Services à la personne : plébiscite des Français et légère croissance de l'emploi

 |   |  222  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Presque à l'unanimité, les Français considèrent les services à la personne comme nécessaires. Au quatrième trimestre, le secteur a continué à créer des emplois.

Les services à la personne bénéficient d'une très bonne image auprès de 91% des Français. Un succès dévoilé jeudi 31 mars par l'institut LH2 pour l'Agence nationale des services à la personne. Le travail des auxiliaires de vie et des aides à domicile est reconnu comme partiulièrement "utile". Pour 96% d'entre eux, il répond même à un véritable besoin de consommateurs de plus en plus dépendants en raison du vieillissement de la population. Selon l'Acoss (Sécurité sociale), 2,124 millions de Français font appel aux services à la personnes. L'enquête LH2 révèle aussi que 89% des Français ont confiance dans les personnes employées. 

Pour la quasi totalité des personnes interrogées - 97% -, ces métiers devraient être revalorisés. D'autres chiffres, révélés le même jour par l'Acoss, montrent une légère croissance en terme d'emplois. Quelques 164.000 emplois ont été créés en 2010, soit une hausse de 0,9% par rapport à 2009. La masse salariale nette a augmenté de 0,6% au quatrieme trimestre 2010. Au trimestre précédent, déjà, elle était en hausse de 0,4%. Au début de l'année,l'activité avait plutôt bien démarré et le ministère du Travail annonçait un possible changement de léglislation pour permettre aux agences d'intérim de proposer ce type d'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2011 à 9:46 :
Tout le paradoxe du service à la personne! d'un côté une forte demande qui va en croissant mais de l'autre la réalité et la contrainte financière. je serai curieux de savoir si "la quasi totalité des personnes interrogées - 97% qui souhaitent que ces métiers soient revalorisés" sont prêtes à réélement payer le coût du service rendu. Ce marché du service de la personne est un marché qui n'est pas économiquement mûr ( il y a une forte demande mais elle ne veut pas payer le coût réel du service rendu!). il ne tient que par les éxonérations fiscales. Quant aux emplois il s'agit le plus souvent de "petits boulots à temps partiels" indispensables mais mal considérés et sans véritable perspective d'évolution. Il me semble il y a quelque mois avoir entendu qu'un personnage à la tête de l'Etat avait parlé de faire évoluer le dispositif en permettant aux bénéficiaires de ne payer que leur quote part après réduction plutôt que d'attendre la déclaration d'impôt de l'année suivante pour se faire rembourser. Ce serait une excellente idée pour donner un coup de fouet au secteur du service à la personne. Le problème c'est qu'une fois de plus on a été devant un coup de com sans lendemain, à moins que cela ressorte en promesse en début d'année 2012!
Réponse de le 03/04/2011 à 11:50 :
X
Réponse de le 03/04/2011 à 11:52 :
Remaques toutes à fait pertinentes.
Etes-vous au courant des démarches à effectuer? car mes parents sont âges et bien que je m'en occupe, il faudra bientôt je pense une aide à domicile.
Merci beaucoup de votre réponse

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :