement supplémentaire de l'offre. Indice de tension immobilière (dit "iti") en chute libre (0,4 en France). 2,5 vendeurs par acheteur. Encadrement des loyers. Hausse annoncée des taux d'emprunt (manque à gagner pour les vendeurs qui n'auront pas vendu avant la fin de l'été). Taux réel non intéressant pour les acheteurs (taux d'emprunt moins inflation). Fuite des retraités "aisés" à l'étranger (Portugal, Thaïlande), Fuite des jeunes actifs à l'étranger (USA, Canada, Australie). Engorgement supplémentaire de l'offre par rapport à la demande. Century21 annonce 15% de baisse "mécanique" par 1% de hausse des taux d'emprunt, tout effet de conjoncture mis à part. Courbe de dépendance de la population française en hausse. L'Etat vend en pagaille ses biens. Le comité de Bâle 3 va limiter les crédits (les solvables pourront emprunter moins qu’avant)...
Ceux qui n'auront pas vendu très bientôt verront la situation se dégrader pendant la durée du papy-boom (30ans).
Il ne fera pas bon être propriétaire...
Réponse de le 31/10/2015 à 13:14 :
C'est faux. Y aura pas éclatement de la bulle dans les grandes villes et agglomérations, car y a beaucoup plus de demande que d'offre. Et ça n'est pas prêt de changer. Votre bulle n'existe que dans la province et les petites villes où personne ne veut aller. Et encore, même là, les prix ne baissent pas, car les retraités, qui ont accumulé de l'argent toute leur vie, vont y vivre.
Réponse de le 31/10/2015 à 22:17 :
"Y aura pas éclatement de la bulle dans les grandes villes et agglomérations, car y a beaucoup plus de demande que d'offre." : Tout à fait! Et les jeunes qui achètent à 200 000 euros sur 25 ans vendront dans 10 ans à 400 000 euros. Ils pourront ainsi acheter plus cher, comme leurs aînés dans la pyramide de Ponzi...
Allez, allez, la demande, c'est bien, reste à ce qu'elle soit solvable.
Réponse de le 01/11/2015 à 1:13 :
Oui, oui, ... D'ailleurs c'est bien connu, l'immobilier est un mauvais placement.
Faites travailler votre livret A, et n'oubliez pas de payer votre loyer.
Réponse de le 01/11/2015 à 15:23 :
"Faites travailler votre livret A, et n'oubliez pas de payer votre loyer." : Au moins, le livret A ne perd pas de sa valeur contrairement aux achats immobiliers récents. Pourquoi pensez vous que les OAT 10 ans sont sous les 0.8%? Parce-que l'immobilier est un placement sûr sur lequel se ruent les financiers?
Réponse de le 01/11/2015 à 18:36 :
"Bulle immo" , encore une fois vous avez tort : même si la demande n'est pas solvable, les gens préfèrent se serrer la ceinture et vivre dans une grande ville. Et ceux qui ne peuvent plus suivre, vont habiter dans des petites villes moins chères. Et ce mouvement va durer des dizaines d'années, car il y a des millions de logements dans les petites villes où les moins riches vont habiter. Donc la bulle ne va pas éclater. CQFD.
Réponse de le 02/11/2015 à 9:06 :
@pas de bulle
"même si la demande n'est pas solvable, les gens préfèrent se serrer la ceinture et vivre dans une grande ville. "

Les faits vous donnent raison pour le moment : suite au triplement des prix immo entre 1997 et 2012 (période où les salaires n'ont augmenté que de 20%) aujourd'hui, les jeunes qui achètent leur logement gagnent beaucoup plus que les générations précédentes. Malgré cela, ils achètent plus petit, plus cher, s'endettent pendant plus longtemps.
Pour ce qui est de la génération des plus de 60 ans d'aujourd'hui, ils sont la première génération de l'Histoire de France à avoir vécu mieux que leurs ancêtres ET mieux que leurs descendants.

Résultat : Paris qui devient une ville-musée, les entreprises françaises qui souffrent du "coût du travail" (quand il faut gagner minimum 1500€ par mois pour louer une chambre de bonne et 2100€ par mois pour louer un studio premier prix, les salariés demandent au minimum ces salaires) et les jeunes diplômés Français qui partent en masse à l'étranger (curieusement, la perspective de gagner 3 SMICs par moi mais de tout juste vivoter dans un studio pour lequel ils se sont endettés au maximum de leur capacité sur 25 ans ne les enchante guère).

Reste à voir combien de temps ça va durer.
a écrit le 31/10/2015 à 8:29 :
Etrange conclusion : la hausse de l'immobilier serait une bonne nouvelle pour l'économie ?

Ah bon ? Pourtant, les salaires, eux, n'augmentent jamais. Qui va pouvoir se payer un logement avec des hausses continues ?

Le seul avantage est bien entendu pour les dominants et les patrons : avec des salariés endettés de plus en plus longtemps, et avec des mensualités tjrs + élevées, ces salariés seront de gentils toutouts dociles tant ils seront étranglés par leurs crédit.

Par contre, cela signifie aussi qu'il ne restera plus rien pour le reste de l'économie...
Réponse de le 31/10/2015 à 13:13 :
2015, les salaires auront augmenté de plus de 2%, dernière estimation: +2,4%
........
Et les entrepreneurs prévoient une augmentation de 2,6% pour 2016.
"Cette étude a été réalisée en interrogeant 390 entreprises de toutes tailles et dans tous les secteurs" Cabinet Aon Hewitt
Réponse de le 02/11/2015 à 8:55 :
@Marco1
"2015, les salaires auront augmenté de plus de 2%, dernière estimation: +2,4%"

2000 à 2012 : les prix de l'immo ont augmenté au bas mot de 10% par an.

Bilan : entre 1997 et 2012, les prix de l'immo ont augmenté de plus de 200%, alors que les salaires ont augmenté de 20% sur la même période.
Mais selon certains, cette situation est viable...
a écrit le 31/10/2015 à 8:18 :
Et pas loin ...!
a écrit le 31/10/2015 à 8:16 :
Que prévoit Hollande pour alleger la pression fiscale sur la classe moyenne?

La coupe est pleine et la révolte à la porte !
a écrit le 31/10/2015 à 7:45 :
Il en fait des virages ce gars. Après avoir détruit l'apprentissage en début de mandat, il essaie là aussi de changer de cap.
Bref, une vraie girouette qui ne s'est pas où il faut aller. Je lui conseille la case sortie en 2017 (retrait de permis). De grâce, l'autre camp, ne nous mettez pas en face l'infiltré du Quatar qui est tout aussi déboussolé quand c'est pour piloter la France.
Réponse de le 31/10/2015 à 9:42 :
Il faut du neuf et en finir avec les vieux menteur
A l'élysee ce n'est pas un poste d apprenti si on échoue une fois on est viré pour toute sa vie
Surtout si on a menti comme normal 1 Er et jo Dalton à talonnette
Réponse de le 31/10/2015 à 21:57 :
Défaire ce qu'avait fait Sarkozy ou faire l'inverse était le seul programme de Hollande. Devant le désastre généralisé, il est bien obligé de changer son fusil d'épaule. Sans trop savoir où il va...
a écrit le 30/10/2015 à 21:23 :
Alors maintenant on veut réparer les c-------- de Duflot? Ce gouvernement socialiste est caricatural. Une calamité. Ce qui est surprenant, c'est leur suffisance. Leur mine satisfaite a quelque chose de méprisant. Ils se foutent des gens, en long, en large et en travers.
Réponse de le 30/10/2015 à 23:43 :
Le pire est qu'il croit qu'il a une chance en 2017
Ils vont prendre une raclé au régionale et si les socialos s'entête à remettre Hollande il n'ira pas au 2 eme tour

Réponse de le 31/10/2015 à 10:44 :
@Markus,
le dispositif Duflot est remplacé par la loi Pinel depuis octobre 2014 avec des modifications beaucoup plus accommodantes pour l'investisseur.
a écrit le 30/10/2015 à 21:16 :
Faut il parler de virage ou de énième louvoiement?? Normal pour un stagiaire débutant ... mais au bout de 36 mois??
a écrit le 30/10/2015 à 16:56 :
Moins de lois avantageant les locataires,moins de taxe foncière et de csg sur les revenus de l'immobilier qu'il agisse un peu moi président!!
a écrit le 30/10/2015 à 15:58 :
L'énarque a donc perdu 3 ans et demi.
Que de souffrances imposées au peuple français par son incompétence et son dogmatisme
a écrit le 30/10/2015 à 15:30 :
il est temps d'instaurer un "droit universel au crédit)savez vous que de nombreuses personnes qui ne touchent que les minimas sociaux ont un pouvoir d'achat supérieur a celui d'un petit salarié!ils sont donc bien plus solvables mais comme ils n'ont pas d'emploi on leur refuse tout crédit!mettons fin a cette injustice!
Réponse de le 30/10/2015 à 16:59 :
Bientôt tu nous feras croire que les chomeurs sont plus riches que les travailleurs.
a écrit le 30/10/2015 à 15:14 :
c'est la preuve par neuf que le fromage est bien gras à l'Elysée Et les élections s'approchent mais çà ne marche pas ha ha
a écrit le 30/10/2015 à 15:10 :
Il n'a toujours pas compris qu'il faut justement faire baisser les prix de l'immobilier qui ont augmenté de manière irrationnelle ces dernières années au point que tout le salaire d'une bonne moitié des français passe dans le loyer. Ainsi, ils ne peuvent pas mettre de côté pour devenir propriétaires ni réinjecter de l'argent dans une consommation créatrice d'emplois. Qu'on ne vienne pas me parler de la loi de l'offre et de la demande qui n'est et n'a toujours été qu'une fumisterie...
Réponse de le 30/10/2015 à 15:29 :
la loi de l offre et la demande fait jsutement que les prix baissent ! c est le tat avec les PTZ, les PInel et autres qui maintient les prix haut en solvabilisant la demande (ou en l augmentant par des gens qui veulent juste defiscaliser) !
Réponse de le 30/10/2015 à 16:13 :
@cd : mais quand allez vous arrêter vos idées reçues ! Le duflot/pinel c est maximum 30 000 logements soit 10% au maximum du neuf ( 330 000) ..queues de cerise!
a écrit le 30/10/2015 à 14:49 :
Mais qu'ils arretent de soutenir cette bulle immobiliere.
Les prix ont été multipliés par 3 en 20 ans
Resultat : pauperisation de tous les jeunes (de tous ceux qui sont en phase d'investissement immobilier pour se loger - soit primo accedant soit cherchant une piece de plus suite a l'arrivee d'un enfant) pour nourrir une fois de plus les "vieux" qui revendent une fortune leur appartement parisien pour profiter de leur retraite dans le sud

Entre les retraites, la dette et l'immobilier, les vieux auront vraiment tout pris aux jeunes en terme financier (il faut ajouter le marché de l'emploi sclerosé avec des 50-55 ans surpayé et surprotegés + des jeunes en CDD / interim / stage / VIE pour en avoir vraiment assez de cette société francaise de rentiers qui ne protegent que les vieux

Enfin les politiques ont raison, seuls les vieux votent, les jeunes préfèrent partir s'ils ont la chance de le pouvoir ou rester a se lamenter
Réponse de le 30/10/2015 à 15:01 :
C'est faux, car il y a plein de jeunes qui font des études et qui trouvent un très bon boulot. Mais c'est une minorité, car étudier nécessite des sacrifices et des efforts, ce que peu de gens veulent faire durant leur jeunesse.
Réponse de le 30/10/2015 à 15:15 :
Oui enfin, notre immobilier est en baisse depuis un certain temps, il ne faut non plus trop tirer vers le bas les prix! Le problème est plus les salaires qui vont en face! les prix ont bien monté en Allemagne et au Royaume-Uni pendant qu'ils baissaient chez nous. Donc c'est certainement le bond moment pour relancer le BTP après les investissements et les programmes industriels du futur ! Puisque la reprise est là, les salaires vont augmenter et si les industriels sont bien montés en gamme, les salaires vont encore augmenter. On ne va pas tirer le BTP français vers le bas!
Industries et services haut de gamme = salaires en correspondance = la seule solution viable pour la France! L'immobilier suivra
Réponse de le 30/10/2015 à 15:24 :
@études: tout à fait, ce n'est pas une question de chance ou de malchance, mais de volonté ou de paresse à faire quelque chose dans sa vie et de sa vie.
@michel: 1) les retraites sont le résultat de cotisations pendant toute une vie et pas un cadeau bonux. 2) la dette n'est pas le seul fait d'une catégorie de gens, mais de l'ensemble de la société, car pour autant que je sache, tu profites aussi de la sécu, de l'enseignement, de la sécurité, etc. 3) le prix de l'immobilier est déterminé par le marché, pas par le petit vieux qui habite sur ton palier. Mais, il est évident qu'une personne qui a trimé toute sa vie a accumulé plus de "richesse" que celle qui n'a rien fait (la cigale et la fourmi de Lafontaine). Conclusion: ce n'est pas en pleurnichant et en jalousant les autres que tu avancer :-)
Réponse de le 30/10/2015 à 15:28 :
meme si vous faites de bonnes etudes et avez un bon salaire pour la france le logement est maintenant ruineux. il est quand meme courant qu un jeune doive engloutir 50 % de ses revenus pour se loger

Quand j ai commence a travailler, c etait 30 %.
SI on prend mon premier poste a paris, mon loyer etait de 3000 FF pour un salaire de 13 000 FF. maintenant un inge va debuter a 2500 € au mieux et va devoir payer pour le meme appartement plus de 1000 €
Réponse de le 30/10/2015 à 15:32 :
@etudes
Sans généraliser, y'a de la vérité dans votre commentaire!
Toutes les familles et les régions ne sont pas à la même enseigne ........ financière.
La montée en gamme doit aussi se faire dans les études, l'apprentissage, la formation, et le perfectionnement. Avec des formations en adéquation avec la demande des industries et services et l'égalité pour tous!
J'en connais des jeunes que j'ai engueulé à leurs débuts, en leur expliquant que les premières années d'une carrière sont les plus importantes et qu'il ne faut pas les prendre à la légère. Ils m'ont remercié plus tard!
Réponse de le 30/10/2015 à 15:33 :
@etudes
Sans généraliser, y'a de la vérité dans votre commentaire!
Toutes les familles et les régions ne sont pas à la même enseigne ........ financière.
La montée en gamme doit aussi se faire dans les études, l'apprentissage, la formation, et le perfectionnement. Avec des formations en adéquation avec la demande des industries et services et l'égalité pour tous!
J'en connais des jeunes que j'ai engueulé à leurs débuts, en leur expliquant que les premières années d'une carrière sont les plus importantes et qu'il ne faut pas les prendre à la légère. Ils m'ont remercié plus tard!
Réponse de le 30/10/2015 à 16:35 :
Que pensent vos parents ou grands-parents de votre haine envers eux ??
Réponse de le 31/10/2015 à 1:46 :
"Que pensent vos parents ou grands-parents de votre haine envers eux ??" : J'évite tout débat perso... Ils trouvent que 300 000 euros, c'est pas cher pour une maison. Ils n'auraient jamais pu payer 120 000 euros pour la leur.
Après, je comprend que les assistés qui sortent des apports sans commune mesure avec leurs revenus défendent la situation actuelle à coup de rhétorique (la haine, la jalousie, etc.).
De là à parler de haine... C'est le jeu : Laissons nos impôts partir dans les subventions de l'immobilier. On en n'est plus à ça quand on est moins solvable lorsque l'on gagne plus d'argent par son travail qu'un allocataire de la CAF pour les APL!!!
Réponse de le 31/10/2015 à 1:48 :
"C'est faux, car il y a plein de jeunes qui font des études et qui trouvent un très bon boulot." : La belle affaire! Devenir ingénieur pour être tout juste capable de payer un studio à 30 ans, autant rester dans sa cambrousse et faire peintre en bâtiment!
Réponse de le 31/10/2015 à 13:26 :
""La belle affaire! Devenir ingénieur pour être tout juste capable de payer un studio à 30 ans, autant rester dans sa cambrousse et faire peintre en bâtiment! "" -----> si vous voulez vivre comme vos parents et acheter un appartement rapidement, vous rêvez, nous ne sommes plus en 1990. Si les prix sont très élevés en région parisienne, c'est parce que tout le monde veut y habiter, et c'est la concurrence entre des dizaines de millions de gens. Donc les prix augmentent : la loi de l'offre et la demande. En province, il ya très très peu d'emplois disponibles et ils sont souvent réservés pour la population locale.
Réponse de le 31/10/2015 à 21:36 :
"Si les prix sont très élevés en région parisienne, c'est parce que tout le monde veut y habiter," : Il y a autre chose qui aide. Avec un SMIC, on peut théoriquement payer un loyer de 400 euros. Vu que nos impôts finissent dans les APL, le bailleurs trouve preneur à 700 euros et ce n'est pas sans impact sur le prix auquel les "investisseurs" sont prêt à acheter.
"si vous voulez vivre comme vos parents et acheter un appartement rapidement, vous rêvez, nous ne sommes plus en 1990." : Qu'est-ce qui a changé depuis? Les salaires ont été multipliés par 3? Vous rêvez si vous pensez que la situation sera durable.
a écrit le 30/10/2015 à 14:48 :
Après DUFLOT il rame dans le marché de l'immobilier
a écrit le 30/10/2015 à 14:42 :
Vivement le virage pour la sortie

Il est au sommet de l incompétence

Loi duflot marche arrière
Loi apprentissage idem
a écrit le 30/10/2015 à 14:38 :
Devenir propriétaire est un rêve pour beaucoup, qui se transforme ces derniers temps en un véritable cauchemar... Je m'explique, certes, les taux d'emprunts ont chutés ces dernières années, des aides sont venues en plus pour faciliter l'accession à la propriété, mais, car il y a toujours un mais, les taxes foncières et d'habitation du fait du désengagement de l'état au niveau des communes ont explosé, rendant le bien, qui certes n'est plus si lourd à rembourser, franchement plus qu'onéreux avec des sommes astronomiques en fonction de la surface en propriété.

C'est bien de vouloir donner d'un côté, mais quand on prend le double de l'autre côté, ça sent légèrement l'arnaque.
Réponse de le 31/10/2015 à 1:51 :
"les taxes foncières et d'habitation du fait du désengagement de l'état au niveau des communes ont explosé" : Prétendre que les impôts sont le seul facteur de fuite, c'est se moquer du monde. Même avec 2000 euros de TF/TH, on atteint tout juste 2 mois de traite dans les régions où l'achat est à la peine!
"C'est bien de vouloir donner d'un côté, mais quand on prend le double de l'autre côté, ça sent légèrement l'arnaque. " : L'arnaque, c'est de pomper dans mes impôts pour aider la concurrence à payer plus cher!
a écrit le 30/10/2015 à 14:38 :
Avec les socialistes ..tout ce qui ne coutera rien à l'état ...devient souvent très cher pour l'argent des autres ....
a écrit le 30/10/2015 à 14:33 :
Au départ il ne devait pas se représenter s'il ne faisait pas BAISSER le chômage au cours de son mandat. Avec 600.000 chômeurs de plus, le discours a changé. Même les journalistes l'ont oublié.
a écrit le 30/10/2015 à 14:21 :
"selon les estimations de l'économiste du Cepii Thomas Grejbine, dans les pays de l'OCDE, « une augmentation des prix immobiliers de 1% conduit à une hausse du PIB de 0.6%, ainsi qu'à une hausse de 1% de l'activité de la construction »."

0.6% de PIB, Oui mais à quel prix ? Des logements plus chers, à l'achat comme à la location, donc nécessité de payer plus les salariés ou les locaux donc moins de compétitivité... Mensualités plus élevées donc moins de consommation.

Captation de l’investissement dans un secteur improductif (car un logement qui devient 20% plus cher n'est pas 20% plus confortable)

Explosion des inégalités dans l'absolu, explosion des inégalités générationnelles...

Et je n'insiste pas trop sur le creusement des déficits du à toutes ces idées géniales.

Merci Hollande qui trahit le programme que Duflot avait commencé à mettre en oeuvre.
a écrit le 30/10/2015 à 14:12 :
sarkozy voulait aussi une france de proprietaires et s'est fait insulter par les amis de hollande, alors on va voir qui a retourne sa chemise
pour le reste, n'avoir que des proprietaires est une pure catastrophe, surtout quand l'economie ne va pas bien, vu que les gens ne bougent pas!
oui, mais un an avant l'election, il faut vite relancer le batiment..... au passage c'est oublier le prix de l'immobilier et autres pbs connexes.... alors on va bien rire quand son plan va faire pschitt ( comme dit son ami chirac)
a écrit le 30/10/2015 à 14:06 :
Pour favoriser l'accès à la propriété de sa résidence principale, il y aurait une mesure très simple et peu coûteuse à prendre : permettre à tous ceux, de plus en plus nombreux, qui n'ont pas un CDI d'accéder au crédit immobilier aux mêmes conditions que ceux qui sont en CDI, d'autant que de nos jours, un CDI n'est plus synonyme, dans bien des cas, d'emploi à vie.
Est-il normal qu'un technicien du spectacle (donc relevant de la catégorie des intermittents du spectacle) ayant des revenus réguliers et correct depuis des années, ayant des comptes sains, ne puisse pas acheter sa résidence principale alors que les mensualités de son crédit seraient inférieures à son loyer ?
Réponse de le 30/10/2015 à 15:32 :
excellenet idee. faisons comme aux USA, incitons les gens a s endetter et apres on aura des autres subprimes :-(
a écrit le 30/10/2015 à 14:03 :
C'est comme le blé , je laisse croître et multiplier puis je fauche...
a écrit le 30/10/2015 à 14:00 :
ça sent les régionales! tant de bonnes nouvelles avant cette fin d'année....
Réponse de le 01/11/2015 à 11:07 :
Bien vu ! @ lulu ! on appâte pas les mouches avec du vinaigre . Il est reparti pour un quinquennat de plus . Très fort !
a écrit le 30/10/2015 à 13:34 :
Ouf, on a eu peur. Encore un peu et les prix étaient obligés de redescendre pour se mettre à portée du salaire du commun des mortels, après un triplement en 15 ans.
Heureusement, on a pris conscience de la gravité de la situation et décidé d'injecter quelques milliards d'argent public supplémentaire dans la hausse des prix de l'immobilier.
a écrit le 30/10/2015 à 13:30 :
L'UE demande a avoir un peuple adaptable et mobile tout le contraire d'un propriétaire! Ce n'est donc qu'une petite entorse au dogme pour contrer les eurosceptiques!
a écrit le 30/10/2015 à 13:21 :
Il va voir le résultat de sa politique au Régionales. Qu'il patiente!!
a écrit le 30/10/2015 à 13:19 :
Tant qu'il y aura 5 millions de chômeurs,la reprise de l'immobilier ne sera pas là.
Ce ptz est de la poudre aux yeux car il sera octroyé à une catégorie de ménages modestes qui n'auront pas les moyens d'acheter un logement,surtout s'ils habitent en IDF ou PACA.
a écrit le 30/10/2015 à 13:14 :
d'après l'article de Bloomberg ci-dessous, le taux élevé de propriété chez les italiens contribue à la croissance du pays à travers notamment les "imputed rents" (loyers fictifs)

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-09-10/homes-help-italy-grow-no-wonder-renzi-wants-ownership-tax-break

Hollande veut encourager la propriété comme Renzi ?
a écrit le 30/10/2015 à 13:12 :
Il tente le tout pour le tout quitte à mettre le pays à genoux financièrement en 2017 (il est bien précisé que ça ne se verra pas en 2016 après ... on avisera). Les mesures démagogiques se multiplient en cette période électorale. Le PTZ c'est bien mais si les primo accédants n'ont pas les capacités financières pour les traites, c'est cuit d'avance ...
a écrit le 30/10/2015 à 13:10 :
il est aussi nul que Sarkosi : dans un monde chamboulé par la révolution numérique , ou la mobilité est une exigence première , on favorise la sédentarité des jeunes ... Hollande fait partie de ces dirigeants qui croient que parce qu' un poisson rouge s'ébat sur l'écran de l'ordinateur de son bureau , cela suffit à faire de lui un Moïse des temps modernes !
a écrit le 30/10/2015 à 13:04 :
une augmentation des prix immo de 1% entraîne une augmentation du PIB de 0,6%.
c'est fou ça. c'est du à quoi ?
c'est pour ça qu'il y a de la croissance au UK ? les prix augmentent de 5% chez eux, je crois (parce-qu'ils ont un manque de logements ; contrairement à nous).
idem en Germanie ?
a écrit le 30/10/2015 à 13:02 :
C'est effectivement la seule façon d'arrêter l'hémorragie de l'emploi dans l'immobilier causée par la loi Duflot (qu'il est d'ailleurs urgent d'abolir, ainsi que la plupart de celles qui l'ont précédée).
a écrit le 30/10/2015 à 12:53 :
Ainsi notre président pense que l'immobilier n'est pas assez cher.
Vous en souviendrez-vous au moment de glisser votre bulletin dans l'urne?
a écrit le 30/10/2015 à 12:29 :
Et hop, c'est reparti pour regonfler la bulle immobilière, sans aucune réflexion sur l'offre et la demande....
Réponse de le 30/10/2015 à 12:57 :
@michel : mais lisez donc tous les commentaires qui vous expliquent que la bulle va éclater car il y a 2.5 vendeurs pour un acheteur (@sentinelle ulysse etc ...) ! L aide aux primo accedants surtout les jeunes est une très bonne chose et je ne suis pas concerné.
Réponse de le 30/10/2015 à 13:17 :
Nous heureux nous pleurons tous les jours pour les français vivons au Maroc avec nos 5600 euros de retraite après achat villa à 350000 euros
Réponse de le 02/11/2015 à 12:57 :
"L aide aux primo accedants surtout les jeunes est une très bonne chose et je ne suis pas concerné. " : Vous êtes sûr? Si un jeune peut payer 180 000 euros au lieu de 150 000 euros, vous pouvez vendre 180 000 euros.
Vous croyez vraiment qu'on fait des cadeaux aux jeunes dans un pays où on paye plus d'impôt locaux à deux dans un studio que seul dans un pavillon?
a écrit le 30/10/2015 à 12:24 :
Plus on va s'approcher des élections et plus il va faire des promesses démagogiques qu'il n'a d'ailleurs aucunement l'intention de tenir. Français, réveillez-vous et arrêtez de vous faire avoir !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :