Fonctionnaires : le gel des salaires refroidit le climat social

 |   |  384  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Le point d'indice des salaires de fonctionnaires devrait être gélé pour la quatrième année consécutive en 2014. Pour Marylise Lebranchu, ministre de la fonction publique, aucune hausse n'est prévue tant que la croissance ne serait pas revenue. Cette annonce risque de détériorer le climat à trois jours de l'ouverture de la conférence sociale.

Gelé depuis 2010, le point d'indice salarial des fonctionnaires devrait être maintenu tel quel en 2014. Marylise Lebranchu, ministre de la fonction publique, a fait cette annonce ce mardi sur France Info. "C'est effectivement la position que nous avons prise", a-t-elle déclaré en évoquant le gel du point d'indice qui permet de calculer le salaire de base des fonctionnaires.

En février dernier, elle avait déjà prévenu qu'une revalorisation ne serait envisageable qu'avec le retour de la croissance économique. Sur France Info, elle a ainsi rappelé la situation des comptes publics de l'Etat pour justifier la décision gouvernementale: "C'est une grande difficulté pour la France, une grande difficulté pour les comptes de l'Etat". Selon la Cour des comptes, une hausse de 1% du point augmenterait de fait de 800 millions d'euros la seule masse salariale de l'Etat (80,6 milliards d'euros en 2013).

Les retraites des fonctionnaires dans la ligne de mire

Pour la CGT, premier syndicat du public, Jean-Marc Canon a notamment jugé "hallucinant" que la ministre fasse une telle annonce par voie de presse alors qu'elle "voit les syndicats régulièrement" et que la conférence sociale approche. "C'est proprement scandaleux", a estimé de son côté Christian Grolier (FO), relevant que cette annonce survient "quasiment dans la même semaine" que la publication du rapport Moreau qui évoque la possibilité de remettre en cause le calcul des retraites des agents pour le rapprocher de celui du privé.

5,2 millions de personnes concernées

Près de 5,2 millions d'agents de l'Etat, des collectivités locales et des services hospitaliers sont concernés par cette décision. Les syndicats réclament le dégel de la revalorisation du point d'indice après trois années de blocage voulu sous le gouvernement de François Fillon. Ils entendent organiser une journée d'action avant octobre sur ce thème. Ils veulent d'autant plus mobiliser que les fonctionnaires sont également dans la ligne de mire de la réforme des retraites. Le rapport Moreau suggère au gouvernement d'engager un processus d'alignement entre le régime spécial des fonctionnaires sur celui du secteur privé. 

Pour aller plus loin:

Marisol Touraine : le secteur public "fera évidemment partie de la réforme des retraites"

Le débat sur le jour de carence des fonctionnaires se cristallise sur "l"équité"

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2013 à 14:37 :
Quand je lis tts c'est commentaires, ne vous étonnez pas de voir monter le FN, mais là se ne sera la faute à personne!!!!
a écrit le 24/06/2013 à 15:45 :
en Espagne les fonctionnaires ont vu leurs salaires réduits de 30% des 2009.
Cela s'appelle du courage politique. Sans aller jusque là aligner la retraite des fonctionnaires sur les 25 meilleures années et geler les salaires me semble un minimum pour une certaine égalité des traitements par rapport au privé.
Réponse de le 25/06/2013 à 17:31 :
il n'y a aucun blocage des salaires ! le point de base est bloqué, mais chaque fonctionnaire est augmenté chaque année "à l'ancienneté". 1,5 milliard d'augmentation cette année, ce n'est pas un blocage des salaires !!
Réponse de le 11/07/2013 à 1:40 :
N'importe quoi Pat34.
La progression a l'ancienneté est bien plus lente que ça. grimper un échelon peux prend entre 3 et 5 ans en moyenne et ce n'est pas miraculeux: un échelon de plus c'est entre 10 et 30? pour un catégorie C.
Au final on ne couvre même pas l'inflation.
a écrit le 24/06/2013 à 14:03 :
Il n'y a pas que la carence d'un jour retenue sur le salaire pour les fonctionnaires, au-delà de 11 jours, on enlève un jour de congé ARTT, à la discrétion de la hiérarchie. Moi, je suis né en 1952, et suis rentré tard dans la fonction publique, pour moi, il va falloir que je travaille comme si j'étais né en 1956, c'est à dire augmenter ma durée de cotisations au delà des 164 trimestres, pour travailler jusqu'à 65 ans. Je suis entré en 1988, avec déjà 14 ans dans le privé, mais avec des interruptions, j'étais animateur, initiateur sportif, et faisait quelques heures par semaines, parce qu'il n'y avait pas autre chose, j'ai pas choisi mes durées de travail.. (vacances scolaires, remplacement , etc.. J'aurais de toutes façon, une faible retraite, je m'y attends (je ne suis qu'adjoint administratif principal de 2ème classe, sur déjà 25 ans au service de l'état
a écrit le 19/06/2013 à 23:33 :
si on veut faire simple et efficace, et beaucoup moins coûteux, il faut faire de suite et pour tout nouvel employé, un seul régime de travail CCD et CDI, et un seul de régime de retraite. Et avec les gains considérables engagés, on peut relever les minimas sociaux, avoir une retraite de base à 1000e....sauf que le pouvoir gère l'électorat, l'injustice c'est maintenant, les gains faciles c'est pour plus tard, la solution c'est l'asphyxie pas les impôts qui tuent l'emploi...on ne pouvait pas faire pire pour la destruction du pays
a écrit le 19/06/2013 à 23:22 :
j'ai entendu Le Branchu dire que la réforme du mille feuille coûterait de 4 à 7 milliards !!!!!!! donc quand on réduit le personnel, la conclusion est que ça coûte une fortune au lieu de générer des gains !!! mais ils sont d'une incompétence qui est d'une gravité extréme pour nos compte set nos deniers !!! donc on arrose de ponts d'or tous ces braves gens pour qui c'est difficile de changer d'étage, d'activité ... il est urgent de faire comme en suéde, de supprimer les fonctionnaires pour financer des organismes payés aux résultats, nos politique ssont une véritable ctastrophe nationale, les rois de l'anti gestion.. le problème est qu'ils sacrifient les forces vives pour laisser au chaud les effectifs passifs, pas étonnant qu'on sombre dans la dépense, la dette, le chomage... aucun signal économique constructif, fuyez temps qu'il est temps !!
Réponse de le 20/06/2013 à 1:13 :
Payer des organismes au résultat n'a aucun sens surtout quand on connait les missions de service public : éducation, santé, sécurité, justice etc ...
En revanche, on peut mesurer la qualité du service rendu .... mais cela est déjà fait depuis longtemps ...
a écrit le 19/06/2013 à 23:16 :
on compare les payes public privé. mais c'est quoi un cadre fonctionnaire ??, qui ne gère rien, se contente de dépenser et reconduire au moins le même niveau pour avoir autant l'année prochaine, qui ne réorganise jamais (parlons pas de licenciements !!) et se contente de demander plus de moyens s'il a des brebis galeuses, etc etc... un cadre fonctionnaire n'est pas un cadre, c'est un technicien supérieur qui ne manage et ne gère rien, il est 2 fois trop payé... et il ne fait que 35h... désolé mais j'ai toujours fait 70h comme les artisans, agriculteurs, libéraux... donc j'ai cotisé pour 2 vies de travail pour 4 fois plus de responsabilités d'un cadre public....donc quand on compare, en fait on a dévalué l'euro d'un facteur 2à 4 quand on passe dans le privé...
Réponse de le 19/06/2013 à 23:30 :
comparer le salaire du privé et du public, c'est comparer l'effort d'un rugbyman sur le terrain avec celui des spectateurs dans les tribunes, l'effort, l'engagement, les résultats n'ont strictement rien à voir
Réponse de le 20/06/2013 à 8:48 :
Les cadrounets qui encadrent trois guignols sur des tâches triviales, qui se contente de gérer un planning, ça existe aussi dans le privé.
a écrit le 19/06/2013 à 23:04 :
le ssalaires ne sopnt pas bloqués puique en complément, il y a les avancements d'échelon, avancement normalement au mérite d'après les textes, mais rendus mécaniques sous l'autogestion syndicale, et donc avancement automatique tous les 2 ou 3 ans, sans aucune responsabilité supplémentaire !!! et donc la masse salariale continue d'augmenter !!! les salaires c'est +4%/an dans le public contre 1% dans le privé, et 1700e de retraite dans le public contre 1100e dans le privé... que de mensonges relayés par les médias (72% des journalistes votent à gauche!!), donc on continue de saigner le privé pour financer le confort du public et des politiques ... l'injustice c'est maintenant
Réponse de le 19/06/2013 à 23:26 :
totalement exact, il y a l'indice et les avancements d'échelon, et sans compter ls primes !!! le contat est bien celui que vous indiquez, mais flanby n'est que le président du syndicat de défense des politiques et des fonctionnaires....les autres sont sacrifiés au bénéfice des premiers, la justice c'est pas pour maintenant
Réponse de le 20/06/2013 à 0:56 :
Il est évident que personne n'avance à l'ancienneté dans le privé ? C'est bien connu ... l'ancienneté dans le privé n'apporte au salarié aucun avantage ... . Il est logique qu'un agent qui a 20 ans de boite soit mieux payé qu'un agent qui débute ... et c'est comme cela PARTOUT privé comme public ... arrêtons de raconter des "salades".
Réponse de le 10/07/2013 à 16:08 :
A oui c est vrai pour le privé???? je bosse dans le prive, je n ai que 12 ans d anciennete et je n ai pas eu mon point d indice comme dans le public! j ai des collegues qui on 40 ans de maison et n ont pas non plus ete augmente tous les ans, ils etaient chef de ligne il y a 20 ans et ils le sont toujours!!!! Y a que dans la fonction publique qu on gagne du grade automatiquement a l anciennete!!!!!
a écrit le 19/06/2013 à 18:44 :
ils ont la sécurité de emploie et sa viens pleuré aprés,moi je suis dans le textile à 1000 euros par mois et pas avenir qui veu mas place moi je vous envie ras le bol!
Réponse de le 23/06/2013 à 21:16 :
mais qu'est ce qui vous empêche de rechercher un emploi de fonctionnaire?
a écrit le 19/06/2013 à 15:54 :
On marche sur la tête ! Je bosse dans une entreprise de 2000 salariés et cela fait 3 ans qu on est pas augmenté ...0% ... Alors si c est la 1ère année ... Quel malheur ... pour ces fonctionnaires avec du travail à vie .. Je risque ma place tous les jours ....
Réponse de le 19/06/2013 à 16:28 :
Lisez avant :Le point d'indice des salaires de fonctionnaires devrait être gélé pour la quatrième année consécutive en 2014. Pour Marylise Lebranchu, ministre de la fonction publique, aucune
a écrit le 19/06/2013 à 15:29 :
30 ans de blabla autour de la fonction publique et voilà le résultat.
une seul solution on regarde comment font les autres dont les états tournent avec moins de fonctionnaires et on copie. Si on ne fait pas cela c'est le FMI qui le fera à notre place et avec beaucoup moins d'égard pour les individus (regardez le cas grec, espagnol, portugais, argentin etc...).
a écrit le 19/06/2013 à 15:01 :
Virons tous les profs, tous les pompiers, tous les policiers, tous les militaires, supprimons tous les hopitaux et toutes les écoles et mairies et ministères pour faire des économies, et tout ira sans doute beaucoup mieux !!!! Juste des incendies, des crimes, 100% d'illétrés et des problèmes de santé...
a écrit le 19/06/2013 à 14:23 :
En lisant tous les commentaires, le constat global est clair. Les différents camps ne sont pas satisfaits de leur système. Il est donc vraiment urgent de mettre tout le monde dans le même, et de le faire progresser globalement, au lieu de se disperser et de monter les gens les uns contre les autres, ce qui arrange au passage plutôt nos incapables en charge de la nation... la zizanie est un concept vieux comme le monde quand le trône est affaibli pas son incompétence...
Réponse de le 19/06/2013 à 15:02 :
Disons plutôt que beaucoup de commentaires sont le fait de gens aigris et énervés qui écrivent des stupidités sans réfléchir juste pour se défouler, donc il n'y a pas grand chose à conclure de ce tissu d'aneries.
Réponse de le 19/06/2013 à 16:30 :
Sans compter que certains ne savent pas qu'un fonctionnaire ne peut pas démissionner de son poste avant d'avoir accompli une durée minimale de service qui va de 5 ans à presque une dizaine d'années. A défaut le fonctionnaire peut démissionner mais il doit rembourser ce qu'il a perçu durant toute sa période de stage (c'est à dire qu'il doit rembourser 1 à 2 années de salaires) ... ce qui n'est pas le cas d'un salarié du privé qui peut démissionner comme bon lui semble ...
a écrit le 19/06/2013 à 13:42 :
Les Syndicats et les Politiques de Gauche ont préférés plus d'emplois de Fonctionnaires à une meilleure rémunération pour les fonctionnaires utiles... Cherchez l'erreur de vision et de calcul !
Le Mammouth de l'Education Nationale, par exemple, paie très peu ses nouveaux enseignants : Normal, car ils travaillent environ 900 heures par an. Ramenée au taux horaires et à leurs résultats ( 20% d'illétrés) c'est déjà cher payé...
Réponse de le 19/06/2013 à 14:21 :
Où voyez vous une erreur ? C'est très cohérent ! ça fait des électeurs de gauche, qui seront toujours insatisfaits et auront toujours peur pour leur poste !
Réponse de le 19/06/2013 à 14:22 :
Comme vous le dites ! ils sont bien payés pour les horaires effectués... et ça dépend des spécialités : dans certaines où la préparation est faite une fois pour toute, ils sont très très bien payés !
Réponse de le 19/06/2013 à 14:55 :
Vous croyez vraiment qu'un prof ne travaille que pendant ses cours ? Vous réussissez à gober une telle stupidité ? Et vous croyez qu'un présentateur du JT ne bosse que de 20h à 20h30, soit 3h par semaine ??? Et donc on bosserait 5 fois moins à la TV qu'en étant prof ?
Réponse de le 19/06/2013 à 16:47 :
La question n'est même pas là : j'estime qu'une heure devant une classe de 30 personnes ne se compare pas à une heure de boulot de secrétariat ou de communication téléphonique devant son PC.
a écrit le 19/06/2013 à 13:40 :
juste une question; et les émoluments des ministres députés sénateurs et autres habitants de cabinets ministériels sera bloqué?
Et si on mettait en oeuvre des économies en réfléchissant réellement a des façons de fonctionné bien plus utiles. par exemple un vrai guichet unique pour les ouvertures des sociétés avec un suivi par informatique et pas par papiers. tapez sur des gars aux smics je ne sais pas si cela va améliorer notre efficacité
a écrit le 19/06/2013 à 13:00 :
Notre gros problème est que l'Etat fait tout a l'envers. Les infrastructures, étant notre bien collectif, devraient systématiquement être conservées par nous tous, tandis que les métiers n'ont rien a faire dans l'Etat. Le summum de l'aberration a été atteint dans quelques cas de cliniques, dont la rente (le bâtiment) est privé, et le personnel fonctionnaire. C'est juste l'inverse qu'il faut faire. Ce qui est du "statique" BTP, terrain, infrastructures passives doit être un bien collectif. Une infrastructure bénéficiant d'une forme de concession doit être propriété de l'Etat, et s'il y a besoin de création d'une entreprise pour la construction et l'exploitation, alors l'Etat en possède 51%, au titre de la concession. Le personnel de son coté, n'a absolument pas besoin d?être fonctionnaire ensuite... C'est du fonctionnement privé. En appliquant ce principe a tout, on peut sérieusement inverser le compte d'exploitation de la nation, parce que les privés feront en sorte de recevoir des dividendes de ces entreprises, et donc l'Etat en touchera mécaniquement la moitié, durablement.
a écrit le 19/06/2013 à 11:27 :
tout avait pourtant bien démarré avec lebranchu:elle nous avait rétabli le premier jour de carence!il ne faut pas qu'elle cède aux sirènes droitisantes.son action doit s'inscrire dans la continuité!
Réponse de le 19/06/2013 à 14:23 :
Oui ! C'est vrai ! Vive la continuité de la gabegie socialiste !
a écrit le 19/06/2013 à 11:24 :
Enlisant les commentaires, on sent beaucoup de jalousie et de mesquinerie, qui conduisent à faire beaucopu d'erreurs : 1) Le salaire d'un fonctionnaire débutant n'a pas augmenté : le salaire de débutant a baissé en pouvoir d'achat de 10% depuis 4 ou 5 ans : résultat on n'arrive plus à recruter de profs de maths, par exemple. 2) Vous affirmez que les fonctionnaires sont hyper privilégiés, mais avez vous déjà vu un fonctionnaire riche ??? Les riches sont presque tous dans le privé, avouez le.
Réponse de le 19/06/2013 à 14:24 :
à 35 heures par mois, c'est vraiment bien payé !!!
a écrit le 19/06/2013 à 11:19 :
Pourquoi seuls les fonctionnaires ont leur salaire bloqué ? Pourquoi ne pas bloquer aussi les retraites, qui coutent BEAUCOUP plus cher ? Pourquoi une telle injustice ? Pourquoi toujours faire payer les mêmes et privilégier les inactifs au détriment des actifs ??? Salaire des fonctionnaires : 80 milliards; retraites : 250 milliards. C'est là qu'il faut faire des économies. C'est une EVIDENCE.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:35 :
Les fonctionnaires n'ont pas leur salaire bloqué, loin de là. Juste un des nombreux mécanismes d'augmentation qui est gelé. Pour les retraites, c'est justement le c?ur du problème. Il ne faut pas éviter leur réforme.
Réponse de le 19/06/2013 à 14:57 :
Le salaire moyen de la fonction publique n'a pas augmenté. Les "nombreux moyens" dont vous parlez sont du délire de journaliste de droite : le fait est qu'un fonctionnaire de 30 ans a 10% de moins qu'un fonctionnaire de 30 ans de 2008 (en pouvoir d'achat). Ceci est incontestable.
a écrit le 19/06/2013 à 11:18 :
le gel concerne aussi les montants distribués en liquide dans les ministères ?
Réponse de le 19/06/2013 à 14:58 :
Cela n'existe plus depuis plusieurs années, à part pour les ministres tricheurs de droite.
a écrit le 19/06/2013 à 11:16 :
c'est faux, les fonctionnaires progressent automatiquement à l'ancienneté ( comme en URSS ) donc leurs salaires continuent de progresser sans oublier que grace à Mollande dès qu'il y a du travail en plus au blakc, hop ils posent un arrêt maladie et il n'y a plus de jour de carences.
Réponse de le 19/06/2013 à 12:30 :
euh on n'est pas aussi bête que ca pour croire à vos histoires.... mais au moins ca fait sourire
Réponse de le 19/06/2013 à 17:01 :
Parce que l'ancienneté dans une grosse boite privée n'entraine jamais d'augmentation de salaire ? C'est une plaisanterie j'espère ...
a écrit le 19/06/2013 à 10:49 :
Les artifices que met en place le gouvernement Ayrault ne vient que renforcer la politique de Hollande de faire de la France un pays de fonctionnaires en surnombre, à faible productivité, surpayés et aux privilèges injustifiés alors que pour la majorité des français du privé cela sera travaillé plus pour gagner moins, sueur, larmes et chômage...
Réponse de le 19/06/2013 à 14:26 :
C'est normal ! Ils ont bien choisi leur président... et ils ont réussi à faire croire que le président des fonctionnaires serait celui de tous les français ! il est trop fort !
a écrit le 19/06/2013 à 10:17 :
C'est une mise en scène, pour faire passer la pilule des réformes des retraites qui vont affecter le privé. Tout le monde sait que l'indice n'a guère d'incidence, le salaire n'est pas gelé mais valorisé avec les primes et les avancements d'échelons et .l'ancienneté. Ce gouvernement ne remettra pas en cause les privilèges des fonctionnaires et ceux des régimes spéciaux.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:09 :
Le fait d'aligner le public sur le privé ne fera strictement rien gagner au privé ... je pense même qu'un alignement complet pourrait faire perdre aux salariés du privé contrairement à ce que l'on pense.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:33 :
Il ne s'agit pas de gagner, ou de perdre, mai d'avoir un seul ensemble de règles, valable pour tout le monde. Qui permette ensuite de pouvoir passer d'un emploi à l'autre sans en subir les conséquences en fin de carrière. Le dynamisme du pays s'améliorera aussi. Aujourd'hui, il fau choisir et surtout ne pas changer en cours de vie, sous peine de le payer, à la fin, avec des morceaux de retraite insignifiants.
a écrit le 19/06/2013 à 10:08 :
1 à 2 points de croissance peut-être gagné en ayant moins de fonctionnaires qui sont à la charge des contribuables et des entreprises du secteur marchand. Le canada et la Suède ont réduit leurs administrations, entreprises et fonctions publiques à zéro et son aujourd'hui des pays vertueux...
Réponse de le 19/06/2013 à 17:51 :
la Suède et le Canada des pays vertueux ! pouf ! pouf ! pouf !
a écrit le 19/06/2013 à 9:05 :
Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux était déjà une bonne mesure. Une partie des économies dégagées étaient reversées aux fonctionnaires. Cela permettait d'alléger la dette et d'augmenter leur pouvoir d'achat . Qu'a fait ce gouvernement en arrivant ? recruter des enseignants... il ne faut alors pas s'étonner qu'on ne les paye pas plus. Il y en a TROP.
Réponse de le 19/06/2013 à 9:51 :
Les reversements ont été captés par les hauts-fonctionnaires, les fonctionnaires de base en lien direct avec le public n'ont, non seulement rien eu, mais on leur demande aujourd'hui limite d'acheter leurs stylos pour travailler.
Réponse de le 19/06/2013 à 10:12 :
excellente idée que les fonctionnaires achètent leurs outils de travail... avec leur primes sans limite cela fera des économies aux contribuables et Hollande pourra remplir sa boite à outil d'euros économisés pour rembourser la dette de l'état au bord de la faillite.
Réponse de le 19/06/2013 à 10:31 :
savez-vous ou plutôt vous ne savez pas qu'un compagnon (dans le bâtiment) est propriétaire de ses outils,alors vous nous faites bien rigoler avec vos stylos.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:32 :
@Père Horus
C'est bien vrai, les recteurs et directeurs d'établissements scolaires avaient (ont ?) de grosses primes de plusieurs milliers d'euros (ça frôlait les 10000? je crois) pour x suppressions de poste dans leur giron...
Réponse de le 19/06/2013 à 13:42 :
pérehorus combien de compagnons au smic?
a écrit le 19/06/2013 à 8:46 :
C'est une mesurette, il faut rétablir le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux,donner un quota au nombre d'habitants pour le nombre d'agents territoriaux, éviter la redondance de ces agents lors des regroupements ou création de communautés urbaine, remettre le jour de carence, rendre plus active la gestion du personnel de la fonction publique, surtout dans l'éducation nationale, ou le nombre d'administratifs est plus nombreux que les actifs.
Le problème n'est pas à attribuer aux fonctionnaires, il est est du coté de celui qui les embauche sans discernement avec trop de facilité.
Réponse de le 19/06/2013 à 10:55 :
Arrêtez, vous écrivez trop vite ! les décideurs de l'administration n'arrivent pas à vous suivre. C'est bien trop compliqué. Ils vont engager des assistants pour étudier vos propositions, puis des agents pour mettre en oeuvre une structure qui va commencer à fonctionner suivant vos recommandations, en parallèle des structures existantes, pour voir si c'est plus efficace. Après, ils prendront peut-être une décision. Eux, ou leurs successeurs, s'ils s'en souviennent.
a écrit le 19/06/2013 à 8:35 :
Il existe plusieurs modes d'augmentations automatiques des fonctionnaires.
Le point d'indice.
Le GVT (glissement vieillesse technicité).
L'avancement d'échelon au sein d'un même grade à l'ancienneté (maximale ? intermédiaire ? minimale), l'avancement à la durée maximale étant un droit.
Le GIPA ou garantie individuelle de pouvoir d'achat (complément financier différentiel dont le montant couvre exactement l'écart entre l'évolution du traitement et celle de l'inflation).
Seul le point d'indice est gelé.
Ainsi, les salaires des fonctionnaires continuent toujours d'augmenter.
Réponse de le 19/06/2013 à 10:58 :
Oui, mais ça n'augmentera que de 800 millions d'euros !! ha ha ha !! avec des effectifs en diminution, et encore, peut être, car on ne sait pas trop bien combien il y en a. Quant au coût de leurs retraites, elles sont évaluées à l'année. C'est tellement compliqué que les prévisions à plus de 5 ans n'existent pas.
a écrit le 19/06/2013 à 8:30 :
dans le privé,de nombreux salariés se retrouvent en chômage,les retraites ,souvent réduites, ne sont plus revalorisées.Ne comptez donc pas sur nous pour pleurer sur la diminution de vos privilèges.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:22 :
Les retraites sont revalorisées, tous les ans, de l'inflation, contrairement aux salaires des fonctionnaires qui sont bloqués et ont donc perdu 10% de pouvoir d'achat.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:37 :
Les salaires des fonctionnaires ne sont pas bloqués. Seul un des nombreux mécanismes d'augmentation est gelé.
a écrit le 18/06/2013 à 23:35 :
Les fonctionnaires continuent d'être augmentés à l'ancienneté et au glissement catégoriel ce qui couvre largement l'inflation.
Réponse de le 19/06/2013 à 8:16 :
Exact je confirme. De plus de nombreuses promotions au choix en fin de carrière (surtout pour les plus hauts de l'échelle cat A).L'augmentation du point d'indice favorise les gros salaires car hausse en pourcentage.Il faut augmenter le nombre de points d' indice en fonction du niveau pour plus de justice sociale. Retraite calculée sur dix ans semble logique
Réponse de le 19/06/2013 à 8:22 :
les fonctionnaires ont tous les avantages et ce depuis 30 ans on est arrivé au bout maintenant que l'etat a saigné le privé et qu'il n'y a plus un sous que l'on paye tout a credit les professionnels de la greve vont voir avec les politiques les desastres qu'ils ont provoqué ....................................ce sera pire qu'en Grece..............
Réponse de le 19/06/2013 à 9:06 :
Les écarts de rémunération entre les catégories de fonctionnaires.s'accélèrent déraisonnablement, à l'image de ce qui se passe dans le privé. Pour la retraite un alignement sur le privé est souhaitable; complet pour les catégories A, progressif pour les B et différé pour les C, pour éviter de faire supporter un effort disproportionné sur les catégories C.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:06 :
Et comment faites-vous pour un fonctionnaire rentré en catégorie C, qui est monté B et qui a terminé A ? On voit bien que votre proposition ne tient pas.
a écrit le 18/06/2013 à 22:07 :
A quand le licenciement SEC de quelques fonctionnaires ???
Réponse de le 19/06/2013 à 1:53 :
Qu'appelez- vous un licenciement SEC ?
Si vous croyez un seul instant que le licenciement économique des fonctionnaires ne coûterait pas un rond à l'Etat, vous vous trompez grandement.
Si l'on veut rester cohérent et réclamer un alignement privé-public, en cas de licenciement pour raisons économiques d'un fonctionnaire, ce dernier devrait avoir droit au versement des mêmes indemnités qu'un salarié du privé calqué sur l'ancienneté. Et là cela pourrait coûter mais alors très cher ...
De plus la jurisprudence va clairement dans ce sens : on ne peut pas licencier "sèchement" un fonctionnaire sans lui accorder des garanties qu'un salarié du privé aurait eu s'il s'était retrouvé dans la même situation.

De plus licencier sèchement les fonctionnaires, cela aurait quatre conséquences fâcheuses :
- cela gonflerait les chiffres du chômage sans aucune raison cohérente en situation de crise.
- cela augmenterait la concurrence dans de nombreux domaines pour l'accès à l'emploi : en effet, contrairement à ce que l'on peut penser une secrétaire administrative peut parfaitement intéresser une boite privée qui recherche une secrétaire expérimentée, un fonctionnaire des impôts peut parfaitement intéresser une entreprise sur le plan comptable et fiscal, une infirmière du public peut parfaitement intéresser une clinique privée, un ex-professeur peut parfaitement intéresser un organisme privé de formation etc ... etc ...
- Cela obligerait l'Etat à décaisser des indemnités loin d'être négligeables en terme de dépense publique ... et cela creuserait encore plus le déficit.
- Et pour finir cela amènerait l'Etat à ne plus intervenir afin de sauver les salariés du privé dans le cadre de plans sociaux : en effet, il serait contradictoire de demander aux boites privées de ne pas appliquer ce que l'Etat lui-même a fait.

Bref ...
Réponse de le 19/06/2013 à 11:13 :
rassurez vous, les licenciements dans le privé ne coûtent pas cher. à part quelques plans sociaux largement médiatisés, un licenciement coûte au plus quelques mois de salaire. Alors que conserver un fonctionnaire inutile coûte des années de salaire et de retraite. La compétition dans le privé pour la recherche d'emploi n'en sera pas beaucoup modifiée. L'intervention de l'état pour "sauver" des salariés du privé se fait surtout à la télévision, et pour quelques cas sans lendemain. Citez moi les emplois "sauvés" par l'état ? à Petroplus, à Florange, ...? sur le terrain les décisions se prennent tous les jours, en fonction de l'évolution de l'activité de la société. Il ne s'agit pas de dénigrer la qualification des fonctionnaires, mais ils évoluent dans un monde très différent du privé. Demandez aux salariés de entreprises anciennement publiques, comme FT ou GDF (Suez), ils sntent la différence, bien que très largement à l'abris dans ces grandes structures. Dans les petites entreprises, c'est autre chose ...
Réponse de le 19/06/2013 à 13:48 :
à part quelques plans sociaux ?... sauf qu'un licenciement SEC pour raisons économiques, cela s'appelle un plan social aux dernières nouvelles et très souvent c'est un an ou plus de salaire que vous touchez. De plus, qui peut se permettre d'affirmer qu'il est plus utile qu'un autre dans le domaine professionnel surtout quand on voit l'inutilité sociale avérée de certains boulots dans le privé ...c'est tellement avérée que si les personnes concernées se mettaient en grève, cela ne changerait rien à la continuité de vie de notre beau pays ...
C'est un beau sujet de philo ça : "En quoi un travail est-il utile socialement ?" ...
a écrit le 18/06/2013 à 21:59 :
Sainte croissance devra apurer la dette et faire face à l'augmentation galopante si n'est des traitements du moins des pensions.Ne pas oublier que les collectivités ont embauché beaucoup de cadres.Dans le privé il va falloir bosser.Dans le meilleur des cas.
Réponse de le 18/06/2013 à 22:52 :
Qu'ils soient déjà heureux qu'il n'y a pas (encore) de baisse comme dans le prive. Et surtout qu'il n'y a pas de licenciement.........
Réponse de le 19/06/2013 à 11:26 :
Les fonctionnaires sont beaucoup moins bien payés que dans le privé, contre la sécurité de l'emploi : vous voulez le beurre et l'argent du beurre ? Vous oubliez les inconvénients et ne pensez qu'aux avantages ??? Un peu d'honèteté SVP.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:55 :
Selon une étdue publiée très récemment le salaire median des fonctionnaires est supérieur à celui du privé, revoyez votre copie et cessez d'imaginer que bosser dans le privé = être patron d'une boite du CAC 40, un peu de lucidité SVP.
Réponse de le 07/02/2014 à 13:40 :
Absolument faux, les fonctionnaires sont moins bien payés que dans le privé. Évidemment, si vous faites la moyenne globale, ce n'est pas le cas. mais à niveau équivalent, cela est vrai.
Dans le public, il n'y a pas d'emploi précaire. Et bien plus de gens qualifiés en proportion. Alors, méfiez vous des effets d'annonces, et analysez correctement les chiffres.
a écrit le 18/06/2013 à 21:33 :
Une décision de bon sens mais qui montre à quel point ce gouvernement s'est appuyé sur la malhonnêteté pour être élu!
a écrit le 18/06/2013 à 20:52 :
J'ai lu que le salaire net moyen des agents de l'Etat était de l'ordre de 2500 euros/mois. Celui des salariés est de 1600 euros/mois. J'aurais pu dire no comment, mais si, j'ai un commentaire à faire. Cet écart scandaleux arrive à se faire justifier par le traitement encore plus scandaleux réservés aux employés reconduits de CDD en CDD dans les établissement publiques et dans les collectivités territoriales. Le pouvoir public entretient une caste de miséreux pour mieux camoufler les salaires indécents de simples employés de bureaux!
Réponse de le 18/06/2013 à 22:49 :
Vous avez que lu mais pas vu, je veux bien vous envoyez mon bulletin de salaire,
fonctionnaire et cadre A depuis 38 ans je suis hélas loin d'arrivé au 2500 euros/mois,
il ne faut croire tout ce que l'on lit surtout dans la presse de droite anti-fonctionnaires de la 1ere heure...
Réponse de le 18/06/2013 à 23:04 :
Prenez en compte l'ensemble de la fonction publique, Etat, Territoriale et Hospitalière et votre salaire net moyen sera bien inférieur ! Sur RTL, le journaliste du Figaro, Thréard, a fait le même amalgame !
Réponse de le 18/06/2013 à 23:21 :
Ne vous sentez surtout pas obliger de rester !!!!
Réponse de le 19/06/2013 à 11:28 :
Le nombre de cadres et de diplomés est bien plus élevé dans la fonction publique. Voulez vous payer un bac +5 du public moins qu'un ouvrier du privé ? Il faut comparer ce qui est comparable. Et réfléchir un peu avant de dire n'importe quoi.
a écrit le 18/06/2013 à 20:36 :
une des dernières FERRARI dans le camp des GDV en me rendant prendre mon emploi c'est très dur surtout a 5 heure'je me dit toujours que cela ne durera pas???? quand je pense que la fonction publique est aussi rémunérer par mon travail,imagine l'entrain a faire de la production
a écrit le 18/06/2013 à 20:34 :
Les salaires des fonctionnaires ainsi que leurs retraites, sont actuellement entièrement financés par LA DETTE, dont les intérêts occupent dorénavant le premier poste budgétaire! Le gel du point est largement acceptable avec en retour la compensation de l'inflation et la progression due à l'ancienneté!! Leurs revendications sont provocantes!!
Réponse de le 18/06/2013 à 20:59 :
Pour votre gouverne la progression due à l'ancienneté n'a qu'un temps. Une fois au dernier échelon, c'est le même salaire à vie..
Réponse de le 18/06/2013 à 21:29 :
@tartycg
c'est bien de reconnaître que la pension est égale au salaire.
a écrit le 18/06/2013 à 20:01 :
Mon épouse est fonctionnaire. Pour la première fois, elle a demandé à bénéficier de la GIPA car en dessous du SMIC; Que ceux qui pensent que la fonction publique c'est la panacée, je les invites à postuler. Vous trouverez facilement ce que signifie GIPA sur Internet.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:57 :
Si elle n'est pas contente, elle n'a qu'a démissionner !
Réponse de le 18/06/2013 à 22:54 :
Tout a fait: a quand la dem pour chercher un boulot mieux paye?
Réponse de le 18/06/2013 à 23:03 :
Si vous êtes jaloux, il vous suffit de postuler!
Réponse de le 19/06/2013 à 11:08 :
Non, personne ne doit postuler. Il faut simplement réduire la fonction publique. Quand comprendrez-vous qu'il faut moins de masse improductive sur le dos de la population ? La fonction publique se mêlant de tout et n'importe quoi est un véritable cancer pour la nation. Elle consomme toutes les ressources, et ne produit strictement rien.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:30 :
Beaucoup de profs ont démissionné, et on n'arrive plus à trouver assez de volontaires... Voulez vous que vos gosses trainent dans la rue ou voulez vous des profs pour s'en occuper ?
Réponse de le 19/06/2013 à 12:37 :
Tiens, puisque vous parlez des profs... Pourquoi est-il nécessaire qu'ils soient employés de l'Etat d'ailleurs ? L'Etat a pour devoir la défense, la sécurité, la justice et la gestion du bien collectif, mais c'est a peu près tout (vu qu'il a abandonné la monnaie a la BCE...). Je ne vois nulle part qu'il doive salarier tous les autres métiers de la terre... Sinon pourquoi s?arrêter aux enseignants et a la santé ? On pourrait penser que la boulangerie et l'agriculture, parce qu'il faut manger.. tiens, l'automobile aussi, parce qu'il faut bien rouler dans une voiture d'Etat, non ??? vraiment pas ???
a écrit le 18/06/2013 à 19:38 :
850 millions d'euros, c'est le coût de l'aide médicale gratuite pour les clandestins en France. Je dis cela, je dis rien ...
Réponse de le 18/06/2013 à 20:11 :
588 millions et non 800, comme grossit parfois sur certains sites polémiques.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:55 :
Même 1, ç'est beaucoup trop. La prison avec un travail justement rémunéré jusqu'à ce qu'il aient suffisamment amassé d'argent pour y payer leurs frais d'hébergement et le billet d'avion retour.
Aller voir comment sont traités les illégaux dans certains pays comme la Thaïlande, y compris les simples touristes
qui ne respectent pas leur date limite de séjour.
Réponse de le 18/06/2013 à 21:39 :
A combien estimez vous le risques sanitaires de personnes non soignés sur la société ?

Que dîtes vous aux internes médecins et infirmières étrangères qui font tourner tous les services critiques des hôpitaux ?
Réponse de le 18/06/2013 à 22:26 :
On parle des clandestins en France, pas des médecins et infirmieres etrangeres qui à priori sont déclarés et donc cotisent. Quand aux risques sanitaires des personnes non soignées et clandestines, si elles n'étaient pas la il n'y aurait pas de risques ...
Réponse de le 19/06/2013 à 1:02 :
bravo...
a écrit le 18/06/2013 à 19:36 :
Allez allez Monsieur le Président. Encore un effort. Vous y êtes presque.
Continuez à appauvrir ceux qui travaillent, à démembrer notre société et surtout à promouvoir les moribonds et enrichir les assistés. et à faire tout gratuit pour des gens qui considèrent qu'ils ont des droits mais surtout pas des devoirs.
Allez aujourd'hui c'est 8,1% pour la CMU, les assistés par ci part là. Mais ceux qui travaille, rien...
C'est quoi le programme pour demain. Ah oui les retraites...
Et vive les fainéants qui restent tranquillement à attendre chez eux les aides de l'Etat. Et surtout n'oublions pas que c'est un droit... c'est comme les antibiotiques, c'est devenu systématique, alors que celui qui travaille doit se serrer de plus en plus la ceinture. Et les antibiotiques c'est pas systématique pour lui. Bien au contraire.
Et pour vous, rassurez nous, vous n'êtes pas trop touchés par toutes les réformes que vous faites.
Tant mieux, on est beaucoup plus serein de savoir que votre pouvoir d'achat n'est pas trop touché (ainsi que pour vos amis).
Allez encore un petit effort, vous y êtes presque.

Réponse de le 18/06/2013 à 19:49 :
Le gouvernement a pour objectif d'augmenter le RSA de 25 % durant le quinquennat. On peut noter qu'il a décidé de ne pas augmenter le SMIC cette année. Pour mémoire, M. Sarkosy avait, lui, augmenté l'Allocation d'Adulte Handicapé de 25 % pendant son quinquennat. A chacun de comparer les priorités de la gauche ou de la droite.
a écrit le 18/06/2013 à 19:23 :
Et pendant qu'on nous serre la ceinture ,le crédit impot compétivité arose le privé d'argent frais!Qu'est ce qu'ils vont se payer cette fois ci avec tout ce fric?une audi?non ils en ont déja!Des vacances en tunisie?Ils y partent déja a noel!..................marre que ce soient toujours les memes qui fassent des sacrifices!
Réponse de le 18/06/2013 à 19:41 :
ça va peut-être rendre nos entreprises plus compétitives, remplir leur carnet de commande et donc embaucher des chômeurs qui sont aux assedic ou en fin de droits et qui vont ainsi, nourrir leurs familles. C'est vrai que dans votre monde où la paye tombe tous les mois jusqu'à la retraite, c'est difficile à comprendre.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:52 :
@fonctionnaire cyclothymique Ne tombez pas dans le piège de la caricature réciproque. Les disparités sont en général plus fortes dans le privé. Quelques uns sont exceptionnellement bien lotis mais un grand nombre galèrent pour un salaire modeste et avec en plus l'angoisse de perdre leur emploi.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:31 :
En Tunisie ? Voyons, au Maldives plutôt... Comme les restaurateurs avec leurs 3 milliards d'euros de baisse de TVA...
a écrit le 18/06/2013 à 19:06 :
Lorsqu'on ne tape que sur les gueux, alors tout va bien, plus de crise, bientôt plus de chômage, plus d?impôts qui augmentent... aucune raison de s'affoler quoi, tout est normal. Mais que l'on imagine réfléchir a songer a penser a envisager d'effleurer les fonx, alors là, attention, il y a le feu à la boutique...
a écrit le 18/06/2013 à 19:04 :
Faut vidanger les chambres de commerce, les chambres d'agriculture et autre artisanat, un coup de karcher dans ces ronds de cuir ferait le plus grand bien et personne n'en ressentirait l'effet. Moins de 10% des chefs d'entreprises ont vote pour elire leurs elus aux chambres de commerce.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:32 :
C'est vrai qu'on se demande à quoi ils servent.
Réponse de le 19/06/2013 à 12:44 :
C'est très vrai tout cela. On a une quantité d'improductifs un peu partout qui est devenue cancéreuse et fait crever l'animal qui porte ce fardeau. Le problème est que si on les fout dehors, ils ne trouveront jamais du boulot dans la vraie vie, parce qu'ils ne savent strictement rien faire du tout... donc on les paiera sur la CSG ou autres invention du même genre...
Réponse de le 19/06/2013 à 18:05 :
@ménage d'été, Oui et Problemo : vous êtes un beau trio d'Adolfo Ramirez (cf. papy fait de la résistance) c'est un rôle qui vous va si bien à entendre vos "paroles"
a écrit le 18/06/2013 à 19:01 :
Ok, et ben vous allez voir la qualite d'accueil au guichet, vous allez gemir chers "clients", norme ISO 9001, on ne connait pas, on va se faire plaisir, le rapport de force est enclenche
Réponse de le 19/06/2013 à 15:49 :
Parce que vous trouvez qu'il existe une qualité d'accueil au guichet en France ? J'aime votre humour... Vous n'êtes jamais sorti de France je suppose ? C'est pas grave, la vie va vous apprendre ce que c'est... Juste un peu de patience. Comme dit le proverbe "On peut mentir longtemps à peu de gens, très peu de temps à beaucoup de monde"...
a écrit le 18/06/2013 à 19:00 :
On évoque les fonctionnaires, ils répondent le capital, les patrons etc... J'en conclu qu'ils achètent tous Français, place dans les banques participatives et ne profitent pas de la concurrence qui fait rage dans le privé sachant qu'ils ne sont pas exposés à ce monde là. Si ce n'est pas le cas voilà un raisonnement bien individualiste pour les pourfendeurs du capitalisme.
a écrit le 18/06/2013 à 18:58 :
Je suis surpris que certains interpellent les fonctionnaires comme s'il fallait les rendre responsables de la crise actuelle et leur infliger une sanction financière. Collectivement, le seul reproche que nous pouvons leur faire, c'est d'avoir élu ou soutenu des politiciens clientélistes, mais ce reproche est aussi transposable aux autres citoyens. En élisant des politiciens sans vision et souvent démagogues, nous avons tous cautionné leurs politiques qui ont conduit le pays dans une configuration insoutenable, dès lors que la croissance s'estompe. Le gouvernement est maintenant confronté à un dilemme, soit s'obstiner en comptant sur une croissance exogène, soit renier sa doctrine étatiste et relancer une dynamique de création de richesses par l'innovation et l'entrepreneuriat.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:12 :
@Midas
Vous avez raison c'est seulement la masse traitements+pensions qui est avec les régimes spéciaux et une législation hallucinante qui est en grande partie responsable du chômage et la dette publique.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:06 :
On est bien d'accord, les Fonctionnaires ne sont que les lampistes.
a écrit le 18/06/2013 à 18:34 :
Les fonctionnaires avec la sécurité d emploi sont des seigneurs qui parfois sont payés à ne rien faire, le tout sur le dos de la précarité des salariés ou des diplômés exclus? Le nombre de retraités, c est un flux annuel de 700000? le problème est chronique ! On en connait qui n ont jamais rien fait de toute leur existence dans le travail, une plaie pour la société. Le fonctionnariat improductif, n est pas d utilité sociale, c est contre la production et la consommation !
Réponse de le 18/06/2013 à 20:02 :
Ah l'image du fonctionnaire payé à ne rien faire...la sécurité de l'emploi c'est la seule chose qui reste.Je suis dans le public je transporte des personnes hospitalisées avec toutes leur pathologies et toute l'attention qu'on devrait apporter...toujours faire des economies,on me demande presque de les "charger comme des sacs de patates"toujours faire plus , et moins bien...seriez vous content de voir votre famille malmenée pour faire ces economies alors je suis moins payé que certains du privé que je vois l'etre grassement pour ne pas faire grand chose...On tape pas toujours là ou ça devrait.Cela fait des années pour moi que ça dure.Après 15 ans de travail je ne m'en sort plus financièrement et pourtant ma seule distraction c'est rentrer chez moi après le travail .
Réponse de le 18/06/2013 à 20:13 :
En tant qu'infirmière dans un grand hôpital, je suis éc?urée par de tels propos.Votre cas relève de la médecine. Ne tardez pas consulter, vous me semblez schizophrène.
Réponse de le 18/06/2013 à 21:17 :
Commentaire absurde! Près fonctionnaires particulièrement aux échelons inférieurs ne sont pas responsables des strates étatiques mises en place par nos politiciens pour caser leurs copains. Ils utilisent un système pourri jusqu'à la moelle pour survivre eet ne pas grossir le nb de chômeurs de qq centaines de mille supplémentaires !
Et ni mon épouse ni moi sommes fonctionnaires . Des branleurs il y en a aussi dans le privé
comme des copains casés ici parceque fils de ou de!
Réponse de le 19/06/2013 à 0:26 :
certes mais la différence c'est que les fonctionnaires sont payés avec l'argent des contribuables alors que le privé est payé grace aux richesses créées par les entreprises.
Réponse de le 19/06/2013 à 1:13 :
Vous semblez bien sûr pour ce point... Quand on privatise la proprete des villes, ce ne sont pas vos impots?
Réponse de le 19/06/2013 à 11:34 :
"des seigneurs payés à rien faire" !!! Trop drôle !!! Les fonctionnaires des seigneurs !!! Comme si ils étaient riches !!! Quelle stupidité !!!
a écrit le 18/06/2013 à 18:25 :
La baudruche commence à se dégonfler, mais le déficit est toujours là ! Ils font semblant de faire le travail, mais ils font pas semblant de déglinguer la société ! La retraite du public, c?est dans les engagements hors bilan ! En sciences, l?école est 28ème, les programmes sont bidons, les universités ne sont pas classées dans le monde comme les autres pays, on attend la croissance du monde alors qu?elle existe à 3,5%, et on fait des pôles qui ne font pas de compétitivité, encore dans les 20èmes, derniers de classe. Alors à quoi ça sert ? C est le début de la fin? A quoi servent les fonctionnaires de la recherche ?
a écrit le 18/06/2013 à 18:16 :
En gros, il suffirait de baisser de 2% l'indice du point pour résoudre le pb de déficit ...
Réponse de le 18/06/2013 à 18:32 :
Il faut plutôt de taxer le capital autant et même plus que le travail ! Là, on pourrait même investir dans l'utile : l'emploi, la formation, la culture !
Transférer 200 milliards par an du capital vers le travail ne serait juste que revenir à la situation telle qu'elle était il a y 20 ans, donc on peut sûrement faire mieux encore !
Réponse de le 18/06/2013 à 19:39 :
Baisser le point de 2% rapporterait 1,6 milliards. Le déficit est de l'ordre de 70 milliards.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:44 :
@Calcul Merci pour vos commentaires sobres et précis.
Réponse de le 18/06/2013 à 22:56 :
Donc a 15% on passe en excédent......
Réponse de le 19/06/2013 à 11:36 :
Apprenez à calculer svp au lieu de raconter des stupidités aussi énormes.
Réponse de le 19/06/2013 à 11:37 :
Mais savez vous compter ??? IL faudrait baisser les salaires de 70/80*100 % soit 87,5% pour cela. Impossible.
a écrit le 18/06/2013 à 18:01 :
C est pour quand le grand coup de pied dans cette fourmillere qui vit sur le dos des salariés ??
Réponse de le 18/06/2013 à 18:31 :
Ça ne vole pas trés haut,c'est trés français moyen comme rhétorique!
Allez,en tant qu'assimilé fonctionnaire,je m'en vais de ce pas comptabiliser mes nombreuses primes,mes récupérations diverses,mon véhicule de fonction que j'utilise bien évidemment en dehors de mes dérisoires heures de travail,et toutes ces sortes de choses.
Tant que ça dure,y'en a pour du bon!
Réponse de le 19/06/2013 à 11:38 :
ridicule.
a écrit le 18/06/2013 à 17:38 :
fonctionnaires avec votre arrogance vos ...PRIVILEGES .vos pouvoirs de bloquage ...afin de conserver des aventages des tarifs indus sur le dos du prive le petit peuple vous déteste
Réponse de le 18/06/2013 à 17:45 :
La noblesse se prenait pour la France, les actionnaires et les bourgeois se prennent pour le peuple. Robespierre, Saint-Just , au secours !!!
Réponse de le 18/06/2013 à 18:07 :
je suis d accord avec vous.mais il ne faut pas oubliée que c est l etat qui divise et pendant ce Temp la il se remplisse les poche nos politiques .
Réponse de le 18/06/2013 à 18:08 :
Bien qu'ayant du mal á déchiffrer votre diatribe bourrée de fautes d'orthographe,une question m'interpelle:
De quel petit peuple parlez-vous?
Réponse de le 18/06/2013 à 18:16 :
Surtout les politiques au service du capital, c'est à dire tous, mis à part ceux à la gauche du PS
Réponse de le 18/06/2013 à 18:45 :
petit peuple propos de tous les jours dans vos bureaux mr les rois fonctionnaires
Réponse de le 18/06/2013 à 20:15 :
Ah, c'est dingue ce que l?alcool peut faire comme dégât...
Réponse de le 18/06/2013 à 23:16 :
....ainsi que les anti dépresseurs.. !
a écrit le 18/06/2013 à 17:32 :
Et l'indemnité dite de garantie individuelle de pouvoir d'achat (décret de 2008)on en parle pas.
Réponse de le 18/06/2013 à 17:46 :
Jamais vu la couleur ! Par contre, les vingts milliards donnés aux rentiers au nom de la compétitivité, ça oui !
a écrit le 18/06/2013 à 17:22 :
bientôt on va reconnaître un fonctionnaire dans la rue, ce sera l'obèse au milieu de personnes faméliques,
Réponse de le 18/06/2013 à 17:38 :
Vous confondez avec l'actionnaire qui planque son fric en Suisse (sur conseil d'un avocat fiscaliste militant au FN) et qui ne sait pas que le peuple peut se mettre en colère tellement il est persuadé que tout le monde pense comme lui ! A moins que ce ne soit Chérèque qui vend le salariat pour 120 000 euros par an ...
Réponse de le 18/06/2013 à 17:52 :
Les fonctionnaires, vous n'avez jamais défendu que vos avantages indûs, Chérèque ou non. Vous n'êtes pas au service du public mais de vous-même.
Réponse de le 18/06/2013 à 18:01 :
Chiche on supprime le statut des fonctionnaires et on passe sous contrat prive. Pas sur que l'etat y gagne en particulier pour les retraites.
Le salaire des fonctionnaire est gele depuis 2010 soit une reduction des traitements de 3% par an, bien sur il y a les promotiosn et les avancement a l'ancienete mais la masse budgetaire Titre 2 est capee par ministere, en clair si vous voulait promouvoir quelqu'un vous devez trouver la ressources sur votre budget pour payer ce surplus. Le GVT pour parler technique est particulierement surveille.
Faut arreter de taper sur les fonctionnaires cela ne represente que 80milliards d'euro, comme vous ne voulez pas supprimer les fonctionnaires le gain que l'on pourrait esperer est assez faible mettez 10% = 8 milliards. Si vous faite la meme economie sur les prestations sociales (597milliards en 2009) on regle le probleme de la dette.
Par exemple il y a 1 milliard pour la secu des demandeurs d'asile, 1 milliards pour les intermittents, 4 milliards pour l'equilibre du regime de retraite des regime speciaux, sans parle de la PPE de la CMU et du RSA ...
CHICHE!!
Réponse de le 18/06/2013 à 18:14 :
Vous devez être un nanti à la façon de Mme de Bettencourt pour tenir des propos aussi peu en rapport avec la réalité ! Demandez-lui plutôt pourquoi son taux d'imposition n'est que de 9 % alors que celui d'un cadre du privé tourne autours de 15. Cela vous rétabliera le sens du mot privilège. Quand au statut de la fonction publique, je vous renvoie à vos cours d'histoire sur Vichy, la Résistance et le CNR pour vous en expliquez la raison d'être. Et à l'heure où le fascisme menace, il se justifie pleinement.
Réponse de le 18/06/2013 à 18:30 :
non mais là, c'est le ponpon, vous vous croyez les défenseurs de quoi au juste ? Surtout les profs??? A part enseigner(enfin devrais-je dire bourrer le crane) des enfants avec votre nauséabonde théorie du genre, vous faites quoi de bien concret ?
Réponse de le 18/06/2013 à 19:06 :
@kro- magnon
80 milliards divisé par 6 millions ça fait 13000 euros.Je n'ajoute pas de commentaire.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:37 :
Il faut voir comment ces révolutionnaires sont en général des fonctionnaires bien en sécurité professionnelle de par leur statut. Ils appellent à se révolter mais ils envoient les autres tout casser. Il n'y a qu'à voir les Mélenchon (élu de métier), le facteur Besancenot, ou même Domota en Guadeloupe à Pole emploi. Vos "révoltes" ne montrent que vos incohérences personnelles, et nous ne sommes pas dupes. La révolution OK mais sans garde-fous , chiche ?
Réponse de le 18/06/2013 à 20:21 :
Bien que travaillant dans le privé, je ne vois l'intérêt de tenir des discours imbéciles sur les fonctionnaires. Ils sont là parce que ceux que nous avons élus les personnes qui les ont embauché pour satisfaire le toujours plus de l'ensemble des Français.
a écrit le 18/06/2013 à 17:14 :
Le salaire des fonctionnaires n'est absolument pas gelé! Il s'agit seulement du point d'indice. Les salaires de la fonction publique augmente systématiquement en fonction de l'inflation mais aussi et surtout avec l'ancienneté et les promotions internes intégrés dans des grilles avec échelles, échelons et grades divers. Tout est absolument automatique (et facilement vérifiable sur internet)...
Réponse de le 18/06/2013 à 17:49 :
Si, il est gelé, et les augmentations résultant de la montée des échelons sont dévorées par la hausse du coüt réel de la vie. Contrairement à ce que vous affirmez, nos salaires ne sont pas indexés sur l'inflation : il va falloir apprendre à lire (y compris sur internet) et de mentir de la sorte !
Réponse de le 18/06/2013 à 18:02 :
Rooh la bonne blague, comme tout le monde, pourquoi auriez-vous un traitement spécial ?
Réponse de le 18/06/2013 à 18:04 :
@fonctionnaire en colère : Démissionnez donc !
Réponse de le 18/06/2013 à 18:22 :
Cela rique bien d'arriver, je connais le secteur privé et la comparaison pour un cadre tend à son avantage, ne serait-ce que le salaire et même la sûreté de l'emploi (les réseaux, ça existe). Avantage aussi car moins de risques physiques que face à des élèves violents. Mais juste une remarque, l'état aura du mal à me remplacer faute de candidats ! Il en est déjà à mettre des annonces sur le site "au bon coin" ... et il faut voir qui il trouve ! quand il trouve ...
Réponse de le 18/06/2013 à 18:31 :
Nul n'est irremplaçable et il y a trop de fonctionnaire de toutes façons. La loi de l'offre et de la demande fera que les conditions s'amélioreront quand les candidats manqueront.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:46 :
@fonctionnaire en colère: pour être cadre dans le privé il faut: soit gravir les échelons en faisant ses preuves, et/ou avoir passé des diplômes qui n'ont rien à voir avec ceux que la plupart des fonctionnaires possèdent et qui n'ouvrent d'ailleurs des portes que pour le service publique (à savoir des diplômes de fac, qui ne valent pas une cacahuète ailleurs que dans la sphère du fonctionnariat hexagonal). Quant aux traitements relevant de la fonction publique, vous savez pertinemment qu'ils sont indexés sur l'inflation, comme le smic d'ailleurs (si vous aviez perdu 30% de pouvoir d'achat en 10 ans, vos syndicats nous l'aurait fait comprendre...).
Réponse de le 18/06/2013 à 19:51 :
Pour appuyer mes dires...
www.emploi-pro.fr/.../les-salaires-des-age...
16 avr. 2013 ? Compte tenu de l'inflation, ce salaire net moyen a augmenté de 0,8 % par rapport à ...
Réponse de le 18/06/2013 à 21:06 :
@pitcho "Quant aux traitements relevant de la fonction publique, vous savez pertinemment qu'ils sont indexés sur l'inflation, comme le smic d'ailleurs (si vous aviez perdu 30% de pouvoir d'achat en 10 ans, vos syndicats nous l'aurait fait comprendre...)"
Le salaire des fonctionnaires indexés sur l'inflation, vous avez vu cela où ???
Et puis pour vous rendre moins inculte, sachez que le salaire moyen ne veut rien dire. Il y a plus de diplômés dans la fonction publique qu'ailleurs. Ceci étant dit, en règle général, avec peu de diplômes vuat mieux être fonctionnaire et avec de gros diplômes, vaut mieux bosser dans le privé...
Réponse de le 19/06/2013 à 11:43 :
1) les salaires des fonctionnaires ne sont pas indéxés sur l'inflation. 2) Les diplômes des fonctionnaires sont supérieurs à ceux du privé. D'ailleurs les X Mines, les énarques, les normaliens sont tous fonctionnaires en début de carrière... Ce sont les meilleurs diplomés de France.
a écrit le 18/06/2013 à 17:13 :
en complément il faut signaler que les fonctionnaires ont ce qu'on appel l'avancement automatique qui leur permet de changer d'échelon, et donc d'augmenter leur rémunération, toutes les n années en fonction de leur seule ancienneté.
Donc Ok ils ralent parce qu'on gele la valeur du point mais il est inexacte de dire que depuis 5 ans leur salaire n'a pas évolué car mécaniquement tout fonctionnaire qui était en poste il y-a 5 ans à bénéficié au moins une fois de son avancement auto...

Dans le privé on est BEAUCOUP plus a plaindre car l'avancement et les promotions se méritent
Réponse de le 18/06/2013 à 17:22 :
@complément : vous oubliez dans votre commentaire les licenciements en masse dans le privé (40 000 chômeurs supplémentaires chaque mois) alors que les fonctionnaires ne sont pas concernés par les licenciements secs.
Réponse de le 18/06/2013 à 17:40 :
Vous ne savez visiblement que ça existe bel et bien ! Et qu'il y a plein de fonctionnaires qui ne sont même pas licenciés, car précaires et virés au bout de CDD à répétitions (totalements illégaux).
Réponse de le 18/06/2013 à 17:57 :
Ce ne sont donc pas des fonctionnaires mais auxiliaires ou que sais-je...
Effectivement pour les jeunes, quel que soit l'endroit, la soupe est moins bonne que par le passé, il faut bien maintenir les privilèges des anciens.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:17 :
En tant que fonctionnaire: Le salaire n'est pas vraiment gelé Pardon Mais même avec les soit- disant montées d'échelons ect... Mon salaire augmente moins que le taux revalorisé du smic chaque années .
Réponse de le 18/06/2013 à 23:19 :
et allez donc, encore une couche nauséabonde : maintenir le privilège des anciens (?) ! il est où? sans blague !
a écrit le 18/06/2013 à 17:12 :
Enfin peut être une bonne nouvelle !
Réponse de le 18/06/2013 à 17:43 :
Pour mémoire, la grande déflation de 1929 a fait beaucoup pour amener Hitler au pouvoir ! Laval avait lui baissé les salaires de la fonction publique de 5 %.
C'est le retour de ces individus qui vous réjouie ? Pas moi !
a écrit le 18/06/2013 à 17:10 :
Manque de productivité, semaine à moins 30 heures, absentéisme record et récurent (éducation nationale, CHU,..) congés supplémentaires au-dessus du légal... L'état français en faillite doit baisser les salaires des agents publics et territoriaux, abolir les privilèges et les retraites spécifiques avec alignement sur le privé, licencier sec les fonctionnaires sans taches de travail (sous-préfecture, agence banque de France, agents territoriaux en surnombre, etc) Avec un pays surendetté dont la dette s'envole mois après mois, le blocage des salaires de la fonction publique n'est pas suffisante !!!
Réponse de le 18/06/2013 à 17:54 :
Et si commençait plutôt par s'occuper des patrons-voyous, des évadés fiscaux, de mettre au travail les actionnaires et les PDG ?
Et si être fonctionnaire, c'est tant le paradis, pourquoi que n'en n'êtes pas un ? trop mal payé ? pas envie d'être insulté par des élèves et leurs parents ? pas assez diplômé ?
incapable de réussir les concours ? peur de découvrir des conditions de travail et des petits chefs pire que dans le privé ?
ou bien vous êtes vou-même un bourgeois profiteur des autres ?
Réponse de le 18/06/2013 à 18:09 :
L'éternel rengaine du fonctionnaire... je vous retourne la question, et vous pourquoi avez-vous choisi de l'être si c'est tant l'enfer que ça ? Pour avoir une certaine tranquillité ? Pour ne pas craindre le chômage quelle que soit sa performance ? Pour compter ses heures ? Pour rester à l'Ecole de l'autre côté du bureau ?
Réponse de le 18/06/2013 à 18:29 :
Par envie d'enseigner, par amour du métier, par envie de transmettre du savoir ! Ca vous dépasse comme motivations ? Le statut est juste indispensable pour compenser la pression extérieure qui veut nous faire faire n'importe quoi !
Et je vais sûrement arrêter car j'en ai marre du mépris des imbéciles réacs qui nous confondent avec des priviligiés palpeurs de dividendes, car j'en ai assez des salaires minables, du manque de moyens matériels pour bosser, de la charge de travail supérieure à celle que j'avais quand j'étais cadre du privé, des classes surchargées où l'on ne peut plus aider les gamins qui en en besoin, ... !
Réponse de le 18/06/2013 à 19:06 :
Moi je connais plein de personnes qui ont réussi les concours de fonctionnaire en étant dans les 3 premiers, il y avait plus de 3 postes à pourvoir, ils n'ont pas été pris, car pas syndiqués.
Ce ne sont pas les résultats qui permettent d'être embauché dans la fonction publique, mais la lèche et le piston.
Réponse de le 18/06/2013 à 23:21 :
Mouais! et pas dans le privé aussi, vous croyez..?....
a écrit le 18/06/2013 à 17:02 :
Scandaleux ! Les fonctionnaires encore bouc-émissaires ! Pour le bénéfice de qui ? des rentiers, des actionnaires, de tous ces nantis jamais gavés du fric volé aux salariés et donné avec largesse sans contre-partie par l'Etat, de tous ces parasites nuisibles qui s'enrichissent sans rien faire !
Que les salariés du privé qui en seraient tentés ne croient pas là à une quelconque "solidarité" : quand les salaires du public sont bloqués, les leurs aussi, et c'est plus de chômage garanti, chute du pouvoir d'achat oblige.
On compte déjà 800000 précaires dans la fonction publique, des milliers de SDF (notamment à la Mairie de Paris), et à qualification et travail égal (je suis un ancien cadre du privé, je sais faire la comparaison), un prof gagne 30 % de moins qu'un cadre du privé. En 1981, un prof débutant gagnait près de deux fois le smic, aujourd'hui, 1,25 fois le smic...
La sécurité de l'emploi ? Les conditions d'exercices d'un prof sont telles que nous sommes entré dans une crise du recrutement profonde et durable, avec des centaines de postes vacants et un effondrement des candidats aux concours, alors même que le chômage sévit. C'est dire de l'attractivité du métier !
Infirmières? licenciées pour un rien, en sous-effectif permanent ...
Policiers ? turn-over fulgurant !
Par contre, nombre de millionnaires en hausse de 25 % en un an : pour eux, toujours plus de cadeaux fiscaux, d'évasion fiscale sans conséquence, ...
A quand le revenu maximum de 360 000 euros pour les voleurs du capital ?
Réponse de le 18/06/2013 à 17:43 :
Fonction publique et collectivités territoriales à liquider d'urgence pour cause de faillite... Les français du privé ne veulent plus payer pour une monarchie de république bananière de petits camarades de privilégiés !!!
Réponse de le 18/06/2013 à 17:44 :
Être fonctionnaire est un acte de foi, tout particulièrement dans l'enseignement et la santé, si vous ne l'avez pas ou plus vous devriez quitter la fonction publique.
Réponse de le 18/06/2013 à 17:49 :
Vu le drame de la fonction publique, il ne vous reste plus qu'a démissionner et chercher un job dans le privé. Mais attention, là il va falloir travailler !
Réponse de le 18/06/2013 à 17:54 :
Vous avez beau jeu de vous placer à côté de l'Etat alors que vous en faites partie étant son bras armé....
Réponse de le 18/06/2013 à 19:00 :
Le jour où on parlera de la dette hors bilan, c'est à dire celle dont on fait le moins de publicité et qui est aussi élevée que l'autre, alors là ont pourra réellement dire la vérité sur ce que nous coûte les fonctionnaires.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:58 :
En 1789, je suppose que la noblesse était bouc-émissaire aussi ?
a écrit le 18/06/2013 à 16:32 :
le mien ca fait des années qu il est bloquer et oui et les actionnaires vous i avez pensez
c était pourtant une annonce de sarkosy et comme hollande ne fait rien et bien tout reste en plan .
a écrit le 18/06/2013 à 16:30 :
C'est normal que les fonctionnaires soient solidaires avec nous, moi mon salaire n'a pas bougé depuis 2006 - trop de charges dit mon patron.......
a écrit le 18/06/2013 à 16:22 :
Solidarité oblige. Pas de souci.
a écrit le 18/06/2013 à 16:18 :
Augmentons plutot les fonctionnaires et les retraites du service public de 10 % , ramenons leur retraite à 50 ans Max et augmentons leur nombre de 15 % ... Et paf le mur !!!! La faillite , cessation de paiement ... Et la on rigolera !!
a écrit le 18/06/2013 à 16:13 :
Ils ont une autre solution. Aller dans le privé ou le salaire parait il est beaucoup plus elevé pour des cadres de haut vol.
Réponse de le 18/06/2013 à 17:20 :
Les salaires de la fonction publique sont en effet beaucoup moins élevés chez les cadres.
Une étude fraiche de ce jour montre qu'un jeune ingénieur touche en moyenne 36 700eur bruts annuels (en gros 2400eur nets par mois). Le site emploitheque montre le salaire d'un ingénieur de TPE (fonctionnaire). Après 5a d'ancienneté, il atteint tout juste 2000eur bruts!!! Pour un bac +5 recruté sur un concours difficile (prépa scientifique et mines ponts), c'est assez lamentable comme paie.
Réponse de le 18/06/2013 à 17:59 :
Je ne veux pas rentrer dans la guéguerre public privé, mais bon je ne vais pas me mettre à pleurer pour les cadres du public. J'en ai quelques uns dans ma famille que j'aime beaucoup et dont je reconnais la compétence et le sens du devoir. Néanmoins, il faut savoir raison garder. Le public a pas mal d'avantages, il y a le système des primes qui met pas mal de beurre dans les épinard, il y a ces congés de formation dignes de ce nom, il y a ces taux de crédit que personne dans le privé ne peut espérer à moins de travailler dans une banque, il n'y a pas cette angoisse du chômage (à 55 ans on ne rase pas les murs mais on discute calmement de ses plans de fin de carrière ou de retraite). Les retraites en moyenne plus élevées que celles des cadres du privé (jetez un ?il à http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/09/regimes-de-retraite-la-grande-inegalite_3153083_823448.html). Les cadres du privés sont au final les salariés qui ont la plus grande décote au passage à la retraite.
Réponse de le 18/06/2013 à 18:05 :
et le gouvernement vient de baisser le salaire des profs débutants de 400 euros !
Perso, au bout de cinq ans dans le privé, je gagnais 3000 euros nets, j'ai perdu 62 % de salaires en entrant dans l'EN, et au bout de 10 ans, hors heures-sup et au 7ème échelon, je suis en-dessous de 2000 ! En comparaison, je travaille plus : les week-end, les petites vacances et une partie des grandes, car les semaines de cours, on n'a pas le temps de tout faire. Dans le privé, je totalisais 8 semaines de vrais congés et j'avais tous mes week-end ou presque. Quand je quittais le boulot, j'avais fini la journée. Plus maintenant. Je songe sérieusement à quitter mon travail de prof qui pourtant me plaît, mais ça se dégrade à tous points de vue , à commencer par le regard que la plupart des commentaires révèle ici sur nous. Ce mépris et cette haine des fonctionnaires est insupportable : répendue ainsi, elle sape lourdement notre légitimlité et notre autorité devant les élèves.
Je ne remercie pas ceux qui nous sabottent le travail de cette façon ! Au contraire ...
Réponse de le 18/06/2013 à 18:29 :
Je me demande pourquoi écrire ici, me fatiguer à argumenter sur des propos injurieux de gens aigris qui diffament "les fonctionnaires", bien cachés derrières leurs écrans, les mêmes qui diffament "les immigrés" "les homos" "les blondes" etc.... Pour info, je suis cadre A de la fonction publique, archéologue, 26 ans de boite à gratter par tous les temps dehors hiver comme été , OUI mon salaire est bloqué depuis quelques années, je gagne net de chez net 1753 euros pas mois, pas de primes ou de treizième mois, souvent en grands déplacements, oui je vais changer cette année (une fois tous les 4 ans ) d'échelon d'indices et toucher 50 euros de plus...OUI, comme tous fonctionnaires j'ai la garantie de l'emploi. Je ne me plains pas, je ne sais pas si je souhaite mes conditions de travail à tous mais je trouve navrant ce déballage de commentaires poujadistes. Merci à "fonctionnaire en colère" de rétablir quelque peu la vérité sur "les fonctionnaires" de sortir de ces clichés navrants du fonctionnaire paresseux, trop payé, en grève et je ne sais quoi encore?.Certain passent visiblement plus de temps à rédiger ces commentaires injurieux qu?à travailler?.Pour me part je suis en vacances (5 semaines comme tout le monde?.Mais c?est sûrement trop !!)
Réponse de le 18/06/2013 à 18:34 :
Les profs, balayez devant votre porte. Pourquoi votre image a tant baissé ? Vous n'y êtes absolument pour rien bien évidemment?
Réponse de le 18/06/2013 à 18:54 :
Vous êtes bien active sur cette tribune..:-)
En tant que non fonctionnaire décomplexée, et affichée, certes, vous n'avez pas du travail?
Réponse de le 19/06/2013 à 1:39 :
Question d'un hors hexagone : pourquoi la France (65 millions d'âmes) a-t-elle le double de fonctionnaires que l'Allemagne (80 millions) ? Merci
Réponse de le 19/06/2013 à 7:49 :
Parce que la France n'est pas l'Allemagne.
Réponse de le 19/06/2013 à 8:27 :
A périmètre d'intervention comparable, le nombre de fonctionnaires au service des usagers (front office) est du même ordre en France et en Allemagne. La productivité est correcte à ce niveau. L'écart se creuse dans les fonctions annexes (back office et management). C'est à ce niveau que d'importants gains de productivité et de réductions d'effectifs sont réalisables.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :