DSK entendu par la justice en France

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ancien président du FMI a été entendu comme "témoin" ce lundi dans l'enquête ouverte à Paris concernant les accusations portées par Tristane Banon à son encontre.

Dominique-Strauss Kahn n'en a pas fini avec la justice. Une semaine après son retour des Etats-Unis, l'ancien favori des sondages a été entendu ce lundi dans le cadre de la procédure ouverte après la plainte déposée en juillet par la romancière Tristane Banon pour tentative de viol.

C'est en qualité de témoin que les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) l'on auditionné dans la matinée.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) nie depuis le début les accusations portée contre lui par la jeune femme. Celle-ci déclare avoir été agressée par Dominique Strauss-Kahn en 2003, lors d'une interview.

François Hollande, alors premier secrétaire du PS, a lui-même été entendu dans le cadre de cette enquête. Tristane Banon, lorsqu'elle avait déposé sa plainte, avait indiqué qu'il aurait été au courant de cette agression présumée. Le candidat aux primaires, a pour sa part, dénoncé une "opération politique" et prévenu qu'il poursuivrait ceux qui "tenteraient de l'impliquer".

Pour que la procédure se poursuive, il faudra que les faits supposés soient qualifiés de tentatives de viol. Dans le cas d'une qualification comme "agression sexuelle", le délai de prescription de trois ans serait dépassé et le volet français de l'affaire DSK serait donc clos.

Elle n'est pas terminée aux Etats-Unis où, après la levée des charges aux pénal en août, une plainte au civil a été déposée par Nafissatou Diallo, l'employée de l'hôtel Sofitel de New York qui l'accuse de l'avoir violée en mai dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2011 à 15:10 :
c'est lassant ce genre d'histoire.. C'était au moment de la^prétendue agression qu'il fallait chercher ce qui c'était passé. Journalistes, vous arrivez un peu tard..
a écrit le 13/09/2011 à 8:58 :
Pardonnez et vous serez pardonné. Que celui qui n'a pas commis de péché lui lance la première pierre.
Réponse de le 13/09/2011 à 15:07 :
je en crois pas que c'était en ce sens là que Jésus prononça ces paroles.. l'enfer existe!
a écrit le 13/09/2011 à 8:07 :
Pauvre DSK, il s'en sortira ruiné avec toutes ces affaires là!Qu'est ce qu'il a pu faire pour ouvrir la boite à pandore. A quand encore la prochaine accusation?
a écrit le 12/09/2011 à 14:37 :
Je suis heureux que ce monsieur soit en quasi retraite politique, cependant je rappellerais aux divers commentateurs que de simples paroles orales sont heureusement insuffisantes pour envoyer quelqu'un en prison. D'autant plus quand la personne qui accuse le fait avec près de 8 ans de retard ce qui jette un certain doute sur les accusations en questions...
Réponse de le 12/09/2011 à 15:03 :
Le temps ne fait rien a l'affaire et c'est la parole de l'un contre celle de l'autre. La justice à besoin de faits pour condamner,mais ne jetons pas pour autant le discrédit sur la sincérité de cette femme.On peut tout aussi bien douter du bon comportement de DSK lors de cet interwiew
a écrit le 12/09/2011 à 13:56 :
Les turpitudes passées, présentes et avenirs de ce triste personnage commencent à nous fatiguer, d'autant plus qu'il ne sera jamais vraiment sanctionné...
a écrit le 12/09/2011 à 12:03 :
La justice française aura t elle l audace d?aller à la confrontation pénale des 2 protagonistes. Personnellement je ne crois pas si on se réfère aux 98% d?agresseurs jamais inquiétés.
Pourtant porter plainte pour une femme est un acte de courage, car c est son comportement qui va être jugé. Prétendre qu?une victime veut se faire de l argent par un tel procédé est absurde. Le but recherché est avant tout la reconnaissance de son traumatisme pour ensuite tenter d oublier.
Il est surprenant que ce brave homme tombe toujours sur des affabulatrices même si un océan les séparent. La même attaque bestiale a été relatée par les 2 femmes et la phallocratie rampante empêche toujours les autres de s?exposer. Mais le chasseur est futé il choisit des proies vulnérables qui vont s?autodétruire dans un système judiciaire ou le non consentement n?est même plus une décision de sa propre conscience. La moindre faille et la victime devient coupable.
Essayons aussi de mesurer la crédibilité de l agresseur et la possibilité qu il soit passé à l?acte. Les harceleurs sont toujours catalogués dans leur milieu, empêchons les déviances qui blesse.
A défaut de le compromettre pénalement, ne soyons pas indulgent et ne confondons pas l homme avec nos convictions politiques que lui ne respecte pas.
a écrit le 12/09/2011 à 11:32 :
Que serait ce personnage sans la presse ? Rien. Alors laissez le à ses problèmes supposés ou réels. Il y a bien plus grave dans ce pays.
Réponse de le 12/09/2011 à 12:17 :
J'attends 2012 pour virer Sarkozy et j'attends 2050 pour profiter de la prospérité de cette France qui refuse les constructions d'immeuble à plus de mille mètres de haut. C'est pourquoi la vie sera belle tant que la population grossisse sans trouver un logement pour concevoir une famille heureuse.
Réponse de le 12/09/2011 à 12:17 :
pas d accord les violences faites aux femmes sont une cause nationale, la honte doit changer de camps: sa notoriété permet aux associations de se faire entendre, continuons et polluons les débats de nos grands décideurs et donneurs de lecons.
C'est l'economie et la politique qui est immorale.
a écrit le 12/09/2011 à 11:09 :
DSK a déjà échappé à la justice américaine (l'abandon des poursuites ne le blanchi ni ne l'innocente en aucun cas!)... En ce moment Tristane Banon doit raser les murs pendant que DSK fait un retour fracassant dans les médias... Dans ces affaires de harcèlement et de viols, c'est souvent ainsi, la victime devient le coupable et l'on se mobilise pour faire innocenter le coupable... Des dizaines de cas ont été décrit : DSK est un grand spécialiste du mépris et da la violence faites au femmes. Mais il a du pouvoir et de l'argent, ce qui suffit à le placer au-dessus des lois. Vous dites "c'est un épisode qui n'est pas très sexy"... vous vous croyez dans un épisode de télé réalité. Là c'est en vrai, dans la vraie vie et oui, une tentative de viol, n'a rien de sexy !!!!
a écrit le 12/09/2011 à 10:46 :
Pourquoi cela figure dans la rubrique économique ????
Réponse de le 12/09/2011 à 12:08 :
DSK est présenté comme "le" gourou de l'économie. Celui qui détient le pouvoir et l'argent ne doit -il pas etre intégre ?
On a les leaders qu l on mérite, à nous les citoyens de prendre notre destin en main par le vote ou la désaprobation populaire. Pouquoi parler de moralisation du capitalisme autrement
Réponse de le 13/09/2011 à 9:39 :
certes, mais il n'y a oas un seul politique intègre ..alors, pour qui voter ?
Sur DSk, des présomptions ; et la certitude qu'il multiplie les maîtresses.
mais pourles autres, la certitude qu'ils jouent avec nos finances, qu'ils magouillent entre eux en tous points, , pots de vin, favoritisme envers les plus riches etc ..
et en plus, aucun charisme, aucune compétence ..
alors, des histoires de c.. ( qui ne regardent que sa femme) mais une rélle et solide compétence ou des nullités ( pas plus fidèles ou intègres d'ailleurs sur le plan des relations hommes-femmes ) , qu'est-ce qui est mieux pour la France ?
enfin, très, très bizarre cette affaire DSK si bien tombée dans le calendrier électoral ..
a écrit le 12/09/2011 à 10:44 :
VITE DSK VITE...DSK PRESIDENT...
a écrit le 12/09/2011 à 10:32 :
Je souhaite qu'il y aura un non lieu pour cette affaire (C'est une épisode qui n'est pas trop sexy et fade à suivre).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :