Quand l'exécutif part à la conquête du monde

 |   |  790  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Depuis le début de l'année, François Hollande et Jean-Marc Ayrault parcourent l'Asie du sud-est et multiplient les interventions lors des forums d'affaires à Paris. Derrière les visites diplomatiques et les discours de bienvenue se cachent des intentions bien plus pragmatiques...

La Chine, l?Inde, le Japon, le Vietnam pour François Hollande, Singapour, les Philippines, le Cambodge, la Thaïlande, la Corée du Sud et la Malaisie pour Jean-Marc Ayrault... Le tandem à la tête de l?exécutif ne compte pas les miles pour relancer le made in France à l?export. « Nous aurons visité quasiment tous les pays de la région. C'est une stratégie délibérée de ne pas se limiter aux grandes puissances. Nous avons aussi décidé de nous rendre dans les puissances moyennes, parce qu'elles sont en pleine croissance », a indiqué lundi Jean-Marc Ayrault lors de son déplacement en Malaisie.

Des marchés pour les PME

Bien sûr, il est question de grands contrats. Le président de la République et son Premier ministre ne ménagent pas leurs efforts pour vendre des Airbus, des satellites, voire des Rafales?Mais leurs initiatives ont surtout pour objectif d?ouvrir de nouveaux marchés, de développer de nouveaux courants d?affaires pour les PME qui représentent 99% des 110.000 entreprises exportatrices tricolores. « On exporte environ 430 milliards d'euros par ans, les grands contrats représentent quelques dizaines de milliards, ce qui veut dire que le commerce des PME représente environ 400 milliards. La stratégie du gouvernement est d'influer sur cette masse », a fait valoir un conseiller de Matignon à l?AFP.

>> Lire aussi : L'export peut-il sauver la croissance française?

« Il y a un déséquilibre commercial qui existe entre la France et la Chine. Nous devons travailler ensemble pour le résorber. La Chine n?entend pas être un pays qui veut des excédents et, je le dis ici, la France n?entend pas être un pays qui veut des déficits. Nous sommes donc prêts à nous entendre sur cette base », avait déclaré en juin François Hollande devant les membres du China Entrepreneur Club.

« Ces années où on n'a pas agi dans cette direction sont des années perdues, et nous sommes en train de les rattraper », a expliqué Jean-Marc Ayrault, pour qui « la France sous-estime parfois ses atouts alors qu'elle est attendue partout car elle bénéficie d'une image positive de savoir-faire, d'innovation, de culture ».

Avec ces voyages officiels, l?exécutif espère aussi inciter les entreprises françaises à prospecter des marchés en forte croissance. En 2012, la Malaisie a affiché un taux de croissance de son PIB de 5,6% selon la Banque mondiale. La Corée du Sud (+2%), l?Inde (+3,2%), le Vietnam (+5,3%), la Thaïlande (+6,4%), les Philippines (+6,6%), le Cambodge (+7,3%), la Chine (+7,8%) enregistrent en effet des performances macroéconomiques que le Vieux continent et en particulier la France peuvent leur envier.

Développer les partenariats

En Malaisie, comme dans tous les pays visités par les deux têtes de l?exécutif, le Premier ministre entend relancer l?export mais aussi développer les partenariats entre les entreprises des deux pays. Un contrat a été signé à cette occasion entre la société française publique LFB et Strovi, une société privée malaisienne sous délégation publique, pour un transfert de technologies en fragmentation du plasma sanguin. Les royalties du procédé cédé sous forme de licence sont estimées à environ 30 millions d'euros sur vingt ans.

Deux protocoles d'accord ont été signés dans le domaine de la formation de la main-d??uvre malaisienne. Le premier porte dans le domaine ferroviaire entre Thales et Might, organisme public malaisien, chargé de promouvoir les compétences en haute technologie. Le second a été conclu entre Eurosae, une entreprise française de formation dans les domaines aéronautique, espace et défense avec la malaise Mara, une institution gouvernementale spécialisée dans la formation dans les secteurs du commerce et de l'industrie.

La France se dit ouverte au monde

Alors que la France décroche en matière d'attractivité, le tandem tente également de convaincre les investisseurs étrangers de s'implanter en France. Paraphrasant François Hollande qui, lors de son déplacement en Inde en février, avait déclaré aux forces vives locales que la France leur offrait un accès privilégié à l'Europe - « vous n'avez pas une fenêtre, vous avez toute une porte qui vous est ouverte », avait-il indiqué - Matignon souhaite aussi attirer les investissements malais en France, jusqu?ici quasiment inexistants. Lors d'un forum d'affaires, Jean-Marc Ayrault a tout simplement lancé à l'adresse des Malaisiens : « Venez investir en confiance ! Vous attendiez un signe, je suis venu vous le donner », a-t-il déclaré dans un discours très proche de celui prononcé en Corée du Sud quelques jours plus tôt.

>> Lire aussi : BpiFrance Export peut-elle sauver le commerce extérieur?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2013 à 11:49 :
ils se cachant, fuient le âys pour faire diversion et éviter tous les vrais sujets : un seul régime de travail, un seul régime de retraite, de cotisation, rationalisation du monde public et politique avec des gains énormes de dépense publiques, ce qui boosterait la croissance et l'emploi ...non, rien de tout ça, myopes comme des taupes, ils ne voient que les mesurettes, la boite à outil du bricoleur politique, et ils espérent une reprise, mais comment quand tout est désorganisé, dépensier, inefficace, ce cancer de l'économie qu'ils veulent soigner aux plantes !!!
a écrit le 31/07/2013 à 11:45 :
vu la logique de la gauche, il faut préparer un partenariat avec la corée du nord, on a beaucoup d'atomes crochus et mélanchon serait un bon ambassadeur !! quant aux résultats, on va tout droit vers les leurs, on converge totalement dans l'idéologie !!
a écrit le 31/07/2013 à 11:43 :
pourquoi viendraient ils en france , pour être stigmatisés de sales riches, pour être taxés et imposés au plus haut niveau ? pour avoir les 35 ? pour avoir dansles pattes les syndicats, ces sous marins des partis politiques de gauche qui ne font que de la politique ? pour subir les gréves des transports dès qu'une mouche les pique ???? il faudrait être maso !! il faudrait que le tandem commence par faire le ménage pour apporter plus d'attractivité et avoir une sitiatuon normale de travail, pas le dernier pays de khmers rouges et politiciens véreux !
a écrit le 31/07/2013 à 11:39 :
sans issue, les entreprises françaises sont totalement plombées par les impôts et charges, on a le record de la planète !!! pour relancer l'emploi et baisser le chomage, il faut baisser les impôts et charges, et donc réduire la dépense publique largement inutile (au moins 30% de gains tout en améliorant le fonctionnement et les résultats), et non se voiler la face en gardant des structures et organisations totalement inefficaces et redondantes et qui ruinent le pays !!! il faudrait que les politiques fassent un stage de gestion en entreprise (mais surtout pas leur donner les manettes, il les couleraient en 3 mois !)
a écrit le 30/07/2013 à 13:49 :
De gros contrats sont attendus avec la Macédonie...Mais soyons sérieux, comment vendre les produits Français, hors le Luxe, avec les coûts salariaux aussi élevés, et surtout avec des banques qui ne font pas leur métier : financer les entreprises gérées sérieusement ? Et comment produire en 35heures ce que les autres font en 40 heures ? Et comment financer la gabegie des aides sociales ?
a écrit le 30/07/2013 à 6:35 :
Pas besoin de se deplacer Mr Hollande. Grace aux RSA, RMI,CAF,CMU,AME et le laxisme décrété et généralisé et bien appliqué par Mme Taubira et Mr Valls, c'est tout le monde et surtout la misere de ce monde qui vient et s'installe tranquillement en France.
Réponse de le 30/07/2013 à 20:15 :
+1000
a écrit le 30/07/2013 à 5:44 :
L'export ne se décrète pas politiquement mais économiquement pour cela les entreprises doivent aller au charbon,cela commence par la formation des entrepreneurs avec une obligation de parler au mini l'anglais d'avoir un vernis sur le pays et surtout de connaître la finesse des négos, en dehors des dessous de table. Je ne parlent pas des grands groupes mais des PME même innovantes. Je bourlingue depuis des décennies je me souviens être bien seul dans certains pays d'asie dans les années 80, alors que déjà les allemands étaient sur place ne parlons pas des anglais ou américains, dans certains pays les australiens dont on parle peu mais qui ont dans une partie de cette région du monde une part de marché intéressante. Autre point difficile de demander à un français partie plusieurs semaines loin de son cocon, alors que les japonais en afrique par exemple partent des semaines avec leur lot de billets d'avion en poche. Dernier point concernant l'article qui me fait sourire, s'il n' y pas une erreur de chiffre, 30 millions sur 20 ans nous sommes dans le ridicule du chiffre.
a écrit le 29/07/2013 à 22:23 :
il devrait aller faire le VRP en macédonie !!
Réponse de le 29/07/2013 à 22:42 :
+ 1
Réponse de le 30/07/2013 à 0:35 :
et aussi faire la différence entre un japs et un chinois, idem entre un tunisien et un égyptien...
a écrit le 29/07/2013 à 20:50 :
attirer les investissement dans les discours, mais dans les faits ils ne font que compliquer la tache des acteurs economiques avecc une fiscalité et des lois anti business.
mais les tres grands investisseurs ont toujours des niches fiscaes sur mesure vous me direz. en fait avec les socialistes les méchants capitalistes sont les petits entrepreneurs francais, harcélés de taxxes,,impots et regements iniques .
desesperant..
a écrit le 29/07/2013 à 18:38 :
par contre a l'EMPURIA avec mes amis ALLEMANDS quelle securité
a écrit le 29/07/2013 à 18:28 :
programme des SOCIALISTES ,de SIR W CHURCHILL d'abord s'assurer que la monnaie est là des que la rapine" s'effectue par tout les moyens ,s'auto servir, MAIS APRÈS QUE L'ARGENT VIENT A MANQUER ALORS ILS DISPARAISSENT SANS LAISSER DE TRACE après la ruine le peuple se déchire 39 et 40
a écrit le 29/07/2013 à 18:09 :
moi en FRANCE je sort très habillé VALLS me surveille
Réponse de le 29/07/2013 à 18:50 :
VALLS ? Ce n'est pas une marque de veste réversible ?
Réponse de le 29/07/2013 à 20:01 :
oui monsieur est effectivement réversible
a écrit le 29/07/2013 à 17:42 :
Bah finalement , le 1 er nous a vendu "réenchanter le rêve français" donc il devrait bien pouvoir vendre du sable au Maghreb . L'homme au combi , là par contre , je sèche !
a écrit le 29/07/2013 à 17:36 :
Et, en exclusivité, voici le cri de guerre e de ralliement de ces conquérants que le mond'entier (mon dentier... où ai-je mis mon dentier?): "BONSAÏ!"
Réponse de le 30/07/2013 à 12:33 :
A moins que ce ne soit "banzaï" mais tout compte fait c'est la version que vous donnez qui doit être la bonne les concernant.
a écrit le 29/07/2013 à 17:08 :
voyages en rond et à vide.Argent du contribuable gaspillé inutilement.Il voyage avec une cour
de miracle et les résultats sont médiocres et nuls.
Cameron,Merkel,Letta,voyagent la moitié de nos phénomènes et les chiffres sont sous les
yeux de tout le monde.Balances commerciales en plus!!!
a écrit le 29/07/2013 à 16:54 :
"Quand l'exécutif part à la conquête du monde ", ouais ben si Hollande et Ayrault pouvaient partir tout court...
Réponse de le 29/07/2013 à 18:39 :
Vous avez raison un voyage aller sans retour. Pendant ce temps là les français trinquent et notre président normal dépense l'argent du peuple et en plus il y a son fils Thomas qui dépense le reste en Corse. On vit une catastrophe avec les BOBOS de gauche.
Réponse de le 29/07/2013 à 20:00 :
"ouais ben si Hollande et Ayrault pouvaient partir tout court..." : ah que oui nous serions contents !

Réponse de le 29/07/2013 à 20:39 :
avant c'était mieux avec 149,9 milliards de dette par ans sous SARKOZY (sous fin CHIRAC c'était que 64,2 milliards de dette par ans, avec 2,4 % de déficit),

avant c'était mieux par ce que SARKOZY était au pouvoir , et lui aussi on lui pardonner tout .
avant c'était mieux par ce que c'était un dominant qui nous dominaient, et ont fermaient les yeux et les oreilles.
avant c"était mieux , mais aujourd'hui on payent les pots cassés de cette époque trop dépensière, ou il faut respecter a ce jour le 3 % de déficit, alors qu'avant ce fut 7,5 % sous SARKOZY.
avant c'était mieux , mais les délocalisations y aller bon train
avant c'était mieux il y avait moins de chaumage parce que ont a fait partir des gens a la retraite a 55/56 ans ( lois FILLON 2003) trop de gens sont partis trop tôt a la retraite en bonne santé, maintenant les caisses sont vides et tout vient de là ( tout le monde aurez du partir avec les trimestres ( 164) a la retraite a 60 ans), mais pas avant le 60eme anniversaire.
Réponse de le 29/07/2013 à 22:15 :
Votre commentaire est surprenant vous souhaitez que ceux qui prennent leur retraite soit malades ou foutus. Vous pensez que maintenant c'est mieux les gens sont au chomage des 50 ans pour ne parler que de cette categorie de cette tranche d'age.Pour les dépenses nous avons un champion du monde qui s'appelle hollande et en plus son fils Thomas dépense le peu d'argent qui reste dans les caisses. Vous oubliez le roi du mensonge, MOI PRÉSIDENT, je crois qu'avec Flamby on a tous gagné au loto. Vous oubliez que le capitaine de pédalo disait qu'il n'y avait pas de crise alors quand vous parlez d'avant vous avez une drôle de façon de relire l'histoire. Hollande et sa clique dirigent le pays directement dans le mur on y déjà mais il veut franchir le mur du son pour rester poli.
a écrit le 29/07/2013 à 16:45 :
chez nous il y a, RSA,RMI,CAF, CMU ,ne vous pressez pas trop car au bout il y a une grande dépression et pour les rapportés cela sera DUR;;;;;;!!!!!
a écrit le 29/07/2013 à 16:44 :
Avant de partir "à la conquete du monde"! vous parlez d'une arrogance, le gouvernement devrait commencer par être honnete, un peu" du moins avec les Français ! Carla Bruni et son compte aurait couté la peau des fesses, mais que dire de V Trierweiler qui est convoquée devant le juge en septembre ! (info, évidemment passée sous silence ! le Gaulois ) l'affaire débouche sur la situation de " concubinage notoire" du couple et sa non déclaration à l'ISF lors de l'élection présidentielle. entre autres articles de loi : "Cette personne V T ) n'est dépositaire d'aucune autorité publique, elle n'est pas davantage chargée aparemment d'une mission de service public, elle ne peut donc BENEFICIER d'USAGE DE FONDS PUBLIC " !
Réponse de le 29/07/2013 à 17:44 :
Ah tiens ! quand même !!!! on va voir jusqu'où va aller "la justice"! ....+ UN
a écrit le 29/07/2013 à 16:37 :
tout cela ne sont que des discours. quand on veut s'imposer on s'impose par ses compétences ????????? PAS EN FAISANT LA MANCHE ou en effacant de la dette comme en tunisie par exemple
Réponse de le 29/07/2013 à 17:54 :
et celle de l'Afrique !!
a écrit le 29/07/2013 à 16:25 :
allez les indiens et les malais, venez en france faire plein d'investissements pas rentables ( sinon on vous reprochera d'exploiter les syndicalistes) sous les insultes et avec des menaces permanentes de nationalisation! bienvenue au pays ' business friendly a la francaise'!
Réponse de le 29/07/2013 à 16:44 :
toutes ces visites c'est du pipot car au bout il n'y a rien , pas de contrat donc pas de travail car on est trop cher mais ca ils ne l'ont pas compris .....................................
Réponse de le 29/07/2013 à 16:44 :
Désespéré de tant de sottises, cher Churchill. Si vous réfléchissiez deux secondes?
Réponse de le 30/07/2013 à 13:45 :
@désespéré : réfléchir ? Vous lui en demandez beaucoup !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :