3% de déficit : l'objectif ne sera pas atteint en 2013, et alors ?

 |   |  540  mots
Olli Rehn, commissaire européen aux affaires économiques Copyright Reuters
Olli Rehn, commissaire européen aux affaires économiques Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La commission européenne estime que le déficit public français atteindra 3,5% du PIB en 2013, nettement au dessus des 3% sur lesquels Paris s'est engagé. Mais Bruxelles pourrait ne pas imposer de nouvelles mesures de rigueur l'an prochain, compte tenu du contexte économique: les experts s'attendent à une stagnation de la zone euro en 2013

Ce n'est pas encore limpide, mais la tendance paraît se dessiner : la commission européenne, qui, comme une majorité de Français, ne croit pas à une réduction du déficit public en France à 3% du PIB en 2013, semble prête à une certaine indulgence, à l'égard de Paris. Bruxelles, qui présentait ce mercredi ses prévisions économiques d'automne, estime que la croissance française sera limitée à 0,4% en 2013 (Bercy table officiellement sur +0,8%). Ce serait un peu plus que la moyenne de la zone euro (+0,1%), mais insuffisant pour réduire le déficit public. Celui-ci atteindrait encore 3,5% du PIB en 2013 (contre 4,5% en 2012). Et, sans mesures nouvelles, il serait encore à 3,5% en 2014, estime Bruxelles. Rien à voir avec les prévisions de Bercy : le ministre de l'Economie et celui du Budget soutiennent mordicus que la France sera au rendez vous des 3% en 2013, puisqu'il s'agit de « la parole de la France ».

Se concentrer sur la "viabilité structurelle" des finances publiques
Interrogé sur les éventuelles conséquences d'un dérapage du déficit public par rapport aux engagements des Etats, le commissaire aux affaires économiques, Olli Rehn n'a pas mentionné explicitement le cas français. Toutefois, a-t-il déclaré, « nous ne nous concentrons pas uniquement sur les chiffres bruts mais plutôt sur la viabilité structurelle des finances publiques à moyen terme ». Autrement dit, si la France prouve qu'à moyen terme, elle réduit son déficit, et parvient rapidement à un quasi équilibre des finances publiques en termes structurels, il est possible que Bruxelles évite d'imposer des sanctions et/ou de nouvelles mesures d'ajustement (autrement dit, des hausses d'impôt ou des baisses de dépenses publiques supplémentaires).

Bruxelles "salue" le plan Ayrault pour la compétitivité
D'autant que les mesures annoncées mardi par Jean-Marc Ayrault pourraient changer la donne. Les prévisions d'automne de Bruxelles ne tiennent en effet pas compte du « pacte » pour la compétitivité présenté mardi, qui représente « un changement de politique potentiellement important », souligne le commissaire européen. « Nous ne sommes pas dans une situation statique », insiste-t-il.
Olli Rehn « salue » les mesures annoncées à Paris, jugeant en particulier que « la décision de réduire la fiscalité pesant sur le travail, l'une des plus élevées d'Europe, est positive et importante ». Ces mesures « contribueront à améliorer la compétitivité et l'emploi" en France et sont « en ligne" avec les recommandations spécifiques faites par la Commission », dit-il.

Imposer une rigueur supplémentaire ne serait pas pertinent

Directeur du think tank bruxellois Bruegel, Jean Pisani-Ferry estime que la commission aurait tout intérêt à ne pas imposer de nouvelles mesures d'austérité, supplémentaires. « Avec 0,1% de hausse du PIB en 2013 dans la zone euro, c'est comme si nous étions en récession » affirme-t-il. « Imposer dans ce contexte un peu plus d'austérité ne serait pas pertinent, bien au contraire ».
Le risque est d'empêcher en fait toute réduction du déficit. C'est le constat qui s'impose pour des pays comme l'Espagne ou le Portugal -sans parler de la Grèce-, mais aussi pour la Grande-Bretagne, dont le déficit devrait augmenter en 2013, selon la commission européenne. Il croîtrait de un point, à 7,2% du PIB. La Belgique verrait son déficit augmenter également, de 0,4 point, à 3,4% du PIB


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2013 à 9:08 :
Dans d'autres colonnes, jai écrit:
La vérité
Soumis par Jean-Jean, le jeudi 3 janvier 2013 à 11h20
C'est un OBECTIF? mais F. Hollande et ses ministres savent tous que c'est impossible. Dès son election F.H. savait que c'était impossible, il n'a JAMAIS pensé que 3% était un chiffre réaliste. Il pense "il faut tendre vers". Quand le chiffre sera connu,il dira "on a fait un bel effort, c'est déja bien, compte tenu du contexte".C' est pour motiver.Ce n'est pas une prévision...
a écrit le 13/11/2012 à 14:28 :
L'ambition d'origine du parti socialiste était de créer 700 000 emplois23.
L'impact de l'application de la réduction du temps de travail est difficile à estimer, car il faut faire la part des autres mesures en vigueur (notamment les allègements de charges), d'éventuelles destructions d'emplois qui seraient causées par les impôts et charges qui financent ces mesures, et du contexte économique général. De plus, l'impact varie en fonction de l'horizon temporel considéré ; l'effet positif est immédiat, l'impact négatif sur l'emploi n'apparaîtrait que progressivement24. Les études, toutes relativement prudentes, arrivent à des résultats différents. Elles ne permettent pas de trancher de manière précise sur le nombre de créations ou de destruction d'emplois résultant du passage aux 35 heures, ce qui laisse de la place à la controverse.
a écrit le 08/11/2012 à 17:10 :
il faut revenir sur les 35 heures et passer a 39,c'est le seul moyen de sauvegarder nos retraites.
Réponse de le 08/11/2012 à 17:54 :
vous voulez dire "votre retraite". mais au lieu de vous imaginer en fonctionnaire rentier qui exploite les salariés du "sale secteur privé", vous devriez penser à vous remettre au boulot et alligner vos "régimes de privilégiers" avec ceux des politiciens pour lesquels vous avez voté, sur ceux de tout le reste de la population... 1789, c'était pas l'abolition des privilèges, c'était juste leur transfert à la technocratie française... qui n'a jamais été autant en forme qu'aujourd'hui !! pitoyable.
Réponse de le 10/11/2012 à 18:59 :
@ retraité ratp : encore vous, mais cela ne vous concerne plus car avec vôtre retraite à 2000 euro, profitez plus de vos petits enfants.
Réponse de le 11/11/2012 à 10:40 :
Petite mise au point sur Les fonctionnaires :
Quand on parle fonctionnaire, il faut parler, santé, voirie, assainissement, résidus urbain, école, logement, cadre de vie, sécurité du territoire, sécurité incendie, défense nationale, justice, et j'en oublie certainement...
Sans compter tout ce qui a été privatisé mais payer avec nos impôts, comme les réseaux ferrés, télécom, eau, électricité, gaz etc...Ou on trouve encore des fonctionnaires ou assimilés.

Ils paient aussi des impôts et des charges. Ils consomment, et donc participent également à la richesse.
Les fonctionnaires ne vivent pas de prélèvements sur les ménages, ils font eux aussi partis des ménages.
Il ne profite pas plus que les ménages des prélèvements sur les entreprises, puisqu'en retour, il offre un service public qui serait payé nettement plus cher que si ce même service était effectué par le privé.
Seriez vous prêt à payer, comme aux USA, plusieurs dizaines de milliers d'euros, voire plus, pour payer les frais de scolarités de vos enfants?
Seriez vous prêt à payer plusieurs milliers d'euros chaque mois si un jour vous vous choppez une maladie très grave ? (Certains traitements anti cancéreux coute 3 000 Euros par mois)
Seriez vous prêt à payer le bitume posé en face de chez vous ?
etc...
La solidarité nationale, les taxes, les impôts, ca sert à tout ca.
Alors au lieu de passer votre temps à tirer sur une catégorie ou une autre, essayez d'être constructif. C'est ensemble qu'il faut agir. Actif, retraité, privé, fonctionnaire...
La division nous entrainera à notre perte.
Perso, je ne veux pas vivre à l'anglo saxon ou le chacun pour soit et l'argent règnent en maitre.
Pas besoin d'avoir un salaire de fou pour vivre bien. Il suffit d'être raisonnable
Quoique j?ai entendu sur Antenne 2, deux retraités gagnant 2800 euros par mois, propriétaires, se plaindre. Ils étaient même obligés d?acheter leur voiture à crédit.
Un prélèvement de 0,15/100 de leur revenu allait les mettre sur la paille. Le journaliste avait précisé qu?ils allaient payés plus de 50 Euros, sauf qu?il n?a pas précisé que c?était « à l?année » soit 4.2 euros par mois !!!
Beaucoup de retraités sont ainsi persuadés qu?ils vont payés une somme conséquente chaque mois
Voilà ce qu?on appel de la désinformation et de la manipulation. Voilà comment on divise les français. Cela a était fait pendant 5 ans avec notre ancien président, désormais, c?est au tour de certains médias et journalistes d?entretenir ce climat détestable.
En tout ca je peux garantir qu?avec 2800 / Par mois, propriétaire, je serais prêts à payer bien plus que 4.20 euros par mois d?impôt supplémentaires. 1% de plus jusqu?à ce qu?on soit sortir de nos difficultés aurait été juste. Et je peux vous assurer que dans ces conditions j?achèterais mon véhicule sans faire de crédit, sauf intérêts à 0 euros ;)
a écrit le 08/11/2012 à 14:22 :
Et alors?Et alors vous le regretterez un jour.
a écrit le 08/11/2012 à 12:26 :
réduction de 35% des fonctionnaires d'état
suppression RSA+CMU+AME
limitation alloc.familiale à 2 enfants
1 sénateur par région et 1 député par département
1 président et une dizaine de ministre
surpression charges sociales (employé et employeur)
1 état fédéral - Région gère sécurité, éducation, santé, immigration,fiscalité, administration
Revenues de l'état limité (tva et taxe sur produit hors UE)
Enfin je rêve, mais bon on peut tjrs espérer. Un jour peut-être en attendant on continue dans notre belle monarchie pseudo républicaine.
Bonne journée à tt le monde!!!
a écrit le 08/11/2012 à 12:25 :
Le gouvernement est victime de sa campagne électorale. Pendant six mois il n'a fait que détricoter des mesures qui n'étaient pas dénuées de fondement pour appliquer un matraquage fiscal visant les moyens et hauts revenus, mais pas seulement, en espérant flatter la jalousie de beaucoup de gauchistes. Six mois de perdus qui seront durs à rattraper.
a écrit le 08/11/2012 à 9:34 :
Le problème réside dans le fait que le gouvernement s'est aggripe a cet objectif (que tout le monde savait intenable) comme une moule à son rocher pour prétexter une hausse massive des impôts.
a écrit le 08/11/2012 à 9:26 :
Et si on mettait en parallèle nos ingénieurs exclus, les 6 millions de chômeurs, le salaire d'un patron qui ne dépasse guère les 5000 euros et les 20000 euros plus avantages et détournements des sénateurs, enfin les débours dispendieux de la monarchie? Sous le prédécesseur on compte pour 2008: Garden Party 296437 euros quand un autre prestataire proposait 186904 ce qui nous pose un problème en terme d'attribution arbitraire des marchés publics, pour l'année, boucherie 196375, 70% auprès d'un seul fournisseur, fruits 164500, boissons 126000 dont 91% auprès d'un seul fournisseur, crèmerie 120809, combustible 121000, fleurs 275809, linge 155396, 61 voitures, 2 airbus, 6 falcon jets, 1000 employés, deux fois plus que la reine d'Angleterre, 44 chauffeurs, 87 cuisiniers... Les chefs cuisiniers ont libre accès aux caves... Et les journalistes pour assister aux selles de Sa Majesté. Alors les déficits, parlons-en!
Réponse de le 08/11/2012 à 9:37 :
Très juste monarchie louis-quatorzienne mais en plus bête, peut-être mérovingienne avec des rois fénaiants, qui profitent dans les palais, accumulent des fortunes et font les poches de la population, ce faisant ils réduisent la population à la misère et au chômage de masse, sans oublier les dettes qu'ils ont accumulé et dont ils présentent aujourd'hui les factures. Sous Louis 14 qui a réduit la population à la misère, souverain mégalomane avec son palais onéreux, les dettes se sont accumulées. On a donc inventé le système Law afin de spolier la population pour renflouer les caisses. Résultat la population s'est débarrassée de ces rois. Aujourd'hui nous sommes endettés autant qu'après une guerre mondiale! voila le bon travail des tyrans de l'Etat, la caste des privilégiés qui traitent les salariés comme des esclaves.
Réponse de le 08/11/2012 à 9:50 :
Louis 14 était plus malin, il n'avait pas décrété les exportations interdites et la mise à sac de la société par ses bas prévôts d'ancien régime. On se croirait sous l'empire turc à l'époque de sa décadence: mandarins et janissaires...
Réponse de le 08/11/2012 à 10:11 :
Oui quand on voit l'échec du régime, on ne peut qu'être consterné: vu l'ampleur des déficits avec le succès allemand... le niveau de vie va plonger brutalement et les entreprises sont emportées par l'Etat qui s'attaque à l'activité. Aucun de nos voisins n'a cette impudence que de sacrifier les chômeurs et les salariés aux fonctionnaires, les seigneurs de la République qui prennent la population pour des esclaves taillables et corvéables à merci. Pour preuve l'épargne des français est utilisée à des projets non rentables. En quoi notre PIB augmente puisque ce qui augmente c'est la dette! C'est le progrès à l'envers!
Réponse de le 08/11/2012 à 10:27 :
@Laurent, la dette est abysalle dans tout le monde occidentale pas seulement en France !
Réponse de le 08/11/2012 à 10:36 :
Pourquoi ne pas transformer le palais de l'Élysée en musée? La France, première destination touristique, tout en encaissant des devises, s'attaquerait enfin à un symbole et budget impactant de façon sensible la dépense publique. Déjà le Président Normal et la seconde concubine n'y dorment pas préférant leur 80m2 du 15ème arrondissement!
Réponse de le 08/11/2012 à 17:08 :
le débat vole haut.si ces patrons sont aussi bien payés c'est qu'ils le valent bien!ils pourraient gagner beaucoup plus a l'étranger
a écrit le 08/11/2012 à 8:41 :
3% de déficit: l'objectif ne sera pas atteint en 2013, et alors?........ c'est sur qu'en augmentant la prime de rentrée scolaire de 30/100 alors qu'on a pas la tune, qu'en embauchant a nouveau des fonctionnaires a tout va emploie avenir et autres...... en osant toucher a la réforme des retraites qui était structurelles et qui ne faisait pas augmenter les impôts avec nicolas sarkosy,,, et bien fut pas s'étonner merci a vous Mr Hollande vous etes en train de prouver que vous etes un incompétent!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/11/2012 à 9:43 :
@anto "c'est sur qu'en augmentant la prime de rentrée scolaire de 30/100 alors qu'on a pas la tune, qu'en embauchant a nouveau des fonctionnaires a tout va emploie avenir et autres" tout faux : aucune création de postes dans la fonction publique on crée 60 000 postes dans l'EN qu'on supprimer ailleurs, l'augmentation de la prime de rentrée scolaire ça représente même pas 1 milliard c'est peanuts et les emploie d'avenir va falloir attendre ils vont surrement en faire bcp moins. Ce gouvernement fait de l'austérité exactement la suite de la politique a Sarko, et devinez quoi ça va pas marcher !
Réponse de le 08/11/2012 à 11:06 :
bob surement un syndiqué....... ou de la gauche de la gauche..............
Réponse de le 08/11/2012 à 11:08 :
bizarre curieusement BOB a esquivé mes propos sur la retraite..........hihi
Réponse de le 08/11/2012 à 11:19 :
@regala "ou de la gauche de la gauche.............." ouais et ça fause aucunement mon argumentation vue que t'as que ça a y opposer !
@anto sur la retraite c'est un calcul éléctroraliste du PS ça représente pas grd chose non plus c'est pas ça qui change le budget, le PS fait de l'austérité, 30 milliards retirés de l'économie l'année prochaine, croyez moi faut pas être druide pour savoir que ça va se faire sentir proprement sur l'activité (et avec la droite ça aurait été encore pire..)
Réponse de le 08/11/2012 à 11:35 :
bob c'est avec des gens comme vous a reclamer et faire greve pour un oui ou un non que le situation et comme celle la , si je dis bien si il y a une reforme structurelle de faite erreter de ramener votre fraise........... et votre jujement est faussé reveil on est dans la mondialisation!!!! merci au 35 heures qui ont develloppé le taf au noir aller on passe au 32 h hein pour ce partager encore le taf??? aller comme ca ceux qui ont des mains en or fairon,s encore plus de black........ bref la gauche nous tuent!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/11/2012 à 11:53 :
@anto waaaoooo, je vous rappel que ces avec tous ces mouvements sociaux que nous avons obtenus des avancés sociales (dont de nombreux pays se sont à juste titre inspirés par la suite) : les congés payés, les retraites, la CMU, la diminution du temps de travail.. mais tout ça est très archaique j'en conviens et il est grand temps de bazarder tout ça et de se remettre au travail (le vrai !).. Réveil la mondialisation n'est pas si heureuse qu'on nous l'avait vendu dans les années 90 et la rerégulation et le protectionisme vont inévitablement revenir sur le devant de la scène. Tout le monde (excepté qq néolibéraux finis) a bien compris que la dérégulation de la finance n'avait servit l'interêt que de quelques uns au détriment du plus grand nombre. Vous souhaitez faire travailler les gens plus longtemps et qu'ils fassent plus d'heure et bien commencez déjà par trouver du boulot aux 10 % qui sont là depuis 20 ans ici comme ailleurs. Le chomage est structurelle a tout l'occident qui a fini son industrialisation, la société de pleine emploie n'existe pas, par conséquent le partage du travail est une des solutions ne vous en déplaise.
Réponse de le 08/11/2012 à 12:18 :
HIHIH et vla le résultat!!!!!!!!!!! on est dans la m.....e !!!!!!! s'il vous plait ne faite plus rien c'est mieux..........
Réponse de le 08/11/2012 à 12:40 :
@anto, on est dans la merde si on accepte d'y rester ! Si on accepte les directives et les politiques européennes actuelles alors oui on est dans la merde mais il ne tient qu'aux peuples de dire STOP pour voir revenir des jours plus tranquilles. La crise des dettes souveraines aurait pû être évité en 2008 si l'europe avait rachetté la dette grec et si elle avait éxigé une régulation du sytème financier en échange de sa remise à flot. Les solutions sont politiques et elles existent sans passer par la fin de l'état providence qui entraienera le chaos social.
Réponse de le 08/11/2012 à 13:07 :
justement vous ne dites plus stop, ne faites rein surtout rien!!! vous allez encore revendiquer les 35 heures!!!!!!!
Réponse de le 08/11/2012 à 14:10 :
@anto si seulement notre problème venait des 35 heures ça fait longtemps que nos voisins se porteraient mieux !
Réponse de le 08/11/2012 à 16:04 :
c les 35 h la retraite a 60 ans les fonctionnaires le milles feuilles administratif franca is et les gauchistes c'est ca kle probleme!!!!! de la gauche de la gauche je prescise!!
Réponse de le 08/11/2012 à 16:41 :
@anto si c'était vrai les USA, l'Italie, l'Irlande et bien d'autres pays qui n'ont pas les 35h, la retraite a 60, les milliers de fonctionnaires...ne serait pas endetté encore plus que nous et dans une situation économique bien comparable voir pire pour certain. Tout ça ne tient pas !
Réponse de le 08/11/2012 à 19:37 :
les usa se sont endetté dans la guerre irak......... arretez un peu avec vos excuses bidon!!! ce sont vos propos qui ne tienne pas retraite a 65 ans suppression du sénat reduction de 200 députés suppression pur et simple des département avec transfert des compétances a la regions suppression des prefets de région et retour au 39 heures yaura moins de taf au bleck pour ceux qui ont des mains en or!!!! et grasse a ces millards on baisse les charges sur le salaires des patrons et salarial vous verrez on aura plus de problemes........
Réponse de le 08/11/2012 à 21:30 :
C'est sur que dans les pays ou il y a moins de fonctionnaires, moins de social, plus d'heure de travail, etc... ca à l'air d'être le paradis.
Il suffit de voir ce qui se passe en GB, en IRL, USA et autres paradis fiscaux...
Une petite correction toutefois; même si l'heure légale en France est à 35H semaine, dans les faits nous sommes dans la moyenne européenne, voire même bien supérieurs à beaucoup de pays développés.
En 2009, dans les statistiques de l'OCDE, la durée hebdomadaire moyenne du travail de l'ensemble des actifs s'élevait à 38 heures dans notre pays, nettement supérieure à celle de nos voisins, Allemands (35,7 h), Suédois (36,3 h), Britanniques (36,6 h), Suisses (35,1 h), Norvégiens (33,9 h), Danois (33,7 h), et a fortiori Hollandais qui, champions du temps partiel choisi, ont une durée hebdomadaire moyenne de 30,6 heures.

Conclusion: Stop à la connerie.
Pour terminer, la dette est internationale et non franco francaise... Tout ceci n'a rien a voir avec notre mode de vie mais aux modes de vie des pays riches. Et quoiqu'on en dise, nous ne sommes pas les pires.

Donc vive la France, notre douceur de vivre... Celui qui n'est pas content, qu'il se casse dans un pays ou il y moins de fonctionnaires, moins de social, moins d'égalité mais beaucoup d'argent dans très peu de mains.
Réponse de le 09/11/2012 à 8:17 :
cmoi un homme qui fait surement du black et que les 35 h arrangent, n'estce pas???
Réponse de le 09/11/2012 à 8:20 :
.........notre douceur de vivre... Celui qui n'est pas content, qu'il se casse dans un pays ou il y moins de fonctionnaires, moins de social, moins d'égalité mais beaucoup d'argent dans très peu de mains........ encore un gauchiste qui fait le caliméro comme si plus de fonctionnaire est mieux ce systeme nous tuent reveil!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/11/2012 à 21:10 :
Et non! 35 h de boulot par semaine sont une vue de l'esprit. En théorie, j' y suis, mais en pratique, c'est une autre histoire.
Et non, je n'ai pas besoin de travailler au noir pour pouvoir m'en sortir. Je juge que j'en ai assez pour vivre. Et quand bien même, cela serait contre mes convictions.
La France a payé mes études, m'a soignée, m'offre des infrastructures de qualité etc... Bref, je lui doit beaucoup. Pourquoi, la voler ?

Gauchiste ou pas n'est pas la conséquence de mes écrits. Ce sont les chiffres de l'OCDE.
Je ne les ai pas inventé.
Caliméro non, triste oui, mais pas pour moi... Je ne suis pas dans le besoin.
Mes impots sur le revenu pourraient être doublés, la TVA passé à 25%, et la csg augmentée de 2 points, que ca ne changerait rien à mon niveau de vie, voire même l'améliorait certainement, car la qualité de vie dans la société francaise s'en trouverait également améliorée, avec, sans doute, des retombés positives, sur vous, sur moi et sur mon entourage.
Ce que je recherche avant tout, c'est le bonheur et pas uniquement le pognon.

Une certitude, tous les progrès techniques, sociaux et intellectuels de l'humanité sont voués à améliorer progressivement la qualité de vie.
Ainsi, quand l'humanité aura atteint sa perfection technique, elle aura également atteint sa perfection sensitive : l'extase.
En gros, vivre, profiter et ne rien faire.

Or, le problème aujourd?hui est bien que tous les progrès techniques, sociaux et intellectuels de l'humanité sont bien au rendez-vous, mais qu' en même temps, pour certain, il faut aller l?encontre du but ultime de l?humanité.
Il faut travailler plus dans le monde entier sans tenir compte de nos progrès!

Problème ! A moins d?avoir une 2 eme planète, avec qui commercer, ou il n?y aurait que des êtres vivants ayant atteint ce but, tous les êtres humains de notre monde ne pourront jamais travailler 40 heures par semaine jusqu?à 65 ans (voire plus).

Forcément, une bonne partie d?entre nous restera sur le carreau et n?aura rien.

Partager le travail serait une solution!
Malheureusement, ca n'est pas ce qui est entrain de se passer. Ca n'est certainement pas le but des capitalistes dur de ce monde. Par endroit, c'est même encore pire.
Ainsi, on peut raisonnablement se demander si le capitaliste dur fait parti de la race humaine.
Bref, tout ceci est sans doute une des raisons principale pour laquelle, il y a tant de misère et tant de richesse?
Et ne vous inquiétez pas! Un jour viendra peut-être ou vous, moi, voire notre déscendance sera touché par l'exclusion...
C'est inévitable si nous ne nous mettons pas au diapason avec l'essence même de l'espèce humaine.
Réponse de le 09/11/2012 à 23:44 :
c moi l'homme qui vie au pays des merveilles ....Et non! 35 h de boulot par semaine sont une vue de l'esprit. En théorie, j' y suis, mais en pratique, c'est une autre histoire. Et non, je n'ai pas besoin de travailler au noir pour pouvoir m'en sortir. Je juge que j'en ai assez pour vivre. mais oui vivont d'amour et d'eau fraiche!!
Réponse de le 10/11/2012 à 13:42 :
Francis : Je ne comprend vraiment pas votre argumentation qui consiste à dire que travailler plus que 35h (env 39 h/sem) et avoir assez de revenu pour vivre, c'est vivre au pays des merveilles en vivant d'amour et d'eau fraiche.

On m'accuse de travailler 35h et au noir le reste du temps. Comment voulez vous que j'explique que ceci est faut en ce qui me concerne? Dites moi!

Tant que je pourrais m'acheter plus que ce que je dépense pour manger alors oui, ne vous en déplaise, j'en aurais assez pour vivre.
Vous avez un téléphone, une voiture, une télé, un toit, vous n'êtes pas tout nu, vous avez au moins internet chez vous et vous mangez à votre faim, alors comme moi, vous en avez assez pour vivre comme une écrasante majorité de francais...
Malheureusement, parmis ces francais, beaucoup en ont trop, et c'est pour cette raison qu'une minorité de Francais n'a presque rien. Et cela se vérifie un peu partout dans le monde
Réponse de le 10/11/2012 à 18:01 :
cmoi vie effectivement au pays des merveilles, daccord a 100/100!!!!!! dans la vie faut pas etre idealiste mais pragmatique et réaliste les 35 heures teunt nos entreprises et devellepes le taf au noir ne vous en deplaise......
Réponse de le 10/11/2012 à 22:31 :
Je vais donc répété ce que j'ai écrit plus haut :En 2009, dans les statistiques de l'OCDE, la durée hebdomadaire moyenne du travail de l'ensemble des actifs s'élevait à 38 heures dans notre pays, nettement supérieure à celle de nos voisins, Allemands (35,7 h), Suédois (36,3 h), Britanniques (36,6 h), Suisses (35,1 h), Norvégiens (33,9 h), Danois (33,7 h), et a fortiori Hollandais qui, champions du temps partiel choisi, ont une durée hebdomadaire moyenne de 30,6 heures. Je crois savoir que dans tous ces pays ils ni a pas plus de travail au noir que chez nous.
Par contre, la durée légale du temps de travail chez les grecs, Italien et Espagnol est plus importante qu'en france, les champions étant les Grecs (environ 42H). Pourtant coté travail au noir, ils détiennent tous trois la palme d'or... Pour certain d'entre eux, c'est même un sport national. La encore, je n'ai rien inventé ceux sont les chiffres de 'lOCDE, et qui plus est, j'ai même pu le constaté moi même dans un de ces trois pays. Dire le contraire serait donc être de mauvaise foi, ne vous en déplaise.
Maintenant, si vous êtes persuadés que le 35h ont développé le travail au noir en france, vous devrez alors admettre que ca doit être pire en Allemagne, au pays bas, en suède, au danemark, au Royaume unis et en Suisse n'est ce pas ?
On peut donc raisonnablement penser que vos arguments ne tiennent donc pas la route.
Réponse de le 11/11/2012 à 11:16 :
c vous qui ne tenez pas la route......... voyez dans quelle merde nous sommes depuis les 35 h tout les entreprises se cassent meme les patrons le disent si c'est si éfficace pourquoi aucun pays nous a copié??? vous etes déconnecté!!!! retour au 39 h et retour a la retraites a 65 ans vous verrez moins d'impots péserons sur les salariés et les patrons tout le monde si retrouvera et aussi suppréssion du sénat et réduction des députés!!!
Réponse de le 11/11/2012 à 11:17 :
et en plus le cmoi persiste et signe soyez réaliste cher monsieur et nous idéaliste.......
Réponse de le 11/11/2012 à 12:25 :
non idéaliste .....
Réponse de le 11/11/2012 à 12:33 :
Oui, je suis réaliste. On ne nous a effectivement pas copié. Preuve en est, certains pays sont allés encore plus loin que nous en travaillant encore moins. NOUS devrions donc les copier car je constate que là ou on travaille moins (Allemagne, pays bas, suède, Danemark, Royaume unis et Suisse) il y a moins de chômage qu'en France, et que là ou on travaille plus (Italie, Espagne, Grèce) on explose les compteurs. La encore, je n'ai rien inventé. Les chiffres de l'OCDE parlent. Ne sont-ils pas une preuve suffisante pour vous ?
Mais c?est curieux ! Vous n'apportez aucune source fiable à vos arguments... Ne me dites que vos sources proviennent uniquement des médias et des lobbyistes pro capitaliste? N'oubliez pas que le principe du lobbyiste est de persuader le peuple que le mensonge n'est que pur vérité pour lui faire accepter n'importe quoi. Un peu comme ils l'on fait avec la cigarette a une autre époque, et avec les Subprimes plus récemment etc...
Ils vous diront c'est bon pour le peuple tant que ca sera bon pour leur poches. Maintenant peut-être êtes vous du coté des lobbyistes prêts à écraser le peuple. Compte tenu des chiffres de l'OCDE, vous savez que ce vous dites est faux, mais vous continuerez à dire tout le contraire dans l'espoir qu'un jour cela arrive avec le but ultime de remplir vos poches au détriment du peuple, un peu comme les « groupes financiers restaurateurs » avec la TVA?
Réponse de le 11/11/2012 à 17:33 :
vous etes réaliste de rien du tout vous le dites vous meme de la gauche de la gauche hein arretez un peu le social oui!!! mais un moment donné trop de social nous tuent!!!!!
Réponse de le 11/11/2012 à 18:47 :
Le social n'est pas le sujet. Ici on parle de temps de travail et de travail au noir. Et quand bien même, je ne crois pas que l'Allemagne, pays bas, suède, Danemark, Royaume unis et Suisse sont à la gauche de la gauche... Ceci n'a rien de politique. Ceux sont juste les chiffres de l'OCDE. C'est une constatation rien de plus. Le social est une des conséquences du chomage. Je préfèrerai la situation des Pays-bas avec un temps de travail moyen de 30.6 H et un taux de chomage à 5,4% ou celle des Norvégiens avec 33,9 H et un taux de chomage à 3%, hein?

Réponse de le 11/11/2012 à 19:02 :
sisi je parle social a vous ecouter on doit travailler moins moi je dis l'inverse regardez l'état de la france!!!!!!!!!! meme dans le public l'état dis des milliers d'heures supplémentaire dans le domaine hospitalier depuis des années qui ne peux payer les 35 h nous tuent!!!!!!! reveil arretez de vivre au pays des bisounours si les 35 h sont bien pourquoi personnes ne copie???
Réponse de le 11/11/2012 à 19:23 :
ha mais c'est interressant ca.......... dépense public en france 56/100 du pib en 2012!!! au pays bas 44.5!!!!!! et en norvege 38.ha eux ont beaucoup moins de charge patronale et salarial, ceci explique cela hein??
Réponse de le 11/11/2012 à 19:27 :
C'est curieux, vous ne faites jamais référence au fait que les Francais travaillent plus qu'en Allemagne, Pays bas, Suède, Danemark, Royaume unis et Suisse selon l'OCDE. Six pays ou le taux de chomage est pourtant inférieur à celui de la France. Vous n'allez quand même pas dire que ces pays sont issu du peuple des bisounours. Vous êtes de mauvaise foi, ou vous êtes lobbyistes?
Réponse de le 11/11/2012 à 19:38 :
Alex: Je vous remercie de m'avoir donner cet argument. Vous prouvez par là que ca n'est pas le temps de travail réduit qui pose problème, bien au contraire. Ceci prouve bien que le fait de partager un peu plus le travail a pour conséquence, pour l'état, de payer moins de prestation social, de faire rentrer plus d'argent dans les caisses, et donc, par la même occasion, d'alléger les charges patronalse. Ceci est un cercle vertueux
Réponse de le 11/11/2012 à 19:38 :
et vous vous faites toujours reference a la meme chose........bizarre effectivement on serait les meilleurs cela se serait mr gauchiste vous tuez la FRANCE!!!!!!!! arretez!!!!!! oui et pouvez vous me dire le taux de dépense public par rapport au pib hein??
Réponse de le 11/11/2012 à 19:58 :
Anto : Je n'ai jamais dit qu'on était les meilleurs. J'explique juste que ca n'est pas en augmentant notre temps de travail qu'on va résoudre nos problèmes, bien au contraire. Quant au taux de dépenses public, lisez mon post juste au dessus (ma réponse à Alex).
J'ajoute un peit mot juste pour vous faire plaisir: " Hein? "
Réponse de le 11/11/2012 à 20:51 :
les 35h heures nous tuent!!!! cela faforise le taf au black, hein..... et oui vos propos ne me font ni plaisirs et ne m'énerve pas n'ont plus;) on a le droit de pas etres d'accords tout ce que je sais c'est que la le déclin de la france est du au 35h a la retraites a 60 ans et au dépenses publiques de notre pays 56/100 du pib les pays que vous citez ont 46/100 en moyenne nous on est handicapé de partout et le service public est de bonne qualité .... hein?:)
Réponse de le 11/11/2012 à 20:52 :
anto, tout a fait d'accord avec vous
Réponse de le 12/11/2012 à 19:02 :
La retraite n'est plus à 60 ans! En ce qui me concerne pour moi atteindre mes annuités, il faudra que je travaille jusque à 65 ans... Si les pays que j'ai cité sont à 46% de dépenses public en moyenne, c'est peut-être parce qu?ils font moins d'heures que nous (ils partagent de fait le travail)... Grace à cela, Ils ont moins de chômage, et à fortiori, moins de dépenses publiques. Ils ne travaillent pas plus que nous au black... Ce qui n'est pas vrai dans les pays où on travaille plus comme en Grèce et en l'Italie par exemple. Preuve en est, les grecs sur la paille et l'Italie est à 120% d'endettement. Je n'y peux rien, c'est un constat... Et quand bien même! Pourquoi travailler moins en France serait contre productif alors que c'est bénéfique pour les Pays Bas ? Tout ca prouve que la diminution du temps de travail n'est pas la cause de nos maux. Bien au contraire, le diminuer pour arriver au même niveau que ce pays serait sans doute salutaire. De toute facon, quoiqu'on fasse, faire 40h et prendre sa retraite à 65 ans partout dans le monde ne permettra jamais à tous les milliards d'actifs de travailler, à moins d'avoir une 2ème planète avec qui commercer, planete qui ne travaillerait pas, sans quoi, on serait au même point. L'autre solution serait de revenir au travail exclusivement manuel... Mais c'est un autre débat.
Dites vous bien que si on se met tous à 40h, demain il faudra tous se mettre à 50H pour concurencer les 40H... Après demain à 60H pour concurencer les 50h et ainsi de suite jusqu'a l'explosion. Le temps de travail est une réflexion à l'echelle mondial. Et, à l'exhelle de l'humanité, je suis persuader qu'il failler tirer vers le haut plutôt que vers le bas pour que tout le monde puisse avoir une chance de s'épanouir (plus haut étant la diminution du temps de travail bien entendu)
Réponse de le 13/11/2012 à 7:57 :
biensue que oui............ elle est juste a 62 ans age l'égale mais pour ceux qui ont le cota c'est 60!!!!! c'est pour ceux qui n'ont pas le cota cela devrais etre 65!!!!!!!! et pour ceux qui n'ont pas cotisé au moins 20 ans ne devrais pas avoir le minimum veillesse et rester au rsa!!!!!!!!!!!!! de toute facon tout les economistes le disent notre systeme est trop généreux!!!!!! vous verrez a cause de gens comme vous on y viendra vous verrez le temps des revendications pour un oui et un non est fini!!!!!!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 9:52 :
Actuellement c'est vrai. Par exemple 60 ans pour ceux qui ont travaillé un minimum de 41 années et ayant cotisé suffisamment avant ses 20 ans... Ces conditions de durée d'assurance varient en fonction de votre année de naissance, de l'âge à partir duquel votre départ à la retraite anticipée est envisagé, et de l'âge à partir duquel vous avez commencé à travailler. Rien de choquant donc. Et c'est un peu les mêmes scénarii dans beaucoup de pays Européens. Mais pour la suite, c'est une autre histoire. On commence à travailler de plus en plus en plus tard, il faut cotiser de plus en plus, et il y a de plus en plus de période non travaillé et donc non cotisé (en partie). La réponse est donc plus proche des 67 ans d'ici une à deux générations pour avoir une retraite à taux plein... Comme partout en Europe, à la différence, qu'en France, on ne le vous le dit pas, on vous fait même croire le contraire. La preuve, vous l'avez cru. Et pourtant, la retraite à l'horizon 2030 basculera bien, de fait, entre 65 et 67 ans. Et cela, vous ne pouvez pas le nier
Réponse de le 13/11/2012 à 11:01 :
si on commence a travailler de plus en plus tard c'est a cause des 35 h qui favorise le taf vau noir et crée une concurrence deloyale avec les entreprises!!!!!!!!! et aussi a cause des 56/100 de frais de fonctionnement de l'état par rapport au pib !!!!!! trop de collectivités trop de fonctionnaire sénat qui ne sert a rien!!!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:02 :
d'accord avec vous!!!!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:57 :
"si on commence a travailler de plus en plus tard c'est a cause des 35 h qui favorise le taf vau noir et crée une concurrence deloyale avec les entreprises? " Je vous rappelle quand même qu'en moyenne, en France nous sommes plus proches des 39H. (chiffre OCDE) ... Bien plus que dans pas mal de pays Européens... J'attends donc vos chiffres ou un organisme officiel ! J'ai transmis mes preuves, donnez moi les votres afin qu'on puisse les confronter.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:27 :
cmoi l'homme qui est un peu seul......
Impact[modifier]

L'impact de la réduction récente du temps de travail reste incertain du fait de l'absence de recul historique. Ainsi une enquête de l?OCDE concluait en 200322 :
« Au total, les effets à court terme de cette mesure ont très probablement été positifs sur l?emploi. Dans une perspective de plus long terme, on peut craindre que cette politique de réduction collective du temps de travail pèse lourdement sur les finances publiques et qu?elle ait entamé le potentiel de croissance économique. »
Réponse de le 13/11/2012 à 14:31 :
info du sénat.......et voici un article du monde qui est de gauche
1. Les 35 heures devaient faire baisser le chômage.

En partageant le travail, la réduction du temps de travail devait permettre la création de 700 000 emplois. Pendant un temps, la conjoncture exceptionnellement favorable de la fin des années 1990 et du début des années 2000 a pu faire illusion, en faisant croire que les créations d'emplois durant cette période étaient dues, en tout ou partie, aux 35 heures. Mais cette illusion s'est rapidement dissipée.

Reposant sur un cadre de pensée keynésien fondé sur l'excès d'offre, cette idée selon laquelle le partage du travail créerait des emplois fait fi de l'impact d'une telle mesure sur les coûts et sur la compétitivité des entreprises, et s'est révélée donc profondément erronée.

2. Les 35 heures ne devaient pas renchérir le coût du travail.

La mise en place d'une garantie mensuelle de rémunération pour les salariés payés au smic s'est bien traduite de facto par la règle des 35 heures payées 39, que la plupart des accords signés en application des lois Aubry ont étendue à l'ensemble des salariés. Face à cette réalité, les responsables politiques de l'époque ont renvoyé à de futurs efforts de modération salariale le soin de compenser cette augmentation des coûts. La comparaison avec l'Allemagne montre que l'inverse s'est produit : alors que c'est la France qui a mis en place les 35 heures, c'est l'Allemagne qui a réalisé des efforts de modération salariale. En particulier, l'harmonisation par le gouvernement Raffarin des différents minima salariaux engendrés par la seconde loi Aubry s'est ajoutée à la hausse consécutive à la réduction du temps de travail proprement dite, pour conduire à une augmentation du smic horaire de 31 % entre 1998 et 2005 ! On ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec le décrochage industriel et commercial entamé par la France durant cette période.

3. Les 35 heures ne devaient pas avoir d'impact sur les finances publiques.

En réalité, les aides que le gouvernement a dû mettre en place pour alléger, au niveau des bas salaires, la charge des 35 heures payées 39 ont bien pesé sur le déficit, et lourdement. Les dirigeants de l'époque prétendaient que grâce aux créations d'emplois induites, de nouvelles recettes sociales allaient être générées et que, conjuguées à la baisse des prestations d'assurance-chômage, elles allaient permettre de financer ces aides.

La réalité fut tout autre : en 2002, avant que ces aides ne soient fondues dans la masse des allégements généraux sur les bas salaires, elles atteignaient déjà 10,5 milliards d'euros par an, grevant lourdement les finances publiques. Cinq ans plus tard, en 2007, le coût annuel était même encore un peu plus élevé, à 12 milliards d'euros. De fait, le coût de l'allégement de la charge des 35 heures sur les bas salaires a tout simplement été transféré aux autres salariés, dont elle a augmenté le coût en sus des 35 heures, et au capital, aux dépens de l'emploi de ces salariés et de l'investissement.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:31 :
4. Les 35 heures devaient être "une chance à saisir pour réhabiliter et relancer le dialogue social dans notre pays", sachant qu'"une mesure générale, centralisée et immédiate n'aurait pas de sens".

En réalité, en légiférant dans les plus petits détails, jusqu'au minutage des temps d'habillage et de déshabillage, sur un sujet qui, chez la plupart de nos partenaires européens, relève du domaine conventionnel, les lois Aubry resteront un symbole de l'interventionnisme tatillon et absurde de l'Etat dans la sphère de l'entreprise productive. En obligeant les partenaires sociaux à s'engager dans "une négociation corsetée avec le pistolet sur la tempe", pour reprendre l'expression d'Edmond Maire, l'Etat leur a laissé le goût amer d'un passage en force et a durablement tari la dynamique des accords sociaux.

5. Les 35 heures ne devaient pas s'appliquer à la fonction publique.

Le gouvernement de l'époque, estimant avec une lucidité remarquable que le pays connaissait "un certain nombre de contraintes budgétaires", disait ne pas avoir l'intention d'appliquer les 35 heures à la fonction publique. En réalité, la contagion, inéluctable, a bien eu lieu. Conjuguée à une insuffisance de gains de productivité, elle a participé à l'augmentation incontrôlée du nombre de fonctionnaires au cours de la décennie 2000, en particulier dans la fonction publique territoriale (+ 45 %) et dans la fonction publique hospitalière (+ 22 %), qu'elle a de surcroît durablement désorganisée. Pendant ce temps, l'Allemagne augmentait à 41 heures par semaine le temps de travail des fonctionnaires fédéraux, comparable à celui applicable dans la plupart des Länder.

6. Les 35 heures devaient être imitées par nos partenaires européens.

Il s'agissait, pour la France, de "jouer un rôle moteur et d'initiative dans l'Europe". Et à ceux qui avaient l'audace de douter du désir de nos partenaires de s'engager dans la même voie, on répondait qu'ils seraient "bientôt les seuls en Europe à tenir un discours archaïque". Or, quinze ans plus tard, force est de constater que c'est la France qui est isolée ! Les 35 heures restent une particularité inexportable et un handicap unique envers les investisseurs désireux d'investir en Europe.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:33 :
7. Les 35 heures devaient être l'instrument de "la conquête du temps libéré".

Grâce à la réduction du temps de travail, les Français allaient avoir "du temps pour bricoler et jardiner". Sur ce point, l'Insee confirme que toutes les prévisions ont été battues : entre 1996 et 2006, le chiffre d'affaires du secteur du bricolage a été presque multiplié par deux. Mieux : l'Insee nous apprend que durant cette période, les ventes du petit équipement de jardin ont été multipliées par plus de quinze.

En somme, par l'effet des 35 heures, les Français ont davantage bêché que bûché. Et le travail au noir a fortement augmenté. Comment, dès lors, revitaliser le terreau économique de notre pays ? Les outils sont connus : plutôt que la défiscalisation des heures supplémentaires, que le nouveau gouvernement vient d'ailleurs d'enterrer, il est nécessaire de renvoyer la fixation du temps de travail au niveau de chaque entreprise, dans les limites fixées par le droit européen. En parallèle, il faut augmenter le temps de travail dans la fonction publique, ce qui contribuera à éviter de gonfler davantage ses effectifs, à restaurer la qualité des services publics et à colmater les déficits publics.

Dans la perspective du redressement productif et de l'effort de compétitivité souhaité par le gouvernement, il appartient à la majorité qui a décidé les 35 heures il y a quinze ans de présenter le bilan de cette réforme et d'en tirer la conclusion qui s'impose : son abolition .j aime la fin de cet article...............:) monsieur qui est tout seul!!! trop de qocial nous tuent
Réponse de le 13/11/2012 à 19:02 :
Allez sur http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=1422&reg_id=0 C'est un site officiel. J'attends toujours vos preuves!
a écrit le 08/11/2012 à 7:45 :
Oh surprise! Cette élection a vraiment été une vaste supercherie. Ce qui une fois de plus montre bien la véritable nature des hommes politiques (profitez du système sur le dos du contribuable). Ne vous faites aucune illusion, il ni aura pas de réforme de l'Etat autre que de la poudre aux yeux, ni d'économies de dépenses car ils vivent du système et de l'effondrement culturel de notre société. Notre dette va atteindre et dépasser les 2000 milliards avant la fin du quinquennat à raison de 70/90 milliards par an. Nous allons faire défaut en 2014 et notre situation sera pire que l'Espagne. Mais il faut peut être en passer par là pour revenir aux fondamentaux de l'économie. 1) On ne dépense pas plus que ce que l'on gagne 2) la dette doit être créatrice de richesse (on ne finance pas des dépenses de fonctionnement par de la dette) 3) la croissance dépend de l'innovation technique et de la formation. Ces 3 règles de base de l'économie connues de tous ne sont plus respectées dans notre pays depuis 40 ans. Aujourd'hui ce n'est plus un problème d'idéologie de droite ou de gauche mais de bon sens. Mais malheureusement cela nous a toujours fait défaut!
Réponse de le 08/11/2012 à 9:48 :
@oh surprise, enlevez l'endettement et vous auriez eu une récession mondiale depuis 15 ans dans tout les pays européens, aux USA et in fine dans le monde entier. La dette permet encore a ce système de fonctionner, que l'état soit important ou pas n'a strictement rien à voir là dedans ! Sans dette vous n'avez pas de croissance dans ce système que vous soyez dans un pays ultralibéral et ça sera exactement la même chose si tenté que vous n'avez pas de ressources naturelles pour l'éponger.
Réponse de le 09/11/2012 à 22:40 :
C'est exact. La dette crée la monnaie.
Un pays sans dettes est un pays atone... A la différence du particulier
Dailleur pour créer de la monnaie, même les banques se prêtent entre elle. Une des raisons pour laquelle, le crédit crunch aurait pu provoquer la banqueroute de tous en 2008.

Ex: je suis ne banque. j'ai un euro de capital, je peux preter 9 Euros. Mon emprunteur (banque) convertie en 0.9 euro. Elle peut prêtes à un particulier 8 euros. qu'il place dans une banque qui le converti en 0.80. Cette dernière peut à son tour prête 7 euros et ainsi de suite jusqu'à épuisement.... (j'ai arrondi mais je pense que le ratio, est de 9%)

Au début il y a 1 euros de captital et combien à la fin ? 50, 60 ?

Conclusion; pas de dettes pas de monnaie
a écrit le 08/11/2012 à 7:00 :
De toute manière, on s'en fout. Nous sommes dans une vraie trappe à dette. Le tout est de savoir quand nous allons faire défaut, et quand la BCE explosera en vol, avec le plan démoniaque de Super Mario.
a écrit le 08/11/2012 à 6:26 :
De toutes façons, ce débat est idiot. Le budget de l'Etat est en déficit de -33% (200 Mds de recettes contre 300 de dépenses, voir le site du Min des Finances).
On peut rapporter ce déficit à ce que l'on veut: âge du chef de gare, PIB ou autre puis gloser savamment sur le chiffre obtenu, aucune entité ne peut fonctionner longtemps avec un tel déficit réel.
a écrit le 08/11/2012 à 6:07 :
Dans ce monde de toutes les folie financières, bien malin qui peut prédire l'avenir
a écrit le 08/11/2012 à 4:01 :
ne pas imposer la rigueur, c'est creuser les dettes du pays. elles coutent déjà 50 milliards d'euros par an au contribuable français. si pour chaque euros consommé, la france doit en emprunter 2, le déclin ne fait que s'accélérer. les "économistes" en herbes comprendront peut être cela...
Réponse de le 08/11/2012 à 6:09 :
le petit peuple comme variable d'ajustement
a écrit le 08/11/2012 à 0:22 :
Les objectifs de croissance ? les experts les changent tous les trois mois ! Alors ne nous en occupons pas plus que d'un horaire de la SNCF.
Les lendemains qui pleurent ? Hollande fait le pari que les efforts des autres auront un impact positif sur la France qui, en en ayant ,elle, fait moins en profitera mieux.
La diminution des dépenses de l'état ? Cela doit etre traité au niveau des régions, départements, communauté etc , seuls des socialistes peuvent le faire sans faire descendre la gauche dans la rue. Et consolider ainsi leur pouvoir local si utile.
Le pacte Ayrault , c'est de belles rentrées d'argent pour un débours décalé donc rentable à court terme pour passer le cap . Ça peut rapporter gros.

Bref, méfiance, avec un peu de chance il traversera une année 2013 horrible pour en sortir en stratège redoutable et donc en position inexpugnable.

a écrit le 07/11/2012 à 21:39 :
well, Hollande ne réduira pas les dépenses. On est reparti pour 30 ans de désastre.
Réponse de le 07/11/2012 à 22:13 :
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tot or le soleil se lève toujours à l'est...
Réponse de le 08/11/2012 à 9:50 :
@dede, qu'il diminue les dépenses ou qu'il augmente les impôts dans les deux cas il réduie l'activité et donc accroie la récession c'est aussi simple que ça !
a écrit le 07/11/2012 à 20:39 :
Nous les ultra riches nous réjouissons : l'Europe désunie entérine la dette perpétuelle des peuples, celle qui nous rapporte depuis la fin de Bretton Woods (et nous rapportera) des centaines de milliards d'euros en intéréts. Nous les dealers, en captant une part croissante de la richesse générée par les gains de productivité, nous avons transformé en 40 ans les Nations occidentales en junkies de la Dette. Il faut à nos clients des doses de plus en plus fortes. Bien entendu, la dose sera un jour létale. Disparaîtrons-nous avec nos clients défunts ? Non car nous aurons pris le soin de prospecter d'autres clients : ils sont si nombreux... Et nous ne consommons pas nos propres produits : nos profits sont placés en actifs solides ou à l'abri...Les petits épargnants en profiteront-ils ? Non bien sûr, ils perdront tout : les pertes des petits épargnants font toujours les profits des gros spéculateurs que nous sommes...
Réponse de le 07/11/2012 à 21:11 :
Moralité, il faut continuer à nous endetter avec l'argent des ultra-riches qui sont bien obligés de placer quelque part leur argent, s'ils veulent en retirer quelque intérêt. Quoi de mieux que des emprunts d'Etat (soi-disant garanti par le dit Etat...)Et bien sûr, un jour ne rien rembourser du tout, car l'argent des ultra-riches, c'est de l'argent qui a été volé à la collectivité. Et comment il va faire l'ultra riche pour récupérer du pognon qui n'existe plus, il va aller se faire voir chez "plumeau" et devoir se remettre au boulot, à moins que quelque révolutionnaire zélé ne lui ait coupé la "tetê "avant...
Réponse de le 07/11/2012 à 21:38 :
Vous avez encore raison sur la vision de l'argent, Arnault. Comme 99% de la population. D'où la répression chaque jour plus grande de la simple Démocratie. Les pouvoirs riches le savent. Et luttent. Comme nous.
Réponse de le 08/11/2012 à 11:29 :
@Arnault +1000 " Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner." Warren Buffet, 2005
a écrit le 07/11/2012 à 20:22 :
immediatement ,supprimer les departements,et les105 Mds du millefeuille d,incoherances qui composent les depenses incotrolees .apres c'est le crash assure mais aussi les collectivitees!!!!!! merci a DEXIA!!
Réponse de le 07/11/2012 à 22:09 :
Mais si Dexia a ses tords nos mauvais gestionnaires politiciens sont grandement fautifs!!!!
La coupe immediate dans les depenses d'au moins 30% est le prealable necessaire pour proteger la France, l'Europe du plus grand hold up de l'histoire par le Yuan....
a écrit le 07/11/2012 à 19:56 :
Regardez bien ce qui se passe en Grèce, on verra bientôt la même chose en France. Commencer à vous préparer maintenant, demain il sera trop tard.
Réponse de le 07/11/2012 à 20:24 :
N'importe quoi. Franchement il vaut mieux ralentir le rythme de désendettement mais faire en parallèle des réformes structurelles. L'austérité à tout prix prôné par certain me fait penser aux couvertures de certains magazines féminins "perdez 10 kg en 3 semaines!". On prendrait plus au sérieux quelqu'un qui ferait un régime sur un an, en mangeant moins et faisant du sport.... En politique économique c'est pas très différent.
Réponse de le 07/11/2012 à 20:35 :
Le désendettement n'a pas encore commencé, bien au contraire.
Le déficit de l'Etat dure depuis 35 ans et cela continue. Le pire est, que beaucoup de monde n'ont pas encore compris qu'il y a un problème. Il faut arrêter de vivre au dessus de nos moyens.
Réponse de le 07/11/2012 à 22:15 :
vous voulez dire que nos élus n'ont pas bien compris
Réponse de le 08/11/2012 à 5:44 :
@tout faux: je pense que vous voulez dire"que nos élus ne VEULENT pas comprendre"!électoralisme quand tu nous tiens!!!
a écrit le 07/11/2012 à 19:55 :
on croyait que la gauche avait promis un chomage a zero et un deficit a moins de 3% !! saperlipopette, ca c'est une surprise! comme disent les experts ' on n'aurait jamais imagine ca' ( surtout quand c'est des experts embauches par les copains...)
Réponse de le 07/11/2012 à 20:15 :
quand est ce que la gauche a promis un chomage à zero ?????? Le deficit à 3% en 2013, c'est l'objectif (affiché) du gouvernement pour que les marchés financiers le laisse tranquille
a écrit le 07/11/2012 à 19:36 :
je ne puis croire que des gens sensés aient pu croire les belles promesses de l'équipe de
"moi président",vu les tergiversations du "chef" et de ses adjoints il était impensable que des décisions concrètes soient prises ,nous constatons tout les jours que les alliances styles la carpe et le lapin n'apportent rien ,les tiraillements internes du gouvernement font qu'aucunes
avancées efficaces ne peuvent se faire ,c'est tout a minima pour ne vexer personne
a écrit le 07/11/2012 à 19:33 :
La récession est mondiale, la croissance est basé depuis 15 ans sur l'endettement et aujourd'hui la fête est finie personne ne peux plus prêter. La dette est passé du privé au publique (banque centrale) et la récession voir la dépression est bien devant nous que l'on augmente les impôts ou que l'on diminue les dépenses les deux entraineront la chute de l'activité. Bref on est TOUS dans la merde et les solutions y'en a pas, c'est le défaut généralisé qui nous attend.
Réponse de le 07/11/2012 à 20:16 :
...ou qui connait réellement les mécanismes de la finance mondiale. La crise actuelle est systèmique, elle est dûe a 2 battements d'ailes, puis l'effet papillon ou l'entropie (pour ceux qui connaissent) se charge du reste.Le premier battement d'aile s'est produit insidieusement par la réduction de la régulation par les gouvernements mondiaux sous la pression incéssante du lobby financier. Le deuxième est technologique, autant les marchés s'auto-régulaient par le simple fait de la latence entre les ordres financiers, autant à ce jour les transactions sont faites en une micro-seconde d'un bout à l'autre de la planète et PRENNENT EFFET IMMEDIATEMENT, lorsque ce ne sont pas de simple "robots" qui "s'attaquent" au travers de modèles mathématiques fortement statistiques.
Un autre avis?
Réponse de le 07/11/2012 à 21:13 :
@Bob44
Le défaut généralisé, c'est bien sûr LA solution.
Réponse de le 07/11/2012 à 21:40 :
Le défaut est interdit depuis celui de l'Equateur qui a entrainé les CDS qui peuvent tuer un pays qui se révolte. Vérifiez...
Réponse de le 08/11/2012 à 9:40 :
@JB38, vous m'avez mal lu, ce n'est pas LA solution, c'est LA seul sortie possible et INEVITABLE !
@Yvan, l'équateur a déclaré une grande partie de sa dette illégitime comme nous serons aussi amené à le faire tôt ou tard car les pays européens comme les USA et Japon sont arrivés a des niveaux d'endettement insoutenable et irremboursable. Il faudra alors expliquer a nos créanciers qu'ils ne reveront pas tout leur argent et il faudra le justifier et frapper la dette d'illégitimité est un des moyens.
a écrit le 07/11/2012 à 19:06 :
et de quoi se mele cette europe du fouttoir et autre sortons vite de cette europe qui veut nous etrangler comme les grecs foutons l'euro dehors et revenons à notre bon vieux franc j'ai jamais aime ce chiffon de papier je la subis comme tous les europeens foutons en l'air cette commission dirigée par des technocrates non elus qui ne pensent qu'à s'en foutre plein les poches
Réponse de le 07/11/2012 à 19:23 :
Noterb, regardez la GB qui a dévalué son GBP et, malgré ses planches à billets, plonge économiquement d'une façon magistrale... Si vous voulez suivre cette même erreur, allez en GB. Ou mieux, aux US. Car là, être armé est maintenant une nécessité.
Réponse de le 07/11/2012 à 19:36 :
Et le Dirahm ?
Réponse de le 07/11/2012 à 19:39 :
noterb: Disons que nous ne sommes plus vraiement en démocratie mais en technocratie ou "money is beautiful "
Réponse de le 07/11/2012 à 19:40 :
Très juste Yvan.
Réponse de le 07/11/2012 à 19:53 :
Oui Bob;L europe et le cancer des pays et tout ou tard il faudra bien en guérir par la volonté des peuples souverains et la casse sera terrible n en déplaise a certains.
Réponse de le 07/11/2012 à 20:25 :
l'euro est un bouc émissaire facile. Yvan dit juste, le problème n'est pas la monnaie, mais la façon de gérer les comptes publiques ainsi que la législation qui a laissé faire n'importe quoi au banque. Si il y a une chose à foutre dehors, c'est une majorité de nos politiques qui sont responsable en grande partie de se qui nous arrive.
Réponse de le 07/11/2012 à 20:45 :
Pour compléter votre info, Noterb, VOYEZ TOUS les fonds souverains qui sont en train de racheter des VRAIS actifs de la Zone Euro. Pour un peu, j'en gerberais, hallucinerais, passerais dans la zone urbaine des cités par le coté obscur de la force qui te fait juste... survivre. Idem aux paradis fiscots, notes, pauvre non-milliardaire. Eux ont des contre-obligations. Soit, pas de devoirs.
Réponse de le 10/11/2012 à 19:06 :
mocthar : le diramh mieux vaut que tu reste en France, tu envoies ton salaire au bled et tu verras quand tu retourneras au bled tu seras CHAMPION DU MONDE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :