François Hollande, plus fort que Lucky Luke

 |   |  654  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le candidat socialiste, s'il était élu, déciderait avant la fin juin d'une augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire et d'un retour à l'âge de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler à 18 ans ayant cotisé 41 ans. Il prend ainsi politiquement le risque de dégainer immédiatement ses rares mesures sociales concrètes. Quitte a se trouver fort dépourvu dans les mois à venir.

Il dégaine vite François Hollande, très vite même... Plus vite que son ombre. Entre le 6 mai 2012, date du second tour de l'élection présidentielle et le 29 juin, fin de la session ordinaire du Parlement, ce ne sont pas moins de quatorze mesures d'urgence, et non des moindres, que le candidat socialiste, s'il accède à l'Elysée, se propose de faire adopter. Parmi celles-ci, les mesures sociales ou favorables au pouvoir d'achat occupent une bonne part. Ainsi, l'augmentation immédiate par décret de 25% de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) versée sous condition de ressources à environ 30 millions de foyers. Actuellement l'ARS varie de 285 à 311 euros selon l'âge de l'enfant. Elle augmenterait de 75 à 80 euros. Pour la financer, François Hollande s'est engagé à baisser de 2.300 à 2.000 euros le plafond du quotient familial. Ce qui ne concernerait que les ménages gagnant plus de six fois le Smic mensuel. Autre mesure phare : les prix des carburants seront bloqués durant trois mois... Sans que l'on sache ce qui se passera à l'issue de cette période. Par ailleurs, l'actuel député de Corrèze s'engage à garantir pour l'épargne défiscalisée (Livret A et Livret d'épargne industrie, futur successeur de l'actuel Livret de développement durable) d'une rémunération supérieure à l'inflation. En outre, les plafonds de ces deux livrets (actuellement 15.300 pour le Livret A et 6.000 euros pour le Livret de développement durable) seront doublés pour mieux financer le logement social, le développement des PME et l'innovation.

Le retour partiel de la retraite à 60 ans

Enfin, mesure emblématique s'il en est : le droit de partir en retraite à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à travailler à 18 ans et ont cotisé 41 ans sera rétabli, sur la base d'un décret. Une mesure qui devrait concerner environ 150.000 personnes. D'un coût estimé à 5 milliards d'euros sur la durée du quinquennat, elle sera financée par une augmentation annuelle de 0,1 point des cotisations vieillesse patronales et salariales. Soit une progression de 1 point au total sur cinq ans. Actuellement la cotisation vieillesse de sécurité sociale déplafonnée est égale à 9,9% pour les entreprises et 6,75% pour les salariés. Autre mesure symbolique : un décret interviendra pour fixer un éventail maximal de 1 à 20 pour les rémunérations dans les entreprises publiques.
Sur le terrain social, tout le reste - de la politique de l'emploi, au nouveau mode de fixation du Smic en passant par une éventuelle loi encadrant les "licenciements boursiers", la sécurisation des retraites, etc. - sera au menu de la "Conférence nationale pour la croissance et l'emploi" chargée de lancer les "principaux chantiers sociaux du quinquennat" qui se tiendra à la mi-juillet. D'éventuels résultats se feront sans doute attendre

Les risques d'une politique "social" court-termiste

Ainsi, les rares mesures sociales "populaires" concrètes que contient le programme du candidat socialiste seront dégainées juste après son éventuel élection... Alors certes, politiquement parlant, un François Hollande président a tout intérêt à imposer immédiatement des mesures attendues dans la perspective des élections législatives des 10 et 17 juin pour voir sa majorité engranger un maximum de voix. Certes également, l'éventuel président François Hollande aura beau jeu de dire qu'il tient ses promesses. Il n'empêche, cette stratégie court-termiste comporte un risque : la désillusion rapide. Engagé dans la politique de réduction des déficits publics, moralement tenu par son engagement d'un retour à l'équilibre en 2017, François Hollande va devoir présenter l'addition. Et il sera nettement moins populaire d'expliquer que, dorénavant, l'épargne salariale (intéressement, participation) sera soumise à cotisations sociales où, pour les actuel bénéficiaires, de revenir sur l'exonération sociale et fiscale des heures supplémentaires. La planche de salut résidera dans une amélioration de la situation de l'emploi... Très aléatoire. Lucky Luke garde toujours des cartouches.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2012 à 12:26 :
i m a poor lonesome socialist
i m far away from realty ...
a écrit le 05/04/2012 à 19:39 :
Attention la retraite à 60 ans va concerner très peu de personnes du privé car ce sont les trimestres cotisés donc les congés maternité, accident du travail, arrêt maladie et chômage ne sont pas comptés dans les trimestres cotisés. Notamment les mères de familles vont faire les frais de cette réforme, il va falloir payer plus de cotisations et au final travailler au minimum jusque 62 ans. Mais pour le public, tout compte pour la retraite même les grèves, cette réforme ne fera qu'agrandir le fossé entre les régimes...
Réponse de le 05/04/2012 à 21:02 :
Propagande pro-sarkozienne, n'importe quoi !!!
a écrit le 05/04/2012 à 16:36 :
« Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur. »
de Winston Churchill. M'est avis que nos amis socialistes devraient se pencher sur leur passé, par exemple aux environs des années 1981-1983...
Réponse de le 05/04/2012 à 17:01 :
Tout à fait exact.Un proverbe,chinois je crois, dit:"l'expèrience est une lanterne sur le dos qui éclaire le chemin parcouru"
Réponse de le 05/04/2012 à 21:05 :
@Citation : Seulement les personnes évoluent, s'adaptent, changent. A vous lire, on pourrait remonter à la guerre des religions pour se forger une opinion.
Réponse de le 06/04/2012 à 8:18 :
à Confucius : Les faits sauront bientot vous rappeler que l'idéologie n'est rien en face des réalités economiques et structurelles...
Réponse de le 06/04/2012 à 15:11 :
Un marxiste (économie= infrastructure, idéologie= superstructure, la première déterminant l'autre) qui s'ignore, ça fait du bien!
a écrit le 05/04/2012 à 14:58 :
des dépenses, toujours plus de dépenses clientélistes, mais pas la moindre idée pour réduire l'immense déficit public
la france a les dépenses les plus élevées d'europe, le plus grand nombre de fonctionnaires, et s'enfonce dans le déficit du commerce extérieur, la dette, les mauvais résultats
il faudrait un début de commencement de mesure de la performance, de l'efficacité, d'organisation efficiente...mots tabous
je viens d'entendre que l'espagne à une secu excédentaire..ne parlons pas de la suède qui dépense beaucoup moins que nous pour de meilleurs résultats
le système public est inefficace, ce n'est pas une question de moyens, mais de rationalisation et de performance, et ces dépenses à l'infini asphyxient toute capacité de reprise, le drame français
Réponse de le 05/04/2012 à 21:09 :
Seules les urnes détiennent la vérité
a écrit le 05/04/2012 à 12:11 :
Merci François pour les séniors dont je fais presque partie, on va ramasser le blé et nos enfants le feront poussé et payerons nos dettes.
C'est le modèle socialiste dans toute sa splendeur !
Réponse de le 05/04/2012 à 12:30 :
parce que les 600 milliards de dettes supplémentaires qu'on a pris ces 5 dernières années , c'était aussi le modèle socialiste ? :-))
Réponse de le 05/04/2012 à 12:35 :
Hé oui ! Un socialiste c'est : 'donne moi ta montre et je te donnerais l'heure !"
Réponse de le 05/04/2012 à 21:06 :
Pour Sarkozy, c'est : "donne ma l'heure et je dirais combien vaut ta montre "
a écrit le 05/04/2012 à 11:37 :
Ainsi, l'augmentation immédiate par décret de 25% de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) versée sous condition de ressources à environ 30 millions de foyers.

Depuis quand avons nous 30 millions de foyers en France?
Réponse de le 06/04/2012 à 15:29 :
bien d'accord fh qui sort de hec bravo les comptes
a écrit le 05/04/2012 à 11:19 :
Hollande dans le rôle de Lucky Luke ? pourquoi pas ! mais alors, qui serait dans le rôle de Joe Dalton ?? le petit nerveux qui saute partout et qui hurle !! moi j'ai bien une idée :-))
a écrit le 05/04/2012 à 11:09 :
Doucement M'sieur François, pas besoin de trop de promesses, de surcroit que vous ne pourrez pas tenir, pour etre élu.Restez dans votre posture.Le comportement, l'attitude: c'est ce qui plait le mieux aux électeurs.Et méfiez vous ,le véritable danger est peut etre à votre gauche...
a écrit le 05/04/2012 à 10:39 :
La retraite à 60ans est morte sauf pour les quelques salariés ayant commencé à 18 ans voir avant et ayant cotisé 41années Pour les plus jeunes de fait ce sera 62 ans voir plus, 41 années de cotisation c'est trés long et difficile à valider au vu des emplois précaires et chômages rencontrés par les jeunes!!sauf à ce que Mr Mélanchon où Mme M Lepen arrivent au pouvoir les 41 années de cotisation et l'âge de 62 ans ne sont pas remis en question par Mr F Hollande!!!
a écrit le 05/04/2012 à 8:13 :
Faut il laisser des jeunes au chômage plutôt que des anciens au travail au delà de 60 ans, la question est là. Les jeunes ne demandent qu'à travailler, laissons leur la place avant qu'ils ne s'enlisent dans le système RSA.
a écrit le 04/04/2012 à 22:06 :
Il parait que FH va annoncer dans les quinze jours qui viennent le remboursement des frais de péage pour les vacances du mois d'Août....Bienvenue au président des quiches.
Réponse de le 04/04/2012 à 22:55 :
On peut avoir un plein gratuit à la place?
a écrit le 04/04/2012 à 22:04 :
On le voit venir avec ses gros sabots, en général les mesures qui fâchent se prennent pendant les vacances d'été quand les gens sont sur la plage. On attendra donc le mois de septembre pour faire les comptes.
a écrit le 04/04/2012 à 21:54 :
ll est 21h53 et seulement 4 commentaires. Personne n'y croit .
Réponse de le 04/04/2012 à 22:16 :
les intéressés écoutent f; hollande en direct sur bfm et i télé ! patience....
a écrit le 04/04/2012 à 21:38 :
Il me fait penser a ta ta plan ce flamby le flambeur
Réponse de le 05/04/2012 à 6:50 :
vous voulez dire Rantamplan "unlucky", le chien de la BD ?
a écrit le 04/04/2012 à 19:27 :
Rien que pour la retraite, je voterais pour Hollande. Cependant, il reste injuste que ceux qui ont comme moi déjà cotisé le nombre suffisant de trimestres (42 ans) soient obligés de cotiser sans surcote jusqu'à l'age de 60 ans. Compte tenu, que nous sommes de moins en moins nombreux dans ce cas là, un effort pourrait être fait dans ce sens.
Réponse de le 04/04/2012 à 20:37 :
Proposons aussi de prendre notre retraite avec un minimum de rémunération à 2 500 euros. Pendant que nous y sommes 5 semaines de CP + 14 jours de RTT ajoutons y une semaine complémentaire, cela,nous permettra de déstresser. On s'en fout, ce sont les générations à venir qui paieront parce que des riches qui devront payer, seront devenus povres..... Et puis moi je voterai FH pour que les étrangers puissent élire de bons français bien de chez nous,
Réponse de le 04/04/2012 à 21:10 :
@Juste L... : + 1 -:))) : Entièrement d'accord avec vous.
Réponse de le 05/04/2012 à 8:10 :
Egalement, je voterais pour Hollande pour la retraite à 60 ans et laisser ma place à un jeune qu'il puisse également cotiser suffisamment pour avoir droit à une retraite plus tard. Pousser les anciens à travailler plus on voit ce que cela donne. Combien se retrouvent au chômage au delà de 50 ans et qui ne trouvent pas d'emploi. Une étude chiffrée serait intéressante de la part de la Tribune.
Réponse de le 05/04/2012 à 8:27 :
Faire comme les allemands et créer des emplois bien payés dans l'industrie, c'est plus courageux que la retraite à 60 ans financée par les dettes puis par nos gosses.
Réponse de le 05/04/2012 à 9:20 :
Pour améliorer mon train de vie, j'ai besoin d'une retraite de 5000 Euros par mois, indexée sur l'inflation, garantie à vie par l'Etat et qui sera assumée par les générations futures. Je rêve ?
Réponse de le 05/04/2012 à 11:22 :
des emplois bien payés en Allemagne ? de moins en moins , un quart des emplois sont payés à coup de lance-pierre , une grande partie de la population allemande est pauvre
Réponse de le 05/04/2012 à 15:03 :
t'as raison, vaut mieux être chomeur que travailler avec un petit salaire, l'argent public n'est pas un problème, il suffit de se pencher dans la marmitte de s1700 millards (de dette)
démago tous ces politiciens qui sont généreux, mais uniquement avec l'argent des autres, et si on leur prend un euro, c'est la moitié de la france qui s'arrète de travailler, pendant que celle qui produit la richesse est bien obligée de continuer à travailler

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :