Nouveau déficit record pour le commerce extérieur français

 |   |  136  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit commercial français s'est encore creusé en mai, battant un nouveau record pour la troisième fois depuis le début de l'année, à 7,42 milliards d'euros contre 7,17 milliards en avril, selon les Douanes.

Le déficit commercial de la France a atteint un niveau record en mai à 7,422 milliards d'euros, après 7,174 milliards (chiffre révisé) en avril, selon les données corrigées (CVS/CJO) publiées ce jeudi par les Douanes.

Le déficit cumulé depuis le 1er janvier s'établit à 33,391 milliards d'euros, contre un déficit 21,026 milliards sur les cinq premiers mois de l'an dernier.

Les exportations, en données corrigées, sont ressorties à 34,179 milliards d'euros en mai contre 34,301 milliards en avril. Les importations ont augmenté à 41,601 milliards d'euros après 41,475 milliards en avril, ce que les Douanes expliquent entre autres par des achats de produits raffinés qui restent à haut niveau et le rebond des importations d'hydrocarbures naturels.

En mai, la France a vendu 21 Airbus qui lui ont rapporté 1.334 millions d'euros contre 26 appareils en avril pour 1.702 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2011 à 14:55 :
Pour l'instant on se croît toujours bien au chaud dans l'EURO comme les grecs d'avant et on continue à dépenser l'argent qu'on a pas sous l'oeil faussement bienveillant de nos amis allemands. Le réveil sera plus dur quand il faudra faire des coupes claires.
Réponse de le 25/07/2011 à 0:14 :
Ohh c'est bien vrai et ca fait peur!

Mais que faire de nos monarchistes ?
a écrit le 08/07/2011 à 7:07 :
Les services de l'état (UBI France et compagnie) ont souvent des cadres pistonnes inefficaces!

Ces entreprises d'état font la concurrence déloyale au secteur privé d'aide à l'export!

De plus, les entreprises françaises comme des services à l?export n'utilise pas suffisamment des personnes à doubles nationalités et/ou double cultures, vital à l'export!

Les organismes d'état et même des entreprises préfèrent des franco-français avec des résultats mauvais prévisible!!
a écrit le 08/07/2011 à 5:29 :
Le FRANCAIS n'a pas la fibre du commerce, vous demandez à l'étranger ce qu'ils pensent du commerçant FRANCAIS!
a écrit le 07/07/2011 à 16:34 :
Et cela vous étonne ???Pas moi.
Le jour ou nous parlera de projets d'avenir, de recherche à haute valeur ajoutée au lieu du pognon qui sert à faire du pognon pour mieux faire de l'oseille, il y aura peut-être un espoir.
a écrit le 07/07/2011 à 11:09 :
Plus d'industries donc plus de commerce extérieur donc plus de déficit .Quel gouvernement va donner l'ordre d'inversion des choses ? Certes les rendements pour les actionnaires fortunés vont chuter mais ,il restera quand meme une partie ;leurs fortunes grandiront mais moins rapidement et ,nous reduirons notre chomage aussi du meme coup ...
a écrit le 07/07/2011 à 9:53 :
Pas de doute, nous sommes dirigés par des pépites ! Les mêmes qui nous serinent que l'euro est la panacée et que l'on ne peut plus revenir en arrière (quand tout fonctionnait bien !), les mêmes qui ont flingués l'industrie française et ouvert les portes en grand.
Réponse de le 07/07/2011 à 11:05 :
Ah bon? cela fonctionnait mieux avant l'euro????? Vous devriez revoir vos classiques alors!
Réponse de le 07/07/2011 à 11:29 :
Ce n'est pas l'état qu'il faut pointer du doigt. Ce sont les entreprises qui doivent faire des produits que quelqu'un veut bien acheter. Et par rapport à l'euro, l'Allemagne ou les Pays-Bas ont la même monnaie et ils y arrivent.
Au lieu de faire n'importe quoi dans la finance les ingénieurs francais devraient plutôt faire le metier qu'ils apprennent et rendre l'industrie francaise plus innovante et competitive
Réponse de le 07/07/2011 à 17:53 :
La France préfère augmenter les taxes en tout genre. Elle s'étonne ensuite que ses champions sont à la traîne...
Réponse de le 07/07/2011 à 19:56 :
Le vrai probleme ce n'est pas les ingenieurs mais d'une part la reticence francaise a evolue (je dis ca apres 2 ans dans l'informartique au canada), deuxiemement la R&D est inexistante en france (et en plus on est incapable de la transforme en produit manufacturé comme les japonais) mais surtout parce que ce qui comptent en france c'est les commerciaux et les marketeux qui font des choix (mauvais la plupart du temps) et ensuite l'inge doit ce debrouiller avec ca.
a écrit le 07/07/2011 à 9:38 :
En créant de la dette et des déficits, notre ex-ministre de l'économie va bientôt pouvoir s'occuper de nous en tant que directrice du FMI. Qui a dit que Mme Lagade n'avait pas de suite dans ses idées ?
a écrit le 07/07/2011 à 8:15 :
L'euro est trop fort!
Réponse de le 07/07/2011 à 9:41 :
Si l'Euro était plus faible nous paierions encore plus cher ce que nous importons et le déficit serait plus grand encore. Je regrette par contre qu'on ait pas le chiffre de notre balance commerciale hors zone euro car ce serait encore plus parlant sur notre "dépendance" en une multitude de produits du quotidien...
a écrit le 07/07/2011 à 8:05 :
Ce nouveau déficit ( à dire vrai la France est en déficit mois après mois depuis la fin des années Mitterrand) montre ô combien notre offre est inadaptée à la demande. Nous ne produisons plus ce dont nous avons besoin....Je me rappelle qu'à la fin des années 1990, la France avait résussi l'exploit d'être dans le vert 6 ou 6 années à suivre du temps de Monsieur Bérégovoye, premier ministre et depuis, flop! Les Français n'exportent pas assez. Nous devrions dissocier la balance européenne et la balance commerciale extra européeene pour avoir une idée plus claire mais nos faiblesses, nous les connaissons.
Qui veut une voiture de sport, achète européen ( allemand, italien)
Qui veut une berline de luxe ou premium, achète allemand ou Italien ou japonais.
Qui veut du low cost achète du français fabriqué en EU ou à l'étranger.
Qui veut des fringues, achète chinois....
Bref, nous importons, importons et nous ne vendons qu très peu....
Ah si nous n'avions pas l'euro, cela serait pire et désastreux;
Réponse de le 07/07/2011 à 10:02 :
Et les organismes publiques d'appui a l'export nationaux et regionaux (equipe de france de l'export = bonne blague) ne sont pas tres pertinents non plus. Des organismes publiques qui facturent leurs services, l'entreprise paie ainsi 2 fois. Obligation de moyens de la part de ces organismes mais aucune obligation de resultat des ces organismes pour les entreprises.
Réponse de le 07/07/2011 à 16:05 :
Bien vu Tempus.
mais c'est à vous les entreprises de vous montrer plus critiques à l'égard de ces organismes publics qui payent leurs cadres, leurs pistonnés, à prix d'or et exploitent des armées d'agents locaux, de petites mains pour tenter d'équilibrer leurs comptes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :