Les fonctionnaires vont rester à la diète

 |   |  577  mots
Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique; Copyright Reuters
Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique; Copyright Reuters (Crédits : AFP)
La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a confirmé aux syndicats ce 7 février que la valeur du point d'indice servant de base au calcul des rémunérations serait de nouveau gelée pour 2013. C'est la troisième année consécutive. En revanche, elle est prête à favoriser l'évolution de carrière des très basses rémunérations (la catégorie "C") et à ouvrir le chantier d'une refonte des grilles. La ministre souhaite aussi continuer le mouvement de diminution du nombre des corps. Pour les syndicats, le compte n'y est absolument pas, ils songent donc fortement à mobiliser...

C'est non ! Le point d'indice qui sert de base de calcul à la rémunération des 5,2 millions de fonctionnaires ne sera pas revalorisé en 2013. La ministre de la Fonction publique, recevant ce jeudi 7 février les syndicats, a été très claire : « Il n'y aura pas de remise en cause du gel du point d'indice pour 2013 ». Cela fera donc trois ans que ce fameux point d'indice est gelé. Sa dernière revalorisation (0,5%) remontant à 2010. Mais la contrainte budgétaire est telle que les syndicats ne se faisaient pas trop d'illusions, sachant que chaque hausse du point d'indice de 1% augmente de 800 millions d'euros la masse salariale des agents de l'Etat et de 1,8 milliard celles de l'ensemble des administrations publiques.


Des mesures pour les très  faibles rémunérations

Marylise Lebranchu a néanmoins annoncé des "mesures immédiates" pour les catégories C, c'est à dire les plus basses rémunérations, pour améliorer leurs carrières. Le coût de ces mesures, a-t-elle précisé, devrait être pour les trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) de quelque 16 millions d'euros. Très concrètement, les fonctionnaires de catégorie C bénéficieront de la « suppression du contingentement de l'accès au 8ème échelon pour l'ensemble des corps", ce qui leur permettra d'améliorer leur rémunération en grimpant plus facilement dans la grille hiérarchique... Mais celle-ci est tellement « tassée » que le bond ne sera pas énorme. Quelque 126.000 agents seraient potentiellement concernés.


Vers une refonte des grilles...

A plus long terme, la ministre a proposé aux syndicats l'ouverture d'un cycle de négociation « sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations ». A cet égard, on sait Marylise Lebranchu hostile à la rémunération « au mérite » instituée sous Nicolas Sarkozy. La ministre souhaite aussi inclure dans le cycle de négociation la réforme du système des grilles. L'objectif serait celui d'une plus grande simplicité et d'une harmonisation de l'organisation statutaire entre les trois fonctions publiques afin de favoriser les mobilités et les parcours professionnels.

... et la poursuite de la diminution du nombre des corps

Concrètement, il s'agira de poursuivre le travail entamé depuis des années sur la diminution du nombre de corps. Selon un rapport parlementaire de 2012, la politique de fusions des corps de fonctionnaires s'est déjà traduite par la suppression de 327 corps entre 2005 et 2011. Il en reste environ 330 ! Et l'objectif des prédécesseurs de Marylise Lebranchu était de porter le nombre de corps à 230 à l'horizon 2018. Moins il y a de corps, plus la fluidité et les passerelles entre les différents métiers de la fonction publique est aisée.


Grogne des syndicats qui songent à mobiliser

Du côté des syndicats, on estime donc, sans surprise, que le compte n'y est absolument pas. D'autant plus que l'emploi et l'abrogation de la journée de carence -- non indemnisée -- figurent également à leur cahier de doléances. Mais, là aussi, tout en ne fermant pas complètement la porte s'agissant de la journée de carence, la ministre met régulièrement l'accent sur les "contraintes budgétaires" pesant sur le gouvernement. Bref, ça risque de tanguer dans la fonction publique, FO annonçant déjà dans un communiqué "qu'elle prendra ses responsabilités". Et la CGT veut "construire des mobilisations les plus unitaires possibles pour peser sur les choix du gouvernement". Un nouveau dossier pour la majorité à traité avec tact !
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2013 à 7:31 :
Les premiers à devoir faire passer à la casserole, ce sont les hors cadre comme Guant qui se font des c.... en or. Habituellement absents naturellement des rapports cour des comptes d'un Migaud "plafonnant" à 20ke, tout comme les prefets fantomes et autres "subtilités" datant de Napoléon. Les "C" pas touche.
a écrit le 10/02/2013 à 20:19 :
Bon les fonctionnaires c'est comme en politique ou à la télé, ou quand on va au ciné au théatre ou voir un match de foot, c'est amusant un certain temps mais au bout d'un moment on se dis " qu'est-ce qu'on se barbe, c'est toujours la même chose, d'un côté ou d'un autre il faut bien qu'il s'amuse ces gens.
a écrit le 10/02/2013 à 9:04 :
La plupart des commentaires sont relatifs aux combats entre les employés du privé et du public. Ce combat durera tant que la fonction publique n'appliquera pas les mêmes règles que le privé au moins pour le système de retraite et les rémunération et évolution au mérite. En ce qui concerne le salaire, je note que beaucoup de fonctionnaires sont sur-diplômés par rapport à leurs responsabilités et que la sécurité de l'emploi justifie un salaire inférieur.
Réponse de le 10/02/2013 à 10:52 :
Les retraites en France coutent 14 points de PIB, record du monde absolu et vous venez nous dire que c'est juste un problème public-privé ? C'est juste un problème de hold up inter-générationnel oui !!!
Réponse de le 10/02/2013 à 22:05 :
@ pas tous égaux, à la lecture de vôtre commentaire je pense que vous vivez dans un conte de fée ou même l'air est figé, constat : il y à des personnes qui croient au père noël, tant mieux pour eux mais quand il vont se réveiller, au lever c'est dur.
a écrit le 09/02/2013 à 22:59 :
Quand on se souvient de la campagne de Hollande on a envie de pleurer.
a écrit le 09/02/2013 à 13:18 :
Tant que les travailleurs du privé et du public s'opposeront dans une jalousie fratricide, les élus pourront dormir tranquille.
Réponse de le 11/02/2013 à 9:20 :
Sculy ! C'est Vous qui avez Raison ! Que ceux de la Base se concertent et se mettent d'accord sur un projet ET ils auront gain de cause ,s'ils font bloc !!! ET alors on pourra aboutir à un résultat Bon pour tout le monde ! Il faut que les commentateurs s'assagissent et fassent preuve de ""bon sens"" eux aussi !!! En Italie ,on dirait qu'il y a un candidat qui va proposer un tel projet ! Il grimpe Très fort dans les sondages ! Quel Bel exemple cela serait?!?!?!
a écrit le 09/02/2013 à 10:46 :
@ une fonctionnaire bon d'accord mais que je sache sauf si je me trompe est-ce que là carrière des fouteux, des animateurs de télévison, les acteurs ne sont pas fonctionnaire sans quoi argumentez mieux votre commentaire.
a écrit le 08/02/2013 à 23:02 :
Je vois que trop de monde tombe à nouveau dans le "diviser pour mieux régner". Et ça marche trop bien. Alors pourquoi se géner. Réforme des retraites (ter) en vue pour juin : tiens, juin, c'est pas un mois où les Français (enfin, ceux qui ont encore les moyens) ne pourront pas s'exprimer ? Vive nos politiciens
a écrit le 08/02/2013 à 22:06 :
36 ans de carrière dans la fonction publique hospitalière comme catégorie C avec une bonne charge de travail( on n'est pas tous des glandeurs) et 1650 euros de salaire, on est loin des 2250 euros de "moyenne" , chiffre avancé sans arrêt dans les émissions ou par les médias.....
Réponse de le 09/02/2013 à 11:32 :
100 % d'accord avec vous. Moi 40 ans de carrière dans la fonction publique et j'ai fini à 1.600 Euros Royal non ? par rapport aux chiffres annoncés. Ce qui m'énerve c'est de dire les fonctionnaires sans faire de détail dans les différentes catégories de fonctionnaire. Et comme je l'ai déjà dit dans la bouche de certains ou certaines le mot fonctionnaires devient une insulte que je ne supporte plus
Réponse de le 12/02/2013 à 23:42 :
@ Zozo, 1600 euro en fin de carrière, je trouve cela acceptable car je suppose que vous avez économisé pour l'éducation de vos enfants peut-être posséder vous un bien mobilier, c'est tout à vôtre honneur, pourquoi vous sentez insulté vous êtes en retraite, reposez-vous, pensez aux personne qui ne touche que le RSA et qui ne savent même pas de combien va se monter leur retraite, les personnes qui touche une pension d'invalidité, ainsi que les petites retraites et quand on à que très peu de ressource mensuelle, il y à qu'en rêve ou on se voit finir sa vie avec une maison ou un appartement acheté, bon vous pourriez me dire que ces personnes aurais dût passer des concours dans la fonction publique et avoir la sécurité de l'emploi, ce qui irréprochable c'est qu'en ayant la sécurité de l'emploi et d'avoir une augmentation constante que vous manifestiez, et que squatter le gouvernement et le pays tant que vous n'avez pas vôtre augmentation il y de moins en mois de gens dans le privé dans le contexte actuelle de se retrouver du jour au lendemain d'aller au travail et de voir sa société fermé car elle est décentralisé, essayez pour voir de vous retrouvez devant vôtre lieu de travail pour défendre vôtre emploi tout en sachant que c'est peine perdu, Royal non d'après vous ?
a écrit le 08/02/2013 à 19:49 :
C'est vrai que l'on est pas tous à mettre dans le même panier. Pour ma part, catégorie C dans l'éducation nationale avec un bac+2, je gagne 1 300 ? par mois, aucun avantage (pas de tickets restos ou allocation logement) par contre à la diète au sens propre. En effet, mon salaire n'augmente pas, par contre toutes mes factures et mon loyer n'arrêtent pas d'augmenter. De plus, je dois assurer deux mi-temps sur deux établissements différents, et on supprime encore des postes.
Réponse de le 09/02/2013 à 17:12 :
Le concours de catégorie C est ouvert aux personnes qui n'ont pas le bac. Avec un BAC+2 vous auriez du vous présenter à un concours de cadre A voir le cas échéant au cadre B (minimum bac). Votre frustration est certes liée à une politique de recrutement de l'état qui ne limite pas les candidats en fonction du concours et de leur diplôme mais vous en êtes la principale responsable. En d'autres termes si vous estimez que vous valez mieux que les 1300 net par mois vous avez donc 2 solutions, soit vous partez dans le privé qui n'est qu'un miroir aux alouettes soit vous vous démenez pour préparer et passer les concours qui sont de votre niveau d'étude. Ainsi vous laisserez (peut-être) la place à un jeune non bachelier pour occuper cet emploi que vous lui avez pris d'une certaine manière. Par ailleurs "surdiplomé" à un poste ne veut pas dire "surqualifié".
a écrit le 08/02/2013 à 19:09 :
Je suis fonctionnaire territoriale et oui je travail beaucoup avec pas mal de responsabilité et de polyvalence, comme beaucoup de personnes dans le privé également. Perso, la guerre entre le public et le privé, je ne le supporte pas ; il y a autre chose que je ne supporte pas se sont les fainéants qu'ils soient du public ou du privé... des personnes qui ne foutent rien et que leur fainéantise influe sur votre travail et qu'ils leur arrivent jamais rien!!! Quand je vois certains soit disant collègues se tourner les pousses et qui touche la même paye que vous, sans trop mouiller leur chemise, là je trouve qu'il faudrait également faire quelque chose!!!! Après pour la retraite, faut savoir que le salaire un agent de la fonction publique a pas mal de prime, contrairement au privé, et ces primes ne comptes quasiment rien pour la retraite. Alors pourquoi pas déjà stopper les primes et les inclure dans le salaire? Car notre salaire de base pour la calcul de la retraire c'est moins le régime indemnitaire, moins NBI ou autre (ou pourcentage infime qui compte), donc résultat, ça faire un salaire de base petit, mais par contre, tous les mois et en fin d'année l'état nous taxe nos revenus (primes inclues)!!
Réponse de le 08/02/2013 à 20:54 :
"Je suis fonctionnaire territoriale et oui je travail beaucoup ":désolé,le début n'est pas crédible,je n'ai pas lu la suite....
Réponse de le 09/02/2013 à 11:05 :
Jacques,
Quelle marque d'intelligence et d'ouverture d'esprit, encore un qui travaille plus que tout le monde! Je suis fonctionnaire et mon mari aussi et je passe mes journée ainsi que mon mari à soigner des patients, peut être même des personnes de votre famille! Je suis aux 35h comme beaucoup de français et payée beaucoup moins cher que les travailleurs privés à même responsabilité voire plus!
Alors les amalgammes, merci de les garder pour vous!
Quand il n'y aura plus de fonctionnaires, vous serez heureux de payer chaque service dont vous aurez besoin! Dans ce cas là seule les riches seront satisfait!
Réponse de le 09/02/2013 à 12:29 :
C'est ce que l'on appelle un à priori. Continuez de discuter avec les seules personnes qui vous ressemblent, cela vous évitera en effet de devoir remettre en question ce que vous voulez croire.
Réponse de le 09/02/2013 à 17:04 :
quelqu'un peut me rappeler le taux d'absence record pour maladie dans les collectivités locales?surement l'excès de travail.quand aux primes,sachez qu'il y a beaucoup de jobs ou il n'y a aucune prime ni 13 ème mois alors les propos de P montrent bien le petit nuage sur lequel flotte une partie de la populace qui ose se plaindre
Réponse de le 11/02/2013 à 8:03 :
@dédé : Oui, un peu moins que dans le privé.
a écrit le 08/02/2013 à 18:56 :
Dans cette période de chômage augmenter les fonctionnaires aurait été une insulte pour ceux qui n'ont pas de travail.
Réponse de le 08/02/2013 à 20:19 :
Les parachutes dorés des grands patrons et les salaires des footballeurs ne sont-ils pas des insultes aux chômeurs ? Il ne faut pas se voiler la face, si les fonctionnaires sont augmentés ce ne sera que de quelques euros par mois.
Réponse de le 09/02/2013 à 10:05 :
1/Nous sommes parfaitement d'accord, mais concernant ces footballeurs, tant qu'on accordera de l'importance à ce sport sans aucun intérêt ; tant qu'une population de moutons applaudira qu'on puisse gagner autant d'argent pour taper dans un ballon ce sera comme ça et on ne pourra rien y changer
2/Même pour quelques euros ; une grande partie de la population n'a pas de boulot je rappelle et tout le monde doit en être conscient.
Réponse de le 09/02/2013 à 21:16 :
une fonctionnaire et tron si on payent les chanteurs, les fouteux, les sorptifs de haut-niveau, ainsi que les grand écrivains et les acteurs à leur prestation je pense qu'il aurait beaucoup de départ à l'étranger pour être mieux payé.
Réponse de le 10/02/2013 à 19:37 :
Aucunement besoin de ces gens là.
Réponse de le 12/02/2013 à 23:54 :
@ tron dans ces coups de temps là on interdit les livres,les restaurants, les cafés, le cinéma, les vacances et j'en passe on à tous un moment besoin de décompresser devant un film ou un resto ou entre amis, est-ce que vous voulez arrêtez tout il est vrai qu'on peut se passez de ces gens la, c'est comme manger, ou respirez, il y à un moment on reprend nos habitudes, autrement et selon vôtre commentaire on devrait pensez à trouvez un lieu calme et paisible et se laisser mourir, c'est comme le nom que vous vous êtes donné TRON qui à la base un excellent film de science fiction.
a écrit le 08/02/2013 à 18:38 :
Tous les fonctionnaires ne sont pas logés à la même enseigne! Je suis enseignante , j'ai un MASTER d'histoire (BAC +5 ans), concours A de la fonction publique ,4 ans d'ancienneté, 1700 euros par mois sans prime , sans 13e mois, sans ticket resto... Et SVP, ne me rétorquez pas que l'on a beaucoup de vacances; ce n'est pas un choix pour nous. Les élèves sont en vacances donc les profs aussi. Pour comparer: j'ai une amie qui travaille aux impôts (concours catégorie C!) et qui gagne comme stagiaire 1400 euros + 13 e mois + prime+ ticket resto donc autant que moi. On ne peut donc pas généraliser...
Réponse de le 08/02/2013 à 20:55 :
ok ,vous vous plaignez,mais vous avez beaucoup plus de vacances que les autres ,non?
Réponse de le 09/02/2013 à 0:41 :
Vous y êtes en connaissance de cause non ? Arrêtez de pleurer avec les 13e mois ........ C'est indécent
À priori votre petit président commence ã vous décevoir !!!!!
a écrit le 08/02/2013 à 18:36 :
Il y aurait peut-être un moyen de trouver des ressources : en alignant les régimes spéciaux de retraites, dont celui des fonctionnaires, sur ceux des salariés du privé. Il suffit de regarder les comparaisons suivantes :

* * * Age de départ à la retraite (à partir de 2017)
- Public : 52 ans et 57 ans, 60 ou 62 ans
- Privé : 60 ou 62 ans

* * * Base de calcul de la pension
- Public : 6 derniers mois de traitement
- Privé : Régime de base : 25 meilleures années, régimes complémentaires : ensemble de la carrière

* * * Majorations parents famille nombreuse
- Public : +10% pour 3 enfants, +15% pour 4 enfants, +20% pour 5 enfants etc...
- Privé : +10% à partir de 3 enfants pour le régime de base, +10% à partir de 3 enfants, plafonnés à 83? par mois pour les complémentaires

* * * Distribution de trimestres gratuits (hors majorations pour enfants)
- Public : pour services hors Europe, pour Services Outre-mer et pour tous les agents autorisés à partir avant 55 ans
- Privé : aucun

* * * Réversion (pour les veufs et les veuves)
- Public : Aucune condition
- Privé : Condition d'âge : (55 ou 60 ans, suivant la caisse) et Condition de ressources

* * * Cotisation employeur
- Public : 66 %* (Payée par le contribuable)
- Privé : 16 % (Payée par l'employeur et l'employé)

* * * Niveau de retraite garanti
- Public : Oui, au minimum 75% du dernier salaire hors primes, pour une carrière complète
- Privé : Aucun niveau garanti

Il suffit d?araser les différences
a écrit le 08/02/2013 à 17:42 :
Solidarité justifiée oui
Assistanat qui déresponsabilise des générations NON
a écrit le 08/02/2013 à 17:40 :
Il faut donc très vite retourner dans le privé :-)
a écrit le 08/02/2013 à 17:38 :
Je dirais que ce qui marque la différence dans votre liste
Les bons sont minoritaire dans le publique
Réponse de le 09/02/2013 à 6:51 :
Alors il vous faut vite passer le concours...
a écrit le 08/02/2013 à 17:35 :
Pire notre salaire baisse tous les premiers janvier à cause de l'augmentation de la charge CP (caisse prévoyance) pour la ramener à celle du privé!
a écrit le 08/02/2013 à 17:03 :
Je rappelle à tous que dans la Fonction publique il faut 13 ans d'ancienneté pour passer de l'échelon 1 à l'échelon 8, soit de 1 430,76 ? brut à 1 477,06 ?... Peu importe la qualité de votre travail ou vos compétences... Je viens du privé, je bosse depuis 3 ans dans le public et je n'ai jamais été aussi mal payée tout en ayant beaucoup plus de responsabilités et de technicité dans les dossiers à traiter. La majorité des fonctionnaires ne sont pas des glandeurs, comme la majorité des médecins ne sont pas des pompes à frics ou la majorité des garagistes des escrocs... N'est-ce pas ;-)
a écrit le 08/02/2013 à 16:17 :
Un peut d'humour pour cette fin de journée : on ne dit plus " les Fonctionnaires", on dit "les Ponctionnaires"
Réponse de le 08/02/2013 à 17:15 :
Fin de journée à 16.17 : soit vous êtes fonctionnaire, soit vous êtes retraité (bientôt la soupe...) soit vous êtes aux antipodes (mais c'est alors le début de journée, hé hé)
Moralité : drôle de "chef d'entreprise"...
a écrit le 08/02/2013 à 15:16 :

LES FONCTIONNAIRES NE FONCTIONNENT PLUS conclusion A LA DIETE
Réponse de le 08/02/2013 à 16:57 :
Je visn du privé et je peux te dire que ça fonctionne ! Il ne faut pas confondre fonctionnaire d'état (les ministères), des fonctionnaires hospitaliers ou ceux des territoires (mairies, CG et Communauté de Communes). Je peux te dire que je travail dans une toute petite collectivité (5 secrétaires) et je n'ai jamais autant travaillé, de façon aussi polyvalente (comptabilité, juridique, communication, chargée de projet, RH, ...) pour une aussi petite paye. L'improductivité se rencontre partout et pas que dans le public...
a écrit le 08/02/2013 à 15:08 :
Quand la droite est aux manettes le PS et FdG poussent les syndicats à revendiquer, quand ils sont aux affaires, les syndicats sont aux ordres et donc font semblant de montrer les dents, en prenant garde de garder le contrôle...un jour de grève par ci, un par là, comme ça tout le monde est content..c'est bien connu sous la gauche les salariés et les fonctionnaires avalent des couleuvres et sont souvent à la diète...donc vivement le retour de la droite....
a écrit le 08/02/2013 à 15:04 :
Lorsque des dépenses insoutenables conduisent à l'explosion de la dette : un chaos économique et une tragédie humaine. Quelque part entre les solutions gouvernementales « romantiques » aux problèmes, et les fonctionnaires égoïstes , nous devons trouver des dirigeants prêts à éliminer les programmes ayant de mauvais résultats. Il faut moderniser, rationaliser et consolider les autres, améliorer les services et limiter une pression fiscale de plus en plus forte qui détruit la croissance.
a écrit le 08/02/2013 à 14:56 :
Une société prospère a besoin d'un gouvernement efficace et peu coûteux pour exercer convenablement ses fonctions, et elle doit disposer des revenus suffisants à l'entretien de ces fonctions. Mais un gouvernement qui devient trop grand, trop centralisé, trop bureaucratique et trop cher, met sensiblement à mal l'économie privée et décourage les initiatives individuelles et les responsabilités. Il nuit en outre aux investissements du secteur privé, à la consommation et aux ?uvres de bienfaisance. Et il peut aussi causer du tort aux mesures incitatives par de lourds impôts. Cela risque aussi de nuire à certaines fonctions essentielles au gouvernement, comme par exemple à la défense. Prix Nobel d'économie James Buchanan.
Buchanan a conclu que la poursuite de l'intérêt personnel des politiciens conduisait inévitablement à des résultats médiocres. Voilà comment une caste de 5,3 millions de fonctionnaires et l'état qui refusent toutes réformes structurelles sclérose notre économie et envoie le paquebot France dans le déclin.
Réponse de le 08/02/2013 à 15:23 :
Quelle sagesse dans ce propos ! Si tout le monde voulait bien admettre que chacun a droit à sa part de gâteau ! Et s'en contenter ! On sait produire assez pour tous mais ceux qui ont le pouvoir ne savent pas en donner un peu à chacun !!!!
Réponse de le 08/02/2013 à 15:48 :
@ xxx : chacun a droit au fruit de son travail, cad à ce qu'il mérite, pas à sa part du gateau, car le gateau, il est payé par les autres !!! expression de voleur ...
Réponse de le 08/02/2013 à 17:01 :
Non! A un moment il n'y a pas que le fruit du travail car un chômeur a AUSSI le droit d'exister (ce ne sont pas toujours des fainéants ,Loin de Là !) Les déshérités (Et il y en a ,hélas !) ont droit à une petite place dans la société (qui devrait être une famille !!!) !Ce ne sont PAS des Voleurs !!! La solidarité doit avoir droit de cité dans notre société ! OUI !!!
Réponse de le 09/02/2013 à 8:37 :
D'accord avec xxx à john. En tant que chômeur, je complète mes revenus en attendant la fin de mes droits en travaillant au noir. On n'est pas tous des glandeurs.
a écrit le 08/02/2013 à 14:42 :
@serge et Monique
C'est bien ça les fonctionnaires ,ils votent là ou on les favorisent,ils n'ont pas changé ils ne pensent qu'à eux
a écrit le 08/02/2013 à 14:30 :
Nous avec Monique, quand on était fonctionnaires, on votait PS. Depuis qu'on est retraités et qu'on a investi dans la pierre, on vote UMP. Ca me paraît logique.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:40 :
Ben ouais : PS et UMP sont des partis de rentiers !
Réponse de le 08/02/2013 à 14:45 :
comme vous avez raison! c'est ce qu'il faut faire, dans votre situation, bonne continuation !!
Réponse de le 08/02/2013 à 17:20 :
Merci mais on doit avouer que si on était ni fonctionnaire, ni retraité, on serait bien embêté pour voter !
a écrit le 08/02/2013 à 12:32 :
La politique est devenu un métier.Les chefs d'entreprise que sont les élus protègent leur personnel.Tant pis pour les clients.
a écrit le 08/02/2013 à 12:00 :
Ils sont gonflés ces syndicats en voulant supprimer la journée de carence, dèjà qu'il y a dans la fonction publique un gros absentéisme souvent pas justifié, avec cette suppression il y en aurait encore plus et tout cela aux frais du contribuable.
Réponse de le 08/02/2013 à 12:20 :
Le pire c'est que l?absentéisme a effectivement baissé depuis l'application de cette mesure ....
Réponse de le 08/02/2013 à 13:39 :
Dans ce cas gardons la
Réponse de le 08/02/2013 à 16:05 :
pour le public, il faut 3 jours de délai de carences voire plus, cela pourrait supprimer leur absentéisme record. Et supprimer le congé "valises" pour leur départ en vacances.......
Réponse de le 08/02/2013 à 16:18 :
oui il y a un délai de trois jours de carences dans le privé mais ce que le gens ne savent pas c'est que l'employeur doit payer ces trois jours, donc il y a aussi beaucoup d'absentéisme, et je sais, de quoi je parle.......
Réponse de le 08/02/2013 à 16:34 :
@ yyy : c'est parfaitement faux, l'employeur ne paye pas les 3 jours de carence dans le privé, la carence, c'est justement quand l'employeur ne paye pas ... Puisque vous savez de quoi vous parlez, vous devez surement savoir que la moyenne d'absentéime dans le privé est de 11 jours par an et par salarié, alors qu'elle est de 22.5 jours dans le public, et que 83 % de ces jours d'absentéisme sont le lundi ou le vendredi .... vous le saviez je présume ?
a écrit le 08/02/2013 à 11:49 :
Le problème réside dans le fait que plus vous avez de ressources (collaborateurs et budget) plus vous êtes important dans la fonction publique. Vous ne trouverez jamais un fonctionnaire qui dira « j?ai pas besoin de tant de collaborateurs » ou « réduisez mon budget », Cela reviendrai à saboter sa carrière et le salaire en souffrirait.
Comme on retrouve ce problème à tous les échelons de la hiérarchie fonctionnaire et militaire, le budget de l?état est très difficile à réduire...en fait c?est la raison principale pour laquelle il croit en permanence et beaucoup de fonctionnaire n?ont rien à faire parce qu?on n?a en fait pas besoin d'eux...
Réponse de le 08/02/2013 à 13:04 :
tres bonne analyse, merci, j'ajoute cependant un point important c'est la desinvolture avec lasquel l'argent public est gaspillé pour faire de grands projets souvent inutile qui n'aboutissent que tres rarement, mais qui donne du prestige. Pour ilustrer j'ai a titre de soustraitant mis en place un avant projet de stade d'une ville seul problème c'est que les terrains utilises appartenais a des privés et que la ville ne le savait pas.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:07 :
Vous éclairez ma lanterne et cela prouve que nos énarques sont vraiment des nuls ! La moindre des têtes bien faite (à la place de ces ""têtes bien pleines"") ferait moins MAL !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:07 :
Vous éclairez ma lanterne et cela prouve que nos énarques sont vraiment des nuls ! La moindre des têtes bien faite (à la place de ces ""têtes bien pleines"") ferait moins MAL !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:07 :
Vous éclairez ma lanterne et cela prouve que nos énarques sont vraiment des nuls ! La moindre des têtes bien faite (à la place de ces ""têtes bien pleines"") ferait moins MAL !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:07 :
Vous éclairez ma lanterne et cela prouve que nos énarques sont vraiment des nuls ! La moindre des têtes bien faite (à la place de ces ""têtes bien pleines"") ferait moins MAL !
a écrit le 08/02/2013 à 11:35 :
Moi je gagne 3000 euros par mois grâce à un héritage de deux appartements à Vincennes, je n'ai pas passé de concours mais ça n'empêche pas que je suis payé en partie par les aides de l'Etat, mes locataires touchent l'APL...
Réponse de le 08/02/2013 à 12:00 :
Bien qui rira vers la fin cher rentier arrogant. Pour commencer tu vas te prendre une taule fiscale pi tu vas te faire ratisser sur la valeur du foncier. Enfin si ces apparts t appartiennent vraiment car vu les loyers de Vincennes, peu de locataires sont éligibles au APL
Réponse de le 08/02/2013 à 14:40 :
Je crois que vous ne connaissez pas bien le mécanisme d'attributions des APL...Par ailleurs, des enfants de gens qui gagnent très bien leur vie, touchent en tant qu'étudiants les APL, y compris pour louer des studios dans les beaux quartiers parisiens... Donc les boomers rentiers sont bien subventionnés par des fonds publics (la CAF est financée par les cotisations des salariés et des employeurs). Encore un mécanisme où les inactifs récupèrent l'argent du travail des actifs.
a écrit le 08/02/2013 à 11:13 :
image que les Francais ont des fonctionnaires est vrai mais encore tres eloignée de la réalité, les fonctionnaires non seulement ne travaillent pas mais si une administration fonctionne c'est a grand coup de vaccataires, de contractuels et de sous traitants qui pèsent encore plus sur les budget. L'encadrement est asbine, pensez vous qu'une enteprise saine pourrai envisager que le faite d'etre cadre permet de prendre n'importe quel poste, dans le fonction public c'est possible, je vous laisse imaginer. Autrepoint les Fonctionnaires vous donnent toujours leurs salaires hors prime, les primes peuvent atteindre + de 40%, l'encadrement a aussi des subventions qui peuvent doubler leurs salaire, si vous ecoutez bien les mêmes ce plaigent que dans le calcul des retraites toutes les primes ne sont pas prisent en compte alors qu'ils ne cotisent pas.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:07 :
Un fonctionnaire perçoit 30 à 40 % de sa paie sous forme de primes.
Autrement dit, quand un salarié du privé touche 1500 euros nets, un fonctionnaire touche 1000 euros de salaire + 500 euros de primes. Au final c'est équivalent sauf que les primes ne comptent pas pour le calcul de la retraite..... De plus, dans le public on gagne moins que dans le privé. Il faut donc arrêter de dénoncer des primes qui ne sont en fait que de la rémunération déguisée mais qui font faire des économies à l'état (retraites et charges).
Je ne sais pas où vous travailler pour dire que les fonctionnaires ne font rien. Demandez aux fonctionnaires de police, pompiers, personnels hospitaliers si la vie est rose....
Maintenant si vous souhaitez tout privatiser, ne venez pas vous plaindre quand on vous demandera 1000 euros par mois pour scolariser un enfant en primaire, lorsque les pompiers viendront vont secourir, vous paierez l'intervention etc
Réponse de le 08/02/2013 à 13:27 :
C'est tintin qui vous a renseigné mais ce sont vos collègues de la T V qui ont montré le graphique qui fait voir que votre ligne va plus haut que celle de ceux qui produisent ! Eux ,bien sûr , n'ont pas parlé de leur cas particulier --en général ,ils sont bien placés auprès des politicards !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 13:46 :
à xxx
J'ai travaillé 6 ans dans le privé. Après 3 ans dans le public, je gagne toujours 300 euros de moins que dans le privé pour un poste avec davantage de responsabilités !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:57 :
à xxx,
Un petit extrait d'un journal français sur l'écart de salaire entre public et privé :
Mais cet écart est aussi, et surtout, la conséquence indirecte de la décentralisation. « Cette hausse résulte pour partie du transfert de gestion, vers les collectivités territoriales, d'agents de l'Etat », estime-t-on à l'Insee. Agents d'entretien des collèges et des lycées, de l'équipement? ces fonctionnaires, pour la plupart de catégorie C, les moins bien rémunérés, sont du coup sortis des statistiques de la fonction publique de l'Etat. Un transfert qui a fait mécaniquement monter le salaire moyen du fonctionnaire d'Etat. Il reste que l'Insee n'est pas en mesure de le quantifier.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:33 :
http://vosdroits.service-public.fr/N511.xhtml , un site de l'état qui fait part des salaires primes et avantages de notre fonction publique qui se dise mal rénumérée, le privé devrait avoir des avantages de meme nature, car ce qui compte pou le revenu mensuel n'est pas que le salaire de base mais l'ensemble des gains du mois
Réponse de le 08/02/2013 à 14:52 :
Vous devez être "" l'exception qui confirme la règle"" Vous méritez la médaille !
Réponse de le 08/02/2013 à 16:07 :
J'y reviens : est-ce du masochisme OU la certitude que ,bientôt, cela va s'améliorer ??? Au bout de 3 ans ??? ET,avec des responsabilités ? Il est vrai qu'elle a dit ; Responsable Mais pas Coupable ! Même les plus hauts responsables ne répondent Jamais de leurs erreurs !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 16:11 :
Milou à demo
Si l'on regarde votre site, on s'aperçoit que ces primes ne sont pas si nombreuses mais surtout, elles sont similaires à celles du privé. Il me semble que dans le privé on paie également les heures supp (pour les non cadres, comme dans le public), on paie également en cas de travail le dimanche ou la nuit, on rembourse également la moitié des frais de transport, on rembourse les frais de déplacement sur notes de frais etc
En revanche dans le public pas de 13ème mois, pas de mutuelle, pas de tickets resto....
Si vous êtes si envieux, pourquoi ne pas avoir déjà passé et réussi le concours ?
Réponse de le 08/02/2013 à 16:44 :
a Milou:
la retraite d'un fonctionnaire est toujours calculée sur la base du dernier traitement indiciaire détenu par l?agent pendant au moins six mois avant son départ en retraite.

Cet indice est ensuite multiplié par un pourcentage en fonction du nombre de trimestres acquis, sachant que l?activité dans différents régimes est prise en compte. Ce pourcentage est de 75 % pour une carrière complète.

L?alignement sur le privé ? calcul sur les 25 meilleures années ? n?a donc pas été retenu.

donc arrêtez de vous plaindre...
Réponse de le 08/02/2013 à 23:38 :
à Milou - J'aimerai bien savoir de quelle catégorie de fonctionnaire vous faites allusion lorsque vous affirmez qu'un fonctionnaire touche 500 euros de prime en plus d'un régime indemnitaire de 1000 euros ? L'agent de catégorie C (plus bas échelon) touche le SMIC voire un peu plus si prime MAIS les primes sont liées soit à des fonctions comme la NBI pour l'agent qui reçoit le public, soit des responsabilités. Seul le régime indemnitaire est obligatoire car c'est le salaire de base. Si demain les élus d'une collectivité veulent faire des coupes budgétaires et supprimer certaines primes comme l'IAT (Indemnité Administrative et de Technicité), ils en ont le pouvoir. Perso, j'ai travaillé dans une mairie d'une commune de 65000 habitants et je ne percevais que le régime indemnitaire de base, soit l'équivalent d'un SMIC. Conclusion, pour le même poste, les mêmes responsabilités, le même grade, la même ancienneté, vous pouvez avoir des différences de salaires nets allant de 200 à 300 euros nets pour les plus bas salaires.
a écrit le 08/02/2013 à 10:52 :
Mrs les fonctionnaires une telle mesure passe mieux lorsque ça vient des politiques de votre bord!!!si on avait la droite au pouvoir vous seriez aujourd hui meme dans la rue!!deux poids ,deux mesures!!
a écrit le 08/02/2013 à 10:49 :
Ok à la diète les fonctionnaires mais aussi à la diète(si l'on peut dire) les élus suppression immédiate du cumul des mandats.Donnez l'exemple messieurs et mesdames.
a écrit le 08/02/2013 à 10:42 :
Pour réduire c est simple faire un numerus clausus - 40%, et remplacer les fonctionnaires par des contractuels qui font le travail, qui sont corveable et ont des CDD qui sont inacceptable dans le prive. Non seulement c est possible mais certaine administration applique deja. Dans certain secteur de la territorial sur des fonctions basique la solution contractuel est moin couteuse que la soustraitance, seul bemol les elus aime bien la soustraitance on se demande pourquoi.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:46 :
@ Guetteur, bon admettons qu'il y à plus de contractuel, cette solution serait moins coûteuse pour l'état donc pour l'économie, cela voudrais dire qu'il y aurait beaucoup plus de chômage et de jeunes qui pointerais à pôle emploi, car il est vrai que le contractel essaie de mieux travailler car il à surement la chance de ce voir obtenir un emploi durable, c'est la politique de la carotte qu'on met au dessus d'un baton pour faire avancer et travailler le mulet, car comme vous le dite si bien ils sont corvéable par rapport au privé, mais avez vous pensez que dans le privé il y à des contrats à mi-temps, ou des contrats de quelque heures par semaine, qu'on promet si la personne embauché va avoir un CDI dans ces temps qui court je ne pense pas, essayez de vous imaginez dans la peau de cette employé qui essaie de bien faire son travail et arriver à la fin de son contrat qu'il ne soit pas embauché, cela veut dire qu'on devrait changer la politique de l'emploi et du président Français, on peut refaire le monde mais en ce moment cette société n'est pas prêt de le faire.
Réponse de le 08/02/2013 à 12:36 :
@muldeur, je suis d'accord avec vous sauf sur deux points, les contrats de la fonction public débouche jamais sur une embauche et ne vous donne pas de droit a une indeminité et les speudo CDI sont de la foutaise, Pour l'emploi le gaspillage de la fonction public pourrai largement favorisé la formation des jeunes et l'aide a la création de l'emploi.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:08 :
@ Guettueur, oui il vaudrait mieux que pour l'emploi le gaspillage de la fonction public pourrais favorisé la formation des jeunes à l'aide a la création de l'emploi je vous approuve à 100 % mais n'avez vous pas oublié les gens qui sont suite à un licenciement de leur entreprise ou une personne handicapé autonome, de tout âge d'adapter ce genre de la solution que vous préconisez, mais voila le hic, cela pourrait se faire mais à quelle prix, et à savoir si dans la tête de nos élus qu'il est pensé à cette solution qui me parait acceptable.
Réponse de le 08/02/2013 à 15:44 :
concours ou loterie
Réponse de le 12/02/2013 à 17:54 :
Vous savez avec le gaspillage vous pourriez sauvez ne nbreuses entreprise et donc créer de la richesse et de emploi. Vous avez raison les personnes handicape pourrai bénéficier dans status préférentiel et securise mais comme contractuel l handicap ne doit pas être une escuse pour pas faire correctement son trvail
a écrit le 08/02/2013 à 10:40 :
Toute cette haine contre les fonctionnaires, c'est impressionnant. Est ce dû à l'incapacité de réussir un concours pour faire parti de ces "privilégiés" ?
Réponse de le 08/02/2013 à 10:55 :
Réussir n'est pas le bon mot, c'est d'arriver a avoir la chance de être pris, il y a beaucoup de candidatures, mais, très peut sont prises. Vous ne savez pas grande chose de la réalité.....la vraie dommage!!!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:02 :
Ce n'est pas de la haine. Je crois que les français ont bien compris, que quand il s'agit de s'arroger ou de protéger des privilèges, les fonctionnaires, au travers de leurs organisations, sont les plus efficaces.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:20 :
Mais il faut arrêter avec ce mythe du concours de la fonction publique. Hors prise en compte de certains postes comme commissaire de police par exemple ou d'autres belles fonctions, le concours n'est pas sérieux.

Et encore ils ne sont que l'équivalent de concours pour entrer dans certaines belles écoles à niveau Bac +3/4.

Regardez les concours de l enseignement par exemple, tellement de postes restent à pourvoir à la fin des concours que les notes minimales doivent être abaissées dans certaines matières, parfois sous la moyenne ....
Réponse de le 08/02/2013 à 11:46 :
Justement : comment se fait-il alors que, puisque leurs concours sont bradés et que leur statut est si privilégié, il manque encore des candidats pour travailler dans l'enseignement? J'avoue avoir du mal à saisir...
Réponse de le 08/02/2013 à 12:10 :
Je dirais qu'en ce qui concerne les enseignants le statut n'est plus celui qu'il a pu être, la fonction fait peur chez certains jeunes également qui doivent commencer dans des zones sensibles. Le calcul est moins rentable.

Pour les autres concours, rassurez vous, de nombreux candidats restent intéressés ! En passant, l'enseignement n'était qu'un exemple, nous parlions de la "difficulté" des concours de la fonction publique.

Réponse de le 08/02/2013 à 12:47 :
Tiens, c'est bizarre en ce moment pas loin de chez moi, des parents d'élèves sont entrain d'occuper une école suite à la fermeture d'une classe et à la suppression du poste d' enseignant qui va avec - Tiens c'est bizarre le mois dernier c'était une manifestation contre la fermeture des urgences de l'hôpital du coin et la suppression des postes qui va avec.
Moi, ça va faire bientôt 60 jours que j'attends que la Préfecture de département m?envoie mon Permis de conduire (suite réussite exam.) - Je vais bientôt aller manifester pour qu'il y ait un peu plus de personnel.......
Réponse de le 08/02/2013 à 12:59 :
Bien de chez nous ces vieilles lunes ! Automatisation & hausse de la productivité seraient de bon ton vous ne croyez pas ?
Réponse de le 08/02/2013 à 13:18 :
librio 69 (ça me plait mieux!) Vous faites ""l'âne pour avoir du son "" aurait dit mon professeur ! Car ce ne sont pas les gars qui manquent mais ils en sont à se dire : y en aura bien un --de notre bande-- qui pensera à faire le boulot !!!! On verra cela demain ....ET, "demain" ne sera jamais "aujourd'hui " ce sera toujours ""demain"" !!!!!
Réponse de le 08/02/2013 à 13:40 :
Pour Ryan : le principe d'un concours repose sur la mise en compétition des candidats. Il y a un nombre limité de places et seuls les meilleurs sont pris. Il n'y a donc aucune place pour la chance. Pour être pris, il faut travailler et arriver dans les premiers.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:59 :
Être fonctionnaire ne me viendrais jamais à l'idée, personnellement je n'ai aucun diplôme scolaire, 100% autodidacte, je fais le métier d'ingénieur informaticien, et mon travail est apprécié alors vos concours de la ponction public quel blague !
Réponse de le 08/02/2013 à 15:32 :
à Haddock . Heureusement qu'ils prennent les ""meilleurs"" sinon je suis certain qu'il faudrait embaucher encore autant de nouveaux fonctionnaires pour arriver à accomplir leur noble mission !!! Bonne nuit,Capitaine !
Réponse de le 08/02/2013 à 16:37 :
à xxx Ce n'est pas parce qu'on travaille dans le public qu'on est forcément incompétent. Il y a des gens admirables dans le public et dans le privé.Vous généralisez tout de manière systématique ce qui n'est pas une preuve d'intelligence..... sans doute votre jalousie infondée vous égare.....
Réponse de le 08/02/2013 à 16:38 :
Pourquoi ne comprenez-vous pas qu'il y x quantités de fonctionnaires qui devient dans la bouche de certains comme une insulte. Fonctionnaire je l'ai été et après 40 ans de service avec le titre pompeux d'adjoint administratif de 1èe classe, j'ai fini à 1.600 ?uro. C'est une honte de gagner autant n'est ce pas ?
Réponse de le 08/02/2013 à 19:06 :
à Haddock . J'avais répondu... Pchitt ! Je reprend donc ...Jalousie ...non ..d'ailleurs ,elle serait infondée comme vous dites ...La vie fut assez clémente avec Moi ! Intelligence ...? Ai-je eu ma part ...je l'espère ET je me contente de ce que le sort m'a attribué ...Quant à ""généraliser""...NON ! C'est vrai qu'il y a des gens ""bien"" chez TOUS, même chez les politiques (chez eux le moins, certainement ) Ce que j'aimerais c'est qu'il y ait plus de Justice .....pour tous ! La justice devrait être le premier droit du citoyen ET qu'ELLE ait tous les Moyens nécessaires ET qu'elle ASSUME ... ! Un jour ...qui.sait ??? Mais, je vous prend personnellement pour un brave homme ,je vous crois "sincère" !
a écrit le 08/02/2013 à 10:39 :
Pour le résultat qui découle des "négociations", il n'est vraiment pas nécessaire d'avoir un ministère de la fonction publique. Moscovici ou Cahuzac pourrait très bien absorber ce travail et donc supprimer cette planque inutile!!
a écrit le 08/02/2013 à 10:16 :
il faut carrément supprimer le recrutement de fonctionnaires tout en augmentant les salaires de ceux en fin de carrière, prévoir des départs anticipés à 55 ans tout en bénéficiant d'une pension méritée, ainsi on va réduire le nombre de fonctionnaire sans toucher aux acquis des futurs retraités.
Réponse de le 08/02/2013 à 10:47 :
@ IL CAVALIERE, Vous dites "augmentant les salaires de ceux en fin de carrière, prévoir des départs anticipés à 55 ans tout en bénéficiant d'une pension méritée". Qui paient? Les salaries de PSA!!??? Je vous rappelle que les retraites de base coute 175 milliards(la totalite de l'impot sur le revenu est de 49milliards). C'est facile de proposer mais il faut financer.
Source: www.journaldunet.com/economie/...cout.../retraites-de-base.shtml
Réponse de le 08/02/2013 à 10:49 :
Vous parler pour votre paroisse, non seulement il. E faut pas augementation pour les fonctionnaire, mais de plus c est à la fonction public de montrer l exemple en appliquant la loi retraite pour tous a 67 ans calculee sur 25 ans et non sur 6 mois. Sa s compter qu un fonctionnaire travaille peu en moyenne 2 a 3 heures par jour pour les plus courageux. Je sais de quoi je parle je suis contractuel dans un ministere.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:21 :
JE SUIS MOI AUSSI FONCTIONNAIRE ET de 35H j'en fait plutot 45.Je trouve cela absolument honteux que l'on discrédite "les fonctionnaires".Comme partout il y a des gens qui bossent dans la fonction publique et d'autres qui ne veulent pas bosser.Je cotoie quotidiennement des patrons de petites entreprises qui rencontrent ce problème et des salariés du privé qui me racontent leurs péripéties avec leurs collègues.L'envie de travailler tu l'as ou tu l'as pas
Réponse de le 08/02/2013 à 11:40 :
Comme vous avez RAISON ! Mais ...diviser pour " régner " cela marche toujours ! Qu'il y ait une justice pour TOUS ! Que tous les syndicats de Toutes les professions se mettent ENSEMBLE pour faire l' "Egalité" pour Tous ! les mêmes droits et devoirs pour TOUS ! Suffirait de le vouloir !!! Mais ...quand ????
Réponse de le 08/02/2013 à 11:53 :
il faut arreter de dresser les français les uns contre les autres!Oui ,il y a des fonctionnaires qui travaillent(meme si ce n'est pas la majorité)Non ,le secteur privé n'est pas exempt de tout reproche,meme si c'est lui qui assure l'essentiel du travail productif en France!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:57 :
est fonctionnaire et comme bon nombre d'entre eux se veut irréprochable et efficace à son poste. Néanmoins, j'espère que vous aussi êtes en repos ar le simple fait de poster sur ce forum à 11h20 tend à vous discréditer !

Cordialement,

Un contribuable du privé
Réponse de le 08/02/2013 à 12:48 :
J'ai travaille longtemps pour le fonction public au titre de soustraitant et je n'ai jamais vu des fonctionnaires efficacent et faire plus de 2 ou 3 heures de travail par jour. Le probleme de ce pays c'est le corporatisse il faut le denoncer, les fonctionnaires veulent concerver leurs privilèges, alors que les autres comme les chomeurs payent la note. Montrer du doigts les inégalités, n'est pas scandaleux.
a écrit le 08/02/2013 à 10:11 :
Moins de fonctionnaires et vite supprimer aussi le cumul des mandats.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:01 :
Supprimer le cumul ne changera RIEN en ce domaine sinon qu'ils seront plus nombreux à partager le gâteau ! Vous devinez le résultat ???
a écrit le 08/02/2013 à 10:10 :
Notre secteur privé recrute des polonais, chinois ou des africains low cost. Les Français souhaitant rester ici tentent un job de fonctionnaire sinon c'est direction l'australie ( D'ailleurs ils commencent à raler les australiens de cette immigration Française voir deviennent raciste anti-français).
a écrit le 08/02/2013 à 10:06 :
La France pas fonctionnaire en n'a marre des jérémiades de la France fonctionnaire.
a écrit le 08/02/2013 à 10:03 :
C'est Sarkosy qui avait raison en ne remplaçant qu'un fonctionnaire sur deux, la fonction publique coute trop chère au pays, il y a du ménage à faire surtout dans les collectivités territoriales où les doublons sont légion.
Réponse de le 08/02/2013 à 10:18 :
Encore une fois il y a un pas important entre ce que à dit Sarkosy et ce qu il a fait, pendant sa mandature il y a plus de 20 000 fonctionnaires supplementaires notamment sur la territoriale la ou les impots ont exploses.
Réponse de le 08/02/2013 à 10:51 :
@ @herve, "sur la territoriale la ou les impots ont exploses. " Oui c'etait la gauche qui etait aux commandes des collectivites locales...pas Sarko.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:26 :
sauf que si les régions sont de gauches,les Départements et les communes ne le sont pas toutes, le record d'augementation est une ville des Hauts de Seine avec un maire UMP proche de Sarkosy. Pour le reste je suis d'accord Sarkosy a toujours fait des annonces sur des sujets ou il a été incapable de concretiser. Dernier point il n'y a pas eu aussi des augementation de postes dans la fonction public auquel il faudra ajouter les postes de fonctionnaires d'états transferer aux collectivités comme par exemple l Handicap.
a écrit le 08/02/2013 à 10:01 :
Le cgtiste à parle !!!!!!
a écrit le 08/02/2013 à 10:00 :
J?ai commencé ma carrière comme fonctionnaire (catégorie A). J?étais trop payé si l'on considère le travail réel qui m'a été demandé. Certains de collègues au ministère à paris venaient au bureau le matin pour regarder et redistribuer le courrier puis passaient la journée à faire autre chose à Paris. Le soir ils revenaient pour fermer leur bureau... Je suis parti par ennui.
Je pense qu'il y?a beaucoup trop de fonctionnaires en France, qu'ils sont trop bien payes pour la valeur ajoutée de leur travail et qu?ils ont trop de privilèges. En temps de crise il est important de réduire la graisse (l?état) pour donner une chance au muscle (l?économie).
Réponse de le 08/02/2013 à 10:17 :
Plein de Bon Sens ce Kesako : y a-t-il un ""énarque qualifié""pour se porter volontaire pour ce boulot ???
Réponse de le 08/02/2013 à 10:22 :
un peu bouffon....
Réponse de le 08/02/2013 à 10:55 :
Pas tant que ça !! J'ai vécu cela : j'étais en rapport fréquent avec le service du cadastre d'une ville de 75 000 Hab.environ .Je voyais pratiquement toujours le même jeune homme et nous avions sympathisé . là, il m'apprit qu'il y avait 10 employés dans ce service plus le chef ,il y a du travail pour 1 à plein temps me dit-il et donc se serait parfait à 2 pour un bon contact clientèle ! Le chef venant un peu le matin (et pas toujours) pour lire le journal tranquille et signer quelques documents ! C'était il y a 30 ans ...cela s'est-il arrangé??? en a-t-on embauché encore 2 ou 3 ? C'est possible !!! ET, je puis témoigner publiquement s'il le fallait !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:30 :
Eh! bien s'il y a trop de monde dans certaines fonctions publiques il n'y a qu'à les redéployer là ou il en manque.Je travaille dans la fonction publique hospitalière et je n'ai jamais vu quelqu'un se tourner les pouces.Le personnel des EHPAD(maisons de retraite) travail plutot à 120°/°qu'à 50 comme vous semblez le laisser entendre.
Réponse de le 08/02/2013 à 12:14 :
Si vous faites partie des "rares" qui ont la vocation de ce Noble exercice ..Bravo MAIS , je dois vous dire que j'ai fait un séjour (contre ma volonté!)dans un hôpital, il y a 3 mois environ ET je n'ai rien vu de glorieux ! C'était la concurrence à la couardise plutôt qu'autre chose ! Amabilité..... absente ! Propreté approximative !( les vitres pas faites depuis plus d'UN an ....d'après un représentant -valable- de la profession!) ...etc...etc... ! Vous avez l'air d'être un bon élément ! J'aimerais qu'il y en ait davantage !!!! Un peu de compassion (comme de la part des pompiers qui m'ont secouru très vite après mon accident de tronçonneuse ) m'aurait fait grand plaisir , croyez-moi !!!!
a écrit le 08/02/2013 à 9:57 :
Ce qui leur est demandé comme effort est une paille dans un verre d'eau comparé à tous les sacrifices que doivent faire une grande partie des travailleurs du privé.On ne va pas pleurer sur leur sort. Diminuer drastiquement le nombre de fonctionnaires serait un grand bien pour la France.et pour son équilibre financier.
a écrit le 08/02/2013 à 9:57 :
Prichaines étapes pour les fonctionnaires :
Allonger le temps de travail
Aligner le régime de retraite sur celui du privé
Supprimer le droit de grève
Interdire aux enseignants de diffuser des idées gauchistes
Du vous manquez d'idées
Je me propose de vous en donner gratuitement
Réponse de le 08/02/2013 à 11:09 :
13ème mois, participations, mutuelles moins chères et plus avantageuses, retraites complémentaires abondées par l'employeur, comités d'entreprise, tickets restaurant, indemnités de départ...Je suis d'accord avec vous, il faut tout mettre sur la table.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:00 :
Tout le monde n'a pas tout ça faut stopper la légende du privé.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:20 :
Comme il y a une légende du public; et une très grande diversité de situations chezvles fonctionnaires!
a écrit le 08/02/2013 à 9:53 :
Moi je préfère les agriculteurs, professions libérales et réglementées, les taxis, restaurateurs, buralistes, pharmaciens, rentiers de l'immobilier, familles nombreuses, retraités etc car même s'ils vivent grâce aux transferts sociaux comme les fonctionnaires ils votent à droite, les seuls fonctionnaires que j'aime bien ce sont les énarques.
Réponse de le 08/02/2013 à 10:13 :
Votre CA paraît sérieux ! Vous placez lez agriculteurs parmi les assistés ! Ce sont pourtant les seuls vraiment ""indispensables"" CAR ,sans EUX que mettriez-vous dans votre joli petit ventre ?
Réponse de le 08/02/2013 à 11:05 :
@ xxx : 80 % des revenus des agriculteurs proviennent de subventions diverses et variées ... A ce titre, ils sont assistés. Les seuls indispensables, vraiment ? mais une fois nourri, sans vêtement, vous creveriez de froid en hiver, sans maison vous creveriez de froid, sans hopitaux, vous creveriez de maladie, sans voitures, vosu n'auriez pas de travail, etc etc etc ... Si un travail existe, c'est qu'il est indispensable, car il répond à un besoin.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:34 :
Indispensable les Agriculteur??? non du tout, et ne vous inquietez pas tant si demain on supprime la PAC (ce qui serait grandement souhaitable) ils disparaitrons certes mais pas leurs exploitation, comme dans nombre de pays elle seront reprise et optimisées par des grand groupe agro-alimentaires, les agriculteur deviendront salarie. L avantage d un tel systeme est double>>>> plus de subventions et un controle de la production: On dira il me faut x Tonne de ble qualite AAA pour fournir tels secteurs; X tonnes de qualite AA- pour tels secteurs..... Plutot que Mr Y agriculteur ah vous avez produit trop de ble, ca fait baisser le cours oh c est pas grave on va vous faire un gros cheque pour compenser les pertes!!!!! Y en a marre que ceux qui savent pas gerer et s entendre disparaissent!
Réponse de le 08/02/2013 à 13:49 :
A cet amoureux des Kolkoses ! Vous auriez dû vivre en ex-URSS ,cela vous aurait plu car vous m'en donnez la description MAIS leur résultat n'a convaincu que VOUS !!!!!!!!! Même les Russes ont arrêté leurs conneries !!!! Je vous plains ! Par contre ,pour les O G M vous seriez comblés : du 100% à tous les repas !! Bon appétit !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:57 :
Galt : Remember : en 1940-45 ,l'essentiel était bien la bouffe !!! ET,si l'on a plus à bouffer , on ne tarde pas à n'avoir plus AUCUN besoin ! D'ailleurs ,ce sont les famines qui ont fait les grands évènements ; Récemment encore en Afrique du Nord !!! Rappelez-vous 1789 !
Réponse de le 08/02/2013 à 14:28 :
ou vous avez vu parler de Kolkoses???? On parles d exploitation agricole detenues par Nestle, Danone et autre groupe aggroalimentaire.... C est loin d etre des communiste cher ami! C tout l inverse.... Quand aux OGM cessez donc d etre lobotomise par les lobbys ecolo, lisez donc un peu plus, pas plus tard qu en debut de semaine l UE et l OCDE ont demande a la france de faire refaire l etude sur le Mais Mosanto.... celle qui sert de base a notre legisation ayant ete finance par les lobby ecolo!!!!!! Quand a ce qui
Réponse de le 08/02/2013 à 14:35 :
Staline a simplement liquidé plus tôt la paysannerie que dans les pays capitalistes. Ce qui prouve qu'il était plus efficace que l'économie de marché dont la dynamique naturelle va vers la concentration (voir K.Marx). Quant à l'ex-URSS, la réalité était plus complexe que vous le croyez! Je ne suis pas communiste mais j'y ai fait des séjours professionnels.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:41 :
@ xxx: n'importe quoi ... En afrique du Nord, ce n'était pas une question de famine, mais de manque de liberté, les tunisiens ne crevaient pas de faim, et la personne qui s'est immolée l'a fait car elle manquait de liberté ... Mais si on creve de froid, on n'a pas besoin de manger, si on n'est pas soigné, on n'a pas besoin de manger, votre raisonnement est illogique, tout bien produit est nécessaire à l'homme, sinon on ne le produirait pas, nourriture ou autre ... affirmer que l'essentiel c'est la bouffe, c'est comme disserter sur qui est le premier de la poule et l'oeuf... circulaire et absurde ...
Réponse de le 08/02/2013 à 15:06 :
@ meslier : la concentration du capital de Marx est une conception fausse, invalidée depuis 150 ans par la réalité. D'ailleurs, tous les concepts économiques de Marx sont faux, citez moi-en un seul qui soit vrai, svp, exemples à l'appui, qu'on rigole ...
Réponse de le 08/02/2013 à 15:10 :
@ meslier : de même, j'aurai besoin d'un petit cours d'histoire, Si Staline et tous les pays socialistes se sont caractérisés par des génocides (facilement listables et connus), je cherche encore un seul exemple de l'équivalent d'un Holodomor dans les pays capitalistes libéraux, comme vous semblez le sous-entendre.... pouvez vous éclairer notre lanterne de votre savoir ?
Réponse de le 08/02/2013 à 15:15 :
La famine est peut-être inexact mais , si j'en crois la T V les prix qui galopaient vers le haut furent la cause (un peu différent,j'en conviens !) Mais pour 1789, Marie-Antoinette en a souffert violemment :"qu'ils mangent de la brioche" ! a-t-elle dit ! elle ne les a pas convaincu ! Et, c'est bien l'essentiel ,voire primordial !!!! sans bouffer on ne pérennise pas les autres besoins bien longtemps !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 15:52 :
lobby écolo ????? On est loin des lobbys Monsanto et Cie ! Quand on pense que ces gens-là sont arrivés à faire interdire la vente de graines naturelles ( i.e. ni F1 ,ni O G M , etc ...) . Kokopelli est régulièrement attaqué en justice pour cela ! Et, vous ne mangerez plus que des oeufs de poules qui mangent de la farine des restants des volailles comme l'ont a fait pour les "vaches folles"et des produits Monsanto en passant leur vie sur l'équivalent d'une feuille de papier !...etc...etc...beau futur avec vos Nestlé et Consorts !
Réponse de le 08/02/2013 à 15:53 :
@ xxx : et sans les autres besoins, on ne bouffe pas bien longtemps !!! Et c'est bien l'essentiel, voire primordial !!! vous comprenez ce que c'est qu'un raisonnement circulaire ?
Réponse de le 08/02/2013 à 16:16 :
@ xxx : Quels lobbys Monsanto ??? quelle interdiction de vente de graines naturelles ??? Kokopelli ? cette organisation d'alter comprenants qui pensent que la science est contre la démocratie ??? que je sache les OGM et la vache folle, c'est tout à fait différent et ne concerne pas du tout les mêmes personnes ou firme, vous mélangez tout ... aucun rapport avec Nestlé encore, sacré gloubi boulga intellectuel que votre prose ...
Réponse de le 08/02/2013 à 16:30 :
Circulaire ! Je vois ce que vous voulez dire Mais les hommes de Cro-magnon n'avaient pas beaucoup d'autres besoins ! Et, ils ont survécu puisque nous sommes leurs "dignes" descendants ! ET,en 1940-45, les besoins étaient surtout les tickets , surtout pour la bouffe ! Depuis,l'on s'est créé biens des envies devenues des besoins (?) mais (hélas !!!) certains survivent (aujourd'hui!) dans des conditions ..... avec des besoins ..... réduits à bien peu de chose .... Et, c'est bien là! le scandale de notre époque ...il y a trop d'indigents !!! de personnes âgées sans ressources et abandonnées par cette société !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 16:53 :
les hommes de cro-magnons avaient besoin d'armes pour manger, car c'était des nomades carnivores. Donc chez eux, les armes étaient bien plus primordiales que la nourriture, puisque sans armes, pas de nourriture .... en 40/45, les agriculteurs n'avaient pas ces problèmes de rationnement de nourriture, et la france était encore à 80% à la campagne ...
Il y a moins d'indigents à notre époque qu'à aucun autre moment dans l'histoire de l'humanité, relisez les livres d'histoire et relativisez avant de parler de "scandale de notre époque"....
Réponse de le 08/02/2013 à 19:40 :
à John : J'avais répondu mais ...pschitt !..disparu ! Qu'importe ! Mais les Cro-magnons nomades dans leurs grottes ? N'avaient pas une mâchoire de carnivores ! Mangeaient donc aussi des racines et des baies ! avaient certainement pas trop faim pour tailler le silex et partir à la chasse afin, justement, de Manger et avoir assez de force pour retourner à la chasse ou la pêche pour encore pouvoir subsister ! Quant à 40/45 vous n'en avez pas entendu parler certainement !! Les 80 % à la campagne c'était en 1789 ! Puis ,je veux bien relativiser mais je pensais que vous viviez avec votre temps ! Me suis-je trompé ??? Avant Napoléon ... on achevait les blessés de guerre sur le champ de bataille ....relativisons !!! Ce coup-ci vous me décevez !!!
Réponse de le 09/02/2013 à 8:53 :
!...etc...etc...beau futur avec vos Nestlé et Consorts, parce que vos agriculteurs independant qui poluent les sols pour surproduire, qui nous vendent des fruit et legumes bourre de pesticide et autre produit chimique c est mieux????? Vous n avez jamais du visite "une exploitation moderne" de beauce vous....
a écrit le 08/02/2013 à 9:47 :
Que ceux qui ne sont pas contents cherchent un autre job ! C'est ce qu'on me dit dans ma boite... Ah bon, c'est pas comme ça que ca marche ???
a écrit le 08/02/2013 à 9:45 :
Les privé jalouse souvent le public, avantages oblige... mais là, une situation inédite se créé, les fonctionnaires vont commencer à comprendre qu'ils sont trop nombreux car des augmentations minimes individuelles ont un effet fort sur les finances publiques... Bientôt ils descendront dans la rue et chaque caste demandera que l'on réduise les effectifs d'une autre caste... Et oui, on dirait que tout ça a atteint une taille critique. En d'autres temps, on disait qu'il faut dégraisser le mamouth...
Réponse de le 08/02/2013 à 10:04 :
Il y a longtemps qu'Allègre l'avait dit.
Réponse de le 08/02/2013 à 12:37 :
Je ne suis pas du tout jaloux du public, au contraire, je suis pour le 13ieme, voir le 26ieme mois s'ils le veulent.
Rien ne me choque si ce ne sort pas de ma poche, et pareil pour le privé du moment que ca ne sort pas de ma poche.
Seulement, ce que je demande, c'est de ne pas augmenter mes taxes, impôts, charges, j'en passe et des taxes à venir.
Ne pas etre d'accord sur la maniere avec laquelle est depensé l'argent public ne veut pas dire que je deteste ou je jalouse les fonctionnaires, et mon desaccord augmente lorsque la fonction publique se transforme en ponction publique.
Dernier recours pour moi, garder mes impôts pour moi, et j'ai assez de QI pour trouver la maniere, alors avant d'en arriver la, un peu de recule de ferai pas de mal.
a écrit le 08/02/2013 à 9:40 :
5 MILLIONS de fonctionnaires avec une moyenne de salaire de 1500 net, cela donne 7 500 000 000 d'euros (7 milliards 500 millions d'euros par mois soit 90 milliards par an) avec chaque année un déficit de la balance commercial de moins 75 milliard d'euros PAR AN. Donc il faut emprunté, sommes ruinés jusqu'à la gorge, et la Franc emprunte à qui et bien au banquiers qui sont ruinés, la descente au enfer commence, 2013 et 2014 seront le coup de grâce pour la France et pour l'Europe, merci les BILDERBERG.
a écrit le 08/02/2013 à 9:37 :
Logique de demander de plus grands efforts aux fonctionnaires qui bénéficient de la stabilité de l'emploi quand on voit tous les licenciements dans le privé en France. La majorité des français ne comprennent pas leurs caprices.
a écrit le 08/02/2013 à 9:35 :
La France se pait encore le luxe d´avoir 25 % de sa population active employée dans les fonctions publiques. D´autres pays tout à coté se suffisent de 15 % et ne fonctionnent pas plus mal. Je dirais même ils fonctionnent mieux et les concernés n´ont meme pas droit de grêve comme en Allemagne.
Les fonctions publiques sont des prestations qui ne peuvent être financées que par des impôts ou redevances diverses, donc par des richesses que les autres - les non focntionnaires - gagnent par leur activité professionnelle.
La Grèce est un cas extreme avec une surpopulation de fonctionnaires ce qui a été la principale raison de la faillitte du pays. Résultat : 140.000 fonctionnaires ( inutiles ??) vont etre licenciés et les revenues des restants diminués de 30 %. C´est drastique mais inévitable et de plus la condition dictée par les Commissaires Euros pour débloquer de nouvelles aides financieres (de sauvetage)..
La France sera forcée de prendre les mêmes mesures si elle veut remettre ses finances publiques à flot. Et si elle ne le fait pas rapidement elle pourra bientot faire aller faire compagnie a l´Espagne ...



a écrit le 08/02/2013 à 9:32 :
Le contrat de travail d'un fonctionnaire ne lui interdit pas de démissionner et d'aller voir dans le privé s'il n'est pas satisfait de son salaire .!!! Changez de métier plutôt que cracher dans la soupe !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 10:03 :
oui mais faut pas exagérer quand même, dans le privé le rendement et la productivité font partie du contrat : quel fonctionnaire serait assez stupide pour échanger sa place au soleil contre un sous-sol miteux ? peut être un fonctionnaire honnête et courageux, mais est ce que ça existe.. ? mdr
a écrit le 08/02/2013 à 9:29 :
Le pourcentage élevé de l'emploi public en France protégé par des statuts béton, sécurité de l'emploi, facilité de crédit explique en partie la forte hausse des prix immobiliers, donc nous avons eu raison de voter Mitterrand en 1980 puis Sarkozy (pbsl) en 2007 ainsi nous avons pu réaliser de bonnes affaires dans l'immobilier...
a écrit le 08/02/2013 à 9:24 :
Les fonctionnaires ont un emploi à vie et sont des privilègiés dans le calcul de leur retraite,il est donc normal qu'en cette période de crise le gouvernement quel qu'il soit leur demande des efforts.
a écrit le 08/02/2013 à 9:24 :
Les avantages liés aux statuts de fonctionnaire doivent être réservés aux boomers, laissons la précarité et le harcèlement payés au smic aux entrants
a écrit le 08/02/2013 à 9:22 :
Oui il faut interdire l'accès pour être fonctionnaire aux jeunes, on ne peut plus laisser de tels avantages dont ont profité ceux de ma génération, nous les boomers. Il fallait avoir 20 ans en 1980 où il y avait un candidat pour deux postes vacants lors des pseudo concours...
Réponse de le 08/02/2013 à 11:05 :
De quels concours parlez-vous? Pas dans l'enseignement à la fin du septennat de Giscard!
a écrit le 08/02/2013 à 9:14 :
il leur reste le "GVT" = Glissement Vieillesse Technicité" cad l'augmentation à l'ancienneté, dont on ne parle jamais et qui constitue une augmentation de salaire non négligeable en ces temps de crise pour tous les autres ...
Réponse de le 08/02/2013 à 9:45 :
G V T ? Quelques détails S V P ???
Réponse de le 08/02/2013 à 9:56 :
Un peu comme l'indexation des retraites qui fait que le pouvoir d'achat des retraités (au moins les hommes) est préservé, quand celui de l'immense majorité des actifs du privé au mieux baisse vu l'inflation !
Réponse de le 08/02/2013 à 10:43 :
@ curieux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Glissement_vieillissement_technicit%C3%A9
Réponse de le 08/02/2013 à 10:46 :
en moyenne, le GVT correspond à une augmentation de 2 % par an .... sans parler de l'évolution du point d'indice ou des augmentations individuelles et rémunérations variables si existence dans certains services ...
Réponse de le 08/02/2013 à 11:49 :
La personne qui évoque le GVT connait bien le dossier :) Bien sûr que les salaires augmenteront malgré le gel du point d'indice, l'avancement à l'ancienneté. Ce fameux GVT dont on parle trop peu coûte de mémoire environ 2 milliards par an sur l'ensemble de l'enveloppe et n?insuffle ni n'incite à la performance.

Un ami a des responsabilités dans une grosse structure (très mal gérée) en lien avec l'enseignement supérieur, des audits ont été commandés au privé. Les conclusions n'étant pas "satisfaisantes", ces études ont été cachées et les recommandations jamais mises en oeuvre. Il manque un savoir-faire à la fois dans l'élaboration des budgets mais aussi dans leur contrôle.

Ce que les fonctionnaires ont du mal à comprendre c'est que la masse salariale est trop importante dans les budgets de fonctionnement. Du coup, si vous voulez réduire les dépenses alors vous ne pouvez exclure d'agir sur cette variable. Il en va de même pour la "Protection sociale" dans le budget national qui représente environ 50 % de la dépense

Bonne fin de journée malgré tout
a écrit le 08/02/2013 à 9:08 :
Que c'est poussif comme mesure. Suppression du statut injuste de fonctionnaire.
Réponse de le 08/02/2013 à 9:31 :
Oui mais pour les jeunes et les entrants sur le marché de l'emploi, nous on veut fermer la porte derrière nous !
Réponse de le 08/02/2013 à 9:53 :
Oui on est pas partageurs du tout, nous les boomers, sauf aux "Chandelles".
Réponse de le 08/02/2013 à 10:52 :
@ Patrickb: Les Chandelles, le rendez-vous des 68tards qui avaient réussi dans la vie...et qui jouissaient sans entraves !
a écrit le 08/02/2013 à 8:58 :
MDR!!
ac toutes leurs primes et avantages vont pas chialer quand même!!
alors les planques ? contents? vous avez vote qui déjà??
MDR!!!!
moi je creuserais encore plus
supression totale de tous leur avantages .
a écrit le 08/02/2013 à 8:53 :
Les fonctionnaires sont trop nombreux, trop payés et ont une retraite indécente par rapport au privé. Le point d' indice doit être bloqué à vie, et les retraites alignés sur le privé. Enfin, il faut arrêter d' embaucher des fonctionnaires : ce pays en crève. La Poste et les transports devraient être entièrement privatisés. Ce n' est pas l' affaire de l' état de faire rouler des trains et d' expédier le courrier, alors qu' il est incapable de faire fonctionner l' école,la justice correctement.
Réponse de le 08/02/2013 à 9:33 :
La Justice devrait être le premier ministère car le plus important ! Sans justice efficace et "rapide" le peuple est MAL servi ! Quant à l'"école"" monsieur ALLEGRE avait vu le problème , repéré le MAMMOUTH à dégraisser ! QUI aura l'<envergure> pour ce faire ???
a écrit le 08/02/2013 à 8:39 :
les fonctionnaires ou l'art de se faire cocufier pat LEUR gouvernement. Y fallait pas voter pour ça, qu'ils assument leur choix sans se plaindre. Petit rappel le pouvoir d'achat durant ces 5 dernières années a TOUJOURS été positif (insee.fr) depuis 8 mois baisse de ce même PA.

a écrit le 08/02/2013 à 8:09 :
Diète très très relative... Ils conservent leurs retraites de nabab, leurs congés, leurs RTT "pleins", leurs jours d'absence sans justification pour "enfant malade" etc etc etc
Réponse de le 08/02/2013 à 8:23 :
c'est vrai et la carrière continue.
Pour ce qui me concerne, j'ai pris 16 points (65 ? net) fin 2012 et l'état me doit encore 85 ? net depuis le 1er janvier. A cela, il faut ajouter mes 452 jours de congés et ma sécurité d e l'emploi.
Voila les salariés du privé qui crachent sur ces "salauds de fonctionnaire" auront encore de quoi s'énerver et je n'ai pas parlé d emon salaire bien supérieur à la moyenne établie et surtout plus important que dans le privé !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/02/2013 à 9:04 :
Loic
je ne sais pas quel fonction vous exercez ni dans quelle classe vous êtes mais les statistiques sont formelles: le pouvoir d'achat de la fonction publique a augmenté deux fois plus vite que dans le privé. Le salaire moyen est supérieur à celui du privé de plus de 10% à qualification égale plus la garantie d'emploi. Savez-vous que votre régimle de retraite vous garanti 75% de votre salaire des 6 derniers mois au lieu d'un calcul sur les 25 dernières années (les promotions retraites ne sont-elles pas légion?), que les fonctionnaires qui ont travaillé dans les DOM-TOM ont des trimestres doublés et ceux qui y prennent leur retraite une retraite majorée jusqu'à 100% pour certaines destinations, que l'etat (le contribuable) contribue à vos retraites à hauteur de 73% du salaire contre 14% dans le privé! Mais l'herbe est toujours plus verte chez le voisin! Pourquoi 75% des jeunes souhaitent-ils travailler dans le public?
a écrit le 08/02/2013 à 7:59 :
Bon maintenant que les socialos ont un peu ralenti la hausse des revenus des fonctionnaires, qu'ils s'occupent un peu des papys rentiers ! Désindexation des retraites au dessus du minimum vieillesse !!
a écrit le 08/02/2013 à 7:55 :
Fonctionnaire ou salaries du prive nous sommes tous dans le meme bateau et on va tous ramer alors arretons de nous jalouser betement et essayons de faire corps.
Réponse de le 08/02/2013 à 9:43 :
Bien vu ! Si les syndicats parlaient ENFIN de Justice et d'Egalité pour TOUS ! Pourquoi y aurait-il des catégories d'individus ? Les mêmes critères devraient être appliqués à TOUS ! 3 jours de carence pour les uns ; 1 seul jour pour les autres ? (et ça rouspète !) Le reste à l'avenant ! Où est l'Equité lorsque ceux qui produisent les richesses en voient attribuer le fruit en priorité aux autres ?
a écrit le 08/02/2013 à 7:48 :
je bosse dans le prive, en 5 ans mon total en net salaire + prime de fin d'annee + interessement etc... a baisse de 15%. Pas plaisant avec en sus des impots, taxes et cout de l'energie et loyers qui continuent de grimper. Alors les fonctionnaires ont toute ma sympathie mais pas tous et pas la fonction publique dans son ensemble qui a sa part de responsabilite dans tout ca.
a écrit le 08/02/2013 à 7:39 :
@ Tout les Fonctionnaires : LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT !
Des regrets?
a écrit le 08/02/2013 à 7:38 :
Ce qui se passe dans le privé ne regarde en rien les fonctionnaires , le privé fais ce qu'il veut avec la richesse qu'il crée , il paye notamment une armée de ponctionnaires en surnombre .... par contre la ponction publique a des comptes à nous rendre car ce sont les employés du privé ! est ce que les nombreux pourfendeurs du ticket resto comprennent cette différence au moins ?
a écrit le 08/02/2013 à 0:56 :
debuter prof de math a bac +5 pour 1400 ha ha ha allez voir ailleur si j.y suis.
Réponse de le 08/02/2013 à 7:43 :
mon facteur aussi a bac+5 et pourtant il est facteur et bien content d'avoir cet emploi.
Réponse de le 08/02/2013 à 8:23 :
Il faut voir aussi à combien il termine le prof !!Ajoutez une agrégation (une ineptie inventée par des fonctionnaires pour des fonctionnaires: je passe un diplome, qui ne sert absolument à rien et surtout pas aux élèves => je travaille moins et je gagner plus). Supposons 1.400 net. Pour donc environ 8mois de présence à 30 heures par semaine...Remboursement médicaux top niveau, droit à le retraite top niveau (environ le double d'une retraite de salarié du privé à salaire égal),: équivalent pour un salarié du privé qui lui bosse à temps plein, Avec 5 semaines de congés + 2 semaines de RTT (moyenne chez les ingénieurs et qu'i s'il est cadre fera bien plus de 40h par semaine) + complément retraite à payer pour arriver au même niveau que le fonctionnaire = 3.000 Euros brut (car dans le privé on parle en brut) Pas si mal pour un débutant +Assurance à vie d'un emploi, assurance à vie d'augmentations régulières... +assurance d'avoir des congés en même temps que ses enfants à vie (c'est pas le cas dans le privé, déjà le salarié bosse quand sa boite a besoin, ensuite y'a pas assez de congés pour "coller" à ceux des enfants !! Alors oui, le "1.400 euros" apparent de salaire, pour ce qu'il y a à faire, c'est pas du vol. C'est peut être même un très bon salaire (allez chercher un poste de débutant à 3.000 euros dans e privé, et revenez nous voir). Fonctionnaire = coupé des réalités
Réponse de le 08/02/2013 à 11:01 :
Des approximations et des contre-vérités qui nuisent à votre commentaire. L'agrégation n'est pas un diplôme mais un concours de très haut niveau et très sélectif. Faites l'effort de le passer, et on pourra en parler après!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:32 :
Cher agrégé ! Ce concours est certainement une ""exclusivité"" de chez nous Et nous en faisons, actuellement , la démonstration d'""utilité"" et d'""efficacité"" ! Cela doit faire partie des vestiges de < La SORBONNE > lorsqu'elle rayonnait dans le monde MAIS les exemplaires contemporains ne brillent pas spécialement !!! Cela se saurait !!!!
a écrit le 07/02/2013 à 22:19 :
le gel du point d'indice ne doit pas faire oublier que la tendance des rémunérations publiques et privées tire à la baisse les salaires. Mieux vaudrait donc pour les fonctionnaires une augmentation générale de 4 ou 5 (environ entre 16 et 22 euros net) points d'indices qui aurait pour conséquence d'être une augmentation plus fortes pour les plus bas revenus contrairement à une hausse généralisée du point qui favorise les salaires les plus élevés et augmente les écarts de rémunérations. En fait la France est en train de "smicardiser" sa classe modeste. Le résultat de cette politique salariale nationale (privée et publique) est la baisse de la croissance du PIB liée à la baisse de la consommation et la baisse de la masse salariale qui sert à l'assiette des ressources sociales et fiscales. Certes il faut tenir compte d'une économie mondialisée, mais ces choix nous entrainent dans une spirale infernale : moins de consommateur (ou de pouvoir d'achat) entraine moins de production, moins de production, moins d'investissement, et donc moins de création d'emploi et moins de recettes fiscales et sociales ....l'horizon pourrait donc s'assombrir encore plus et très vite si les politiques ne relancent pas l'investissement à commencer en modifiant la fiscalité de l?impôt sur les sociétés en taxant les bénéfices (je parle ici de l?impôt sur les sociétés et non de l'imposition des dividendes à l?impôt sur le revenu) à taux réduit (5 %) les bénéfices réinvestis ou permettant de désendetter l'entreprise, 10 % les bénéfices distribués aux salariés (via l?intéressement et la participation à hauteur de 2 fois le smic maxi/salarié), 30% les bénéfices distribués sous forme d'action aux associés et 60 % les bénéfices distribués aux associés grâce à la trésorerie de l'entreprise. Mais l'état doit d'abord résorber les quelques 1 389 milliards de dettes accumulés depuis les années 70 (1 seul budget a été à l'équilibre !) et ramener le poste intérêt de la dette actuellement proche de 50 milliards sous la barre des 25 milliards en jouant d'une part sur les taux d'emprunt (ce qui se passe actuellement avec des taux tec10 à 2.20 % environ contre plus de 3.5 en moyenne auparavant et en diminuant le montant de la dette (mais il faudra être excédentaire....)
Réponse de le 08/02/2013 à 8:02 :
Illusions, illusions... La croissance ne doit pas venir de la consommation locale (qui ne favorise que les importations) mais de l'exportation de produits et services vers les pays en forte croissance, après pourra venir l'augmentation du niveau de vie. Quant à ses % préfixés sur la répartition des bénéfices, il ne tiennent pas debout, car tout dépend de l'activité de l'entreprise et de la composition de sa valeur ajoutée , une société de services d'ingénierie n'a pas la même structure de compte d'exploitation qu?une aciérie...
a écrit le 07/02/2013 à 21:54 :
1111
Réponse de le 09/04/2015 à 18:07 :
Le mot n'est pas trop fort mais il serait temps que cette "caste de nababs soit aligné sur le privé comme pour la sncf ratp EDF il faut privatisé !! les contribuables ne veulent plus payer pour ses vassaux ruineux de l'état...
a écrit le 07/02/2013 à 21:10 :
Mensonges.
C'est faire croire que les fonctionnaires ne sont pas augmentés , or ils le sont même si le point d indice est gelé.
Réponse de le 08/02/2013 à 8:24 :
Bien sûr !!! Mais avec 80% de journalistes complaisants et enfumeurs, la vérité ne sort jamais...
a écrit le 07/02/2013 à 21:09 :
1) Cela fait 5 ans que les salaire du public sont bloqués, soit une perte de pouvoir d'achat de 10%. 2) Après, on s'étonne que l'on n'arrive plus à recruter de profs (nombre de candidats au CAPES de maths passé de 7000 à 1400 en quelques années !!!), et que nos meilleurs chercheurs partent en Suisse, USA et Royaume Uni... Pas surprenant vu la baisse de pouvoir d'achat. 3) Pourquoi ne faire payer que les fonctionnaires ? Pourquoi ne pas bloquer aussi les retraites, le prix des consultations médicales, le chomage (6000 euros par mois pour certains...) ? Les 40 milliards de subvention à l'immobilier ? 4) La crise vient des banquiers, pas des fonctionnaires. ALors pourquoi ne pas faire payer les banquiers, par le biais de fortes taxes sur les bonus ? Faisons payer les responsables, pas les autres !!!
Réponse de le 08/02/2013 à 9:28 :
C'est complètement Faux. Le salaire ne serait gelé que pour ceux qui arrivent au sommet de leur échelon. Tous les autres ( la grande majorité) voit leur salaire augmenté automatiquement en changeant d'échelon. Tout cela est automatique. Conclusion : les salaires augmentent même si le point d'indice est gelé ........ et cela n'est pas le cas dans le privé
Réponse de le 08/02/2013 à 11:03 :
pour info je suis fonctionnaire depuis 4 ans et je gagne 1350 euros net par mois (1430 euros brut), en 4 ans j'ai eu 50 euros d'augmentation et non pas par changement d?échelon mais seulement a cause de l'augmentation du smic car sinon je passais en dessous du minimum légal, en salaire brute j'ai même rattrapé ma collègue de bureau qui est fonctionnaire depuis 22 ans alors vos soit disante augmentation mirobolante ça me fait bien rire
Réponse de le 08/02/2013 à 11:41 :
tu me fais bien rire : je bosse ds le privé et 1860 eur brut par mois .en net ca fait 1350 sur mon compte . c ce genre de chose qui enerve les gens!! vs rajoutez la securité.en plus si je compare avec letemps de travail , la y a carremment de quoi se foutre en boule!!!
et pas la peine de me dire que j'ai qu'a passer un concours non merci j'adore mon boulot et je m'emmerde pas a longueur de journée !!!
a écrit le 07/02/2013 à 20:45 :
Que les personnes qui envient ou jalousent les fonctionnaires passent les concours ; ils sont ouverts à tous sous condition de diplômes!
Réponse de le 08/02/2013 à 7:42 :
Que les personnes qui envient et jalousent les banquiers passent les concours et les tests d'embauche. Ils sont ouverts a tous sous condition de competence !
Réponse de le 08/02/2013 à 10:02 :
Y a un problème : les concours sont faits pour <sélectionner> donc pour <limiter> ! Vu le surnombre cela a dû être oublié !!! Quant aux <<diplômes>> ont-ils encore une valeur lorsque l'on voit le résultat de la gestion de TOUS nos ENARQUES !! Ah ! Que c'est <<Eloquent>> !!
a écrit le 07/02/2013 à 20:35 :
@ et le reste, oui on à tous ces avantages mais on à pas la sécurité de l'emploi, et dans cette période de crise, mieux vaut être fonctionnaire que employé dans le privé eux ils ne sont pas à l'abri du chômage, par contre le fonctionnaire si il fait mal ou bien son travail il est à l'abri de ne pas perdre son emploi.
a écrit le 07/02/2013 à 20:35 :
Je viens que pas mal de fonctionnaires dénonce des privilèges du privé :
13 ieme mois, ticket restaurant, etc .
Moi personnellement, si une entreprise privée souhaite donner le 26 ieme mois, je ne vois pas de désaccord, vu que c'est pas mes impôts qui les payent.
Contrairement aux fonctionnaires.
Je sais que mes impôts ont augmenté, et ils vont encore augmenté, pour embaucher d'avantage de fonctionnaires et les payer mieux.
Si l'Etat s'engage à ne pas augmenter mes impôts et mes cotisations, et les mettre à un seuil tolérable, je ne serai pas contre une augmentations des salaires des fonctionnaires, l'Etat peut même leur donner le 26ieme mois s'il le veut.
C'est le principe des vases communiquant, ont déteste pas les fonctionnaires, mais on sait que l'augmentation de leur nombre ou de leur salaire est synonyme d'avantage d?impôts, de taxe de charges, sur les entreprises et les particulier.
Les fonctionnaires de catégorie C sont mal payé, c'est vrai, c'est pas un scoop, mais ils savent eux même le surnombre qu'il y a dans quelques administrations alors que d'autres souffres de manque d'effectif, ils connaissent bien les gaspillages pratiqués dans certaines administrations, alors que le moindre euros compte, ils savent que la France bat le raccord du monde du nombre de rond-point, d?Élu par habitant, et c'est à chacun deux de combattre ça, comme devoir citoyen s'ils veulent augmenter leur salaire.
Mais s' ils veulent une augmentation de salaire aux détriment du secteur marchant, par clientélisme ou corporatisme, ou par intérêt immédiat tout cours, et casser le privé, par des impôts et des taxes, j'en passe et des suivantes, on en arrive à un blocage économique et administratif mortel et personne ne gagnera.
Lorsque les impôts et taxes deviendront insoutenable, le citoyen honnête lambda, qui a toujours payé ses impôts, ses taxe et ses charges, se rendra compte qu'il est l'objet d'un harcèlement fiscal et d'une injustice, il se justifiera devant lui même qu'il doit frauder, que moralement c'est sa défense contre cette injustice, qu'il doit agir, et la, c'est une réaction en chaîne qui mènera la France vers un destin incertain.
L'Etat doit faire ses reformes structurelles, avant que ça soit trop tard.
a écrit le 07/02/2013 à 20:06 :
le loto, le tiercé, les paris, le foot pour endormir le peuple, les politiques pour jouer, les capitalistes pour s'en mettre plein les poches, ...
a écrit le 07/02/2013 à 19:43 :
Casse du service public, le privé c'est chouette, il n'y a qu'à voir l'entretien des routes laissé à l'abandon. Le gel des salaires c'est moins de pouvoir d'achat, donc moins de consommation, donc moins de croissance pour les entreprises . Finalement, on peut dire que c'est une mesure écologique ! Quant au privé, les rémunérations étaient nettement supérieures à la fonction publique, mais on veut tout aligner à la baisse . Le medef peut se réjouir et les patrons continueront à de plus en plus sous payer leur main d'oeuvre : exploitation de l'ouvrier en réduisant son nombre d'heures et en le payant moins .
a écrit le 07/02/2013 à 19:37 :
il fait si noir que pleurer nous est interdit
a écrit le 07/02/2013 à 19:37 :
moitie plus de fonctionnaires que nos voisins ....tout ne pas mieux chez nous ..il y a PROBLEME ....LA SECURITEE D UN EMPLOIE A VIE A UN PRIX
Réponse de le 08/02/2013 à 7:47 :
OUi vous avez raison la France et nons "fameux" fonctionnaires doivemt comprndre qu'il faille reformer et donc diminuer ou moins des 3/4 les agents ttes classes confondues de la FP
a écrit le 07/02/2013 à 19:32 :
Alignement des régimes c'est ça la baisse des dépenses
Réponse de le 08/02/2013 à 7:35 :
on appelle cela un serpent de mer , il faudra bien y venir un jour car cette injustice monstrueuse a assez durée !
a écrit le 07/02/2013 à 19:25 :
savez-vous que les 5 premiers echelons de la fonction public territoriale sont payés en dessous du Smic. Une prime est dons versée pendant ces années afin d' atteindre le minimum légale.
Savez- vous que le Smic en 10 ans à été augmenté de plus de 30%, pour ma part j' ai 19 ans d' ancienneté dans une mairie et je touche 1430 euros net par mois prime incluse et je suis loin d' avoir été augmenté de 30% en 10 ans !!!
il y a comme dans le secteur privé des fonctionnaires bien payé et comme dans le privé il y en a qui le sont moins !!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:41 :
certes, mais quel est votre niveau d'études? Un BEP? Dans le privé, les bas salaires sont très bas aussi, et la précarité y est la règle. Vous, vous ne serez jamais viré, vous avez des heures de travail très très cool, ce qui vous laisse le temps d'aller faire du travail au noir. j'en connais plein qui font ça, parmi mes amis et ma famille!
a écrit le 07/02/2013 à 19:23 :
si les fonctionnaires on la sécurité de l'emploi cela est la résultante du fait qu'ils ne cotise pas au chômage ,donc plus de boulot pas d'ASSEDIC.
Réponse de le 08/02/2013 à 7:04 :
Si ils cotisent, mais ils n'y ont droit que dans des cas précis. Exemple mise à disposition et pas de possibilité de réintégration. Sur la feuille de paie, votre cotisation est mentionnée sous l'intitulé : cotisation solidarité http://www.cdg40.fr/documents/circulaires/152.pdf
a écrit le 07/02/2013 à 19:21 :
Ceux de l'assemblée et du sénat aussi?
a écrit le 07/02/2013 à 19:08 :
"Les fonctionnaires...." la faute de qui? L'Europe, l'Euro, l'Allemagne - au choix!
a écrit le 07/02/2013 à 19:06 :
Un bon fonctionnaire est un fonctionnaire à Pole Emploi.
a écrit le 07/02/2013 à 19:04 :
Dans cette période de chômage ça aurait été une insulte pour ceux qui ne sont pas bien confortablement planqués.
Réponse de le 08/02/2013 à 6:42 :
Votre commentaire est imbécile. Dites à ceux qui travaillent à l'entretien des routes que ce sont des planqués, dites aux policiers que ce sont des planqués, dites aux militaires que ce sont des planqués, dites aux infirmières que ce sont des planqués, dites aux ...
Réponse de le 08/02/2013 à 8:08 :
Le pire c'est qu'ils ne se rendent même pas compte qu'ils sont des privilégiées !
Réponse de le 08/02/2013 à 12:56 :
Bof je suis nullement impressionné par ces gens : ils font leurs horaires et puis c'est tout, et des risques existent dans le privé aussi, faut arrêter de vous prendre pour le centre du monde.

Je persiste à dire que les revendications salariales de gens dont le salaire tombe quoi qu'il arrive sont extrêmement déplacées de nos jours par rapport à ceux qui n'ont pas de travail.
a écrit le 07/02/2013 à 18:57 :
eh nous vous croyez que l'on est pas à la diète dans le privée
a écrit le 07/02/2013 à 18:56 :
Tout d'abord il faut passer au privé toute une parti de al fonction publique exemple le plus concret la météo ensuite supprimer les ministères inutiles comme les anciens combattants. Ensuite les augmentations sont directement liées à la croissance car si un fonctionnaire a sa place dans le système, il n'est pas productif au sens de la croissance économique. Psa sz croissance pas d'augmenation. reste la grève pourquoi pas et là il faut que le gouvernement prenne ses responsabilité laisser pourrir les mouvements. Il est de plus flagrant que la gauche est entrain de faire une politique de droite que nos rigolos de l'UMP et de l'UDI sont incapable de faire. D'ailleurs peu de discours de la droite sur l'économie reste un sujet sans grande importance et qui de toute façon passera la place des homos dans la socièté. Il est flagrant de voir la déconfiture de la droite qui dépose des milliers d'amendements sur ce sujet mais qui a été bien cool sur le budget. La droite devient ridicule et la France est devenue un pays sans opposition digne de ce nom.
a écrit le 07/02/2013 à 18:37 :
Au vu des commentaires dans différents médias, une France se divise n'acceptant plus une catégorie de nantis agents publiques et politiques de l'état. On comprends mieux que le ministre de l'intérieur M. Valls mobilise les services de sécurité dans le cas d'une guerre civile dans les rues Françaises.
a écrit le 07/02/2013 à 18:27 :
Le soucis en France quand on à la sécurité de l'emploi on veut avoir des augmentations par rapport au privé qui n'est pas à l'abri de se retrouvé au chômage du jour au lendemain.
Réponse de le 07/02/2013 à 19:32 :
Rien ne t'empêche de rentrer dans la fonction publique si c'est la jalousie qui te fait parler. Mais c'est probablement trop difficile pour toi.
Réponse de le 07/02/2013 à 21:11 :
A niveau de compétence égale, les salaires sont bien plus élevés dans le privé que dans le public : vous ne pouvez pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Si l'on supprime la sécurité de l'empli aux fonctionnaires, il faudra les payer plus cher pour réussir à les employer.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:48 :
ce que vous dites est inexact. Ma fille, bac + 5, est employée à temps plein 1700 euros par mois, et son contrat est précaire; elle a 30 ans et rame comme tous ses amis mastérisés. Dans la fonction publique, vous n'avez pas conscience de la vraie vie que nous menons gens du privé, et de l'angoisse d'être éjecté à 50 ans ! Ce qui ne m'empêche pas de respecter la police, les agent des hôpitaux, etc... La sécurité de l'emploi est un privilège sans nom...
a écrit le 07/02/2013 à 18:25 :
quelle diète ? vous nous faites pleurer et l?avancement automatique à l?ancienneté ? et la fiscalisation des heures supplémentaires dont ils bénéficiaient largement à qui la faute ?
Réponse de le 07/02/2013 à 20:04 :
La valeur du point n'est qu'une des composantes de l'augmentation de salaire. Le salaire peu aussi augmenter du fait de l'avancement dit automatique ou des promotions ( les personnes qui changent de poste, pour un poste plus rémunéré) ce qu'il faudra surveiller c'est l'augmentation de la masse salariale, qui dépend du nombre de fonctionnaires ( qui devrait être stable en 2013 malgré les postes ouverts dans l'éducation et la sécurité) et du salaire moyen.
Réponse de le 07/02/2013 à 21:13 :
La grille des salaires est fixée à l'avance. Si les salaires sont bloqués, cela veut dire que le salaire du débutant n'augmente pas alors que l'inflation a été de 10% depuis le début du blocage. Le débutant est donc 10% moins payé, ce qui explique que l'on n'arrive plus à recruter de profs : plus personne ne veut faire ce métier trop mal payé pour trop de contraintes.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:52 :
Il y aura donc moins de fonctionnaires et que ces jeunes aillent dans le privé! Nous parents des mastérisés revoyons nos renfants revenir chez nous, car ils ne trouvent pas de job après de longs cursus d'études. je rêve que ma fille devienne fonctinnaire pour échapper à cette précarité du privé, et maintenant, elle le souhaite aussi...
a écrit le 07/02/2013 à 18:23 :
Connaissez-vous le salaire d'un fonctionnaire de catégorie C ?? Sûrement pas... Pour eux la différence est importante par rapport au privé....pas de 13° mois, pas de participation, pas d'intéressement, pas de ticket restaurant, pas de semaine supplémentaire de congés maternité, etc...., Comparez avec le secteur privé Banque, Assurance, Total, l'Oréal ect...!!
Vous seriez surpris et stop à ce mensonge que les fonctionnaires ne font rien...!!
Réponse de le 07/02/2013 à 19:33 :
Bien dit. +1
Réponse de le 07/02/2013 à 19:35 :
tu parle des grandes entreprise la; mais dans les petites et les moyennes il n y plus rien depuis longtemps.tu commence au en bas et tu y reste dans la fonction plus tu est mauvais plus tu est a la CGT plus tu monte.c est du délire
Réponse de le 07/02/2013 à 19:53 :
Vous semblez ne pas connaitre le privé, un bon nombre d'employés n'ont pas de treizieme mois, pas de participation, pas de ticket restaurant, pas de semaines de congé sipplémentaire mais ont de sucroit un jour de carence supplementaire en arret maladie , sont a mi-temps donc sans garantie d'emploi comme les fonctionnaires et aurront une retraites basée su 25 année et non sue leurs salaires maximum, pas de bonification en fonction du nombre d'enfant et ceux la voudraient avoir les avantages des pauvres fonctionnaires qui refuse tout travail supplémentaire et qui pour la plupart ont des primes spécifiques a leurs fonctions
Réponse de le 07/02/2013 à 22:47 :
à C d G quand vous dites stop à ce mensonge que les fonctionnaires ne font rien, je pense que vous parlez d'une certaine élite.
Réponse de le 07/02/2013 à 22:49 :
sauf que tout le monde ne travaille pas dans le privé pour des groupes internationaux comme Total, l'Oréal etc; pour ma part aucune participation, pas d'intéressement etc... et si vous n'êtes pas content d'être fonctionnaire, allez postuler dans le privé.
Mais svp arrêtez de râler tout le temps.
Réponse de le 08/02/2013 à 0:56 :
Oui, mais pour avoir ces avantages, il faut TRAVAILLER !!!!
Réponse de le 08/02/2013 à 1:14 :
75 %revent de devenir fonctionnaires donc le statut fait rever
Réponse de le 08/02/2013 à 1:57 :
il ne font rien
1 sur 1000 font travail
a écrit le 07/02/2013 à 18:19 :
Blague : pour nos très chère fonctionnaire, d'être à la diète c'est bien quand on est trop passif
Réponse de le 07/02/2013 à 21:13 :
Totalement incompréhensible.
a écrit le 07/02/2013 à 18:15 :
Pour une fois que la nouvelle noblesse française se serre la ceinture!
Réponse de le 07/02/2013 à 21:15 :
La nouvelle noblesse Française, ce sont plutôt les traders, qui ont démoli l'économie et qui continuent à toucher 242 000 euros de bonus annuel par an et par personne en moyenne malgré leurs résultats catastrophiques.
Réponse de le 07/02/2013 à 22:58 :
La noblesse française est celle qui se transmet des biens par démembrement depuis des générations sans payer de droits de succession et vote UMP.
Des fins de race très nombreux en province et à Neuilly.
a écrit le 07/02/2013 à 18:07 :
Peillon a préfére augmenter le nombre de prof plutôt que d'augmenter le temps de travail des enseignants et augmenter leur traitement..... c'est un choix gauchiste !!
Réponse de le 07/02/2013 à 18:39 :
Il va falloir surtout les trouver tous ces profs!!! Les jeunes ne sont pas si bête! La preuve, ils ne veulent pas devenir profs....
a écrit le 07/02/2013 à 18:07 :
il faudrait arreter de parler DES fonctionnaires. Ce terme designe un statut avec des metiers tres differents: policiers, infirmieres, secrétaires de mairie, inspecteurs des impots, professeurs, .....
De la meme façon il faudrait pouvoir parler effectifs et salaires de façon bien distincte pour chaque situation car sinon rien ne se fait et personne n'est content...
a écrit le 07/02/2013 à 18:03 :
Ce qu'on besoin les fonctionnaires : alignement des retraites spécifiques ainsi que le mode de calcul sur le privé et départ à 65 ans. Contrat de droit privé et licenciement obligatoire pour les incompétents et paresseux. Abolition de tous les privilèges. Baisse des salaires pour tous députés, et sénateurs compris pour cause de surendettement de la France. Actuellement des français dans le secteur marchand en subissent les conséquences, il n'y a aucune raison que cette catégorie de 5,3 millions de nababs qui refusent toutes réformes structurelles entrainant notre pays dans le déclin y échappent...
Réponse de le 07/02/2013 à 18:20 :
Vous croyez que les parlementaires sont des fonctionnaires ? Savez-vous que les fonctionnaires paient chaque mois des cotisations pour que les pauvres malheureux du secteur marchand puissent toucher le chômage en cas de licenciement ? Ça s?appelle la solidarité puisque eux n'y ont pas droit en cas de départ de leur poste.
Réponse de le 07/02/2013 à 18:27 :
@ Coup de gueule ! : parle nous un peu de ta préretraite à 55 ans et de tes 35 ans de cotisations ?
Réponse de le 07/02/2013 à 18:59 :
Ce qu'on ! Encore un ... qui devrait apprendre à écrire en langue française, avant de prétendre à une fonction publique ! Surtout s'il comptabilise ses vacances et ses cahiers (de vacances !).
Réponse de le 07/02/2013 à 19:06 :
Les fonctionnaires versent des cotisations assedics?

Depuis quand?
Réponse de le 07/02/2013 à 21:17 :
Quel délire ... Sachez que la plupart des universitaires partent en retraite à 65 ans, contrairement à la plupart des employés du privé qui sont en préretraire paresseusement vers 58 ans...
Réponse de le 07/02/2013 à 22:12 :
MILLE FOIS RAISON coup de geule
Réponse de le 08/02/2013 à 5:51 :
les fonctionnaires paient des cotisations chômage?
Réponse de le 08/02/2013 à 8:35 :
Ben oui , ça t'étonne ?
Réponse de le 08/02/2013 à 14:37 :
Euh ils ne paient pas de cotisation chomage, et le nombre de cottisation qu ils payent autant que leur taux sont bien moindre que celle sur les feuilles de payes du prives! Je defie n importe quel fonctionnaire de soutenir le contraire, je peux lui sortir (bien sur sans nom propre ni ville ni etablissement ou ils bosses) des feuilles de payes d instit, de prof, de flics, d infirmier du public...... Y en a un peu marre de leurs mensonges et de leur mauvaises fois
a écrit le 07/02/2013 à 18:03 :
Ce qu'on besoin les fonctionnaires : alignement des retraites spécifiques ainsi que le mode de calcul sur le privé et départ à 65 ans. Contrat de droit privé et licenciement obligatoire pour les incompétents et paresseux. Abolition de tous les privilèges. Baisse des salaires pour tous, députés et sénateurs compris pour cause de surendettement de la France. Actuellement des français dans le secteur marchand en subissent les conséquences, il n'y a aucune raison que cette catégorie de 5,3 millions de nababs qui refusent toutes réformes structurelles entrainant notre pays dans le déclin y échappe...
Réponse de le 07/02/2013 à 18:29 :
Comparez les privilèges avec le secteur privé des grandes entreprises.... Comparez le salaire global annuel + Participation+intéressement+ Nbre deJours de RTT + et de congés maternité+ticket restaurant + jours de carence + avantage en nature+ ect.... Vous seriez très
surpris et vous constateriez que les fonctionnaires de base ne sont pas des nantis comme vous aimez le dire, ou paresseux......!!
Réponse de le 07/02/2013 à 22:53 :
"Participation+intéressement+ Nbre deJours de RTT + et de congés maternité+ticket restaurant + jours de carence + avantage en nature" = je travaillé dans le privé et je n'ai aucun des avantages cités ci-dessus. Et comme beaucoup d'autres ici, je pense aussi que vous êtes des nantis, surtout ceux qui travaillant dans la SNCF, RATP, EDF etc... Et surtout n'oubliez pas que ce sont les salariés du privé qui financent vos privilèges d'antan.
Réponse de le 08/02/2013 à 4:26 :
Il faut comparer avec les salaries DES pme et surtout DES tres petites entreprises, payee au smig , sans garantie d emplois ,I ticket resto
a écrit le 07/02/2013 à 18:01 :
Je suis moi-même fonctionnaire, et absolument contre ce mouvement. Nos grilles d'échelons et d'ancienneté (sans chercher forcément à progresser via les concours internes) couvrent largement l'inflation actuelle. Les caisses sont vides, l'état est exsangue, réclamer plus en l'état actuel des choses est indécent. Titularisons plutôt tous ces CDD et même parfois maintenant CDI qui remplacent petit à petit les personnels partant en retraite (quand ils sont remplacés).
Réponse de le 07/02/2013 à 18:22 :
Pourquoi certains doivent passer des concours difficiles et d'autres sont titularisés sans voir jamais passé de concours ni quitter leur région ? Ceux qui sont en CDD n'ont qu'à travailler pour avoir les concours, exemple chez les profs, il en manque, on a du mal à les recruter alors les vacataires n'ont pas à être titularisés.
Réponse de le 07/02/2013 à 18:41 :
Harpagon a raison!! Aucune titularisation sans concours...
Si ils veulent avoir le statut de la fonction publique, il faut passer un concours, et perdre quelques années de vie en région parisienne!!! C'est obligatoire....
Réponse de le 08/02/2013 à 14:54 :
non l inverse on SUPPRIME le statut de fonctionnaire, "Pourquoi certains doivent passer des concours difficiles et d'autres sont titularisés sans voir jamais passé de concours ni quitter leur région ?" parce que dans 90% des cas ce sont eux qui font le boulot pendant que le "titulaire" du concours ne branle rien>>>>>> retour au MERITE
a écrit le 07/02/2013 à 17:55 :
Bravo Madame. Votre action est un travail de Sisyphe, mais sur la durée il sera efficace. Maintenant, les fonctionnaires, spécialistes de la communication, vont dire que leurs salaires sont gelés, comme le point. Ce qui en réalité est faux : ils bénéficient tous du glissement vieillesse technicité, et leurs salaires, dans toutes les fonctions sont augmentés automatiquement. Pour le privé , ce serait bien d'en bénéficier aussi ! Mais il n'y a que le SMIC qui en bénéficie.
Réponse de le 07/02/2013 à 18:35 :
Privé = 13° mois + Participation + Intéressement + jours de carence + ticket restaurant et autres avantages dans les grandes entreprises . Il faut toujours comparer le salaire global annuel + tous les autres avantages en nature ou financier..... vous seriez surpris... Discutez avec les emplyés du secteur Bancaire, des Assurances, , Total, L'Oréal, ect.....!!
Réponse de le 07/02/2013 à 19:00 :
vous parlez pour les sociétés privés qui gagnent de l'argent, pour ma part je n'ai rien de tout cela
Réponse de le 07/02/2013 à 19:14 :
Il était une fois un fonctionnaire de l'éducation nationale qui entra dans le privé... Pour gagner plus ... Puis, il quitta ce grand patron de l'aéronautique... Car il s'y ennuyait, considérant ne pas avoir assez de travail... Il devint patron... Et au bout du compte, après 50 ans, il se trouva dans l'obligation de prendre sa retraite et se rendit compte alors... Qu'il avait trop travaillé ... Pour les impôts, l'Urssaf etc... Dans le fond : pour rien... et qu'il aurait mieux fait de rester dans l'enseignement... Mais la vie est "fatalement" faite.
Réponse de le 07/02/2013 à 21:20 :
L'argument selon lequel les salaires augmentent automatiquement est aussi malhonnète que trompeur. La réalité est que le salaire de début de carrière n'augmente pas, alors que l'inflation a fait 10% depuis le début du blocage, donc on n'arrive plus à recruter de nouveaux profs, par exemple. Et le pouvoir d'achat du salaire de fin de carrière a aussi baissé de 10%...
Réponse de le 07/02/2013 à 23:00 :
Que d'illusions sur le privé ! 13e mois, en 40 ans de carrière et 4 sociétés, une seule le pratiquait, participation, ben faut pas croire mais y faut des bénéfices suffisants, ça se fait rare et en tout cas c'est pas tous les ans, intéressement jamais reçu, tickets restaurants oui si pas de cantine, sinon y a pas. Par contre objectifs, revues de performance, prime au mérite et mise dehors si on est mauvais ça c'est le lot du privé, et on pourrait parler des retraites... Les agents de l'état feraient bien de faire des stages en entreprise...
a écrit le 07/02/2013 à 17:54 :
c est un début avec tous ce qu on a mis dans la gueule du privée c est encore timide par rapport a la gréce allez courage madame .
a écrit le 07/02/2013 à 17:53 :
Une grêve générale des fonctionnaires est très bénéfique pour les finances de l'état. A condition bien sur que les jours de grêve ne soient pas payées.
Réponse de le 07/02/2013 à 23:22 :
a
a écrit le 07/02/2013 à 17:47 :
C'est bien la gauche commence à enfin à avoir conscience qu'on ne peut pas tirer éternellement sur la corde pour augmenter le nombre de fonctionnaires ou les augmenter. La France n'a plus d'argent pour financer les 5millions + 2 apparentés fonctionnaires.
Réponse de le 08/02/2013 à 17:23 :
fonctionnaire de catégorie C - fonction publique d'état éducation nationale : salaire net 1600 ? après 33 ans d'ancienneté. Ne pas confondre fonction publique d'état et fonction publique territoriale : 13ème mois - avancement plus rapide - primes- tickets restaurants etc....
Aucune reconnaissance - Surcharge de travail
Réponse de le 08/02/2013 à 21:51 :
gron psf gronn psf....
excusez moi je faisais la sieste......apres je me reposais puis apres je suis partis du travail trop fatiguer je suis allez dormir a peu.....et la je suis tombe sur vos commentaires ....tres amusants....triste ;c est drole comme les gens critiques les fonctionnaires....vous savez.....ceux que vous....
Réponse de le 15/03/2013 à 12:06 :
vingt cinq ans de privé légèrement au dessus du smig mais avec des heures supplémentaires, j'en ai chié.
maintenant dix ans de public cat C j'en chie encore plus, les fonctionnaires se sont bougés le cul pour leurs
petits avantages, ont perdus du fric en journée de gréves NON PAYÉES bien sur. dans le privé trop de
travailleurs ferment leur gueule, la joue individuel.
c'est pas dans la division que tout ira mieux mais dans l'union, quand il n'y aura plus de syndicat/fonctionnaires pour
dénoncer et se bouger contre l?Accord National Interprofessionnel vous, dans le privé vous allez morfler, et
cela ne me réjouis pas le moins du monde.
@+

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :