"Jupiter" fait chuter la cote de popularité de Macron

 |   |  775  mots
Jupiter ne réussit pas à Emmanuel Macron. D'après la dernière enquête BVA-La Tribune-Orange, il perd 5 points de cote de popularité (54%), les Français ayant une mauvaise opinion de lui lui reprochant son  arrogance, son autoritarisme et son mépris des classes populaires.
"Jupiter" ne réussit pas à Emmanuel Macron. D'après la dernière enquête BVA-La Tribune-Orange, il perd 5 points de cote de popularité (54%), les Français ayant une mauvaise opinion de lui lui reprochant son "arrogance", son "autoritarisme" et son "mépris" des classes populaires. (Crédits : Reuters)
L'enquête mensuelle BVA- La Tribune-Orange indique un net fléchissement de la popularité d'Emmanuel Macron qui perd cinq points en un mois (54% d'opinion favorable contre 59% en juin et 62% lors de son arrivée à l’Élysée). Le positionnement "Jupitérien" expliquerait cette baisse.

Malgré le défilé du 14 juillet, la présence de Donald Trump, un discours remarqué lors de la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, etc., la popularité d'Emmanuel Macron est en chute. Effet du réel début de l'exercice du pouvoir, avec la loi Travail qui se profile et les premiers arbitrages budgétaires, notamment sur les impôts et les dépenses? Sans doute, car le Premier ministre Édouard Philippe connaît lui aussi une érosion (moins marquée) de sa popularité, selon la vague de juillet de l'Observatoire de la politique nationale qui associe BVA La Tribune et Orange.

Après avoir déjà perdu trois points le mois dernier (59% au lieu de 62% au moment de son élection), la popularité du Président de la République enregistre donc une nouvelle baisse en juillet assez prononcée, avec cinq points de moins (54%). Si, globalement, les Français continuent d'avoir une bonne opinion de lui, le capital de confiance s'effrite tout de même. La part des personnes déclarant avoir une mauvaise opinion de lui progresse en effet nettement (44%, soit cinq points de plus depuis juin et... 9 points depuis mai). Un phénomène que d'autres présidents ont connu auparavant.

Une chute due à son positionnement "jupitérien"

D'après l'enquête, c'est son positionnement "jupitérien" qui semble agacer le plus. Ceci étant perçu comme une dérive monarchique et ses propos sur "les gens qui ne sont rien" ont visiblement laissé des traces. Ainsi, les personnes qui indiquent avoir une mauvaise opinion de lui, mettent en avant son "arrogance", son "autoritarisme" et son "mépris" des classes populaires, ainsi qu'une trop grande place laissée à la communication.

Mais sa ligne politique suscite également de nombreux commentaires, ses détracteurs dénonçant son orientation "trop libérale". Sans surprise, les sympathisants des partis situés à la gauche du PS restent très largement hostiles au président (72%, +2), tout comme les sympathisants du Front National (77%, +5).

Mais l'enquête signale aussi un regain de désapprobation chez les sympathisants PS et "LR", nettement moins bienveillants qu'il y a un mois à l'égard du président: 64% des premiers et 59% des seconds déclarent ainsi avoir une bonne opinion de lui, soit, respectivement, 12 et 9 points de moins qu'en juin. Et le président entraîne dans son sillage son mouvement "En Marche!": 49% des Français ont une bonne image d'En Marche!, soit six points de moins qu'il y a un mois. Les critiques sur "l'amateurisme" des nouveaux députés du mouvement ont aussi participé à cette chute.

Philippe résiste mieux

Dans ce contexte, le Premier ministre Édouard Philippe s'en sort mieux. 53% des Français déclarent avoir une bonne opinion de lui, soit un tassement de deux points par rapport à juin et une baisse de quatre points depuis mai. C'est surtout auprès des sympathisants PS (59% de bonnes opinions, soit une baisse de 13 points) et "LR" (68%, -7) que la popularité d'Édouard Philippe se détériore.

Parmi les autres personnalités politiques, on notera que la "star" Nicolas Hulot est aussi affectée par cette baisse de popularité. Certes, le ministre de la Transition écologique demeure en tête du classement des personnalités politiques préférées des Français, mais avec 44% d'opinions favorables, il perd 11 points sur un mois.

Tout le monde descend

Les "déçus" de Hulot se retrouvent notamment à gauche avec 50% tout juste d'opinions favorables, en chute de... 13 points. Mais à la décharge de Nicolas Hulot, la quasi-totalité des personnalités testées dans le baromètre "descendent" également. Faut-il y voir une lassitude des Français après une si longue séquence électorale ou bien l'amorce d'une défiance après le léger regain d'optimisme suscité par l'élection d'Emmanuel Macron et la vague du "dégagisme"?.

Ainsi, dans les rangs à gauche du PS, Jean-Luc Mélenchon conserve certes son leadership (71%)  mais il perd cinq points. Tout comme à droite François Baroin (61%, -4), Laurent Wauquiez (56%,-5) et Xavier Bertrand (54%, -7) sont en baisse, même s'ils demeurent les trois personnalités que les sympathisants voudraient voir jouer un plus grand rôle à l'avenir.

Même Marine Le Pen n'est pas épargnée, y compris dans son propre camp. Si sa cote d'influence auprès de l'ensemble des Français recule de 7 points (24%), elle diminue surtout pour la première fois dans son parti (84%, -11).

On verra où toutes ses personnalités en seront à la rentrée de septembre.

 * Enquête réalisée du 17 au 18 juillet auprès d'un échantillon de 1.007 personnes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2017 à 15:36 :
Je fais parti des décus depuis l'affaire avec De Villier. Il va faloir se mettre sérieusement au travail et arrêter les coups genre ado égocentrique.
a écrit le 20/07/2017 à 15:34 :
Combien de mois faudra-t-il à Jupiter 1er pour devenir aussi répulsif que Sarko et/ou que Hollande ?
a écrit le 20/07/2017 à 7:07 :
Une pensee emue a tous ceux qui ont vote pour cet autocrate en herbe, en esperant une gouvernance democratique. non, ce sera du bismuth en plus dur.
Réponse de le 20/07/2017 à 17:49 :
Bien dit bravo
a écrit le 20/07/2017 à 1:11 :
A cette cadence, il va finir par rejoindre en impopularité HOLLANDE, mais cela ne changera rien, il fera ses 5 ans, sauf si l'armée..... Peu probable.
a écrit le 19/07/2017 à 18:05 :
la faible légitimité peut réserver bien des surprises au retour des vacances
a écrit le 19/07/2017 à 17:57 :
C'est quoi cette blague de 200 lettres à ouvrir il y a beaucoup de jeunes sans emploi à qui le job conviendrait et puis chacun son métier, double emploi avec le ministère concerné.... .donc dépenses. On marche sur la tête de vouloir trop bien faire et vite on fait le contraire. Trop de dépenses dispendieuses et futiles sont faites actuellement pour l'apparat quand je pense aux seniors petit salaire qui ont travaillé tout plus de 41 , 42, 43, 44 annuités pour avoir une pension moyenne et que l'on va ponctionner parce qu'ils dépassent 1200 euros cela me laisse pantoise
a écrit le 19/07/2017 à 17:55 :
Arrêtez de l'appeler "Jupiter" à tout va, déjà qu'il à la grosse tête naturellement ! Monsieur "Matuvu" doit être suffisant pour quelqu'un qui va conduire la France dans le mur avec la bande d'incapables de l"assemblée qui ne représentent rien à part eux-mêmes au vu des résultats (57,4% d'abstentions et 11,47% de blancs et nuls). Incapables à qui on à fait signer une charte pour ne pas qu'ils (elles) aient, par hasard, des idées personnelles. Pas de quoi vraiment pavoiser.
a écrit le 19/07/2017 à 13:31 :
Nous avons M.MAcron, par défaut de meilleur candidat, j'ai regardé un peu dans le fond les décrets & mesures macronistes : il tape fort sur les petites entreprises... Il y a des mesures "obligatoires" de l'autre suppression de taxes existantes sous VGE,
À mon sens il est entrain de créer une parallèle à l'urssaf, ça va réduire la création d'emploi, trop de loi qui oblige va faire peur aux gens qui veulent entreprendre.
a écrit le 19/07/2017 à 13:01 :
Ces sondages sont décidément n'importe quoi ! Il faudrait arrêter d'en publier car çà n'apporte strictement rien sur le fond. On sait très bien que la plupart des gens veulent la lune et croient que la nomination d'un nouveau gouvernement va tout régler rapidement sans effort alors qu'il y a des intérêts, syndicats, partis politiques, lobbies, manipulateurs etc qui ne cessent de tirer la couverture vers leurs propres intérêts. La France, surtout avec un mandat de 5 ans, une dette de quelques 2200 milliards d'euros, des clivages entre villes et campagnes, des évolutions rapides dans le monde, n'est absolument pas facile à gérer pour tout gouvernement quel qu'il soit. Il suffit de regarder en Grande Bretagne, en Allemagne, Italie, Etats-Unis et partout ailleurs aussi. Donc mieux vaut avoir une vision de moyen et long terme et viser un cap que s'exciter tous les 15 jours sur des variations de sondages ridicules et sans intérêt.
a écrit le 19/07/2017 à 11:58 :
Les Français vont recommencer à découvrir que la Droite ET la Gauche c'était pas si mal. Certes, si les positions étaient tranchées, systématiquement opposées, voire de mauvaise foi, au moins les choses étaient claires. Certains diront qu'on n'avançait pas assez vite...mais pour aller où? Vers encore plus d'austérité, de précarité, de recul social, vers toujours plus de" moins" pour que quelques privilégiés aient toujours plus"?
La France veut devenir l'Allemagne? Ce pays de cocagne qu'on nous cite en exemple mais dont la réalité est bien différente de ce que nous vantent à longueur de pages et d'émissions les médias si l'on prend en compte les dégâts des réformes Schroëder, la sous-natalité et le vieillissement de sa population.
Macronisme rime avec anachronisme. Une parenthèse dans la Vème République.
a écrit le 19/07/2017 à 10:44 :
Il y a toujours une bonne raison pour que la cote d'un président baisse, à la rentrée il sera en dessous des 50% et il connaîtra comme ses prédécesseurs une inexorable érosion de sa popularité. Reste à savoir s'il battra le record d'impopularité de Hollande qui lui même avait battu celui de Sarkozy qui était descendu en dessous de celui de Chirac après que ce dernier avait enfoncé le plancher de popularité de Mitterrand...
a écrit le 19/07/2017 à 9:43 :
Parlons vrai un peu, expliquez moi comment un homme élu avec 15% d'opinion favorable, de gens uqi croient en son projet donc peut se retrouver avec 59% de bonnes opinion ?

Qui sont donc ces gens mystérieux que l'on interroge si enthousiastes concernant des personnalités politiques dont pourtant dans la rue tout le monde dit du mal svp ?
Réponse de le 19/07/2017 à 20:48 :
Ah tactic medi@tique... Quand ça les prend...ils n'arrêtent plus....
Réponse de le 20/07/2017 à 10:32 :
"@Castafiore blasée"

Bien entendu de part le mépris dont vous faites preuve envers la personne que vous collez pourtant, je ne lis pas le reste de votre trollage et je suis tranquille je ne perds rien et je signale vos deux trollages consécutifs.
a écrit le 19/07/2017 à 9:42 :
Il est devenu aussi arrogant qu'Erdogan
Et à la même opinion du.peuple.
Mettre un général de l armée qui a fait toute sa carrière dans une telle position qu' il démissionne est effarant venant d un jeunot comme lui et qui en plus n a rien fait pour ce pays est désolant.

C est vrai nous ne sommes rien. Comme les sans dents de Hollande. Mais faire son mea culpa en Algérie en Israël et mettre le tapis rouge pour Donald est effectivement une faute de goût et une faite tout court. En plus les députés ne sont plus autorisés d embaucher la famille mais lui veut le faire avec sa femme. Pourtant elle n est pas élue.


Bref la France est mal, que ce soit chez les jeunes mais aussi les Vieux
. Et ils ont tous de la mémoire. Pas la peine de faire des projets sur le prochain quinquennat.
Réponse de le 19/07/2017 à 17:59 :
"..n a rien fait pour ce pays..." Bonjour, vous n'êtes pas juste, il a quand même fait partie du clan Hollande. Quand au "tapis rouge" pour Trump personnellement, je préfère que ce soit pour lui plutôt que pour Bouteflika ou comme vous dites Erdogan. Cela dit je suis quand même d'accord avec vous sur votre conclusion.
a écrit le 19/07/2017 à 8:36 :
80% des ménages ne paieront plus la T.H. De quoi redonner du pouvoir d'achat à une majorité de français! Bravo, belle initiative. Mais en promettant "une compensation à l'euro près...", c'est le Président qui décidera du montant de cette taxe... Les maires seront donc sous la tutelle de l’État. Il est en ce sens un digne héritier de Hollande!
Réponse de le 19/07/2017 à 9:32 :
comme ils disent ..( il y a ceux qui réussissent... et ceux qui ne servent a rien )
Réponse de le 19/07/2017 à 9:41 :
La suppression de la TH pour une partie de la population crée une inégalité des Français devant l'impôt qui ne sera peut être pas apprécié par le Conseil Cobstitutionnel !!!
Réponse de le 19/07/2017 à 10:44 :
J'espère qu'il n'oubliera pas la taxe foncière pour les propriétés des riches monarchies du Golfe, mais on peut en douter puisque cette décision de Sarkozy, n'avait pas été emis en aude par pépère, bien au contraire puisque le français lambda doit en plus payer la taxation de la plus value immobilière si la revente se fait sous 22 ans et alourdi de la GSG de 22 à 30 ans : fait sous la compétence économique de ses collaborateurs
Réponse de le 20/07/2017 à 1:14 :
On n'a jamais donné rien pour rien.
a écrit le 19/07/2017 à 7:38 :
Quand on veut faire des réformes c'est sûr que ça fait baisser sa cote de popularité.
Il vaut mieux attendre le résultat de ses réformes avant de le critiquer. Les français sont connus pour être des grandes gueules pour n'importe quoi.
Réponse de le 19/07/2017 à 8:27 :
En novlangue bruxelloise on appelle ça les réformes, en français décodé, la soumission d' un ..gouvernement décidément bien prévisible aux GOPE car c' est ce même Bruxelles qui fixe la feuille de route ..

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
Réponse de le 19/07/2017 à 13:04 :
@ Marc Hassin : on sait que l'upr est une secte à la solde des soviets séparatistes, il suffit de voir leur posts permanents lors d'articles alors qu'ils font moins de 1% dans les sondages et cherchent à capter des fonds publics à chaque élection
Réponse de le 19/07/2017 à 21:38 :
@Marc - Effectivement, malheureusement les français ont décidé de vivre avec des oeillleres. L'esprit critique fait fausse route...
a écrit le 19/07/2017 à 7:38 :
l'important n'est pas la chute, mais l'atterrissage.....et là MACRON peut être inquiet
a écrit le 19/07/2017 à 7:29 :
Jupiter, c'est le nom du singe dans L'Île mystérieuse. Jules Verne avait incontestablement un don prophétique.
Réponse de le 19/07/2017 à 18:01 :
Eh bien très bonne occasion pour relire cette œuvre...Merci
a écrit le 19/07/2017 à 7:05 :
il peut descendre jusqu'à 8%
FH a prouvé qu'il pouvait occuper le poste et être payé. sans aucun soutien du peuple.....
Réponse de le 19/07/2017 à 18:02 :
Je peux même lui prêter une pelle pour qu'il puisse creuser en dessous du 0%.
a écrit le 18/07/2017 à 23:45 :
Le choix de la socialiste Florence Parly comme Ministre de la Défense est probablement une mauvaise pioche.

Macron a privilégié le dogme de la parité hommes/femmes à l’efficacité, perdant ainsi une partie de sa crédibilité.
a écrit le 18/07/2017 à 23:05 :
Attendons encore un peu et on verra certains porter la pancarte "je suis un con, j'ai voté tonton". A chaque changement de régime, on a les nouveaux courtisans qui déchantent quand ils s'aperçoivent qu'ils n'auront pas ce qu'ils espéraient, mais dans le cas Macron, il faut tout de même se souvenir qu'il est loin d'avoir été élu à la majorité :-)
Réponse de le 19/07/2017 à 21:42 :
Perso je n'en attendais absolument rien et n'ai voté pour lui au second tour que par défaut, je ne serai donc pas déçu. Mais je suis atterré que les électeurs ne se soient pas saisis des législatives pour faire le choix dont la présidentielle les a privés et aient donné une majorité jumbo à Macron, quand bien même si ses candidats étaient d'illustres inconnus aux compétences peu évidentes
a écrit le 18/07/2017 à 22:54 :
Dérive monarchique, autoritarisme ? Ba oui, apparemment le concept ni droite ni gauche était très vendeur, sauf que s'il n y a plus ni droite ni gauche, ben y' a plus d'opposition, et avec une assemblée aussi monolithique et aux ordres, les conflits risquent de se déplacer ailleurs.
a écrit le 18/07/2017 à 22:22 :
Et vous ne voulez toujours pas voir que c'était lui le conseiller économique de François HOLLANDE quand il a coulé son quinquennat avec des mesures économiquement désastreuses ? Il a même dù être très apprécié de FH pour que ce dernier le nomme ensuite Ministre de l'économie...
Réponse de le 19/07/2017 à 9:38 :
non vous n'êtes pas le seul, mais avez vous entendu les média rappeler SON rôle MAJEUR dans la catastrophe du dernier quinquennat? aucune mesure ne fut créatrice de richesse encore moins d'emplois, peut-être quelques chauffeurs de bus........mais ça les média ....
a écrit le 18/07/2017 à 22:14 :
ça y est ça commence...
la lassitude des français revient à peine 2 mois son élection
Pas de miracle, cet enarque n'appliquera que ce qu'il a appris sur les bancs de son école.
Affiche ouvertement ses décisions avant tout vote parlementaire ou autres organismes représentatifs, assure qu'il entend les partenaires !
oui il entend mais n'écoute pas, et c'est bien là le problème
hausse de la csg, baisse limité de la th mais rien comme réforme fiscale ou sociale
maintient des niches fiscales et au final 54 % de personnes qui ne payent pas d'impôt sur le revenu
MACRON doit supprimer, comme le soutient la cours des comptes, au moins 50 % des niches fiscales à l'impot sur le revenu et retrouvera un quasi équilibre budgétaire. En effet les niches fiscales à elles seules représentent un cout de l'ordre de 85 milliards d'euros
MACRON doit limiter les hausses des impots locaux (taxe foncière - taxe d'habitation) aux seuls niveaux de l'inflation
MACRON doit simplifier la fiscalité, en supprimant les multiples petites taxes qui financent pléthore d'organismes parapubliques ont un cout de gestion démesurée au regard de ce qu'elles rapportent.
Supprimer la redevance tv devenue obsolète avec les accès internets et la remplacer soit par une taxe d'équipement de l'ordre de 40 euros réparti à part égale entre la tf et th
etc...En attendant la colère monte
Réponse de le 18/07/2017 à 22:59 :
Et supprimer les 9 milliards que nous perdons annuellement dans le tonneau des Danaïdes Ue serait un bon début ...
a écrit le 18/07/2017 à 21:18 :
De toute façon sa politique euro-compatible sous contrainte européenne est vouée à l'échec. Progressivement Emmanuel Macron va évoluer vers les niveaux de popularité qu'avaient François Hollande vers la fin de son mandat.
a écrit le 18/07/2017 à 20:41 :
Jupiter. Et puis quoi encore comme ânerie à dire. CSG + 42 % seulement des français qui payent l'impôts. Vous croyez pas que c'est tout ça qui est la cause de sa chute. Il se veut après cela honnête!
a écrit le 18/07/2017 à 20:09 :
Une politique de droite, ça plait pas.
Une politique de gauche, ça plait pas
Une politique de cohabitation, ça plait pas
Une politique au centre, ça plait pas
Une politique de l'offre, ça plait pas
Une politique de la demande, ça plait pas
Quand aux extrêmes, nostalgiques des déportations et des massacres, mieux aurait valu qu'ils soient restés au siècle dernier.
Réponse de le 18/07/2017 à 21:45 :
Dans une démocratie c' est le peuple qui gouverne, hors le système fait comme s' il n' existait pas en fabriquant puis détricotant l' opinion et in fine l' élection ...
Ca ne peut pas durer et pour cela, il faut et c' est impératif reconstituer une presse libre cad non subventionnée par Bruxelles ...
Réponse de le 19/07/2017 à 1:51 :
créez donc votre journal... et surtout : SANS subvention !!!!
Réponse de le 19/07/2017 à 21:35 :
Léon vous faites erreur en démocratie le peuple, les électeurs choisissent ceux qui les représentent ...désolé pour vous mais ce n'est pas le peuple qui gouverne !!!
a écrit le 18/07/2017 à 19:24 :
Heureusement que le ridicule ne tue pas car tous les sondeurs et ceux qui commentent les chiffres seraient morts !!!! Quel intérêt que ces sondages au jour le jour et à quand la publication de la température corporelle des politiques dès fois que !!!
De Gaulle disait que la politique de la France ne se faisait pas à la corbeille ( la bourse) ..aujourd'hui tous nos grands commentateurs de la vie politique devraient rajouter s'ils avaient un peu d'imagination que les sondages ne font la politique de la France !!
a écrit le 18/07/2017 à 19:13 :
Normal , un président qui se prend au sérieux , qui ne semble pas vouloir partager le pouvoir, ignore l'assemblée nationale , cavalier avec le chef des armées, bref un autocrate en herbe. Inquiétant, notre démocratie étant déjà fragilisée avec cette constitution monarchique et Gaullienne, ou le pouvoir est concentré autour du monarque républicain. On peut espérer qu'il va se reprendre et que sa tête ne vas pas enfler démesurément.
Réponse de le 18/07/2017 à 21:54 :
Sauf qu'au même âge et après 4 ans de mandat de président de la république, Louis Napoléon Bonaparte a été plébiscité par 7 millions d'électeurs masculins (contre 1 million) comme empereur des français. Comment expliquez vous ça ?
Réponse de le 19/07/2017 à 0:30 :
Pas trop compliqué , si Macron se prend pour Napoléon, on va finir mal.
Cet empereur a ruiné le pays, les 100 jours ont été mortifères pour la France.
Pour le plébiscite, pas terrible la démonstration, sans son frère qui lui a sauvé la mise au château de Saint Cloud , notre Bonaparte n'aurait jamais existé. Ce Corse qui a surfé sans se compromettre avec la révolution , a repris les codes de l'ancien régime, Ducs, princes etc... il a rendu la France plus petite , perdu des territoires bref , si la langue de Shakespeare est universelle , on le doit à Napoléon et sa mégalomanie. La France est décidément solide d'avoir , supporté la révolution petite bourgeoise et ce Napoléon tant imité par nos monarques républicains.
Réponse de le 20/07/2017 à 10:49 :
à BA : vous mélangez les règnes de Napoléon I° et Napoléon III !!!!! Consultez des livres d'Histoire, Wikipédia, Internet, etc !!!
a écrit le 18/07/2017 à 19:01 :
et attendons que les retraités aisés à partir de 1200 Euros qui ont majoritairement voté pour lui, soient CSG-sanctionnés, il aura le même chemin de croix que son père spirituel !
Réponse de le 18/07/2017 à 19:54 :
@ppdesabuse: pas que la CSG, parce que la suppression de la taxe d'habitation sera probablement compensée par l'augmentation forte de la taxe foncière. Les gens qui se sont saignés toute leur vie pour payer l'hypothèque et être débarrassés du loyer vont donc morfler. Sans compter les autres taxes et impôts qui seront décrétés. Mais bon, c'est de la gestion typiquement socialo-communiste :-)
a écrit le 18/07/2017 à 18:17 :
Les médias, la presse s'amusent à faire et défaire les dirigeants....apres avoir porté la candidature d'E. Macron, ils vont dorénavant s'employer à le dézinguer....Hollande en a déjà fait les frais.....ainsi vont les choses.....
a écrit le 18/07/2017 à 17:46 :
Il en faut peu pour faire changer d'avis les gens avec de telles variations en si peu de temps. Et je considère les sondages en général, quelque soit le sens de la variation. "Oh il a dit ça? J'aime plus", "Oh il a fait ça, j'aime à nouveau", etc...
a écrit le 18/07/2017 à 17:45 :
Tout pour la finance et les miliardaires, rien pour les pauvres si ce n'est la casse du droit du travail et la CSG pour les retraités et les fonctionnaires.
A ce rythme Macron sera sous les 5% en octobre 2017, un siècle après la révolution d'octobre 1917 en Russie.
Cela sent le sapin pour Macron.
a écrit le 18/07/2017 à 17:26 :
Pourquoi passez-vous sous silence le "gros problème"des 11 vaccins que l'on veut nous imposer de force ?
Réponse de le 19/07/2017 à 10:31 :
Parce que ça n'en est pas un.
Réponse de le 19/07/2017 à 18:17 :
Vous n'avez pas compris, il faut bien faire travailler les laboratoires. La sinistre de la santé n'est ou n'était-elle pas accoquinée avec eux ? Sont mari n'est-il pas à l'INSERM ? Quoi qu'elle dise que ce rapport sera traité directement par Matignon, il n'en reste pas moins vrai qu'elle couche avec son mari.
a écrit le 18/07/2017 à 17:11 :
alors que, notamment grâce à lui, la France est en tête du classement Soft Power 30 devant les Anglos.
Réponse de le 19/07/2017 à 21:47 :
Avec le brexit, question soft power, nos amis britanniques se sont tirés des balles dans les pieds.
a écrit le 18/07/2017 à 17:06 :
Un pays dit libre se doit de restaurer la démocratie pour que le peuple puisse se faire un avis éclairé sur ce qu' il doit voter pour son propre INTERET ; ce n' est pas le cas de Macron qui a confisqué les médias pour attraper la queue du Mickey et s' en servir pour enrichir les néo libéraux.

Il a menti, il en paie déjà le prix mais nous nous allons casquer ...
Réponse de le 18/07/2017 à 18:49 :
Les medias en France ne sont pas très "investigation" donc les bouder n'est pas grave. Ce qui est ennuyeux, c'est surtout que nous espérions une nouvelle façon de faire de la politique et surtout le retour des débats d'idées.
Or, depuis son élection, pas de débats pour discuter des réformes dont la France a besoin, autant dire qu'il gouverne à sa manière comme les autres en considérant qu'il est là pour 5 ans sauf s'il fait une grosse bêtise et que sinon, il fait ce qu'il veut. Rien de nouveau, donc.
Depuis les débats télévisés ou nous avions découvert que finalement nos politiques avaient une cervelle et des connaissances, nous restons sur notre soif sans savoir à quelle sauce nous serons manger mais nous devinons que nous n'aurons pas notre mot à dire même sur l'assaisonnement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :