Newsweek sur "la France qui chute" : la presse hexagonale répond

 |   |  536  mots
Dans cet article, la journaliste Janine di Giovanni affirme par exemple qu'une demi-bouteille de lait coûte 3 euros en France. http://www.newsweek.com/fall-france-ii-how-cockerel-nation-became-ostrich-225475
Dans cet article, la journaliste Janine di Giovanni affirme par exemple qu'une demi-bouteille de lait coûte 3 euros en France. http://www.newsweek.com/fall-france-ii-how-cockerel-nation-became-ostrich-225475 (Crédits : Capture d'écran)
Vent debout contre une nouvelle opération de "French Bashing" dans le magazine Newsweek, médias et réseaux sociaux répondent en critiquant les erreurs factuelles commises par son auteure.

La France a beau être régulièrement dénigrée dans la presse anglo-saxonne, chaque article relevant du "french bashing" provoque de l'émoi. Dernier en date, un éditorial paru dans l'édition datée du 3 janvier du magazine Newsweek qui explique pourquoi la "France s'effondre". Sa situation y est notamment comparée à la celle de 1685, lorsque la révocation de l'Edit de Nantes contribua à pousser à l'exil des milliers d'Huguenots. Malade d'une fiscalité trop lourde et d'un Etat-Providence inefficace, le pays connaîtrait aujourd'hui un mouvement de "fuite des cerveaux" similaire. 

Une bouteille de lait à 6 euros

 Les nombreuses erreurs factuelles contenues dans cet éditorial font vibrer la toile depuis deux jours. Sur le registre ironique, ont pouvait lire par exemple sur Twitter des commentaires évoquant le "prix de la bouteille de lait à 6 euros" en France:

 

"De nombreux contribuables paient 70% d'impôts"

Plus sérieusement, certains journaux se sont appliqués à lister ces erreurs. C'est le cas du Monde, par exemple. En matière de fiscalité, l'auteure de l'article écrit par exemple que "de nombreux [contribuables] paient plus de 70% d'impôts". C'est évidemment faux puisqu'il faudrait pour atteindre un tel taux cumuler cotisations, impôts sur le revenu et ISF, ce qui ne concernerait qu'une toute petite partie des Français. D'autres rappellent par ailleurs que, non, en France, on ne distribue pas de couche-culottes gratuitement

 "Elle a dû confondre Paris et Beyrouth"

Des "inepties", également balayées par Anne Sinclair qui a pris sa plume de directrice de la rédaction du Huffington Post pour répondre à , l'auteure de cet éditorial:

"Elle a dû confondre Paris et et Beyrouth après un réveillon trop imbibé de Dom Pérignon rosé ou de Château Margaux"

L'ancienne présentatrice de 7sur7 regrette que la journaliste de guerre n'ait pas appliqué  "l'exigence journalistique qu'elle met sûrement dans ses écrits quand elle parle du Hezbollah ou des Syriens massacrés, (et) aurait dû la faire sortir un instant de son milieu avant d'éreinter la France". Il lui est reproché d'avoir adopté une vision très restreinte - celle des Parisiens du VIe arrondissement - pour critiquer le modèle français et sa fiscalité. 

Un symptôme?

Enfin, allant plus loin encore dans l'analyse, Pierre Haski, chez Rue89, s'interroge sur le sens réel de cette polémique, "l'hystérie" ayant entouré sa parution étant présentée comme un symbole de la "fragilité française du moment". Ce qui ne l'empêche pas de dénigrer le support lui-même, un "magazine, au nom encore prestigieux mais qui n'est plus que l'ombre de ce qu'il représentait il y a encore dix ans", dont l'un des propriétaires, Etienne Uzac, est d'ailleurs Français .

>> Newseek arrête son édition papier

Le magazine, lui, persiste et signe. Il publiait lundi soir une suite à cet éditorial tapageur intitulée "La chute de la France II: comment un coq est devenu une autruche".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2014 à 5:23 :
Il y en a qui dise n'importe quoi en Grande Bretagne comme en France.
Ceux qui trouve la France trop ceci ou trop cela peuvent toujours aller vivre en Angleterre. Ils mesureront la différence.
a écrit le 08/01/2014 à 20:46 :
Venant de la part de fabricant de faux billets, on peu douter de la sincérité du propos ?
a écrit le 08/01/2014 à 11:30 :
Pour information, le fisc a reconnu en 2013 que plus de 10 000 foyers fiscaux avaient des impots supérieurs à 100 % de leurs revenus... cela équivaut à "de nombreux" contribuables non ?
a écrit le 08/01/2014 à 11:01 :
Sur les impôts désolé mais ce n'est pas faux si on considère les charges sociales qui sont plus faibles dans de nombreux pays ...
a écrit le 08/01/2014 à 10:25 :
sur le fond Newsweek a raison et dit ce que le monde pense de la France.Trop facile d'y chercher les erreurs. Simultanément Hollande reconnait enfin le poids écrasant de l'Etat...juste avant les élections, la ficelle est vraiment grosse.
a écrit le 07/01/2014 à 22:11 :
Qu'il est douloureux de s'entendre dire des vérités par la presse étrangère .....
Et la pauvre Anne Sinclair (qui , comme chacun sait va acheter sa bouteille de lait tous les matins ) se permet de donner des leçons d'intégrité journalistique ..... on aura tout vu !
Réponse de le 08/01/2014 à 7:43 :
@ bibi
faut arrêter de fumer la moquette......
a écrit le 07/01/2014 à 21:17 :
la presse anglosaxonne a toujours aime taper sur la france. Et les français ont toujours trouvé ça bien.
Réponse de le 08/01/2014 à 12:44 :
Oui, il paraît qu'on aime ça!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :