Des hausses d'impôt sans impact sur l'économie ?

 |   |  381  mots
Pierre Moscovici minimise l'impact des hausses d'impôt Copyright Reuters
Pierre Moscovici minimise l'impact des hausses d'impôt Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Insee estime que les hausses d'impôt pourraient ne pas affecter outre mesure l'économie en 2013. Les ménages puiseraient dans leur épargne pour maintenir leurs dépenses

Quel est l'impact des mesures de réduction du déficit, hausses d'impôts et baisse des dépenses, dont le montant frôlera les deux points de PIB en 2013. Les économistes keynésiens, et désormais, des institutions internationales telles que le FMI, estiment que les effets multiplicateurs des restrictions budgétaires sont bien plus élevés qu'estimé habituellement. Autrement dit, 10 milliards d'impôt en plus peuvent provoquer un recul du PIB à hauteur de 15 milliards.
L'Insee n'a pas évalué globalement l'impact de la quarantaine de milliards d'euros de restriction budgétaire que devra supporter l'économie française en 2013. « Nous ne sommes pas des théoriciens » répondent les conjoncturistes. En revanche, ils examinent cas par cas l'impact des mesures gouvernementales.

Des hausses d'impôts visant surtout les riches
Les ménages ? La hausse des impôts frappera surtout les riches, répond l'Insee. Du coup, il faut s'attendre à ce qu'ils puisent dans leur épargne pour maintenir leur niveau de dépense, en dépit d'impôts plus lourds. Plus généralement, « à court terme, un euro de pouvoir d'achat en moins est rarement synonyme d'un euro de consommation en moins » soulignent les experts de l'Insee.
S'agissant des entreprises, Bercy a surtout augmenté l'impôt sur les bénéfices des sociétés. « Celles-ci auront droit au Crédit d'impôt compétitivité emploi pour un montant équivalent » souligne-t-on à l'Insee. Donc, pas vraiment de sujet. Même si le CICE ne sera en fait versé qu'à partir de 2014, voire plus tard pour les grandes entreprises.
Quant aux dépenses, un gel des traitements des fonctionnaires, par exemple, n'a que peu d'impact. D'autant que la production de services par les administrations publiques n'est plus évaluée comme auparavant, selon le coût des facteurs : ainsi, l'apport de l'éducation au PIB est évalué selon le nombre d'élèves suivant les cours.
L'Insee n'est donc pas loin de penser que la forte restriction budgétaire prévue pour 2013, n'aura quasiment pas d'impact sur l'économie. Curieusement, les conjoncturistes mettent en avant les moindres restrictions dans les autres pays de la zone euro en 2013 pour justifier leur prévision d'une fin de récession dans la zone euro. Les restrictions pèseraient beaucoup en Espagne et Italie, mais pas en France....


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2012 à 18:02 :
"Un euro de pouvoir d achat en moins ce n est pas un euro de moins sur la consommation"il faut au moins etre expert à l INSEE pour dire des betises de ce genre!!!mais 600 eu ou 1000 eu d impots et taxes en plus (impots sur le revenu ,augmentation gaz et electricité,essence ,biere,0,3% sur les retraites etc!!)vont se repercuter sur la consommation!!peut etre que les experts de l insee ne sont pas d accord??
Réponse de le 21/12/2012 à 23:11 :
SI vous connaissiez personnellement ces "experts", vous prendriez peur !
a écrit le 21/12/2012 à 17:34 :
Non les français ne puiseront pas dans leur épargne pour consommer mais seront obligés de le faire pour payer leurs impots, ils ne s'en rendent pas compte encore mais attention l'année prochaine.
a écrit le 21/12/2012 à 17:31 :
L'argent que l'on met dans les impôts .... ne sont pas là pour les dépenses ... sauf celles de l'état !
a écrit le 21/12/2012 à 16:24 :
Ce n'est pas la première fois que l'INSEE serait à ''coté de la plaque'' quand les ''experts '' pensent que les hausses d'impôts n'affecteraient pas l'économie. Ils ne sont tout de même pas imbéciles les français, surtout quand il voit le chômage monter comme encore JAMAIS dans leur vie! On verra comme les ''experts'' s'exprimeront quand en mai 2013 la sinistrose aura gagné la France avec près de 11 % de chômeurs. Il aura beau faire le chêne, mais le Sapin commencera à perdre ses racines...........
a écrit le 21/12/2012 à 13:58 :
"les hausses d'impôt pourraient ne pas affecter outre mesure l'économie en 2013. " si l'economie des ménages , et les économies , il y en a plus , les hausses d'impots vont pleuvoir en 2013
a écrit le 21/12/2012 à 13:21 :
L'Insee devrait être totalement indépendant du pouvoir. Ce n'est pas le cas. Donc ses analyses et prévisions sont et resteront suspectes.
a écrit le 21/12/2012 à 13:08 :
Bien pour moi, ma boite a été délocalisé à l'étranger. 200 000 ? d'impot en moins pour l'état.
Et bientot ca sera moi.
Marre de payer pour des incapables qui dépensent l'argent pour leur compte et du copinage.
Réponse de le 21/12/2012 à 19:52 :
Une boite de Troll probablement !!!
a écrit le 21/12/2012 à 12:44 :
MDR.
De toute façon c'est ringard de ne nous considérer que comme des "consommateurs". Le socialisme porte d'autres valeurs.
Moi en tout cas je dépense le moins possible en prévisions des impôts de 2013.
Réponse de le 21/12/2012 à 17:31 :
Et quelles sont-elles, ces valeurs du socialisme qui ont si bien réussi en URSS, dans les pays satellites, au Royaume-Uni..et j'en passe ?.
a écrit le 21/12/2012 à 12:11 :
Cette prédiction ressemble étrangement a ce qui nous avait été dit concernant les impôts ou soit disant seul 1 français sur 10 serait touché : "A revenu constant, neuf Français sur dix ne seront pas concernés par les augmentations de fiscalité", a d'abord affirmé le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, jeudi 27 septembre. Pourtant 16 millions de français sont concerné par le gel de l'IR, plusieurs millions par la suppression de l?exonération des heures supplémentaire. Ainsi Les restrictions pèseraient beaucoup partout en Europe sauf sur la France, grâce encore une fois a la frontière française qui permet de tout arrêter.
a écrit le 21/12/2012 à 11:51 :
Si l'économie ralentit du fait d'une baisse de la consommation , elle sera imputée aux français qui n'auront pas voulu engager des dépenses sur leurs économies . Haro sur ces mauvais citoyens !
Le Gouvernement ,de toutes ses voix discordantes,se retrouvera pour les condamner sans retenue .
a écrit le 21/12/2012 à 11:49 :
Par temps de crise, on ne sait pas de quoi sera fait demain, donc le bon sens commande de réduire sa consommation au strict minimum pour assurer ses arrières et non de dilapider une épargne précieuse. D'autre part, vu les dernières nouvelles sur le front des retraites, il y a intérêt à se serrer la ceinture au maximum pour avoir de quoi tenir le moment venu !
Réponse de le 21/12/2012 à 12:44 :
@ crise CHAPEAU !! c'est le bon sens, non ???! mais les hommes politiques et le bon sens..pfffffffffff
a écrit le 21/12/2012 à 11:43 :
Les nouveaux dirigeants nous a=amenent a un clash .L'INSEE veut nous faire croire que toutes les nouvelles taxations n'empecheront pas les francais de consommer car ils puiseront dans leurs economies ,Quel honte de faire de telles declarations ,Elles doivent ette dictees par Mosco le rouge ,ancien de la LCR .Eh bien pour ma part ,et pour que le clash sanctionne les electeurs et leurs nouveaux elus ,j'ai arrete de consommer et je consomme le strict minimum .Je changerai lorsqu'ils auraont ete balaye .Ah si ,j'ai cahnge de voiture ,je me suis achete une Kia Sportage avec 7 ans de garantie ,merci pour l'info Montebourg.
a écrit le 21/12/2012 à 11:35 :
Ce sont des petits rigolos à l'Insee ,je suis imposable,je n'ai pas d'économies et j'ai un mal fou à finir mes fins de moi
Réponse de le 21/12/2012 à 11:48 :
Pourtant ils sont prêt à certifier que vous avez changer 3 fois de voitures neuves au cours de cette année, vous vous faîtes des idées... si ça peut vous remonter le moral...
Réponse de le 21/12/2012 à 12:46 :
l'inesee ont toujours des chiffres NON véridiqes !
Réponse de le 21/12/2012 à 15:06 :
Vous êtes imposable et doinc riche. Le reste ils s'en moquent. Si je vous disais que propriétaire, appart payé, avec un salaire brut de 100.000 euros et 4 enfants, je ne mets rien de coté (et sans claquer). Mais entre les imots, l'ISF, les dépenses de santé non remboursées, les enfants, ça part très vite.
De toute façon, on va vers la paupérisation de la classe moyenne, moyenne inférieure et moyenne supérieure.
Ne s'en tirent que les très pauvres, les très riches, et la nomenklatura.
a écrit le 21/12/2012 à 11:32 :
Budget INSEE 434 600 000 ? / 20011
7200 agents
Pour faire des études plus que douteuses.
Voila comment on dilapide l'argent des contribuables.
C'est l'exemple type de l'organisme à supprimer!!!
Réponse de le 21/12/2012 à 17:02 :
Docteur Popol a raison : il faut remplacer l'insee par la COCOE : au moins on s'amuserait tous les jours avec de vrais comiques
a écrit le 21/12/2012 à 11:18 :
Tant que ce gouvernement de mafieux et racketteurs fiscaux sera au pouvoir j' ai décidé de réduire ma consommation au strict nécessaire. Tant que le gouvernement ne réduit pas ses dépenses publiques de manière très forte, je consommerais le minimum vitale.
Réponse de le 21/12/2012 à 12:02 :
et sous le précédent gouvernement ,moins mafieux je crois comprendre , qu'avez vous fait ?
Réponse de le 21/12/2012 à 12:47 :
...le précédent gouvernement "moins mafieux"...! ah! ah! elle est super bonne celle là !!!!
Réponse de le 22/12/2012 à 3:58 :
il avait un peu plus de considération pour le travail et les fruits du travail! La répartition aveugle dans un système aveugle, qui pénalise les classes moyennes même inférieures, ne constitue en aucun cas la justice sociale, au regard de ceux dont les ressources sont les allocations. Il faut revoir la notion de pauvre pour repenser le système !
Réponse de le 22/12/2012 à 9:26 :
"revoir la notion de pauvre " ,donc ne pas faire des chèques de qq millions d'euros à de pauvres milliardaires
Réponse de le 22/12/2012 à 10:21 :
On se croit dans un conte d'un autre temps, o? la pauvreté est une fatalité. Non la démocratie a permis à des gens de sortir de leur condition en l'améliorant. Vouloir entretenir la fatalité par le système social est une aberration pour ceux qui font des efforts et qui à cause de la taxation aveugle, qui est censée faire des chèques à des riches comme vous dites, appauvrit ceux qui désormais ont du mal à joindre les deux bouts, et qui puisent dans leurs économies pour continuer à payer les charges, taxes et impôts divers!
Le système ne pourra plus fonctionner ad vitam eternam!
Réponse de le 22/12/2012 à 10:51 :
non la théorie du ruissellement ne fonctionne pas .la + grande partie de la richesse crée va vers les plus fortunés .
Réponse de le 22/12/2012 à 11:39 :
Loin de moi les théories, par contre il y a le principe de l'effort, et celui d'un gouvernement en première ligne c'est de travailler à établir avec justesse les vrais leviers de l'économie, de la dynamique de la société en l'occurrence française, afin d'en assurer le meilleur fonctionnement possible. C'est avec des théories d'un autre temps qu'on joue à l'apprenti sorcier et démonte le mécanisme d'une machine qu'on rend, ce faisant disfonctionnel. C'est ce qui se passe, vous me sembler y prêter votre caution.
a écrit le 21/12/2012 à 11:16 :
moi je me demande depuis tres longtemps ce qu'on attend pour reduire de nombre de sénateur et de députés déja la il y a du fric à récuperer
en 2 pourquoi ne pas faire payer les impots aux français ou qu'il soient?? comme cela les pauvre riche pourrais partir ont sans fou
Réponse de le 21/12/2012 à 11:51 :
Un projet de loi en ce sens a été déposée le 1er octobre 2012 par le député Bruno Le Maire. voici le lien: http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0236.asp . Ce qui est curieux c'est que personne n'en parle dans la presse. Même pas La Tribune!
a écrit le 21/12/2012 à 11:11 :
Le seul domaine sur lequel je concède que les hausses d'impôt n'ont pas eu d'impact sur l'économie ... c'est en matière de relance, de compétitivité et d'emploi : Là-dessus : EFFET ZERO !!!
Réponse de le 21/12/2012 à 11:32 :
Ah ça pour critiquer, vous êtes tous des champions. Par contre, questions idées et propositions, c'est zéro. Vaut mieux se taire.
a écrit le 21/12/2012 à 11:10 :
Malgré leur grande intelligence et quelques intuitions géniales, il y a je pense deux penseurs dont les idées auront causé plus de mal à l'Humanité que toutes les guerres réunies : Marx et Keynes.
Le pire, c'est que leurs idées continuent de dominer malgré l'échec total de leur mise en application, en tout temps et en tout lieu. Mais peu importe, on va continuer à parler de "multiplicateur" et autres fadaises, qui n'ont pas et n'ont jamais eu aucun pouvoir prédictif ou explicatif de quoi que ce soit. « Nous ne sommes pas des théoriciens », disent-ils - et on le leur fait pas dire - mais il faudra quand même un jour que quelqu'un leur explique que leurs formules keynésiennes "prêtes à l'emploi" sont totalement ineptes.
Réponse de le 21/12/2012 à 11:29 :
tout à fait d'accord. Mais si ces 2 penseurs ont du succès, c'est qu'ils accréditent la thèse comme quoi un gouvernement, par sa politique, peut améliorer le sort économique des gens...
Le constructivisme dénoncé par Hayek, cad une présomption fatale...
Réponse de le 21/12/2012 à 11:34 :
Il faut que la France mène une politique de l'OFFRE mais on roulera à l'air comprimé avant que nos énarques ne le comprennent.
Réponse de le 21/12/2012 à 11:35 :
et les idées de Friedman et de l'école de Chicago ,elles n'en causent pas des dégâts depuis 30 ans ??
Réponse de le 21/12/2012 à 12:00 :
Argumentez
Réponse de le 21/12/2012 à 17:04 :
Keynes a été l'économiste le plus visionnaire ....
a écrit le 21/12/2012 à 11:10 :
"Des hausses d'impôts frappant surtout les riches" ... si on considère que tous les salariés qui faisaient des heures sups sont classés parmi les riches, si on considère que tous ceux qui font le plein de leur voiture sont des riches, si on considère que toutes les entreprises de la restauration et surtout de l'hôtellerie (qui a subit une hausse du taux de 5,5 à 10%...sans JAMAIS avoir bénéficié de baisse de TVA!) sont des riches, ce serait vrai : on a décidement pas la même notion de "riches"!
a écrit le 21/12/2012 à 10:54 :
en tout état de cause la vraie question
n'est pas de savoir si la fiscalité assassine réduit la consommation ou pas..la Justice envers TOUS LES CITOYENS peut elle se satisfaire d'un taux d'impôt gentiment plafonné à 75%?
Le Conseil Constitutionnel vient d'être
saisi Les sages de la rue Cambon
sauront ils se montrer Sages???
sinon l'Europe s'en chargera ,mais en
attendant bravés gens consommez
en vous appauvrissant ...quel bel objectif pour nos jeunes!!!!
Réponse de le 21/12/2012 à 17:05 :
LA réponse à vos questions se trouve ici :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/19/est-il-devenu-impossible-d-etre-riche-en-france_1808010_3234.html?xtmc=riche&xtcr=1
Elle va vous décevoir !
a écrit le 21/12/2012 à 10:54 :
L'antienne de la croissance par la consommation c'est vraiment risible et dépassé, le renouveau de la croissance en France ne peut se faire que par l'investissement et l'exportation c'est quand même dommage d'avoir un double mandat legislatif et présidentiel de 5 ans et de n'avoir qu'une vision aussi courte (6 mois) de la situation en creux ça signifie que l'on va naviguer à vue pendant tout ce quiquennat plutôt que d'avoir des réformes structurelles pour créer la dynamique de demain (de 2014-2015-2016) on n'en doutait pas mais c'est franchement triste. Merci à la fine équipe qui nous fait quotidiennement la morale sur ce que l'on doit penser, sur le patriotisme fiscale tout en nous envoyant dans le mur en chantant l'internationale.
a écrit le 21/12/2012 à 10:46 :
Il n'y a pas que les hausses d'impôts , la baisse des pensions de retraites, les salaires qui n'augmentent pas autant que l'inflation, les hausses du gaz, de l?électricité etc
puiser dans l'épargne ! encore faut-il en avoir. l?INSEE, devrait analyser tous les paramètres avant de sortir son analyse de la situation. 2013 sera une année de récession et de chômage malheureusement.
Réponse de le 21/12/2012 à 14:39 :
+ 10 ! Pour ma part, l'INSEE risque d'attendre longtemps avant que je sorte mon épargne pour consommer !!
a écrit le 21/12/2012 à 10:41 :
INSEE est composé de fonctionnaires, ce qui laisse imaginer leur impartialité en matière d'analyse économique. Dans ce cas précis, ils ne mentent certainement pas pour 2013 mais ils oublient de parler des effets à moyen termes de cette politique d'augmentation des taxes. Faire le choix d'augmenter les impôts pour ne pas réformer les Services Publics est la solution de facilité, mais les résultats seront catastrophiques d'ici quelques années. Que fera t-on quand on se retrouvera sans économies et avec une dépense publique incontrôlée ?
Réponse de le 21/12/2012 à 15:10 :
Il faut juste regarder la Grèce pour avoir la réponse à votre question. Les conditions de départ ne sont pas les mêmes, mais à l'arrivée le résultat sera le même.
a écrit le 21/12/2012 à 10:37 :
Comme d'habitude ce gouvernement veut continuer ce 21 décembre à nous "faire croire au Père Noël"; donc avec la collaboration ,active de l'INSEE on active la machine à rêver !
Pas de croissance c'est pas grave les Français vont puiser dans leur épargne, alors pourquoi 0,1% de croissance au 1er semestre 2013 ? Les hausses d'impôts sont effectuées sur les "riches" et l'IS sur les grosses entreprises ! Pourquoi le chômage va t - il continuer de croître, les entreprises à déposer leurs bilans (source CCI) et enfin les ,soit-disant riches à quitter la France ? Intox, méthode coué et enfumage sont peut-être les clés de la réussite Bolchevique.
a écrit le 21/12/2012 à 10:33 :
De toute façon, l'INSEE n'est pas un organisme véritablement indépendant. Comment oser dire que les hausses d'impôts ne touchent que les riches, quand on voit à combien s'élève la dernière CFE qui concerne aussi beaucoup de petits commerçants et entrepreneurs de TPE ! Je ne parle même pas de la taxe d'habitation qui a explosé dans de nombreuses régions. Et que fera t-on quand dans un an les français moyens auront complètement asséchée leurs économies ? Le pari de Hollande c'est d'attendre un meilleur cycle sans rien faire pour ne pas fâcher. Alors certes, les politiques ne peuvent pas tout, mais de tout à un attentisme total comme celui d'Hollande et de son gouvernement, il y a un monde !
a écrit le 21/12/2012 à 10:30 :
A force de vivre grassement au crochet de l'Etat en touchant des gros revenus sans payer d?impôts (seulement CSG/CRDS) tous ces politiques n'ont même plus conscience que l'on ne peut dépenser de l?argent que l'on a pas!
a écrit le 21/12/2012 à 10:11 :
travailleur non salarié une partie de mes revenus tous les mois et le reste en dividendes si ... il y en a. Je ne changerai pas de voiture en 2013 comme prévu initialement et je verrai ce qu il en sera dans mon bas de laine pour 2014.
a écrit le 21/12/2012 à 10:10 :
Rafraichissez moi la mémoire, c'est bien Christine Lagarde la présidente du FMI? C'est bien elle qui avait crié haut et fort il y a deux ans que la crise était dernière nous.... encore des aneries.
Réponse de le 21/12/2012 à 10:36 :
Les milieux autorisés ont , une fois pour toute , décrêté son INTELLIGENCE, donc elle peut raconter toutes les aneries du monde.
Réponse de le 21/12/2012 à 11:02 :
tout depent de quoi on parle. La crise terrible, qu'elle a bien affrontée, et qui a fait disparaitre 50% des actifs dans le monde est effectivement passé. Maintenant les conséquences de la crise sont forcéments plus longues à juguler. Certains pays redemarrent vite, la france a plus de mal en partie à cause de sa protection sociale qui a amorti le coup de semonce initial mais qui retarde un peu le redémarrage
a écrit le 21/12/2012 à 10:09 :
De belles aneries, même mon fils de 8 ans comprend que quand on lui en prend plus, il en a moins dans son
porte monnaie....Il faut virer tous ces gens qui font des statistiques inutiles et débiles....
a écrit le 21/12/2012 à 10:07 :
Fort heureusement l'epargne des menages n'est pas constituée que de bas de laine improductif. Il me semble donc que de toucher à l'épargne des ménages aura quand meme une action sur l'economie? Bon apres je ne connais pas grand chose en économie
a écrit le 21/12/2012 à 10:05 :
Ben oui, c'est comme le nuage de Tchernobyl. Tous ces experts je les verrais bien jouer dans un film des Monty Python..
a écrit le 21/12/2012 à 10:05 :
Je lisais l'autre jour que les ventes dans les magasins en Espagne était de -12% et encore plus dans les hypermarchés. Faut arrêter de comparer la France et l'Espagne! Dans beaucoup de familles, les gens arrêtent les portables. J'imagine qu'ils gardent un seul ça fait des economies. Il y a des boulangers qui commencent à vendre la baguette (c'est pas notre baguette évidemment) à 20 Centimes. il y a la queue pendant des heures devant la boutique. Sinon il allait fermer puisque personne n'achetait au prix de 90 centimes. Faut arrêter avec le catastrophisme en France!
a écrit le 21/12/2012 à 9:55 :
«amorti par la diminution du taux d'épargne» ... Mais comment peut on relayer de telles analyses ?

Les agents économiques (les francais) ne vont pas réagir aussi mécaniquement que ce que prévoit la grande économiste du PS Mme Karine Berger.

Les français vont surtout acheter le plus possible au noir (sans facture et sans TVA), et essayer de mettre de coté le peu qu'ils pourront encore afin de se préparer à une longue période difficile.

Peu toucheront à leurs économies car vu le gouvernement que nous avons, alors il est préférable d'être prudent.
a écrit le 21/12/2012 à 9:40 :
Surtout les riches ??? L'exonération des heures sup impacte très lourdement la classe populaire et moyenne basse...Tout comme les hausses d'impôts, taxes locales, redevance, gaz, électricité etc.
a écrit le 21/12/2012 à 9:38 :
La bonne blague ! Regardez les chiffres de l'INSEE. Bien sûr que les hausses d'impôts impacte très lourdement l'économie, allez donc voir dans le commerce et les services depuis septembre...
Réponse de le 21/12/2012 à 9:47 :
Rue commerciale pietonne dans ma ville : 7-8 magasins fermes depuis 5 mois, aucun n'a trouvé un repreneur pour ses locaux. Pourtant je vis dans une ville de province soi-disante "dynamique".
Réponse de le 22/12/2012 à 9:22 :
Ça ne vient pas des impôts mais ça vient du chômage. C'est ça délocaliser les usines en Chine. Alors vous relocalisez quand en France ?
a écrit le 21/12/2012 à 9:36 :
c'est bien un rapport de technocrates qui ne savent certainement ce qu'est vivre avec un smic quand à dire que celle les riches vont payer c'est absolument faux un exemple les tranches n'ont pas suivi l'inflation,un autre sur un salaire de 1500 euros heure sup taxées nous sommes à + 60 euros ,l'augmentation de 4,5 %ù pour les nantis de france television tout le monde paie etc etc il est vrai l'insee est un service à la bote de l'état ??????
a écrit le 21/12/2012 à 9:36 :
J'ignorais que l'INSEE est une annexe du parti socialiste!!!
La réalité, c'est que les hausse d'impôts toucheront toutes les catégories et notamment les moins aisés. Exemple: la fiscalisation des heures supplémentaires...
a écrit le 21/12/2012 à 9:35 :
Mon dieu... je n'aurais jamais cru lire ça !! Eh oh ! Les gens de l'INSEE !! Vous êtiez bourrés pour écrire autant d'ineptie.....
Réponse de le 21/12/2012 à 9:59 :
insee = outil de propagande politique depuis sa creation
Réponse de le 21/12/2012 à 12:09 :
Et vous ne faites pas de propagande ? Regardez vous d'abord.
a écrit le 21/12/2012 à 9:35 :
Moi techniciens dans l'industrie automobile j'ai
- 2000 d heure sup à déclarer en plus sur ma feuille d.impots.
- les frais kilométriques plafonne à 6cv
- 50 ? en moins par mois sur ma feuille de salaire.
- Les impôts locaux qui augmentent considérablement et qui vont certainement exploser dans un futur proche.
-Le prix du diesel qui va augmenter ...et en plus il est cancérigène ce qui dans mon domine d.activite va être catastrophique pour l'emploie en France.
...etc
Bref vous imaginez bien qu'en 2013 on va réduire drastiquement nos dépenses et certainement pas puiser dans nos économie vu l'incertitude générale .

Réponse de le 21/12/2012 à 10:10 :
L'étude sur l'aspect cancérigène du diesel porte sur les moteurs US dans des mines non équipées de filtre à particules et non désouffrés. Ces filtres marchent si bien qu'ils dépolluent l'atmosphère. Reste les Nox qui peuvent être captés par des techno comme le SCR. Rien a voir avec des doses cancérigènes donc.
Un écolo inscrit à EELV.
a écrit le 21/12/2012 à 9:22 :
Raisonnement plutôt curieux. Les experts disent: « à court terme, un euro de pouvoir d'achat en moins est rarement synonyme d'un euro de consommation en moins » certes, mais on ne parle pas d'une augmentation des taxes et impôts de si peu, pour moi qui suis plutôt fourmis j'ai déjà anticiper la diminution de mon train de vie pour économiser plus .
a écrit le 21/12/2012 à 9:20 :
Des sôtises pareil sorties de la bouche de pseudo sur-diplômé de l'X ou ENSAE.
Vous verrez par vous même les effets de restriction excessive et de hausses d'impôts qui au final, impact indirectement les pauvres et les classes moyennes.
On prévoit déjà une croissance nulle, voir récession pour 2013.
Réponse de le 21/12/2012 à 9:34 :
"sottises pareilles" excessives" impactent" voire" relisez vous!!!!!je sais que l'orthographe n'est plus à l'ordre du jour !!!mais!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/12/2012 à 10:47 :
Enfin pour l'instant, la politique de ce gouvernement n'est pas restrictive. Le choix est de continuer à dépenser autant en augmentant simplement les taxes pour retrouver l'équilibre. Alors ça, ça peut se faire dans des pays très libéraux tels que l'Irlande, mais certainement pas dans un pays comme la France dont la dépense publique s'élève déjà à 57% de son PIB ! Ce gouvernement n'a aucun courage alors qu'il existe des potentialités d'économies faramineuses dans la fonction publique.
a écrit le 21/12/2012 à 9:02 :
faudra que 'on m'explique comment une restriction budgétaire ne peut avoir d'effet sur l'économie en France ,mais seulement dans autres pays tel Espagne!!
Réponse de le 21/12/2012 à 10:00 :
le taux d'epargne des francais est parmi les plus eleves au monde, ce qui n'est pas le cas en espagne... ( bon, dans 1 ou 2 ans on verra autre chose...)
a écrit le 21/12/2012 à 8:51 :
Je fais partie de ceux, les plus aises, qui ont vu leur impôt augmenter de 46, 5 %. je paye maintenant 270% de mes revenus TOUS LES ANS à l'Etat. Donc je fais mon ménage moi-même, je renonce au gros projet dans ma maison de campagne : les artisans sont catatrophés.... Pour ceux qui veulent l'égalitarisme, la conséquence est que je n'aurai pas de piscine, et franchement cela n'est pas grave, mais beaucoup d'autres n'auront simplement pas de travail.
a écrit le 21/12/2012 à 8:42 :
Combien faut-il d'années d'étude à un statisticien pour dire une telle bêtise ?
Réponse de le 21/12/2012 à 9:59 :
le pb n'est pas l'econometrie, le pb c'est l'horizon qu'on regarde, et les phenomenes dynamiques! a tres court terme ils ont tt a fait raison ( et c'est l'horizon de prevision de leur modele)... d'ailleurs, un ' bas de laine' genre livret a, c'est a ca que ca sert... par contre, d'un point de vue dynamique, on en reparle dans 1 an et dans 5 ans......;-)
a écrit le 21/12/2012 à 8:29 :
les socialistes et assimilés sont favorables aux hausses d'impôts, je propose qu'ils mettent en pratique leurs idées a savoir qu'ils versent spontanément à l'état une contribution supplémentaire jusqu'à 75% de leur revenus.
a écrit le 21/12/2012 à 8:26 :
avec 2000? par mois devrais-je puiser dans mon épargne qui correspond à 1 mois de revenu?
a écrit le 21/12/2012 à 8:18 :
a trees court terme, certainement.. a moyen terme ca se discute... a long terme, vous allez rire sur le financement de l'economie! ;-)))))
Réponse de le 21/12/2012 à 8:27 :
Votre réaction est totalement vraie, les énarques de l inspection des finances feraient bien d apprendre à connaître la réalité par une immersion longue dans les entreprises
Réponse de le 21/12/2012 à 10:56 :
une seule solution : ouvrir la chasse à l'énarcouillocrate 2 jours par semaine (certains trouvent que c'est insuffisant ... mais il faut bien un début!)
a écrit le 21/12/2012 à 8:15 :
sera-t-il encore là en Janvier, pour être aussi sûr de lui ???

Lui ou ses successeurs peuvent compter sur les retraités du privé, pour ne pas puiser dans leurs économies, et contribuer à la démonstration de ces décisions non constitutionnelles, de faire payer plus une catégorie déjà défavorisée, en activité avec les risques de chomage, en retraite avec la réfèrence de calcul, et les taux de prélévement !!!

Les retraités du privé vont se serrer la ceinture, dommage pour les salariés du privé !!!!! s'ils ne sont pas dans les 20 à 25 % des votants pour cette triste équipe !!!!
a écrit le 21/12/2012 à 8:12 :
J'ai la chance d'etre plutot a l'aise financierement mais ce n'est pas pour autant que je vais garder le meme niveau de depenses avec des impots en forte hausse sans compter les augmentations des tarifs EDF, GDF etc... Je vais me restreindre et eviter autant que possible d'entamer mes economies.
Réponse de le 21/12/2012 à 9:58 :
LA CONSEQUENCE POUR 2013 ET POUR LES ANNEES SUIVANTES RESIDE DS LA PRISE DE CONSCIENCE DU CITOYEN CONSOMMATEUR QUE L'ON DEVRAIT POUVOIR VIVRE AUSSI BIEN DEMAIN QU'AUJOURD'HUI AVEC MOINS. A CHACUN DE "S'ORGANISER" ET DE "BOULONNER" TOUT LE SUPERFLU.COMME LE POLITIQUE EST DESESPERANT ET LE RESTERA,SAUVE QUI PEUT.
a écrit le 21/12/2012 à 8:06 :
C'est curieux: une hausse massive des impôts ne changerait rien en pouvoir d'achat et en consommation ? Ils sortent d'où à l'INSEE ? Alors ce gouvernement peut encore plus assommer les français puisque cela n'aurait aucun impact .... Ils ne vivent pas dans le monde réel !
a écrit le 21/12/2012 à 8:06 :
L'INSEE aveuglée : quand il y a une hausse d'impôt, on épargne encore plus chaque hausse annonce la suivante. L'impact des hausse d'impôts est doublé.
Réponse de le 21/12/2012 à 8:50 :
ceux qui ont encore une propension à épargner ... les autres réduisent la voilure, les moins lotis, contraints et forcés tapent dans l'épargne puis les crédits revolving etc ...
Ce qui est certain, c'est que ce gouvernement nationalise l'épargne pour mieux la voir ou faire disparaitre ... au profit de la consommation de biens importés
a écrit le 21/12/2012 à 7:53 :
Ce qui est sûr, c'est que comme bon nombre de Français, je vais reporter l'achat d'un nouveau véhicule, les travaux envisagés pour ma maison, passer chez Free pour les mobiles de la famille, ne plus acheter les marques en alimentaire, réduire encore plus ma consommation de gaz et d'électricité, couper moi même les cheveux de mes enfants, etc... Bref, donner une priorité aux taxes à venir sans pourvoir contribuer à la relance de l'économie.
Réponse de le 21/12/2012 à 8:11 :
Réduire sa consommation au strict nécessaire, couper soi-même les cheveux de ses enfants, développement du troc entre voisins, etc. : c'est le côté face de l'exil intérieur. Le côté pile, c'est de travailler au noir le plus possible en déclarant le strict minimum d'activité pour rester couvert. Il y a quelques Depardieu qui s'exilent à l'extérieur et la grande masse qui, ne pouvant partir, se cache à l'intérieur.
Réponse de le 21/12/2012 à 8:15 :
dans le loiret ERDF offre un ipad a l'agent effectuant le plus de coupure de courant pour impayé (donc l'etat)
Réponse de le 21/12/2012 à 8:18 :
+1 Non seulement je reporte l achat d une nouvelle voiture et en plus si j achète ce sera une voiture qui dure garantie 5/7 ans donc une coréenne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :