François Hollande tente de rassurer le monde entrepreneurial avec une réforme de l'impôt sur les sociétés

Lors du «Grand Rendez-Vous 2012 OSEO Excellence», organisé à Paris, le président de la République n'est pas venu les mains vides. Il veut élaborer avec les chefs d'entreprises un pacte de compétitivité sur la base des propositions du rapport de Louis Gallois. Il souhaite toujours une réforme de l'impôt sur les sociétés.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Après les remous provoqués par les "pigeons", les "moutons" et autres "moineaux", François Hollande souhaite rassurer le monde entrepreneurial. Invité d'honneur du « Grand Rendez-Vous 2012 OSEO Excellence », qui met en valeur les 2.500 entreprises les plus prometteuses que soutient la banque publique, le président de la République a multiplié les annonces en faveur des entreprises. Rien de très précis mais des déclarations d'intentions qui ont réussi à séduire. Un peu froide lors de son arrivée, la salle s'est détendue au fur et à mesure des déclarations du président de la République qui a su faire résonner les bonnes ondes du passé. C'est en effet dans la salle Freyssinet, située dans le treizième arrondissement de Paris, qu'il fut officiellement déclaré candidat officiel du Parti socialiste pour les élections présidentielles,

Pas de choc de compétitivité à attendre mais un "pacte"

Premier point abordé : la compétitivité. François Hollande a indiqué que les propositions du gouvernement se feront "sur la base" du rapport Gallois et permettront la mise en place d'un "pacte" entre l'exécutif, les partenaires sociaux et les entreprises. "Ce qui est attendu, c?est de la visibilité, de la stabilité et de l?efficacité. En effet, c?est une action résolue dans la durée qui doit être engagée. En ces matières, il n?y a pas de formule magique, de mesure miracle, de réponse unique. C?est un ensemble de moyens, de dispositifs et de politiques qui doivent être mobilisés. Et avec tous les acteurs. C?est un pacte de compétitivité qu?il convient de conclure. Je déconseille l'idée du choc qui relève plus de "l'effet d'annonce", a-t-il déclaré.

Une batterie de mesures plutôt qu'un coup de massue ciblé

En clair, il ne faut pas attendre du prochain "paquet compétitivité" quelques mesures fiscales ciblées mais un arsenal de propositions pour restaurer les marges d'exploitation des entreprises. Autre mesure annoncée : une réforme de l'impôt sur les sociétés (IS), comme le président de la République l'avait promis lors de la campagne. Concrètement, le taux d'IS augmenterait avec la taille des entreprises. "Nous aurons à travailler ensemble" pour que cet impôt évolue vers "une assiette large et des taux qui devront être modulés", a déclaré le chef de l'Etat déplorant "un impôt sur les sociétés dont la caractéristique en France est d'avoir un taux élevé mais une assiette étroite", a-t-il expliqué, précisant que des modulations devront donc être introduites" dans le respect d?une convergence européenne en matière d?impôt sur les sociétés".

Pendant la campagne, il avait été bien plus précis, avançant un taux d'IS de 15% pour les très petites, 30% pour les moyennes et de 35% pour les grandes entreprises. Cette mesure n'avait pas été retenue par le ministère du Budget lors de l'élaboration du projet de loi de finances 2013 en raison de son coût jugé trop élevé. Toujours sans le domaine fiscal, François Hollande a annoncé la mise en place par la Banque publique d'investissement (BPI) d'un pré-financement du crédit impôt recherche (CIR) pour faciliter la trésorerie des entreprises qui innovent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 26/10/2012 à 11:18
Signaler
Non, il tente de faire croire (et passer le message par les médias complaisants ou complices) qu'il est en fait très coulant avec les entreprises. Le seul problème, c'est que si les socialistes (de quelque bord qu'ils soient) ont réussi à occulté la...

à écrit le 26/10/2012 à 8:44
Signaler
BON CA SUFFIT VOTRE CINEMA À DEUX FRANCS. Sarkozy s'est contenté de faire des credits pour entretenir la generation des 68 tards qui nous ont tué la france, il n'a rien reformé, quasi rien amelioré, il a pris u pays "en faillitte" et il l'a rendu co...

à écrit le 26/10/2012 à 8:16
Signaler
51% de votants ont voulu Hollande et les socialistes des années 1970, ils les ont pour 5 ans. La France sera à la "ramasse" dans 2 ans, le chômage à 12%, le déficit augmentera mécaniquement, la dette aussi, et la seule solution que trouvera Hollande ...

à écrit le 26/10/2012 à 3:42
Signaler
Notre beau pays à heureusement une solution d'avenir avec les chances pour la France. Et ils sont nombreux ! Que du bonheur en perspective.

à écrit le 26/10/2012 à 0:39
Signaler
@MODO IL Y A UN PROBLEME AVEC JAVACRIPT ET L EDITEUR ... PRIERE DE PASSER LE MESSAGE AU WEBMASTER

à écrit le 26/10/2012 à 0:37
Signaler
J'ai voté socialiste et j'ai lu le rapport de la seance avec le fur (ump) pour une relocalisation des centres d'appels, j'avoue que la facon de "traiter" le sujet par certains intervenants de gauche m'espante completement et j'espere vraiement qu'Hol...

à écrit le 26/10/2012 à 0:33
Signaler
@Mao : Change de PC.

à écrit le 25/10/2012 à 23:59
Signaler
Y a des bugs et répondre est difficile voire impossible, quant au curseur il choisit où se positionner après bon courage. ll doit être socialiste celui-là, fait n'importe quoi. Eh Oh La Tribune pourriez pas nous corriger ça svp ?

à écrit le 25/10/2012 à 23:49
Signaler
Légende de la photo : La Tribune semble n'avoir qu'une seule photo de François Hollande, copiée collée d'article en article...

à écrit le 25/10/2012 à 23:44
Signaler
@en passant, même problème que vous pour le curseur répondre...Oui vous avez raison de souligner que le bénéfice affiché ne veut pas dire liquidité réelle, nombre de lecteur oublie que le bénéfice affiché par les entreprises (quand il y en a un) ne r...

le 26/10/2012 à 8:07
Signaler
(semble fonctionner le bouton ce matin). On se rejoint finalement sur pas mal de sujets. Comme quoi il suffit de s'exprimer clairement et calmement et sur des sujets que l'on connait "assez" bien ;-)

à écrit le 25/10/2012 à 23:37
Signaler
M. HOLLANDE et sa majorité ont la haine des entrepreneurs. Le massage a été reçu 100% Même les tentatives de revenir "patte de velours" n'y changeront rien. Les entrepreneurs ont compris la duplicité du personnage et que celui-ci fait primer le secta...

le 26/10/2012 à 0:31
Signaler
Exemple désormais classique de commentaire haineux, mensonger, ne reposant que sur du présopposé et qui mine le moral des Français en instillant de fausses peurs et de faux doutes.

le 26/10/2012 à 1:02
Signaler
J ai fait un rêve : un gouvernement qui opposait vieux et jeunes , travailleurs et patrons, privé et public ... Mais non ce n est pas un cauchemar , c est la réalité !! Le retour des grèves des plus avantagés , de la peur d entreprendre au risque d...

à écrit le 25/10/2012 à 22:58
Signaler
@ patbetton : Désolé mais pour une obscure raison (pub superposée) je n'arrive pas à utiliser le bouton "répondre", donc je développe ici. Il ne faut pas oublier que les PME/PMI sont assez loin dans leur grande majorité à ne pas avoir les moyens fina...

à écrit le 25/10/2012 à 22:19
Signaler
pour répondre à "en passant", je suis d'accord avec vous pour dire que l'investissement ne se décrète pas. Pour autant on voit bien que le marché des "particuliers" ne tire plus la croissance faute d'augmentation des salaires ou des revenus des parti...

à écrit le 25/10/2012 à 22:15
Signaler
Il nous a tellement mis le morale en berme, que quoi qu'il fasse, rien ne mous remotivera. Et puis comme à dis patron en colère pour payer de l'IS il faut du benef, et bien je vous pris de croire que pour en faire en 2013 il va falloir s'arracher et ...

le 26/10/2012 à 0:32
Signaler
Autre exemple de commentaire haineux, fondé sur rien, qui s'accumulent sur les articles de presse quelle que soit leur teneur et qui ont toujours la même structuration, de site en site.

à écrit le 25/10/2012 à 22:08
Signaler
Je suis chef d'entreprise Je n'ai pas de pacte à passer avec un mec qui me fait caca dessus depuis des années Je n'ai pas de pacte à passer avec la CGT non plus Qu'ils se débrouillent seuls puisqu'ils font les malins Pour ma part j'investis et je tr...

le 26/10/2012 à 0:37
Signaler
tout pareil... Raz le bol de ce communisme a la Française

à écrit le 25/10/2012 à 21:34
Signaler
Non mais quel joyeux drille!! Il est à fond le Flamby ; il nous emmène tout droit vers le paradis. J'attends avec impatience l'arrivée du FMI

à écrit le 25/10/2012 à 21:29
Signaler
@ patbetton :vous dites :"La croissance ne peut revenir que par l'investissement, il faut donc l'encourager faute d'une consommation devenu atone". L'investissement çà ne se décrète pas, c'est comme la croissance (lien entre les deux). Votre raisonne...

à écrit le 25/10/2012 à 21:18
Signaler
Le problème de l'IS c'est la quasi non progressivité. Mais il ne faudrait pas créer des seuils selon la taille de l'entreprise mais plutôt selon les bénéfices, sinon ça va freiner l'emploi et pousser encore plus les effets de seuil déjà très pénalisa...

à écrit le 25/10/2012 à 21:11
Signaler
Le taux de l'IS doit varier en fonction de l'usage du bénéfice et non de la taille a mon sens Pour ma part je suis partisan d'un taux IS réduit à environ 5 % sur les bénéfices mis en réserve et qui sont réinvestis dans l'entreprise ou servant au dése...

à écrit le 25/10/2012 à 21:03
Signaler
Un taux progressif avec la taille de l'entreprise, je dis 'BANCO' !! Actuellement, dans la réalité, il est même régressif (plus t'es gros, moins tu paye !).. Et puisque certains ne jurent que par le rapprochement des taxes sur le capital et des taxe...

à écrit le 25/10/2012 à 20:52
Signaler
Et pour les societes qui ne font pas de bénénéfices en ce moment? IS à 15% ou 30% on s'en moque!

le 25/10/2012 à 22:34
Signaler
heureusement que l'IFA (impot forfaitaire annuel), un impot IS qui se payait auparavant même s'il n'y avait pas de bénéfice, n'est pas à l'ordre du jour pour les PME ou les petits commerçants car sinon c'était la fin pour le monde des entrepreneurs.....

à écrit le 25/10/2012 à 20:24
Signaler
ce sont les societés mortuaire qui vont etre contente , leur chiffre d'affaire va doubler si mr hollande continue comme ca .cinq année de socialisme , ta envie de te tirer une balle ou de de te pendre

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.