La Bourse de Tokyo repasse dans le vert

 |   |  282  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,97% les annonces faites la veille pour soutenir les banques européennes semblent avoir rassuré les investisseurs.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,97% jeudi, portée par l'espoir de voir l'Europe prendre des mesures concrètes pour lutter contre la crise de la dette et soutenir ses banques. L'indice Nikkei a gagné 84,35 points à 8.823,25 et le Topix , plus large, a pris 5,39 points (0,72%) à 758,83.

Les valeurs exportatrices, malmenées ces derniers temps en raison des inquiétudes entourant l'économie mondiale, ont rebondi et tiré la cote à un niveau sans précédent depuis quatre semaines. "Il apparaît que l'Europe sera capable d'empêcher sa crise de la dette de s'étendre et les investisseurs qui redoutaient un autre "choc Lehman" rachètent désormais des actifs dont ils s'étaient délestés ces dernières semaines", commente Takashi Ushio, chargé de l'investissement chez Marusan Securities.

Un seuil de résistance s'est formé autour des 8.870 points, un niveau atteint à la mi-septembre, en raison des incertitudes peristantes entourant la santé du système financier européen et de l'économie mondiale. Mais le Nikkei termine bien au-dessus de sa moyenne mobile à 25 jours de 8.639 points, porté par le plan de recapitalisation présenté mercredi par le président de Commission européenne José Manuel Barroso et la perspective de voir la Slovaquie ratifier le renforcement des prérogatives du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

La devise nipponne s'échangeait autour de 77,10 yens pour un dollar vers 6 heures, après être tombée à un plus bas d'un mois face au billet vert, à 77.48 yens pour un dollar. Ce mouvement a profité aux valeurs exportatrices.

Sony a gagné 2,97% et Panasonic 2,02%. Olympus a pris 4,59% après avoir vu sa recommandation et son objectif de cours relevés par Goldman Sachs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :