Les salaires des professeurs bientôt revalorisés ?

 |   |  220  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : c Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale a ouvert la porte à une revalorisation de salaire des enseignants qui serait évoquée de façon indirecte lors des négociations sur le métier d'enseignant qu'il compte mener en janvier 2013.

Une rémunération en hausse? Voilà de quoi attirer encore davantage de candidats vers la profession d'enseignant. En plein lancement de sa campagne de recrutement des professeurs, ce lundi, Vincent Peillon a indiqué qu'il souhaitait voir leurs salaires augmenter.

"Est-ce qu'il faut revaloriser les professeurs français, je réponds oui", a affirmé le ministre de l'Education nationale sur BFM. Il s'est également dit "prêt à partir de janvier 2013 à ouvrir la grande négociation qu'il n'y a jamais eu (...) sur les contenus, les carrières, le temps de travail et la question d'une revalorisation". Toutefois, a-t-il nuancé, la question ne portera pas directement sur le salaire, mais sur le "métier" de professeur. La "question salariale" n'en serait qu'une "conséquence".

"Contexte budgétaire"

Vincent Peillon avait déjà fait état, avant la rentrée de septembre, de son désir de voir ces rémunérations augmenter. Une éventualité alors repoussée à un horizon lointain en raison du "contexte budgétaire" .

Pour mémoire, les enseignants sont rémunérés en fonction de leur grade. Actuellement, les salaires s'échelonnent entre 2.000 euros bruts par mois pour les professeurs stagiaires à 3.626 euros mensuels (chiffre brut), au bout de 30 ans de carrière. Il existe en outre des indemnités, par exemple pour les enseignants qui ont également professeurs principaux.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2013 à 18:45 :
Étant également enseignant, ce qui est anormal ce n'est pas le salaire des professeurs certifiés, payés précisément 1 615.97 ? en début de carrière, source officielle site juridique, ici : http://www.juristique.org/?p=2362 mais la différence avec les agrégés payés en début de carrière 2 018.81 ?, source : http://www.juristique.org/?p=2368.

Et ce pour un même travail, ah non, ce n'est pas vrais, les agrégés travaillent moins que les certifiés. Allez savoir pourquoi :(

Une des aberrations des grilles de salaires de la fonction publique.
Réponse de le 19/09/2013 à 13:51 :
Pauvre Paul!

Un contractuel peut dire exactement la même chose concernant votre traitement.

a écrit le 16/02/2013 à 13:10 :
Certains commentaire me révoltent ! Je suis professeur des écoles depuis 4 ans, je gagne un salaire net de 1700 euros. Je suis propriétaire d'une petite maison de 80m2, avec travaux, que je dois rembourser de 500 euros par mois. A la banque, mon banquier m'a avoué, très gêner, qu'avec mon salaire, je ne pouvais pas emprunter plus de 85000 euros (que puis-je acheter avec une somme pareille ? Merci papa maman). Je ne parviens à rien mettre de côté en fin de mois parce qu'entre le crédit, l'essence, les impôts, les charges, les assurances, la mutuelle et la nourriture, mon salaire y passe. Mon taux officiel horaire est de 24 heures par semaine (sans compter les réunions annexes). Mon taux horaire officieux est de 40 heures par semaine, soit 16 heures supplémentaires que je ne peux réclamer à personne ni en salaire ni en RTT. Les horaires de mon école sont les suivantes : 8h40-11h40/13h40-16h40. J'arrive le matin à 8 heures pour préparer la classe, je repars le soir aux alentours de 17h40. Je rentre chez moi et je dois jongler entre vie de famille, tenue de la maison et préparation de classe (une bonne heure par soir). Le mercredi et le week-end, c'est le même programme qu'en soirée : jongler entre mes préparations de classe et ma vie personnelle. Les vacances sont pareilles : 70% de temps pour ma famille, 30% de travail. Qui peut s'en vanter ? Aucun avantage financier : je n'ai droit à aucune aide de la CAF, pas de CE, mes vacances tombant sur les périodes scolaires, les prix sont trop chers pour me permettre de partir et de toutes façons, je n'ai pas d'argent de côté pour ça. Je ne dis pas être malheureuse, il y a des gens dans une situation bien plus précaire et difficile que la mienne, mais cela me fatigue d'entendre, quand j'annonce mon métier, les remarques habituelles "Les vacances, les horaires, la sécurité de l'emploi..." Il n'y aurait que moi, j'aurais moins de vacances et plus de salaire. Nous avons deux mois de vacances l'été. Mais chers parents, seriez-vous prêts à accepter la suppression de ces deux mois pour deux semaines, kit à voir vos propres vacances tronquées et calquées sur ces deux semaines ? J'en doute.
a écrit le 23/01/2013 à 20:10 :
1.- Je fais ce métier par choix et par plaisir. Je travaille environ 50 heures par semaine. Quand une personne me dit que j'ai beaucoup de vacances , je répondais autrefois que j'avais 4 mois et demi de congé et puis l'an dernier , j'ai compté toutes mes heures et j'ai découvert que - travaillant 50 heures par semaine- finalement j'ai comme beaucoup 5 semaines de congé.
2.- Mon métier est fatigant: je suis tout le temps sur le qui vive, je n'ai pas une minute pour souffler pendant les 6 heures de cours quotidien que j'assure.
3.- Je gagne 2 375 ?. net au bout de 30 ans de métier. En moyenne , les enseignants européens touchent 300 euros de plus par mois. Ma fille qui a le même niveau d'étude que moi (Master 2) et 24 ans touche 2 500 ?. Elle a droit à une prime qui correspond à un mois de salaire et touche un treizième mois. Son C.E lui permet de bénéficier de chèque lire pour 300 ?, des chèques vacances, si elle est malade sa société ne lui compte aucun jour de carence. Son emploi du temps est flexible, elle peut travailler 5 heures par jour jusqu'à 11 heures et récupère en R.T.T. . Évidemment ,elle part en vacances quand c'est moins cher, en dehors des zones scolaires.
4.- Je n'ai aucune prime, aucun comité d'entreprise, pas de chèque déjeuner, pas de possibilité de faire des heures supplémentaires rémunérées et d'ailleurs, quittant l'école tous les soirs vers 19H30, je me demande quand je pourrais les faire.
5.- Les études PISA montrent que les élèves français sont dans la moyenne des autres pays de l'OCDE. La Finlande en tête de classement depuis une vingtaine d'année a réussi cela ( auparavant elle se situait comme la France) en recrutant ses enseignants au niveau du baccalauréat, puis en les formant à Master 2 en incluant des modules pour apprendre à gérer l?hétérogénéité d'une classe.
6.- Enseignante en CE 2 , j'ai des élèves qui ne sont pas lecteurs, d'autres lecteurs débutants , et enfin de bons lecteurs. Je fais comme je peux pour aider tout ce petit monde à progresser: je me bats avec une maman pour qu'elle fasse faire un contrôle auditif, j'essaie d'encourager une autre à mettre régulièrement sa fille à l'école, je distribue des vêtements chauds qui appartenaient à mes enfants à des élèves qui viennent en ballerine dans la neige, etc...
7.- Je vais devoir travailler jusqu'à l'âge de 62 ans à condition qu'on n'augmente pas la durée de cotisation à 45 années. Je me demande comment je vais faire.
8.- Enfin je suis directrice d'école: responsable de tout, mais chef de rien.
9.- j'aime mon métier, mais je suis lasse de lire tout et n'importe quoi. Quand je vais chez mon garagiste porter ma voiture ( qui a 15 ans) je ne lui dit pas comment faire . Sous prétexte que tout le monde ou presque a des enfants tout le monde se croit autorisé à parler de mon métier et s'imagine tout connaître. C'est vraiment lassant.
a écrit le 22/01/2013 à 19:55 :
Sans être désagréable... les instits ne travaillent que 24hrs/semaine....et non pas de devoirs à corriger car enfants 3 à 4ans... faut pas mentir non plus...
Réponse de le 23/01/2013 à 19:10 :
Où avez vous vu que les instits ne travaillaient que 24 heures par semaine ? et même s'ils travaillent en maternelle, sachez qu'ils ont des préparations et des corrections (même si celles-ci ne sont pas comparables avec une dissertation de première).
Par ailleurs, ils sont peut-être les seuls à maintenir un certain niveau d'orthographe !
Réponse de le 18/02/2013 à 21:36 :
cher fautpasabuser
croire qu'on peut tenir une classe, essayer d'apprendre quelque chose à des enfants de maternelle sans preparation ni reflexion au prelalble, c'est vraimment une utopie! je pense que voudevriez faire un tour à l'ecole devant une classe de 30 enfants, les piles de dossiers et tout ce qu'on a preparer.....
a écrit le 20/12/2012 à 21:14 :
Puis-je me permettre de répondre aux nombreux commentaires, dont certains me défrisent un tant soit peu... D'une part, il est vrai que les profs sont payés sur 10 mois. Certains disent qu'ils ont 3 mois et demi de vacances par an. Vrai, mais nuancé du fait que si un prof veut travailler pendant ces laps de temps (aux heures ouvrables, car les soirées des enseignants sont très souvent dédiées aux recherches, préparations et corrections....), IL N'EN A PAS LE DROIT!!! C'est assimilable à du travail au noir, alors qu'il n'est pas rémunéré pendant 2 mois. Autre point, la pénibilité du métier: j'ai eu la chance d'essayer plusieurs autres métiers. Certains physiques (déménageur, c'est pas de tout repos) et certains moins. Mais je n'ai jamais, à ces occasions, ramené de travail à la maison (j'ai du mal à imaginer un équarisseur ramener une vache chez lui pour avancer son travail !!!). Et j'étais en vacance tous les soirs. A l'inverse, lorsqu'un enseignant rentre chez lui, il garde très souvent une partie de son cerveau en activité afin de satisfaire son auditoire exigeant. Et de ce fait, N'EST PAS AU REPOS !!! Donc, à ceux qui n'ont jamais enseigné: ESSAYEZ DONC !!! Car ceux qui sont passés par cette voie , même temporairement, ne critiquent que très rarement le métier. Edifiant, non?
Bonne fin du monde à tous !
Réponse de le 26/06/2013 à 21:55 :
Devient entrepreneur et tu comprendra qu'être prof c'est cool à côté !
a écrit le 12/12/2012 à 22:53 :
pourquoi toujours comparer les profs au métier pénible.
dans le privé, il y a un tas de bonne place.
mon directeur de banque, la secrétaire à ma mutuelle, les vendeurs chez Renault, n'ont pas non plus des métiers très pénibles, ils ont généralement de bons CE, un 13em mois, des RTT, des salaires correctes.
je ne suis pas sur qu'un conseiller financier au 35h ne gagne pas beaucoup plus qu'un prof.

alors comparons ce qui est comparable.

a écrit le 11/12/2012 à 7:46 :
Tout a fait d'accord. Ramené aux heures de travail effectives, le salaire est très convenable. Si l'on veut recruter davantage cela passe surtout par une reconnaissance de l'autorité professorale. Les étudiants ne se précipitent plus vers ce métier en raison de la peur qu'elle inspire. Les élèves sont de plus en plus insolents voir agressifs envers eux et les parents les soutiennent, quand ils ne sont pas plus virulents. Ce n'est pas le privé qui les attire plus car avec les diplômes dévalués de la fac ils ne gagneront de toute façon pas plus (quand ils arrivent à décrocher un emploi).
a écrit le 10/12/2012 à 19:44 :
et les autres fonctionnaires , ils disent quoi , gendarmes , militaires , pompiers , etc , attention mr peillon faudrait pas abuser de la gentillesse et naiveté des francais
@ la tribune faire suivre , merci
Réponse de le 06/02/2013 à 21:24 :
Les oubliés ? Faudrait pas se foutre de la gueule du monde. Un gardien de la paix en fin de carrière environ 2600 euros, un major 2900 euros, c"est plutot bien payé pour des catégories B (bac) qui étaient encore en catégorie C il y à peu (simple décision politique, du genre maintenant vous etes en B). La différence entre le gardien de la paix et le major, pas grand chose (des examens professionnels). Meme pas besoin d' etre OPJ. En matière de salaires Idem pour les gendarmes qui bénéficient en plus de la gratuité du logement pour NAS, Enfin chez eux il faut quand meme etre OPJ pour progresser. Conclusion? si t'es intelligent, tu arretes au bac et tu deviens flic ou gendarme, sinon tu fais 4 années post bac, tu passes le CAPES et tu deviens prof. En revanche j' attire votre attention sur le métier de douanier, toujours en catégorie C, fin de carrière autour de 2200 euros et pourtant l"agent des douanes peut etre responsable d 'une retenue douanière et d' une procédure douanière, l'équivalent de la garde à vue en police et gendarmerie ou l'OPJ est nécessaire. Pour les risques, tout dépend de l 'endroit ou l'on travaille, je suis bien placé pour en parler. PJ : Désolé pour les accents, le clavier n'est pas mon ami.
a écrit le 10/12/2012 à 19:38 :
on dirait bien une idée à sarko , travailler plus pour un salaire plus
a écrit le 10/12/2012 à 19:07 :
l'ugmentation des traitements ne peut passer que par une baisse du nombre d'enseignants couplée avec une augmentation du temps de travail.


a écrit le 10/12/2012 à 18:35 :
si ce n'est pas un témoignage bidon
bravo pour le coming out.... l'intéressant
ce serait de connaître le tarif horaire ?!!!

si les enseignants se plaignent d'un manque de considération cela c'est uniquement de leur responsabilité
depuis des années .La considération ne va pas de soit ,elle se mérite ....alors??
a écrit le 10/12/2012 à 17:38 :
cela m'etonnerait beaucoup qu'il augmente les profs de maniere sensible. Tout au plus peillon compensera une partie des heures sup "sarkozy". En tout cas on peut s'attendre à quelques tours de passe-passe et c'est bien dommage car si on veut que les profs si souvent critiqués s'investissent plus , il est normal de mieux les considérer financierement.
a écrit le 10/12/2012 à 17:36 :
Le problème ne vient pas de la rémunération qui est correct (certes sans plus), au vu des nombreux avantages dont disposent le corps enseignant et du temps de travail effectif. Les difficultés à recruter viennent plutôt de la baisse de considération dont sont victimes ces derniers. Les parents n'hésitent plus à les invectiver (voir plus) dès lors que Léa ou Théo ont pris un mot dans leur carnet de correspondance pour indiscipline ou une mauvaise note. Ils n'ont plus d'autorité au sein de leur classe et la méritocratie n'existe pas chez eux. Bon ou mauvais, motivé ou branleur, tous auront peu ou prou les mêmes cursus dès lors qu'ils sont syndiqués. Pas très motivant pour celui qui choisit ce métier par vocation mais très tentant pour celui qui veut un CDI à vie, qui ne veut pas trop se fouler et qui de toute façon ne peut rien faire d'autre avec ses diplômes de fac...
a écrit le 10/12/2012 à 17:14 :
A moi, !!!
Ici, François le bien-aimé...
par ici, mon électorat favori, j'espère une reconnaissance de la voix, mieux que dans les sondages ..
car je ne retrouve même plus les 20 % ,qui ont voté pour moi..IL va falloir que cela .. change ...!!!!
a écrit le 10/12/2012 à 16:55 :
En fait, c'est vrai : je bosse 15 h par semaine, sans trop me fouler, parce que de toute façon, que tu sois bon ou mauvais prof il n'y a quasiment pas de promotion dans l'éduc, et ma dernière inspection remonte à 5 ans. Donc j'en fais le minimum; recyclage à tout-va ! même si je pense faire mon travail correctement. Le plus dur, ce sont les corrections de copies, mais bon... C'est vrai que j'ai encore beaucoup de temps libre que je peux consacrer à ma famille ( je ne travaille ni le lundi, ni le vendredi, ni le mercredi après-midi). Je travaille dans un bon lycée, je fais cours sur ce que j'aime. Je gagne 2400 euros comme salaire net ( 2700 brt), je suis propriétaire, on a deux voitures, on se fait plaisir, on part en vacances. Et si le gouvernement veut m'augmenter, je ne vais quand même pas cracher dessus.
Je n'ai plus les scrupules que je pouvais avoir. On m'accuse d'e gauchisme ? Je dirai au contraire que j'ai tout compris au libéralisme : j'ai passé une agrégation, je gagne suffisamment ma vie pour satisfaire mes besoins et j'en profite. Que ceux qui ne sont pas d'accord fassent la même chose !!!

Faut que les profs arrêtent de se laisser emm... !!
Réponse de le 10/12/2012 à 19:20 :
@ j'assume, + 10 000
Réponse de le 10/12/2012 à 20:19 :
@ J'assume
Vous avez en fait tout compris au libéralisme mais rien à la fin du libéralisme!!!! Et l'autosuffisance "je suis agrégé" et tout le monde m'envie en plus d'être totalement faux est globalement affligeant!!!
Réponse de le 10/12/2012 à 20:42 :
Envie d'être fonctionnaire???? Même pas en rêve!!!!! Choisir un métier par souci de sécurité et faire un bon planqué???? On a pas tous les mêmes ambitions pourries qui au final nous font vivre sur le dos des autres. Certains veulent une vie riche, remplie par un métier qui les passionne et se battent pour cela. On leur donnerait la vie de planqué qu'ils n'en voudraient pas!!!!
a écrit le 10/12/2012 à 16:44 :
Justement, moi je me garderais bien de juger vos professions, d'en apprécier les salaires, parce que je ne les connais pas...
Mais peut-être ai-je tort lorsque je ne m'aperçois pas à quel pont je fais partie d'une caste de privilégiés... Si c'est si facile, venez donc passer votre capes ou votre agreg ???....

Réponse de le 10/12/2012 à 19:14 :
DES DIPLOMES POUR DE SI MAUVAIS RESULTATS....
a écrit le 10/12/2012 à 16:43 :
C'est entendu : les profs ne travaillent que 18h par semaine quand ils ne sont pas en vacances ou malades imaginaires, ils sont très bien payés et leurs compétences sont pourtant plus que minces. C'est donc une situation très convoitée. Pourtant, alors que 80% des français disent qu'ils voudraient être prof, il manque de candidats à certains capes (math par exemple). C'est incroyable ! Comment est-ce possible ?
VENEZ BON SANG ! , IL Y A DE LA PLACE, VOUS ETES ATTENDUS ! BOU-GEZ VOUS !
a écrit le 10/12/2012 à 16:10 :
Sécurité de l'emploi; 32 heures de travail par semaine; 3 mois de congés payés; Absentéisme non limité; retraite spécifique, cours à des élèves au noir; pas d'objectifs et d'évaluation et d'obligation de résultat... Et peu importe que l'éducation nationale avec un nombre d'élèves en échec traîne dans le fond des classements internationaux...
Au vu de la situation actuelle LES SALAIRES DES PROFESSEURS SONT TROP VALORISES !
Réponse de le 10/12/2012 à 17:06 :
Les salaires "bruts" des professeurs stagnent depuis plusieurs années, ce qui fait que les salaires "réels" ne cessent d'être dévalorisés avec le coût de la vie et les impôts qui augmentent. De plus, les exigences avec les professeurs sont de plus en plus nombreuses : cahier de texte électronique, socle des compétences, histoires des arts, soutien... On voit dans votre commentaire que vous ne connaissez pas du tout les exigences envers les professeurs. De même, les élèves sont de plus en plus difficiles à gérer --> à cause des parents qui ont tendance à croire que l'école est la seule instance pour l'éducation de leurs enfants !!! Il y a beaucoup trop de charges pour l'école en générale et pour les professeurs... Cela amène les professeurs à des dépressions souvent très sévères et à une perte de toute confiance en soi (par les injures et le manque de respect des élèves)
Cependant, si vous trouvez que le métier est si simple et trop payé, pourquoi ne pas le faire... C'est le moment car le gouvernement recrute !
a écrit le 10/12/2012 à 15:58 :
Montebourg ne pouvant plus parler , ... Peillon prend le rali afin de faire la com du jour ...
a écrit le 10/12/2012 à 15:54 :
Pas payé pendant les 2 mois d'été ( les salaires des dix mois sont répartis sur 12).
Pas payé pour se faire insulter par des élèves et mépriser par des parents qui ne comprennent pas que mon rôle n'est pas d'élever et d'éduquer leur enfant.
Pas payé parce qu'on a refusé d' enseigner des programmes vides selon des méthodes pédagogiques débiles, et qui changent tous les 3 ans ( chaque nouveau ministre se prenant pour Jules Ferry)
Pas payé pour avoir suivi une formation inutile et sans intérêt en IUFM
Pas payé pour ne faire que 15 h par semaine... Non, un prof ne refait pas la même chose chaque année, et oui, un cours déjà fait doit se réadapter à une nouvelle classe...
Pas payé pour être remplaçant après 10 ans d'enseignement, parce qu'on supprime ton poste.
Pas payé pour s'évertuer à faire comprendre que parler français ou savoir compter a un intérêt.
Pas payé pour traverser le département entre 12h et 13h sans manger, et être sur le genoux à 17...
Pas payé pour entendre le matin aux infos que tel ou tel collègue s'est fait frappé, gifler ou s'est suicidé, dans l'indifférence générale.

J'aime mon boulot, je le fais sérieusement, j'aime voir que mes élèves réussissent, qu'ils progressent, j'aime discuter avec collègues, ... Et oui, je comprends que plus personne ne veuille le faire, et ça me désole.
Je n'ai pas d'avis sur les flics, les boulangers, les ingénieurs, les médecins, les plombiers, les agriculteurs, les facteurs, les ouvriers, les artisans... Parce que je ne connais pas leurs réalités.
Tu veux parler de mon métier ? Viens l'essayer, juste pour voir. Et on en rediscute après.
Réponse de le 10/12/2012 à 16:14 :
VIENSesayer le mien dessoser des carcasses de bovin .a la chaine paye a la tache .... dans le froid ...cela existe
Réponse de le 10/12/2012 à 16:25 :
@un prof,avec tout vos malheurs ,monsieur ,vous devriez changer de metier et essayer de voir si c est mieux dans le privé?le boulot de "prof "devrait vous convenir!!
Réponse de le 12/12/2012 à 23:01 :
petit rappel, le métier de prof ou formateur existe aussi et avec les mêmes conditions dans le secteur privé.

les enseignants ont beau être des incapable à vos yeux, si on veut des bac+5, il faut payer.
sinon on se contente de moins.
vous connaissez beaucoup de cadre avec 5 ans d?étude payé 1 400 ? en
début de carrière ? 2 000 au bout de 10 ans et qui finissent à 2 500 ?

j'ai des élèves en BTS qui gagnerons plus que moi dans 2 ans !!!

Réponse de le 26/12/2012 à 18:38 :
Patou tu as le droit de reprendre tes études et de postuler aux concours ,prévoit de déménager vers la seine saint denis pour faire tes preuves et apres on en reparle
Réponse de le 26/06/2013 à 22:05 :
Avec un bts tu es payé au smic donc évitons de dire des bêtises messieurs les professeurs car cela prouve encore une chose c'est que vous êtes complètement déconnecté de la réalité. Je me permet juste de vous rappeler qu une grande majorité des gens sont payés au smic soit 1100 euros net par mois ! Donc arrêtez de vous plaindre de votre situation car au lieu de dire aux gens de faire prof venez donc faire un tour dans le privée pour voir si déjà vous êtes en mesure de trouver un travail ! Dans le contexte actuel vous allez rigoler c'est moi qui vous le dis
a écrit le 10/12/2012 à 14:52 :
Revaloriser les salaires des profs??????!!!!!!! On croit rêver. A l'heure de "il faut faire des économies parce que on a vraiment trop dépensé!!!!" Mesure électoraliste dénuée de toute intelligence et bon sens social et économique!!!!! Mr Peillon veut qu'on ouvre le grand débat sur le temps de travail?????? parce que 3 mois et demi de repos par an c'est peut être pas assez????? C'est surtout le débat sur l'absence de contrôle qu'il faudrait ouvrir, contrôle sur ceux qui ne sont pas fait pour ce métier, ceux qui sont des absents réguliers ou permanents sans raison sérieuse et ceux qui resservent le même cour depuis 30 ans, ceux qui ne vont jamais aux réunions ....... de manière à revaloriser ceux qui font correctement leur boulot et méritent tout notre respect!!!! La régularisation c'est pas que dans les banques qu'il faut la faire..... c'est un peu partout!!!!!!
a écrit le 10/12/2012 à 14:19 :
Petit retour en arrière: avec la semaine scolaire passée à 4 jours et les congés de la Toussaint passant d'une semaine à 15 jours donc des congés additionnels pour les profs, je ne me rappelle pas qu'il y ait eu une diminution de salaire des profs, donc une augmentation automatique a déjà été pratiquée...
Réponse de le 10/12/2012 à 18:22 :
Ce que le bon peuple retiendra, c'est que les profs ont deux jours ouvrés de vacances en plus.. Ce qu'on ne leur dit pas, c'est que ces deux jours seront rattrapés dans mon lycée sur quatre après-midi le mercredi.
L'éducation nationale recrute: bac+5 1600 euros net sur douze mois, pas de treizième mois, pas de comité d'entreprise, tu payes tes stylos bic et tes feuilles A4 pour travailler. Si tu es convoqué au rectorat(200km aller -retour) c'est 16 euros qui soit remboursés six mois après. C'est cela la réalité/
Venez donc nous rejoindre!!!!!!!!!
a écrit le 10/12/2012 à 14:19 :
Je suis assez surpris car une revalorisation a déjà été faite par le gouvernement précédent (assez bête pour flatter un électorat qui ne vote pas pour lui). De plus, il faudra qu'on m'explique comment on fait pour dépenser l'argent qu'on a pas. On m'a dit à l'école que ce n'était pas possible....
Réponse de le 10/12/2012 à 16:22 :
Joe41 : la seule revalorisation est celle des premiers échelons car, avec l'augmentation régulière du salaire minimum, on s'acheminait lentement mais surement vers ce niveau de rémunération pour les profs débutants. Nous attendions ce moment pour que les gens comprennent sans avoir trop à réfléchir....ce moment à été évité de justesse par le gouvernement précédent : vous pouvez continuer à nous vomir dessus sans savoir...
Réponse de le 10/12/2012 à 20:01 :
Ma mère était institutrice, certes dans le privé... Je ne pense pas avoir "vomi" sur qui que ce soit mais je pense que chaque gouvernement a des visées électoralistes et la gauche cherche à flatter la base de son électorat (comme la droite avec les restaurateurs ou les médecins). Il faut juste arrêter avec le misérabilisme que beaucoup d'enseignants mettent en avant. Et pour le maitrise des frais généraux (dont les salaires font partie) les boites privées sont les championnes, y compris pour leurs cadres.
a écrit le 10/12/2012 à 14:07 :
beaucoup de jaloux dans ce forum. pas bon
Réponse de le 10/12/2012 à 15:01 :
@ Pancho Dire que c'est de la jalousie c'est un peu trop facile à mon goût. Ce n'est pas parce qu'on a une opinion contraire qu'on est forcément jaloux.Mais le fait que les fonctionnaires qualifient quasi systématiquement les propos adverses de "jaloux" est peut être la preuve qu'ils ont bien conscience d'être des privilégiés!!!!! Il y a de quoi s?interroger!!!
a écrit le 10/12/2012 à 13:42 :
Faudrait déjà qu'ils savent compter ,entendre Hollande dire que 500 millions / an pendant 5 ans en embauchant 12000 profs /an ferais un coût de 2.5milliards!! désolé mais cela fait 7.5 milliards ,une petite erreur de 5 milliards!
Réponse de le 10/12/2012 à 13:58 :
C'est pourquoi il faut nommer la COCOE responsable des statistiques économiques et budgétaires : avec elle les calculs sont clairs, nets et précis ....... et surtout on pourra rire tous les jours. Merci Copé !
PS : et on pourra nommer BALKANY ministre de la chasse au gaspillage : c'est un spécialiste puisqu'il est le maire de la commune la plus endettée de France ....... Merci à ces grands comiques de nous divertir ....
Réponse de le 10/05/2013 à 19:56 :
Ah...bravo !!! mon dieu que vous m'avez fait rire avec ce commentaire !!!
a écrit le 10/12/2012 à 12:51 :
le gouvernement cherche des voix pour 2014 .la france n'a jamais été aussi coupée en deux
Réponse de le 10/12/2012 à 13:29 :
Les profs allemands sont payés 35% de plus. La RFA est-elle coupée en 2 ?
Réponse de le 10/12/2012 à 14:09 :
@GRINCHEUX coupée entre fonctionnaire + élus et privé
Réponse de le 10/12/2012 à 14:18 :
@grincheux,si on augmente les salaires des enseignants ,la 1ere question est qui paye?? je croyais que les caisses etaient vides!!d autre part il faudrait revoir les conditions d embauche des nouveaux enseignants!!je preconise :de les embaucher avec un contrat de 5 ans , avec un controle pedagogique tous les ans ,puis renouvellement eventuel d un contat de 5 ans !!à l issue si c est ok au point de vue pédagogique ils pourraient etre titularisés!!cela eviterait des carrieres à vie pour des gens qui n ont aucune vocation !!pour ne pas dire plus!!
Réponse de le 10/12/2012 à 14:50 :
@Grincheux , complètement d' accord sur l' écart de salaire . Mais sur le temps de travail ? l'écart y est aussi
attention de faire des comparaisons honnêtes. D' autre part, la France dépense au-delà de ses moyens dans
l'enseignement pour des résultats que l'on connait....(sur la planète personne envie notre système éducatif
il serait peut étre l' heure de se poser les bonnes questions...)
Réponse de le 16/02/2013 à 9:50 :
Salut grincheux, en Allemagne les enseignants du secondaire gagnent en moyenne 30% de plus qu'en France, en revanche le temps de travail y est de 25h/semaine contre 18h/semaine dans notre doux pays. Tu calcules le ratio salaire/temps, moi je ne suis pas très bon en math et tu verras, à la louche c'est la meme chose.
Réponse de le 26/02/2013 à 15:13 :
Je ne suis pas très bonne en maths non plus, je l'avoue... J'ai 18 X 55 minutes de temps de présence en classe/semaine (990 minutes). Une collègue allemande, professeure de français, m'a expliqué l'année dernière que, dans son lycée bavarois, elle avait 26 X 45 minutes de temps de présence en classe (1170 minutes, ce qui correspond à 21h/semaine environ). Donc apparemment, "à la louche", ce n'est pas tout à fait la même chose... Elle gagne le double de ce que je gagne, mais elle est en fin de carrière et ravie de partir en retraite à la fin de l'année. Pour ma part, "à la louche", j'en ai encore pour quelques (nombreuses) années.
Réponse de le 28/02/2013 à 11:41 :
Je pense que votre collègue allemande doit exercer en mi-temps en RFA et que mes amis à temps plein en RDA . Pour la retraite, à la louche on est tous dans la meme soupière bien que le métal de la louche peut etre bien différent.
Réponse de le 28/02/2013 à 21:11 :
Réponse à Isa. Pour la retraite, il me semble que tous les fonctionnaires sont soumis à un régime identique, plus avantageux que celui du privé. Si tu attends avec impatience ta retraite comme je semble le comprendre, tu ne dois plus etre très impliquée, motivée donc compétitive. Un conseil, démissionne. Je ne savais vraiment pas c'était si dur et mal payé le boulot de prof, quatre mois de vacances par an, 3000 euros en fin de carrière. Tu devrais vraiment t'essayer à d'autres boulots et le sens du mot travail tu connaitras.
Réponse de le 06/03/2013 à 9:33 :
Les profs capes français sont soumis à un régime horaire de 18 h hebdo, en Allemagne (après infos), c'est plutôt 25 h soit + 28 %. Le temps de présence on s'en fout, dans certains métiers un temps de préparation est nécessaire avant d ' être réellement en (phase) travail.
Sur une heure de présence au collège, l'enseignant français consacre 55 minutes à ses élèves et cinq minutes à la préparation alors que son collègue allemand assure 45 minutes
de cours pour 15 minutes de préparation, ouah c'est super choquant, alors que l'heure de travail est payée intégralement . Certains doivent préférer les copies ou l'administratif aux élèves, je cherche la vocation. Concernant la différence, salaire/temps de travail avec nos voisins allemands, je crois que Mr Peillon et son armée de conseillers disposent des vrais chiffres et qu'ils sauront en tirer les conclusions qui s'imposent.
a écrit le 10/12/2012 à 12:21 :
L'Etat français n'a pas d'argent et est obligé d'emprunter. Quand vous n'avez pas de sous, vous n'en donnez pas. Et ils se disent responsables ? Moi Président, je ferai n'importe quoi. Il ne l'avait pas dit celle-la. Ce pays va dans le mur ...
Réponse de le 10/12/2012 à 12:55 :
Pas grave, ceci fera le bonheur des détenteurs d'obligations, qui vont voir remonter en flèche les intérêts de la dette souveraine française !
Réponse de le 10/12/2012 à 13:24 :
Enfin, personnellement, vu le caractère des gamins de notre époque, je pense que d'être prof est loin d'être une sinécure. Au surcroît, l'extrême centralisation de cette administration la rend éloignée aussi bien des profs que des élèves et parents. Seuls quelques apparatchiks du ministère assis bien au chaud y trouvent leur compte dans ce système sclérosé et à bout de souffle.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:45 :
Et qui les empèche de changer de métier si celui ci ne leur convient plus ???
Réponse de le 10/12/2012 à 14:01 :
Les enseignants ne demandent à personne de changer de métier, en tout cas pas moi.
Tout ceux qui parlent à tort et à travers par jalousie et sans connaître ce beau métier et ses spécificités ont surtout le devoir de réfléchir avant d'écrire leur commentaire.
Signé : Un prof qui adore son métier, qui n'est pas syndiqué, qui ne se plaint pas, qui est fier de la réussite professionnelle de ses anciens étudiants dont il reçoit fréquemment des témoignages touchants, mais qui en a assez des sarcasmes injustifiés et stériles.
François
Réponse de le 10/12/2012 à 16:28 :
Personne n'"empèche" personne de faire prof non plus...cette situation très enviable pratique un recrutement sans "piston" (copies anonymes), je vous assure, le paradis tant convoité est à porté de stylo ! Foncez, venez croquer vous aussi dans la belle pomme que vous convoitez !!!!
a écrit le 10/12/2012 à 11:55 :
Et que Peillon n' oublie pas de baisser son salaire de ministre amateur de 20%.
Réponse de le 25/03/2017 à 11:15 :
Je suis aussi dans l'enseignement depuis de nombreuses années , il faut arrêter de se plaindre , il y a plus à plaindre que nous, les précaires , les animateurs, les avs, personnels nettoyage, ouvriers à la chaîne, caissière chez Auchan et j'en passe. le métier est parfois rude c'est vrai, et le salaire pas très élevé mais correcte, De plus les enseignants exercent des vacations de TAP , cantine, étude rémunérées 3 fois le taux horaire des animateurs ou vacataires territoriaux, sans compter primes et SRAN ( stage de remise à niveau) plutôt bien payé pour 4 matinées, sans compter les colos, et le cours particuliers souvent non déclarés
a écrit le 10/12/2012 à 11:44 :
Les profs francais font a la fois partis des plus qualifies d'europe et les moins bien payes. La question salariale est un bonne question qui devrait permettre de poser le pb dans son ensemble et sortir des positions caricaturales avec d'un cote les partisans du toujours plus et de l'autre de toujours moins.
Réponse de le 10/12/2012 à 12:06 :
oui mais les vacances les arets etc etc....!!!!!!!!!!
Réponse de le 10/12/2012 à 13:38 :
Vous auriez du en fréquenter un peu plus des professeurs . Arrêt s'écrit avec deux r et un accent circonflexe.
Réponse de le 10/12/2012 à 14:06 :
corriger les fautes de FRANCAIS des profs est FREQUENT
Réponse de le 10/12/2012 à 14:14 :
jen ai fréqueznté des profs et jai 59 ans!!! mes doigts ont fourchés cest pour ca car je sis très bien écrire la France, ce qui nest pas le cas monsieur dripm, ce sont lilletirsme que frole avec un accent circonflexe certains beaucoup meme de vos éléves donc je nai pas de lecons a recevoir de quelqun qui boose 6 mois par ans. merci encore.
a écrit le 10/12/2012 à 11:30 :
Maintenant que la gauche s'effondre, elle distribue rapidement les quelques chandeliers qui lui tombent sous la main pour remercier sa clientèle...
Réponse de le 10/12/2012 à 11:55 :
sont deja trop payes
Réponse de le 10/12/2012 à 12:10 :
et avec quel argent?
Réponse de le 10/12/2012 à 12:24 :
Avec le même argent qui paye les infirmières, les policiers, les juges...
Réponse de le 10/12/2012 à 12:25 :
toujours plus de fonctionnaires proteges par un statut special payes par limpot qui ne cesse d augmenter ....pendant que les EXPOSES perdent leurs emplois par millier ce gouvernement cherche la revolte general
Réponse de le 10/12/2012 à 12:25 :
Ce n'est pas une planque le métier d'enseignant, c'est un métier difficile très mal payé (un prof au collège = 1500? net payés sur 10 mois pour commencer - eh oui soyez surpris ! - pour commencer à Bac +5 + les concours très difficile > taux de poste 3% sur des dizaines de milliers de candidats), sans compter le stress que procure l'indiscipline des élèves, des parents qui considèrent l'école comme de la m..... car ils ont eux même mal vécu une expérience, couplé à cela en plus les heures de cours (+20h de cours avec des sureffectifs à plus de 30 élèves - allez y tentez l'expérience ne serait ce qu'un jour !) les réunion en face à face avec les parents, les assemblées de Parents, la gestion administrative, les cas d'enfants difficiles, le temps de préparation des cours (3h mini par cours)... Sortez de votre zone de confort et remettez vous en question avant de sortir ce type de commentaires !
Réponse de le 10/12/2012 à 13:09 :
@ @ ils: OK avec vous. Les jaloux peuvent y aller (concours ouverts à tous), et après leurs expériences, ils pourront en reparler.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:12 :
Et biens révoltez vous, vous ferez quoi quand vous n'aurez plus d'infirmières, de profs, de policiers, de juges ? Vous viendrez pleurnicher que vous en avez besoin. Comme ceux qui pleurent sur le désert médical et qui crachent sur les docteurs, bientôt on aura un désert de profs et ça sera mérité.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:26 :
Un système santé privatisé n'est pas forcément ce qu'il y a de pire. Au contraire.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:49 :
Personne ne vous empèche de changer de métier vous les profs flics infirmières juges et compagnie .........
Réponse de le 10/12/2012 à 13:54 :
@ bravo :
Même privatisé vous devriez payé pour la santé et les coûts seraient bien plus élevés (Cf au USA) !
Réponse de le 10/12/2012 à 13:55 :
@ils Qui a dit que travailler c?était facile?????? Allez dire cela aux personnes qui passent 40 ans à l'usine dans du travail à la chaine payés au smic avec 5 semaines de vacances par an et pas un jour de plus!!!! De quelle zone de confort parlez vous?????
Réponse de le 10/12/2012 à 14:22 :
Les mythes socialistes ont la vie dure en France...
Réponse de le 10/12/2012 à 15:10 :
Ca me fait quand même doucement sourire, les professeurs qui se trouvent mal payés. Bien sur, il y a tjs mieux.. Mais c'est pas la peine de venir nous dire que le niveau d'étude est super dur ou que le taux de recrutement est très bas.
Pour info, enseignant dans le supérieur c'est bac +8 et 1700? net/ mois soit 100? de plus que la grille des enseignant du secondaire. L'age moyen de recrutement est de 32ans et 8 mois, il est de 28 ans pour les seconds.
Pas de vacances scolaires pour les enseignants/chercheurs: 1607heures annuelles sur 46 semaines.
Pas de mutation avec système de points (pour changer d'université, il faut postuler comme pour un 1er recrutement).
Réponse de le 10/12/2012 à 16:09 :
Et les dogmes ultra-lébraux encore plus !
Réponse de le 10/12/2012 à 16:51 :
Très simple elorine : vous vous êtes fait avoir : il faut d'urgence enseigner à des lycéens. Avec votre niveau, la porte est pour ainsi dire grande ouverte. C'est une autoroute vers les vacances, les gros salaires du secondaire, les mutations faciles à deux pas de chez vous et tout un tas de petites choses que vous ne soupçonnez même pas...à bientôt, on vous attend.
Réponse de le 10/12/2012 à 19:56 :
A tous ceux jaloux des profs, faites-le, vous verrez que c'est difficile, et vous ne tiendrez pas une semaine. Facile de cracher sur la soupe qui vous a fait grandir et éduqués.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :