Et si François Hollande nous conduisait tout droit à la récession...

 |   |  546  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La rigueur budgétaire pourrait faire replonger l'économie française dans une franche récession en 2013, estiment de plus en plus d'économistes. Patrick Artus et Elie Cohen évaluent à 1,5% la chute du PIB l'an prochain

Ils sont de plus en plus nombreux à le prévoir : la stratégie de François Hollande, consistant, pour l'heure, à vouloir coûte que coûte ramener le déficit public d'une tendance de 4,8 à 5% du PIB cette année à 3% en 2013, n'est pas exempte de dangers. Les économistes de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) soutiennent cette thèse depuis des mois. Ils ne sont plus les seuls. Les experts de Dexia Asset Management évoquent leurs doutes sur une telle baisse du déficit à marche forcée, susceptible de casser toute possibilité de redémarrage de l'économie. Car, qu'il s'agisse de hausses d'impôt ou de baisse des dépenses publiques, la rigueur prononcée conduit toujours, de fait, à amputer le pouvoir d'achat disponible dans l'économie.

Une chute de 1,5% du PIB en 2013, après -3,1% en 2009
Les économistes de l'OFCE et deux de Dexia Asset Management sont aujourd'hui rejoints par le directeur des études économiques de Natixis, Patrick Artus, qui insiste sur le risque de récession, tout comme Elie Cohen, un économiste que nul ne peut soupçonner de verser dans l'opposition systématique au gouvernement actuel. Artus et Cohen évoquent les conséquences sur la conjoncture française d'une réduction trop rapide du déficit, citant le même chiffre : cette politique entraînerait une récession de l'ordre de 1,5% en 2013. Elle interviendrait alors même que l'économie française n'a pas retrouvé son niveau de production de 2007. L'Insee a révisé récemment ses estimations du PIB concernant les années récentes : celui-ci a baissé de 0,1% en 2008, avant de chuter de 3,1% en 2009, un chiffre revu en forte baisse, puisque la récession de 2009 était initialement estimée autour de -2 à -2,5%.

L'initiative de croissance étalée dans le temps
Directeur de recherche au CNRS, et membre du conseil d'analyse économique, Elie Cohen souligne, dans un texte publié par Telos, les limites de l'initiative de croissance européenne, que la France a reprise à son compte, et qui devrait être avalisée lors du conseil européen des 28 et 29 juin.
« Cette initiative dont la réalisation sera étalée dans le temps mobilise à peu près 1% du PIB européen, c'est à dire l'équivalent de 0,2% de PIB si les réalisations sont étalées sur cinq ans » écrit cet économiste. « Or, pour la France le respect de la trajectoire de réduction des déficits provoquera une contraction du PIB de 1,5% en 2013 ! En renonçant à faire adopter par nos partenaires européens la révision de l'objectif de réduction des déficits pour tenir compte de la baisse des perspective de croissance, François Hollande a paradoxalement sacrifié l'objectif de croissance pour jouer les bons élèves européens ». Un autre expert proche de la gauche, Daniel Cohen, soulignait récemment dans Libération qu'on « est dans une course au désendettement qui ne peut pas fonctionner : les politiques menées ont pour effet de réduire la croissance, ce qui entraîne une baisse des recettes et éloigne toujours plus de l'objectif ».
L'alternative à la politique défendue actuellement par l'exécutif serait de décaler d'un an l'objectif de 3% de déficit. C'est que préconisent la plupart des économistes critiques à l'égard de la stratégie actuelle.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2013 à 6:17 :
Moi, en tant qu'allemand et fonctionnaire, les problèmes de la France je m'en fous. Je me dis que pour le moment, grâce a nôtre excédent de la balance commerciale de 16 Milliards PAR MOIS en moyenne et ceci depuis plus de 10 ans, nous profitons plus que quiconque de l'UE et de l'Union Monétaire, ceci aux dépens des pays moins favorisés que nous. Les quelques petits milliards que l'Allemagne doit verser à Bruxelles tous les ans ne sont rien par rapport à l'excèdent commercial que nous réalisons grâce à cette petite cotisation. Excèdent commercial énorme qui nous permet d'exporter nôtre chômage vers les pays de l'union monétaire économiquement plus faibles et qui, a cause des traités imposés à l'UE et surtout à l'Union Monétaire par l'axe franco-allemand, ne peuvent ni empêcher ni taxer l'avalanche de produits Made in Germany, Made in China, Made in Korea, etc., etc., qui étouffe et empêche leurs propres économies de se développer. Les bénéfices ainsi réalisés dans les pays sur-endettés, y compris la Grèce et la France étant souvent réinvestis par nos grandes entreprises hors de la Zone Euro, souvent dans les pays de l'ancien bloc soviétiques que nous sommes en train de coloniser d'ailleurs en rachetant tout ce qui est privatisé, ce qui va nous donner le contrôle économique sur ces pays. Que la Grèce, l'Espagne, le Portugal et autres affichent un chômage des jeunes qui dépasse déjà les 50% n'intéresse ni M Weidmann, ni M Sarrazin, ni ma pomme, et Merkel s'en balance, en fait cela nous arrange, nous récupérons ainsi l'élite de ces pays, puisque nous manquons de jeunes hautement qualifiés. Quand à M Klaus Regling, qui se dit inquiet pour l'Italie (production industrielle en baisse de plus de 25% depuis 2007), croyez moi, c'est bien le dernier des soucis des Allemands. L'Italie est destinée à faire partie du tiers monde à plus ou moins brève échéance, la France également mais à très long terme. Les accords UE ne garantissent pas une qualité de vie similaires dans les pays de l'Union Monétaire, le fait que les pays pauvres deviennent toujours plus pauvres et les pays riches toujours plus riches le prouve. Une sorte de néocolonialisme en somme. Et qui nous empêchera de quitter ce cirque qu'est l'UE, une fois que nous aurons reconquis en en prenant le contrôle économique, les « Ostgebiete » perdus après la deuxième guerre mondiale? Déjà une bonne partie de ces territoires est au main du gros capital allemand.
Le 4me Reich en somme !
a écrit le 03/05/2013 à 22:03 :
La récession, mais nous y sommes , enfin pas pour nos gouvernants passés et présents si on écoute la radio...
a écrit le 03/05/2013 à 20:45 :
Pierre Yves Rougeyron est l?auteur d? ?Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.
http://www.youtube.com/watch?v=8olADkBzjeE
a écrit le 03/05/2013 à 18:49 :
Pour mémoire ou info voyez un peu ça, il se peut que vous vous mettiez soudainement à repenser !
http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2012/09/01/lloyd-blankfein-pourquoi-nous-sommes-les-meilleurs/
a écrit le 26/09/2012 à 10:18 :
L'analyse est pertinente. Pas de réformes de fond mais des mesures à la marge qui vont effectivement nous ramener à 3 pour cent mais qui vont pour une large frange de la population obliger celle -ci à puiser dans le peu de réserves disponibles dont-elle dispose pour payer ses impôts divers et variés (taxe d'habitation, taxe foncière éventuellement, CSG ...). On file droit vers une croissance négative .Le politique est décidément loin de toute réalité palpable et sûrement en retard d'une guerre.
a écrit le 11/09/2012 à 6:24 :
En regardant l'Espagne, il n'a pas le choix. La seule façon d'éviter les attaques spéculatives contre la France, c'est ainsi. Tant qu'on laisse les fonds US jouer à détruire l'Europe.

C'est aussi une partie de poker mondiale: le premier qui met au pot pour consommer paiera la consommation des autres. Le jeu c'est réduire le déficit, le coût salarial et la consommation interne, pour favoriser les exports.

Lorsque les géants entreront en récession, alors la consommation sera relancée.
a écrit le 10/09/2012 à 20:56 :
lors de leur primaire, ils l' ont tous presente comme un mou, il devrait demissioner.
Comment un president peut il dire c'est pas moi c'est l'autre comme a la maternelle.
c'est absolument impensable. ou est donc sarkozy.
Réponse de le 14/03/2013 à 8:41 :
@ ecoline : entre un mou et une pile de 100 watt, choix cornélien
a écrit le 10/09/2012 à 19:22 :
Pourquoi "si" dans le titre de l'article.
a écrit le 10/09/2012 à 18:44 :
Pour que l'on puisse parler de rigueur, il faudrait que le camarade Hollande se montre capable de faire des coupes sombres dans les budgets de l'Etat, qui ne manquent pas de gabgie en tout genre !!! Il est trop facile de faire de la "rigueur" en se contentant de prendre de l'argent dans la poche des "riches" !!! Le camarade Sarko n'a guère montré la route à suivre en alourdissant la dette de l'Etat de 500 ou 600 milliards d'euros. Comme je le dis toujours : ils sont tous plus nuls les uns que les autres !!! Devant le spectacle affligeant du PS aux commandes de l'Etat, l'UMP n'a aucune leçon à donner.
Réponse de le 03/05/2013 à 22:07 :
J'aime bien ce qualificatif : camarade Sarkosy, camarade Hollande , ils sont (ont été) les alliés du communisme, c'est à dire de la bureaucratie aveugle et profiteuse , l'histoire de France depuis 1944 le démontre
a écrit le 24/07/2012 à 18:09 :
Et si cela n'avait rien à voir avec l'homme qui est au commande mais plus simplement lié à une diminution de la quantité d'énergie (pétrole, gaz, charbon) disponible ??
L'énergie étant la marque du changement d'un système et le PIB le bulletin de paye de l'humanité pour prendre des ressources gratuites et en faire autre chose !

Voir cette vidéo de la rue d'Ulm pour mieux comprendre : http://savoirsenmultimedia.ens.fr/expose.php?id=572

La quantité d'énergie disponible par habitant diminue en Europe depuis les années 80. Toute proposition pour augmenter le PIB qui ne prendrait pas en compte cette contrainte énergétique est au mieux irresponsable.
Réponse de le 10/09/2012 à 18:41 :
En ce cas, débrouillons nous pour développer et utiliser intelligemment, l'énergie dont la France dispose....? et qu'il faudrait , bien sur , expoiter... !
Réponse de le 10/09/2012 à 19:51 :
Le borgne nous suggererait-il de développer au plus vite l'exploitation du gaz de schiste en france ???!
a écrit le 29/06/2012 à 21:41 :
Tout à fait d'accord pour faire des économies au CNRS.
Ça les fera sortir de leur tour d'ivoire ; en effet la science est ce que la religion était autrefois : grands prêtres qui prônent des théories à la noix (neutrino qui va plus vite que la lumière - boson de Higgs introuvable qui coûte une véritable fortune), seuls écoutés car toujours les mêmes, invités sur les plateaux radio/télé, se congratulant entre eux et verrouillant le savoir (ils ne répondent jamais au courrier !) pour mieux profiter de la manne des subventions. Qu'ils reviennent à la réalité, au partage et à l'humilité et alors ils deviendront plus sympathiques et les étudiants reviendront aux disciplines scientifiques qu'ils semblent fuir aujourd'hui.
Réponse de le 04/07/2012 à 14:55 :
Je pense que popol a en partie raison. Le Cern avait depuis longtemps prévu la date du 4 juillet pour communiquer ses résultats. En effet, il est fort possible qu'on annonce la découverte d'un boson qui manquait à la théorie, mais l'annoncer comme le Higgs dont les qualités attendues procuraient la masse aux particules est une autre histoire et il faut bien forcer l'évènement pour obtenir des subventions sur ce projet pharaonique.
Personnellement, compte tenu de la théorie, je ne crois pas que ce boson ait le cahier des charges du Higgs ; on se retrouve dans 3 mois et on verra si c'était un écran de fumée. Sinon je ferai amende honorable.
Réponse de le 03/05/2013 à 21:12 :
>popol et Archiduc


Tiens, voilà les petits cadres et les retraités boursicoteurs qui découvrent la physique théorique...

Archiduc et popol, ça fait Bouvard et Pécuchet. Mais en moins classe.
a écrit le 28/06/2012 à 16:44 :
Décaler d'un an , pourquoi un an ?

3% du PIB , bien sûr cela dépend de la croissance de ce même PIB, et c'est la vraie question, sur quoi peut elle reposer? A priori cela nécessite d'investir pour retrouver si possible des gains de productivité - investir sur de nouveaux produits - investir de nouveaux marché ... mais cela serait déjà fait si cela était possible ( recherche efficiente- créativité - bon management de nos élites seraient probants ) etc ....

Beaucoup d'économies indolores peuvent elles être faites ? - médicaments génériques - train de vie de nos administrations et hommes politiques- doublons administratifs- gaspillages de toute sorte - mauvaise répartition des crédits de fonctionnement - aucune délégation dans nos administrations. Non ! ce sont des idées ringardes.

Les lobbies demeurent toujours aussi puissants ;laboratoires pharmaceutiques , les entreprises de constructions , la grande distribution en particulier qui a privé notre économie ( artisan - producteur - fabricant ) de toute marge de man?uvre en leur imposant des marges de plus en plus faibles. nos chers transports à grande vitesse qui trimbalent à longueur d'année de la viande et non des marchandises - il y a la route pour cela ......Vous avez tort de penser tout cela vous êtes négatifs !

Pour finir il ne sera question que de relance de la consommation , baisse de l'épargne qui s'épuisera dans l'achat de produits importés , et quand celle-ci sera atone ....il sera temps de casser l'euros , de dévaluer , et nous essayerons de survivre....il reste peut être un an ou deux ......

Ce jour inutile de s'épuiser en bla bla - laissez faire les grands hommes ultra compétents, ils savent tout , et c'est bien connu managent de façon remarquable et leur entreprises et leurs administrations. De leur avis c'est la crise alors .....
a écrit le 27/06/2012 à 11:50 :
Moi électeur, je ne voterai plus PS, Moi électeur, je revoterai à droite après leur mise au point, Moi électeur, je suis un électeur normal....
Réponse de le 28/06/2012 à 10:21 :
C'est vrai que ça fait deux mois, qu'il n'y a plus d'opération spécial sur les roumains, ni de mega opération dans les cités, ni de procureur qui couvre le président... ni de fiston mis à la tête d'une ville ou de l'EPAD, Ca nous manque tellement...
Réponse de le 28/06/2012 à 10:35 :
Soyez patient, la nomenclatura de gauche qui semble avoir tant de qualités saura noyauter au moins aussi bien notre mille feuilles (ils ont déjà casé tous leurs potes), et distribuer ce qui va bien aux multiples parasites de notre société !
a écrit le 27/06/2012 à 11:44 :
A vouloir saigner (d'impôts) les riches et les classes moyennes, on va faire mourir les petits... Réduire les dépenses des collectivités locales et sociales injustifiées est une bonne voie... et Acheter Français !
a écrit le 27/06/2012 à 7:01 :
Il est évident que les dépenses démagogiques et idéologiques pour prendre le pouvoir n'arrangent rien à la situation Française. Néanmoins toute la France vit à crédit depuis 1981 et que ce soit la gauche ou la droite au pouvoir comme le dit Jean Tabel rien n'a été modifié. Pire, on continue à mentir aux Français, l'état ne pourra rien régler. L'état France avec ses citoyens doit réduire ses dépenses structurelles et sociales. Celui qui prétend le contraire ment et bien souvent c'est parce qu'il en tire profit de cette situation, les élus en tête.
Réponse de le 27/06/2012 à 11:52 :
Faux, la France vis à Crédit depuis sa création. vous vouliez peut être parler de l'endettement français, qui ne se résorbe pas... et ce, depuis 1973, ou VGD à trouver plus intelligent de payer des intérêts aux banques privés, tout en s'endettent au même rythme. D'ou aujourd'hui l'obligation de supprimer les aides, pour payer les banques. Et pas qu'un peux, il faut rattraper 40 ans de bétises. et on porte tout ça sur notre génération.
Réponse de le 27/06/2012 à 13:41 :
Notre génération et les suivantes....
a écrit le 27/06/2012 à 3:51 :
"Car, qu'il s'agisse de hausses d'impôt ou de baisse des dépenses publiques, la rigueur prononcée conduit toujours, de fait, à amputer le pouvoir d'achat disponible dans l'économie."

Et alors ? actuellement, ce n'est pas du pouvoir d'achat disponible/gagné, il s'agit en grande partie de pouvoir d'achat emprunté, pour un tiers de l'argent dépensé par l'état (déficit d'environ 50% du budget, sur 150 Euro dépensés, 50 sont empruntés).

Un tiers du salaire des fonctionnaires est emprunté, un tiers de ceux qui sont à la retraite!

Vous pensez que les pays qui ont la chance d'avoir des élites un peu moins pathétiques que les nôtres, gauche et notre droite sociale confondues, vont vouloir garantir ces emprunts improductifs ? nous allons dans le mur, et eux le savent.

Vous pensez que les cinq-mille milliards de dollars dépensés par Obama ont eu un effet ? Ah oui, cela n'a pas marché parce qu'il fallait en dépenser dix-mille, vingt-mille peut-être ?

Si les dépenses de l'État créaient de la croissance, nous serions les champions toute catégories de la croissance. Ce n'est pas le cas.

Alors il est temps d'assumer les conséquences de nos mauvais choix.
a écrit le 27/06/2012 à 0:08 :
Mais nous y allons tout droit à la récession, non par Hollande mais par l'axe franco-allemand qui nous a pondu à l'époque ces accords qui sont en train d'etrangler les économies des petits pays de la zone euro et qui avantagent les grosses éconmies de celle-ci. Et surtout grâce à Merkel qui bloque tout progrés au niveau modification des accords
a écrit le 26/06/2012 à 23:28 :
Grâce à notre président normal ?? C'est une plaisanterie ?
a écrit le 26/06/2012 à 21:29 :
Je crois que ce monde depuis l'abandon de l'étalon or n'a plus qu'une issue, l'inflation!
Le résultat est exatement le même qu'avec la déflation: la baisse du pouvoir d'achat car on ne peut vivre éternellement à crédit avec une monnaie qui conserve sa valeur!
Il faudra aussi y ajouter les restrictions quand les producteurs de ce que nous ne produisons pas ou plus (et ça fait beaucoup de choses) refuseront notre monnaie de singe!
Conclusion nous serons plus pauvres avec des billets à encadrer, alors qu'en déflation (même si nombre souffrent), la monnaie conserve son rôle d'instrument de réserve et donc peut permettre de reprendre les investissements quand le poin bas est atteinta valeur donc
a écrit le 26/06/2012 à 20:20 :
Excellent article?.Bien sûr que, dans le contexte, de surcroît aggravé par les dépenses prévues, l?objectif des 3% n?est pas tenable. Je crois que Le Président Hollande le sait mais c?est un man?uvrier : il fait comme si pour donner le change et tout le monde tombe dans le panneau. Il lâchera les vannes le moment venu. Du moins, je l?espère car dans l?état structurel où se trouve la France, (alors que les Français eux-mêmes ne veulent y changer quoi que ce soit), seule la dette peut surseoir au naufrage.
a écrit le 26/06/2012 à 20:08 :
Les dépense gouvernementales représentent près de 55% du PIB en France. Une baisse de ces dépenses provoque une récession. Si cette baisse de dépense est couplée à une augmentation des impôts, cela accentue la récession en dimunuant les revenus disponibles. A trop vivre à crédit, la cure de désintoxication à la dépense publique est de plus en plus douloureuse. Seul un gouvernement socialiste pouvait mettre les français devant leurs responsabilités.
a écrit le 26/06/2012 à 19:05 :
Ce que personnellement j'adore dans les forum d'économie. C'est qu'il me donne l'impression que les socialistes sont responsables de tous les problèmes en france et voir en Europe alors même que la droite est ultra majoritaire depuis une dizaine d'année.
Réponse de le 26/06/2012 à 20:44 :
et qui dirige la france?qui vien d'enregistrer un taux de chomage record?qui est a la tete d'un pays en récession?
Réponse de le 27/06/2012 à 11:44 :
Ne vous battez pas, depuis 4 décennies cette caste composée d'oligarques ploutocrates (UMPS) font la même politique avec le même résultat désastreux!.
Réponse de le 27/06/2012 à 12:43 :
Je ne comprends pas... Quelle mesure ont pris les nouveaux dirigeants qui ont amené ce chômage record, comme vous dites ?

C'est un commentaire un peu facile...
Réponse de le 10/09/2012 à 23:59 :
La France a simplement 8 à 10 mois avec cette campagne à rallonge basée sur le mensonge et le denigrement d'une propagande de bolchéviques.
a écrit le 26/06/2012 à 17:49 :
Mea culpa,j'ai mal voté
Réponse de le 26/06/2012 à 20:45 :
j'espère que tu voteras pour nadine la prochaine fois
a écrit le 26/06/2012 à 17:41 :
On est simplement dans la phase finale qui consiste à vérifier que trop d'impots tue l'impot... Quand à la stigmatisation des riches pour tenter de régler le problème des couts gargantuesques de notre mille-feuilles, et de l'assistanat sans limites, les plus naifs pourront vérifier très bientot le résultat concret d'une telle absurdité...
Réponse de le 26/06/2012 à 18:13 :
quelle finesse dans l'analyse,
Réponse de le 26/06/2012 à 19:32 :
Moi j'ai décide de compenser chaque supplément d'impôt par une baisse de mes achats de façon a récupérer ces compléments en payant autant moins de TVA. Exemple : si je paie un complément de 100 je ne dépense pas 500 ( soit environ 100 de TVA)
a écrit le 26/06/2012 à 17:34 :
Et si François Hollande nous conduisait tout droit à l' abattoir fiscal !!!!!!!!!!
Réponse de le 26/06/2012 à 18:14 :
sarkozy nous y a déjà conduit, hollande va seulement manier le couteau.
Réponse de le 27/06/2012 à 9:37 :
Vive Sarkhollande !
Réponse de le 27/06/2012 à 11:05 :
y-a-t-il un moyen de sévader ?
a écrit le 26/06/2012 à 16:54 :
LA RECESSION a qui l'tour??....... A NOUS BORDEL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 26/06/2012 à 15:55 :
Quelle "rigueur" ? Augmenter les impôts et mettre en avant un ridicule 1 milliard de gel de dépenses ?
On est loin du compte et c'est aller un peu vite en besogne que de mettre sur le dos de la rigueur ce qui n'est que la conséquence de l'absence de rigueur !
Il s'agit tout simplement de ne plus vivre au dessus de ses moyens en empruntant à tout va ( avec heureusement une économie réalisée sur le paiement des emprunts maintenant à taux très bas).
Dans pas longtemps il faudra bien admettre que la seule mesure de grande envergure à fort impact qui ne coutera rien à l'état ni au contribuable sera de revenir aux 38 / 39 / 40 heures avec une retraite à 65 ans.
Là vraiment nous retrouverons la création de richesse et la compétitivité qui nous font défaut !
Réponse de le 26/06/2012 à 16:48 :
Bah allez y ! Pour le bien de votre entreprise, bosser plus, pour le même prix. Je pense pas que c'est votre patron qui vous retient. Le problème c'est pas de s'endetté, c'est que depuis 20 ans, on paie des intérêts aux banques privé... avant on emprunter à 0%, y'avait pas de dette.
Réponse de le 26/06/2012 à 17:14 :
yurf doit revoir ses connaissances
Réponse de le 26/06/2012 à 17:30 :
Ou vous! 1973 ne vous dis rien ? ne soyez pas si sûr de vos connaissances: INTRO DE L ARTICLE: Comment sommes-nous passés, d?une société où, malgré toutes les imperfections humaines et sociales, l?économie travaillait pour l?homme, à une société où l?homme travaille pour l?économie et l?économie pour la finance ? LIEN DE L ARTICLE: http://www.atlantico.fr/decryptage/loi-1973-prets-etats-banques-privees-interdiction-banques-centrales-argent-taux-zero-jeanluc-schaffhauser-269187.html
Réponse de le 26/06/2012 à 18:28 :
Il est facil d'imaginer ce que notre monnaie serai devenu si la BdF avait gardée le contrôle total, une vraie "monnaie de singe" comme on dit.
Lire ne dispense donc pas de réfléchir.
Réponse de le 26/06/2012 à 19:50 :
alors maintenant, c est plus mes connaissances, c'est ma réflexion... Ce serait pas votre mauvaise foi à la fin. Payer des intérêts là ou en payait pas... excuser moi, mais c est quand même du bon sens d en déduire que l'endettement coûte plus chers... Si vous comprenez pas je vous ferai la multiplication
Réponse de le 26/06/2012 à 22:09 :
"Le problème c'est pas de s'endetté, c'est que depuis 20 ans, on paie des intérêts aux banques privé... avant on emprunter à 0%, y'avait pas de dette."
Et je suis sur que vous êtes prêt à prêter gratuitement. le simple fait de posséder un livret A fait que vous recevez des intérêts.
Réponse de le 27/06/2012 à 10:47 :
Mais enin... comment faisait on avant 1973 ? c'est quoi cette perte de mémoire collective, ou pour vous il n'est pas possible de fonctionné autrement que par les prets aux banques privés !!
a écrit le 26/06/2012 à 15:48 :
Croissance, croissance, croissance, je prie tous les jours pour toi!
Croissance, chimère qui suscite partout l?émoi.
Croissance, je sais que Keynes t?appelle de vive voix,
qu?en France consommation et déficits sont ta loi.

Croissance, tu oublies chaque jour tes fondamentaux,
Stabilité, gestion saine ainsi que travail acharné,
Confiance générale et investissement privé,
Afin de chasser partout les spéculateurs de l?euro.
a écrit le 26/06/2012 à 15:47 :
Croissance, croissance, croissance, je prie tous les jours pour toi!
Croissance, chimère qui suscite partout l?émoi.
Croissance, je sais que Keynes t?appelle de vive voix,
qu?en France consommation et déficits sont ta loi.

Croissance, tu oublies chaque jour tes fondamentaux,
Stabilité, gestion saine ainsi que travail acharné,
Confiance générale et investissement privé,
Afin de chasser partout les spéculateurs de l?euro.
a écrit le 26/06/2012 à 15:43 :
Si le Gouvernement limite l' essentiel des efforts à fournir aux plus privilégiés, la croissance n'en souffrira pas beaucoup, à la condition que le coût de l' énergie reste raisonnable et que les impôts locaux n' augmentent pas plus que l'inflation.
Quant aux prévisions de nos économistes, ils se sont si régulièrement trompés ...
Réponse de le 26/06/2012 à 16:56 :
sachant que la france entière était ruinée en 1945, et que donc les plus "privilégiés" le sont devenuis de leur vivant, expliquez moi comment ils font pour s'enrichir sans créerde croissance, et sans que celle-ci ne leur doivent rien ?
il vaut mieux 10 000 entrepreneurs que 30 millions d'ouvriers pour créer de la croissance, mais ces 10 000 là, on les massacre. alors ils ne font rien ou vont ailleurs, et la France s'étouffe depuis 40 ans... le socialisme, pour information, cela ne marche pas. étonnant non ?
Réponse de le 26/06/2012 à 17:03 :
@johngalt, le libéralisme cela ne marche pas non plus, 10 000 entrepreneurs sans les ouvriers ne font rien.
Réponse de le 26/06/2012 à 17:22 :
@ lajungle : à tous les très intelligent affirmateurs d'une telle bétise (le libéralisme cela ne marche pas), expliquez moi pourquoi les pays occidentaux se sont développés avant les autres et que seuls les pays acceptant du libéralisme se développent ? dites pour voir ?
10 000 entrepreneurs feront tjrs mieux que 30 millions d'ouvriers...
Réponse de le 26/06/2012 à 18:17 :
mais oui bien sur seul le libéralisme marche, bon sang mais c'est bien sur... comme les êtres humains sont idiots de ne pas voir une telle évidence... vive le soleil john galt qui brille au firmament de la suffisance et qui n'accepte pas une opinion différente de la sienne.
Réponse de le 26/06/2012 à 18:57 :
demandez aux 70 Millions de chinois qui aujourd'hui ont un pouvoir d'achat =) a 50 000 USD par an ce qu'il pense du libéralisme, et comment vivaient leurs parents....
c'est une simple constatation
Réponse de le 26/06/2012 à 19:07 :
le libéralisme en chine, aiiiiie j'en ai mal au ventre de rigoler. et demander donc 1350 millions d'esclaves ce qu'ils ne pensent de votre système ripoux.
Réponse de le 06/03/2013 à 7:51 :
Ne pas oublier qu'une machine finira toujours par revenir moins cher qu'un chinois et que par ailleurs en Chine depuis plus de quinze ans le chômage ne cesse de croître.
a écrit le 26/06/2012 à 15:41 :
L'autre option, sans doute aussi douloureuse à court terme, mais qui permettrait une reconfiguration compétitive, celle prônée par Mme Merkel, serait une réforme structurelle en profondeur. Mais il faut se rendre à l'évidence ; les Français n'en veulent pas. Le genre de réforme qui permettrait la vente d'aspirines en grande surface ? Qui provoquerait un tel tollé que nul politicien n'oserait la proposer ? C'est ça que la pauvre Angela n'arrive pas à comprendre !
a écrit le 26/06/2012 à 14:59 :
A la tribune: ARRETEZ DE FAIRE RECHARCHER LA PAGE TOUTES LES MINUTES; SA ME PERMETTERAS DE POSTER UN COMMENTAIRE COMPLET ET SENSE SANS AVOIR A LE RETAPER 10FOIS...

MERCI!!!!!
Réponse de le 26/06/2012 à 15:10 :
+1000 !!!!!!!!!!!! qu'est ce que c'est emmerdant ! Je peux même pas argumenter pour montrer à M92 ses grossiers raccourcis et sa démagogie aveuglante.
Réponse de le 26/06/2012 à 15:21 :
Envoie simplement le commentaire on jugera sur pièce s?il est sensé et complet.
Réponse de le 26/06/2012 à 15:44 :
La réponse de Rédac indique bien le problème: si l'on compose préalablement son texte sur Word et effectue un copie-collé, les apostrophes se tournent en points d'interrogation.
Réponse de le 26/06/2012 à 15:54 :
Non mais c'est vrai que votre système est assez pénible. @M92, fait comme moi, soit ton commentaire est cours, tu écris hyper vite avec plein de fautes. Soit tu ouvre un bloc note, tu écris tout, et tu copies colle. Mais bon, c'est vrai que à l'occasion, faite une page de saisie de commentaire, qui n'aura pas besoin de s'actualisé. Et si vous allez le faire, pensez aussi à nous laissez un minimum de mise en page, au moins le retour à la ligne... parce que la plupart des commentaires en deviennent imbitables.
Réponse de le 27/06/2012 à 19:34 :
Ne tapez que les voyelles, vous gagnerez du temps...
a écrit le 26/06/2012 à 14:39 :
Que c'est drôle de vois tous ces riches sur le site de la Tribune crier au loup car les socialistes sont enfin arrivés au pouvoir. Après 10 ans de droite idiote qui les a gavés comme des oies, un peu de régime sec ne leur fera pas de mal, et ce d'autant plus que leur graisse profitera aux personnes les plus maigres.
Réponse de le 26/06/2012 à 14:48 :
expliquez nous comment Sarko a gavé les riches comme des oies en augmentant ou cr"ant 52 taxes en 5 ans ???

sarko a fait du socialisme, comme tous les gouvernants en France depuis 40 ans, ouvrez les yeux !!!
Réponse de le 26/06/2012 à 14:49 :
et ce n'est pas en prenant aux riches qu'on améliore le sort des pauvres, ela n'a jamais marché, sortez de votre planète communiste.

Le socialisme cela ne marche pas....
Réponse de le 26/06/2012 à 14:57 :
En attendant, on ne peut pas dire que ce soit en donnant aux riches que ceci profite aux pauvres. john Galt, ou le néolibéral qui déteste les plus pauvres.
Réponse de le 26/06/2012 à 15:57 :
Si vous dites que Sarko, fait de la gauche, moi je dis que hollande fais de la droite... en gros, on va arriver à un point, ou la moitié des français veulent un système ou c'est chacun pour sa peau, et l'autre moitié qui recherche une société équitable. Mais poussé pas quand même, le bouclier fiscal et la TVA social, c'est pas vraiment du socialisme.
Réponse de le 26/06/2012 à 16:58 :
@ redistribution :
curieusement, partout ou le nombre de riches augmente, le nombre de pauvres diminue, et inversement ... les faits démentent vos assertions ...C'est le libéralisme qui aide les pauvres, et le socialisme les aime tellement qu'il arrive à 100 % de pauvres ... à mais non, j'ai tout faux, l'URSS a réussi comme la GB avant Thacher, que je suis bèèèète
Réponse de le 26/06/2012 à 17:01 :
@ yurt :
quand quelqu'un augmente continuement les impôts, lap art de l'état dans l'économie et la redistribution, techniquement, cela s'appelle de la social démocratie, cad du socialisme soft. Et renseignez vous, TOUS les gouvernants dedroite comme de gauche ont fait cette politique depuis VGE en 1974 ....
Il n'y a donc comme choix que le sadisme ou le masochisme ?
Le bouclier fiscal c'est parcequ'il n'a pas voulu mettre fin à cette absurdité qu'est l'ISF, et le bouclier fiscal a été inventé par Rocard (certe plafonné à 85 %), socialiste ... La TVA sociale est une mesure technique qui n'est ni de drotie ni de gauche
Réponse de le 26/06/2012 à 17:40 :
@John, oui oui, je suis sûr que vous avez plus de culture sur les histoires de partie, démocrate machin... enfin, bref... sur la théorie du riche, et de l argent qui dégouline sur les gens en dessous. Je dis oui, c est vrai... en 1940 ! Aujourd'hui un riche bien renseigné, ne pas pas ouvrir une usine en France, pas assez rentable. Donc il va placer son argent dans les Bermudes, ou a la limite va sous traité une usine chinoise, et surtout va investir en bourse. Rien dans l'économie réel. L'argent part de l'économie réel et va dans la bulle spéculative. Les riches ne rendent plus les gens riches ! C'est finis les bisounours !! Je me répète, Apple veut vendre des ipods en France, et bien qu'elle construise une usine en France, pareil pour coca, pareil pour la nourriture ! (quel idiotie d'avoir mondialisé la nourriture) Et si Apple ne veut pas construire une usine en france, un autre le fera, c'est la loi du marché ! ainsi les esclave d'asie et d'afrique cesseront de vendre des produits aux chômeurs d?Europe qui un jour ou l'autre ne pourront plus emprunter.
Réponse de le 26/06/2012 à 18:20 :
@yurf : ne vous fatigué pas, john galt est sans doute un troll de feu la cellule riposte de l'ump.
Réponse de le 26/06/2012 à 22:30 :
Marrant, il suffit de ne pas etre d'accord pour être taxé de 'cellule riposte'
Juste pour rigoler :
- Le 'cadeau aux riches' de Sarko, le bouclier fiscal, c'est 800 millions par an. ce qui implique que certains dans ce pays reversent plus de la moitie de ce qu'ils gagnent, quand même.
Bref, 800 millions d'un coté, à mettre face aux 12 milliards que boursesmolles va pomper (rien que cette année) chez les particuliers.
Et 800 milions face aux 100 milliards de trou dans le budget.
Donc affirmer que c'est le cadeaux aux riches' qui ont mis la France dans cet état, c'est au choix de la bétise ou de la mauvaise foi.
Et quant à obliger Apple à construire une usine en France, c'est de l'hystérie. S'il fabrique en France, son Iphone, il vaudra 1000 ?, et personne n'en achètera.
Un entrepreneur, oui, il entreprend pour gagner de l'argent (mais tu bosses pas pour gagner de l'argent, toi ?). Et alors ? Un salarié, pour dire 'je veux pas bosser dans ces conditions, 'il lait grève. Un entrepreneur, pour dire 'je veux pas bosser dans ces conditions', il va bosser ailleurs.
Réponse de le 27/06/2012 à 6:42 :
@Darkswiip et John Galt : Pauvres petits riches à qui on va laisser 250000 ? au lieu d'un million. Je vais pleurer sur leur sort. Pourront-ils manger après tant d'impôts injustes, alors que les mêmes ne donneraient jamais la charité à un pauvre ? Bref, il est vrai que la vie est vraiment injuste, moins de produits de luxe, moins d'argent virtuel sur les comptes en banque. C'est vraiment vraiment triste.
Réponse de le 27/06/2012 à 10:55 :
@Darkswiip : Tu mets le doigt dessus; les riches, peuvent ce permettre de se délocalisé... (contrairement aux pauvres laissé sur place, dont tout le monde se fiche). Donc d'après ta théorie, tout les riches, on devrait les protéger, leur faire une exception des impôts, contrairement aux pauvres, qui peuvent bien fermer leur bouche. Et bien moi j ai la solution: Les français qui ont profiter de la france des ecoles de l'hopital, de la police, des routes de l'education, de la culture.... et qui sont prêt à foutre leurs amployé sur le carreau, pour quelques milliers d'euros... et bien à ceux là: vous produisez en Chine ? et bien vous ne vendrez pas ses produits en France, vous voulez le marché français ? et bien produisez localement. Ca fait pas assez de bénéfice, une autre PME prendra la relève, pas de souci! Ca commence à suffire, on veut le beurre, l'argent du beurre, le sourire de la cremière, l'argent de la cremière et les felicitaiton du maire.
a écrit le 26/06/2012 à 14:07 :
Un economiste devrait savoir que la croissance n'est pas une politique, mais un RESULTAT qui se mesure par la comptabilisation de la production de biens et de services ! (avec ajustement des chiffres du commerce exterieur..)...Ce qu'il convient de comprendre c'est qu'est ce qui peut motiver les differents acteurs economiques a produire et consommer plus ? D'ou l'importance de comprendre les mecanismes de la creation de richesses par les investissements et la formation de capital...mais la c'est trop demander a des socialistes, plus preoccupes semble t il a la propagande politique qu'a l'economie et la finance !
a écrit le 26/06/2012 à 13:59 :
C'est surtout du coté de notre balance commerciale que les bienfaits de notre réduction de consommation vont se faire sentir. Les économistes qui parlent après l'événement sont divisés pour la suite entre appuyer sur l'accélérateur et d'autres sur le frein.
a écrit le 26/06/2012 à 13:24 :
Le cocktail recessionniste (impots + dettes) que le PS enfume dans un "plus de croissance".
a écrit le 26/06/2012 à 13:20 :
Doué Elie Cohen pour retourner sa veste quand on sait qu'il a soutenu Hollande aux présidentielles. Tout en grosses nuances cet homme là.
a écrit le 26/06/2012 à 13:09 :
c'est drôle, car ces gens disent ce qu'il ne faut pas faire, mais jamais ce qu'il faut faire !!
le savent-ils seulement ????????
a écrit le 26/06/2012 à 13:01 :
Pas de pétrole : fiscalité sur les produits pétroliers draconienne! Face à l'hémorragie d'articles manufacturés produits sur notre sol il ne peut y avoir de solution qu'en taxant fortement les importations, tout ce que nous permet l'U.E. c'est une hausse de la TVA? Quoiqu'il en soit la clé se trouve dans la balance commerciale.
a écrit le 26/06/2012 à 12:50 :
Flamby, pour démouler c'est plus rigolot!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 26/06/2012 à 12:49 :
Vous avez pas encore compris, c'étais le but.... pfffff arretez de croire au pére noel!!!!!!!!!!!
a écrit le 26/06/2012 à 12:32 :
si la baisse du pouvoir d'achat frappe surtout les importations, ce sera une très bonne chose. Réduire le déficit commercial actuel de 5 milliards par mois devrait être une priorité. Les dépenses incompressibles (alimentaire, aides domestiques) concernent peu les importations. Il n'est donc pas sûr que l'austérité réduise significativement le PIB.
Réponse de le 26/06/2012 à 16:52 :
Et c'est quoi la solution pour réduire le déficit commercial ? La solution des libéraux: Mettre les même salaires qu'en chine, comme ça on sera enfin compétitif. Pauvre, dépressif, travailleur suicidaire, mais compétitif ! Quelle société intelligente ou le progrès sert... le capital et non pas l'humain
Réponse de le 26/06/2012 à 17:24 :
c'est de favoriser le capital, cad l'épargne, cad l'investissement, cad la productivité.
Accessoirement, les salaires minimums de la chine, indonésie et hailande ont dépassé en mars 2012 les salaires minimums del'europe de l'est, étonnant non ? mais en ast-on parlé en France ? ben non ... alors, c'est qui le système intelligent qui aide l'humain en faisant du progrès avec le capital ?
Réponse de le 26/06/2012 à 19:56 :
Sauf que, vous connaissez le salaire d'Europe de l'est ? 400 euros par mois, si on applique se salaire en france on peu pas vivre, alors qu'en chine on peut. De plus ce que vous ne dites, pas, c'est que les usines chinoises délocalise en masse.... des villes vers la campagne ou les gens travaillent pour encore moins chers... du coup le chomage de masse commence dans les villes... Donc il faut mettre un salaire en france calé sur les salaires les moins chers de la planète, c'est ça ? Vous comprenez pas, que l'argent il n'y en aura jamais assez
Réponse de le 26/06/2012 à 22:41 :
@yurf :
Faut essayer d'voir des vrais raisonnements, pas des positions à l'emporte pièce sans queue ni tete. Il n'y a pas d'un coté les méchands qui veulent qu'on travaille comme
les chinois, et de l'autre les gentils qui rèvent debout.
Il y a un constat : Le consommateur qui pousse son caddy achète au moins cher. Voila, tout est dit. Donc c'est le consommateur qui décide ou et dans quelles conditions
les gens doivent travailler. Les marges des entreprises françaises sont de plus en plus basses (c'est officiel et indiscutable), donc on ne peut pas dire que les patrons s'enrichissent de plus en plus, c'est totalement faux.
Après, il y a des idées (de gauche) qui ont du sens mais dont personne ne veut parler parce que pour une raison ou pour autre, c'est tabou :
- La TVA sociale, c'est une idée de gauche à la base, pour baisser le cout du travail. Dommage, c'est enterré, et remplacé par de l'impot 'bète et machand', sans effet sur le cout du travail.
- La taxe Tobin, aussi. Dommage que le PS ait voté contre, juste parce que c'est Sarko qui la mis sur la table... pour la ressortir dès qu'ils ont eu la place. Sauf que là,
ils veulent l'utiliser pour financer de la dette de plus, pas pour jouer sur la compétitivité.
- L'impot négatif, c'est aussi une bonne idée de gauche, et on y viendra.


Réponse de le 27/06/2012 à 11:18 :
J'essai d'avoir des vraies raisonnements, mais je suis parfois confronter à de tels énergumènes du tout-libéral, que je suis obligé de pousser leur raisonnement jusqu'à ce qu'on se rende compte de son absurdité, ce que vous avez noté, je vous en remercie. Et malgré tout, si, regardez sur les commentaires de la tribune, les libéraux réclame la suppression du code du travail, soit disant il y aura plein d'embauche à 200 euros, et la main invisible va faire son travail, et pouf tout le monde sera à 1000 euros. On me l'a dit, j'invente pas, et ça c'est de la théorie fumeuse. quand à la TVA sociale excusez moi, mais chaque centime ajouté au panier du consommateur (dont 70% de la population, tout le maigre salaire y passe presque), se transforme en baisse de la consommation. Du coup hausse des prix, baisse des carnets de commande, hausse du chômage. Ne voyez vous pas le cercle vicieux de l'austérité et de faire porté son coût sur la consommation de masse?
a écrit le 26/06/2012 à 12:27 :
L'erreur selon moi lorsqu'on parle de baisse du deficit est que l'on ne considere cette baisse que sous deux angles: une augmentation des impots et/ou une baisse de depenses... mais dans les depenses sociales ou d'investissement. Or en France en particulier, il est possible et aise de reduire les depenses de FONCTIONNEMENT. C'est a dire l'argent public mal utilise qui se perd dans la bureaucratie. Mais nos elus ne peuvent pas se tirer une balle dans le pied....
Réponse de le 26/06/2012 à 13:12 :
En fait ce que nous proposent les socialistes c'est une BAISE du déficit
a écrit le 26/06/2012 à 12:02 :
Qui se souvient qu?en 2007, après son élection, NS avait dit qu?il prévoyait le retour à l?équilibre budgétaire en 2012 ???
Oui oui il l?avait bien dit !

Il acceptait donc l?idée de creuser les déficits après son élection pour les résorber après. Comment ? personne ne le saura jamais.

Coup de chance la Crise est passée par là ! Envolées les promesses vertueuses inatteignables, sauf pour rendre l?argent du bouclier fiscal aux riches (735 millions d?euros en 2012).

Donc maintenant on fait avec, la récession de 2009 a été énorme (le chiffre était bien caché !) et il est désormais facile de dire que les socialistes sont en train de nous mener dans le mur !
Ils font en gros ce que la droite disait qu?il fallait faire, mais c?est quand les contribuables vont voir qu?on ne peut pas faire mieux malgré une hausse des impôts que tout le monde va déchanter !
Réponse de le 26/06/2012 à 22:43 :
Faut arreter la fumette : 2 crises majeures en 3 ans (2008 et maintenant), ce n'est jamais arrivé depuis la 2ème guerre mondiale.
Et tu oses parler de 'coup de chance' ???
Réponse de le 27/06/2012 à 15:25 :
Bah oui coup de chance... comme ça rien n'est de la faute de NS et toutes les mauvaises décisions qu'il a pris, sont justifier par la crise (bouclier fiscal, tva restauration, et autres anneries)
a écrit le 26/06/2012 à 11:50 :
Vous nous avez expliqué des mois durant, que la rigueur était la seule option et que l'orgie de dépenses socialistes nous mènerait à la ruine.
Maintenant, vous dites que la rigueur nous mènera à la ruine.
Seriez-vous dans une démarche politicienne ou restez-vous des journalistes ?
Réponse de le 26/06/2012 à 22:44 :
Non, ils disent juste que quoi qu'on fasse dans le systeme actuel... on va à la ruine
Réponse de le 27/06/2012 à 11:54 :
Non ils disent, que la gauche, qu'elle fasse de la droite ou de la gauche, c'est de sa faute si on en est là, et se sera toujours de leur faute.
a écrit le 26/06/2012 à 11:13 :
En nous matraquant avec les impots Hollandopoulos va augmenter l'austerité
faire diminuer encore la consommation (et en meme temps les recettes de l'etat)
et creer de nouveaux licenciements . Mais rien à faire contre l'idéologie socialiste
ils ont décidés de finir de détruire le pays .......alors fuyons vite....!!!!
Réponse de le 26/06/2012 à 12:19 :
C'est un raccourci : baisser les impôts réduit aussi les rentrées fiscales... de plus aujourd'hui, au regard des statistiques qui certe ''ne valent que ce qu'elles valent'', la tendance est plus à l'épargne (quand on le peu encore) qu'à la consommation donc cela ne sert pas à grand chose.
En outre, c'est comme dans la vie : pour épargner, à salaire constant, il faut dépenser moins... ou travailler plus, y'a pas de secret.
Réponse de le 26/06/2012 à 12:30 :
@Le Sage
Je confirme que pour épargner, il faut dépenser moins, dans tous les cas. Travailler plus conduit plus à dépenser qu'épargner. Travailler plus est souvent une nécessité.
Dépenser moins, c'est aussi consommer moins, ce n'est pas bon pour les affaires, mais bien quand même pour la planète. On fait quoi?
Réponse de le 26/06/2012 à 14:17 :
Re, sans se prendre pour les rois de la finances, nous pouvons tout de même tout de même concéder qu'il y a des pays qui ont fait du bon travail, même si le contexte était sans doute différent, pas de miracle : comme l'ont fait l'Argentine, le Brésil, la Suède, la Finlande etc... augmenter les impôts sur le revenus et baisser ceux sur les entreprises pour un temps, baisser le nombre d'emplois de la fonction publique, avoir des taux directeurs faibles pour inciter à investir/consommer, diminuer les dépenses publiques (pourquoi autant de ministres, députés, parlementaires, paysagiste dans les communes, agents de voierie alors qu'on paie des entreprises privées comme SITA Services ou VEOLIA !!!!) taxer le spéculatif (immobilier et bourse) Cela ne restant que mon avis, aussi médiocre soit il...
Réponse de le 26/06/2012 à 15:42 :
on ne dépense pas, on investit (isolation de la maison, économie d'eau) on ne travaille pas, on créé de la richesse (partir d'une matière première arrivé au produit fini)
a écrit le 26/06/2012 à 10:59 :
la France, comme le reste du monde, ne retrouvera pas son niveau de production de 2007
il faut réfléchir vite à un autre modèle économique et social car celui qu'on connait va inexorablement décliner et mourir
Réponse de le 26/06/2012 à 11:40 :
C'est effectivement une des données du problème... Nous pouvons rêver (c'est gratuit) mais la réalité sera à terme conforme au bon sens... Le simple mot "croissance" alors que notre planète est une entité finie est une absurdité. Un autre modèle émergera, de gré ou de force, tot ou tard... Les valeurs seront autres, et surement pas fondé sur la consommation, les loisirs et l'oisiveté, pas plus que sur les revenus du capital... Il va faloir beaucoup d'imagination pour s'en sortir, sinon....
Réponse de le 26/06/2012 à 12:28 :
tout état socialiste comme la France depuis 40 ans ne connaitra pas la croissance continue, sinon, le reste du monde a déjà dépassé depuis 2010 son niveau de production de 2007, renseignez vous ...
Réponse de le 26/06/2012 à 16:54 :
Il faut consommer autrement. On ne peux pas sans cesse plus produire !! On voit bien que ça va dans le mur. Et encore, dans 10 ans, quand il y aura plus de petrol, ça va être autre chose les amis. Va falloir s?entraîner, remettre les habits militaires, et là on verra ou la capitalisme nous mène.
Réponse de le 26/06/2012 à 17:26 :
@ yurf : tiens, encore un discours à la malthus !!! et malthus avait tort ..

le marché fixe un prix aux ressources rares et le génie humain apprend à s'en passer, voilà ce qui se passera.
C'est avec vos solutions totalitaires (qui doit consommer quoi et en combien de quantité) que l'on remet les habits militaires ...
Réponse de le 26/06/2012 à 17:43 :
l'humain apprends à s'en passé.... on parle pas de rubis, de photovoltaique ou de télé là.... On parle d'energie, on parle de tension entre les etats, de prix qui flambe, de conflit qui vont se décalé en haine, en guerre etc !! Regarder comme la crise de 29 a dérapé !! et concluez ce que vous voulez ! Je suis pas pour dirigez ce qu'on doit consommer... je dis qu'avec notre système actuelle, on arrive même pas a regler des problèmes simple... le jour ou de gros enjeux vont arriver... vous allez voir ! et on le verra de notre vivant!
a écrit le 26/06/2012 à 10:28 :
il faut plus d'élus verts et écologistes,j'aime etre maltraité!
a écrit le 26/06/2012 à 10:20 :
Dexia et Natixis n'ont toujours pas changé de nom après les scandales financiers de ces derniers mois?
a écrit le 26/06/2012 à 10:12 :
je ne savais pas que la tribune étais devenu un journal comique ! vous pourriez vous rebaptiser "journal de mickey". donc pendant des mois la tribune nous explique qu'avec FH cela va être terrible car il va dépenser sans compter et entrainer la france en récession, seul NS a le bon programme avec de l'autérité pour redresser la france, et voilà badaboum, aujourd'hui FH nous lance dans une austérité sarkozienne, mais là au surprise c'est pas bien (ou c'est plus bien...) cela va nous netrainer dans la récession... MDR hahahaha, la tribune vous êtes vraiement ridicule à force de vouloir faire de l'opposition vête et systématique.
Réponse de le 26/06/2012 à 16:23 :
Quand La Tribune a -t-elle écrit que Hollande allait dépenser sans compter? #hallucinations
Réponse de le 26/06/2012 à 17:04 :
donc publié, erreur sur le verbe d'action.
Réponse de le 26/06/2012 à 18:37 :
La Tribune n'a rien publié de tel.
Réponse de le 26/06/2012 à 20:58 :
rien que dans les commentaires cela me surprendrai.
a écrit le 26/06/2012 à 10:10 :
c'est quoi, cet article??? Mais où est donc la rigueur? Visiblement, ce n'est pas l'heure de la rigueur comptable : l'Etat devrait rembourser 4 Md euros à des fonds étranger? Qu'importe! On le fait sur 3 ans cela évite de creuser le déficit! Qui va avoir confiance dans les comptes de l'Etat avec des bidouilles comme cela?
a écrit le 26/06/2012 à 10:05 :
Et encore Hollande s'est donné pour objectif l'équilibre à l'horizon 2017 quand Sarkozy tablait sur 2016! Il faudra qu'ils m'expliquent comment ils vont faire avec une bonne partie des pays de la zone euro en récession ou presque et une économie d'au moins 100 milliards a faire pour ramener l'équilibre sans impact négatif sur la croissance. Que ce soit la droite ou la gauche c' est mission impossible et ils le savent bien...
a écrit le 26/06/2012 à 9:48 :
Ce qui est beau, c'est que lors des élections, il y avaient des articles: "françois hollande, contrairement à la droite, ne va pas faire assez d'austérité ! C'est le ruine de la France", et maintenant, "La politique de Hollande de faire de l'austérité, va nous mener à la ruine !!" MMMMMMMMMDDDDDDDRRR
Réponse de le 26/06/2012 à 13:36 :
tout le monde ..enfin une partie a cru au père noël...et bien on vas rire maintenant.
Réponse de le 26/06/2012 à 14:38 :
Moi je n'ai jamais cru au père noel... d'ailleurs c'est pas vraiment ce que le PS vendait... on peut pas leur reprocher d'avoir promis des choses incroyable... Ou alors, donnez moi les liens !! Mais ça me fais rire, que quoi qu'il arrive, les journalistes de droite crachent sur la gauche... ca mets un sacré coup à la crédibilité
Réponse de le 26/06/2012 à 17:27 :
@ yurf :
pas la peine de vous donner des liens, vous avez surement conserver le papier des 60 propositions socialistes, relisez le et marrez vous ...
Réponse de le 26/06/2012 à 20:00 :
tu rigoles !! moi je vote rouge. Je n ai pas repris @gijo parce que j aime le PS, c'est parce qu il dit une bêtise. C est ca que vous comprenez pas. Je fonctionne sur le bon sens. Faites en un peu autant plutot que de rever de vos beaux billets qui viennent du travail de vos SDF employés
a écrit le 26/06/2012 à 9:46 :
Les economistes français seraient ils plus cigales que fourmis??
Le prix Noble à un économiste français... c'est pas maintenant!
Réponse de le 26/06/2012 à 13:26 :
..nous avons eu un prix nobel d'économie par le passé, malheureusement oublié : Maurice Allais.
a écrit le 26/06/2012 à 9:45 :
constatations de bon sens, où il n'y a pas besoin d'avoir fait les grandes écoles pour le comprendre.
1, l'Europe et l'euro nous interdisent toute dévaluation.
2, peut-on raisonnablement nous associer à cette Europe sous cette forme communautaire que nous connaissons et que nous vivons chaque jour avec les distorsions économiques, sociales et culturelles que nous subissons, sans qu'une grande partie des populations Européennes soit condamnée au chômage, à la misère ou à la précarité?.
3, nous pouvons prédire à très court terme l'éclatement de cette zone Européenne voulue et façonnée par des esprits utopiques en contradiction totale avec l'aspiration des peuples, plus portés par une Europe des nations plutôt que cette Europe ubuesque constituée de bric et de brac.
a écrit le 26/06/2012 à 9:32 :
voila ce que c'est quand on ne fait rien pdt 30 ans, pour ne pas froisser ses copains syndicalistes.... on doit faire la meme chose, mais en 6 mois...
a écrit le 26/06/2012 à 9:10 :
Le PIB a baissé de 0,1% en 2008, avant de chuter de 3,1% en 2009. On se souvient qu'en 2009, l'Etat providentiel obèse a dépensé comme jamais auparavant. Tout cet argent jeté par les fenêtres en pure perte a été spolié au secteur privé, seul créateur de richesses. Compte tenu du niveau inouï des dépenses publiques nuisibles, il ne peut plus y avoir de croissance durable sans récession massive de l'Etat glouton.
Réponse de le 26/06/2012 à 17:58 :
@ Croissance : "spolié au secteur privé". LA BLAGUE !! Moi je vois que les primes à la casse, les PTZ, les intérêts d'emprunt déductibles, la niche Copé sur les filiales, le Scellier, le Girardin outre-mer, les crédits d'impôts sur pompes à chaleur, panneaux solaires, etc, n'ont servi qu'à nourrir grassement quelques parasites (privés) avec l'argent public (i.e des contribuables travailleurs honnêtes).
Réponse de le 26/06/2012 à 22:51 :
Oui, c'est très mal ce qu'il a fait Sarko : En mettant de l'argent sur la table comme ça, il a évité qu'on se retrouve comme l4espagen avec 20% de chomage, ou comme l'Italie à mendier l'aide de l'Europe. Je parle même pas de la Grèce ou du Portugal.
C'est très vilain, tout ça. Mais il a été puni, il est plus President. Et maintenant, on a hollande qui va nous sauver.
Réponse de le 27/06/2012 à 9:42 :
ohouiiiiii, Sarkooooo! il est merveilleux, il est sublime, il a fait le bien (des riches surtout..) il est splendide, c'est le meilleur, y pas mieux que Sarko, comme les électeurs français sont bêtes de ne pas l'avoir reconnu, nous devrions modifier la démocratie, et n'autoriser le vote que de ceux qui sont à jour de cotisation à l'UMP, cela serait tellement mieuuuuuux
a écrit le 26/06/2012 à 9:09 :
Et si ces donneurs de leçon expliquaient plutôt la solution qu'ils proposent !
a écrit le 26/06/2012 à 8:38 :
il faut augmenter les petits salaires en nature, sous forme de bons à consommer des produits et des services made in france
Réponse de le 26/06/2012 à 9:02 :
Des bons à consommer ? L'idée géniale des tickets de rationnement a déjà été essayée...
Réponse de le 26/06/2012 à 9:12 :
bon les français ont voté socialo , c'est pas une raison pour remettre au gout du jour les methodes bolcheviques. on poourrait aussi ouvrir des kohlcozes....etc pendant que vous y êtes
Réponse de le 26/06/2012 à 9:28 :
@Non mais
"kolkhoze", nous y sommes presque!, les revenus des fermes en France désormais, sert d'argent de poche aux exploitants agricoles, les subventions communautaires assurent les revenus de la plupart des exploitations!.
a écrit le 26/06/2012 à 8:21 :
La rigueur n'est pas nécessairement facteur de récession, bien au contraire. Menée de façon juste elle a trois effets:
1. déplacer le pouvoir d'achat du secteur public vers le secteur privé
2. libérer les banques de la contrainte de refinancer l'état au lieu de financer l'activité économique
3. diminuer les charges fixes de l'économie qui la pénalisent durement en période de basse conjoncture et empêchent le redéploiement.
Une baisse de 1% de PIB pour le déficit budgétaire n'engendre que 0,5% de décroissance du PIB, Ce qui est loin d'être catastrophique en regard de l'allègement de la dette publique qu'il procure et du bol d'air qu'il offre à l'économie libre.
Réponse de le 26/06/2012 à 9:46 :
"2. libérer les banques de la contrainte de refinancer l'état" ---> MDR, pourquoi feraient ils ça ? Plus le pays est mal, plus les taux d'intérêts sont forts, et les bénéfices avec ----------- "diminuer les charges fixes= empêchent le redéploiement" ----->PTDR: Donc, on redistribue moins, ça va nous permettre de redistribuer plus. Ahhhh que j'aime ces théories fumeuses
Réponse de le 26/06/2012 à 17:29 :
@ yu :

à propose de théorie fumeuse, la redistribution, cela ne marche pas. on pe peut pas prendre aux riches pourdonner aux pauvres, on appauvri juste tous le monde.
la richesse se crée, elle ne se répartit pas. Si vous voulez aider les pauvres, il faut les mettre encondition de créer leur propre richesse. c'est ce qui s'est tjrs passé quand la pauvreté a reculé ...
Réponse de le 26/06/2012 à 20:02 :
Et bien, ça marche tellement bien votre théorie. Prenons les USA qui applique votre théorie à la lettre. Expliquez aux expropriés, aux familles entière à la rue ! Allez leur expliquez qu'on peut pas partager l'argent des bénéfices de l'entreprise pour laquelle ils travaillent 45 heures pas semaines. Que c'est à eux de créer leur richesse.
Réponse de le 26/06/2012 à 22:53 :
" Plus le pays est mal, plus les interets sont forts et les bénéfices avec". MDR : T'iras dire ça aux banques et autres qui sont plantées en Grèce. Les taux d'interets sont la contrepartie du risque, c'est tout.
Réponse de le 27/06/2012 à 11:21 :
Ah bah ça, ils ont un peu trop jouer... ils ont donc perdu un peu.... mais combien ils se font encore sur les autres pays ? Pauvres banques alors... c'est vrai que c'est elles les plus touché par la crise... et quand elles ont plus de sous ? pas de problème, les français vont mettre la main à la poche... faut pas déconner. Et quand elles font faillites, pas de problème on nationalise. C'est la seule nationalisation que les libéraux aiment bien, et pour laquelle ne crient pas au scandale... quand ils ont fait trop joujou. Faut pas déconnner
a écrit le 26/06/2012 à 8:15 :
Ce n'est pas un SI c'est une CERTITUDE.
Réponse de le 26/06/2012 à 14:19 :
MERCI aux medias et aux journaliste sde nous l avoir VENDU
a écrit le 26/06/2012 à 8:12 :
La croissance ne se fera pas sans consommation ! Et en augmentant brutalement et massivement les impôts dans un pays déjà champion du monde en la matière, on ne fera que la faire chuter, même chez les "riches" qui dépensaient normalement plus. Alors les recettes fiscales diminueront et il faudra de nouveau augmenter les impôts pour tous cette fois pour maintenir le train de vie de l'état.. Sans oublier les entreprises qui fermeront faute de commandes ( voir Peugeot) et les riches qui, lassés et écoeurés, quitteront le pays, lui faisant perdre ainsi de la richesse...
Non, décidément nous sommes mal partis...
Réponse de le 26/06/2012 à 9:16 :
Stimuler la croissance sur le dogme de la consommation des français, c'est comme un chien qui court apres sa queue.
Mais stimuler la croissance en faisant comsommer des produits français par des étrangers, investir dans la production destinée à l'exportation, soutenir les entreprises qui exportent en allégeant leurs charges..., faire rentrer des devises étrangères... Voilà les pistes de relance économiques les plus fécondes, au lieu de poursuivre cette politique de consommation incestueuse
Réponse de le 26/06/2012 à 10:22 :
Le modèle français de croissance économique reposant sur la consommation des ménages est révolu, et l'activité industrielle repose globalement sur des secteurs à faible valeur ajoutée, qui peuvent donc être facilement délocalisés. Seule la création de valeur ajoutée matérielle (production/qualité) et immatérielle (services/réputation) peut être un facteur de croissance. Le pays n'en prend pas du tout le chemin, hélas.
a écrit le 26/06/2012 à 6:41 :
Toute personne percevant plus de 1000 E par mois devra reverser 100 % de ses revenus au delà de ce seuil. Exemple : vous gagnez 4000 ?, vous en reverser 3000, soit 36000 E d'impôts annuels. Tous les riches gagnant plus de 1000 E par mois peuvent le faire, non ? Ah ! On se créerait, hommes politiques de gauche, une exonération totale de cet impôt, au nom de la justice sociale.
Réponse de le 26/06/2012 à 13:39 :
1200EUROS AVEC MON ÉPOUSE EN LOCATION ON EST RICHE BEN VOYONS ET LE PINGOUIN DE HOLLANDE AVEC SON PATRIMOINE PARTAGE AVEC SON EX COMPAGNE SÉGOLÈNE ET 4 GOSSES C'est QUOI..
Réponse de le 26/06/2012 à 20:48 :
je ne vois pas pourquoi tu as besoin de louer ton épouse.on rencontre des femmes charmantes et gratuitement
a écrit le 26/06/2012 à 6:25 :
conclusion : la coissance pas compatible avec " riguer " ! Trop aristotèlique ?
a écrit le 26/06/2012 à 2:30 :
Si F. Hollande nous memes a la recession parceque la rigueur budgetaire, je n'aurais que du respect pour lui.
Réponse de le 26/06/2012 à 13:40 :
AMEN..
Réponse de le 26/06/2012 à 20:04 :
Si c'était Sarko qui était passé, on aurait eu le même scénario en pire, et vous auriez quand même eu du respect pour lui. C'est beau.
Réponse de le 27/06/2012 à 8:08 :
@ Surf, La rigueur et la cure d'austerite vous fait peur??, c'est pourtant ce dont besoin la France. La recession a court terme mais croissance a long terme plutot que croissance a credit keynesien.
Réponse de le 27/06/2012 à 15:27 :
L'austérité pour ne sert qu'à payer des intérêts monstre aux banque. En rien celle ci va permettre de sortir de la récession. Ça va pas arrêter les délocalisation...
a écrit le 26/06/2012 à 0:16 :
il faudrait donc dépenser plus d'argent qu'on a pas pour acheter une hypothétique croissance future?? ça fait plus de 30 ans que nos gouvernements font ça et si ça fonctionnait, on le saurait depuis longtemps! La vérité, c'est qu'une récession avec sa cohorte de chomage, baisse du pouvoir d'achat, ... est inévitable (on est déjà dedans!). La dépense publique ne fait que tuer la croissance, elle ne l'a jamais stimulée!
Réponse de le 26/06/2012 à 10:56 :
Ah bon,pourtant Roosevelt,a fait de la depense massive et des hausses d'impots,et ca a marche,la croissance est repartie sur du court terme puis du long terme.Car sans depenses,plus de pauvretee et pas de recettes et sans recettes aucune depenses possible.On devient un pays comme haiti,le yemen....Belle perspective
Réponse de le 26/06/2012 à 11:40 :
rb, vous vous égarez. Le "new deal" de Roosevelt a permi d'amortir certains effets, mais en aucun cas cette politique n'a permi de faire repartir l'économie américaine de façon durable. La recession de 1937 fut catastrophique, dans des proportions bien plus importantes que le creux de 1933. Les seuils de production ne se sont rétablis qu'après l'entrée des EU dans le second conflit mondial.
a écrit le 25/06/2012 à 23:14 :
Citer dexia dans cet article est pour le moins hasardeux...

Cette banque et ses "experts" ont engloutis des milliards et elle aurait du fermer depuis longtemps....


A noter la retraite chapeau de son ansoen pdg le socialiste richard, 600 000€ par an!
a écrit le 25/06/2012 à 22:57 :
Consommer sans produire, çà c'est un programme !
Réponse de le 25/06/2012 à 23:09 :
c'est de loin ce que j'ai lu de plus pertinent sur le sujet !!!
a écrit le 25/06/2012 à 22:51 :
Faut pas oublier que Francois 1?er a réussit a faire 2 dévaluations en 2 ans
Réponse de le 26/06/2012 à 13:41 :
au fait il a fait quoi dans la vie FRANÇOIS 1E...
a écrit le 25/06/2012 à 22:26 :
Champagne ! Rarement on aura pu observer l'évidence avec autant de clarté, grâce à cette brochette exceptionnelle de guignols de l'économie. Nous n'avons là que d'ardents défenseurs du parasitisme étatique, parasitisme invariablement revendiqué malgré l'évidence de la crise, de leur crise. C'est l'union sacrée du keynésianisme, du collectivisme jacobin et du socialisme larmoyant qui réunit sous la même bannière l'OFCE, le CNRS, Dexia, Natixis. Il ne manque à l'appel que les guignols de l'Ecole d'Economie de Paris dont le tristement célèbre Piketty. Ne cherchez pas plus loin les responsables de la crise dans laquelle la France se débat, les responsables de l'intolérable chômage des jeunes ou des vieux, les responsables des dettes publiques sans fin ! Ce sont en effet leurs idées néfastes, leurs thèses d'un autre siècle et leurs dogmes illusoires, appliqués sans faillir depuis 3 décennies par toute la caste politicienne de gauche ou de droite, qui ont provoqué le déclassement de la France. Est-il encore besoin de rappeler l'évidence ? La récession pour l'Etat obèse et les profiteurs de la providence étatique est désormais indispensable. Elle implique la baisse des prélèvements obligatoires afin d'imposer le recul des dépenses publiques jusqu'à moins de 20% du PIB. Cette récession de l'Etat non régalien ne sera pas récessive pour le peuple français productif : au contraire, le recul du léviathan providentiel est la condition nécessaire et suffisante de la libération de la population courageuse de la France et du retour à la prospérité économique pour tous les Français productifs. Il n'y a aucune alternative.
Réponse de le 25/06/2012 à 22:41 :
Ca fait 30 ans que l'Angleterre fait ça et on voit ou ça mène : vous retardez d'une guerre mon vieux
Réponse de le 25/06/2012 à 22:45 :
Bonne analyse ! Un budget de l état à 20% du PIB ça c est un programme !
Réponse de le 25/06/2012 à 22:55 :
Plus c'est stupide, plus vous applaudissez vous ?
Réponse de le 25/06/2012 à 22:58 :
Bien vu, L'Ermite. La GB voit son inflation accélérer et est obligée d'utiliser des extincteurs pour éviter que ses planches à billets prennent feu. Heureusement que les "grands frères" américains sont là pour maintenir un cours de Livre acceptable.
Réponse de le 25/06/2012 à 23:05 :
Les dépenses publiques en GB sont proches des 50% du PIB. En quoi des dépenses publiques égales à 50% du PIB correspondent-elles à un Etat régalien ? Au lieu de vous limiter aux étiquettes politiciennes, vous feriez mieux d'observer le monde tel qu'il est. La GB connaît la même crise que la France : la crise de la social-démocratie, la crise des Etats providentiels obèses, la crise du dernier des collectivismes du XXe siècle. Changez de siècle, mon vieux !
Réponse de le 25/06/2012 à 23:20 :
C'est ce que je dis : vous prétendez comme Thatcher et Reagan que l'Etat est le problème mais comme cette idée stupide amène le monde au chaos, vous renchérissez en affirmant que c'est parceque ces deux là sont des vilains étatistes !
Je crois que je vais appeler les messieurs en blouse blanche : ils sont très gentils vous verrez !
Réponse de le 26/06/2012 à 6:55 :
Ils sont nul
Réponse de le 26/06/2012 à 8:06 :
Comme chacun peut aisément l'observer au quotidien, le chaos du monde n'est pas dû à l'absence d'Etat mais bien à l'excès d'Etat.
Réponse de le 26/06/2012 à 8:14 :
A part vous, personne n'a parlé de Thatcher ou de Reagan. Mais puisque vous y tenez, vous n'avez pas manqué de noter la durée limitée de leurs mandats respectifs au cours des dernières décennies. Cette idée de la réduction de l'Etat n'a pas eu un franc succès étant donné que les dépenses publiques des pays de l'OCDE n'ont cessé d'augmenter depuis. Pourquoi refuser d'observer le monde tel qu'il est ?
Réponse de le 26/06/2012 à 8:18 :
Ni l'un ni l'autre sinon les pays anglo saxons se porteraient mieux que l'Eurogroup ou vice versa !
L'Etatisme rampant est une plaie mais le néo-libéralisme (qui est au libéralisme ce que la musique militaire est à la musique ...) est aussi une plaie qui crée des déséquilibres majeurs.
Le chaos qui se profile est inhérent aux vices constitutifs du capitalisme (et je suis capitaliste...) qu'il convient de réguler, par exemple l'excès de consommation par rapport à l'insuffisance de revenus mais aussi à la financiarisation de l'économie (tout alea devient systémique).
Réponse de le 26/06/2012 à 8:55 :
Ahhh ! Voilà enfin les jorionneries d'autorité qui manquaient au débat ! Alors, Henri, toujours volontaire pour répéter obstinément les saillies drolatiques du vieux satyre marxiste ?
Réponse de le 26/06/2012 à 10:32 :
Mon petit troll : vous me faites bien du souci !
Vous avez encore mangé un bolchevique ce matin et vous avez des remontées acides.
Pourtant on vous l'a dit : il faut mâcher consciencieusement !

Ps : je lis aussi Atlantico... Vous devriez changer de régime alimentaire et essayer le réactionnaire (oups ! Ce serait du canibalisme !!)
Réponse de le 26/06/2012 à 12:16 :
Le modèle de société de votre Troll comme vous dites, est à l'image de l'équipe de France de Football version euro 2012 : un assemblage hétéroclite d'incapables ultralibéraux qui insultent la terre entière et singulièrement ceux qui les nourrissent, du moment qu'ils peuvent continuer à se gaver !
a écrit le 25/06/2012 à 22:21 :
Le socialisme est une machine a fabriquer de la pauvrete rien de nouveau sous le soleil
Réponse de le 25/06/2012 à 22:30 :
En effet et le socialisme est en place depuis 81
Réponse de le 25/06/2012 à 23:30 :
Je ne sais plus qui disait "les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent pour être réélus" ...
Réponse de le 26/06/2012 à 0:34 :
@ Paulo : effectivement la précarité due aux 35 heures en est un exemple concret ...!
Réponse de le 26/06/2012 à 6:42 :
Le socialisme est une machine à redistribuer aux moins nantis, ce que les très aisés qui veulent toujours plus n'apprécient pas!
a écrit le 25/06/2012 à 22:03 :
Un de nos grands capitaine d'industrie a dit : "entre passer pour un malhonnête ou un incompétent, je choisi l'incompétence de celui qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines".
François II réunit les 2 qualités; il a menti avant et pendant les élections jusqu'au 17 juin, et il s'est planté dans ses calculs;
Bravo
Réponse de le 25/06/2012 à 22:12 :
Faut être bête pour croire les politiques après ce qu'ils nous ont fait depuis 30 ans
a écrit le 25/06/2012 à 21:52 :
Entre un candidat qui affirmait qu'on pouvait continuer a dépenser tout en réduisant nos déficits et celui qui criait haut et fort, demain on rase gratis grâce aux riches qui paieront tout, les abstentionnistes ont eu pour l'instant raison.
Une chose est certaine, réduire nos déficits nous fera entrer en récession, mais relancer l'économie, dans la situation actuelle de notre industrie ne fera que creuser notre déficit commercial.
Réponse de le 25/06/2012 à 22:29 :
Les veaux comme disait le Général, ont préféré voter pour des menteurs plutôt que pour celui qui disait la vérité depuis 2007. Il est trop tard pour réagir maintenant. ''Bayrou a dit la vérité, qu'il soit éliminé'' : la chanson préférée des français, mais ce sont eux qui sont disqualifié !
Réponse de le 26/06/2012 à 0:48 :
@ Capcha : "les abstentionnistes ont raison" ...non ! Ils sont juste irresponsables et parfois s'en vantent, ce qui est un comble lorsque l'on sait les dégâts que cela cause sur le futur de ceux qui ont eu le courage de prendre partie. Après on peut toujours faire croire que c'est blanc bonnet ou bonnet blanc de choisir telle ou telle politique mais la réalité est tout autre.
Réponse de le 26/06/2012 à 7:46 :
Vous traitez les abstentionnistes de lâches en gros mais comment qualifiez-vous ceux qui votent pour le despote iranien ou ceux qui ont amené au pouvoir les nazis en 1933 ?
Votre argument est spécieux : l'élection soit disant libre ne suffit pas à qualifier un régime de démocratique !
La démocratie représentative est une escroquerie intellectuelle qui consiste à prendre en compte l'avis des électeurs (intérêt général) pour mieux se soumettre aux lobbys, corporations et intérêts particuliers.
Si les politiciens professionnels avaient, eux, du courage, ils démissionneraient en bloc et nous pourrions nous le peuple charger une assemblée constituante de nous redonner le pouvoir réellement démocratique !
Avec un minimum de cran, ils feraient déjà en sorte que le vote blanc soit comptabilisé et reconnu : si moins de 50% des inscrits votent pour les candidats, le scrutin est annulé.
Mais la soupe est bien trop bonne et ces messieurs dames ont une carrière à mener ...
Continuez à voter pour eux si cela vous chante : de toutes façons ça ne changera rien et ça n'amènera rien de bien au pays.
Le système est gangrèné : à bas la 5ème Ripoublique !
a écrit le 25/06/2012 à 21:30 :
C est une question
Qui a déjà une réponse :
Oui nous allons droit au
Tapis!!!!!!!!
Hollande ne finira pas son quinquennat !
a écrit le 25/06/2012 à 21:04 :
Il fallait y penser et en parler avant de l'élire !!!!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:13 :
Sarkozy ? Trop tard mon gars
Réponse de le 26/06/2012 à 7:04 :
normal: venant de F Holland , personne ne dira rien , de Sarko , ils seront déjà dans la rue . F seul peut peut être faire avaler la pillule . La réalité des chiffres ne se discute pas .
a écrit le 25/06/2012 à 20:42 :
Les economistes si tu ne fais pas de reduction du deficit public,ils viennent te dire que c pas bien et expliquent pourquoi les marches nous attaque.Si tu fais de la reduction,ils te disent que ca va plomber l'economie et qu'on sera attaque par les marches....Franchement,tout ces incompetent a faire des pronostics bidons devraient se taire.Une politique est mene et comme toute politique mene ca comporte des risques.Voila je suis devenu en 5 phrases,un brillant economiste
Réponse de le 26/06/2012 à 11:43 :
"Voila je suis devenu en 5 phrases,un brillant economiste", votre avis n'engage que vous, et la démonstration de vos talents d'économiste est très légère.
a écrit le 25/06/2012 à 20:23 :
Elie Cohen est un des 40 "éminents" économistes qui ont signé au journal le Monde une lettre ouverte en faveur de notre cher président alors qu'il était candidat, soit disant le meilleur pour favoriser à la fois le sociale et l'économie. Alors qu'il assume sont choix au lieu de retourner sa veste au bout de 2 mois !
Réponse de le 25/06/2012 à 22:37 :
nous économistes soutenons Hollande, (mais nous n'avons pas vu arriver la crise!)
Août 2007: 44 % : Baisse du CAC 40 entre 2007 et 2012
"Dans quelques semaines, le marché se reformera et les affaires reprendront comme avant."la déclaration du très médiatique économiste Elie Cohen.
Septembre 2008: "La crise actuelle ne durera pas longtemps."
Elie Cohen "'éminent" intervient régulièrement dans l'émission de C dans l'air pour soutenir son poulain.
Réponse de le 25/06/2012 à 23:21 :
Il y a plusieurs économistes qui s'appellent Cohen, attention aux homonymes
Réponse de le 26/06/2012 à 6:36 :
Elie Cohen disait également qu'un défaut d'Etat souverain en zone Euro était à exclure, et que la France pourrait continuer à s'endetter sans aucun souci sans jamais remboursé. On y croit !
a écrit le 25/06/2012 à 20:07 :
Excellent article......je pense que les mesures prévues sont du pipeau politique pour rassurer l'europe, mais si elles sont mises en oeuvre c'est la recession assurée
a écrit le 25/06/2012 à 19:35 :
Pourquoi les dirigeants sensés être plus intelligents que les autres, ne font'ils que des bêtises ?
Réponse de le 25/06/2012 à 22:13 :
Bêtises, c'est un mot un peu trop faible
Réponse de le 26/06/2012 à 9:49 :
J'ai connu des pensionnaires en IMP et en CAT plus intelligentes que ces castes qui nous gouvernent!.
a écrit le 25/06/2012 à 19:33 :
La solution qui marche à tous les coups et peut se résumer comme suit:

Moins de fonctionnaires= Moins de taxes et impôts= Plus de pouvoir d?achat= Plus de production et création de richesses.

Je suis persuadé que dans le fond vous connaissez tous cette solution aussi bien que moi et que vous savez pertinemment bien pourquoi elle a tellement du mal à se voir appliquée. N?empêche, qu?étant donné la situation actuelle, on y passera forcément.
Réponse de le 25/06/2012 à 21:20 :
En quoi moins de fonctionnaires=plus de production?
La production economique ne depend pas des fonctionnaires,mais d'une orientation economique voulut par le pays,une strategie,comme avec le nucleaire,le tgv a l'epoque de de gaulle.
Et ca depend egalement du contexte mondiale,si les autres pays sont endettes,moins de production et si tu fabriques des briquets alors que tout le monde veut des allumettes,ca ne fonctionne pas non plus.
Les USA a ce que je sache n'ont pas des masses de fonctionnaires,ils sont dans la deche,vous avez une vision bien simpliste des choses.Finalement il vaut peut etre mieux de ces incompetents au pouvoir plutot que vous et vos brillantes analyses
a écrit le 25/06/2012 à 19:29 :
Il vous ont vendu l'europe en vous disant que je serais la richesse l'avenir de la france,la crise c'est une excuse bidon en france on avait les capacités et la technicité pour faire face à cette fameuse crise d'autre pays surement pas,et nous français payons la gestion des autres pays européens,alors arréter de répéter bêtement c'est la crise,tout ceci est voulu plus ou moins.
a écrit le 25/06/2012 à 19:25 :
Euh euh euh...!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:38 :
Euh...euh...euh...!
Réponse de le 25/06/2012 à 22:14 :
attention, valérie va faire pan-pan
Réponse de le 25/06/2012 à 22:27 :
Et Ségolène aussi. c'est du theatre de boulevard
Réponse de le 25/06/2012 à 22:36 :
On regretterait presque Bernadette mais elle est moins jolie, peuchère que Cécilia Carla Valérie et Ségolène les reines du Boulevard !!!
Réponse de le 25/06/2012 à 23:02 :
Des commentaires qui volent très haut, non..??
Réponse de le 25/06/2012 à 23:02 :
@Mafiosi: Parce que vous trouvez Rottweiler jolie vous?
Réponse de le 25/06/2012 à 23:23 :
C'est ma préférée !!!
a écrit le 25/06/2012 à 19:24 :
La Tribune se réveil enfin....
a écrit le 25/06/2012 à 19:16 :
En espagne les socialos ont quitté le gouvernement avant la fin de leur mandat,ça veut tout dire.
Réponse de le 25/06/2012 à 21:07 :
Ouais ! Sarko le retour
Balkany premier ministre
Morano à l'intérieur
Lefebvre aux finances
Bigard à la culture

La France veut le retour de la dream team !!!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:30 :
pour mafiosi: MDR tu l'a voulu ton socialo alors tu acceptes la régression de ton pouvoir d'achat et la récession qui va avec.
bonne nuit socialo!!!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:40 :
Bah oui avec la dream team on se marrait bien !
Réponse de le 25/06/2012 à 23:01 :
L'Espagne est heureusement maintenant en pleine forme, "à priori"... Et ce avec juste 2 ans de "socialisme".
Réponse de le 26/06/2012 à 10:26 :
non mafiosi,on ne se "marrait" pas avec les précités.ils effectuaient le travail dignement,ils réformaient et ils réduisaient le déficit.avec les flambyistes c'est le retour de la gabegie
Réponse de le 26/06/2012 à 13:30 :
Nadine premier ministre de Balkany
Ca jette
Réponse de le 26/06/2012 à 15:06 :
@morano2017 ; faites du stand up vous êtes hilarant. Et surtout prenez exemple sur votre favorite qui leve si bien sa jupe devant la flamme.
a écrit le 25/06/2012 à 19:07 :
Sarkozy avait déja bien orienté le pays en récession, mais avec Hollande, ça ira deux fois plus vite.
a écrit le 25/06/2012 à 19:06 :
A brève échéance des réformes structurelles devront être entreprises : Le smic à 300 euros, le temps de travail à 50 heures hebdomadaires et la retraite à 70 ans
Réponse de le 25/06/2012 à 20:18 :
Et les vieux au boulot : on supprime les retraites !
Réponse de le 25/06/2012 à 21:37 :
+ reduction du nombre de sénateurs, de députés, du train de vie de l'état. là seront les vraies économies.
Réponse de le 26/06/2012 à 15:02 :
@hello : completement faux ! on peut être choqué du train de vie de l'Etat et de la rémunération des sénateurs/députés mais s'il vous plait faite la comparaison avec la fraude fiscale des entreprises ou même juste avec le budget de l'Etat et vous verrez que ce n'est pas ca qui va nous faire faire de substancielle économie.
a écrit le 25/06/2012 à 18:51 :
Et Sarkozy nous conduisait vers la croissance peut être ? Certains ont la mémoire courte ou la mauvaise foi tenace ...
a écrit le 25/06/2012 à 18:49 :
Phénoménal, ce nombrilisme. SORTEZ DE VOTRE BULLE de temps en temps : la récession est mondiale et aussi mondiale que la mondialisation. La FED en est même contrainte de trouver des astuces pour essayer d'éviter un QE suivant. Les Chinois commencent à plonger bien plus que leurs chiffres officiels dont tout le monde sait qu'ils sont aussi faux que ceux des US, et les critiques se font sur notre dirigeant. C'est ridicule. Ne nous trompons pas de cible !
a écrit le 25/06/2012 à 18:46 :
Bon les économistes sont des profs au final....il ne faut donc rien en attendre.
Zéro feeling business, Zéro connaissance de la réalité, Zéro capacité à créer un seul emploi avant d'expliquer aux autres comment en créer 100 000 !!!

Bref. Il faut bien se dire que emplois verts ou pas, la croissance ne se crée de manière réelle qu'à long terme avec des stratégies de long terme. Il faudra a un moment donner les clefs à ceux qui savent créer de l'activité plutôt que de les traiter de bandits tous les jours.
Dynamiter pour dynamiser.
Une chose reste sûre à mon sens, endetter nos enfants de 1% pour créer 1% de croissance reste une idée d'imbécile. à bon entendeur.

a écrit le 25/06/2012 à 18:45 :
Il est évident qu'en augmentant massivement les impôts on ne favorisera pas la croissance ! Et l'on rentrera en récession, avec appauvrissement et chômage.
Mais Hollande, très grand économiste, à fait son choix.
Nous, nous avons choisi au mois de mai!
a écrit le 25/06/2012 à 18:40 :
Que les BOBOS PATRIOTES payent, c'est la moindre des choses ! :-))
Réponse de le 25/06/2012 à 21:10 :
Prenons le pognon que les rentiers ont volé
a écrit le 25/06/2012 à 18:37 :
Le commandant du Titanic, visionnaire de foire, a bien tourné la barre après la soirée fête d'inauguration....mais le bateau bien trop lourd et gros n'a pas tourné. et PAF.

a écrit le 25/06/2012 à 18:37 :
la rigueur budgetaire de l'etat est contournée par l'endettement croissant des collectivités locales.il faut brider de toute urgence la capacité d'endettement des collectivités
a écrit le 25/06/2012 à 18:29 :
Grace (?) à Sarkozy l?endettement de l'Etat est passé de 70% à 90% avec 0% de croissance. S'il faut maintenant se désendetter on aura - 2%. Merci Sarko!
Réponse de le 25/06/2012 à 18:47 :
Sarko devait aussi être président de la Grèce, de l Espagne, de l Italie , du Portugal, de l Irlande.... Alors? Il faut arrêter de se faire l écho de la démagogie socialo communiste qui est désormais au pouvoir et se reprendre en ayant un soupçon d esprit critique monsieur !
Réponse de le 25/06/2012 à 18:49 :
C'est vrai que durant la crise de 2008 2009, un bon gestionnaire aurait sabré sans vergogne dans les dépenses d'état de quelques 300 milliards pour équilibrer nos budgets...il ne l'a pas fait et on peut le regretter.
Réponse de le 25/06/2012 à 20:23 :
D'abord on peut critiquer la politique de Sarkozy sans être "socialo communiste". Ensuite il n'a fait aucune réforme de structure par manque de courage ( la réforme des retraites a été faite sans toucher à son électorat...les retraités et donc sur le dos des jeunes) donc on peut dire merci Sarko, sans dire bravo Hollande !
Réponse de le 25/06/2012 à 20:32 :
'histoire jugera les électeurs pour avoir porté au second tour de la présidentielle de 2007 un incapable et une nulle !
Réponse de le 25/06/2012 à 21:23 :
Sarkozy et Royal ont d'abord été choisis par les journalistes. Idem pour Strauss Kahn. Heureusement MMe Diallo était là!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:42 :
Bah au moins avec DSK on aurait eu le viagra gratos !!!
a écrit le 25/06/2012 à 18:27 :
Et les réformes structurelles alors, c'est pour les chiens ? C'est la seule véritable solution !!! Il faut faire les réformes nécessaires dans le public et dans le privé en même temps. Et cela ne coûte rien en réalité !!! Dans le public, les fonctionnaires doivent être employés à des choses utiles et pas à brasser du vent en se regardant le nombril et en se trouvant complètement débordés. Les professions protégés doivent être ouvertes. Les réglementations inutiles doivent être supprimés ou simplifiés. les seuils frappant les entreprises doivent être augmentés. Les économies faites par l'Etat doivent être redistribués par diminution des impôts si la dette en laisse une partie. Pourquoi personne ne préconise ces actions de bon sens ! C'est désespérant !!!
Réponse de le 25/06/2012 à 20:29 :
Parce qu'ils s'en tamponnent... Sarkozy ménageait les rentiers et les retraités, qui constituaient le socle de son électorat, Hollande les fonctionnaires pour les mêmes raisons. Que croyez vous? Qu'ils sont animés par un élan patriotique, qu'ils cherchent à défendre la France et les français? Ils ne cherchent qu'une chose, la griserie du pouvoir, d'être sur le devant de la scène, laisser leur nom pour la postérité. C'est bien pour cela que chaque loi porte le nom de son ministre. Soit on va dans le mur, et ça les réveillera, soit il nous faudra un gouvernement à l'italienne, composé de techniciens. Pour l'instant, ils rêvent encore, que les moutons tondus au sabot de 2 acceptent le sabot de 1 sans rechigner, sans réagir... Qu'ils sont naïfs, c'est désespérant d'amateurisme!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:37 :
vivement un dictateur éclairé Napoéon ou;;;Villepin!!! lol
a écrit le 25/06/2012 à 18:24 :
Euh...euh...euh...
a écrit le 25/06/2012 à 18:18 :

Attendons septembre......
a écrit le 25/06/2012 à 18:16 :
Chers commentateurs de la Tribune. Si vous aviez pris le temps de lire l'article au lieu de vous arrêter au titre, vous auriez appris que les économistes cités disent "qu?il s?agisse de hausses d?impôt ou de baisse des dépenses publiques, la rigueur prononcée conduit toujours, de fait, à amputer le pouvoir d?achat disponible dans l?économie." C'est donc la politique de la rigueur qu'ils remettent en cause. Une politique que suivait également Nicolas Sarkozy avec l'objectif de 3% de déficit public. C'est l'ensemble de la politique de rigueur européenne voulue par l'Allemagne qui risque, selon les économistes cités dans l'article, de nous précipiter en récession. Pas la politique ou les promesses de Hollande. Votre anti-hollandisme semble aveugler pas mal d'entre vous !
a écrit le 25/06/2012 à 18:04 :
La question que je me pose de plus est la suivante : quelles sont les solutions ?
lorsqu'on fait du déficit, on nous explique que l'on va droit dans le mur, lorsqu'on essaie de le réduire, on affirme à peu près la même chose ...
Je n'ai pas envie de croire à la fatalité mais, en dehors de toute position partisane, comment s'en sort-on ?
Réponse de le 25/06/2012 à 20:31 :
Pensée unique, quand tu nous tiens...
a écrit le 25/06/2012 à 17:48 :
sarkozy doit bien rigoler dans son coin.
a écrit le 25/06/2012 à 17:46 :
Mais non un président normal ne nous aménera pas à la récession.
a écrit le 25/06/2012 à 17:44 :
Quelle surprise ! la récession ! Il fallait s'y attendre non ?
Réponse de le 25/06/2012 à 18:03 :
E t oui...
a écrit le 25/06/2012 à 17:40 :
Il n'aura pas fallu longtemps pour entendre un autre discours ,il n't a que les zozos qui ont cru à Hollande le magicien.
a écrit le 25/06/2012 à 17:37 :
Quand les lampions s'éteignent, la fête est terminée!, le réveil va être difficile et on peut prévoir des gueules de bois!.
Réponse de le 25/06/2012 à 17:59 :
Pas de gueule de bois pour les grands fonctionnaires bobos actifs et retraités qui pensent et votent "Normal"; leur niveau de vie leur permet d'ignorer ce que subissent les autres.
Réponse de le 25/06/2012 à 20:36 :
Et les rentiers espèrent passer entre les gouttes : si vous ne l'avouez pas, sachez que nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre votre petit jeu qui consiste à tenter de détourner l'attention via vos épouvantails habituels.
a écrit le 25/06/2012 à 17:34 :
Il faut faire des réformes qui ne prennent pas de pouvoir d'achat tout en augmentant notre productivité et compétitivité : retour aux 39 heures, suppression de jours fériés etc. Je ne vois pas d'autres solutions. La taxation, on est déjà hors limite surtout sur les TPE PME, il devient de plus en plus difficile d'être rentable dans les petites entreprises, ça se joue à pas grand chose et le pas grand chose va être pris par Hollande...
Réponse de le 25/06/2012 à 18:11 :
ou taxation de l immobilier au lieu du travail, suppression de l abattement de frais professionnel pour les retraites, taxation des heritages, arret des projets dispendieux comme les stades de foot vide 98 % du temps ....
On peut aussi ameliorer les choses avec un bonus malus sur l assurance maladie pour freiner les gros consommateurs, ne plus rembourser les vacances au frais de la secu (les cures) ...
Réponse de le 25/06/2012 à 18:29 :
Bonnes idées. A la rigueur, on peut toujours dire que c'est temporaire. Après on peut faire confiance à nos politiques pour que les mesures ne soient jamais annulées ...
Réponse de le 25/06/2012 à 18:33 :
N'oublions pas les économies: de ronds points, de zones industrielles en pleine campagne, de zones constructibles au milieu des bois, d'autoroutes, d'aéroports à l'espagnol.....
Réponse de le 25/06/2012 à 20:34 :
De centres culturels déserts, de pistes cyclables sur des pentes à 10% (si, si, ils ont fait ça à coté de chez moi!), des ambassades aussi nombreuses que celles des États Unis, des parlementaires plus nombreux qu'aux États Unis, la liste est sans fin!
Réponse de le 25/06/2012 à 21:12 :
Et les niches fiscales, les comités Théodule, les médiathèques dans chaque bled, etc.
a écrit le 25/06/2012 à 17:31 :
Intéressant, on voit de plus en plus d'économistes ou prétendus tels qui nous ont enfumé de théories gauchistes avant les élections et qui se rendent compte de plus en plus qu'ils nous ont amené celui qui va achever de détruire notre économie.
Réponse de le 25/06/2012 à 17:40 :
Exactement tous est dit
Réponse de le 25/06/2012 à 20:38 :
Le mot qui compte, c'est ''achever''
Encorelibre se résoud enfin à reconnaître que le triste Sarkozy en indigne bébé Chirac, fit tout l'inverse de ce qu'il prétendait !
a écrit le 25/06/2012 à 17:31 :
Une fois que l'on aura touché le fond, on peut espérer qu'ils auront enfin compris que c'est l'entreprise qui créé l'emploi et que c'est l'emploi qui finance notre système social et la croissance...A force de trop charger la monture, la monture n'avance plus.
Réponse de le 25/06/2012 à 18:30 :
Une fois que l'on aura touché le fond, ils voudront punir les entreprises qui n'ont pas coopéré comme prévu par le plan du sieur Montebourg en se redressant devant les directives du leader éclairé ...
a écrit le 25/06/2012 à 17:18 :
mais non ! il est normal, il a tout compris, nous sommes en liesse ! tout va bien ne nous inquiétons pas nous sommes entre de bonnes mains
Réponse de le 25/06/2012 à 18:48 :
On demandera au FMI de financer la fête du 14 juillet...
Réponse de le 26/06/2012 à 9:46 :
on pourra peut être invité Christine à y participer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :