Rafale en Inde : New Delhi et Paris veulent signer un contrat avant la fin de l'année

 |   |  1413  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, actuellement en Inde, s'est dit vendredi à New Delhi confiant sur l'issue des négociations concernant l'achat par l'Inde de 126 avions de combat Rafale, pour une valeur globale d'environ 18 milliards d'euros. Signera, signera pas avant la fin de l'année ? Suspense.

C'est long, très long. La négociation du contrat portant sur la fourniture de 126 Rafale à l'armée de l'air indienne entre New Delhi et Dassault Aviation est un véritable marathon, qui a débuté il y a déjà un an et demi, en janvier 2012, date du début des négociations exclusives. « Mais c'est normal », a estimé jeudi lors de la conférence de presse sur les résultats semestriels, le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier. Les négociateurs doivent encore s'armer de patience pour rédiger un contrat hors norme, qui doit lister notamment un à un chaque transfert de technologies (ToT) et préciser les responsabilités de chacun des partenaires concernés.

Eric Trappier organise d'ailleurs un « reporting » tous les jours vers midi pour suivre l'évolution de ce dossier majeur pour l'avionneur et pour la France. Le contrat sera-t-il signé pour autant avant la fin de l'année comme l'espère fortement l'actuel gouvernement indien ? Suspense, suspense. D'autant que si l'Inde organise à la fin de l'année des élections générales anticipées, prévues pour le moment au printemps 2014, les négociations ne seront certainement pas achevées et risquent d'être gelées pendant plusieurs mois le temps que la nouvelle équipe se réapproprie le dossier.

Jean-Yves Le Drian fidèle à sa stratégie 

En tout cas, fidèle à sa stratégie, qui lui a si bien réussie aux Emirats Arabes Unis, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui est actuellement en Inde pour une visite de deux jours (vendredi et samedi) destinée à rencontrer les autorités indiennes et à présenter le nouveau Livre blanc français à la communauté politique et militaire indienne, est venu pour nouer des liens un peu plus étroit avec son homologue indien qu'il ne connait pas très bien.

« Il faut reprendre le fil d'une conversation » avec Arackaparambil Kurian Antony, son homologue indien, avait-il expliqué à quelques journalistes dans l'avion qui l'emmenait à Abu Dhabi où il a participé à la signature portant sur la vente de deux satellites d'observation militaires pour plus de 700 millions d'euros. « Je suis allé une seule fois en Inde lors de la visite de François Hollande et j'y vais pour poursuivre une conversation » entamée lors de cette visite il y a cinq mois. Pas question donc d'arriver avec un catalogue d'armements sous les bras et de faire le forcing pour vendre le Rafale.

Confiance de Jean-Yves Le Drian

Pour l'heure, Jean-Yves Le Drian, qui a rencontré vendredi en fin de matinée et lors d'un diner son homologue indien A.K Antony, est resté dans son rôle très bien fléché. « Le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine stratégique et militaire figurera au menu des entretiens prévus les 26 et 27 juillet, avait expliqué le ministère de la Défense dans un communiqué publié vendredi. A cette occasion, le ministre de la Défense rappellera son engagement dans le partenariat stratégique entretenu par nos deux pays ». Cet accord-cadre entre la France et l'Inde "fournira toutes les garanties nécessaires de la part de l'Etat français", a précisé vendredi Jean-Yves Le Drian. Après avoir rencontré les industriels français du secteur de la défense, le ministre a présenté le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale au think tank Institute for Defence Studies and Analyses (IDSA). Samedi, Jean-Yves Le Drian se rend sur la base aérienne de Gwâlior pour visiter l'escadron de Mirage 2000 puis échanger avec les pilotes et les techniciens indiens engagés sur cette base.

Ce qui ne veut pas dire que le dossier Rafale n'a pas été abordé entre les deux ministres. "Bien sûr, ce projet est la priorité », a expliqué Jean-Yves Le Drian. Les négociations se passent bien, a d'ailleurs assuré le ministre, sans donner de précision sur la date de finalisation. Personne ne sait vraiment quand elles seront achevées même si des plannings existent. Des délais précédemment fixés par les autorités indiennes ont déjà été plusieurs fois repoussés. Mais Jean-Yves Le Drian a ajouté qu'il n'était pas inquiet des retards dans la négociation et avait toute « confiance » sur une issue positive. La partie indienne, de son côté, n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'état des négociations.

Un partenariat très étroit entre les industriels français et indiens

C'est au printemps que les négociations se sont décoincées après avoir été fortement ralenties pendant plusieurs mois sur des questions cruciales portant sur la garantie des industriels : qui est responsable de quoi ? « Il faut avoir une transparence complète sur qui fait quoi, a assuré jeudi Eric Trappier. Il faut voir tous les sujets avant la signature mais pas après ». Dans le cadre de ce contrat, Dassault Aviation doit envoyer dans un premier temps 18 Rafale clés en main, puis construire les 108 autres en Inde, notamment avec Hindustan Aeronautics (HAL), le principal partenaire indien de l'avionneur tricolore.

Eric Trappier a réitéré sa confiance dans le groupe public indien, avec lequel Dassault Aviation collabore depuis 1989 et qui sera le maître d'?uvre pour la construction des Rafale en Inde. "Eux vont prendre une responsabilité de faire le Rafale, et nous on prend la responsabilité de faire en sorte qu'ils sachent fabriquer le Rafale, a résumé Eric Trappier. On n'a jamais émis de doutes sur HAL". "De nombreuses entreprises indiennes bénéficieront du cadre posé par le contrat et je sais qu'elles s'y préparent activement", a affirmé pour sa part Jean-Yves Le Drian. Dans ce cadre, le groupe privé Reliance, avec lequel Dassault Aviation a créé une coentreprise, sera un sous-traitant pour la fabrication des 108 Rafale fabriqués en Inde. "On les aide à créer leur propre industrie" dans l'aéronautique, a souligné Eric Trappier.

Forcing pour signer avant la fin de l'année

Chez Dassault Aviation, la confiance reste également de mise. Eric Trappier a réaffirmé jeudi qu'il espérait une signature en Inde d'ici à la fin de l'année. « On fait tout pour, on travaille d'arrache-pied", a-t-il expliqué. Il y a en permanence en Inde une cinquantaine de personnes de Dassault Aviation, qui font des allers-retours entre Paris et New Delhi, a souligné Eric Trappier, qui s'y rend lui aussi « régulièrement ». "C'est aussi bon pour ma confiance", a-t-il expliqué. Et de préciser qu'« il y a une forte demande des autorités indiennes pour finaliser avant la fin de l'année ».

Il a ajouté ne craindre ni l'approche des élections dans le pays ni l'éventualité d'un retour dans la course des concurrents de l'avion de combat français. "Je suis peut-être d'un optimisme béat mais, pour moi, le choix du Rafale en Inde a été fait. La décision est ferme. Ils ont un vrai besoin, ils ont fait un long appel d'offres, ils veulent les avions", a estimé le PDG de Dassault Aviation. "Les élections ne m'inquiètent pas, l'appel d'offres (...) n'est pas lié à la politique", a-t-il expliqué. D'autant que, selon lui c'est « une priorité militaire consensuelle parmi les partis politiques indiens ». Enfin, a-t-il martelé, "il n'y a plus de concurrents, le choix a été fait" et il est « documenté ». Face aux critiques sur le prix de la maintenance du Rafale, le patron de Dassault Aviation a assuré que l'heure de vol du Rafale était « maîtrisée et faible ».

Les Rafale livrés trois après la signature

Eric Trappier a estimé que les premiers Rafale pourraient être livrés à l'Inde trois ans après la signature du contrat. Soit fin 2016, début 2017 si le contrat est signé fin 2013. Il a toutefois souligné que ces Rafale ne pourraient pas être prélevés directement sur les chaînes françaises car les appareils doivent être adaptés aux nécessités indiennes dès la première unité. « Il y a quelques demandes indiennes différentes », a-t-il expliqué.

Par conséquent, la cadence de livraison des Rafale français ne pourra pas être ralentie rapidement pour libérer des marges de man?uvre financière dans le budget de la défense. L' Inde a choisi le Rafale, fabriqué par Dassault Aviation, en janvier 2012 après un appel d'offres portant sur 126 appareils et une option de 63 avions supplémentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2013 à 12:19 :
Et bien, je constate qu'une une journée, il y a un troll qui a inondé le forum avec ses pseudos vérités : Dassault en difficulté financière, l'inde et le France ne font plus jamais de gros contrat ensemble, ca parle d'une vision pour les 50 ans à venir alors que cela personne n'en sait rien etc.... J'aimerai bien l'inviter à diner ce jeudi soir.
Réponse de le 29/07/2013 à 12:37 :
et oui, le troll rôde toujours ;)
PS : c est le mercredi soir le dîner de c** (pas le jeudi ;) )
Réponse de le 29/07/2013 à 12:46 :
Merci de m'avoir corrigé Tuta, je parlais bien sur du diner de Mercredi ! ;)
Réponse de le 29/07/2013 à 13:31 :
De rien, entre personnes de même culture cinématographique on se comprend ;)
Réponse de le 29/07/2013 à 14:32 :
J'aime bien la citation "L'avenir est ailleurs' de notre troll. On tombe dans les X Files là ... On est bien loin de la vente de Rafales aux indiens mais sur du dénigrement systématique.
Réponse de le 29/07/2013 à 14:45 :
Tout à fait d'accord avec vous!
Réponse de le 29/07/2013 à 16:57 :
C'est vrai que notre Troll a une sacré "tête de vainqueur" moi j'ai retenu sa citation à propos des "angelot saxons" et sa soi-disante "expérience de 20 ans" avec l'inde ! Oui, on a un sacré numéro depuis hier soir.
Réponse de le 29/07/2013 à 17:59 :
L'avenir est bien ailleurs!! Même les allemands le disent à propos de ce beau pays..
Vous ne vous rendez vous pas compte ?

Et M. Jason, à part traiter des autres de noms; vous en savez quoi dans cette histoire ?

Il ne faut pas trop regarder le journal de 20 h et aller voir la presse étrangère et lire en d'autres langue que le français! Lol
Réponse de le 29/07/2013 à 18:39 :
Faut vous réveiller. Vous n'êtes pas le seul à lire la presse étrangère ni à parler d'autres langues que le français, ni à travailler avec des collègues qui ne sont pas français surtout dans le domaine aéronautique. La plupart des personnes de ce forum réponde à cette définition. Je doute par contre que ce soit votre cas. Comme vous l'avez si bien dit, la France est sortie depuis un moment du XIXeme siecle et elle n'a pas attendu des donneurs de leçon comme vous. Votre attitude de "je sais tout" et vos phrases à l'emporte pièce sans arguments qui tiennent la route vous décrédibilisent complètement.
Réponse de le 30/07/2013 à 4:28 :
Qu'elles sont vos sources d'affirmer telle ou telle chose ?
a écrit le 29/07/2013 à 11:49 :
Incompétent sur le sujet mais un commentaire tout de même : Les British vendent du matériel au régime syrien permettant de fabriquer des armes chimiques et dans le même temps vendent aux rebelles de quoi se protéger de ces mêmes armes. DONC, la France va vendre des rafales à l'inde tout en vendant au Pakistan de quoi se protéger du rafale ? Quoi de mieux pour faire du business ! Un autre exemple bien plus vieux. En 39/45, les banques ont financé l'Allemagne pour quelle puisse tuer des alliés tout en finançant les alliés pour qu'ils tuent des allemands. Et c'est pas fini, puisqu'ils ont aussi financé la reconstruction... Ou comment gagner sur tous les tableaux ! Les Rockfeller, Rotschield et autres Morgan savent faire.
Réponse de le 29/07/2013 à 13:20 :
Je ne suis pas au courant de récentes ventes d'armes de la France au Pakistan. Des quelles parlez vous? Au sujet de 39/45 que vous évoquez, c'est au-delà de mes connaissances qui s' arretent au domaine militaire et géopolitique, mais je serais intéressé de savoir où trouver ces informations. Merci par avance de m'indiquer où chercher. .
Réponse de le 29/07/2013 à 14:08 :
Cela ne vous dit rien la vente de sous marin Agosta au Pakistan ?

l'attentat de Karachi, cela ne vous parle pas ?
Réponse de le 29/07/2013 à 14:20 :
Si je ne dis pas de bêtises ce contrat date de 1994... depuis la situation géopolitique a bien changée. ...
Réponse de le 29/07/2013 à 15:34 :
moi pas....
Réponse de le 29/07/2013 à 15:45 :
Depuis le 11/09/01 vous ne trouvez pas? Alors on ne vit pas dans le même monde....
Réponse de le 29/07/2013 à 16:59 :
d'un processus initié en 1978-1979 avec l'entrée des troupes sovietiques en Afghanistan et la révolution iranienne.....

Avec le retrait des troupes soviétiques en 1986, " les combattants de la liberté " se retourné contre la main qui ne les nourissait plus et l'on mordue.

La date du 11/09/01 n'est en aucun cas le signe d'un changement significatif du monde dans lequel nous vivons....
Réponse de le 29/07/2013 à 17:02 :
j'oubliai de préciser : le premier attentat contre le World Trade Center c'est 26 février 1993, un camion chargé de 680 kg d'explosif au nitrate se désintégra dans un parking souterrain de la tour nord, faisant six morts et 1 042 blessés.....

Six extrémistes islamistes, dont Ramzi Yousef, furent condamnés à perpétuité pour leur rôle dans l'attentat ==> Déja les extrémistes islamistes....
Réponse de le 29/07/2013 à 18:46 :
Il y a un point d'interrogation à la fin de ma phrase ! Je présume que la France va faire comme les Anglais. C'est du narcissisme mais qui doit refléter la vérité dans ce type de contrats. Concernant 39/45, je ne me souviens plus dans quel reportage... M'enfin, c'est quand même pas la petite banque régionale qui va financer une guerre mondiale, non ? Sur le net, beaucoup d'infos circulent, ça doit pas être sorcier de trouver son bonheur. A charge ou à décharge bien sur, c'est selon ses gouts. Perso, je pense que la façon dont tourne le monde est une véritable mascarade et que les peuples sont baladés et manipulés pour le bien de quelques uns.
Réponse de le 29/07/2013 à 21:00 :
Sans doute... votre commentaire a attiré mon attention car je lis "la seconde guerre mondiale" de l'historien Henri Michel et il n'en fait pas mention. Ce qui je vous l'accorde ne veux pas dire que ce n'est pas arrivé
Réponse de le 29/07/2013 à 22:17 :
je viens de taper sur google "qui a financé la seconde guerre mondiale" tout semble y être
Réponse de le 29/07/2013 à 22:48 :
Je ne suis pas stupide je n'ai pas attendu que vous me "suggeriez" une recherche Google. Intéressant, mais je remarque que dans les 4 premiers sites proposés il n'y a aucunes sources indiquées, ou j'ai mal vu. Bref, on dérive franchement au hors sujet je crois
a écrit le 29/07/2013 à 11:18 :
Bien d'accord avec vous et avec "L'Inde est plus q'un client et la France.." ci-dessous.
Ca fait 20 ans que je travaille avec l'Inde et ailleurs sur des gros projets!

Drian ou la France n'as pas de stratégie pour l'Inde!

Par ailleurs, Dassault n'est pas fort financierement si ca se passe mal!

Quel est la garantie que la Rafale fabrique en Inde sera au moins aussi performant que celui fabrique en France ?

Driand est aller juste pour pallier à ce problème et donner des garanties souveraines de la France!!

Sinon, quelle est la vision de Dassault/Stes. francaises et la France pour les 50 ans à venir en ce qui concerne l'Inde ?
Probablement rien !!

Quel est la convergence actuelle entre la politique de défense francaise et l'Inde ? Rien de très signifiant!! Je rappel que j'ai lu le livre blanc de défense de la France d'avril 2013!

Je peux écrire un livre la dessus et continuer mais vous voyez l'idee!!

Ce n'est avec la franchoiardise q'on va gagner en Inde. Il faut beaucoup, beaucoup plus!!!
Réponse de le 29/07/2013 à 11:30 :
+1000
Réponse de le 29/07/2013 à 11:31 :
...et à part les fautes d'orthographe et la syntaxe très moyenne, c'est tout ?
Réponse de le 29/07/2013 à 15:02 :
@ce n'est etc..."
Je ne vois pas le sens ou le but de votre commentaire. En fait je crois que çà ne veut rien dire!
Réponse de le 29/07/2013 à 17:49 :
Lo
Réponse de le 29/07/2013 à 18:02 :
@toto Il ne faut pas trop regarder le journal de 20 h
a écrit le 29/07/2013 à 11:06 :
Bon je ne rentrerai pas dans la polémique concernant le transfert de technologies je me contenterai d'exprimer ma prudence ,en effet il ne me semble pas trés judicieux de vendre la peau de l'ours ...ou de rappeler la fable de perette et le pot au lait !!!!
a écrit le 29/07/2013 à 1:37 :
Ce marché (pas encore conclu) ressemble étrangement à un marché de dupes dans le quel la technologie française va quitter pour de bon la France et revenir en boomerang sous la forme d'une concurrence féroce d?équipements technologiques soixante pour cent moins onéreux.
Réponse de le 29/07/2013 à 9:29 :
malheureusement ca n'est pas aussi simple. sinon cela ferait longtemps que l'inde aurait un super avion de chasse. mais ce n'est toujours pas le cas et on en est loin!
Réponse de le 29/07/2013 à 9:38 :
Vous etes bien un franchoiard qui n'as rien compris comme beaucoup de francais du monde qui change! Rester bien au 19eme siècle et vous allez tomber par terre avec votre technologie qui ne pourra vous sauver !!
Réponse de le 29/07/2013 à 10:50 :
Le transfert de technologie concernait tous les participants à l'appel d'offre faut-il le rappeler? Donc selon vous il aurait mieux valu qu'un contrat de 18 milliards se fasse avec un autre concurent? Si c'est une mauvaise affaire pourquoi les anglais alors se battent ou se sont battus avec autant de véhémence?
Réponse de le 29/07/2013 à 13:34 :
Exactement, surtout que l ami Cameron continue à gesticuler en Inde et aux Emirats (avec beaucoup d échec apparemment :D) pour essayer de nous piquer le contrat.
a écrit le 28/07/2013 à 23:31 :
a
a écrit le 28/07/2013 à 22:35 :
Il s´agit d´un contrat de prestige que la France veut décrocher, coûte que coûte.
La soit disante avance technologique ne joue qu un rôle secondaire.
Je ne crois meme pas que la magouille et les pots de vins influenceront pas ce contrat.
De toute facon et pour sûr, c´est le contribuable francais qui paiera l´addition !


Réponse de le 29/07/2013 à 10:47 :
N'importe quoi. Pourquoi le contribuable français paierait l'addition expliquez moi... j'attends avec impatience vos arguments!
Réponse de le 29/07/2013 à 11:23 :
Pourquoi le contribuable français paie et repaie le soit disant social en France et des factures de politicards et d'élites ??
Réponse de le 29/07/2013 à 15:17 :
Le contribuable français paie parce que Dassault a dû casser les prix pour enfin pouvoir exporter le Rafale. Ils gagneront donc probablement rien avec ces exportations, et c'est le contribuable français qui aura financé la totalité des développements pour cet avion. En réalité la France n'achète pas des Rafales parce qu'elle en aurait besoin, mais pour garantir du travail à la chaîne de production de Dassault: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130612trib000769913/le-rafale-est-il-une-rente-trop-confortable-pour-dassault-aviation.html
Réponse de le 29/07/2013 à 15:49 :
Pas besoin des Rafale? Mais oui nous sommes bêtes nous aurions dû garder en service nos Jaguar, F-8, Mirage IV etc... et pourquoi pas acheter américain avec les mêmes sous des contribuables bien sûr.
Réponse de le 29/07/2013 à 17:03 :
C'est vrai Jolindien ! On est vraiment stupide ! On aurait du garder nos vieux jaguar, Mirage F1, Mirage III, et surtout on n'aurait jamais du concevoir notre Rafale nous mêmes mais plutôt les acheter aux américains ou participer au fabuleux programme Eurofighter et F35 qui nous auraient fourni un avion pas cher, performant, polyvalent et opérationel tout de suite.
Vraiment JB, heureusement que vous êtes là pour éclairer les pauvres ignorants que nous sommes.
Réponse de le 29/07/2013 à 17:51 :
Il faudrait dépasser le stade du gamin qui veut avoir un jouet plus beau que son copain. Pour les besoins militaires de la France, des Mirages sont suffisants.
Réponse de le 29/07/2013 à 19:04 :
@ jb: il faut réarmer les Mystère IV et les Crusaders...
Réponse de le 29/07/2013 à 21:07 :
Les Mirage 2000 "bleus", les C, B et -5 commencent à être à bout de souffle... et nous sommes aussi membre permanent du conseil de sécurité, donc on se doit d'avoir une armée crédible pour être pris au sérieux. Je parlais plus haut avec Da de 39/45... à l'époque de mauvaises décisions ont été prises, pas qu'au niveau aéronautique d'ailleurs, et on sait ce qu'il est arrivé à la France. Donc non ce n'est pas des lubies de gamins....
a écrit le 28/07/2013 à 18:39 :
L'Inde est plus q'un client et la France ne l'as toujours pas compris !! Alors, Dassault et l'état français ne vendront pas de rafales en Inde !! C'est promis!!!

Il y a plusieurs raisons a cela dont l'état financier précaire de Dassault et son manque d'expérience dans les transferts de technologique à grande échelle!!

Par ailleurs, la non transparence, magouilles, manque de vision et de stratégie par la France et Dassault feront le reste pour faire échouer ce contrat! C'est promis !!

C'est désolent mais la France est ringarde dans un monde qui change!!
Réponse de le 28/07/2013 à 21:21 :
Toujours si drôle de voir certaines personnes essayer de faire passer leurs idées extrémistes. Et c'est bien connu que mettre 3 points d?exclamation à la fin de chaque phrase aide beaucoup... :D
Réponse de le 29/07/2013 à 5:15 :
Et vous sinon, quels sont vos arguments pour inscrire en faux, les propos "extrémistes" de ceux qui ne pensent pas comme vous ? Ah si, vous nous avez appris que les donneurs de leçons n'aiment pas beaucoup les points d'exclamation ! What else ! ;-))
Réponse de le 29/07/2013 à 8:22 :
+1000000000000000000000000000 !!!
Réponse de le 29/07/2013 à 9:21 :
@tuta je ne crois que cela vaille le coup de répondre à ce genre de post, provocateur et nul sur le fond et la forme. Au moins, cela fait sourire le matin quand on commence par lire ça.
Réponse de le 29/07/2013 à 9:28 :
"l'état financier précaire de Dassault et son manque d'expérience dans les transferts de technologique à grande échelle" va falloir vous expliquer... Je trouve ca desolant de voir les gens cracher sur leur pays, l'industrie de leur pays et les reussites de leur pays. jamais un anglo saxon ne parlerait comme ca sur un tel sujet. quel est le benefice de se denigrer en permanence? Surtout sur des sujets ou 90% des commentaires sont faits par des gens qui ne connaissent rien au sujet si ce n'est ce qu'ils ont vu au JT de 20h... c'est dire! Soyons fiers bordel!!!
Réponse de le 29/07/2013 à 9:37 :
Oui, l'Inde est davantage qu'un client de la France, c'est pourquoi un partenariat stratégique a été scellé avec ce pays. Mais surtout, je ne comprends pas trop la remarque concernant "l'état financier précaire de Dassault". De quoi s'agit-il? Aux dernières nouvelles, Dassault se portait plutôt bien.
Réponse de le 29/07/2013 à 10:23 :
Je suis d'accord avec "L'Inde est plus q'un client et la France.." !!

Les angelot saxons ne sont plus de exemples. L'avenir est ailleurs!!!

Aller lire la presse indienne et internationale en plus ou au lieu de regarder le journal du 20h ou même ce beau journal qui est la Tribune !!!!
Réponse de le 29/07/2013 à 10:47 :
le ! a encore frappé ...
Réponse de le 29/07/2013 à 11:24 :
Ah vous avez bien le fond et la forme.. lol
Réponse de le 29/07/2013 à 11:27 :
Avec une action aux plus hauts historiques à 905 ? en hausse de 250 % sur 10 ans.

500 M? de résultat net en 2012 après 322 M? en 2011.
4.7 Mds ? de capitaux propres en hausse de 300 M?.
950 M? de trésorerie en hausse de 28 M? sur 2012.
321 M? de dette nette fin 2012 vs 714 M? fin 2011.

Si seulement toutes les sociétés francaises pouvaient présenter autant de fragilité....

Peut être serait il également bon de préciser que c'est le Falcon ( Civil ) qui fait la fortune de Dassault Aviation et non pas les commandes de l'état francais;
Réponse de le 29/07/2013 à 12:28 :
Eh le comptable : les états financiers c'est une chose, la mentalité de grippe-sou de Dassault en est une autre.
Réponse de le 29/07/2013 à 12:46 :
exactement, DA se porte très bien (et ce avec le marcher des avions d affaire encore pas au mieux).
De plus, sachez que par définition, un Etat doit mettre la main à la poche pour la fabrication d avions de combat. C est un marcher non rentable qui demande de lourds investissements. Ces investissements sont cependant nécessaire pour un pays comme la France qui souhaite son indépendance.
Il y a aussi un aspect que certains aiment bien oublier : les technos développées dans le militaires sont très souvent réutilisées dans le civil (comment croyez vous que Airbus et DA cartonnent sur le marcher civil ?)
Réponse de le 29/07/2013 à 18:25 :
Qui prend la garantie de livraison et fabrication indienne et avec quel argent ? : les même 500 millions de profit.. pour un contrat de 18 milliards. On est chez Disneyland la ? lol
Réponse de le 29/07/2013 à 18:53 :
Oui et alors ? Quel rapport avec ce que vous racontiez sur la santé financière de Dassault ? Ce sont des pratiques classiques dans tous les contrats d'armements, que ce soit d'ailleurs chez nous ou ailleurs. Vous mélangez allégrement les choux et les carottes. Il vous faut retourner chez Dysney, vous avez raison.
Réponse de le 29/07/2013 à 20:05 :
@ @L'état financier précaire de Dassault - savait vous le montant du contrat indien ? : 500 millions (d'euros) de profit.... par an, par rapport à un programme qui va s'étaler sur plus de 10 ans, de 18 milliards (de dollars). Le programme Rafale en France est par ailleurs nettement plus élevé : plus de 50 milliards de dollars quand la cible d'acquisition était de presque 300, même si une diminution est certes à attendre avec la mise à jour du livre blanc...
a écrit le 28/07/2013 à 12:12 :
Je souhaite pour la France économique que cette affaire se fasse, je lis beaucoup de commentaires négatifs sur les actions de nos négociateurs, oui les politiques en général ne sont pas à la hauteur des enjeux internationaux. Nos politiques sont des petits magouilleurs sans envergure des hommes de discours qui se contre disent à chaque instant selon le vent du bulletin de vote une cette caste insipide, médiocre, mafieuse qui a fait le déclin de notre pays, mais nous devons nous associer à tous projets qui apportent de l'oxygène à notre industrie même si oui, les "dassaults" ont refusé toute alliance avec d'autres avionneurs avec la bénédiction d'un des plus mauvais et plus magouilleur Président qu'ait connu la France le triste M. Chirac. Par contre j'espère que la partie recherche financée à 75 pc par l'Etat, le reste Dassault, Thales.... sera mise sur la table pour remboursement.
Réponse de le 28/07/2013 à 18:32 :
correction : C est sous la présidence Mitterand et non Chirac que la décision de construire le Rafale en franco-français a été prise.
Réponse de le 28/07/2013 à 20:08 :
Ces entreprises qui travaillent dans la défense discriminent au niveau des embauches les salariés français originaires de pays client (pays arabes et asiatiques) alors pourquoi ces pays doivent ils acheter de l'armement français. Cela fait certes vivre les français de souches mais pas les autres. Les DRH de ces entreprises se sont reconnu !!!
La préférence national voulu par Marine, existe bien!!
Réponse de le 29/07/2013 à 9:46 :
Absolument d'accord!

C'est pour cette raison que la France est devenue une nation ringarde sans perspectives, ni stratégie économique national, ni export!!!

Ce sont des copains de politiques et d'industriels qui s'entretiennent mutuellement au grand daim de ce pays!!!
Réponse de le 29/07/2013 à 14:07 :
@sankukai
Ben allea-y donnez nous des exemples concrets! Je ne suis aucunement d'un parti politique quelconque, et encore moins pour les extrêmes. Mais, d'une, pourquoi parlez vous de politique (et du fn), et de deux, pour moi, y'a que des français. Pas de "français de souche [diverse]". comprenez vous où je veux en venir? Avec ce genre de propos vous vous mettez vous même à part vous ne trouvez pas?
Réponse de le 29/07/2013 à 21:26 :
Allez voir les salariés de Thales, Dassaut, MBDA, DCN etc... Quand on voit des gens de couleurs dans ces entreprises, ce sont des prestataires mais pas des embauchés.
Le filtrage est fait au niveau des DRH. C'est du vécu.
Quelque part cela me fait plaisir car je vois de plus en plus d'ingénieur médiocres chez Thales. Le pire est devant eux.
Réponse de le 30/07/2013 à 8:23 :
Quitte à aborder le sujet, autant le faire sérieusement : oui, il existe un filtrage, mais il est davantage social que "racial" et se fait avant, c'est-à-dire pendant les études. C'est un peu vieux mais voilà un mise en bouche sur la question : http://www.cndp.fr/stat-apprendre/comptes/ecole/massif/differences%20parcours%20CSP.htm .
Plus d'un tiers des étudiants en classe prépa, destinés à rejoindre ensuite les écoles d'ingénieurs dans lesquelles recrutent massivement les entreprises aéronautique/défense, sont des enfants de cadres. Sachant que les personnes issues de l'immigration ne sont pas encore très représentés dans cette CSP, la population des écoles d'ingés est encore massivement composés "d'hommes blancs", si je puis dire. On le retrouve alors logiquement dans l'entreprise mais je ne pense pas que les RH soient fondamentalement à blâmer sur ce point. Cela dit les choses progressent, et des embauches récentes amènent (heureusement et enfin) un peu plus de diversité.
Réponse de le 30/07/2013 à 16:56 :
Les personnes d'origine étrangère diplômés sont discriminé, c'est une réalité de terrain. Combien de diplomé ont renoncé à chercher un emploi en france et se tourne vers des pays étranger
a écrit le 28/07/2013 à 6:54 :
Allez, je parie que ça se fera pas.
Moi j'attends qu'il soit brade sur cdiscount.
j'en prendrais pour mes petits enfants.
après ça on dit que dassault c'est une grande entreprise, moi aussi j'en fait autant avec l'argent du contribuable.
Réponse de le 28/07/2013 à 9:09 :
Eh bien moi je pense que ça va marcher et entraîner les pays du Golfe. A ce niveau de contrat ce ne sont pas les qualités techniques qui sont en jeu, mais la subtilité politique et les commissions indispensables que l'on a trop encadrées en France.
Réponse de le 28/07/2013 à 18:36 :
Allez voir les americains de Lockeed Martin si ils en font autant avec l argent du contribuable !
De plus, vu la "qualité" de votre commentaire, je préfère ne pas voir ce que vous ferriez ! (heureusement que les bureaux d'études de DA ne sont pas constitués de gens comme vous).
Réponse de le 29/07/2013 à 9:47 :
+100000000000000000000000 !!
Réponse de le 29/07/2013 à 10:53 :
C'est marrant, les français se plaignent du french bashing anglo saxon, mais comme toujours ils sont en fait les premiers à se dénigrer. On ne voit jamais ça sur les sites anglais ou américains. ..
a écrit le 27/07/2013 à 21:20 :
Qu'est ce qu'il nous aura coûté cher cet avion de Dassault. Bien sûr, maintenant en vendre quelques uns c'est toujours une part du fardeau Dassault en moins... Bon ça ne permet pas de récupérer les cadeaux faits aux électeurs potentiels, aux dessous de table divers, au financement du luxueux figaro magazine (splendides photos d'hotels de luxe aux Seychelles...)...
Réponse de le 28/07/2013 à 9:41 :
Attention, lisez d'abord les commentaires dans d'autres langues, avant de répéter les commentaires de jeunes et inexpérimentés journalistes en France". Vos commentaires sont enfantins et irréfléchis.
Réponse de le 29/07/2013 à 10:45 :
Non le Rafale coûte moins cher aux contribuables français que les autres avions, comme le rappel la cour des comptes britannique au sujet du Typhoon. Et je rappelle que le Rafale, qui remplace à lui seul 4 ou 5 types d'avions anciend que nous avions, correspond parfaitement à nos besoin. A lui seul il peut remplir en 1 même mission le rôle de 2 Mirage 2000-5 et 3 Mirage 2000D. Comprenez vous ce que cela signifie?
Réponse de le 29/07/2013 à 11:52 :
que Dassault Aviation n'a pas attendu les commandes de l'état francais pour assurer sa survie.....

C'est avant tout le programme Falcon qui fait la fortune de Dassault Aviation
a écrit le 27/07/2013 à 21:01 :
Si obama ne met pas son veto !
Réponse de le 28/07/2013 à 18:42 :
la puissance du Rafale est qu il ne dépend pas d autorisations américaines pour être vendu (même si il est vrai que diplomatiquement les US veulent à tout prix nous torpiller pour casser la seule industrie d avion de combat occidentale qui leur fait de l ombre).
Réponse de le 29/07/2013 à 5:22 :
@ tuta

"...pour casser la seule industrie d avion de combat occidentale qui leur fait de l ombre." === Vraiment ? Vous, vous avez sûrement fait l'école du rire ! Rappelez-nous le nombre incroyable de rafales vendus à l'Etranger qui fait tant d'ombre au USA ?
Réponse de le 29/07/2013 à 9:17 :
@tuta ... Tout a fait d'accord avec vous. La mise en place du F35 qui a asséché tous les budgets aéronautiques européens est un autre exemple de la volonté américaine de casser l'industrie d'avion de combat européenne. Et encore plus celle de la France, qui est la seule indépendante. Ce qui s'est passé en Corée et à Singapour (pour ne citer que ces deux marchés) ont montré que l'influence politique des Etats Unis surpassait largement l'intérêt de disposer d'un avion de combat plus performant que le F15. Donc oui, la vente d'avions de combat fait de l'ombre aux Etats Unis en réduisant son influence, ils en ont bien conscience et font tout pour le limiter. Pas besoin d'avoir fait l'école du rire pour comprendre quelques chose d'aussi simple.
Réponse de le 29/07/2013 à 9:32 :
@ @ tut ! tut ! : Oui, 0 avion exporté parce que les américains ont pesé lourdement pour qu'il en soit ainsi. Ce qui tend à penser que vu de Washington, UN contrat, c'est déjà leur faire de l'ombre.
a écrit le 27/07/2013 à 18:25 :
Le Rafale est déjà absolete, j'achèterai américain ...
Réponse de le 27/07/2013 à 18:55 :
Vous avez raison cher amis Wallons, achetez le F35 ! Et regardez comment les pays qui ont participé au programme sont "joyeux" car on leur a promis un avion performant, mature, furtif et surtout ne coutant pas plus de 50 millions de $.
Hahahahahahahhahahahahahahahahhaah
Réponse de le 28/07/2013 à 1:54 :
Je suis Wallon et fière de l?être,mais je ne peut qu'applaudir a votre réponse envers l?ami namur qui n'a surement pas entendu le ministre Hollandais vouloirs faire participer les belges dans la commande hollandaise qui est jugée trop importante pour les moyens financiers demandés par le constructeur US.
Un journaliste anglais a dit après avoir testé le Rafale qu'il avais découvert le meilleur avion du monde qui en combat (simulation) a remis les F22 a leur place,mais il faut aussi dire qu'ils n'avais pas activé tout les systèmes de furtivité actif il y avais trop de véhicule avec de grande antenne a proximité lieu de la démonstration.
Quitte a prendre des avions pour remplacer les F16,le rafale est parfait et la version marine permettrais dans le futur d'avoir un deuxième ou un troisième port-avion EUROPÉEN avec la France,la Hollande,l?Italie,l?Espagne et la Belgique pour les Anglais vus leurs attache viscérale envers les USA je doute de leur volonté communautaire.
Réponse de le 29/07/2013 à 13:49 :
Le F-35 a compromis toute velléités d'industrie aeraunotique militaire européene c'est un fait. Les américains ont bien joué leur coup. En plus avec un avion qui explose tous les budgets prévus, et qui, toujours budgeterement parlant, ne tiens aucune des promesses faites. Et opérationnellement parlant, j'ai hâte de voir ce que cet avion va montrer.... je suis sceptique....mais soyons honnêtes, aucun pays européen n'achetera hélas de Rafale
Réponse de le 29/07/2013 à 14:09 :
Excusez mes fautes d'orthographe. ...
a écrit le 27/07/2013 à 12:31 :
La technique de ce ministre socialiste a l'air de fonctionner. Fini coups médiatiques pour annoncer que la vente est faite, l'arrogance en disant notre technologie est superbe et supérieure à toutes les autres. Le Drian a compris qu'avec les pays émergents il faut la jouer humble et créer une relation de confiance.
Réponse de le 27/07/2013 à 12:55 :
Dassault Aviation est entré en négociation exclusive en Inde 5 mois avant l'arrivée de ce ministre. Il n'est pour rien dans le succès. juste un pion politique qui voudra tirer la couverture à lui le jour venu de la signature.
Réponse de le 27/07/2013 à 14:24 :
@ rappel Du temps de Sarko il y avait eu une crispation sur les négociations...voir l'article. Je n'aime pas ce gouvernement mais ce Ministre de la Défense est le seul compétent. Il n'est en rien un pion qui veut tirer la couverture à lui. Vous n'avez aucun sens de l'observation
Réponse de le 27/07/2013 à 14:36 :
"... Il n'est pour rien dans le succès" == Comme vous y allez vite ! Succès y aura quand le contrat sera signé ! On en loin !
Réponse de le 27/07/2013 à 15:26 :
D'apèrs la presse, Mr. Drian travaille sur le "dossier Inde". Il soutient Dassault. Ne pas oublier que le premier "client Rafale" est repésenté par Mr Drian. Sa présence est indispensable au succès commercial en Asie.
Réponse de le 27/07/2013 à 17:59 :
pour couper court à ce débat, Dassault est fournisseur de l'armée de l'air indienne depuis plus de 40 ans. Sarkozy n'a pas grand chose à voir avec le choix indien. Le Drian empochera certainement le succès de ce contrat, mais ce ne sera qu'un concours de circonstances. En revanche, le choix des emirats d'acheter des satellites français semble être à mettre au crédit de JYLD
Réponse de le 28/07/2013 à 15:00 :
En même plusieurs clients historiques de Dassault ont préféré des avions américains ou des Eurofighters parce que la proposition française ne tenait pas la route.... Il est naïf de croire que les clients traditionnels de Dassault sont des clients captifs. C'est cette naïveté ou cet excès de confiance qui nous a couté cher.
Réponse de le 29/07/2013 à 9:09 :
@ @patex : Exactement
Réponse de le 29/07/2013 à 12:13 :
De quels clients historiques parlez-vous?
A part l'imbroglio marocain, je ne vois pas d'autres exemples.
a écrit le 27/07/2013 à 12:31 :
"Rafale en Inde : New Delhi et Paris veulent signer un contrat avant la fin de l'année" == Euh... pourquoi "veulent"... ? C'est pas très clair ! Y aurait quelqu'un ou quelque chose qui freine ? "La France et l'Inde d'accord pour signer un accord avant la fin de l'année" serait moins ambigu !
Réponse de le 27/07/2013 à 13:06 :
Le frein c'est la compétence technique des sous traitants indien, Dassault a envoyé des works package pour les évaluer un par un, il y a aussi l'engagement juridique entre HAL et Dassault, Dassault n'a nullement envie d'assumer et de payer les erreurs de HAL, il les a envoyé carrément bouler en mettant les points sur les i, ca n'a pas été apprécié, mais maintenant ca repart du bon pied après cette mise au point, il a raison car vu ce qui se passe avec les scorpene et la dcns, les chantier navals indien n'étaient pas à la hauteur et leur ressources étaient incompétente.
Ca va durer encore un moment. Sinon ils sont déjà en trian d'intégrer les missiles russes sur le rafale.
Fin d'année ? tout dépend de la compétence des sous traitant et des contrats d'agrément concernant
le transfert de technologie. ca peut durer 2 ans de plus, si il faut former les ressources manquante.
Mais il semble acquis que les indiens veulent cet avion et ils n'ont pas le luxe de perdre encore 10ans
d'évaluation avec un nouvel appel d'offre face à la menace croissante de la Chine au Tibet et du Pakistan
son allié.
Réponse de le 27/07/2013 à 13:45 :
Vous voulez dire que la France va vendre une technologie à un pays sous-développé qui n'a pas encore les moyens intellectuels pour la maitriser ? Difficile à croire quand on sait que ce pays est au top du développement informatique avec des ingénieurs que l'occident s'arrache, y compris la France, en grand déficit dans ce domaine ! Les mauvaises langues verraient dans vos propos, une certaine suffisance que d'aucuns attribueraient à cette fameuse exception française la république socialiste se targue et dont tout le monde à l'Etranger se gausse ! C'est bien dommage, car la France vaut mieux que ça !

Réponse de le 27/07/2013 à 14:26 :
Toujours un plaisir de vous lire xXx, cela fait du bien de voir des vrais connaisseurs répondre aux "connaisseurs" issue du bistrot. Pour répondre à XYZ, on voit tout de suite que c'est un sujet que vous ne maitrisez pas. Il y a une radicale différence entre concevoir un programme informatique et concevoir un avion de chasse performant. Vous pouvez former des millions d'ingénieures informatique, ils ne seront pas capable de vous fabriquer un avion de chasse moderne. La maîtrise des processus industriels et la maitrise technique de certaine technologie en aéronautique nécessite parfois des DECENNIES d'expérience ! Les indiens partent de très loin et il est tout à fait normale que Dassault prend son temps pour choisir ses partenaires indiens et surtout d'établir les responsabilités "noir sur blanc" de chacun des fournisseurs indiens ! En effet, l'Inde a exigé que Dassault soit responsable de la qualité de fabrication du Rafale indien ! Or cette condition n'est pas tenable surtout quand on connait la "fiabilité" des Mig 21 indien qui tombent comme des mouches à l'entrainement.
En effet, la différence de technologie entre un Mig 21 et le Rafale est équivalent à celle d'une Renault 14 avec la dernière GOLF 6.
Donc du coup, Dassault a raison de prendre un max de précaution pour protéger ses arrières afin que en cas de problèmes techniques, les indiens ne devront s'en prendre que à eux mêmes .
Réponse de le 27/07/2013 à 14:32 :
il ne s'agit pas de savoir qui a le plus d'ingénieurs (en informatique, aéronotique etc...) parce qu'il y a ingénieur et ingénieur hein. Non, l'Inde ne maîtrise pas la technologie d'un Rafale (qu'elle ait plus d'ingénieurs qu'en France ou non). Peu de pays maîtrise un équivalent (eh oui, regardez ceux qui en fabriquent et les autres qui les achètent...) C'est un savoir-faire qui s'acquiert sur énormément de temps et l'Inde ne peut prétendre à réduire ce délais, bien malgré les transferts de technologie. Cordialemeny XYZ
Réponse de le 27/07/2013 à 14:53 :
@ jason bourne , ben dis donc faites gaffe, vous êtes suivi !

Euh... Rappelez-nous quels sont aujourd'hui les pays équipés du Rafale depuis sa mise ne service il y a 12 ans !

Ci-dessous un commentaire d'un bistrot que vous ne devez pas trop fréquenter, un peu cher pour vous peut-être ! Mais vous avez raison, faut pas faire confiance aux poivrots.

"Le Rafale a été mis en service le 18 mai 2001, et au 31 mars 2013, 115 exemplaires de Rafale ont été livrés aux forces armées françaises sur les 180 commandés fermement par les gouvernements français : " Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale
Eh Jason, faites-moi signe si vous avez besoin d'un autographe !
Réponse de le 27/07/2013 à 15:32 :
votre commentaire n'était pas nécessaire. Cet avion est cher. C'est une des raisons pour laquelle il est difficile d'acquérir une flotte.

Réponse de le 27/07/2013 à 16:21 :
@ XYZ ;
Pour toi l'assemblage d' un avion se résume à l'informatique....pense au PME qui usinent des pièces
en alliage d'alu et autre métaux...au micron, il ne faudrait pas sous estimer le tissus industriel Français
qui est loin d' être à la ramasse .
Réponse de le 27/07/2013 à 18:52 :
@"Matt Damon" . Tout d'abord, ravi de voir que vous avez "tilté" au sujet de la référence de mon pseudo. Pour répondre à votre question, il n'y a que la France qui a acheté le Rafale. Notre fleuron a participé à plusieurs appel d'offres internationaux par le passé et à chaque fois il est arrivé en tête des évaluations techniques (Corée, Singapour, Suisse.) mais il n'a pas été choisi essentiellement pour des raisons politiques (difficile de remplacer 10 000 soldats américains en Corée et le bouclier américain à Singapour et du coup ces pays n'avait pas le choix d'acheter US quand à la suisse, elle a choisi l'avion le moins cher ). Pour l'instant, Le Rafale est encore en compétition, aux E.A.U, au Qatar, en Malaysie et il est très bien placé pour gagner dans ces 2 derniers pays. (il y a aussi le Canada mais je n'y crois pas.) D'autres questions Matt ? :)
Réponse de le 28/07/2013 à 14:48 :
Plutôt d'accord avec Jason Bourne: la Suisse en a fait l'expérience quand elle a voulu modifier les Mirages 3 fabriqués chez elle sous licence. Pour ce qui est du choix du Saab plutôt que du Rafale, ne pas sous-estimer le vieux partenariat, en matière d'armement, entre la Suisse et la Suède.
a écrit le 27/07/2013 à 12:16 :
@sub, Vous êtes victime de la pub... même un F16 dernière génération fait mieux...
Réponse de le 29/07/2013 à 11:27 :
Quelle blague... c'est du pipeau..... mais complètement. .. Capacité d'emport, versatilité, agilité, discrétion, spectra, autonomie etc... tout dépasse le F-16 même les derniers blocks... si vous vous y connaissez en aviation vous devez le savoir, sinon c'est de la mauvaise fois, ou encore du french bashing. Ou alors expliquez moi pourquoi le F-16IN a été recalé en Inde?
a écrit le 27/07/2013 à 11:52 :
Le même genre de contrat que le gouvernement Sarkozy avait signé avec le Brésil? Vous savez ce pays, avec ce sympathique président Lula, qui était sensé acheter des Rafale à la douzaine...
Réponse de le 29/07/2013 à 11:29 :
Suis-je le seul à être saoulé qu'en France on ramène tout à la politique et Sarko/Hollande?
Réponse de le 29/07/2013 à 11:59 :
non ...
Réponse de le 29/07/2013 à 13:54 :
On est au moins 2 alors....
a écrit le 27/07/2013 à 11:37 :
On ne raffole pas du Rafale. La direction du pays cible va changer et ce contrat risque fort d'être oublié. Devant l'incapacité du constructeur à vendre son avion, je crois que la direction et l'actionnariat devraient changer.
a écrit le 27/07/2013 à 11:21 :
Après plus de 10 ans de négociations...la vente du Rafale risque de devenir un mirage ..n'étant pas un avion de 5ème génération...il reste très cher à l'achat et à l'entretien surtout...quant a ses performances elles sont équivalentes a l'Eurofighter ou au Vigen
Réponse de le 27/07/2013 à 11:43 :
Lors de la campagne de Libye, le Rafale a montré sa supériorité opérationnelle vis à vis de l'Eurofighter.
Réponse de le 27/07/2013 à 11:50 :
A la campagne de Libye, avec ses étendues de sable sans la moindre aspérité ni la moindre colline! Un chasseur de la 2ème guerre mondiale aurait eu les même résultat que le Rafale pour un coût moindre!
Réponse de le 27/07/2013 à 12:02 :
Pas d'accord Sub ! L'Eurofighter a fait de superbes cercles au dessus de la lybie qui a fait peur à l'"aviation" lybienne. Quand à Pipolino affirmant que le Rafale a des performances égales à l'Eurofighter en matière de combat aérien, il faut le prendre pour un compliment ! En effet, le Rafale, avion "à tout faire" qui est aussi fort en combat air-air que l'Eurofighter qui a d'abord été conçu pour la supériorité aérienne est un gage que le Rafale est un excellent appareil . Sinon pour rester plus précis, l'avion euroopéen a fait quelques frappes au dessus de la lybie mais il a du être à chaque fois accompagné par un Tornado pour lui désigner les cibles. Bref, l'avion européen est en cours de développement pour être "polyvalent" mais il est encore loin du Rafale dans les autres domaines du combat aérien (Reconnaissance, frappes air-mer, frappes nucléaire, navigabilité...)
Réponse de le 27/07/2013 à 12:27 :
@VERITAS
Le jour ou vous me trouverez un avion de la seconde guerre mondiale capable de larguer une bombe de 500 Kg à guidage laser à une distance de sécurité de la DCA (30 Km) et volant à plus 1000 km/h et atteindre sa cible avec une précision au mètre près. Alors là, je vous paye un diner dans un resto 3 étoiles à vous et tout vos amis.
Réponse de le 29/07/2013 à 7:16 :
SVP un resto 4 étoiles avec tous vos amis aussi ...!! car ils y a au moins 6 avions capables de cette performance... dans le monde ..dans les chasseurs multi rôles de 4ème génération ..je ne parle pas de la 5ème génération la France n'en produit pas....pour référence voir Jane's aviation
Réponse de le 29/07/2013 à 9:24 :
@pipolino jason parlait d'avion de la 2nde guerre mondiale. Certes l'eurofighter s'appelle aussi Typhoon, mais tout de même, vous n'avez pas fait cette confusion ?
Vous mettez le Viggen (il y a deux g au fait) dans les chasseurs de 4eme génération ?
Réponse de le 29/07/2013 à 10:45 :
correction, je voulais dire Gripen avec un seul P...
Réponse de le 29/07/2013 à 11:31 :
Je ne doute pas que le Gripen est un bon avion, mais quand on regarde les résultats des évaluations suisses.... cqfd
Réponse de le 29/07/2013 à 11:57 :
Le Gripen est certainement un concurrent sérieux dans la mesure où on veut faire de la police du ciel. Après, on peut comprendre le choix des indiens sur un bimoteur, capable de mener l'ensemble de leurs missions (à la différence de l'eurofighter) avec encore un fort potentiel de développement pour des upgrades à mi vie par exemple.
Réponse de le 29/07/2013 à 14:44 :
@pipolino
J'attends toujours vos arguments (chiffres à l'appui) sur la supériorité selon vous du F-16 sur le Rafale..... Quant à la 5eme génération, à part le F-22... d'ailleurs sur youtube on en voit un en mauvaise posture face à un Rafale. Certains pensent que le dogfight est anachronique (tiens comme les américains au début de la guerre du Vietnam), mais çà la fout mal pour un 5eme génération quand même. ....
Réponse de le 29/07/2013 à 19:33 :
Disons que les dernières séries du F.16 C/D et D/G sont équivalents au Rafale ...chiffré la différence n'est pas lieu ... la supériorité n'est pas tant dans l'avion en lui même mais dans le /les systèmes embarqué ...les F16 en Libye ont fait aussi bien voir mieux dans certains cas ... que les Rafales ...la 5ème génération sont plutôt les séries des F.35...
Réponse de le 29/07/2013 à 21:17 :
Le F-35 n'a strictement rien prouvé pour l'instant, attendons de voir. De quels F-16 parlez vous en Libye? Les belges? Les hollandais? Ces derniers ont de sérieux problèmes de disponibilité au passage mais c'est un autre problème. Au niveau des systèmes embarqués, je suis certain qu'avec Spectra nous détenons un atout majeur. Couplé avec l'aesa qui arrive, je ne pense pas que les derniers F-16, malgré leurs indéniables qualités, soient aussi complets. Et les performances pures sont tout aussi importantes, à mon humble avis
Réponse de le 30/07/2013 à 1:25 :
@ jolindien : Oui, bonne question, les F16 européens sont un peu vieillissants. Cela dit, la plupart des flottes doivent être à jour pour effectuer des frappes de précision. Après, savoir qui a fait mieux ou pas en Libye est difficile et peut-être hors-propos.

@ pipolino : Cela étant dit, les F16 n'ont pas tous les atouts du Rafale. Ce dernier effectue les missions de quasiment toutes les variantes de F16 à la fois. Par ailleurs, le Rafale dispose d'une suite complète de guerre électronique, qui n'était pas la norme à l'époque du F16, de même pour la suite optronique. Autonomie, man?uvrabilité et discrétion sont aussi supérieures pour le Rafale.

C'est un peu hors-sujet, mais le F16 E/F - block 60 des EAU est une bestiole particulière : aussi lourd qu'un Rafale, propulsion un peu moins puissante, réservoirs conformes, radar AESA et cette fois-ci une vrai suite de GE intégrée ainsi qu'un capteur optronique. Au prix d'un peu de trainée et d'une perte de discrétion, voilà un adversaire coriace! Mais après ça, le F16 est en bout de course au niveau évolutivité, alors que le Rafale n'est qu'au début du parcours...
a écrit le 27/07/2013 à 11:10 :
Le Drian a l'air plus actif qu'Hollande ou Moscovici. Il se bouge, se déplace localement.
Réponse de le 27/07/2013 à 11:25 :
Le Drian doit mesuré le travail productif...de promotion du précédent gouvernement ,comme quoi ...c'est même parfois avantageux ...de ne pas faire de l'anti-Sarkozysme ridicule.... pour soigner sa pub...
Réponse de le 27/07/2013 à 11:31 :
Surtout plus actif que Longuet ou Morin ..
Réponse de le 27/07/2013 à 11:49 :
Ce n'est pas pour défendre Longuet et Morin, mais le dossier du Rafale était traité exclusivement traité à l'Elysée, voire par Juppé, quand Sarkozy était président
Réponse de le 27/07/2013 à 14:35 :
je l'admets Tob, c'était un peu Longuet tout de même... Pis, Morin qui passait Alain proviste en Inde, non non, ce n'était pas possible.
Réponse de le 28/07/2013 à 19:10 :
Les Indiens se rendent probablement compte aussi que même après un changement de gouvernement en France on tient toujours la route, c'est important de savoir qu'on peut compter sur un fournisseur même si tout change à sa tête. Bien entendu l'entreprise Dassault est aussi présente pour consolider,elle, la confiance technologique.
Réponse de le 23/10/2013 à 20:35 :
je m etonne que a chaque fois qu on s apprete a signer un contrat il ya soit un mort soit un accident, le deces du negociateur indien par crise cardiaque !!!!! remet en cause le contrat du siecle , je ne crois pas une seconde a une mort naturel ,big brother veille au grain une fois de plus!!!!!!!!!quand on sait que les plus grands sont ecoutés on comprend mieux tout les flop du rafale ces dernieres années l bresil mexique emirats etc l hegemonie americaine en matiere d avions de combat n est pas prete de s arreter il faudrait peut etre s inspirer de leur methode!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :