Le Japon verse une première aide de 33 milliards d'euros pour la reconstruction

 |   |  241  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement japonais a présenté vendredi un premier budget d'urgence après le séisme et le tsunami du 11 mars, prévoyant 4.000 milliards de yens (33,3 milliards d'euros) de dépenses exceptionnelles.

Le gouvernement japonais va verser une première enveloppe pour reconstruire le pays après la catastrophe naturelle du 11 mars. Ce budget d'urgence sera d'un montant de 33,3 milliards d'euros. D'autres enveloppes suivront probablement pour financer la reconstruction du nord-est du Japon, dévasté par le pire séisme de son histoire.

"Avec ce budget, nous faisons un pas vers la reconstruction (...) et le redémarrage de l'économie", a dit le ministre des Finances Yoshihiko Noda après un conseil des ministres.

Tokyo estime en effet que le montant total des dégâts occasionnés par le séisme et le tsunami pourrait atteindre 300 milliards de dollars, ce qui en ferait la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire.

Le séisme de magnitude 9 et les vagues, parfois de 15 mètres de hauteur, ont fait 28.000 morts et disparus et détruit des dizaines de milliers de maisons. Le désastre humanitaire s'est doublé d'un accident nucléaire majeur à la centrale de Fukushima-Daiichi, toujours hors de contrôle et qui continue de rejeter des particules radioactives.

Les marchés surveillent de près la façon dont le gouvernement financera la reconstruction. Tokyo a tenu sa promesse de ne pas émettre de nouveaux bons pour financer cette première tranche. Un tiers du budget additionnel sera consacré à la réparation et la construction d'infrastructures. L'amendement au budget sera soumis au parlement d'ici la fin du mois et promulgué en mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :