Les Français ne croient pas qu'Hollande pourra inverser la courbe du chômage

 |   |  421  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
D'après un sondage un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche, seul un quart des personnes interrogées croit que le président de la République pourra inverser la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année 2013.

Certes, c?était un objectif?. Et non une promesse. Lors de ses v?ux aux Français, le 31 décembre dernier, François Hollande avait affirmé que son "seul but" pour cette nouvelle année était une fois encore "l?inversion de la courbe du chômage". Il a ainsi jugé qu?il fallait y arriver "coûte que coûte". Et d?assurer que "le cap [était] fixé tout pour l'emploi, la compétitivité et la croissance, ce cap sera tenu contre vents et marées". Des formules fortes, mais qui n?ont visiblement pas fait mouche. D?après un sondage Ifop paru dans le JDD, seul un quart des personnes interrogées croit que François Hollande pourra inverser la courbe du chômage d?ici à la fin de l?année 2013.

"Il faut sortir d?un certain découragement"

Pis, même les sympathisants socialistes n?y croient pas. Ils sont ainsi 53% à juger que ce "but" ne sera pas atteint. Il est vrai que jusqu?à présent, le nombre de chômeurs n?a cessé de progresser. Au mois de novembre, et pour le dix-neuvième mois consécutif, le nombre des demandeurs d'emploi s?est affiché en hausse en France. Fin décembre, il y avait donc 3.385.700 demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "A" (y compris Dom), soit une progression de 1% sur un mois et surtout de 10,5% sur un an.

Dans la foulée, Jean-Marc Ayrault avait alors affirmé que la bataille pour l?emploi demeurait "la" priorité du gouvernement, tout en prônant la mise en place d?"un nouvel équilibre entre les intérêts des entreprises et de leur salariés". Le locataire de Matignon avait alors indiqué que "l'effort pour lutter contre le chômage [devait] être encore plus intense". Avant de se fendre d?un souhait, sur un ton laconique, appelant à "sortir d?un certain découragement".

Lundi sur la plateau de Canal +, le ministre du Travail Michel Sapin en a remis une couche: inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année est un "objectif mobilisateur qui peut parfaitement être atteint dès lors qu'on met en oeuvre des politiques de croissance, de l'emploi, d'innovation, d'investissement". Le ministre a souligné qu'"on n'est pas à la veille d'une élection" et qu'il ne s'agit pas pour le gouvernement de faire "des promesses" mais de "mettre en oeuvre ce qui a été décidé", en rappelant la mise en place des emplois d'avenir et des contrats de génération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2013 à 20:30 :
Débat avant le 2eme tour des présidentielles -
MR Flamby niait la crise et les Français naifs y ont crus ! C'etait la faute de l'autre!
Nier l'évidence alors que tous les indicateurs mondiaux étaient au rouge n'est ni plus ni moins que signe d'incompétence .On fait quoi maintenant? On pioche dans la poche de la classe moyenne qui deviendra pauvre !
a écrit le 27/02/2013 à 17:32 :
Comment ne pas douter de la parole politique ?
http://www.magtuttifrutti.com/article-la-parole-politique-toute-la-verite-rien-que-la-verite-113548454.html
a écrit le 10/01/2013 à 6:23 :
En tant qu'allemand et fonctionnaire je me dis que pour le moment, grâce a nôtre excédent de la balance commerciale de 16 Milliards PAR MOIS en moyenne et ceci depuis plus de 10 ans. Nous profitons plus que quiconque de l'UE et de l'Union Monétaire, ceci aux dépens des pays moins favorisés que nous. Les quelques petits milliards que l'Allemagne doit verser à Bruxelles tous les ans ne sont rien par rapport à l'excèdent commercial que nous réalisons grâce à cette petite cotisation. Excèdent commercial énorme qui nous permet d'exporter nôtre chômage vers les pays de l'union monétaire économiquement plus faibles et qui, a cause des traités imposés à l'UE et surtout à l'Union Monétaire par l'axe franco-allemand, ne peuvent ni empêcher ni taxer l'avalanche de produits Made in Germany, Made in China, Made in Korea, etc., etc., qui étouffe et empêche leurs propres économies de se développer. Les bénéfices ainsi réalisés dans les pays sur-endettés, y compris la Grèce et la France étant souvent réinvestis par nos grandes entreprises hors de la Zone Euro, souvent dans les pays de l'ancien bloc soviétiques que nous sommes en train de coloniser d'ailleurs en rachetant tout ce qui est privatisé, ce qui va nous donner le contrôle économique sur ces pays. Que la Grèce, l'Espagne, le Portugal et autres affichent un chômage des jeunes qui dépasse déjà les 50% n'intéresse ni M Weidmann, ni M Sarrazin, ni ma pomme, et Merkel s'en balance, en fait cela nous arrange, nous récupérons ainsi l'élite de ces pays, puisque nous manquons de jeunes hautement qualifiés. Quand à M Klaus Regling, qui se dit inquiet pour l'Italie (production industrielle en baisse de plus de 25% depuis 2007), croyez moi, c'est bien le dernier des soucis des Allemands. L'Italie est destinée à faire partie du tiers monde à plus ou moins brève échéance, la France également mais à très long terme. Les accords UE ne garantissent pas une qualité de vie similaires dans les pays de l'Union Monétaire, le fait que les pays pauvres deviennent toujours plus pauvres et les pays riches toujours plus riches le prouve. Une sorte de néocolonialisme en somme. Et qui nous empêchera de quitter ce cirque qu'est l'UE, une fois que nous aurons reconquis en en prenant le contrôle économique, les « Ostgebiete » perdus après la deuxième guerre mondiale? Déjà une bonne partie de ces territoires est au main du gros capital allemand.
a écrit le 09/01/2013 à 10:53 :
Pour la première fois depuis ... , la dette publique voit son évolution s'inverser ; en novembre , c'est le déficit commercial qui se réduit .
Les prix sont autour de +1,4%/an . Tout cela va dans le bon sens ,
en dépit d'une politique économique récessive , qui pourtant ne
permettra pas de descendre en-dessous de -3,6% de déficit public
par rapport au PIB ( pour autant que ce soit significatif ...) . Et les
différents modèles permettent d'estimer qu'un retournement de la
tendance du chômage pourra être observée au cours du T4 2013.
Si les vis sont légèrement , mais progressivement desserrées à partir septembre octobre 2013 , une reprise très modérée -mais une reprise - devrait être constatée .
a écrit le 09/01/2013 à 10:14 :
Ce type fabrique des illétrés dans son éducation qui coûte cher et fait du mauvais travail! Rendez-vous compte il existe 30 000 enseignants qui n'enseignent pas.
a écrit le 09/01/2013 à 10:11 :
Puisqu'on parle emplois rappelons combien nous avons de chômage et même on double le chiffre car l'Etat en planque la moitié! C'est la dictature de la pantoufle et la destruction des libertés!
a écrit le 09/01/2013 à 10:10 :
On est bien d'accord que le politique fait pas son boulot? Alors formons nos bataillons... appelons à la révolte les abstentionnistes! Ces institutions et ce régime sont nulles! On fait de l'incitation à la paresse, on récompense le parasitisme et pas le travail. On taxe tous azimuts et on fait fortune dans l'Etat à faire du travail de cochon. On met les entreprises à bas et la population sur la paille! C'est un système aux mains de pirates et de naufrageurs!
a écrit le 08/01/2013 à 12:16 :
Il est impossiblede croire cet homme qui change d'orientation comme de chemise et surtout qui ne sait pas ce qu'il veut. Je me trompe la seule chose qu'il veut et la décheance de la FRANCE
a écrit le 07/01/2013 à 23:08 :
Je crois que je lisais il y a peu sur ce forum que le concept socialiste se résume ainsi:

"EXPORTER les riches et IMPORTER des pauvres"

Je rends ici hommage à son auteur.
a écrit le 07/01/2013 à 21:29 :
Il est certain que la traque systématique des investisseurs et des créateurs de richesses par le gouvernement français ne va surement pas enrichir la France et donner du travail aux français.
a écrit le 07/01/2013 à 19:13 :
les emplois d'avenir ne sont pas de vrais emplois qui créent de la richesse ils sont un cout supplémentaire pour le budget et pour l'accroissement de la dette
Réponse de le 09/01/2013 à 10:56 :
Faux , c'est la première fois que l'on assiste à un retournement de
l'évolution de la dette ( fin novembre).
a écrit le 07/01/2013 à 18:29 :
honnete mais pas menteur , moi j'y crois fort
a écrit le 07/01/2013 à 18:27 :
Une politique fait fuir des capitaux, comment peut-il faire baisser la courbe de chômage ?
Réponse de le 09/01/2013 à 10:17 :
Vous avez des chiffres à avancer? On a déjà 30 milliards sur les comptes en plus des 70 de la balance. C'est un panier perçé ce pays.
a écrit le 07/01/2013 à 14:46 :
Il devra bientot avec Ayrault monter sur le toit du camping car pour échapper à la vindict populaire !!! Comique !!!
a écrit le 07/01/2013 à 14:10 :

AUCUNE AIDE AUX JEUNES AGRICULTEURS DE L ELEVAGE ...ILS NE SERONT PAS COMPTABILISER CHOMEUR
Réponse de le 07/01/2013 à 22:48 :
Y en a déjà trop.
Réponse de le 09/01/2013 à 10:15 :
La PAC c'est des grandes entreprises qui en bénéficient...
Réponse de le 09/01/2013 à 16:11 :
Il n'y a pas que les agriculteurs en France....arrêtez d'être égoïste merde alors!!!!
a écrit le 07/01/2013 à 14:04 :
Nous devrions peut être creer une commission !!!!
a écrit le 07/01/2013 à 13:53 :
Incroyable ! On implore la croissance et l'emploi avec des incantations ....
La croissance ne se décrète pas. Les déclarations sur l'emploi se succèdent, les déclarations seulement...

Le PS prend les Francais pour des benêts. Pourquoi ne pas rembourser a 100 % les anxiolytiques et les neuroleptiques, pour éviter toute velléité du peuple?
Réponse de le 07/01/2013 à 14:10 :
Complètement d'accord !!
a écrit le 07/01/2013 à 13:45 :
Je n'ai jamais cru en ce que l'on appelait, il y a plus de 5 ans, le plus gros handicap de Ségolène Royale. En période de crise, on n'a pas besoin d'un président "normal" mais d'un décideur. Ras le bol de l'incompétence au pouvoir et à tous les échelons. Il faut responsabiliser les élus sur leur biens personnels. De même pour le monde judiciaire !
Cordialement PPM
Réponse de le 07/01/2013 à 14:53 :
@papymath: +1 pour "Ras le bol de l'incompétence au pouvoir et à tous les échelons". Je vous soumets cette définition de l'Inaptocratie, donnée par un membre de l'académie française (pas forcément un bonne référence, mais...). ?Inaptocratie : un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d?un nombre de producteurs en diminution continuelle?.
Réponse de le 09/01/2013 à 10:20 :
Mais en plus c'est cleptocrate! Incompétent, irresponsable et corrompu qui en veut?
Réponse de le 09/01/2013 à 10:22 :
Vous en avez marre? La population aussi, virez-les!
a écrit le 07/01/2013 à 12:58 :
Rappelons que le gouvernement planque la moitié du chômage, sans parler des dispositifs bidons, une véritable solution finale... Il faut appliquer le droit au travail et ne pas employer les gens n'importe comment. C'est un système pervers.
a écrit le 07/01/2013 à 12:58 :
Sans mesure, Hollande attend que cela baisse. Il attend la croissance les bras croisés.
Qui croit encore à ce gouvernement d'incapable ?
a écrit le 07/01/2013 à 12:44 :

les taxes ! y contribuent severement
a écrit le 07/01/2013 à 12:17 :
il n'a qu'a voter une loi qui dirait que le chomage n'existe plus, ils sont specialiste pour voter des lois
a écrit le 07/01/2013 à 12:13 :
Emplois aidés, administratifs supplémentaires, CDD surtaxés voila les "remèdes" de nos gouvernants, de quoi alourdir encore la barque France qui s'enfonce grâce à une incompétence difficile à imaginer
a écrit le 07/01/2013 à 11:44 :
La seule courbe que Hollande à réussi à inverser, c'est celle de sa côte de popularité.
Il ne faut pas s'attendre à autre chose de la part de ces incompétents notoires.
a écrit le 07/01/2013 à 11:39 :
A décrier et taxer chaque jour un peu plus directement ou indirectement ceux qui créent du travail ou ceux qui travaillent et épargnent il est sur que le chômage ne diminuera pas.Nos gouvernants en s'enfermant dans des postures idéologiques dépassées précipitent notre pays dans le mur.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:01 :
C'est le seul domaine dans lequel ils excellent prendre à ceux qui ont ... pas forcément beaucoup... pour essayer de boucler les fins de mois .Cela appauvri les Français mais en aucun cas règle les problèmes . Ces réformes structurelles vont elles arriver ??
a écrit le 07/01/2013 à 11:20 :
Régime collectiviste = régime de misère!.
a écrit le 07/01/2013 à 11:20 :
Oui c'est évident que rien ne change, avec le PS ca continue comme sous l'UMP, avec les mêmes ranguaines naphtaliniennes du MEDEF ... et avec les mêmes structures parapubliques agences bals blas banquets et faux centres de faux experts auto-proclammés et vissés à leurs sièges de carriéristes en siestes prolongées, SANS BRUITS, pour se faire oublier et continuer à profitr de leurs situations confortables qui ont mené la France au déclin de l'innovation et aux friches industrielles ...
Réponse de le 07/01/2013 à 13:20 :
Je suis d'accord avec vous à 100%!,
a écrit le 07/01/2013 à 10:56 :
On le sait bien que c'est le déclin mais on l'aime bien notre pays communiste.
Réponse de le 07/01/2013 à 11:20 :
il est bien vrai que tous ceux qui sont aveuglés par le socialisme ne commencent à le détester qu'après avoir subi plusieurs dizaines d'années de misère noire ... ça promet ...
Réponse de le 07/01/2013 à 12:24 :
Réponse à john galt.
Et celui qui avait carte blanche en 2007 pour sortir du socialisme ne l'a pas fait.C'est bête ça alors.
Réponse de le 07/01/2013 à 12:38 :
il est bien vrai que les 10 dernières années 2002 2012 ont ouvert les yeux des fraançais de droite d'en bas et à l'évidence le manège des comédiens de l'UMP est "Apparu" comme une tromperie fumisterie qui nousa conduit au déclin économique, aux friches indsutrielles, à l'endetement de 1 800 Milliards d'euro, et à la décrépitude de l'innovation ...
Réponse de le 07/01/2013 à 12:51 :
@ Tout simplement : comment peut-on croire qu'un socialiste de droite sorte du socialisme ??? c'est bête pour la france oui ... 40 ans que cela dure (VGE)
a écrit le 07/01/2013 à 10:06 :
Dans Nice Matin, Claude Allègre, ancien proche d'Hollande et très discret depuis son élection n'y est pas allé par 4 chemins sur Nice Matin: HOLLANDE n'est pas à la hauteur et Les 2/3 des Français en sont persuadés. Donc le problème de l'inversion ou non de la courbe du chômage d'ici fin 2013 n'est pas l'élément déterminant d'une politique, mais comment Réparer les dégâts considérables causés par lui et son "équipe" sur l'entreprise et les patrons décriés, l'absence de mesures fortes pour les aider (il fallait 60 milliards d'euros de baisses de charges) pour arriver à combler les 11 points de compétitivité qui nous séparent de l'Allemagne, donc avec 20 milliards on fait le 1/3 du chemin non pas pour être compétitifs avec la CICE mais pour n'avoir pas pu pour HOLLANDE faire plus avec une majorité de bolcheviques qui croient encore en 2013 que cette prime pour l'emploi et la compétitivité est un "cadeau" aux riches patrons anti sociaux.
Réponse de le 07/01/2013 à 11:38 :
Les patrons et le MEDEF sont dans la mendicité permanente, ils se comportent en enfants pleurnicheurs, en étudiants attardés en couches culottes, et in finé sont pires que la CGT CFDT
Réponse de le 07/01/2013 à 14:23 :
Je vous souhaite donc un emploi sécurisé comme délégué du personnel ou permanent CGT ou CFDT, car pour le reste, il faudra mieux vous inscrire à Pôle Emploi en 2013 si vous êtes sur la touche.
a écrit le 07/01/2013 à 10:02 :
je suis comme saint thomas je ne crois que ce que je vois pour l instant je paye plus d inpots qu avant mais si dans un an hollande ne reussi pas on seras tous decues mais l anne 2013 cera dangereusse car le capitaliste fais tout pour detruire le reve de million de francais pour qui le partage equitable des richesses produit par tous et qui doit profite a tous
Réponse de le 07/01/2013 à 10:39 :
@ verite : le reve de millions de français, c'est de vivre du travail des autres : la richesse créée par quelqu'uns doit profiter à tous les autres, mais surtout pas à ceux qui la crée. C'est le rêve des jaloux, des envieux, véhiculé par le socialisme, qui survit grace à cette utopie décrite par bastiat au 19ième : "l'état, c'est la grande utopie où tout le monde veut vivre au dépend de tous les autres" ....
Réponse de le 07/01/2013 à 12:44 :
@John galt = absolument parfait ! C'est l'exacte vérité.
Réponse de le 07/01/2013 à 12:46 :
Oui le rêve de millions de Français est bien de vivre du fruit de leur travail et de partager les richesses dans une société juste, solidaire.
N'en déplais à certains il y a encore des gens dans ce beau pays qui croient en ces valeurs et pas uniquement à la valeur argent. Beaucoup de Français ont voté FH pour cette vision de la société Française.
Nous sommes le pays des Droits de l'Homme, il faut être à la hauteur de cet héritage, c'est notre ADN, c'est notre devoir pour redonner à la France sa grandeur ... (pas économique pour ceux qui ne suivent pas, comme d'habitude)
Alors oui mille fois oui, rêvons, oeuvrons pour cette utopie, les sceptiques, les aigris, les égoistes qu'ils se cassent çà nous fera de l'air pur avec leur gros 4x4 à 50 000 euros.

Partager ne fait pas partie de leur vocabulaires, pour eux c'est lincenciement, précarité et dividende.

Inverser la courbe du



Réponse de le 07/01/2013 à 13:52 :
@ Pays... "une société juste et solidaire" ? mais le mot juste et le mot solidaire ne concerne que des actions humaines, pas une société. Votre blabla ne veut rien dire. Croire ne la valeur argent ne veut rien dire, l'argent n'est pas une valeur, de quoi parlez vous ? Pour vous les slauds sont les fourmis qui sont trop égoistes pour partager avec les cigales, il est facile de conclure que vous devez vivre du travail des autres et non du votre ...
Réponse de le 07/01/2013 à 13:53 :
@ pays des droits ... au fait, totu ce que vous dites, tout ce que vous revendiquez, est parfaitement contraire aux droits de l'homme ...
Réponse de le 07/01/2013 à 14:35 :
@john galt
Bien vrai tout cela, il y a un adage qui dit" ce n'est pas le cheval qui fait l'avoine qui la mange".
Cette image un peu réductrice est quand même le miroir de ce qui se passe aujourd'hui!.
Réponse de le 07/01/2013 à 14:38 :
Tu n'a rien compris john galt, ce que voulais dire @PaysDesDroitsDelHomme, pour resumer, c'est qu'on peut vivre d'amour et d'eau fraiche.
Par contre, tu as raison John pour ta conclusion, effectivement @PaysDesDroitsDelHomme doit vivre du travail des autres, ou plus exactement, sur le dos des autres.
Réponse de le 07/01/2013 à 14:50 :
Je cite le plus grand "homme" politique de ce siècle avec Churchill, la grande Margaret Thatcher : "le problème du socialisme, c'est qu'il finit toujours par être à court de l'argent des autres"
Réponse de le 07/01/2013 à 16:48 :
Mais non pas d'amour et d'eau fraiche avec l'argent des riches vu qu'ils en ont beaucoup trop. C'est tellement plus agréable de profitez du travail des autres ... mais au fait ce n'est pas ce que font les patrons depuis toujours çà justement ?
Réponse de le 07/01/2013 à 16:53 :
Et du capitalisme ... il a toujours de plus en plus faim du sang et des larmes des travailleurs .
Réponse de le 07/01/2013 à 17:00 :
@ fastandfurious... c'est ce que pensent les marxistes depuis toujours en tout cas, selon la vision de la lutte des classes. Il semblerait quand même que depuis 150 ans, les faits aient démontré la parfaite inanité des affirmations économiques socialistes ...
Réponse de le 07/01/2013 à 17:01 :
@ Femmedefer : vous parlez du socialisme là ...curieusement, c'est dans les pays capitalistes que les travailleurs vivent le mieux, et de très loin ...
Réponse de le 07/01/2013 à 21:41 :
La France n est pas capitaliste avec 23% des emplois dans la fonction publique.
a écrit le 07/01/2013 à 9:47 :
Demander à Hollande d'inverser la courbe du chômage, c'est un peu comme demander au pape de faire rentrer tous les catholiques dans les églises le dimanche.
Réponse de le 07/01/2013 à 11:32 :
Encore qu'il serait plus facile d'inviter les gens et les faire rentrer dans l'église que de se débarrasser de l'équipe socialo communistes qui va nous mener par le bout du nez pendant quatre ans et demi, et mettre la France sur la paille!.
a écrit le 07/01/2013 à 9:32 :
En 2013, j' ai plus de taxes, plus d' impôts, plus de TVA à payer. En 2013, mon salaire baisse, mes retenues obligatoires augmentent. Le carburant est en hausse, et je suis obligé de baisser ma consommation sur les produits qui ne sont pas de première nécessité : les produits culturels, les vêtements,les loisirs,les vacances en France, pays trop cher....Le changement est vraiment arrivé, merci d' avoir voté Hollande pour que les pauvres soient plus nombreux....................
Réponse de le 07/01/2013 à 9:46 :
Quel rapport avec la courbe du chômage ? Tu confonds avec le sujet sur les impôts ?
Réponse de le 07/01/2013 à 10:01 :
Moins de consommation de chacun, implique plus de chômage ......les riches partent avec leur argent et les autres se serrent la ceinture le serpent se mord la queue!!!!
Réponse de le 07/01/2013 à 10:19 :
Pour embaucher il faut créer de la richesse et non la confisquer pour la dilapider ou créer des emplois kleenex...

Réponse de le 07/01/2013 à 10:49 :
Exactement, pour embaucher il faut créer de la richesse, donc favoriser le travail, seul moteur par ailleurs d'une justice dite 'sociale' ( sic pas socialiste...).
Tout le problème est de distinguer richesse et richesse....
La richesse ne se construit pas à travers les produits financiers, point trop n'en faut, et beaucoup trop il y en a depuis 40 ans.
Depuis 40 ans, la rémunération du travail est en chute libre au profit de celles des capitaux... autrement la vraie richesse, qui s'appuie sur le concret, celle qui fait progresser la société, les gens, est en voie de disparition.... y a comme un problème....
Et ce ne sont pas nos politiques (qui en profitent tellement au passage) qui changeront quelque chose.
Réponse de le 07/01/2013 à 11:22 :
@lili
Allez expliquer cela aux socialos communistes.
Réponse de le 08/01/2013 à 6:44 :
Les impôts ne baisseront jamais, car il faut payer nos instituteurs, profs, collèges, lycées, université. Et que proposez vous pour créer des emplois ? Nationaliser toutes nos entreprises ? Interdire les délocalisations ?
a écrit le 07/01/2013 à 8:55 :
Ils rêvent...
On augmente mes impôts... je m'arrange pour réduire certaines dépenses... logique.
Au détriment de qui ? ....
Je renégocie mes assurances, je cherche le produit le moins cher (souvent fabriqué ... ailleurs), je passe chez free, j'ai renoncé à changer de voiture, j'ai renoncé à acheter un bateau ...
Je n'ai pas encore renoncé aux vacances d'été, j'ai en effet l'immense chance d'avoir de la famille dans le sud.
En résumé je consomme à minima, et de moins en moins français, j'essaie de sauver ma peau comme tous... jusqu'à ce que le système explose.

Réponse de le 07/01/2013 à 14:09 :
+ 1 lili , si j'arrive à sauver ma peau on se retrouve dans le sud cet été !!!
A bientôt dans la misère !!
a écrit le 07/01/2013 à 8:55 :
Personne n'évoque le matraquage fiscal des petits entrepreneurs qui voudraient se lancer, et notamment ceux qui souhaitent exercer à partir de leur domicile, et se voyant soumis à une contribution CFE variable selon les communes..., alors qu'ils sont déjà soumis aux impôts locaux et fonciers...
a écrit le 07/01/2013 à 8:49 :
Inverser la courbe du chômage et des dépenses de l'état au plus haut niveau afin de montrer l'exemple quelques pistes supprimer le sénat dont une grande partie des sénateurs a largement dépassé l'âge de la retraite et dont le rôle est simplement consultatif, supprimer les enveloppes plaisirs des députés et ne rembourser leurs frais que sur justificatifs comme dans les entreprises, réduire le nombre des députés un par département etc etc etc
Réponse de le 07/01/2013 à 9:02 :
Tout à fait exact, ce sont les premières mesures à prendre, après avoir soumis l'idée à référendum.
Réponse de le 07/01/2013 à 9:18 :
encore mieux les étages du millefeuille, départements ,2 communes sur3,et ces manteaux de collectivités locales, les agences les commissions, au bas mots 109Mds comme au CANADA un peu plus de 4 années ,quand aux assistes bienvenu dans le libéralisme prive !!!!
a écrit le 07/01/2013 à 8:41 :
Rien est fait pour que les très nombreux chômeur entre 40 ans et 50 ans retrouvent enfin du travail. Ces personnes à mi carrière..et à mi Vie sont en dehors de tous les programmes de "lutte contre le chômage"...ils sont en fin de droit et n'ont plus de revenu pour survivre.
même pas ASS...s'ils ont un conjoint qui bosse...1400 euros brut pour 2 ça fait pas beaucoup.
Génération foutue des 40 / 50 ans!
Réponse de le 07/01/2013 à 15:33 :
@Lucky. Dire que je croyais être le seul dans cette situation...mince alors!! Ah oui, j'oubliais, nous, nous sommes 4... cela doit nous faire sortir de la catégorie. Humour noir mais vrai, le chômage ne baissera pas de sitôt, en tout cas pas dans les 4 ans à venir, ce qui me mène gentiment à...50ans! Je sors de la catégorie. Peut-être pourrais-je bénéficier d'une retraite anticipée??? Mais non, je n'ai pas bossé pour l'état et n'entre pas dans les -encore- nombreuses cases des privilégiés aux régimes favorisés. Génération foutue? Nooooon, sacrifiée, oui! La suivante devra partir pour réussir...Bon courage!
Réponse de le 08/01/2013 à 14:07 :
Courage les gars, même génération, même galère; il y a toujours une solution, c'est le moment de changer de vie ...
a écrit le 07/01/2013 à 8:36 :
Ce pauvre Hollande ne redressera rien du tout, pas plus le pays que ses résultats dans tous les domaines. Il est là parce que les médias et une majorité de français ne voulaient plus de Sarkozy, c' est tout.
Réponse de le 07/01/2013 à 10:08 :
Tout à fait d'accord avec vous, c'est dit en quelques mots !!!
a écrit le 07/01/2013 à 8:34 :
ce n'est pas avec ce gouvernement, son incompétence, son dogmatisme, que le chômage baissera.
a écrit le 07/01/2013 à 8:07 :
Mr hollande ne pourras pas inverse l économie ils n'es pas a la heteur pires quet n s ?
a écrit le 07/01/2013 à 8:06 :
Quel est le problème de la France? Hollande c'est evident
Réponse de le 07/01/2013 à 14:35 :
pour une fois d'accord avec Segolenedupoitou !!!
a écrit le 07/01/2013 à 8:05 :
Comment croire un tel amateur juste bon a être députe de Tulle
Réponse de le 07/01/2013 à 8:46 :
Non, non meme pas car il devrait vite se reconvertir dans un emploi d'agent territorial par exemple sans oublier une bonne partie de son equipe...
a écrit le 07/01/2013 à 7:59 :
pour inverser la tendance, faudrait peut etre qu'il commence par faire quelque chose d'autre que de créer des emplois fictifs...
Réponse de le 07/01/2013 à 8:19 :
entierement d'accord, le fonctionnaire a trouvé la bonne planque dans son travail mais le plus hallucinant actuellement c'est que plus de 50% des offres d'emploi sur le site du pole emploi, sont fictives car l'employeur publie son annonce car c'est une obligation légale, alors meme que ce meme employeur a déjà trouvé et recruté son salarié
Réponse de le 07/01/2013 à 8:42 :
alors meme que ce meme employeur a déjà trouvé et recruté son salarié ==> tout à fait exact!
a écrit le 07/01/2013 à 7:58 :
Hollande attend simplement que la courbe s'inverse d'elle-même pour s'en attribuer le mérite.
Réponse de le 07/01/2013 à 9:06 :
enfin une vérité, moi président, j'ai fait fléchir le chômage.
a écrit le 07/01/2013 à 7:53 :
Les politiques sont facteurs d'incertitudes, de déséquilibres, d'attentes impossibles à satisfaire, et in fine destructeurs de nos systèmes économiques, destructeurs de cohésion sociale. A vouloir étendre les notions d'égalité (à la révolution, signifiant égalité devant la Loi), à vouloir remplacer la charité volontaire par une solidarité contrainte, ils ont tout simplement oublié la Liberté d'aller et venir, oublié que le Monde est tout petit, principalement ouvert. Nous vivons la révolution des plus aisés, la révolution des mieux formés et plus intelligents, le départ de nos jeunes pour d'autres cieux. Les classes qui profitent de la générosité imposée de la Nation doivent réfléchir sur leurs devoirs et obligations. Les aides d'état n'existent pas, elles ne sont que des aides de la Nation!
a écrit le 07/01/2013 à 7:27 :
Les français prennent enfin conscience que le problème en France, c'est le socialisme !
Réponse de le 07/01/2013 à 7:58 :
vous avez parfaitement raison, le socialisme version france c'est la catastrophe
Réponse de le 07/01/2013 à 8:50 :
Oui il y a incompétence et sectarisme aveugle et brutal :
pourquoi ne pas interroger les Français sur les points essentiels ? (réforme de la fiscalité; mariage, Europe)
Réponse de le 07/01/2013 à 9:51 :
La France est un pays socialiste, que le gouvernement soit de droite ou de gauche. Car les services publics forment l essentiel de la nation.
Réponse de le 07/01/2013 à 11:26 :
@Lola
"que le gouvernement soit de droite ou de gauche"
Depuis 50 ans en France nous avons un régime collectiviste, avec aux gouvernes des castes d'oligarques ploutocrates qui n'y connaissent rien en économie!.
Réponse de le 23/01/2013 à 9:49 :
Dans un pays ou ceux qui travaillent sont pour la plupart obligé de dormir dans des voitures
Et un pays qui ferme ses usines pour construire des prisons
Chercher l'erreur !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :