La région Ile-de-France va investir 5 milliards d'euros dans les transports

 |  | 221 mots
Lecture 1 min.
Le président de la région Ile de France, Jean-Paul Huchon, a annoncé ce lundi s'être engagé à investir 5 milliards dans le cadre du plan de mobilisation pour les transports en Ile-de-France.

C?est ce lundi que le président de la région Ile-de-France a annoncé l?engagement de sa collectivité à hauteur de 5 milliards d?euros sur les 18,9 milliards d?euros du plan de mobilisation pour les transports en Ile de France.

L'apport de la région, additionné à celui des huit départements franciliens et du syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), représentera 12,4 milliards d?euros. L?Etat devrait participer à ce plan à hauteur de 3,15 milliards d'euros tandis que la région estime pouvoir percevoir 3,4 milliards d'euros de ressources nouvelles, composées notamment des fonds d'aménagement de la région Ile-de-France et du "versement transport des entreprises".

Un protocole d?intention visant à collecter ces nouvelles ressources devrait être voté jeudi par le conseil régional, les conseils généraux de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine. Les autres conseils généraux des cinq départements (95, 91, 77, 94, 75) et le conseil d'administration du STIF devraient suivre fin juin et début juillet.

La vice-présidente PS du conseil régional, Marie-Pierre de la Gontrie, a souligné le travail collectif accompli avec les collectivités et l'Etat. Un travail qui semble avoir convaincu puisque le président de la république, Nicolas Sarkozy, "a repris" dans son projet pour le Grand Paris de nombreuses initiatives en annonçant notamment 35 milliards d'investissements pour les transports en Ile-de-France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le grand pari de l'avenir est dans les transports, bus, métros, trams, ou trolleys.
Il paraît que quelques villes de banlieue arrêtent les bus à 18h. 20h serait plus cohérent, tant pour les transports, que l'écologie. Et, il est difficile de se garer.
Parfois, on ne peut pas aller voir quelqu'un dans un hôpital gériatrique sans auto. Cela est pénalisant.
Ce développement des transports devrait favoriser celui de l'économie quitte à créer un modèle différent de consommation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :