François Hollande entend relancer le marché de l'emploi en 2013

 |   |  392  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un message d'espoir, François Hollande pour ses premiers voeux, a tenu à rassurer le pays tout en rappelant comment il comptait relancer l'économie tricolore et inverser la courbe du chômage.

Pour ses premiers v?ux télévisés, François Hollande s'est estimé confiant dans l'avenir, tout en annonçant ses objectifs principaux pour l'année 2013, réduire le chômage et stimuler l'économie de la France. « le cap est fixé tout pour l'emploi, la compétitivité et la croissance, ce cap sera tenu contre vents et marées », a déclaré un brin tendu, le Chef de l'état. Il a avoué que son action mise en place depuis mai, "cette marche en avant", avait connu "soubresaut" et "contretemps » mais qu'il fallait : « faire des réformes maintenant pour sortir de la crise plus vite et plus fort... L'année 2012 a été l'année où nous avons engagé le redressement. 2013 sera l'année de la mobilisation de tous pour le réussir.»
Pendant dix minutes, François Hollande a martelé un message d'espoir, voulant se démarquer des v?ux de Nicolas Sarkozy et de Jacques Chirac qu'il avait jugés trop pessimistes. Son programme de redressement de la courbe du chômage passe donc par « 150.000 emplois d'avenir pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail », et par une réforme de la formation professionnel pour « accompagner les chômeur vers l'activité ». Il a affirmé vouloir « donner plus de stabilité aux salariés et plus de souplesse aux entreprises ». Fin novembre le nombre des demandeurs d'emploi était de 3,13 millions tout proche du "record" de 3,2 millions atteint en 1997. François Hollande a ainsi affirmé vouloir « donner plus de stabilité au salariés et plus de souplesse aux entreprise ».
Le chef de l'état a réaffirmé sa volonté de "désendetter la France". "Un effort à été demandé, je sais ce qu'il représente après tant d'année de sacrifice." Le président a donc relancé son initiative de taxe à 75% des plus riches, "il sera toujours demandé davantage à ceux qui ont le plus", expliquant qu'elle sera réaménagé "suite à la décision du conseil constitutionnel, sans changer son objectif."
Evoquant également l'avenir de la France, François Hollande a annoncé avoir demandé au gouvernement de proposer une stratégie d'investissements publics comme privés dans tous les domaines "dans nos filières industrielles et agricoles, dans le logement, dans l'environnement, dans la santé, dans la recherche, dans les nouvelles technologies...pour moderniser la France à l'horizon 2020". (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2013 à 10:22 :
Bravo pour les belles fautes d'orthographe
a écrit le 06/08/2013 à 20:55 :
mr hollande vous n'avez pas été sympa avec cette petite chômeuse qui vous a interpelé cette après midi , voila la réalité de votre personnage , en fait , vous n'avez rien à faire des Français , vous avez le pouvoir que pour vous remplir les poches.
a écrit le 03/01/2013 à 11:37 :
François Hollande ne peut qu'endormir un peu plus les français...A moins de rapatrier toutes les entreprises hexagonales qui fabriquent ou font fabriquer à l'étranger des produits qui seront vendus en France et en Europe; il n'y aura aucune possibilité de résorber le chômage. Une société uniquement de services ne peut dégager l'argent nécessaire pour une nation qui aime tant frimer et se prendre au sérieux. Il faut tout reprendre. Si l'on est incapable de voir la rélité telle qu'elle est et agir dans les plus brefs délais, on va au devant de graves problèmes; surtout pour les générations qui vont suivre...Jean-Claude Meslin
a écrit le 02/01/2013 à 17:41 :

La problématique majeure ,est que le capital est quasiment « sans fin »
A la recherche de sa rentabilité, cela signifie aux entreprises d?aller se délocaliser la ou il y a de la croissance, a compresser les salaires pour élever leurs marges et ainsi déprimer de façon interminable l?économie du vieux continent .
LA France ,subit la désindustrialisation , doit faire face a de faibles gains de productivités , et quand la croissance est faible, cela entraîne une hausse des déficits publics, et comme il est prévu de diminuer les déficits publics, les dépenses de l?etat vont s?amenuiser, qui sont-elles ,un facteur
Essentiel de la croissance, et ainsi , nous allons nous immerger dans une austérité récessive ,dont aucune discipline, rigeur budgétaire, n?apporte de solution réelle. La réponse ,doit permettre les hausses de salaires, de la demande , et la résorption des dettes , ce ne sont pas celles proposées depuis 20ANS, elle est ailleurs.
a écrit le 02/01/2013 à 12:59 :
le chomage est créé par la dette, la dépense publique qui tue l'emploi par les charges et impôts induits, il faut l'imprimer sur les petits pot de flanby dont il raffole, peut être qu'il finira par comprendre, puisqu'il n'y a pas de cours d'économie à l'ena, ce club d'arrivistes et chercheurs de pantoufflage qui nous gouverne avec le sens de l'absolu servilité au chef, jamais faire d'ombre, des clones incompétents et bien trop loin de la vraie vie qu'ils fuient pour se réfjugier à tout prix dans les paradis administratifs et politiques
Réponse de le 02/01/2013 à 15:46 :
il ne faut pas oublier ceux qui fuient se réfugier dans les paradis fiscaux en emportant et volant a l'etat français, le votre, le notre , le leur, 50MILLIARDS d'euros/an, et surtout, n'oublions pas les banques, qui n'ont jamais produits aucunes richesses, qui font de l'évasion fiscale a hauteur de 590 MILLIARDS d'EUROS, toujours au nez de l'etat. oui il y a un club d'arriviste acharnés,les amis de l'ex, qui maintenant baisent les pieds du nouvel élu. c'est toujours difficile les transitions et trahisons ! mais 640 MILLIARDS DE FRAUDE FISCALE CELA N'A PAS DE PRIX !
a écrit le 02/01/2013 à 12:54 :
en autriche, plus aucune contrainte de licenciement et un chôgae à 5%, nos politiciens et leurs bras droits syndicaux veulent fonctionnariser les emplois privés, sécurité assurée !!!! mais on est où ? en corée du nord ? et tous ceux qui sont poour, he bien qu'ils titularisent ans leur foyer le technicien de darty qui vient les dépanner comme ça il sera à l?abri du chômage ! ha non, pas nous pas nous, ce qu'on dit c'est pour les autres et aux autres de payer notre générosité !!!!! que chacun assume et finance ses choix et on y verra plus clair au pays de la schizophrénie, avec un très rapide rétablissement des bonnes pratiques et du bon sens !
a écrit le 02/01/2013 à 12:49 :
oui en créant "les emplois d'avenir", ce"s stages en administration qui vont rendre ces jeunes totalement inaptes à l'emploi par le mauvais cursus et l'apprentissages des plus mauvaises manières : aucun management ni aucune gestion dans le public, que peuvent ils apprendre ? et à coté, on décourage l'esprit d'entreprendre, on montre du doigt ceux qui réussissent... l'usine de l'éna à détruire l'économie, à gérer son clan...la france est en voie de disparition par sa gestion politique et administrative qui ne fait que créer plus de dette et le chômage avec.
a écrit le 02/01/2013 à 11:57 :
Ce ne sont pas les niveaux d'impôts qui dissuadent les entrepreneurs comme moi d'embaucher : le vrai problème comme le souligne un commentateur est le passif social. Quand vous employez quelqu'un,outre les charges, provisionnez les 6 à 12 mois de salaires qu'il coûtera en cas de licenciement ou de transaction. Je ne vous parle pas des emmerdements administratifs et de la suspicion permanente dont vous êtes l'objet quand vous êtes un salaud de patron ... J'aimerais bien comme les rentiers n'avoir "que des problèmes de payer trop d'impôts"... Quand vous êtes employeur, vous êtes condamné à travailler à vie si vous ne trouvez pas de repreneur !
a écrit le 02/01/2013 à 11:10 :
mais coment, en augmentant la dépense publique qui nous prend tot ce qu'on gagne? i faudrait commencer par tailler dans la dépense publique, sinon c'est du vent
a écrit le 02/01/2013 à 10:27 :
soyons certain que si l'activité économique redémarre il s'en attribuera les mérites, et que sinon ce sera la fautes des autres. Personnellement je pense l'inverse.
a écrit le 02/01/2013 à 10:09 :
Relancer le marché de l'emploi, oui bien sur!, mais avec quoi?, en créant de nouveaux postes d'enseignants?, en créant de nouveaux services à la personne?.
Tout cela n'est pas sérieux!, le marché de l'emploi ne sera relancé que lorsque nos énarques auront compris que seuls, les emplois productifs sont générateurs de ressources pour la nation!.
Pour cela, auparavant, il faudra se débarrasser de toute cette caste d'oligarques ploutocrates qui empoisonne et paupérise le pays.
a écrit le 02/01/2013 à 9:56 :
Hollande ne comprend pas que l'Etat peut s'amuser à créer toutes les formules magiques qu'il veut ("contrats d'avenir" et compagnie), ce sont les entreprises privées qui créées les postes, pas les formules magiques. Et comme tout est fait pour décourager le secteur privé en augmentant la fiscalité de ceux capables d'investir, la sauce ne prendra pas.
a écrit le 02/01/2013 à 9:53 :
Le marché de l'emploi est un marché où les titres s'échangent avec une taxe sur les transactions (indemnité de rupture) de l'ordre de 25% du salaire annuel, sans compter les délais. Vouloir relancer un marché en maintenant la taxe sur les transactions à un tel niveau n'est que voeu pieux. Ce serait comme vouloir relancer la consommation avec une tva de 25%. Alors il faut cesser de parler du marché de l'emploi mais seulement d'un marché gris dans des black pools. Et FH crée deux small black pools : les contrats aidés d'avenir et de seniors.
a écrit le 02/01/2013 à 9:32 :
Je n'embaucherai que lorsque j'aurais des perspectives de marché à plus de 3 mois. Or depuis 2008 on navigue à vue. Et encore, je me demande si l'embauche est une bonne idée : un salarié de plus, ce sont des cotisations sociales en plus, tout ça pour entre autres, payer les bonnes pensions indexées des papy boomers geignards de la Tribune...
a écrit le 02/01/2013 à 6:29 :
je ne le crois pas et je me tire ailleurs.
a écrit le 01/01/2013 à 22:59 :
Oui vive le made in France! Et au diable ma Renault qui tombe tout le temps en panne:-)
a écrit le 01/01/2013 à 20:43 :
Il ne faut pas être injuste. Il y a au moins un domaine économique dans lequel le gouvernement réussit au delà de toutes les attentes : il s'agit de l'exportation de nos entrepreneurs. Ainsi, de nombreux pays reconnaissent la qualité du label "made in France" de ces entrepreneurs qui s'installent massivement chez eux. Montebourg et Hollande peuvent être légitimement fiers de ce brillant résultat !
Réponse de le 02/01/2013 à 11:08 :
c'est vrai, mais il importe quantité d'immigrés qui nous coûtent cher en sécu. suggestion : qu'on exporte massivement nos politiques qui ne gérent rien, le problème est que là, personne n'en voudra ! si peu être mélanchon en corée du nord, tout à fait conforme au modèle, aux idée"s, et aux résultats !
a écrit le 01/01/2013 à 19:30 :
"rappelant comment il comptait relancer l'économie tricolore et inverser la courbe du chômage" ... Je pense que l'auteur de cet article n'a pas écouté les mêmes voeux que moi ... Hollande n'a fait que des incantations mais en aucun cas n'a expliqué "Comment" et en particulier pourquoi les mesures prises pourraient aider alors qu'elles sont dans une perspective à rebours de la réalité de la situation économique.
a écrit le 01/01/2013 à 19:29 :
les Français ne croient plus au père noel depuis longtemps .Ils ont voulus le changement et bien ils l'ont,et quel changement?
a écrit le 01/01/2013 à 18:43 :
Le but c'est défendre quoi ? .... l?idéologie ou l'économie ? Les impôts ... pour cette idéologie ?
a écrit le 01/01/2013 à 18:22 :
"la crise euro est derrière nous".... C.LAGARDE va porter plainte pour plagia !
Réponse de le 01/01/2013 à 19:11 :
@pmxr: et c'est pour ça que chaque fois qu'on se retourne pour vérifier, on s'aperçoit qu'on l'a dans l'oignon :-)
Réponse de le 01/01/2013 à 20:08 :
Il vaut mieux sentir l'oignon que sentir de l'oignon ! :-)
a écrit le 01/01/2013 à 18:20 :
Bref, mots creux, imprécis, dogmatisme habituel, discours préparé par une (mauvaise) agence de bourrage de mou. Qui peut croire à tout ce salmigondis ?
a écrit le 01/01/2013 à 18:18 :
Qu'il commence à se lancer lui meme!!!! Ou mieux qu'il se relance......AILLEURS!!!!!
a écrit le 01/01/2013 à 17:38 :
ok pour réduire le chômage, mais encore faudrait il agir sur les bons leviers. La situation tout à fait atypique de la france impose une action rapide et simple : on la dépense le plus élevée d'europe et donc une grosse part improductive, il faut réduire cette dépense de 30 à 40%, ce qui permet de diminier le simpots, augmenter le pouvoir d'achat, diminuer les charges des entreprises, financer l'aide aux PME, matelas exceptionnel et unique ! et il n'y a pas surtout pas de sacrifice à faire ni de diminution du social, îl suffit de taper sur ce qui est inefficace, inutile, le mille feuille, améliorer la performance pour plus de résultats... comme l'a fait la suéde...si la politique est ne toucher à rien mais taxer, stigmatiser les entreprises, étouffer l'économie par encore plus d'impôts et de dette, il est très clair qu'on va vers beaucoup plus de chômage et la catastrophe économique...et c'est un crime contre la société que de ne rien gérer et tuer l'emploi par la dépense et la dette.
a écrit le 01/01/2013 à 17:37 :
Il suffirait de faire diriger la France par Merkel, comme du temps de Sarkozy, et tout irait mieux.
Rien de tel que les Allemands pour nous dire ce qu'il faut faire.
a écrit le 01/01/2013 à 14:34 :
2013??PROMESSE ???INVERSER LA COURBE DU CHOMAGE???J'AI CONNU CA SOUS FRANCOIS 1 ER???C. A. DIRE ?A PARTIR D'UN CERTAIN AGE VOUS N'ETES PLUS A LA RECHERCHE D'UN EMPLOI???MORALITE LE NOMBRE DE CHOMEURS DIMINUE ENORMEMENT ??? DE CE FAIT LES SOCIALOS UNE FOIS DE PLUS VONT FAIRE COCORICO???ET LAISSER DES MILLIERS DE FRANCAIS SUR LE CARREAU???? JE SOUHAITERAI ME TROMPER????
a écrit le 01/01/2013 à 14:11 :
Pour relancer le marché de l?emploi le président de la république,
Se doit de concevoir le protectionnisme de la France et peut etre sans l?europe, avec seulement les italiens, les belges, les espagnols, comme il est souvent dit: avec l?europe si l?on peut ,avec la France s?il faut , contre l?europe si on le doit !
Le chômage est un des méfaits du libre-échange sur l?économie française, sachant que le choix de cette solution unilatérale donnerait une crise majeure de l?UE, 57% des français toutes tendances politiques confondues sont pour. Car ils ont compris que les interets de la France sont au-dessus de ceux d?un quelconque traité fut-il avec nos voisins , qui eux ne se gènent pas du tout concernant leurs interets, alors MONSIEUR le PRESIDENT , faites ce que 57% des français vous demandent pour l?interet de notre nation républicaine.
Les moyens sont a votre disposition .
Réponse de le 01/01/2013 à 14:32 :
quand on est la 6° puissance exportatrice , pas question de faire du protectionnisme , c'est évident ! on peut pas dire aux pays : acheter nos produits , nous , on ne veut pas des votres ! la chance de l'Allemagne c'est d'avoir tout misé sur les exportations sur les pays émergents , les seuls qui ont encore une activité qui progresse ! la France est trop concentrée sur le marché européen , en pleine déconfiture : que vendre à l'Italie , l'Espagne , le Portugual qui ont 25% de chômeurs !
Réponse de le 01/01/2013 à 14:52 :
La malchance de la France c'est d'avoir les pires casseurs d'entreprises dans les sphères des strusctures parapubliques de l'Etat, des Régions, des Conseils Généraux et des Grandes agglomérations ... ces structures parapubliques fonctionnent comme des officines troubles, opaques, sournoises et sont squatées par des fonctionnaires d'Etat et fonctionnaires territoriaux inutiles planqués, incomptétents, flémards, fêtards gueuletonnards, dont les mauvais jeux de rôles se traduisent par la casse des entreprises et des projets indsutriels créateurs d'emplois.... TANT que les citoyens ne les évacueront pas manu militari de ces structures inutiles, le MERDIER ne fera que s'accentuer ...s'aggraver et Hollande Ayrault et les socialistes seront englués dans leur propre échec ...
Réponse de le 01/01/2013 à 15:22 :
IL y a en fait deux sortes de protectionnisme, le premier entre les pays a salaires comparables, ce qui est non souhaitable et nuisible,
Puis un protectionnisme qui est une nécessité de survie, entre pays de niveaux de vie très différents que ce soit la chine ,l?inde ou des pays européens proches, ce qui est dans ce cas un acte suicidaire d?avoir supprimé les barrières douanières , quand le coût de production est dix fois moindre.
La compétitivité a ce niveau n?étant peu possible ,et pour éviter les délocalisations en continue ,il faut remettre en place une protection des plus naturelle et légitime.
Sortir de l?UE s?affirme comme une nécessité .
Réponse de le 01/01/2013 à 19:42 :
Arrêtez de rêver ! regardez simplement autour de vous, nous sommes plus dans les années 60 autrement installez-vous en Corée du nord au moins vous partagerez les mêmes idéaux !!!
Réponse de le 02/01/2013 à 9:32 :
la corée du nord ? mais pouquoi faire ? si la réalité économique n'éffleure pas les livres d'économie, en disant par exemple que environ 45millions d'américains n'ont pas accés aux soins que dire alors? que L?instauration du libre-échange total entre l?Europe et les pays à bas salaires comme la Chine s?est traduit par une catastrophe économique et sociale.

Avec 23 millions de chômeurs, 80 millions de pauvres, l'apparition de travailleurs pauvres, la montée du travail précaire, l'effondrement des classes moyennes, la stagnation ou la baisse des salaires et du pouvoir d?achat, l'explosion des inégalités de revenus, la cohésion et la paix sociale sont menacées,quL'ouverture totale des échanges avec des pays bénéficiant de salaires faibles et d'une productivité moyenne qui augmente beaucoup plus vite qu'en Europe tire inlassablement vers le bas les salaires européens, ne pas voir cette réalitécela reléve soit d'un aveuglement idéologique ,ou d'une volonté destructrice,vous avez le choix . avez vous les moyens de choisir ?

,
a écrit le 01/01/2013 à 13:31 :
La problématique de FH comment ne rien faire mais cependant réussir à saisir le léger rebond de croissance mondiale attendu à partir du second semestre 2013.
Enfin, pour un saprophyte c'est jouable ...
a écrit le 01/01/2013 à 13:26 :
C'est assez stupéfiant d'affirmer que l'on va réduire le chômage alors que la politique mise en oeuvre ne peut concourir qu'à l'exact contraire. Il faudrait qu'il nous explique comment il va atteindre son objectif en tapant sans relâche sur les forces vives du pays (seules créatrices d'emplois réels).
Réponse de le 01/01/2013 à 15:21 :
Vous vous n'y croyez pas assez! Ce sera que de votre faute! Na!
a écrit le 01/01/2013 à 13:00 :
Depuis 40 ans nous avons les couples infernaux en France, HollandoSarko et AyraultFillon, ne pas oublier aussi les ChiracoRaffarino, MitterandosMauroyso, et les BalladuroGiscardo
Réponse de le 01/01/2013 à 15:00 :
+ 1
a écrit le 01/01/2013 à 12:45 :
Comme son mentor F Mitterrand, il fait croire qu'il peut créer des emplois mais comment le pourrait-il, lui qui n'a jamais créer d'entreprise ni investi un seul centime dans l'économie française ? (regardez sa déclaration de patrimoine au Conseil Constitutionnel, que des biens immobiliers de jouissance achetés avec ses émoluments de politiciens). Les 150 000 emplois d'avenir seront surtout recrutés par les administrations complaisantes et à la charge des Français. Le chômage est passé de 1.600.000 à 3.300.000 chômeurs sous MITTERRAND (sources : "le double septennat de F. Mitterrand" de Colombani), HOLLANDE pourra t'il faire mieux? CHICHE !
Réponse de le 01/01/2013 à 15:09 :
Ou l'art de sélectionner les statistiques : le chômage aurait-il diminuer sous Chirac et Sarkozy ?
Il faut se soigner de cette brutale amnésie.
Quand aux emplois d'avenir, même si je n'en partage pas l'idée, a été adoubée par des élus UMP qui ont déjà lancé l'embauche de jeunes .....
a écrit le 01/01/2013 à 12:29 :
il va créer des emplois en faisant partir les entreprises et les riches ? ce ne sont pas les pauvres qui donnent du travail, ils vivent du travail des autres.
Réponse de le 01/01/2013 à 15:27 :
Il suffit de créer 2 millions de "fonctionnaires" et Hop ! Les chiffres du chomage seront au top!
Bon restera plus qu'a piquer encore et encore plus d'argent à ceux qui produisent réellement de la valeur ajoutée et pi voila!
Facile l'économie de comptoir Elyséen !
a écrit le 01/01/2013 à 12:19 :
Le chômage, le chômage! un gros colis que nous attendions entre jeudi et samedi ,ça démange drôlement de donner le nom de cette société à éviter, quand est-ce que le gouvernement va cesser de bloquer la formation de conducteurs poids-lourds qui nous manquent.
Au supermarché une foule pas possible, une caisse sur deux de fermée, avec tout l'argent qu'ils gagnent refuser de créer des emplois c'est nul.
Il y a beaucoup d'emplois non pourvus ,faut d'abord trouver des solutions le reste viendra.
Rebooster l'afpa comme après la guerre serait un bon choix, mais avec des professionnels délégués de leurs entreprises, pas des diplonuls!
a écrit le 01/01/2013 à 12:03 :
Il nous fera le même discours en 2014.
a écrit le 01/01/2013 à 11:58 :
Hollande et son équipe ne sont plus crédibles et les français ne sont plus dupes de ses discours, il n' assume pas sa fonction.Il est déjà fini.
a écrit le 01/01/2013 à 11:54 :
Qu'il supprime donc tout les revenues de l'assistanat prélever sur les nôtres et l'emploi repartira tout seul!
Réponse de le 01/01/2013 à 15:32 :
Vous pensez vraiment qu'il fera cela apres des décennies à ce hisser lui et ses compères !
Avec le vote de tous les assistés, et cela va durer car il fait le terreau de ses futur électeurs !...
Réponse de le 01/01/2013 à 15:50 :
Pour sauver la France, il faut brider les retraites, plafonner les retraites à 1 800 euro par mois.. et 2 700 euro par mois pour un couple ... c'est déjà beaucoup pour glander et faire des voyages en dépensant cet argent à l'étranger... sur le dos de ceux qui se lèvent tôt et gagnent des salaires de misère.
Réponse de le 01/01/2013 à 16:23 :
Quand tu te seras lever tôt autant de fois que nous autres retraités, c'est que ce sera ton tour de partir à la retraite. J'espère que votre v?u sera exaucé et que 1800 euros vous suffira. Mais il y aura toujours des petits cons pour dire que c'est encore de trop.
Réponse de le 01/01/2013 à 18:45 :
Alors 1 800 euro si c'est pas assez pour un retraité, comment font les smicards avec 1 100 euros pour 39heures de boulot en équipe ? comment peuvent-ils élever leurs enfants .... ca suffit ces gabegies des nantis qui tondent la laine sur le dos de leurs enfants et petits enfants pour se vanter de leurs revenus de retraités "à l'aise" ou "très à l'aise" ou "très aisés" ...
Réponse de le 01/01/2013 à 20:45 :
brider les retraites?dépouiller ceux qui ont cotisé toute leur vie pour donner a ceux qui n'ont encore rien cotisé?nada!allez,au boulot les jeunes,retour aux 39 heures pour commencer,les vacances ça suffit!
Réponse de le 01/01/2013 à 21:45 :
Pour éviter de diminuer les pensions, le gouvernement devra reculer l'âge de départ effectif à la retraite (65 ans au lieu de 62) et élargir l'assiette des cotisations en revenant aux 39H. Bonne année 2013 à tous les retraités des forums de la Tribune !
Réponse de le 02/01/2013 à 10:27 :
La désindustrialisation a été massive depuis 10 ans entre 2002 et 2012 ... résultat, reculer l'age de la retraite sera un coup d'épée dans l'eau puisqu'il n'y a plus de travail à faire, ni pour les jeuens ni pour les 50tenaires !!! c'est le SIMPLE BON SENS ... donc OUI il faudra bien plafonner les retraites et ponctionner tout ce qui dépasse 1 800 euro par mois au riches fortunés retraités y comprit sur leurs revenus immobiliers et financiers !!! moins de retraites pour les riches retraités celà permettra de baisser les cotisations retraites et de retrouver de la compétitivité ...
a écrit le 01/01/2013 à 11:50 :
Les promesses du candidat F.Hollande et ses voeux, en tant que président de la république, n'engageant que ceux qui les écoutent, je me suis donc permis de ne pas être devant ma télé hier soir, à 20 heures. Pas très républicain, certes, mais n'est-ce pas la seule liberté qui nous reste accordée, par un Etat devenu totalitaire dans son esprit et ses méthodes ?
a écrit le 01/01/2013 à 11:50 :
Les promesses du candidat F.Hollande et ses voeux, en tant que président de la république, n'engageant que ceux qui les écoutent, je me suis donc permis de ne pas être devant ma télé hier soir, à 20 heures. Pas très républicain, certes, mais n'est-ce pas la seule liberté qui nous reste accordée, par un Etat devenu totalitaire dans son esprit et ses méthodes ?
a écrit le 01/01/2013 à 11:48 :
Le vrai problème est qu'il n 'est pas crédible !
Réponse de le 01/01/2013 à 14:23 :
il se maintiendra aux alentours de 30% de satisfait avec l'aide des medias et des trolleurs du web et dees reseaux sociaux
a écrit le 01/01/2013 à 11:42 :
On attend encore et toujours le changement. Encore qu'en 2013 ce ne sera pas triste surtout avec la bande d?hurluberlus aux commandes du pays.
a écrit le 01/01/2013 à 11:37 :
la recette de relance de l'emploi 2013:
prenez un président mauvais
prenez un premier ministre nul
prenez une trentaine de ministres incompétents

melanger le tout dans un faitout avec une marquise
vous obtiendrez une pate trés molle , qui au premier aspect ne sent pas trés bon ,
mettez au four pendant 5 ans , vous obtiendrez une jolie bouse de vache ou la france s'enlise et 4 millions de chomeurs en plus en 2017 , et aucun emploi créer en 5ans
bon appétit
ps : pour la digestion prendre deux doses de taxes , et deux aspirines pour faire passer la pillule
ps : partie socialiste pour mémoire
a écrit le 01/01/2013 à 11:21 :
"Volonté de désendetter la France", c'est un objectif méritoire, mais en terme de gestion, lorsqu'on veut se désendetter, on a deux moyens, réduire ses dépenses et/ou gagner plus d'argent. Pour un gouvernement, réduire les dépenses, c'est d'abord réduire le nombre de fonctionnaires, tout simplement parce qu'ils représente 90% des budgets et que réduire les investissements, c'est réduire la production des entreprises qui "travaillent pour l?État". Gagner plus d'argent, c'est soit créer des taxes, soit mettre en place des conditions de création d'emplois pour les entrepreneurs et entreprises qui de fait diminuerons les charges liées au chômage et augmenteront les recettes fiscales.
En toute objectivité, je ne vois pas du tout dans la politique actuelle ces conditions réunies. Il n'y a pas de réduction des dépenses et les taxes ne sont pas pour réduire la dette, mais pour financer des dépenses supplémentaires qui ne favorisent en rien la création d'emplois.
J'espère me tromper, mais je suis extrêmement réservé sur la méthode et sur les résultats.
Bonne année 2013 et croisons les doigts!
a écrit le 01/01/2013 à 11:14 :
il nous reste à faire des incantations pour pouvoir bosser !!
a écrit le 01/01/2013 à 11:08 :
PAUVRE PRESIDENT et son armée d'incapables ,c'est sur il y aura du boulot pour relever le pays dans 4 ans si on n'est pas KO LONGUE DUREE.
a écrit le 01/01/2013 à 11:02 :
Il y a des paradoxes inexplicables! D'une part, un chômage avéré et reconnu qui augmente inexorablement; donc, autant de personnes sans emploi qu'il faut indemniser;ponction dans les caisses de l'Etat; autant d'impôts en moins; manque à gagner pour les caisses de l'état; entreprises qui ferment: manque à gagner pour les caisses de l'état et malgré cela, le président envisage une augmentation des diverses allocations!! J'avoue que je ne comprends pas. Je pensais naïvement que la sauvegarde de ces diverses allocations était déjà une prouesse!! Alors le fait de les augmenter, je ne comprends pas!! Mais ,tant mieux si ce miracle est possible sans pénaliser ceux qui triment dur pour pas grand chose!!
Réponse de le 01/01/2013 à 15:41 :
Vous auriez du faire de Hautes Etudes !.. Tellement hautes qu'ils ne touchent plus le sol mais ont la tete dans les étoiles ...
a écrit le 01/01/2013 à 11:01 :
Relancer l'emploi en pilonnant d'impôts les entrepreneurs et créateurs d'entreprises, et en faisant fuir les "riches" par une fiscalité délirante.
Et le pire c'est que sa fiscalité anti riches ne rapportera pas un radis, et coûtera de l'argent du fait des délocalisations...
Les énarques font toujours la même erreur, à savoir : j'ai un impôt de 30% qui rapporte 1 milliard, je le double à 60%, et ça me rapportera 2 milliards. ils ne comprennent pas que les gens vont :
. partir
. planquer
. paresser
Et au final, l?impôt aura été doublé, et son rendement aura a peine augmenté, (voire baissé dans certains cas).
a écrit le 01/01/2013 à 11:00 :
Il relance l'emploi , en donnant l'ordre à ses administrations de casser les entrepreneurs ?
a écrit le 01/01/2013 à 10:45 :
s'il s'etait un peu renseigne sur ce qu'il n'y a pas encore dans les chiffres, il aurait pu eviter de donner un faux espoir a des gens... bon apres florange il n'est pas a ca pres...
a écrit le 01/01/2013 à 10:37 :
Sarko, président des riches pendant la crise du siècle :
- Smic : +17%
- Minimum vieillesse : +25%
- Pensions de reversion : +10%
- Retraites réévaluées chaque année
- +7% de masse salariale des fonctionnaires à effectif en baisse
- Création du RSA

FH , qui n'aime pas les riches, "crise terminée", dit-il :
- Smic : +1carambar / jour
- Salaire des ouvriers (rescapés) en 2013 : -4% juste sur l"impact fiscal
- Pensions de retraite 2013 : -0.7%
- Impôts et taxes sur les biens de consommation, +5% pour la redevance (des riches !)
- Multplication par 4 du rythme d'augmentation du chômage
- Croissance à 0%, investissements en baisse, consommation tendant vers +0%
-Supression de heures supp pour _ millions de smicards
a écrit le 01/01/2013 à 10:34 :
Le discours présidentiel, encore une tradition qui relève de la masturbation mentale !
Réponse de le 01/01/2013 à 21:47 :
Et vous l'avez regardé sans aucun doute ?
a écrit le 01/01/2013 à 10:02 :
En l'absence de plan stratégique, il ne lui restait que la formule incantatoire : " Bonne année, bonne santé, compétitivité et du travail pour tous coûte que coûte ! "
Réponse de le 01/01/2013 à 10:33 :
La formule "si vous êtes dans la précarité débrouillez-vous car 2013 sera pire que toutes les autres années", résume aussi très bien son allocution.
Réponse de le 01/01/2013 à 12:09 :
@jc06 Que veut dire "coûte que coûte"?
Réponse de le 01/01/2013 à 15:47 :
"Coute que coute" veut dire faire baisser les chiffres du chomage en augmentatant les dépenses pour faire baisser seulement les chiffres. Création de "place" , "emploi de copinage" "commission Théodule", de Trucs et Bidules, de "fonctionnaires" ' d'attentistes du 31.Puis retraite de "fonctionnaire", qui deviendront électeurs ... Tout cela à la charge des vrais producteurs de richesses et on refilera la dette à nos enfants ...
a écrit le 01/01/2013 à 9:46 :
C'est comme au tiercé, pour gagner, il faut miser sur le bon cheval. A croire que les français ne connaissent rien, ils ont élu un âne. Tous les hommes politiques sont "vérolés" mais entre la peste et le choléra... Heureusement, nous avons échappé à la courge poitevine en 2007. François H ne résoudra pas le problème car c'est lui le problème. Mais avec une mentalité franco-française du tout tombe du ciel sans rien faire et si ça tombe pas je vais dans la rue, nous sommes mal partis, d'ailleurs nous sommes arrivés au pied du mur. Mais par magie, une échelle va tomber du ciel ! Quand ? On ne sait pas, un jour, soyons patients ( proverbe socialiste ).
Réponse de le 01/01/2013 à 12:14 :
il ne vous reste, comme pour la pluie : faire des incantations!
Réponse de le 01/01/2013 à 15:14 :
"ils ont élu un âne " : je corrige ils en ont élu au moins deux avec son illustre prédécesseur !

François
a écrit le 01/01/2013 à 9:42 :
"ne réforme de la formation professionnel pour « accompagner les chômeur vers l?activité »" Il ferait bien aussi de s'occuper du DIF qui pour les ouvriers les limitent et les cantonnent à leur poste, sans aucune évolution professionnelle envisageable légalement. Il n'y a pas que les chômeurs et les prisonniers qui doivent avoir droit à des formations (et pour les prisonniers, bon nombre sont diplômantes, ce qui est dégoûtant si on compare à des gens honnêtes qui bossent difficilement et qui n'ont pas la possibilité eux de se former). Ah, la France attaque une année 2013 pourrie !
a écrit le 01/01/2013 à 9:39 :
"Son programme de redressement de la courbe du chômage passe donc par « 150.000 emplois d'avenir pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail »" Bon, alors, je me présente, je m'appelle François, je vais vous créer 150 000 emplois pour chiffrer, hein, après, les objectifs et les coûts de ces emplois, on verra bien. Heureusement que ce type ne travaille pas dans une entreprise, elle fermerait vite. La France est mal barrée. C'est aux entreprises à créer de l'emploi, pas au gouvernement de recréer des emplois aidés, pour que ces gens revotent PS d'ici 5 ans s'ils veulent voir leur emploi perdurer. Ca commence à bien faire !
a écrit le 01/01/2013 à 9:32 :
Importation massive de populations de chômeurs potentiels et fuite de potentiels créateurs d'emplois écoeurés = recette miracle de Hollande pour inverser la courbe du chômage.
a écrit le 01/01/2013 à 9:15 :
Un discours pour rien, c est à chacun d entre nous de faire face, de travailler pour trouver les bonnes solutions, accepter de mettre toute notre énergie au travail au lieu de penser aux loisirs aux RTT aux voyages, IL FAUT PRODUIRE VENDRE
Mais ce message un président qui prône encore la retraite à 60 ans et la semaine de 35 h ne peut le tenir vis à vis de ses compatriotes
Réponse de le 01/01/2013 à 11:40 :
la retraite à 60ans..??? le 35 hrs?..mais il n'y a plus de boulot pour tout le monde ... et la réalité est là...même avec de bons diplômes qualifiants..... imaginez sans diplômes..c'est pas un rêve..les DRH et autres recruteurs...en FRANCE..; des 45 ans on est sénior... ils sont fous..; vraiment.....
en plus.. tout le monde ne peut pas être ingénieur .. ou faire de l?innovation....même en travaillant beaucoup et sérieusement....devenir un génie de l'informatique ou autres sciences... gloups... CQFD BONNE SANTE A TOUS
a écrit le 01/01/2013 à 8:48 :
"Le président a réaffirmé sa volonté de désendetter la France : il a donc relancé son initiative de surtaxe à 75% des plus riches". CQFD ?!!!
Cette initiative populiste et démagogique dont F.Hollande est maintenant lui-même prisonnier, ce qui est le plus grave, fait fuir au contraire ceux qui peuvent investir leur argent dans l?économie et fait perdre au pays les juteuses rentrées fiscales des impôts de ces riches. La taxe à 75% entraine l?effet inverse et son principe ne peut que tromper ceux qui en sont restés à la notion de lutte des classes et à des idées qui ont un siècle de retard. Comment peut on encore croire à des archaïsmes pareils et lancer ça rien que pour le symbole ?. Cette fiscalité revancharde, comme dit Michel Edouard Leclerc, donne une bien mauvaise image de notre pays aux investisseurs étrangers

De plus si le PS croit qu?en défendant cette taxe il aura la reconnaissance et l?indulgence du front de gauche et des communistes sur sa politique il se trompe lourdement

Occupez vous donc en urgence des finances locales qui explosent sans contrôle, de la CFE, des élus en surnombre, de la promotion des initiatives entrepreneuriales et de la simplification des règles sociales. Arrêtez à gauche de diviser le pays sans concertation ni référendum sur tous ces thèmes sans intérêt pour le redressement de notre pays comme le mariage gay et le droit de vote des immigrés, arrêtez de monter les gens les uns contre les autres, vous faites le jeu des extrêmes
www.enjeu-2017.webnode.fr
Réponse de le 01/01/2013 à 10:45 :
Normal 1 er se croit encore en campagne électorale ! On va serrer des mains aux halles ,à l'hôpital , on cherche à remonter dans les sondages ! On reprend les mêmes thèmes toujours aussi trompeurs Mais on ne change pas de cap . On n'a RIEN appris ! On sait TOUT mieux que TOUS ! Qui vivra ...verra ! Bonne Année ! Rendez-vous au 31/12/13 !
a écrit le 01/01/2013 à 8:27 :
Après 6 mois d'exercice, il ne veut toujours pas voire ou savoir ou admettre que la dépense publique EST INCLUSE dans les coûts de production, sauf si elle figure dans les dettes ou pire au HORS BILAN (retraites des fonctionnaires !).
Réponse de le 01/01/2013 à 11:14 :
Le hors bilan a toujours été la "bouteille à encre",même les communes l'utilisent en investissant à travers des offices publics, sans que les engagements de dépenses figurent dans leurs comptes, le hors bilan n'existant pas!
Bravo pour votre commentaire.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:17 :
Et les coûts pharaoniques générés par l'incompétence des chefs d'entreprises français, vous les mettez où? HORS BILAN, DANS BILAN, A COTE BILAN, SUR BILAN, SOUS BILAN, DROITE DU BILAN, GAUCHE DU BILAN, GAUCHE DE LA GAUCHE DU BILAN? Que de problèmes métaphysiques pour pas grand chose
Réponse de le 01/01/2013 à 12:57 :
"Tirelire" Bien vu et bien expliqué...
Réponse de le 01/01/2013 à 13:12 :
Je ne vois pas de métaphysique ! un chef d'entreprise qui dépense plus que raisonnablement met son entreprise en danger (ex: groupa... qui "sponsorise" un bateau de course et qui est en difficultés financières !) ce dirigeant met son entreprise en danger comme l'état met en danger notre nation quand il dépense trop et mal !! consulter les rapports de la cour des comptes !
a écrit le 01/01/2013 à 6:19 :
En 2013 du Flamby à tous les repas. Au début ça change du yaourt nature, mais au bout d'un certain temps ça devient écoeurant.
Réponse de le 01/01/2013 à 21:53 :
Du Flamby avec des fraises de bois, c'est délicieux...
a écrit le 01/01/2013 à 6:19 :
soyez confiants,vous jugerez en 2020.....
Réponse de le 01/01/2013 à 11:49 :
Arrêtez de réver.
a écrit le 01/01/2013 à 4:23 :
2012 a ete l'annee du redressement ? J'avais pas remarquer. Il veut a la fois desendetter la France et relancer l'economie ? Il est fort, Hollande, le prix Nobel d'economie 2013 lui est acqui sans aucun doute.Strategie d'investissements publics et prives dans tous les domaines ? Les investisseurs prives quittent le pays et les investissements publics avec quel argent puisque il veut desendetter....Ne tient-il pas des propos incoherents, notre Francois national? Tenir des propos incoherent a un nom....les medecins appellent ca, la folie.
a écrit le 01/01/2013 à 0:59 :
Paroles, paroles, paroles...
a écrit le 01/01/2013 à 0:55 :
Hollande a le gabarit d'un délégué syndical, pas d'un président !!! Bernadette Chirac, qui le connaît bien, l'a dit avant moi !!!
Réponse de le 01/01/2013 à 10:47 :
lol
a écrit le 01/01/2013 à 0:48 :
que de fautes d'orthographes
c est qu il est gauche
a écrit le 31/12/2012 à 22:01 :
Encore et toujours des incantations. On est mal barres.
a écrit le 31/12/2012 à 21:45 :
Maintenant, nul besoin d'un nez rouge pour faire le clown !
a écrit le 31/12/2012 à 21:29 :
flambyréva

Manu Manuréva
Où es-tu Manu Manuréva
Pédalo fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arrivas
Là-bas

Où es-tu Manu Manuréva ?
Portée disparue Manuréva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais jamais tu n'arrivas
Là-bas

As-tu abordé les côtes de Jamaïca
Oh, héroïque Manuréva !
Es-tu sur les récifs de Santiago de Cuba ?
Où es-tu Manuréva ?
Dans les glaces de l'Alaska

Où es-tu Manu Manuréva ?
Portée disparue Manuréva
Bateau fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arrivas
Là-bas
Réponse de le 01/01/2013 à 16:14 :
merci pour cette belle chanson, ça file le bourdon, mais merci quant même

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :