Quand le sexe des enfants d'un PDG influe sur les écarts salariaux dans son entreprise

 |   |  518  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une étude sociologique publiée par la Columbia business school de New York souligne que lorsqu'un PDG devient père d'une fille, les salaires des femmes de son entreprise auraient tendance à augmenter.

Les femmes gagnent moins que les hommes dans votre entreprise? Renseignez-vous sur le sexe des enfants de votre PDG ! Un conseil à première vue saugrenu, mais qui devrait pourtant être pris tout à fait au sérieux, si l'on en croit les résultats d'une étude publiée  par l'école de commerce de l'université Columbia de New York.

D'après les recherches sociologiques effectuées par son professeur de gestion des ressources humaines, David Gaddis Ross, en collaboration avec d'autres universitaires, la rémunération des femmes dans leur entreprise a tendance à augmenter quand son PDG masculin devient père d'une fille.

Une étude empirique à partir des statistiques danoises

Les chercheurs sont partis du postulat selon lequel: « l'écart peut survenir en raison de facteurs sociaux et psychologiques », après avoir constaté que les inégalités salariales persistent au Danemark, malgré la volonté politique d'une société la plus égalitaire que possible. De plus, une bonne partie de la recherche en sciences sociales soutient l'idée que l'attitude des hommes envers les femmes et l'égalité des sexes est influencée par le sexe de leurs enfants. « L'idée, c'est qu'un père qui a une (ou des) fille(s) pourrait devenir plus sensible aux problèmes des femmes » explique David Gaddis Ross dans un compte rendu.

Les universitaires décident alors de mener une étude empirique, en se basant sur les statistiques danoises officielles de recherche sur le marché du travail. Ils assurent avoir appliqué une méthode de recherche qui leur permet d'éliminer les autres variables dans les relations employeur-employé qui pourraient influer sur la variation du niveau des rémunérations.

Vrai, particulièrement dans les entreprises de moins de 50 personnes

Après avoir fait le choix de se concentrer sur les PDG de sexe masculin, ils mettent au point une formule pour tirer des conclusions de la base de données danoise. Résultat : en effet, peu de temps après la naissance de la fille du PDG, le salaire des femmes a progressé comparé à celui des hommes, dans son entreprise (la naissance d'un fils, en revanche, n'a eu aucun effet sur l'écart salarial). En moyenne, l'écart de salaire s'est réduit de 0,5 point, et les effets étaient plus importants lorsque la fillette était le premier enfant du PDG (-3 points d'écart dans ce cas précis). Ils s'accentuaient également pour les salariées les plus diplômées.

Autre information : les effets de la naissance d'une fille se sont particulièrement fait sentir dans les entreprises de moins de 50 salariés. David Gaddis Ross et son équipe de chercheurs soulignent alors que les patrons de petites entreprises sont généralement plus directement impliqués dans l'évolution du salaire des employés.

Voilà donc peut-être une explication au fait qu'en France, en moyenne, les femmes gagnent 16,3% de moins que les hommes selon l'Insee...Mais quid des femmes entrepreneures?

LIRE AUSSI:

>> Mesdames, vous gagnez moins que vos homologues masculins, mais combien?

>> Ces pays d'Europe où les femmes dirigeantes gagnent plus que les hommes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2013 à 15:48 :
c'est miiiignooonnnn

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :