Accompagnement des chômeurs : peut mieux faire

Un rapport parlementaire souligne le manque d'efficacité dans l'accompagnement des chômeurs. Il préconise plusieurs réformes: simplifation du système d'indemnisation, fusion de différents organismes, réduction des délais avant la prise en charge des demandeurs d'emploi, etc.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

"Trop peu efficace", l'accompagnement des chômeurs "doit être repensé" et "simplifié", estime un rapport parlementaire présenté mercredi, qui encourage Pôle emploi à intensifier une "réorganisation en profondeur" du travail des agents et veut faire de la région le "chef de file de l'insertion professionnelle". Ce constat est dressé par une mission de 14 parlementaires de tous présidée par Dominique Dord (UMP). La mission a auditionné entre mi-décembre et mai plus d'une centaine de personnes et mené des visites dans 5 régions
Le niveau record d'inscrits à Pôle (3,26 millions en métropole) impose de "faire cette simplification dont on parle depuis longtemps", a souligné devant la presse la députée PS Monique Iborra, rapporteure de la mission d'information sur Pôle emploi et le service public de l'emploi. La députée a appelé tous les acteurs (Pôle emploi, missions locales, collectivités...) "à un véritable changement d'état d'esprit", "plus opérationnel et moins administratif".


La difficile unification ANPE/Assedic


A Pôle emploi, en première ligne, ce changement est "possible", estime Mme Iborra. Mais une "augmentation des moyens ne saurait suffire", une "réorganisation en profondeur" est nécessaire. Au final, elle formule 39 propositions, dont plus d'une trentaine concernent Pôle emploi, né fin 2008 du regroupement de l'ANPE et des Assédic.
Cette fusion a laissé "des traces" qui "nuisent encore aujourd'hui à la qualité du service rendu au demandeur d'emploi". Ce dernier doit "revenir au premier plan", insiste la mission. Pour commencer, tout chômeur doit ressortir de son rendez-vous d'inscription avec une "estimation du montant de son indemnisation", exige la mission. Regrettant que les demandeurs d'emploi "perdent plusieurs mois avant que leur suivi ne débute", elle souhaite que Pôle emploi réduise ce délai à "moins de quatre mois" après l'inscription.


Créer une gradation des sanctions


Comme le médiateur de Pôle emploi, les élus réclament la fin des radiations automatiques en cas d'absence à convocation, au profit d'une "gradation" des sanctions, voire un "sursis". Les chômeurs devraient être représentés au Conseil d'administration, souhaitent-ils également.
Sur le fond, Pôle emploi doit travailler dans "une logique plus personnalisée", "moins administrative", et développer des "équipes spécialisées", notamment pour collecter les offres d'emploi, explique Mme Iborra. Le nouveau suivi des chômeurs lancé début 2013, différencié selon leurs profils (plus ou moins proche du marché du travail), va "dans le bon sens", "Pôle emploi est en évolution", a-t-elle ajouté en se félicitant aussi de la "liberté plus grande laissée aux conseillers".
La mission préconise en outre la présence de travailleurs sociaux du département dans les agences et l'envoi de correspondants de Pôle emploi dans les conseils généraux. Moyen d'aboutir à "une prise en charge globale, professionnelle et sociale" des chômeurs cumulant souvent les difficultés (financières, logement, etc).
Mais au-delà, "il faut simplifier le paysage". Confronté à un "maquis d'institutions et d'instruments", de "sous-traitances en cascade", le chômeur est trop souvent "ballotté", constate la mission. Pour un résultat médiocre: les dispositifs tendant "parfois à se justifier en eux-mêmes, le retour à l'emploi passant au second plan". Pour simplifier, les députés proposent donc de faire de la région le "chef de file" d'un "service public d'insertion pour l'emploi". A côté de Pôle emploi, le service unifié serait chargé d'"un accompagnement plus large", englobant la formation, l'orientation et l'apprentissage.


Fusionner les organismes d'accompagnement


Concrètement, la mission recommande d'unifier missions locales, plans locaux pour l'insertion et l'emploi (PLIE) et écoles de la deuxième chance. Seules les associations et entreprises d'insertion, et Cap emploi, partenaire de Pôle emploi pour les chômeurs handicapés, pourraient rester "à part". Les maisons de l'emploi créées en 2005 doivent, elles, "évoluer" pour devenir des "agences économiques", estime le rapport, qui ne va pas jusqu'à réclamer leur suppression.
Enfin, la mission demande aussi aux partenaires sociaux d'"impérativement" viser "la simplification des règles d'indemnisation du chômage", lors de la négociation prévue à l'automne et qui doit aboutir sur une nouvelle convention d'assurance chômage applicable au 1er janvier 2014, "tant cette complexité pèse sur le fonctionnement de Pôle emploi et sur le service rendu aux chômeurs".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 07/06/2013 à 8:33
Signaler
Strictement à rien.... vous en ressortez complètement démoralisé, comment voulez-vous que les référents vous renseignent puisqu'ils ne savent pas eux mêmes ce qu'il en est. Blanc un jour, noir le lendemain. Et surtout n'allez pas trop souvent les voi...

à écrit le 06/06/2013 à 14:30
Signaler
A quoi sert pole emploi ? Rien non ? Quand on veut un emploi,on cherche soit meme. C'est tout...pas besoin de pole emploi...

à écrit le 06/06/2013 à 14:20
Signaler
Allez hop tout le monde en formation d'informatique et vite je retourne à ma pause café...quelle efficacité !

à écrit le 06/06/2013 à 14:14
Signaler
Il n'y a que les députés qui ne savaient que pôle emploi était inefficace. La grande majorité des demandeurs d'emploi sait qu'il ne faut pas compter sur pôle emploi pour retrouver un poste. Les employeurs savent aussi que pôle emploi n'est pas apte à...

à écrit le 06/06/2013 à 14:08
Signaler
moi je sis inscrite a pôle emloi est cap emploi c'est a vus même e chercher du travail ou une formaton moi quand je resort de mon entreien j'ai vraiment le moral a zero sont payer pour faire qui en fait a ce limer lesongles

à écrit le 06/06/2013 à 13:27
Signaler
Et bien je dois vous avouez je suis chômeur de longue durée. Avec mon Bac+9 je suis systématiquement considéré comme trop diplômé pour les jobs auxquels je postule (commercial dans des secteurs technologiques et scientifiques). On me voit à des poste...

à écrit le 06/06/2013 à 11:06
Signaler
Depuis plus de 10 ans en CDD, j'ai le plaisir de tester régulièrement pôle emploi. De manière constante, malgré les diverses tentatives d'amélioration, leur fonctionnement reste loin du minimum. Aucune compétence métier des agents, même dans les pôle...

à écrit le 06/06/2013 à 8:43
Signaler
Comme toute administration publique : d'une redoutable inefficacité et sans utilité... Vaut mieux aider les entreprises privés créateurs de richesse et d'emploi... Une agence intérimaire du secteur marchand est plus efficace que Pôle emploi cela ne s...

à écrit le 05/06/2013 à 17:47
Signaler
J'ai intégré dernièrement "la maison" Pôle emploi après 32 ans de vie professionnelle sans interruption. Je peux vous assurer que j'ai rencontré des conseillers de grande valeur, en particulier au plan humain. (Je vous conseille de passer un moment d...

le 05/06/2013 à 23:30
Signaler
MoiJe est en passe de détruire la France pour créer un "tsunami" au sein de l'UE (en effet, la France est le 2e contributeur au budget européen).

à écrit le 05/06/2013 à 17:42
Signaler
... ca serais de créer les conditions de l'emploi, ca diminuerais le nombre de chômeur et ca serais bien plus efficace. Actuellement, c'est on fait jouer chômeur et salarié à la chaise musicale (100 joueurs, 90 chaises ...), c'est encore plus flagran...

à écrit le 05/06/2013 à 17:37
Signaler
Le vrai problème vient d'une fusion ANPE Assédic, hative absolument pas préparée et qui est en fait un échec, qui a crée un monstre administratif ingérable ( 4 ans après Pôle emploi en est encore à définir son offre de service ....) sans cohérence ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.