Moscovici veut un vrai ministre de la zone euro

 |   |  485  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Economie estime que la zone euro doit pouvoir s'incarner dans un ministre responsable devant les citoyens

Le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici a plaidé vendredi pour la création d'un "ministre" européen pour "incarner" la zone euro et qui serait responsable devant les citoyens.

"Il faudra à moyen terme (...) incarner la zone euro dans un ministre qui doit pouvoir, d'une façon ou d'une autre, affronter la sanction du vote des citoyens", a déclaré le ministre en conclusion des Entretiens du Trésor, à Bercy. Il a immédiatement précisé qu'il ne s'agissait "pas d'un super commissaire". "Mais la présidence de l'Eurogroupe est une fonction qui doit évoluer", a-t-il poursuivi. L'Eurogroupe est la réunion des ministres des Finances des 17 pays de la zone euro. Le président de l'Eurogroupe est actuellement Jean-Claude Juncker. Pierrre Moscovici a par ailleurs appelé de ses voeux la constitution au sein du Parlement européen d'un "comité des membres élus par les citoyens de la zone euro (...) pour "jouer un véritable rôle de co-législateur dans la désignation de la politique économique de la zone euro, en contrepoint en quelque sorte de l'Eurogroupe". Il a immédiatement précisé qu'il n'envisageait pas la création d'un "Parlement de la zone euro".

Le modèle actuel fonctionne mal

"Le modèle actuel fonctionne mal, il n'est plus adapté, nos citoyens ne le comprennent pas, il s'éloigne trop des mécanismes de contrôle nationaux", a regretté Pierre Moscovici, en insistant pour "le renforcement du contrôle démocratique des décisions prises pour la zone euro".

A propos de la création d'un budget propre à la zone euro, qu'il avait déjà défendue, il a rappelé que celui-ci serait distinct de celui des 27 pays membres de l'Union européenne. Le ministre français a souhaité qu'il puisse "financer des actions dans les domaines clés de la protection sociale et de la compétitivité, comme un socle d'indemnisation chômage en zone euro, par exemple". Il a également proposé l'instauration de l'"émission de dette en commun, éventuellement adossée à cette capacité budgétaire".

Si ces mécanismes sont mis en place dans la zone euro, il faudrait alors "s'assurer de leur bon fonctionnement par des disciplines plus strictes, par exemple dans le champ budgétaire, suffisantes pour justifier une émission de dette en commun ou en prenant des engagements plus liants, contractuels, sur nos politiques économiques". "Nous avons besoin de plus de solidarité pour réduire l'hétérogénéité dans la zone euro", a-t-il ajouté, demandant des "instances", des "procédures" qui "reflètent ce niveau de solidarité accru".

Un défaut d'Europe

Pour lui, "la crise européenne c'est d'abord et avant tout une crise d'intégration, ce n'est pas la crise. Ce n'est pas la crise d'un excès d'Europe, ça je le dis à tous ceux qui rêvent d'une sortie, d'un affaiblissement". "C'est une crise d'un défaut d'Europe", a-t-il estimé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2012 à 3:21 :
Il veut un super ministre de l'Euro?
Qu'il commence par démissionner, ce vendu.
a écrit le 30/11/2012 à 22:07 :
Moscovici veut un vrai ministre de la zone euro....
Ben alors, un vrai ministe, bah alors ça peut pas lui .
a écrit le 30/11/2012 à 22:06 :
C'est tout le fonctionnemet de l'UE et de la zone euro qu'il faut revoir et cela commence par une remise à plat totale; comment l'UE peut-elle fonctionner avec des états aussi divers qui ne jouent pas le jeu? la zone euro devrait se recentrer sur elle même et faire le saut poltique en laissant les autres vivrennt leurs vies.....
a écrit le 30/11/2012 à 21:18 :
Moscovici me semble bien placé pour ce poste... Car ,en matière d'insipidité, on ne fait guère mieux .C'est tout ce qu'il faut pour continuer l'Europe telle qu'elle est!...
a écrit le 30/11/2012 à 18:07 :
Si au moins le futur ministre européen pouvez lui dire de se taire, se serait déjà une grande avancée !
a écrit le 30/11/2012 à 17:52 :
Ils (le gouvernement) commencent à avoir peur.... de la réaction/révolte future des Français....
Lire "L"Europe, la mise en place d'une dictature" : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/europe-dictature
a écrit le 30/11/2012 à 16:55 :
"Circus Politicus" de Christophe Deloire et Christophe Dubois, éditions Albin Michel.

Résumé:

Mesure-t-on les conséquences du Putsch qui a été commis à notre insu, contre la démocratie ?
Après l'immense succès de Sexus Politicus, Christophe Deloire et Christophe Dubois s'attaquent au théâtre d'ombres qu est devenue la politique française.
Désormais, celle-ci est dominée par la scène européenne mais aussi par des réseaux aussi invisibles que puissants.
S'appuyant sur des documents secrets et des archives inédites, les auteurs dévoilent les coulisses à la fois édifiantes et surprenantes de notre Circus Politicus, sur fond de crises gouvernementales et de chaos européen.
Une enquête percutante qui démontre que le système politique de l'Europe est entièrement à reconstruire.
A recommander au plus grand nombre,
Réponse de le 30/11/2012 à 21:16 :
@ Europe devoyée ; moi j' aurai employé le terme...vérolé , comment tu expliques que les Us sont inféodés
à Israel qui n' est qu' un tout petit état alors imagine la France....je pense qu' on est vendu corps et bien....
a écrit le 30/11/2012 à 15:14 :
Aprés le président européen fantôme,la soit disante ministre des affaires étrangères( surtout aux intérêts des peuples européens) anglaise qui plus est, c'est à dire europhobe, avec cà, demain ils pourront ouvrir une attraction foraine,venez visiter le train de la gabegie et du jeter d' argent par les fenêtres.


Réponse de le 30/11/2012 à 16:36 :
+1
Faut ajouter la quartet pour la palestine dont on mesure chaque jour l'efficacité.
On a déjà eu la course à l'échalotte des présidents pour proposer l'entrée de tel ou tel pays dans l'union européenne maintenant nous avons maintenant la version ministérielle par la création de poste pour telle ou telle fonction (finance, europe etc). Après le pantouflage des énarques dans les entreprises voila le pantouflage ministériel européen
a écrit le 30/11/2012 à 15:10 :
moi je propose une commission de l'euro pour appuyer ce nouveau ministre. On y mettra 3000 de nos copains, avec force secrétaires et voitures de fonction, salaires de 10 000 euro par mois, et dans 10 ans, ils nous pondrons un rapport comme quoi cela ne marche pas.
a écrit le 30/11/2012 à 15:04 :
Qu'est qu'on attend pour avoir un vrai débat et un référundum sur le maintien dans la zone l'euro et l'europe AVEC DES QUESTIONS CLAIRES POSEES AUX FRANCAIS. Marre de la pensée unique et de ces experts (en tromperie) qui nous disent tous la même chose dans les grandes chaines tv. Qu'attendez-vous ? Que le sang coule ?
Réponse de le 30/11/2012 à 16:57 :
Allez regarder cet excellent cours d'histoire de 1945 à ajujourd'hui
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
a écrit le 30/11/2012 à 14:55 :
Quand supprimera t on toutes ces couches de responsables dont l'utilité m'échappe et qui nous coutent certainement très cher: Europe, état, conseils régional et général, mairies et maintenant communauté d'agglomérations !
a écrit le 30/11/2012 à 14:49 :
Il vaut mieux effectivement avoir un vrai ministre des finances européen, chargé de rendre des comptes, que des agents du système bancaire mondialiste ou pire des agents la solde des USA qui veillent à ce que l'Euro disparaisse pour sauver le dollar.
Réponse de le 30/11/2012 à 15:13 :
svp c'est qui les agents à la solde des usa ??? où est le gain pour les usa que l'euro disparaisse ??? c'est qui les agents du système bancaire mondialiste ?? un ministre n'est pas un élu, comment peut-il rendre des comptes ??? 4 bétises par phrase....
Réponse de le 30/11/2012 à 18:03 :
Pour une fois je suis d'accord avec John, je vais prendre rdv chez le médecin je pense...
a écrit le 30/11/2012 à 14:47 :
il faut surtout un ministre des finances en France qui soit libre de ses choix et non un ministre francais soumis aux ordres de bruxelles et des agences de notations. il faut sortir de la zone euro et recuperer notre souveraineté monnetaire et commerciale sinon nous serons toujours en crise comme c'est le cas non pas seulement depuis 2008 mais depuis au moins 20-30 ans.
a écrit le 30/11/2012 à 14:46 :
Encore un poste couteux qui ne servira à rien. On a un président de l'Union européenne qui fait juste de la figuration mais nous coûte cher (salaire, cabinet, service du protocole).
a écrit le 30/11/2012 à 14:43 :
C'est quoi c'te bins ?
a écrit le 30/11/2012 à 14:27 :
on aurait déja un vrai président !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 30/11/2012 à 14:26 :
ou nom en fr
a écrit le 30/11/2012 à 14:23 :
Un ministre en France chargé de l'Europe et de la zone euro. Avant de préconiser une réorganisation au niveau européen, Moscov ferait bien de l'expérimenter en France.
Bien sûr le ministre français chargé de toutes les relations de la France avec l'Europe ne serait pas un ministre supplémentaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :