La Banque de France abaisse sa prévision de croissance au 1er trimestre

 |   |  85  mots
Pour la Banque de France, le trimestre sera moins bon que prévu...
Pour la Banque de France, le trimestre sera moins bon que prévu... (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Pour l'institution monétaire, le PIB ne croîtrait que de 0,3% au premier trimestre en France, alors qu'elle tablait sur une hausse de 0,4%. Au quatrième trimestre, la croissance avait été de seulement 0,2%.

La Banque de France a abaissé mercredi sa prévision de croissance du produit intérieur brut (PIB) pour le premier trimestre en France, à 0,3% contre 0,4% annoncé auparavant.

La Banque de France se base sur son enquête mensuelle auprès des entreprises, qui fait notamment état en février d'une pause dans la production et les livraisons dans le secteur de l'industrie.

En 2015, la croissance avait atteint 1,1%, et ce, malgré le ralentissement du quatrième trimestre qui avait vu l'activité augmenter de seulement 0,3%.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2016 à 9:27 :
La banque de france, c'est quoi ce machin, je croyais qu'on était passé à l'euro ?
a écrit le 10/03/2016 à 8:48 :
ont ils bien prevenu notre cher mr Sapin ?
il va etre en effet necessaire qu'il réajuste ...les rèllages son YOYO !
a écrit le 09/03/2016 à 16:19 :
Le gouvernement annonce une embellie remarquable !
Au lieu de la profession de 0,00024%, il table maintenant sur une progression de 0,00036%.
Pour les technocrates au pouvoir, cela représente une augmentation de 50% de l'indice, ce qui est remarquable.
Ils sont fonctionnaires, ils s'en moquent: leur salaire sera payé à la fin du mois, augmentera à l'ancienneté chaque année et ils auront une retraite jusqu'à la fin de leur vie: pourquoi s'en faire !
a écrit le 09/03/2016 à 12:56 :
Qui à désindustrialisé la France
qui à désarmé la France économiquement
qui détruit notre système scolaire et notre culture
qui tue l’innovation
qui désarme la France militairement
qui détruit notre système social
qui à figé les salaires
qui à augmenté les impôts
qui vends nos service public et notre patrimoine à l’étrange
qui nivelle la classe moyen vers le bas
qui précarise nos vie et notre avenir pour assoir le pouvoir des politique et des grand patrons
QUI ?
Réponse de le 09/03/2016 à 14:46 :
Je sais je sais c'est Sarkozy !!!
a écrit le 09/03/2016 à 12:47 :
il y a un temps où une augmentation de 0,2 % on appelle ça une stagnation, voir un risque de recul.
mais bon, c'était avant , quand les gens n’étaient pas aveugle
a écrit le 09/03/2016 à 12:42 :
ça fait plus de 15 ans qu'aucune prévision ne tiens la route ou est vérifié, et que ce soit en France ou ailleurs.
Nous avons de plus en plus d'experts, de politique, de réunions , de commissions d'analyses , de projection ,de communication , de croisement , de recoupement , d'échange , le tous appuyé par des outils technique à la pointe, et tous ça pour ce planter à chaque fois depuis 15 ans !!!! on pourrait ce poser la question de : comment cela est possible, autant de moyen et d'argent déployé pour rien ?
afin pour rien, non ! ça fait peur au petit peuple t ça justifie l'injustifiable
a écrit le 09/03/2016 à 11:33 :
Même la banque de France ne croit plus dans la comptine enfantine de notre "très cher Président" Hollande.
a écrit le 09/03/2016 à 10:06 :
croissance de 0,3 au T4 2015, pas 0,2.
a écrit le 09/03/2016 à 9:20 :
Pas de consommation des ménages pas de croissance. Pas de hausse de pouvoir d'achat et pas de hausse de consommation des ménages. Pas de redistribution, pas de hausse de pouvoir d'achat.

Les bonimenteurs nous font croire que c'est à cause du "koudutravail" qu'il y a une crise ce serait bien enfin qu'ils nous prouvent que moins on a d'argent et plus on peut consommer donc.
Réponse de le 09/03/2016 à 12:13 :
Comment vous faites pour savoir que ca baisse du fait d une baisse de la consommation? Faut arrêter avec vos idées arretees, c est pénible...la consommation est le seul moteur qui tienne dans les chiffre 2015, ce qui ne contribue pas assez c est l investissement et ce qui nous plombe c est le commerce extérieur...c est donc bien de travailler sur l offre qu il nous faut et le coût du travail n est qu une partie du sujet. La consommation doit venir de la hausse de notre production, a 47% d impôts et 57% de dépense publics ( avec les résultats qu on connaît) c est fini les cadeaux pas financés et pas financables.Essayer de vous former et changer de boulot pour vous acheter la derniere tele coréenne.
Réponse de le 09/03/2016 à 17:47 :
N'importe quoi, j'ai rarement lu quelqu'un qui portait aussi bien son pseudonyme, bravo.

Votre première question est illisible merci de la reformuler.

Mes idées arrêtées sur quoi je vous prie ?

La consommation mondiale est en baisse partout, quand on s'attaque au "koudutravail" on s'attaque au pouvoir d'achat des ménages non ? Merci de m'expliquer par quelle formule magique vous pouvez arriver à contredire cette logique.

La hausse de production ne sert à rien si personne n'achète les biens produits, j'ai l'impression d'expliquer l'économie à un enfant de primaire.

Quels cadeaux financés par quoi ?

Essayer de me former à quoi ? Il y a certainement peu de gens aussi contents de faire le métier que je fais pourquoi voulez donc que je change !? Vous voulez que j'aille alimenter le nombre de chômeurs seulement pour vous faire plaisir sans rire ?

Bref c'est n'importe quoi votre commentaire hein...
Réponse de le 09/03/2016 à 20:20 :
Pour donner quelques chiffres :
Le pub a augmenté en 2015 de 1,1% qui se décompose ainsi : la consommation Contribue à 1,1%, la variation de stock (correspondant à une "consommation") a 0,3% et le commerce extérieur à -0,3% (correspondant à une "consommation" de l'extérieur). Autrement dit la croissance est portée essentiellement par la condom.ation privée. La consommation publique stagne et les commerce extérieur se dégrade (Entreprises françaises moins compétitives sur 2015)
a écrit le 09/03/2016 à 9:14 :
on va pas se cacher derriere le petit doigt des chiffres trimestriels
la france a une croissance potentielle nulle; elle a deux fois moins de robots que l'italie et trois fois moins que l'allemagne
ft recolter ce qu'on a seme
decouragement, nivellement par le bas permanent, chasse au grand capital, donc a l'industrie, dailymotion, loi florange, taxe a 75%, interdiction du grec et de l'allemand a l'ecole,...
Réponse de le 09/03/2016 à 9:55 :
En France, on lutte contre l'élitisme en supprimant et en décourageant toute initiative. Une fiscalité confiscatoire, des normes et règlements démentiels, un refus d'évolution et de modernisation, étonnez-vous que nos élites, nos riches qui pourraient investir, quittent le pays! Et pour ce gouvernement, la priorité est de les saquer le plus possible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :