FMI : Lagarde en campagne dans les pays émergents

 |   |  263  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
En visite au Brésil ce lundi pour défendre sa candidature à la tête du FMI, la ministre française de l'Economie se rendra également en Chine, en Inde et en Afrique. Grande favorite, Christine Lagarde fait face à deux autres candidats déclarés, les directeurs des Banques centrales mexicaine et kazakhe.

Christine Lagarde doit obtenir le soutien des pays émergents pour accéder à la présidence du Fonds monétaire international. Pour cela, la ministre de l'Economie a choisi de leur rendre visite. Une tournée entamée dès ce lundi. Attendue à Brasilia ce lundi, elle doit rencontrer son homologue brésilien Guido Mantega puis le président de la Banque centrale brésilienne Alexandre Tombini.

Soutenue jusque-là par les Européens mais aussi par les Etats-Unis et la Russie -de façon moins affichée- la candidate française n'arrive pas en terrain conquis. En effet, les principales puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), membres du groupe des Brics, critiquent la mainmise traditionnelle des Européens sur le poste de directeur général du FMI. Ces pays "aujourd'hui expriment une inquiétude et une frustration. Ils souhaitent que leurs intérêts et leur situation économique soient reconnus et exprimés dans la direction des instances internationales", a reconnu la ministre française.

Quelle monnaie d'échange ? 

Ces pays pensaient disposer d'une année pour trouver un consensus sur un candidat après la fin du mandat de Dominique Strauss-Kahn mais sa démission surprise les prend de court. Résultat, deux candidatst s'opposent actuellement à Christine Lagarde : les directeurs des Banques centrales mexicaine et kazakhe, Agustin Casterns et Grigori Martchenko.

Aussi, la ministre française doit elle s'attendre à ce que les pays qu'elle visitera monnaient leur soutien contre une plus grande place au sein du FMI, voire l'assurance d'obtenir son siège à lorsqu'elle aura terminé son mandat.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2011 à 9:48 :
Shhh!!! Il ne faut pas parler de la compagne et le marketing personnel de Madame Lagarde avec l'argent des pauvres contribuables français!!

C'est politiquement incorrect dans notre pays encore très monarchique!!

Qu'importe si les français dorment sous les ponts aujourd'hui et encore plus et demain.. Il faut au moins que nos élites puissent se servir en toute impunité!!

Qui as dit que la France étais un pays en quasi feuillette :: Shhhh !!!
a écrit le 11/06/2011 à 9:41 :
Mme Lagarde n?a pas su régler le problème de déficit de la France!

Et. On prétend qu'elle va pouvoir réformer ou régler le problème des autres pays en quasi faillite ?

Décidément, en France, on a des grands rêveurs inconscients!!
a écrit le 08/06/2011 à 21:59 :
Au FMI, la Belgique as presque autant de droit de vote que l'Inde.. mort de rire !!

Mais attendez une petite décennie.. avec le plupart des pays européens et les états-unis en quasi faillite, on ira leur demander de l'argent et leur donner beaucoup plus de droit de vote!
a écrit le 31/05/2011 à 11:23 :
il y a longtemps que Madame Lagarde aurait due être la Patronne du FMI
Je la trouve extra ordinaire. Elle reprèsente : " La femme française, La Classe".
voilà c'est tout
Réponse de le 31/05/2011 à 12:13 :
Française qui a fait ses armes aux E-U à la tête d'un puissant cabinet d'avocat.
Réponse de le 01/06/2011 à 20:12 :
Oui mais à part sa qualité de femme que fait-elle de bien au ministère des finances? Que propose-t-elle pour le FMI, maintenant que DSK a effectué sa réforme?
a écrit le 31/05/2011 à 7:18 :
La Question, est qui paie cette campagne ? qui paie ses déplacements?
Je miserais sur le bon petit contribuable Français ou un fond Européen quelconque.
a écrit le 31/05/2011 à 4:16 :
Serait-il possible de savoir d'ou vient l'argent nécessaire a ces déplacements ? est ce que c'est le contribuable français qui paye sa campagne pour accéder au FMI ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :