Moody's garde la France dans son collimateur

 |  | 481 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après la dégradation, vendredi, de la note de neuf pays européens dont la France, par Standard and Poor's, l'agence Moody's a répété qu'elle examinait la perspective stable de la note AAA de la France et qu'elle actualiserait les notes des pays de l'Union européenne au premier trimestre.

Moody's a répété lundi qu'elle examinait la perspective stable de la note AAA de la France et qu'elle actualiserait les notes des pays de l'Union européenne au premier trimestre. Dans un texte publié après la dégradation de la note française par Standard & Poor's, l'agence souligne que le AAA accordé à la France serait sous pression si le ratio de dette publique sur PIB continuait de dériver ou si la conjoncture économique et financière se détériorait.

"La solidité financière de la France s'est affaiblie comme c'est le cas pour d'autres émetteurs souverains de la zone euro, la crise économique et financière mondiale ayant conduit à une détérioration des chiffres de la dette publique - qui sont désormais parmi les moins solides comparés aux autres souverains AAA", lit-on dans cette note.

Moody's souligne à nouveau les atouts que conserve la France, en particulier une "soutenabilité" de la dette qui reste "très confortable". L'agence ajoute que l'engagement à mettre en oeuvre les réformes nécessaires, ainsi que des "progrès visibles" dans la réalisation des objectifs de redressement des finances publiques "seront importants pour le maintien de la perspective stable" associée au AAA. Moody's prend aussi acte de l'effort de redressement des comptes entrepris par le gouvernement ces derniers mois, à travers l'annonce d'un second plan d'austérité début novembre.

Attention à la croissance

Mais elle souligne que les mesures doivent être pleinement mises en oeuvre et qu'elles ne doivent pas fragiliser la croissance économique, dont Moody's rappelle que le gouvernement n'en a pas la pleine maîtrise, comme d'ailleurs des développements de la crise de la dette souveraine. L'agence cite plusieurs facteurs pouvant conduire à une abaissement de la note française. "La note Aaa de la France pourrait être mise sous pression si le ratio de dette publique sur PIB continue de dériver sans montrer de signe de stabilisation à un niveau très soutenable", écrit-elle.

"Des développements contraires sur le plan économique ou sur les marchés exerceraient aussi une pression sur la notation de la France", prévient l'agence, en citant "l'éventuelle nouvelle détérioration de la crise de la dette européenne qui a des conséquences directes sur le déficit et la position financière de la France", ainsi que sur un possible soutien supplémentaire à des Etats de la zone euro ou sur des engagements éventuels au titre du système bancaire.
Standard & Poor's a abaissé les notes de plusieurs pays de la zone euro vendredi, dont la France, passée comme l'Autriche de AAA à AA+ avec perspective négative, l'Allemagne conservant son AAA avec perspective stable.

La troisième grande agence mondiale Fitch Ratings a déclaré par la voix d'un de ses responsables qu'elle n'envisageait pas de dégrader le AAA français en 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2012 à 17:32 :
lorsque l'on emprunte, il existe toujours une clause tacite qui veut que l'on prend le risque de subir l'arrogance du prêteur ou de son collaborateur
a écrit le 17/01/2012 à 15:50 :
pourquoi vous m'avez censuré? J'expliquais a mat qu'il fallait que le propre de l'homme avait toujours été de dominer ses semblables en devenant les maitres du monde et je sitait quand SATAN sur les murs de Jérusalem disait au Christ: si tu te prosterne davant moi, je te donnerais tout ce que tu vois. Idéologie toujours d'actualité, suffit d'être patient pour voir l'accomplissement deces écritures!!!!
a écrit le 17/01/2012 à 15:03 :
a mat: les moody's et autres, ne sont que des instruments aux services de puissances que le commun des mortels n'imagine même pas!!!!!!!!!
a écrit le 16/01/2012 à 21:21 :
Dans le colimateur? Ils ont un flingue et si on fait pas ce qu'ils disent ils nous butent?
a écrit le 16/01/2012 à 20:40 :
C'est étonnant que la plupart des intervenants ne comprennent pas l'article... Je vous le résume : Moody's n'a pas annoncé qu'elle ne dégradait pas la France, elle a annoncé qu'elle se prononcerait d'ici fin mars. ça fait une sacrée différence. Cela dit, je trouve que le niveau est particulièrement bas aujourd'hui.
a écrit le 16/01/2012 à 20:08 :
Les Français ne veulent pas d'une note qui ne serait pas méritée.
a écrit le 16/01/2012 à 17:57 :
Faire le grand menage des entreprises sous tutelle de l etat qui sucent chaque année les les royalties des contribuables !
a écrit le 16/01/2012 à 17:55 :
De toute manière les américains n ont jamais aimé les français ( et vice et versa ) ...
Quand John Kerry avait déclaré lors des élections qui l opposaient à Bush Jr qu il parlait couramment le français et qu il avait habité en france .... cela lui avait couté très cher .... Demandez à Mitt Romney s il parle français .... il fera comme si il ne comprend pas .... Étrange pour une personne qui a vécu quelques années à Paris et qui parle le français courrament ... D'ailleurs ce passage à Paris n est pas mentionné dans sa biographie .... Ceux qui ont étudié avec lui et l ont cotoyé en France le savent....

Maintenant , tant qu on élira des avocats (d affaires ) ou des hauts fonctionnaires (qui ne fonctionnent pas très bien) , les int´rêts de la France ne seront jamais défendu ... On ne va pas élire un militaire , mais au moins à son époque , le Général De Gaulle a toujours fait passer les intérêts de la France avant ses intérêts personnels ....
Réponse de le 16/01/2012 à 21:28 :
J'aime bien ton analyse. Il y a trop d'avocat en politique. Ils sont bon qu'en communication. Est ce que les avocats sont les élites de la nation ???
Malheureusement les électeurs sont des moutons. Ils préfèrent voter pour ces marchands de rêves.A moins qu'on fasse un test de QI des représentants politiques. Bien sure il vaut mieux choisir des personnes carrées et pragmatiques comme les militaires, ingénieurs,... qui ont des QI supérieur à 140.
Réponse de le 16/01/2012 à 21:46 :
Je trouve étrange d'associer les menaces qui pèsent sur la note souveraine de la France à une attaque des américains contre les français. Ce n'est pas de la francophobie qui a poussé Standart and poors a dégradé la France mais simplement l'évaluation de nos capacités de remboursement qui ne sont plus après crise ce qu'elles étaient avant.
Réponse de le 17/01/2012 à 3:15 :
Moi je trouve étrange qu'une agence qui a des intérêts sur les marchés se permettent de donner des notes de ce genre . Ce type d'agence qui filoute les comptes de la Grèce pour les faire rentrer dans l 'Europe ...c est une peu le coup du cheval de Troie ...
a écrit le 16/01/2012 à 17:39 :
la France même sans Europe restera un grand pays , la France a des marcher dans le monde entier , j'étais au Maghreb tous les produits sont français , on a rien a craindre , je suis optimiste pour l'avenir.
Réponse de le 16/01/2012 à 18:40 :
Les produits qu'elle vend au Maghreb sont fabriqués où ? Pas en France , j'en doute fort .... Alors qu'il y ait des marchés pour la France ok , mais si la production est délocalisé de l'Hexagone ...ça ne résoudra pas le problème ....
Réponse de le 16/01/2012 à 20:18 :
avec le Maghreb on 'a des relations très fortes , historiques, main dans la main ,on 'est capable de faire face aux chinois, au Maghreb ils ont la main d??uvre qualifiée, pas chère, nous on 'a le savoir faire, imagine , une coopération a grande échelle, sera bénéfique pour tous le monde, mois je crois que le Maghreb est très proche de la France , économiquement et culturellement plus que Europe de l'est.
Réponse de le 17/01/2012 à 3:16 :
Avant de délocaliser à tout va , faudrait réindustrialiser la France .
a écrit le 16/01/2012 à 16:33 :
Truc bizarre ... F.HOLLANDE bien entendu veut sauvé la France ... Nicolas aussi ... tous ce beau monde ne parle pas des 35H qui faut abroger, pour redonner de la vigueur au pays et, ce remettre sur les rails !

(j'oubliais ni Martine !)
Réponse de le 16/01/2012 à 16:56 :
exact, et ne pas oublier le trotskiste JOspin
Réponse de le 16/01/2012 à 17:06 :
supprimer les 35 heures, alors que l'on parle de chômage partiel me parait une fausse bonne idée.
Réponse de le 16/01/2012 à 21:40 :
Au contraire tonton, ce n'est pas en réduisant le temps de travail qu'on résoudra le problème du temps partiel. L'augmentation du temps de travail si il n'est pas accompagné de hausses de salaires permettra d'augmenter la competitivité de la France et ainsi peut être d'encourager une reprise de l'activité. C'est un raisonnement qui se tient parfaitement.
a écrit le 16/01/2012 à 16:30 :
nous sommes partis poir manger des patates pour un certain temps
le pain noir aussi
Réponse de le 16/01/2012 à 20:13 :
On va faire pousser nos légumes , chasser , pêcher et percevoir le RSA ... c est triste pour un pays comme la France ...
a écrit le 16/01/2012 à 15:35 :
tiens les socialistes sont devenus muets, Hollande devrait féliciter Sarko puisque deux agences sur trois maintiennent le AAA de la France !
Réponse de le 16/01/2012 à 21:37 :
Ou bien peut-être devraient-ils lui rappeler que la loi TEPA a coûté à la France 7 milliards d'euros par an à plein régime depuis sa promulgation, que la réduction de la TVA dans la restauration c'est 3 milliards par an et que la très récente réduction de l'ISF coûte 2 milliards par an.
a écrit le 16/01/2012 à 12:58 :
Patrimoine immo et zéro dette :
http://www.societe.com/societe/societe-civile-la-sapiniere-377552955.html
a écrit le 16/01/2012 à 12:32 :
Concernant leur patrimoine privé, nos dirigeants n'ont aucune dette. C'est dans la gestion du patrimoine public qu'ils ont un peu de mal.
Réponse de le 16/01/2012 à 13:07 :
Réponse à AAA.
C'est pas de chance d'être illettré Cela s'appelle les vases communicants.
Réponse de le 16/01/2012 à 15:04 :
La France est comme le Costa Concordia, avec un Capitaine et un second, le 1er Ministre, qui approchent de trop près les voyous de la finance, du coup la France est sur le flanc échouée avec comme victimes les morts de froid dans la rue, les mords de faim, les morts qui n'ont pas pu se soigner ... et le désordre de l'équipage
Réponse de le 16/01/2012 à 16:12 :
@Costa concordia tous ces morts, mais c'est terrible ce que vous racontez là, heureusement que la connerie ne tue pas.
Réponse de le 16/01/2012 à 18:02 :
C'est une réalité qu'il faut avoir le courage de regarder en face, des français ne peuvent plus se soigner, des français sans logis meurent dan la rue, l'insécurité grandissante fait des morts, les travailleurs pauvres vivent la misère, les voyous des laboratoires médicaux indélicats provoquent des maladies mortelles, ... c'est bien un naufrage de la France celà ... c'est une réalité.
Réponse de le 16/01/2012 à 21:35 :
Je suis tout à fait d'accord avec terrible. Vous n'avez pas l'impression de faire un peu dans le mélodrame là ? " Les français ne peuvent plus se soigner " cf le mal nommé Réalité. Personnellement, je travaille en tant qu'aide soignant à l'hôpital et ce dernier fonctionne toujours aux dernières nouvelles. Quand aux laboratoires médicaux qui sont censés provoqués des maladies mortelles c'est accessoirement aussi ceux qui vous fournissent les vaccins et les médicaments qui vous permettent d'espérer vieillir jusqu'à l'âge de 80 ans et non pas de 40. Je ne nie pas qu'il y a des a des disfonctionnements qui font largement parler d'eux dans les médias mais de là à cracher sur l'ensemble des laboratoires...

a écrit le 16/01/2012 à 12:27 :

C'est normal que l'agence Fitch ne dgrade pas la France, son patron vient d'être décoré par Sarkozy de la "Légion d'Honneur". C'est le remeciement à ce geste.
Réponse de le 16/01/2012 à 14:00 :
Réponse à Michel P.
Ce serait donc une habitude?
Réponse de le 16/01/2012 à 14:03 :
avec notre argent...
Réponse de le 16/01/2012 à 15:55 :
Et pour Moody's,la même chose d'après toi!!!
a écrit le 16/01/2012 à 12:23 :
Les agences de notation ont compris que le risque de voir sciée par la crise la branche qui fait leur business et celui de leurs clients méritent de prendre son temps. En effet, c'est tout le système qui s'écroulera partout dans le monde si l'on continue dans la voie de l'austérité et de la rigueur. Sans consommation et donc croissance, le modèle capitaliste de grand marché est mort et les profits aussi!
a écrit le 16/01/2012 à 10:57 :
c'est curieux que plus la france s'enfonce plus nos gouvernants inventent et en profitent pôur faire passer des réformes malsaines en temps normal...la pilule passe mieux!mais le malheur c'est que ça va aggraver la situation et l'acceleration de la crise va à nouveau engendrer d'autre changement pour empecher et verrouiller dans notre dos toute possibilité de sortir des griffes financières !
Réponse de le 16/01/2012 à 12:04 :
Les politiques actuels ne font pas de gestion prévisionnelle et n'ont pas de tableau de bord. Ce sont des bricoleurs qui agissent au gré des vagues et qui ne connaissent pas le mot anticipation. Ils travaillent comme ils ont appris leur métier d'avocat et de ce fait, ils parlent, parlent, parlent comme dans le sketch de Raymond Devos,pour ne rien dire !
a écrit le 16/01/2012 à 10:54 :
Mais qu'ont-ils donc tous à vouloir MONDIALISER???Qui veut faire du monde une seule et unique société? POUR QUI ET POURQUOI? Ecoutez le discours de Marine LEPEN à Rouen le 15 et vous aurez la réponse!!!!!!
Réponse de le 16/01/2012 à 16:38 :
Projet ancien qui peut mener "au meilleur des mondes" d'A UXLEY
Les financiers souhaitent
- ne pas payer d'impots
- faire fabriquer au moindre couts
- vendre a marge maximum
- garantir les dettes souveraines sur les biens des citoyens
- en un mot, drainer vers eux tout l'argent du monde
Réponse de le 16/01/2012 à 21:25 :
ton commentaire pierre n'a rien à voir avec l'article. Ce dernier explique simplement que Moodys va réexaminer les notes des pays européens au premier trimestre. Quel rapport avec une volonté de mondialisation ?
Par ailleurs, la théorie de marine lepen comme quoi la mondialisation ne serait qu'un machiavélique complot de la sphère financière menée par goldman sach n'a rien strictement rien de fondé. C'est simplement une manoeuvre politique afin de donner un bouc émissaire à tous nos problèmes et ainsi remporter grâce à ses théories simplistes l'électorat populiste.
Réponse de le 17/01/2012 à 9:21 :
faites votre commerce de chameaux et vous vous retrouverez dans la situation du Maghreb .
Réponse de le 18/01/2012 à 23:00 :
Je n'ai pas compris ton commentaire carlos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :