Anne-Marie Idrac part dans le privé

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
L'ancienne ministre rejoint le cabinet SIA Conseil en tant que "senior advisor". Elle fait partie des candidates possibles à la succession de Christine Lagarde au ministère de l'Economie.

Elle fait partie de la short list des candidats à la succession de Christine Lagarde à la tête du ministère de l'Economie si cette dernière devait être nommée à la tête de la direction générale du Fonds monétaire internationale (FMI). En attendant, Anne-Marie Idrac, l?ancienne secrétaire d?État au Commerce extérieur intègre le cabinet de conseil en stratégie opérationnelle SIA Conseil comme ?senior advisor?.

Ce départ dans le privé signifie-t-il qu'Anne-Marie Idrac, dont le nom aurait été soufflé par à Nicolas Sarkozy par Edouard Balladur, est désormais hors course ? Difficile de le dire à l'heure actuelle. Reste que l'ancienne ministre peut faire valoir de solides arguments, notamment celui d'être centriste et expérimentée. Elle a notamment été la présidente du conseil d?administration de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) entre 2002 et 2006, avant de présider la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) jusqu?en 2008. Elle fut également secrétaire d?État aux Transports (1995-1997) puis au Commerce extérieur (2008-2010).

En attendant le résultat du scrutin au FMI, attendu aux alentours du 30 juin, restent dans la course François Baroin, l'actuel ministre du Budget, Valérie Pécresse, la ministre de la Recherche et de l'Enseignement supérieur, Bruno Le Maire, leur homologue à l'Agriculture et quelques parlementaires aguerris sur les questions économiques et fiscales par des années de combat dans les différents hémicycles.    

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2011 à 21:01 :
Son plus haut fait d'arme:
C'est elle qui avec Jean-Paul Huchon a attribué l'énorme contrat de renouvellement
des trains d'Ile-de-France au canadien Bombardier au détriment de Alstom.
Un tel "désintéressement" est bizarre et unique dans le monde ...
Ce n'est la Deutsche Bahn qui passerait une telle commande ailleurs que chez Siemens, et les Canadiens ailleurs que chez Bombardier.
En tout cas, les contribuables qui ont aidé à renflouer Alstom, et les salariés du groupe français s'en souviendront ...
les banlieusards en proie aux pannes des trains Bombardier apprécient aussi ...
a écrit le 21/06/2011 à 15:03 :
Désolé de médire, mais elle est l'exemple de fonctionnaire-politique préparant bien sa retraite
a écrit le 21/06/2011 à 6:34 :
Au commerce exterieur cette personne n'a pas accompli grand chose surtout avec les pays du gulf pendant sa tenue,zero.
Réponse de le 21/06/2011 à 7:01 :
A t elle laissé un souvenir positif à la RATP et à la SNCF?
Réponse de le 21/06/2011 à 8:17 :
@Marc faut deja bonne dose de courage et de patience pour accepter d etre le pdg de ces sociétées
a écrit le 20/06/2011 à 17:20 :
Surtout pas à l'économie.Il y a assez de fonctionnaires ou descedant(e)s de fonctionnaires comme ça
Réponse de le 21/06/2011 à 0:23 :
A part cracher sur les fonctionnaires a longueur de temps, vous avez un autre centre d interet dans la vie???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :