La dette publique française s'est réduite pour atteindre 85,3% du PIB

 |   |  244  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La dette publique de la France a diminué de 3,6 milliards d'euros au troisième trimestre pour atteindre 1.688,9 milliards, soit approximativement 85,3% du PIB, selon les statistiques publiées mercredi par l'Insee.

La dette publique a atteint 1.688,9 milliards fin septembre soit  85,3% du PIB fin septembre, selon l'Insee. Ce ratio dette/PIB est en baisse de 0,9 point par rapport au trimestre précédent. La dette de l'Etat a diminué de 8,4 milliards d'euros sur la période pour s'élever à 1.330,7 milliards, précise l'Insee dans un communiqué.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (194,6 milliards fin septembre) des administrations publiques locales (152,9 milliards) et des organismes divers d'administrations centrales (10,8 milliards).

La dette nette des administrations publiques s'élève à 1.555,3 milliards d'euros fin septembre, soit approximativement 78,6% du PIB, contre 77,8% fin juin, en progression de 27,4 milliards sur trois mois, ajoute l'Insee. Le gouvernement prévoit que le niveau de dette par rapport au PIB commencera à décroître en 2013.

Une actualisation récente de la trajectoire des finances publiques prévoit une dette à 84,9% du PIB fin 2011, 88,3% fin 2012, 88,2% fin 2013, 87,1% fin 2014, 84,9% fin 2015 et 81,8% fin 2016. Ces chiffres prennent en compte le soutien financier aux pays de la zone euro en difficulté.

La situation semble s'améliorer puisque les précédents trimestres avaient affiché une hausse de  la dette publique de la France. Au deuxième trimestre, elle avait augmenté de 46,4 milliards d'euros pour atteindre fin juin 1.692,7 milliards, soit approximativement 86,2% du PIB. Au premier trimestre, s'était une hausse de 54,9 milliards d'euros qu'elle avait enregistrée par rapport à fin 2010 pour s'établir à 1.646,1 milliards d'euros, soit "approximativement" 84,5% du PIB, selon l'Insee.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2012 à 7:46 :
Tout ceci relève du sophisme, en réalité et comme le réchauffement climatique nous sommes dans une phase d'irréversibilité compte tenu du fait qu'on ne rembourse qu'une partie des intérêts de notre dette publique chaque année et non le principal.
a écrit le 13/01/2012 à 16:55 :
Ridicule!!!!

La baisse de la dette brute est due à une réduction de 36 milliards de la trésorerie!

Mais la dette nette a elle augmenté de 27.5 milliards.

Il semblerait que vous ayez fait un gros oubli!!

Je vous cite le rapport et vous le met en lien.
"Au troisième trimestre 2011, la dette nette des administrations publiques s?élève à 1 555,3 Md? (soit approximativement 78,6 % du PIB contre 77,8 % au trimestre précédent), en progression de 27,4 Md? par rapport au trimestre précédent. L?écart de 31,0 Md? entre cette hausse de la dette nette et la baisse de 3,6 Md? de la dette brute traduit notamment la forte diminution de la trésorerie de l?État (-36,5 Md?), alors que la détention des actifs hors trésorerie a progressé : +1,0 Md? pour l?État en raison d?une nouvelle tranche (1,1 Md?) du prêt accordé à la Grèce dans le cadre du FESF, et +4,5 pour les administrations de sécurité sociale (la Cades réalise un placement à échéance de 2,2 Md? et le FRR acquiert pour 2,3 Md? de titres négociables)."


http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=40

a écrit le 29/12/2011 à 18:22 :
Bravo !
a écrit le 29/12/2011 à 11:38 :
Cette baisse est très relative !!! Il n'y a pas de quoi être fier d'une dette de plus de 85% du PIB en 2011, alors que la dette n'était que de 57% du PIB en 2001, avant que la droite prenne en main la gestion du pays avec le succès qu'on constate...
a écrit le 29/12/2011 à 7:47 :
Le President de l'Equateur qui a refusé de payer la dette illegitime de son pays a declaré:Le courage, ce n?est pas d?annoncer aux peuples comment et pourquoi on va les prendre à la gorge. Le courage politique, c?est de tout faire pour libérer les peuples de la tyrannie des marchés. Le courage politique, c?est le fait de cesser de parler de la « crise de la dette » quand il s?agit d?une crise systémique et de mettre tout en oeuvre dans l?intérêt des peuples et non pas des créanciers
Réponse de le 29/12/2011 à 9:43 :
Vrai mais me cela me semble utopique. Au fait son cancer c'est pour quand ?
a écrit le 29/12/2011 à 7:47 :
Le President de l'Equateur qui a refusé de payer la dette illegitime de son pays a declaré:Le courage, ce n?est pas d?annoncer aux peuples comment et pourquoi on va les prendre à la gorge. Le courage politique, c?est de tout faire pour libérer les peuples de la tyrannie des marchés. Le courage politique, c?est le fait de cesser de parler de la « crise de la dette » quand il s?agit d?une crise systémique et de mettre tout en oeuvre dans l?intérêt des peuples et non pas des créanciers
a écrit le 28/12/2011 à 19:04 :
si tous les français payaient des impots la dette serait résorbée facilement.je propose que les plus modestes contribuent a leur niveau bien entendu
Réponse de le 28/12/2011 à 20:27 :
ouais c'est vrai X millions à 1000 euros ça fait X milliards;c'est mieux que la taxe sur les sodas à 280 millions.
Réponse de le 29/12/2011 à 7:39 :
vous avez un peu trop bu Ernest....prendre aux gens qui n'ont rien en voilà une diée lumineuse :-)))...parce que rien moins rien ca fait toujours rien....si on prenait plutôt aux plus riches comme vous le proposez pour qu'ils contribuent à leur niveau et non moins que la moyenne....là ca servirait en effet à quelque chose !
Réponse de le 29/12/2011 à 8:36 :
Tout citoyen francais de doit de payer l'IR, meme pour un montant symbolique minime. Quand on voit que pres de 40% des foyers fiscaux ne sont pas imposables, ou est l'egalite devant l'impot? La justice sociale? Si ces foyers non imposables ne payent ne serait-ce que 100€ par an, faites le compte et vous verrez que cela rapportera une mane non negligeable, mais surtout serait juste pour tous.
Réponse de le 29/12/2011 à 9:41 :
Je soutiens l'idée que tout le monde devrait payer, effectivement une question de principe. Au goût de certains les riches ne paient pas suffisamment mais ils paient, eux !
a écrit le 28/12/2011 à 15:06 :
Bravo à Nicolas SARKOZY (pbsl) la gauche critique, crée des polémiques inutiles alors que le gouvernement travaille et atteint ses objectifs, réduire drastiquement la dette et ce n'est qu'un début.
Réponse de le 28/12/2011 à 15:22 :
Drastiquement non !!! à cette vitesse il faudra plus de 100 ans pour rembourser la dette actuelle ...sans compter les nouveaux emprunts qui seront réalisés .... 2 ou 3 siècles .... Certes les socialos ne proposent pas mieux .!
Réponse de le 28/12/2011 à 15:29 :
Réponse à Cavaliere.
Heureusement que c'est "drastiquement"car il ne lui reste que quatre mois.
Réponse de le 28/12/2011 à 16:26 :
Réponse à Christophe D.
Vous dites les socialos ne proposent pas mieux".Ce n'est pas certain car il y en a à droite,sérieux,qui ne désaprouveront pas toutes les actions Hollande.
Réponse de le 28/12/2011 à 17:29 :
J'aimerais plus que tout que les socialos sortent le pays de la merde ...mais c est pas avec des mesures démagos comme la retraite à 60 ans , création de 60 000 postes dans l education , allocations pour les jeunes ..c est quoi ? de la recup de voix ??maintient d une fiscalité dévastatrice, maintient de l assistanat ... je n y crois pas trop ... Les mesures de la droites actuelles sont fourbes également puisque pré-électorales ... à mon avis no droite ni gauche actuelle ne peuvent proposer une solution efficace . Ni FN je vous rassure .... encore moins bayrou et les verts ....
Réponse de le 29/12/2011 à 6:04 :
Christophe D. : Alors qui reste potentiellement capable de prendre le relais ?
Réponse de le 29/12/2011 à 7:44 :
La droite atteint ses objectifs ?....lesquels: le boulcier fiscal, payer les heures sup, nous plomber avec une dette exhorbitante (+20% en 4 ans)..une des caractéristiques de la droite ca n'est justement pas de bien gérer les finances publiques mais à chaque fois d'augmenter la dette pour éviter d'avoir à augmenter les impôts mais là pas de chance, ils sont obligés d'augementer les impôts.
Votre aveuglement est pathétique et tient plus de la foi que de la réalité: nous aprler d'une réduction drastique de la dette alors qu'elle baisse de trois fois rien...mdr...et surtout que c'est quand même ce même gouvernement qui nous a foutu dans cette situation catastrophique.
a écrit le 28/12/2011 à 13:35 :
Après les employeurs privés dans certains secteurs d'activités, le gouvernement envisage encore des baisses de salaires dans le privé pour éviter les licenciements économiques et pour plus de compétitivité.
A l'heure au le paquebot France coule avec son nombre pléthorique d'agent de l'état qui gagne par an 30% de plus, pas mal pour une productivité et rentabilité faible,qu'un salarié du privé. Il serait temps de faire comme nos nombreux voisins des pays de L'U.E. faire baisser les salaires de la fonctions publiques. N'oublions pas ! la richesse et la valeur ajoutée de notre pays sont les entreprises et les salariés du privés. L'État et son corollaire de fonctionnaires ne sont qu'un poste de dépense au passif d'un bilan.
Réponse de le 28/12/2011 à 14:22 :
Réponse à RasLeBol.
Quand je vois dans ces colonnes parfois des fonctionnaires au bas de l'échelle qui pleurent avec leur 2300 euros net je suis abasourdi.Ils ne savent pas que c'est le salaire de beaucoup de cadres dans les PME.
Réponse de le 29/12/2011 à 5:15 :
Nan mais vous avez craqu?2.300€ nets c'est le salaire d'un cadre A et au minist? des finances ! Demandez donc aux agents de cat?rie B et C combien ils gagnent...
Réponse de le 29/12/2011 à 6:09 :
Objectif : avant de répondre de fausses informations, regardez la grille des salaires de la fonction publique et vous verrez qu'ils sont loin de ce que vous annoncez. http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-territoriale.php
Réponse de le 29/12/2011 à 7:14 :
justement la territoriale est la moins payée et bcp sont à moins de 1400 / mois
regardez un site sérieux avant de prendre les infos n'importe où...........heureusement on est peu nombreux à croire à vos mensonges (diviser pour mieux régner)
Réponse de le 29/12/2011 à 7:30 :
@nn : à qui vous répondez, car c'est bien ce que je dis dans mon post ?
a écrit le 28/12/2011 à 13:34 :
Pourquoi le gouvernement français n'emprunte-t-il plus à 0% avec la Banque de France ?
Réponse de le 28/12/2011 à 20:27 :
Parce que l'état ne dispose plus de son droit régalien à la création monétaire (loi de VGE de 1973)...
Réponse de le 29/12/2011 à 7:35 :
De plus,depuis 1973,la dette est passée de21,2% à ce merveileux taux d'aujourd'hui.
a écrit le 28/12/2011 à 13:25 :
Après les employeurs privés, le gouvernement envisage des baisses de salaires dans le privé pour éviter les licenciements économiques. Je suggère une idée pour réduire notre déficit :
A l'heure au le paquebot France coule avec son nombre pléthorique d'agent de l'état qui gagne par an 30% de plus, pas mal pour une productivité et rentabilité faible,qu'un salarié du privé. Il serait temps de faire comme nos nombreux voisins des pays de L'U.E. faire baisser les salaires de la fonctions publiques et leurs avantages. N'oublions pas ! la richesse et la valeur ajoutée de notre pays sont les entreprises et les salariés du privés. L'État et son corollaire de fonctionnaires ne sont qu'un poste de dépense au passif d'un bilan.
Réponse de le 29/12/2011 à 5:14 :
Depuis quand on gagne plus dans le public ?
a écrit le 28/12/2011 à 12:53 :
"Au premier trimestre, S'était une hausse"
Je vois de plus en plus de faute dans la Tribune (version papier compris...)
Réponse de le 28/12/2011 à 20:37 :
?rit en fran?s et on tiendra compte de tes dires !
a écrit le 28/12/2011 à 12:24 :
La dette brute est de 1688 et la dette nette de 1553... Or la dette nette est la dette nette des actifs de ces mêmes administrations. Et là, il y a un problème : l'actif n'est sûrement pas de seulement 130 milliards. Si on en croit les chiffres de 2006, (cf wikipedia par exemple), la dette brute était suivant l?OCDE de 71,1% du PIB ( 63,6% suivant Maastricht) et de 37,5% du PIB en net ( OCDE. Ave les chiffres de l?OCDE, l'actif des administrations publiques égal en 2006 33,6% de la dette brute ( 71,1-37,5). L'actif actuel devrait donc être de 500 à 600 milliards et non pas 133. Il y a donc un problème. Evidemment, cela ne change rien sur le montant faramineux de la dette brute, celle que l'on doit rembourser. Quant à la manière, j'ai comme l'impression que la continuation des cadeaux pour les plus riches telle qu'on la connaît depuis 10 ans ai prouvé son efficacité !
a écrit le 28/12/2011 à 12:11 :
L'état fait des efforts, et pendant ce temps là les régions gouvernées par les socialistes font appel aux deniers publics pour financer leurs projets démégos, cherchez l'erreur
Réponse de le 28/12/2011 à 12:34 :
A cadoudal - L'Etat fait des efforts tout en supportant la gabegie PS : pension et salaire d'1 million de fonctionnaires, 35 heures, AME-CMU, endettement Jospin, ventes d'entreprises publiques en période de croissance, etc, etc...
Réponse de le 28/12/2011 à 13:21 :
C'est vrai que lucifer porte bien son nom.
Réponse de le 29/12/2011 à 7:15 :
Jospin est le seul à avoir réduit la dette....
a écrit le 28/12/2011 à 12:07 :
quelque chose a du m'échapper, il faut se réjouir ? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 28/12/2011 à 10:58 :
C'est une bonne nouvelle mais sans lien avec la réalité, puisque le déficit public augmente. Mais on devrait obliger l'ensemble des collectivités, Etat et collectivités à acheter français. Ainsi notre déficit commercial de 50 milliards d'euros deviendrait à l'équilibre. Mais que faire face à la dette 1 688 milliards au déficit de l'Etat et notre sommerce extérieure déficitaire. Tout cela est trop lourd pour un petit pays comme la France. Nos élites de droite comme de gauche ont visés trop haut, en réduisant nos prétentions dans tous les domaines la France se porterait mieux
a écrit le 28/12/2011 à 10:33 :
comment avec 140 milliards de déficit du budget arrive -t-on a diminuer la dette publique??????
Réponse de le 28/12/2011 à 12:28 :
en augmentant le PIB et en jouant sur la tresorerie
Réponse de le 28/12/2011 à 13:25 :
En jouant .... donc en trichant ...
a écrit le 28/12/2011 à 10:16 :
Quand je touche ma paye le 31 du mois mon passif diminue.
a écrit le 28/12/2011 à 9:56 :
tout le monde connait les maguouilles comptables pour équilibrer un budget!!!!!!!!on peut le faire en arretant les investissements (sans doute le cas) ou en faisant des économies (souhaitable)ex deminuant le train de vie de l'etat mais ce n'est pas le cas ex le gouvernement et au moins 1500 crs debut janvier metz,brest,lyon,lille,dans la vienne,marseille + outre mer FAITES LE COMPTE
a écrit le 28/12/2011 à 9:38 :
Hallucinant!!! A ce rythme (2 pour 1000 de remboursement) nous pouvons espérer une extinction de cette dette dans 500 trimestres. Soit dans 125 ans.!!! Ce qui est plus grave c'est que le journaliste d'un journal "économique" comme la Tribune n'en fasse pas mention!!!
Réponse de le 28/12/2011 à 10:35 :
Ca fait bien longtemps que les journalistes ne font que régurgiter des informations qu'ils recoient par communiqué de presse, au lieu de les analyser et de les expliquer et donc de faire leur travail de journaliste plutot que de Public Relation.
Réponse de le 28/12/2011 à 13:23 :
Ceci dit en 1500 la France devait etre aussi endettee et les "francais" de l epoque ne devait pas trop se poser la question si en 2011 elle serait remboursee! Mais bon puisque les francais tiennent a rembourser les 25% de dette suplementaire due aux subprimes (avant 2008 dette a 63% et en 2011 dette a 87% du pib sans nouveaux services publiques) , serront nous la ceinture, payons nous meme nos retraites sans aide de l etat, payons nous meme notre cancer et l ecole de nos mioches , d ailleurs comme il n y a plus d espoir cela ne sert a rien de leur payer l ecole ...
a écrit le 28/12/2011 à 9:37 :
"Le gouvernement prévoit que le niveau de dette par rapport au PIB commencera à décroître en 2013"... c'est à dire après les élections... Autant dire qu'il renvoie la baisse aux calendes grecques... Espérons que les français auront la sagesse de voter pour un candidat qui s'engagera à faire baisser la dette et qui tiendra ses promesses.
Réponse de le 28/12/2011 à 13:03 :
lequel? y'en a aucun. depuis quand les presidentiables tiennent ils leurs promesses?
Réponse de le 28/12/2011 à 14:11 :
@Pshitt: les politiques font des promesses pour se faire élire, pas pour les tenir :-)
Réponse de le 28/12/2011 à 14:46 :
Ne pas aller voter c'est voter N.Sarkozy .C'est respectable mais il faut le savoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :