Le gouvernement veut inciter les PME à exporter

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A l'occasion des Assises de l'export, le gouvernement a lancé un portail Internet import-export pour aider les entreprises à se développer à l'international.

Alors que le commerce extérieur français n'est pas au mieux, hormis un rebond en août dernier grâce notamment aux grands contrats aéronautiques et spatiaux, le gouvernement a annoncé ce mardi de nouvelles mesures pour inciter les entreprises françaises à exporter. A l'occasion des Assises de l'export qui se tenaient à la Défense, le ministère de l'Economie, par la voix du secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur, a annoncé un soutien accru aux PME ayant une activité à l'étranger via un partenariat avec quatre grandes banques françaises. "Le déficit commercial est aussi grave, peut-être même plus grave, que le déficit budgétaire. Il en va, en réalité, de la souveraineté de la France", a déclaré Pierre Lellouche.
Outre la nomination prochaine d'un commissaire général chargé de l'internationalisation des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), le gouvernement a aussi lancé à cette occasion un portail internet "import-export" associant Oséo, UbiFrance et la Coface. Ce projet piloté par les Douanes et co-réalisé par la direction générale du Trésor vise à créer un portail d'entrée unique regroupant toutes les informations nécessaire au développement à l'international, "des procédures douanières aux outils de financement à l'export en passant par les coordonnées des administrations et des partenaires de l'Etat", précisent sur le site Pierre Lellouche et la ministre du Budget Valérie Pécresse . Un sorte de boîte à outils essentiellement destinée aux "primo-opérateurs". A l'heure actuelle, selon Pierre Lellouche, l'Etat accompagne 20 000 entreprises à l'étranger (dont un tiers décroche des contrats) et 7 millions d'emplois dépendent de l'export en France.
Quant à la balance commerciale française, elle affichait en 2010 un solde négatif de 51,7 milliards d'euros alors que celle de l'Allemagne était en excédent de plus de 150 milliards. Le gouvernement français prévoit un déficit record de 73,1 milliards d'euros cette année, soit près de 20 milliards de plus que le précédent record établi en 2008 à 56 milliards

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :