Ces Commissions, Conseils et autres Hautes autorités qui pourraient (enfin) disparaître

 |   |  620  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Yannick Moreau, ancienne présidente du Conseil d'orientation des retraites, a remis le 5 décembre au Premier ministre un rapport commandé sur la création du "Commissariat général à la stratégie et à la prospective". Une sorte de retour du Commissariat général au Plan, cher au général de Gaulle. Mais pour ne pas ajouter un nouveau "machin" administratif, le rapport recommande la suppression de plusieurs autres organismes (comme le Conseil d'analyse de la société ou le Comité de pilotage des retraites)...


Beaucoup l'ont suggéré... quasiment personne ne l'a fait. Cette fois, il y a un bon espoir de voir enfin diminuer le nombre de Commissions, Conseils et Hautes Autorités en tout genre. Autant d'organismes qui pullulent dans le paysage administratif français et qui, parfois, doublonnent ou se marchent sur les pieds. Or, Yannick Moreau, notamment ancienne présidente du Conseil d'orientation des retraites (COR), a remis le 5 décembre au Premier ministre son rapport sur la création du « Commissariat général à la stratégie et à la prospective » (CGSP), directement rattaché au Premier ministre. Une sorte de Commissariat au Plan des temps modernes. Le rapport souligne les faiblesses du dispositif actuel en matière de stratégie et de prospective : multiplication d'organismes -dont le rôle utile n'est certes pas systématiquement contesté-, insuffisance de leur mise en réseau, ne permettant pas une mise en cohérence des différents travaux.
Le rapport confirme ainsi l'absence d'un lieu structuré de réflexion transversale, qui serait un instrument au service des pouvoirs publics pour préparer la prise de décision et redonnerait toute leur place à des méthodes de travail privilégiant la concertation avec les partenaires sociaux et les acteurs publics et privés. Le rapport propose de combler ce manque et donc de créer un « commissariat général à la stratégie et à la prospective » qui aurait un rôle important auprès du gouvernement.

Fusion ou suppression de plusieurs organismes

Mais pour ne pas créer un énième « machin » supplémentaire, comme disait le général de Gaulle, ce nouvel organisme, le groupe piloté par Yannick Moreau préconise de supprimer ou de réformer certains conseils existants. Ainsi, d'abord, le rapport prône le maintien de trois organismes compétents sur les questions d'emploi (le Conseil d'orientation pour l'emploi), les retraites (le COR) et économique (Le Conseil d'analyse économique) qui vient d'ailleurs d'être profondément remanié. Mais le nouveau CGSP devrait « jouer à leur égard un rôle de tête de réseau ». De même, le rapport préconise de faire entrer dans l'orbite du futur CGSP trois autres organismes, jusqu'ici non rattachés au Premier ministre : le Haut Conseil du financement de la protection sociale, le Haut Conseil pour l'avenir de l'assurance maladie et la Conférence nationale de l'industrie.
Pour d'autres organismes, le rapport Moreau propose des réformes nettement plus drastiques. Ainsi, il préconise purement et simplement la suppression du Conseil d'analyse de la société (dont l'ancien ministre Luc Ferry était le président) « créé en 2004 et qui n'a pas trouvé sa place ». Il en va de même pour le Comité de pilotage des régimes de retraite, créé en 2010 et qui « fait redondance avec le Conseil d'Orientation des retraites" (COR). Il conviendrait aussi « d'officialiser » la disparition (déjà effective dans les faits) du Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC), longtemps présidé par Jacques Delors. Quant au Haut Conseil à l'intégration, sa composition, ses missions et son organisations « doivent être repensées ».


Faire le tri dans les organismes consultatifs

Autre proposition choc qui va faire mal dans les milieux patronaux et syndicaux: le rapport prône un grand coup de balai parmi les organismes de consultation et de concertation dans le secteur du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle. Il conviendrait de distinguer ceux qui ont une vraie mission de travail concerté et ceux qui sont purement consultatifs (comme le Conseil national de l'Emploi). Il s'agirait de privilégier la concertation. Si les conclusions de ce rapports sont suivies d'effet, il s'agira d'un sacré coup de pied dans la fourmilière.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2012 à 22:17 :
le pire est qu'ils pompent toute la richesse produite par le privé qu'en plus ils critiquent, pour nous donner des service sen régression permanente. les suédois dépensent beaucoup moins et ont des prestations sociales supérieures. un gâchis incommensurable, le domaine politique et public est le cancer de la france, on se saigne pour le financer
a écrit le 07/12/2012 à 22:13 :
commencer par supprimer les caisses noires des députés et sénateurs, gains 150 millons d'e par an, récupérer le 1,5 millards que se sont mis à gauche les sénateurs pour améliorer leur retraite, supprimer les 5 milliards donnés aux syndicats (qui ne font que de la politique), et supprimer tous ces organismes inutiles qui ne servent qu'à donner un salaire supplémentaire aux copains. On a déjà une armée de fonctionnaire pour les missions normales qu'on peut réduire de 30%, pas besoin des couches en doublons. des gains colossaux pour financer la croissance, mais rien ne bouge au pays des planqués
a écrit le 07/12/2012 à 22:06 :
un rapport de plus sans doute très pertinent, mais qui n'engage que les rédacteurs, les politiques ont la capacité antidémocratique de s?asseoir sur tous ces rapports, cour des comptes, études ocde...parce qu'ils n'ont aucune obligation de résultats, parce qu'il n'y a aucun contre pouvoir citoyen, parce que leur paye est indépendante de l'évolution de la dette, du chomage, du déficit, comme dans toute la fonction publique d'où ils viennent. Il faut faire comme en suède, supprimer la fonction publique et sous traiter les missions, quand la mission est finie, il n'y a plus de dépense, et non les 1600 missions théodules qui n'ont plus aucune justification.
a écrit le 07/12/2012 à 13:43 :
Enfin, un début d'économies !!!
Réponse de le 06/10/2014 à 17:33 :
Autrefois, le dicton disait: "qui paye ses dettes s'enrichit"
Par quel chemin etrange et discutable, le secteur politico-financier est-il arrivé à transformer cette vérité comptable en "qui s'endette s'enrichit" ?
a écrit le 07/12/2012 à 11:06 :
La France le pays aux 300 fromages (au moins) ... de la République !!!
a écrit le 07/12/2012 à 6:43 :
Ne pas oublier les postes inutiles style ambassadeur des pingouins ( Rocard) ou le dernier envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète et y en a des paquets
a écrit le 06/12/2012 à 18:37 :
La gangrène de la France, les colonies de pantouflards grassement payés a ne rien faire. Ca commence a sentir bon la revolution dans ce pays !
Réponse de le 06/12/2012 à 18:49 :
ça vous va bien de cracher dans la soupe!mais qui réclame toujours plus de services?et bien sur gratuits si possible.
Réponse de le 06/12/2012 à 19:33 :
Pas moi, je ne reclame pas de rond points qui pullulent tous les kilometres, meme en rase campagne (pratique pour financer discretement les amis entrepreneurs des politiciens) ...... Dans ma commune de 50.000 habitants, la ville compte 3 bibiliotheques municipales (dont une ouverte en 2011), 2 piscines (2009), 1 boulodrome en construction, 1 centre des congres en construction et je passe sur les terrains de foot construits pour satisfaire certaines communautes qui refusent de jouer sur le meme terrain.... Impots locaux = +15% cette année .... On paie meme une taxe d'habitation pour notre garage de 8m carres. C'est cela la France du PS, dilapider comme Louis 14.... Au conseil general, le matin quand le postier arrive, ils sont 8 fonctionnaires a l'aider pour decharger 2 caisses ... 2 qui aident le postier et 6 qui regardent et font semblant.
Réponse de le 07/12/2012 à 7:18 :
@ou suis je : Quelle mauvaise foi !!!
Réponse de le 07/12/2012 à 11:48 :
@ou suis je:cessez de vous plaindre!demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays et pour un monde plus pur
a écrit le 06/12/2012 à 18:05 :
N'y a-t-il pas déjà assez de fonctionnaires (y compris des compétents, si si çà existe, et je précise que je ne suis pas de la corporation) pour faire le travail ?
a écrit le 06/12/2012 à 17:56 :
Il ne suffit pas de mettre la poussière sous le tapis mais un grand coup de balais au niveau de l'état, administrations publiques et fonctionnaires !
a écrit le 06/12/2012 à 17:25 :
il y en aurait 1200 qui coutent plus de 50 milliards par an ! elles sont pas prêtes à disparaitre ; le gouvernement en crée de nouvelles à tour de bras ! des qu'une question se pose ,on crée une commission ! ça fait des gros postes pour des petits amis qui pantouflent à 200 000? par an ! porquoi nos gouvernants sont incapables de décider tout seul , avec tous les conseillers , sans creer en plus des commissions! seraient ils incapables de décider eux mêmes ! c'est eux qui ont été élus !
Réponse de le 06/12/2012 à 20:44 :
Qu'elle sont vos sources svp ? Le montant ne me paraît pas réaliste.
a écrit le 06/12/2012 à 17:21 :
et la prime de chauffage de nos chers sénateurs ,quelle raison d'être !!! quasi 5000 euros par tête!!!!!!
Réponse de le 06/12/2012 à 18:44 :
cette prime s'applique a tous les employés du sénat.ils en ont vraiment besoin ,un chauffeur ne fait que du 6000 euros par mois hors primes diverses.
a écrit le 06/12/2012 à 16:29 :
faut-il enfin y croire,? que de gens payés avec nos impots!!a quoi servent-ils,si ce n'est que des planques dorées et dont on ne voit jamais le fruit de leur travai!!
Réponse de le 06/12/2012 à 21:16 :
Une bonne partie de leurs contribution est disponible ur le web.
a écrit le 06/12/2012 à 16:26 :
La France « crève » de toutes ces institutions de conseils, d?audits, de communication, de formation professionnelle bidon qui ne sont que le résultat d?une société stérile basée sur les services. Les attributions de ces marchés sont liées au copinage de l?énarchie pour recycler tous ces étudiants en sciences sociales qui nous ont fait décrocher par rapport aux allemands plus pragmatiques et plus transparents sur leur secteur public.
Réponse de le 06/12/2012 à 16:39 :
bien dit!! et le copinage c'est ce qui pourri nos institutions,lorsque l'on désire se débarasser d'un probléme a résoudre,eh bien on crée une commission,c'est identique pour nos entreprises,on discute,on parle,place aux beaux parleurs,pendant ce temps là l'Allemagne avance!!
a écrit le 06/12/2012 à 15:38 :
a si, j'allais oublier supprimer les DÉPARTEMENTS 2 communes sur 3(40pour cent des communes européennes sont Françaises ) cela déjà assainira de 1200 MDS peut être un peu plus et évincera tous ces incapables!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 06/12/2012 à 20:41 :
1200 milliards ? Est vous sûrs de vos chiffres ? Pour info le PIB n'est que de 2000 milliards.
a écrit le 06/12/2012 à 15:30 :
Et aussi, un grand coup de pied dans le tres cher "reseau territorial" (ici un tres bon dossier de Challenges.fr http://www.challenges.fr/france/20121031.CHA2632/budget-de-l-etat-le-grand-gaspillage-des-collectivites-locales.html )
a écrit le 06/12/2012 à 15:26 :
CHEZ NOUS il y a un chef qui veut la BPI pour compenser ses dépenses OU ses trous) un conseil régional décrit dans ABSOLUMENT DEBORDEE par ZOE Sheppard une fable qui sera bientôt au cinéma: nous prendrions des acteurs au TOPS a bientôt !!!!!
a écrit le 06/12/2012 à 14:19 :
Je n en crois rien ,surtout avec l énarque Hollande,chantre de l immobilisme
Des tonnes de rapport sont produits qui ne sont jamais suivis des faits
La vision adiministrative du pays l'emporte toujours
Réponse de le 06/12/2012 à 14:45 :
Que faire des milliers de fonction pourvues par les commissions??
Ne va-t-on pas gonfler le chiffre du chomage????
Avec le Président Sarkozy,il y avait 300 commissions env au départ,en fin de mandat 700!!!!
Nous sommes 23 éme pays dans l'ordre de la corruption,pourquoi arreter???
a écrit le 06/12/2012 à 14:07 :
Il faut continuer dans cette direction. Si le gouvernement veut revenir au niveau de l'État Allemand qui ne prélève que 56 % de sa richesse nationale sur son PIB, il faudrait économiser 200 Milliards d'euros sur 5 ans et pas 50 comme le prévoit le gouvernement.L?état Français prélève 66 % de la richesse nationale ce qui est la cause de nos difficultés actuelles. Sans compter 690 milliards de prestations sociales distribuées sur un budget public annuel de 1100.Il ne reste rien pour financer l'économie du futur.
Réponse de le 06/12/2012 à 14:43 :
Que comptez-vs ds les 66% de la richesse nationale, moi j'ai vu aussi des chiffres de l'ordre de 57-58% pr ces prélèvements, on n'arrive plus à suivre; il serait bon d'avoir les vrais chiffres conaiissez vs une source fiable à 100% et présentée de façon claire
Réponse de le 06/12/2012 à 15:57 :
@enfin
Vous avez raison dans le principe mais vos chiffres sont farfelus. Pour 2011, la dépense publique totale en % du PIB s'élevait à 45% pour l'Allemagne, 56% pour la France (OCDE), soit une différence très substantielle de 11 points de PIB.




a écrit le 06/12/2012 à 13:56 :
Oui, enfin! Tous ces "machins" stériles et improductifs supprimés, cela permettrait de dégager le temps des fonctionnaires concernés pour les orienter sur des missions réellement opérationnelles, pour contribuer à l'amélioration de notre PIB.

Espérons juste que ce gouvernement ai le courage d'affonter certains corporatisme pour privilégier l'intérêt collectif.

S'il le fait, ce sera une quasi révolution dans ce pays paralysé par ces intérêts sectoriels et corporatistes...
Réponse de le 06/12/2012 à 14:14 :
Le problème c'est que ces "machins" qui en servent pas vraiment à grand chose sont d'excellentes planques pour de nombreux élus ou hauts fonctionnaires....
Mais oui, un grand coup de balais s'impose.
Réponse de le 06/12/2012 à 16:00 :
Il y a un problème dans votre raisonnement, c'est l'idée que des fonctionnaires puissent "contribuer à l'amélioration de notre PIB", alors que les fonctionnaires et assimilés représentent déjà 1 actif sur 4.

La meilleure façon dont les fonctionnaires pourraient contribuer à améliorer le PIB, c'est d'en diminuer drastiquement le nombre, afin de libérer des ressources pour le secteur privé.
Réponse de le 06/12/2012 à 16:13 :
le PIB n'est pas un indicateur de production de richesse, c'est un très mauvais indicateur calculé en grande partie sur les dépenses ... donc les fonctionnaires sont de très gros contributeurs du PIB. Le jour où l'état arrêtera de gaspiller, le PIB s'effondrera ... catastrophe :-)
Réponse de le 06/12/2012 à 16:44 :
En réponse à Bruno.
Faux. Contrairement à l'idée généralement répandu que les fonctionnaires sont 100% improductifs, ils peuvent contribuer à l'amélioration des performances du pays, à condition qu'on leur en offre l'opportunité. Par exemple, les conseils que peuvent dispenser les fonctionnaires de Bercy peuvent contribuer à optimiser les contraintes fiscales des entreprises: expérience vécu lorsque j'étais à mon compte: En effet, ils m'ont fait à la fois économiser des IS, mais ont également contribuer à améliorer ma trésorerie par quelques infos concernant entre autres choses mes déclarations de TVA. Alors, sortons des clichés et offrons l'opportunité à chacun de prouver ses capacités à contribuer à l'amélioration de la situation...
Réponse de le 06/12/2012 à 17:37 :
@carpatrick : lorsqu'il a fallu cree le BPI, on est alle cherche .... la banque Lazard. LOL. vous soutenez la richesse creee par la consommation (dette) ... c'est une aberration au vu de la dette de la France.
a écrit le 06/12/2012 à 13:51 :
La Tribune aurait une tentation suicidaire en publiant ce genre d'article ...?? le dernier "truc" en date s'appelle "envoye special pour la planete". Ce GI Joe francais ne sera pas "remunere" nous dit on (mais tous ses frais seront pris en charge par les contribuables).
Réponse de le 06/12/2012 à 15:34 :
y aura-t-il une commission pour évaluer les résultats de super-dupont ?
a écrit le 06/12/2012 à 13:39 :
Aucune autorité, commission ou autre machin ne devrait être créé ad vitam eternam, mais devrait voir sa mission définie dans le temps, à charge pour le gouvernement en place de la faire perdurer 3/5 ans de plus si cela se justifie. cela permettrait beaucoup d'économie, car personne actuellement n'a le courage de couper ces machins.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:59 :
J'ajouterai que le statut de fonctionnaire doit etre comme a la Legion (1er contrat : 5 ans, ensuite cela depend des resultats ...)
Réponse de le 06/12/2012 à 14:18 :
D'accord avec les 2 propositions
Réponse de le 06/12/2012 à 15:58 :
@Bernier: Du calme: les fonctionnaires sont au service de tous ces machins créés par tous les gouvernements successifs; attaquons les Gouvernements et SURTOUT les Parlements qui ne font pas leur travail de contrôle. Il est vrai que quand ils sont plus désignés qu'élus...
Réponse de le 06/12/2012 à 16:07 :
@henry : je ne suis pas contre les fonctionnaires. Ils sont juste trop nombreux ... et on sait pourquoi. Il faut etre utile a la societe ... pas de vivre au crochet de la societe. difference.
Réponse de le 06/12/2012 à 18:46 :
entièrement d'accord ,réunissons nous en commission pour voir comment on peut accélérer les choses
Réponse de le 06/12/2012 à 19:39 :
@Bernier: il faut faire aussi la distinction entre fonctionnaires d'ETAT et de Collectivités locales qui n'ont pas le même statut.
Réponse de le 06/12/2012 à 21:02 :
Et la fonction publique hospitalière troisième et dernière catégorie...
a écrit le 06/12/2012 à 13:05 :
Là je crois que c'est la grosse commission.
a écrit le 06/12/2012 à 13:04 :
Je pense qu'il faut faire une commission pour étudier tout cela.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:23 :
il faudra d'abord que cette commission nomme des groupes de travail :-)
Réponse de le 06/12/2012 à 14:50 :
Je pense qu'il faut une haute autorite pour controler le tout et s'assurer que les decisions de la commission sont suivies :-)
a écrit le 06/12/2012 à 13:01 :
enfin ! et il y a beaucoup d'autres choses a supprimer mais c'est un bon début
Réponse de le 06/12/2012 à 13:22 :
quel début? pour l'instant il n'y a rien de nouveau et c'est la 101ème fois que l'on nous annonce un changement
a écrit le 06/12/2012 à 12:59 :
On verra ça à la St Glinglin comme on dit en Bretagne! Avec tous ces copains-coquins on n'en verra jamais la fin!
a écrit le 06/12/2012 à 12:54 :
On va quand même pas virer des milliers de hauts fonctionnaires payés à faire des réunions qui servent à rien c'est grave la quand même très grave.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:14 :
Il semble toutefois que les hauts fonctionnaires travaillent énormément à promouvoir leur propre carrière dans son évolution et notamment pour ce qui concerne les augmentations, les gratifications de toutes sortes, les remboursements de frais qui sont énormes et illimités.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:23 :
on va pas les virer, on les mettra dans d'autres commissions
Réponse de le 06/12/2012 à 16:25 :
CEST GRAVE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :