Un plan de 500 millions d'euros pour l'emploi, la décision sur la TVA sociale reportée à fin janvier

 |   |  841  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le chef de l'Etat a annoncé le déblocage de 500 millions d'euros pour financer des mesures d'urgence destinées à enrayer le chômage, dont l'embauche d'un millier de salariés supplémentaires pour le service public de l'emploi. Le président a aussi dévoilé un projet de banque d'investissement dans l'industrie, et reporté à fin janvier des décisions sur des sujets controversés comme la "TVA sociale".

A l'issue du sommet social de ce mercredi, à l'Elysée, Nicolas Sarkozy a annoncé le déblocage de 500 millions d'euros pour financer des mesures d'urgence destinées à enrayer le chômage dont l'embauche d'un millier de salariés supplémentaires pour le service public de l'emploi.

Outre ce renforcement de Pôle emploi, le président a déclaré que le gouvernement allait lancer un plan de formation "sans précédent" pour les chômeurs et relancer le recours à l'activité partielle pour éviter les licenciements.

Ce demi-milliard d'euros à la charge de l'Etat "sera financé par redéploiement pour ne pas accroître d'un centime le déficit de notre pays", a précisé Nicolas Sarkozy dans une brève déclaration à la presse.

Sur les 500 millions d'euros, 100 millions iront ainsi au développement de l'activité partielle pour éviter les licenciements, 100 autres millions à l'exonération de charges pour l'embauche de jeunes dans les très petites entreprises, et 150 millions à la formation des chômeurs. La situation "extrêmement préoccupante" sur le front de l'emploi "impose la prise de décisions fortes et rapides", a souligné Nicolas Sarkozy .

Réactions mitigées

Autant de mesures qui ne pouvaient guère recueillir que l'assentiment des participants, même si elles ont été jugées trop tardives par le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, ou insuffisantes par celui de la CGT. Ces mesures, "de notre point de vue, n'auront pas d'impact véritable sur la situation de l'emploi aujourd'hui", a déclaré Bernard Thibault (CGT) à son départ de l'Elysée.

"Nous avons un flou total sur les futures décisions du gouvernement sur le financement de la protection sociale et les accords compétitivité-emploi", a déploré François Chérèque. Les grands syndicats ont redit leur opposition au transfert d'une partie des cotisations patronales sur une fiscalité "anti-délocalisation" qui prendrait la forme d'une hausse de TVA.

Nicolas Sarkozy a confirmé sa volonté d'alléger le coût du travail en faisant contribuer les importations au financement de la protection sociale mais renvoyé ses décisions à fin janvier. Il a aussi renvoyé à la fin du mois ses arbitrages sur des accords permettant aux entreprises en difficulté de négocier la durée du travail, une baisse de salaire ou un mélange des deux.

Il a également annoncé une décision prochaine sur "des mesures extrêmement puissantes pour doper l'offre de logements", dont l'insuffisance est un frein à la mobilité du travail.

C'est également fin janvier qu'il entend préciser les "contours" du projet de taxe sur les transactions financières qu'il souhaite voir repris dans l'ensemble de la zone euro mais se dit prêt à mettre en oeuvre seul dans un premier temps.

Enfin, il a dit avoir chargé l'ancien président du Sénat, Gérard Larcher, de proposer dans les deux mois une "réforme radicale" de la formation professionnelle.
"L'objectif est simple : que chaque chômeur ait une formation et qu'au bout de la formation chacun soit conduit à accepter l'offre d'emploi qui lui sera proposée", a-t-il dit.

Selon des sources gouvernementales, citées par Reuters, les mesures arrêtées seront inscrites dans un projet de loi de finances rectificative soumis au parlement fin février-début mars, avant la suspension de la session pour cause de campagne présidentielle.

Une banque d'investissement pour l'industrie

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a dévoilé le projet d'une future banque d'investissement dans l'industrie, qui sera dans le champ public et agira en association avec les banques traditionnelles, selon des sources gouvernementales citées par Reuters. De même source, on a indiqué que l'établissement ne serait pas forcément créé "ex-nihilo" et pourrait s'appuyer sur des organismes existants comme Oseo, la banque des PME, le Fonds stratégique d'investissement ou la Caisse des dépôts.

"Nous voulons créer des mécanismes qui permettent de renforcer les fonds propres des entreprises industrielles", a dit cette source, en soulignant que les PME industrielles françaises disposaient de moins de fonds propres et plus de dettes dans leur structure de bilan que leurs homologues allemandes. "Cela ne sera pas des prêts de trésorerie, mais des apports de quasi-fonds propres", a-t-elle ajouté en précisant que les volumes envisagés n'avaient pas été définis à ce stade mais dépasseraient le milliard d'euros.

La banque s'inspirera du système Oseo, qui repose sur des interventions en association avec les banques privées. A la question de savoir si elle serait une structure totalement nouvelle, la source a répondu : "il n'y a rien de décidé pour l'instant (mais) on essaiera de s'appuyer certainement sur des organismes existants : il y a Oseo, la Caisse des dépôts, le FS". Elle a toutefois écarté l'idée d'une fusion des trois, évoquée l'automne dernier dans la presse : "une fusion à trois, je ne le pense pas, mais on peut se demander sûrement comment faire mieux marcher tout ceci."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 9:56 :
la balance de ROBERVAL. Plus nous mettons de fonctionnaires à pôle EMPLOI, et moins il y a de travail dans les entreprises. Le problème de la balance de Roberval, c'est qu'elle se bloque quand un des poids est trop lourd par rapport a l'autre....Donc le système va bientot se bloquer!!!!!!!!!
a écrit le 19/01/2012 à 9:30 :
Question stupide,c'est quoi un plan de 500 millions d'euros pour l'emploi? a chaque campagne electorale c'est le sujet.
a écrit le 19/01/2012 à 9:21 :
La faillite de la France, c'est le bilan de la droite ,comme de la gauche, mais egalement des hauts fonctionnaires de Berci comme de l'ENA, qui ne savent pas que la comptabilité est la sciences de l'exactitude. Alors commençons à degraissé / supprimé des poste d'elus comlme de fonctionnaire s' ils generent des emprunts et des deficits qui ne sont pas provisionner par des creations de richesse.
a écrit le 19/01/2012 à 8:33 :
Beaucoup dise que je suis simpliste, OK. Mais des embauches dans un service d'ETAT par les temps qui courent. Y A UN MALAISE!!!!!! Bien sûr 500 millions c'est pas grand chose. Mais il faut le dire, nous sommes comme Mickel, Jackson, nous donnons l'impression de marché en avant, alors quand réalité NOUS RECULONS!!!!!
a écrit le 19/01/2012 à 7:51 :
Bonjour,

Pour les 500 millions , il s'agirait d'un redéploiment.

Mais d'où viendront ces fonds?

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 19/01/2012 à 7:04 :
ah, enfin le bout du tunnel. La France embauche, quelle bonne nouvelle!!!!!!Pole emploi augmente ses effectifs.....Quand on veut, on en trouve du boulot!!!!!!!Mais quand même , je pense qu'on marche sur la tête!!!!!!!!!!!!
a écrit le 19/01/2012 à 5:54 :
un peu de prospective quel que soit le nouveau président
dans 5 ans
pole emploi:300000 salariés
edf 3 millions de salariés
collectivités locales 10 strates et 4 millions de salariés
chomage zéro:ceux qui n'ont pas pu rentrer dans les services de l'etat on été obligés d'immigrer et ont perdu tous leurs biens
a écrit le 19/01/2012 à 5:24 :
Réponse à la crise dans les autres pays: réduction des dépenses de l'Etat, suppression massive de postes de fonctionnaires et allègement des impots.. en France.. quand on a la tête sous l'eau, l'Etat l'enfonce un peu plus en augmentant les impots... sans réduire ses dépenses. Par contre l'Etat dépense des fortunes pour le retour à l'emploi de ceux qui ont étés virés.. à cause de l'impot.....Les politiques marchent TOUS sur la tête !!!!
a écrit le 19/01/2012 à 5:20 :
Il veut se faire passer pour un bon President sur notre compte. Ces aides pour l'emploi qui soit disant vont améliorer le taux de chomage sont payer par qui? Par Nous! C'est la même chose que d'inviter ton ami au restaurant et de lui faire payer à la fin la note. Ca suffit le recyclage de nos impôts, nous avons besoin d'aflux d'argent frais de l'extérieur, comme fait l'Allemagne. Cette mesure est complétement inutile comme de milliers d'autres qui ont été mise en place par le passé. Nous avons besoin du frais business!
a écrit le 18/01/2012 à 22:22 :
divizez pour mieux régner ce que M.Sarkozy à fait pendant son quinquenat.
Réponse de le 19/01/2012 à 8:20 :
totalement... avec des revirement de pensées , de principes et pleins de promesses non tenue, la premiere etant de ne faire qu'un quiquenat, et de ne pas se representer....
Réponse de le 21/01/2012 à 13:51 :
Oui mais cela marche !! le français moyen adore cela .. entendre ce qu'il veut entendre ... et ne pas suivre les actions qui soit ne sont pas cohérentes, soit sont remises en question 2 ans plus tard ... Bref beaucoup de bruit pour pas beaucoup d'effet ... hmmm on adore ....
a écrit le 18/01/2012 à 22:10 :

optimiste pour la FRANCE ;comme wall strett pour l europe aux indicateurs boursier en hausse..mieux vaut conserver notre actuelle president que l inconnu...

a écrit le 18/01/2012 à 21:15 :
Comment se fat-il que sur un journal différent il y à un article qui dit Sarkozy débloque 430 millions et sur la tribune c'est un chiffre de 500 millions qui est annonçé dans l'article çi-dessus.
Réponse de le 19/01/2012 à 8:50 :
Parce que la plupart des journalistes racontent nimporte quoi!!!!!!Comme lors du nauvrage du bateau en Italie avec le nombre de passagers!!!!!!Mensonges pour faire de l'audition!!!!!!!Il Ils inventent beaucoup aussi!!!!!!!!
a écrit le 18/01/2012 à 20:35 :
Si nous recherchons réellement les causes de notre déficit et de notre dette, se n'est pas le train de vie de l'état qui est le principal responsable, mais plutôt la gestion libérale de la politique qui est menée. Nous laissons filer les problèmes qui devraient être réglés en commun, pour après rectifier le tir par la seule caisse de l'état. C'est à dire des petits contribuables.. Les grosses sociétés sont gagnantes , tant à la conception des projets, que dans l'impôt. La mise en oeuvre reste toujours à la charge des mêmes.( - 100 avant...)
a écrit le 18/01/2012 à 19:07 :
Je ne crois pas avoir connaissance dans toute l'histoire de la République de tels signes d'aboi. C'en est pathétique.
Réponse de le 18/01/2012 à 20:46 :
A Bastien - Ce qui est pathétique, c'est votre inconscience. Nous traversons une crise économique et financière terrible et vous l'ignorez. Grâce à Sarko, nous nous en sortons beaucoup moins mal que beaucoup d'autres. Si vous croyez en notre capitaaine de pédalo ou en la chatelaine des illusions, vous vous préparez des lendemains qui déchanterront durement
Réponse de le 19/01/2012 à 5:27 :
Je ne vois comment ce que roublard pourrait sortir la France de l'état où il l'a mise! A qui avait-il pensé dès son arrivée : à lui d'abord en s'augmentant honteusement de 170%, à son fils, ni formé, ni compétent pour le proposer à un poste inédit, à ses proches et amis qu'il a bien placé! Pour clore le tout, pour bien museler et surveiller tout le monde, il a pris soin de détourner sournoisement les services généraux, normalement au service de la défense de la France, à son profit, en créant une espèce de KGB dont il était le maître avec un squale à ses ordres pour le renseigner sur les moindres gestes de tous ! Il ne lui manquait plus qu'une Loubianka pour retourner à l'époque de certains régimes qu'il connaît bien et dont il a sûrement la nostalgie ! C'est votre soutien qui est pathétique et naïf car plus personne ne croit à ses propositions de façades, tardives et fausses!
Réponse de le 19/01/2012 à 5:37 :
Il est malheureux que vous ne me lisiez pas plus régulièrement, cela vous aurait évité ce commentaire inadapté. Je ne crois pas plus en la peste que j'ai foi dans le choléra. Lorsque les deux systèmes qui ont eu les commandes de ce pays depuis 35 ans (excusez du peu) ont fait la preuve de leur extraordinaire incapacité, j'en change pour le seul parti qui ait annoncé point par point tout ce qui allait survenir à chaque fois qu'une décision politique a été prise. Je vous renvoie à "Français d'abord" de 2002 qui indiquait, à un an près, la crise que nous connaissons 10 ans plus tard. Si Cassandre possède bien une qualité, c'est celle de toujours dire la vérité. Seuls écoutent les sages. Les autres votent UMPS.
a écrit le 18/01/2012 à 18:56 :
Il sème la misere et la colere, vivement avril 2012, le pire president francais, il n'aura meme pas droit a une ligne dans les manuels d'histoire de France
a écrit le 18/01/2012 à 18:31 :
J'ai, depuis 1,5 an , parié ( trois bouteilles de champagne avec un ami) que Sarkozy ne se représenterait pas, je continue à le penser.
a écrit le 18/01/2012 à 18:20 :

antisocial !
Plusieurs milliers de manifestants ont défilé, mercredi 18 janvier, un peu partout en France à l'appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires pour dénoncer "un sommet anti-social", réuni "pour la forme" par Nicolas Sarkozy à l'Elysée. La CGT avait appelé à une journée de mobilisation à l'occasion du sommet de crise au cours duquel Nicolas Sarkozy a annoncé des mesures pour l'emploi des jeunes, l'activité partielle et la formation des chômeurs.

La manifestation la plus importante a réuni plusieurs milliers de personnes à Paris entre la place de la Bourse (2e) et la place Saint-Augustin (8e). Derrière une large banderole se proclamant "contre les plans d'austérité, contre la TVA sociale antisociale", la CGT a comptabilisé 7 000 participants, la préfecture de police 1 700.

"80 % des efforts sont demandés aux salariés qui ont déjà subi deux plans d'austérité", a expliqué à l'AFP Nadine Prigent, secrétaire confédérale de la fédération CGT, dont les drapeaux rouges étaient très visibles dans le cortège.

"L'invitation des syndicats au sommet était une formalité pour Nicolas Sarkozy", "moi, je m'exprimerai par le bulletin de vote", confiait Nicole (CGT), 57 ans dont 32 ans dans la fonction publique territoriale.
a écrit le 18/01/2012 à 18:12 :
Mais virez moi ce charlot qui a couté 500 milliards à la France en 5 ans.
Réponse de le 18/01/2012 à 20:56 :
A najbar - Vous dites n'importe quoi - Sur l'endettement, seuls 100 Mrds peuvent être imputés à Sarko. Tout le reste est imputable à la gabegie socialiste (salaire et pension d'un million de fonctionnaires supplémentaires, AME-CMU, 35 heurees, refus des réformes : sur les retraites, 13 ans de retard sur les allemands, etc,etc...) et à la crise. A titre indicatif : Jospin : 170 Mrds de supplément d'endettement qui se serait montés à 390 sans la vente à prix bradé de 220 Mrds d'entreprises publiques
Réponse de le 19/01/2012 à 8:21 :
euhhhh 17 ans de droite quand meme. ! ! !
a écrit le 18/01/2012 à 17:57 :
tva 33% PRODUIT EXPORTE
a écrit le 18/01/2012 à 17:53 :
un président qui fait du forcing avec les syndicats , avant d'imposer la TVA qui n'a rien de sociale ? quelques miettes par ci par la ....
QUI EST CONVAINCU ?
Réponse de le 18/01/2012 à 18:04 :
sa fait 5 ans qu'il fait des conneries ce bouffons c fini ont y croit plus depuis des lustres alors maintenant plus la peine nous ont attend mai pour te vfoute dehors bon a rien ainsi que ta clic comme le député de forges les eaux
a écrit le 18/01/2012 à 17:46 :
500 millions, c'est rien, le Grand Emprunt Sarkozy, c'était 35 Milliards !
Réponse de le 18/01/2012 à 22:54 :
Oui 500 milliards de dette en plus en 5 ans, le grand emprunt une bagatelle finalement alors 500 million pschitt
a écrit le 18/01/2012 à 17:40 :
J'ai honte d'avoir un président pareil ... ! y avait déjà Chirac .. j'ai plus besoin de me mettre un doigt dans dans la gorge pour vomir... ça doit bien l'emmerder de rien pouvoir faire pour la France ..! ça fait quoi de se sentir inutile ?... si y avait que lui ! ...
a écrit le 18/01/2012 à 17:37 :
laissez-le, il ne lui reste que 3 mois
Réponse de le 18/01/2012 à 18:10 :
Belle épitaphe.
a écrit le 18/01/2012 à 17:26 :
Plus orthodoxe que jamais, Sarkozy cherche à unir sous sa bannière agitée tout ce que le pays compte de collectivistes, de l'ultra-gauche à l'extrême-droite. D'abord, l'Etat-subprime va créer de 1000 emplois-fiction chez Popaul, pour un coût unitaire de 500000 euros. Ils ont intérêt à bosser un peu plus que les 35h, ces 1000-là, pour justifier le coût de leur emploi. Mais, au fait, pourquoi s'arrêter à 1000 emplois ? Pourquoi ne pas embaucher directement les 4,5 millions de chômeurs chez Popaul ? Ca ne changera rien à l'inefficacité légendaire de cet organisme public et ça réglera d'un coup le problème du chômage ! Autre mesure : après avoir tout fait pour décourager les capitaux, mépriser les entrepreneurs, spolier les entreprises et détourner les épargnants de l'investissement productif privé, l'Etat décide de financer avec du capital public les quelques PME qui surnagent péniblement au milieu des décombres du désastre socialiste. Ainsi, prochainement, ce ne seront plus 56% mais 100% du PIB qui seront fermement contrôlés par l'Etat : le rêve humide de la petite URSS française devenu enfin réalité ! Bon, évidemment, on ne va pas s'arrêter sur ce qui ne se voit pas, c'est-à-dire les millions d'emplois supplémentaires qui seront irrémédiablement détruits par cette nouvelle érection de l'Etat-providence obèse : quand les effets néfastes de ces mesures apparaîtront, dans quelques mois ou années, il sera toujours temps d'accuser les boucs-émissaires habituels, les marchés ou les ultra-libéraux, la spéculation ou la mondialisation, les riches ou les immigrés, les jeunes ou les vieux ! Nous sommes déjà trop taxés, surtout quand on voit comment cette bande de pillards dilapide notre richesse durement créée.
Réponse de le 18/01/2012 à 19:11 :
Collectivistes à l'extrême droite ? Déjà, il n'y a pas d'extrême droite en France. Ensuite, vos écrits reposent sur quoi ? Une conviction ? Une intuition ? Un sentiment au réveil ? Un litron de rouge ? Que de jargon dans votre propos, que de jargon ! De quoi éc?urer Choderlos de Laclos, c'est dire !
Réponse de le 18/01/2012 à 20:05 :
@deja trop bidule .... Si on suit tes principes , une sociale démocratie reformée par un socialiste et un gouvernement de coalition devrait avoir les pires résultats du moooonde !!! Et bien c'est pourtant l'Allemagne vieille sociale démocratie Européenne reformée par Schroeder un social qui est maintenant la meilleure du monde !!! et loin devant les pseudos bons élèves de Thatcher que sont l'Irlande , l'Angleterre et les USA !!! Tu es complètement en décalage avec la réalité Déjà trop truc .... Bon sur Sarko tu as raison ... c'est vrai ....
Réponse de le 18/01/2012 à 22:55 :
A l'évidence, les extrêmes se confondent dans l'erreur, mais cela n'a rien de surprenant... Si la France avait proportionnellement le même budget public que l'Allemagne, l'Etat français dépenserait 220 milliards de moins, dégagerait un excédent raisonnable, rembourserait la dette en moins de 15 ans et réduirait significativement le chômage de masse qui mine la société depuis 30 ans ! Voilà la réalité de nos dépenses publiques dispendieuses. L'unique solution pour sortir de la crise de l'Etat-providence est la baisse massive des dépenses publiques. Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 19/01/2012 à 12:09 :
déjà trop taxés: vous analysez bien, mais une question quand vous dites : la solution est la baisse massive des dépenses publiques! MAIS COMMENT VOUS FAITES, QUELLES SONT REELLEMENT LES ACTIONS A METTRE EN OEUVRE A VOS YEUX??
a écrit le 18/01/2012 à 16:50 :
Avoir un joli cul pour rentrer dans la fonction publique , pas besoin donc de plan a 500 millions d euros !Quelle fumisterie ce gouvernement !
Réponse de le 18/01/2012 à 19:11 :
L'invective me vient aux lèvres à votre lecture, je m'abstiendrais de développer.
a écrit le 18/01/2012 à 16:41 :
Pauvre de nous, aujourd'hui, en janvier 2012, nous découvrons que la crise est à notre porte, le chômage nous accable. Mais notre président heureusement veille et anticipe les difficultés. Les derniers jours de son règne, il se lance avec toujours la même ardeur dans l'urgence, ce sera 90 jours de social, sur un mandat de 5 ans, c'est merveilleux, je n'y croyais plus ''Ernest Antoine'', c'est un sans faute, bravo.
a écrit le 18/01/2012 à 16:35 :
Le réveil de Sarkozy sur l'etat de l'emploi en France après 5 ans de crise internationale... Résultat: 500 millions d'Euros en 2012 dont le mécanisme de redéploiement reste à concevoir. Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer! J'avais souvenir d'un certain discours en 2007 du même homme mettant le combat contre le chomage parmis ses priorités... On voit!
a écrit le 18/01/2012 à 16:34 :
Il faut bien sûr laisser les frontières ouvertes afin de maintenir un stock de chômeurs corvéables suffisant.
a écrit le 18/01/2012 à 16:10 :
La meilleure solution est de mettre les chomeurs à disposition des entreprises pendant 3 mois, à titre gratuit, avec maintien des indemnités chomage. cela devrait assurer au moins un retour sur terre, et une formation, à tous ceux qui en ont visiblement besoin.
Réponse de le 18/01/2012 à 16:33 :
Oui, et on pourrait leur mettre un pyjama orange et un boulet au pied pour les reconnaître.
Réponse de le 18/01/2012 à 17:06 :
Les entreprises ont des plans de charge VIDES, les commandes se font de plus en plus rares, les impayés se multiplient ... et donc les entreprises n'ont pas de travail à faire, alors les idées de bili hiri sont digne des conneries de l'enfant Wauquiez ... des paroles creuses en l'air, de la stupidité pure.
Réponse de le 18/01/2012 à 21:34 :
Les heures sup sont actuellement moins chères que les heures normales ...et plus personne n'en fait ou presque ... a tout délocaliser en Chine il n'y a plus de travail en France c'est tout ... reste a renvoyer les chômeurs en Chine par Charter ....
a écrit le 18/01/2012 à 15:59 :
Un mot me vient à l esprit...Pathetique...et cela en serait risible de manoeuvre electorale si la situation n etait pas si garve et socialement prete a l explosion.
Réponse de le 18/01/2012 à 19:12 :
Pareil
a écrit le 18/01/2012 à 15:57 :
ouarf !...enocre une promesse...ramené au coût de son avion c'est bien désiroir et puis où va-t-il trouver ces sous ?...moi aussi je peux faire de belles promesses avec l'argent des autres mais la réalité est bien plus sombre: en un peu plus de 4 ans ce type aura fait exploser la dette et les déficits alors ca n'est pas avec une paille qu'il va régler le problème de l'emploi mais bien en diminuant le poids des taxes qui pésent sur les consommateurs pour relancer la consommation l'inverse de ce qu'il fait avec l'appui du MEDEF)....
a écrit le 18/01/2012 à 15:52 :
L'urgence pour enrayer le chômage semble très largement dépassée avec 4,5 millions de chômeurs. Mais "c'est bien sûr" ils sont aussi des électeurs. Sarkosy doit faire d'urgence une loi pour supprimer le droit de vote aux chômeurs.
a écrit le 18/01/2012 à 15:50 :
Peut-être faudrait-il mettre en face du nombre de chômeurs le nombre d'emplois non pourvus. Cessez de vous lamenter et mettez vous au travail. N'importe qui peut être au pouvoir si vous ne changez pas votre façon de penser ça sera pareil ! Il ne faut pas rêver avec les socialistes, l'état des finances publiques est tel qu'ils ne pourront plus jeter l'argent par les fenêtres alors leurs promesses sur l'emploi et la relance de la conso par des aides c'est un leurre
a écrit le 18/01/2012 à 15:43 :
Une formation pour les chômeurs?! Chômeur = personne non formée. Mais non formée à quel métier? Il y aurait donc des métiers complètement méconnus du grand public (à l'heure d'internet, c'est étrange!). Y en a même qui disent qu'il y en a 500 000! Un tel vivier en France, c'est trop beau! Donnez-nous la liste de ces malheureuses entreprises qui ont tant besoin de main d'oeuvre mais ne la trouvent pas. 10 ans qu'on nous la ressert celle là. Sinon y a la formation pour chercher un emploi. C'est vrai qu'un chômeur ça ne sait pas chercher un boulot...S'il vous plait, on peut avancer la date des élections!
Réponse de le 18/01/2012 à 16:10 :
vous n'avez pas compris, ces 500 millions ne sont pas pour la formation des chomeurs, mais pour le personnel de pôle emploi, pour qu'ils apprennent à trouver des emplois aux chomeurs, pour qu'ils apprennet à contacter les entreprises qui cherchent des employés.Parce que pour l'instant ils sont trop occupés à monter des dossiers de formation pour leurs chomeurs qu'ils chouchoutent bien fort pour pas qu'ils trouvent de boulot sinon ceux sont eux qui iront au chomage!!!C'EST PAS TROP COMPLIQUE???????
Réponse de le 18/01/2012 à 16:50 :
Vous êtes sérieux là?! Vous serez donc le dernier à voter pour le président. Un tel dévouement, c'est à pleurer. Vous pensez sincèrement que les chômeurs ou les entreprises se servent encore de pôle emploi pour trouver un boulot ou trouver un salarié. Mais sur quelle planète et à quelle époque vivez vous? Et puis vous irez expliquer aux 4,5 millions de chômeurs qu'ils préfèrent rester au chômage. C'est vrai, que c'est tellement mieux de pas avoir de fric, les fins de mois difficiles c'est vraiment top! C'est vrai Pierre avec vous c'est vraiment pas compliqué, c'est juste simpliste! Bises.
a écrit le 18/01/2012 à 15:37 :
Les 500 M euros il va les trouvé où ? .... En octobre ce sera impossible ! Quelque soit le/la président(e). En 2008 nous avons l'entrée (de la crise), pour l'automne 2012 ce sera le plat de résistance et le dessert !
a écrit le 18/01/2012 à 15:08 :
La droite doit organiser en urgence des primaires pour désigner un autre candidat que le président sortant, sinon elle va dans le mur!
Réponse de le 18/01/2012 à 15:28 :
@marianne: et lequel ? Juppé peut-être avec recrutement des ministres parmi les condamnés pour abus de biens sociaux :-)
Réponse de le 18/01/2012 à 15:40 :
SVP, stop avec cette idée farfelue, pourquoi pas aussi faire comme les socialos et y convier les étrangers et adolescents à cette mascarade. Sans le battage éhonté des camarillas gauchardes des radios, télés et presse, personne n?aurait gobé le pseudo succès à voir moins de trois millions de pseudo électeurs Français (incluant les étrangers et jeunes de 16 à 18 ans) se déplacer comme pour une rave et les faire passer pour la majorité des 36 millions d?électeurs. Une énorme esbrouffe tout comme le fameux résultat aux européennes des verts qui devaient casser la baraque et qui ne feront même pas 2 pour cent. Non merci.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:52 :
a mariane: la droite, la droite, laquelle? ou lesquels?
Réponse de le 18/01/2012 à 16:02 :
Oui, Jupé serait sans doute celui que les électeurs de droite plébisciteraient. Ça fait un moment que j'y ai pensé. Le seul qui pourrait sauver l'UMP !
Simple réflexion, à l'extrême de mon vote... !
Réponse de le 18/01/2012 à 16:20 :
oui coppé tout de suite!c'est le seul qui soit sincère honnete et qui a un casier judiciaire vierge
Réponse de le 18/01/2012 à 16:22 :
Juppé? Ca fait un momment qu'il en rêve. Et pas seulement en se rasant le matin... Vous verrez, au train ou évolue la situation avec un Sarkozy plus que cramé dans l'opinion mais aussi au sein de son propre camp sans parler de l'international... Il faudrait un miracle pour qu'il rebondisse.
Réponse de le 18/01/2012 à 16:53 :
@Marianne: Pourquoi organiser des primaires à droite? Il y a déjà MLP
Réponse de le 18/01/2012 à 17:12 :
@coppé2017: pas de casier...pour l'instant :-) quand à son honnêteté, je la met fortement en doute quand on entend sa démagogie et ses mensonges constants !!!
Réponse de le 18/01/2012 à 17:13 :
@lutner: je faisais une boutade en citant Juppé, car la France a tout de même mieux à offrir que des repris de justice pour la gouverner :-)
Réponse de le 18/01/2012 à 17:39 :
@Patrickb Copé est certainement pire que $arkozy et sûrement plus intolérant.
a écrit le 18/01/2012 à 14:59 :
C'est très simple, un taux de chômage réel je dis bien réel supérieur à 5% est totalement inacceptable donc avec un taux réel de chômeurs en France de 15% et peut être bientôt de 20 à 25%, c'est la révolution. Le chômage n'est pas une fatalité et ce n'est pas parce que on pourra virer les gens plus facilement et pour moins cher qu'on améliorera le taux d'emploi, il n'y a qu'a regarder en Espagne où le droit social est détricoté depuis 20ans et où le taux de chômage est le plus élevé en Europe à 20% ou plus, certes à corriger de l'économie souterraine mais si on regarde bien le taux officiel est largement sous estimé donc 20% ça doit être juste. Le chômage est fabriqué par les financiers, les banquiers, les grands industriels et par la gabegie de l'Etat piètre visionnaire, piètre défenseur des intérêts nationaux et de la technologie ou propriété intellectuelle nationale; et comme chacun sait piètre gestionnaire. Un point c'est tout. Non c'est pas tout, les revendications du type ' toujours plus 'alimentés par certains syndicats irresponsables et englués dans des affaires d'abus de bien sociaux ou de trafics en tous genres sont également les coupables.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:54 :
Sur l?Espagne, certaines de vos réflexions sont justes notamment sur les nombreux cas de corruption surtout de la part du PSOE (l? ex Nº 2, de Zapatero, M.Blanco doit répondre devant la justice de cela) et de ses alliés des syndicats, l?Andalousie est un cas flagrant de ce que peut détruire le socialisme en si peu de temps. Mais le nouveau gouvernement a vraiment pris des premières décisions courageuses et efficace: mettre de l?ordre dans les gestions dispendieuses des autonomies. Réduction des traitements de fonctionnaires à tous les niveaux et hausse des temps de travail et il n?y a pas de révolution. Dernière chose, la diversité mot bidon des Gaugaus Français a fortement diminué et les barcasses chargées de pseudo sans papier (tous débarquant avec mobile à la main) et envoyées par des mafias africaines ne font plus recette.
Réponse de le 18/01/2012 à 17:47 :
L'Espagne a le sang chaud, et il n'est pas certain que le gouvernement en place ne fasse pas un jour les frais d'une révolution, avec le risque de retourner aux plus belles heures du Franquisme. Ce qui ne serait pas pour déplaire aux grands propriétaires terriens, à l'Eglise Catholique et à la vieille noblesse si caractéristique de l'Espagne.
a écrit le 18/01/2012 à 14:52 :
Il aurait du augmenter les pensions des retraités de 25% au lieu de gaspiller cet argent pour des paresseux qui veulent pas bosser.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:12 :
Attention. Les retaités sont quelquefois aussi des anciens paresseux qui voulaient pas bosser.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:33 :
donc je recommence....
tu n'as pas besoin de 25% d'augmentation toi, vu que tu disais sur un autre post que tu partirai en suisse avec tes neuf millions et ta marocaine de 25 ans. !
Réponse de le 18/01/2012 à 15:36 :
Comme d hab dans la provoc stérile, j espère qu un jour vous tomberez de votre stupide monture ! En attendant le minimum vieillesse a bien été augmenté de 25 % sur ce mandat.
a écrit le 18/01/2012 à 14:47 :
Ces mesures ne visent qu'à faire baisser momentanément les chiffres du chômage entre d'une part les embauches à pôle emploi et les stages. Les visées électoralistes sont évidentes et à crédit.
a écrit le 18/01/2012 à 14:27 :
Après 10 ans de gouvernement UMP, Sarkozy c'est enfin aperçu qu'il y avait du chômage en France. Heureusement que l'approche des élections dans 95 jours lui ont soudain fait penser au chômage... Il est vrai qu'il ne prend pas beaucoup de risque à annoncer des mesures qu'il n'appliquera jamais, car il aura été viré avant.
a écrit le 18/01/2012 à 14:15 :
Mesures insuffisantes mais courageuses, compte tenu du contexte à la fois de la politique interieure et de la crise européenne. Attendons la suite à la fin du mois ...
Réponse de le 18/01/2012 à 14:20 :
@Imaginr: Courageuses ? je dirais démagogiques en vue des élections :-)
Réponse de le 18/01/2012 à 16:28 :
Mesures courageuses?? Je ne vois pas le rapport à ce stade de son mandat et après 5 ans de crise internationale...
a écrit le 18/01/2012 à 14:11 :
Certes. Les formations occupent du monde... Mais pour quel résultat..??
Réponse de le 18/01/2012 à 15:57 :
vous avez raison yvan, pour quel résultat??? Dans notre corporation un organisme subventionné par l'état forme des soudeurs en 6 mois. Et ben vous ne me croirez pas, 30% savent a peine lire et pire pour écrire!!!!!!!De la foutaise.....
Réponse de le 18/01/2012 à 16:20 :
Les formations ont surtout été exploitées par des filous proches du pouvoir qui ont créé de vrais fausses formations creuses, vides d'intérêt, et qui se sont remplis les poches avec une extrème facilité, sans aucun contrôles financiers de l'Etat ... De la à comprendre que les officines ont surout permit de détourner des fonds publics à destination de qui ? chacun en a une bonne idée, les requins de l'union qui méprise le peuple ne sont jamais très loin.
Réponse de le 18/01/2012 à 16:31 :
Excusez-moi, Pierre, mais faisant partie de la corporation des ingénieurs, je sais AUSSI souder. Par contre, l'abus de fric ne m'intéresse pas.
a écrit le 18/01/2012 à 14:10 :
Le millier de psychologues supplémentaires à Pole-Emploi est donc la contrepartie...
a écrit le 18/01/2012 à 14:09 :
Ou comment baisser artificiellement le chomage avant les élections ...
a écrit le 18/01/2012 à 14:07 :
pas la peine de payer qui que ce soi: la morale ça s'apprend gratuitement, le respect (de son outil de travail) ça s'apprend gratuitement, le respect des autres ça s'apprend gratuitement......................................
Réponse de le 18/01/2012 à 15:16 :
une goutte d'eau qui ne sert à rien.IL y a des postes à pourvoir,mais faut-il les accepter.
a écrit le 18/01/2012 à 13:52 :
Et on les trouve ou??????
a écrit le 18/01/2012 à 13:48 :
Encore 3 mois pour faire des conneries, il sera actif jusqu'au bout.
Réponse de le 18/01/2012 à 14:21 :
@CNT: il est pas actif au sens où tu l'entends, mais tout simplement en campagne électorale :-)
a écrit le 18/01/2012 à 13:38 :
Je ne voudrais pas être rabat-joie mais 500 millions c'est 100 euros par chômeur.
Il faudrait peut-être se réveiller.
Réponse de le 19/01/2012 à 13:28 :
500 millions pour 5 millions de chômeurs c'est 100 euros par an, ou 27 centimes par jour : une demi-baguette tous les 2 jours : c'est sûr que ça va relancer la consommation et la croissance de l'économie française...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :