"Pour la retraite, l'âge légal doit être porté à 65 ans et la durée de cotisation à 44 ans"

 |   |  761  mots
Hervé Mariton, député UMP Copyright Reuters
Hervé Mariton, député UMP Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Le député UMP de la Drôme, Hervé Mariton, délégué général chargé du projet du parti, détaille pour La Tribune le contre projet de réforme des retraites que proposera l'UMP. A court terme, pour combler les déficits, il propose de porter la durée légale de départ à la retraite à 65 ans en 2020 et de relever de 41,5 à 44 ans la durée de cotisation nécessaire. A moyen terme, Hervé Mariton milite pour un régime unique pour tous les Français par points et par répartition.

Quelles sont les grandes lignes du nouveau projet UMP pour les retraites ?

- Il faut distinguer le moyen terme du court terme. A moyen terme, c'es-à-dire au-delà de 2020, il faut commencer à mettre en ?uvre une réforme systémique des retraites pour enfin sortir des réformes permanentes qui inquiètent les Français. Nous nous donnons dix ans pour mener cette réforme. Etant entendu qu'elle ne concernerait pas les quinquagénaires se trouvant à moins de dix ans de la liquidation de leur retraite. Cette réforme systémique consisterait en l'instauration d'un régime unique par points et par répartition pour l'ensemble des Français. Il n'y aurait donc plus de régimes spéciaux ou un régime pour les fonctionnaires mais, j'insiste, un seul et unique régime. On pourrait même imaginer d'inclure les régimes complémentaires Arrco et Agirc qui fonctionnent déjà par points. Et ceci n'empêcherait pas, pour ceux qui veulent ou peuvent s'assurer un complément de retraite, d'envisager un étage supplémentaire basé sur la capitalisation. Un tel régime unique assurerait une grande liberté sur le choix de l'âge de départ à la retraite : à chacun de voir en fonction de son nombre de points. Et s'agissant des avantages non contributifs, on pourrait imaginer l'attribution de points supplémentaires.

Et s'agissant du court terme ?

- Il n'y a guère de choix. Si l'on veut sauvegarder le montant des pensions, si l'on ne veut pas nuire à la compétitivité des entreprises en augmentant les cotisations, alors il faut des mesures courageuses sur l'âge de départ à la retraite et la durée de cotisation. Nous proposons ainsi de porter l'âge légal de 62 à 65 ans à l'horizon 2020 et d'augmenter la durée de cotisation sur la même période de 41,5 à 44 ans. Financièrement, de telles mesures nous permettraient de combler le trou attendu dans 7 ans. Je vous renvoie à la lecture du onzième rapport du Conseil d'orientation des retraites de décembre 2012.

Mais il faut aussi commencer à préparer votre réforme systémique...

- Absolument. C'est pourquoi nous proposons une première mesure de convergence entre le régime général et celui des fonctionnaires. Pour ces derniers, dans une première étape, la rémunération prise en compte pour le calcul de la pension de retraite ne serait plus les six derniers mois mais les trois dernières années. Idem pour les taux de cotisation qui seraient rapprochés.

Mais vous n'évoquez absolument pas la question de la pénibilité dans votre projet ?

- Par principe, nous pensons que ce n'est pas aux retraites de réparer les conditions de travail pénibles ou les inégalités entre les femmes et les hommes sur le marché du travail. La question de la réduction de la pénibilité ou des inégalités doit être réglée dans le travail lui-même. Nous nous en tenons donc au décisions arrêtées sous la précédente législature: dispositifs des carrières longues et possibilité de partir plus tôt en cas d'invalidité reconnue d'au moins 10%. Ceci dit, pour les salariés vraiment usés, nous pouvons tout a fait assouplir notre projet de porter à 44 ans la durée de cotisation. En tout cas, pas question de suivre le gouvernement avec ses « comptes personnels pénibilité » qui sont une véritable usine à gaz. En outre, ces fameux comptes peuvent conduire à des dérives potentielles. Un employeur et un salarié pouvant très bien s'entendre pour faire supporter à la collectivité un départ anticipé à la retraite pour raison de pénibilité.

Quel est le calendrier pour faire aboutir votre contre-projet ?

- Dès le mois de septembre, nous allons diffuser des « fiches propositions » qui seront envoyées aux militants ainsi qu'aux organisations professionnelles, patronales et syndicales. Puis, le 1er octobre, nous tiendrons une convention consacrée aux retraites. Enfin, lors du débat au Parlement sur la réforme des retraites que va faire connaître le gouvernement, nous rentrerons au fond des discussion. Nos déposerons des amendements demandant un début de convergence entre les différents régimes, nous nous opposerons à la hausse de la CSG, si ça devait être le cas. Enfin, nous interpellerons le gouvernement sur son absence, a priori, de réforme à long terme. Notre projet, lui, permet la liberté, via un régime par points, la justice, via la convergence et l'équilibre, via des mesures d'âge courageuses.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2017 à 10:50 :
65 ans à la retraite et pas question de déficite ses la question Allemagne agis ainsi et les autres suivent,et nous à 60 ans sans rien avoir sous la dents et les salariées et autres plus de cotisations et sans avoir rien plus à leurs retraite, de qui se moquent ton qu'on leurs offres lors de leurs soit disant futur présidents qu'il reçoivent des bananes en présents ou autres acquis aves leurs costumes et autres avantagent , mdr
a écrit le 22/04/2014 à 8:12 :
UMP ou UDI Dans leurs plan il veule mettre la retraite a 62 ans voir 65 puis 67 ans moi pour temps je ne gagne que 1400€ par mois et je ne demande qu'une chose c'est de partire en retraite a 60 ans et moi je serais comme Monsieur Godin maire de marseille 77 ans ???? normal avec tout l'argent que ces homme politique gagne avec plusieurs mandat électoral ??? moi méme j'irais avec un dénbulateur travailler . Mon pére me disais Jacky tu ces se que ces la politique ????? Tu prend un sac tu mais des boules rouge et des boule blanche ??? tu secoue le tout ils resortirons toutes noir . Maintenant j'ai comprie ( pas un seul pour ratrapper l'autre, tous pour le pouvoire de l'argent)
a écrit le 20/08/2013 à 11:56 :
OK pour la convergence entre le régime général et celui des fonctionnaires. Pour ces derniers, il a eu la réforme de 2010, allongeant l'augmentation de l'âge d'ouverture des droits à pension selon les années de naissance, quant à la rémunération prise en compte pour le calcul de la pension de retraite qui ne serait plus les six derniers mois, les simulateurs n'en n'ont jamais tenu compte, les services retenus ne le sont que dans la limite de 75%, à condition par exemple qu'un salarié né en 1952, totalise 164 trimestres afin d'avoir une retraite sans décote.Si l'on évoque les trois dernières années, faut qu'on m'explique. Et pour les taux de cotisation qui seraient rapprochés, si une partie de l'activité a été effectué dans le privé et l'autre dans le privé, c'est normal. Quand à un départ à 65 ans, beaucoup le souhaite quand c'est possible pour un montant de retraite maximum, encore faut-il qu'on vous garde et que votre santé le permette..
a écrit le 19/08/2013 à 23:18 :
messieurs les ministres sénateurs députés r
est tout ses poli
tiques combien d années pour avoir une retraite? et le cumul de retraites? tout c est braves ne vont pas voter une loi contre eux !
a écrit le 16/08/2013 à 13:57 :
De toute manière rien ne sera fait, il faut arrêter le cinéma! Les dossiers régimes spéciaux etc....seront encore sur la table dans trois générations. Nos gouvernants, de droite comme de gauche, claquent des dents et des genoux devants les syndicats de fonctionnaires et régimes spéciaux qui ne représentent qu'eux mêmes et leur clientèle, mais qui sont susceptibles de paralyser le pays à la moindre contrariété. On se moque totalement de l'avis de la grande majorité, qui n'appartient pas à ces catégories, qui ne bouge pas et qui est obligée de financer leur train de vie extravagant. L'état finance les syndicats pour mieux l'empêcher d'avancer : il faut le faire non! voir la ville de Marseille, qui est pied points liés devant une poignée de dockers. Est ce que les syndicats ont bougés suite à la réforme Balladur de 93 pour le privé : la plus violente à ce jour?? Pauvre France!!.....
a écrit le 13/08/2013 à 22:43 :
Pour faire des économies, commençons par supprimer la retraite des incapables et des incompétents qui nous gouvernent depuis trop longtemps.
Réponse de le 14/08/2013 à 8:36 :
+ 10000, rien que le fait de supprimer ces privilèges allègerait la dette considérablement, et nous ferions des économies importantes en nous gouvernant nous même . Appelez -moi et je vous assure qu'il y aura un réel changement.
a écrit le 12/08/2013 à 11:54 :
Débat sur la retraite? Marie Quantier interpelle droite et gauche. http://bit.ly/1bhKynG
a écrit le 11/08/2013 à 13:03 :
Septembre, c'est le moment idéale pour montrer que les Français sont pas d'accord avec le politique en place. Milse en place d'un collectif des "fourmis" pour consigner le 3ème tiers chez un huissier jusqu'à démission de François Hollande. Nouvelles élections ou référendum sur la poursuite des activités de notre président et de sa clique.
Réponse de le 11/08/2013 à 19:27 :
+1000
a écrit le 10/08/2013 à 18:58 :
on devrais arrete de leur dire comment faire? eux ils savent conbien il vont toucher a leur retraites avec leur regimes speciaux et leurs cumul de mandats entre 50000 ou 6000 euros par mois ??? si votre retraite doit diminues ou disparait ca ne les generas pas il le feront pour le bien de la finance internationnale comme les fond de pension et le cat 40 qui continuent a faire des gros benefice malgre <LA CRISE <?????????
Réponse de le 10/08/2013 à 22:50 :
Voilà des commentaires sans queue ni tête.
Réponse de le 11/08/2013 à 7:26 :
Le meilleur est justement entre la queue et la tête
Réponse de le 11/08/2013 à 19:28 :
@verité : Excellent !!!
a écrit le 09/08/2013 à 20:33 :
Ce sont les mêmes clown qui nous avaient certifié que la réforme de 2010 était la dernière.
Reduire le déficit des retraites: fin des régime spéciaux des notaires, des militaires, des politiques. Fin de l'abattement de 10% ( abattement au titre des frais professionnels) pour les retraités, csg identique pour les retraités, mis a contributions sociale des revenus financiers au même niveau que les salaires. Charges sociales à payées et requalification en salaire des primes, bonus, chèque vacances, ticket restaurants, participation, intéressement, stock option, et autres compléments de salaires.
Réponse de le 10/08/2013 à 20:45 :
à Patrices oublier la csg et les abattements frais professionnels de 10% cela ne rapporte strictement rien dans les caisses retraites, se sont des impôts l'un à la source et l'autre sur le revenu , réfléchissez un peu avant d'hurler avec les loups.
a écrit le 09/08/2013 à 20:30 :
Bon, bein, je crois qu'on a terminé...
Réponse de le 10/08/2013 à 9:18 :
à Patrices oublier la csg et les abattements frais professionnels de 10% cela ne rapporte strictement rien dans les caisses retraites, se sont des impôts l'un à la source et l'autre sur le revenu , réfléchissez un peu avant d'hurler avec les loups.
a écrit le 09/08/2013 à 20:20 :
LES LOIS FIILON fit partir les gens du privé pour carrière longue ( des gens valides)en retraite a 55 /56 ans depuis 2003

vous devait surement en connaitre des gens qui ont bénéficier de ce régime ( combien a put coûté se système des milliards et des milliards ) personne de droite n'a jamais critiquer cette mesure qui pourtant a mis une parti du système par terre ou le régime et déficitaire gravement maintenant ?????? le premier ministre JOSPIN en 2002 avait mis 160 milliards de coté pour les années 2020 , les lois FILLON depuis 2003 ont tout manger ses ses 160 milliards qui devait servir pour les années a venir

copie
mesure phare, le dispositif pour carrière longue, négocié avec la CFDT, qui donne un droit au départ anticipé à la retraite avant 60 ans aux salariés et les non salariés des régimes alignés ayant commencé à travailler jeunes, à condition d'avoir cotisé 43 ans et demi, soit deux ans de plus que la durée de 41 ans et demi nécessaire pour une retraite à taux plein.

Réponse de le 10/08/2013 à 9:20 :
Combien la cfdt a perçu pendant ses années de la caisse de retraite ?
a écrit le 09/08/2013 à 19:37 :
il faut gérer la sécurité sociale dans son ensemble comme la gère l?Alsace lorraine( régime a part de la France qui date de 1911 , il ont une mutuelle comprise, eux ont et étaient bénéficiaires et ont réduit les cotisations patronale et ouvrières .
copie
Le régime local de sécurité sociale

La Reichsversicherungsordnung (réglementation impériale des assurances) de 1911 imposait une mutuelle complémentaire obligatoire. Aujourd'hui encore, le taux de couverture base de la sécurité sociale alsacienne-mosellane est de 90 % (80 % pour les médicaments remboursés à 35 % ailleurs en France) et de 100 % pour l'hospitalisation (pas de forfait journalier). Ce régime complémentaire est équilibré (alternance entre périodes déficitaires et excédentaires) et payé uniquement par une cotisation sociale supplémentaire des salariés alsaciens et mosellans (1,5 % du salaire brut au 01/01/2012))
a écrit le 09/08/2013 à 14:23 :
me font marrer tous ces guignols de l'UMP, plein de bonne idées dans l'opposition, mais au fait ils ont pas été 10 ans d'affilées au pouvoir ?!? pourquoi n'ont-ils donc alors rien fait de ce qu'ils préconisent aujourd'hui MDR
Réponse de le 09/08/2013 à 14:32 :

17 ans . chirac I , 7 ans .
Réponse de le 09/08/2013 à 14:40 :
mieux vaut tard que jamais
Réponse de le 09/08/2013 à 14:47 :
c'est vrai mais je ne comptais pas les années de cohabitation
Réponse de le 09/08/2013 à 14:54 :
comptons les !!! meme resultat
Réponse de le 09/08/2013 à 15:35 :
on peut et le résultat ne sera pas plus brillant. au fait que nos députés s'appliquent donc à eux même les idées qu'ils trouvent indispensables pour le français moyen !
Réponse de le 09/08/2013 à 19:53 :
Repousser l'âge de la retraite de 60 ans à 62 ans a mené le pays vers une "quasi révolution" grâce à vos amis de gauche, de la fonction publique et de la CGT en particulier. Cela nous a coûté des milliards en grèves et paralysie économique. Vous ne manquez pas d'air de dire que l'UMP n'a rien fait. Au fait, en 2010 les socialistes avaient promis, "les yeux dans les yeux", qu'ils reviendraient à la retraite à 60 ans. Qui c'est les GUIGNOLS, ceux qui ont promis ou ceux qui les ont crû ?????
a écrit le 09/08/2013 à 11:26 :
Ils démolissent les retraites depuis dix ans , ils l'ont transformées en CAF avec une répartition selon le niveau fiscal du foyer , ce n'est plus vos droits , on vous donne selon un barème moyen fiscal. Si bien 75 % des retraités situés à de 1300 euros et en dessous utilisent que la moitié du budget , alors où part le reste , cette caisse est soit disante en déficit depuis 10 ans. Ouvrez donc les yeux au lieu de crier avec les loups !!!!! un peu plus de matière grise ferait du bien.
Réponse de le 09/08/2013 à 12:51 :
Votre critique, Alpha, est exacte mais vous n'allez pas au bout de votre raisonnement. Le système par répartition correspond exactement et précisément à la définition de système Ponzi: l'argent rentre d'un côté (les cotisations), il ressort de l'autre (le paiement des pensions) et, c'est de là que le mal vient, jamais l'argent que vous avez payé (les cotisations) ne vous sera payé à vous, retraité. Il sera payé à un autre, un retraité plus âgé que vous. Au milieu trône celui qui est censé redistribuer les cotisations reçues sous forme de retraites. Le montant redistribué est le montant reçu moins ses dépenses (celles de celui qui trône). Le système Ponzi veut que celui qui trône, réduit considérablement le montant de ce qui devrait être redistribué. Réduction considérable qui va où ? Dans sa poche bien sûr. C'est comme ça que Madoff, et ses confrères en Ponzi, procédait. Et c'est exactement ce qui se passe dans le fameux système de répartition français. Une bonne moitié de ce qui est cotisé n'est jamais payé aux retraités. Voilà ce qu'il faut corriger. Un seul moyen: un système de retraite par capitalisation. Tant que cela ne sera pas fait, le système français (Madoff, à côté, est un enfant de choeur) est et restera un système Ponzi et, comme tout système Ponzi, génèrera une escroquerie, dans notre cas elle est gigantesque.
Réponse de le 09/08/2013 à 13:27 :
@ Bêta: 3 gros oublis dans votre plaidoyer un peu trop simple pour la capitalisation: 1/ d'un point de vue macro-économique, répartition et capitalisation, c'est exactement la même chose: c'est un pari sur la capacité des générations futures à produire assez de richesses pour financer votre pension. Avec la répartition, votre pension est ponctionnée sur le revenu des actifs. Avec la capitalisation, l'argent que vous mettez de côté pendant votre activité n'est pas "mis en conserve": il est placé sur des actifs financiers (actions, obligations, immobilier...). Le jours de votre retraite venu, vous espérez (c'est aléatoire) que l'activité économique permettra à vos placements de payer votre pension sous forme d'intérêts, de dividendes, de loyers... bref, ce sont encore des prélèvements (directs ou indirects) sur les revenus des actifs. Exactement comme la répartition ! Donc si la répartition ne suffit pas à payer les retraites (par manque de création de richesse), la capitalisation n'y réussira pas mieux (les actions, obligations et loyers ne rapporteront pas assez non plus et détruiront les revenus des travailleurs futurs). 2/ la capitalisation est, par nature, beaucoup plus sensible aux crises économiques que la répartition, qui est assise sur la masse salariale, par nature plus stable 3/ Personne n'a encore trouvé comment passer de la répartition à la capitalisation: soit les actifs actuels paieront 2 fois (une fois pour la pension de leurs parents, et une fois pour payer leur propre retraite), ce qui est financièrement impossible pour 90% des actifs: leurs revenus ne le leur permettent tout simplement pas. Soit les actifs actuels épargnent pour eux-même (retraite par capitalisation), et alors il faut immédiatement cesser de payer les pensions des retraités actuels (qui n'ont pas cotisé pour eux mais pour leurs propres parents, nos grand-parents). C'est socialement inacceptable. Ou alors, il faudra financer les retraites actuelles par l'impôt (10 à 12% du PIB), ce qui va faire exploser les prélèvements obligatoires. Bref, comme vous le voyez, la seule capitalisation est une réponse bien trop simpliste à un problème complexe.
Réponse de le 09/08/2013 à 14:38 :
vous dites beaucoup de choses exactes. Mais: (1) le système par capitalisation se fait en toute transparence alors que le système par répartition fonctionne en opacité totale, (2) du fait de sa structure tri-polaire le système par répartition ne peut être qu'un système Ponzi qui génère automatiquement l'escroquerie, escroquerie à l'abri de toute poursuite du fait de la législation-magouille qui empêche tout cotisant et/ou tout cotisé de demander des comptes sur l'utilisation de leur argent et de poursuivre en justice et (3) le vol de plus de 50% de ses cotisations est, pour le futur retraité, une perte largement supérieure aux pertes que pourrait générer un organisme de gestion de capitalisation. Tout compte fait, l'expérience montre que le système par capitalisation est bien meilleur et très supérieur en rendement. D'ailleurs le refus des fonctionnaires de mettre fin à leur régime par capitalisation montre bien qu'il n'y a pas match. Par parenthèse, ce privilège extraordinaire des fonctionnaires (encore un autre) montre bien que le passage du système par répartition au système par capitalisation est tout à fait réalisable.
Réponse de le 09/08/2013 à 15:53 :
@ Bêta: merci pour votre réponse constructive (c'est si rare). Je n'ai pas totalement la même opinion que vous: il n'y a rigoureusement aucune expérience RECENTE (dans les 20-25 dernières années) qui montre que la capitalisation offre de meilleurs résultats que la répartition (et ne ma parlez pas des années 60 à 90: la bourse a énormément augmenté, mais il n'y avait également aucun problème avec la répartition). Les retraites par capitalisation aux USA, en GB, en Irlande, en Islande et dans les états d'Amérique du sud qui s'y sont essayés se sont littéralement effondrées sous le coup des crises à répétition. La pauvreté des retraité y a augmenté en flèche, des dizaines de millions d'entre eux sont obligés de reprendre le travail à 70 ou 80 ans car leurs économies se sont vaporisées (eh oui, exactement comme dans le système par répartition: étrange, non ? Même causes, mêmes effets). Vous pourrez le tourner dans tous les sens, vous ne trouverez pas de formule magique: la crise mondiale qui provoque les difficultés du système par répartition a exactement les mêmes effets sur les régimes par capitalisation. C'est une affaire de création de richesse. En période de sous-emploi planétaire massif, il n'y a aucune chance que des actions, des obligations, de l'immobilier, des matières premières ou tout autre placement non-madoffien (pour reprendre votre vocabulaire) fassent globalement mieux que la répartition. C'est de l'économie de classe de seconde. Tout provient du fait que les retraités des années dorées (50 à 90) ont bénéficié de pensions beaucoup trop généreuses (qu'elles soient par répartition ou par capitalisation) et d'un boom économiques que nous, actifs actuels, ne reverront jamais de notre vivant. Quant à la malhonnêteté supposée des gestionnaires des systèmes publics, elle n'est pas pire que celle des grands groupes financiers mondiaux qui gèrent les plans 401(k) des retraités nord-américains... En fait, le seul et unique différence entre ces deux modes de pension, c'est que la capitalisation est fondamentalement un système individualiste: vous investissez sur les supports que VOUS croyez performants pour les 40 prochaines années, avec les gestionnaires que VOUS croyez les plus honnêtes, et vogue la galère... il y a certes des gagnants... mais aussi beaucoup de perdants (en économie, il ne peut y avoir les uns sans les autres). Et l'expérience montre que, à part une micro minorité d'initiés, aucun quidam n'a réellement les capacités pour anticiper les placements gagnants sur 40 ans, même les gérants de fonds avouent en privé que c'est devenu totalement aléatoire. Un système par répartition est moins sensible à la spéculation et rend possible une gestion collective (ah oui, ce mot va faire hurler les libéraux), c'est à dire une certaine dose de redistribution (qui reste toute relative: même dans notre système par répartition, la pension dépend très fortement du niveau de contribution individuelle pendant la carrière). Et vous auriez tord de fonder trop d'espoir sur la complémentaire des fonctionnaires (la PREFON): mon père, haut fonctionnaire, y a cotisé: le rendement est absolument lamentable, très loin de celui d'une bonne assurance-vie. Les sommes versées par la PREFON sont négligeables par rapport à la retraite par répartition (moins de 10% du total des pensions des fonctionnaires), ce qui ne permet en rien de démontrer la possibilité d'une transition "douce" d'un système à l'autre comme vous le prétendez (même les libéraux - honnêtes - admettent que c'est bien LE problème central). Et si vous souhaitez cotiser à un système par capitalisation, avec primes déductible des revenus, vous devriez savoir qu'il existe le PERP, créé en 2003. Seul problème: c'est un système très rigide, gavé de frais et avec un rendement lamentable (ceux basé en unité de compte se sont littéralement effondrés depuis leur création, les autres rapportent du 2% net par an environ, avec 5% de frais d'entrée et 1.5% de frais de gestion). D'ailleurs, c'est un bide complet... ce qui semble au contraire démontrer que le système par capitalisation n'offre aucun miracle et ne peut être considéré comme le pilier de base des retraites.
Réponse de le 09/08/2013 à 15:54 :
à Bêta cela est réalisable de passer du système actuel au système par capitalisation et mettrait fin à un système opaque où beaucoup d'entités officient en prenant son éco. Et ne serait pas étonné que l'on découvre des situations particulières qui feront l'actualité.
Réponse de le 10/08/2013 à 0:30 :
"cela est réalisable de passer du système actuel au système par capitalisation et mettrait fin à un système opaque où beaucoup d'entités officient en prenant son éco" : Et vous imaginez faire la transition comment? On demande aux jeunes de cotiser dans le vent ou on arrête de verser des pensions des retraités actuels? On cotise comme avant et on capitalise peut-être, tout en servant de retraite complémentaire en lâchant le tiers de nos revenus pour un logement peut-être? Alors, vous êtes gentil à vouloir tout casser : Qu'on cesse d'augmenter les pensions sans avoir les cotisations en face et le système fonctionnera! Si le système actuel ne fonctionne pas, c'est largement lié au fait qu'on promet des retraites indexées sur l'inflation quand les salaires ne la suivent plus ou que les retraités deviennent trop nombreux! Ils se battront ainsi entre eux au lieu de faire diversion, par exemple avec leurs querelles entre public et privé, pour continuer de maintenir leurs trains de vie au détriment des enfants des autres en votant pour le plus offrant...
Réponse de le 10/08/2013 à 9:29 :
Combien coûte la Caf à la société et d'autres circuits moins connus de vous ? quand on veut on peut ! c'est pour ça que l'on a un tel déficit depuis 40 ans , alors un peu plus un peu moins, on emprunte et on réalise pour ceux qui ont travaillé et payé rubis sur l'ongle toute cette oisiveté .Combien le grand Paris va coûté et la ligne Paris Turin, les futurs aides à l'Europe et les pays de la Méditerranée. Et j'en oublie tellement ils sont créateurs dans cet are .
Réponse de le 10/08/2013 à 14:16 :
"Combien coûte la Caf à la société et d'autres circuits moins connus de vous ?" : Toujours les mêmes méthodes, prendre un autre problème pour protéger les bénéficiaires d'un autre : De la diversion! Au passage, si on coupe les flux de la CAF, par exemple les APL, ce sont ceux qui les encaissent in fine qui le sentiront passer : Ceux qui se sont battu pour avoir le droit d'intégrer les aides dans les prix et votent actuellement pour qu'on ne taxe pas leurs PV indues. Vous voulez d'autres circuits au profit de la même génération? Observez la population qui se rend en "cure thermale", version remboursée de la thalasso! Coupez tous ces circuits, et nous rirons : Les premiers à cracher sur le reste de la population en les traitant d'assisté sont les premiers à téter sur tous les pis! Sans APL, les pauvres ne seront pas lourd à pouvoir payer leurs prix! Sans sécurité sociale remboursant des âneries, ils se payeront des vacances à leur frais! "Combien le grand Paris va coûté et la ligne Paris Turin" : Surtout, continuez bien à vous attaquer aux seuls éléments de structures. Payer pour des réseaux de transports : ça me va! Ce qui ne me va pas, c'est que ceux qui encaissent 50 000 euros en spéculant déjà sur l'allongement d'une ligne de métro y échappe. "les futurs aides à l'Europe et les pays de la Méditerranée." : Vous ne comprenez même pas qu'on sauve nos banques exposées sur la dette grecque? Vous vous imaginez qu'on donne du fric aux grecs qui font la file pour des miches de pain et se chauffe aux meubles? Allez : Pensez par vous même, demandez vous où atterrissent ces aides et pas par quelles poches elles passent brièvement!
Réponse de le 11/08/2013 à 11:56 :
Vous êtes exactement celui dont je pensais, vous ne reconnaissez pas les droits et les efforts de ceux qui travaillent et cotisent pour leurs retraites. Mais vous reconnaissez ceux qui profitent de la manne sociale . Vous voyez c'est là que le pays se perd depuis des années et s'endette pour un système qui ne fera que des pauvres en quantité au détriment de la création d'entreprise.
Réponse de le 11/08/2013 à 14:21 :
"vous ne reconnaissez pas les droits et les efforts de ceux qui travaillent et cotisent pour leurs retraites" : Je refuse surtout de les plaindre quand ils vivent mieux que leurs enfants qui travaillent encore et que la gourmandise dans l'immobilier de leur génération en est la principale cause. "Mais vous reconnaissez ceux qui profitent de la manne sociale ." : Je refuse surtout de dédouaner ceux qui encaissent les aides des pauvres quand ils se battent pour les intégrer dans les prix! Ca les arrange bien d'avoir des locataires aux APL ou les mêmes qui achètent à prix d'or avec quand ceux qui bossent ne peuvent plus rien acheter! "Vous voyez c'est là que le pays se perd depuis des années et s'endette pour un système qui ne fera que des pauvres en quantité au détriment de la création d'entreprise." : Quand il est plus facile de gagner 100 000 euros en achetant de l'immobilier qu'en créant une entreprise, il n'y a pas de magie à ce qu'ils soient rare à investir dans les entreprises! Quand le logement coûte 30% plus cher que chez nos voisins, il n'y a pas de magie à ce que ces derniers puissent épargner plus rapidement pour créer leur entreprise et survivre le temps qu'ils aient des clients! Comment ça se passe en Allemagne où ils maîtrisent depuis longtemps la hausse des loyers, donc la hausse des prix du logement? S'ils sont quelques un à se nourrir du social en France, ils sont encore plus nombreux à vivre en sarclant le tiers des revenus des enfants des autres à grand renfort d'aide d'état! Toutes ces aides permettent aux pleureuses de droite de monter leurs prix : Les APL permettent aux pauvres de louer plus cher, les seuls à en tirer profit, ce sont nos bailleurs qui trouvent plus de client à 700 euros que les revenus ne le permettent! QU'ILS SE TAISENT! LES AIDES LEURS SERVENT PLUS QU'AUX PAUVRES! QU'ON COUPE LES AIDES, ILS SERONT OBLIGES D'ADAPTER LEURS PRIX! Il n'y a pas de magie à ce que la droite ne se soient pas attaqué aux feignasses : C'est la clientèle des inactifs qu'ils protègent, financée par les impôts de ceux qui gagnent correctement leur vie mais ne possèdent rien. Ils sont les seuls dindons de la farce, en gagnant à peine trop, ils perdent les aides et payent les prix incluant les aides! Le mérite et le travail? Mon oeil : Ils sont juste électoralement minoritaire devant les papy boomers!
Réponse de le 13/08/2013 à 15:24 :
Qui a fait la loi sur le logement en 1989 favorable aux propriétaires et qui l'a votée des deux mains et bien j'attend votre réponse. En réalité de tout coté où vous vous tournez , il n'y a pas d'amis. Le social c'est pour encarter des électeurs !
Réponse de le 13/08/2013 à 19:33 :
@Polaris @ Bêta: vous oubliez tous une chose importante: dans un système par capitalisation, si vous décédez avant l'age de la retraite, vos descendant peuvent récupérer tout ce que vous avez mis de côté!
Nada avec un système par répartition. Au mieux, le veuf ou la veuve aura une pension de réversion plafonnée à 50%, si vous êtes marié(e).

Mais je ne vois comment passer d'un système par répartition à un système par points ou par capitalisation, ne serait-ce que la transition.
ai-je bon?
Réponse de le 13/08/2013 à 19:36 :
@polaris: pour le système par capitalisation, le modèle japonais finance les besoins public avec les fonds placés par les particuliers à un taux dérisoire.
en quoi ce système serait-il malhonnête? De plus le taux endettement n'est pas sensible aux agences de notation car tout est entre les mains du pays.
aucun non résident ne peut imposer sa loi.
a écrit le 09/08/2013 à 10:01 :
Nous avons décidément les hommes politiques les plus bêtes du monde, et Mr Mariton le prouve avec brio. Pour un diplômé bac+5, l'âge de la retraite serait au mieux de 67 ou 68 ans, voire plus avec les stages non rémunérés et non cotisés obligatoires. Tout le monde (enfin, tout le monde sauf nos hommes politiques comme Mr Mariton qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprise) sait qu'aucune entreprise ne garde ses salariés qualifiés et ses cadres au-delà de 60-62 ans au mieux, et que la rupture conventionnelle a plutôt eu pour effet de diminuer l'âge de sortie de l'emploi des seniors qualifiés. D'autre part, l'espérance de vie en bonne santé est d'environ 62 ans, et elle a plutôt tendance à diminuer. Au-delà, statistiquement, la santé se dégrade au point de ne plus être compatible avec une activité normale ( à moins de penser que les entreprises vont massivement embaucher des seniors de plus de 60 ans souffrant de cancer, de diabète, d'insuffisance respiratoire, de problème squelettiques, d'hypertension etc; c'est vrai que monde des bisounours de Mr Marition, tout est possible).. Croire que tout le monde pourra travailler au-delà de cette limite d'âge est donc une énormité qui démontre l'amateurisme de Mr Mariton et plus généralement des politiques en charge du dossier des retraites. En fait, contrairement à ce que prétendent ces incompétents, l'augmentation du nombre d'années de cotisation au-delà de la réalité économique est une arme de destruction massive du niveau des pensions, qui seront laminées via le mécanisme de la décôte (-1.25% par trimestre de cotisation manquant, soit -5% / an !!!). La seule alternative serait de prendre des mesures réellement contraignantes pour obliger les entreprises à conserver leurs seniors jusqu?à la retraite, mais les syndicats patronaux qui semblent très attachés à la paupérisation du peuple français ne l?accepteront jamais.
Réponse de le 09/08/2013 à 11:43 :
Je ne suis pas un ami de la fonction parlementaire. Mais le "raisonnement" (si on peut dire) de Polaris est totalement loufoque. L'âge de la retraite à 65 ans, et même plus, est devenu courant dans le monde, regardez l'Allemagne : 67 ans. Et à 67 ans, non seulement on se porte très bien mais on travaille très bien. Il est vrai que les fonctionnaires auront du mal, eux qui ne foutent rien en vivant au crochet des Français. Un seul commentaire sur le projet de Mr. Mariton: l'âge de 65 ans et les 44 ans de cotisation doivent s'appliquer à tout le monde, fonctionnaires, parlementaires etc... pas un sou avant que ces 2 conditions soient satisfaites. D'accord Mr. Mariton ?
Réponse de le 09/08/2013 à 13:48 :
Pourquoi Monsieur Martion et ses collègues ne s'appliquent pas la même règle si elle est si bien quand même !!!
Réponse de le 09/08/2013 à 14:37 :
mais bien sur en allemagne 67 ans et ils se portent bien !!! !ce qu'il ne faut pas lire des fois... oui dans des metiers costumes-cravates !!
mais au chantier....CA M ETONNERAIS
pour parler ainsi vous ne connaissez rien de rien aaux metiers penibles (et pas j'ai mal a la tete a cause des neons de mon bureau!!! ) et dire l'inverse , vous passeriez pour un menteur. . . . vous revenez aux fonctionnaires, uniquement pour provoquer (je ne suis pas fonctionnaire) alors que ca n'a, ici , aucun rapport... allez vous travailler au chantier jusqu'a 67 ans, et vous revenez nous en parler svp ! ! !
Réponse de le 09/08/2013 à 15:31 :
ah !!! le prolo !!! ah quelle blague ! Prolo comme moi je suis le pape. Pour les imitations, demandes à Laurent Gerra.
Réponse de le 09/08/2013 à 15:57 :
sors de ce corps ! ! !
Réponse de le 09/08/2013 à 19:49 :
Et si on adaptait les dernières années selon le métier, temps partiel ou postes plus préservés ? On peut hurler tant que l'on veut, si on veut maintenir la retraite par répartition, il faudra bien s'adapter et travailler plus longtemps comme tous les autres pays européens de niveau équivalent. Nota : l'âge de vie en bonne santé est aujourd'hui à 62 ans, il reculera sûrement avec des personnes qui commencent à travailler à 25 ou 30 ans ET une hygiène de vie correcte (rôle de la prévention pour la santé). On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre...
a écrit le 09/08/2013 à 8:25 :
Encore un élu du "PEUPLE" qui propose sa solution pour les retraites, encore faut-il que sa reforme s'applique à lui-même.
il n'a que de la merde devant ses yeux!
a écrit le 09/08/2013 à 0:57 :
Excellente nouvelle: l'UMP revenue au pouvoir va assurer un emploi (et donc des revenus plein pot) jusqu'à 65 ans.
Elle va faire voter des lois interdisant formellement , dans le privé , le licenciement des seniors dès 55 ans. Ce qui fait que maintenus dans l'emploi , ils cotiseront, et les régimes s'équilibreront.Sinon, ce serait Pôle Emploi, Assedic puis RSA,plus de cotisations retraite,...la misère) Enfin la misère , pour les autres. Pour eux, nos bons amis UMP, , à l'abri dans les régimes spéciaux, tout irait bien.
En fait , c'était tout simple. Ils n'ont pas voulu mettre en pratique cette excellente idée , car ils avaient peur qu'on leur pique.Les cachottiers, quand même.
Je sens que je vais voter UMP en 2017 .
a écrit le 08/08/2013 à 22:06 :
Le régime des retraites est fondé actuellement sur deux critères, la répartition et les cotisations des actifs pour payer les pensions des retraités. Mais ces deux critères posent problème car ils s'appuient sur deux éléments aléatoires, la démographie (nombre et espérance de vie) et la croissance économique. Ajuster la retraite sans tenir compte de ces éléments ne peut que rendre toutes les réformes elles mêmes aléatoires!
Réponse de le 08/08/2013 à 22:30 :
certes mais il se trouve que la France a une forte démographie et vient d'augmenter considérablement sa population de 5 millions d'individus en 15 ans. (naissance + immigration) du jamais vu nulle part en EUROPE. De plus la croissance sera au rendez-vous dans 4 ans non pas grâce à Hollande mais elle sera de retour mécaniquement dans toute l'Europe. la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on le dit.En revanche l'Allemagne qui a effectivement une forte croissance va être très très mal dans 8 ans pour avoir une démographie en chute libre.
Réponse de le 09/08/2013 à 8:38 :
Arrêtez de croire que c est l immigration qui va être la solution à tout nos problèmes. Au contraire cela fait plus de 30 ans et la légalisation du regroupement familial sous giscard que c'est devenu un problème. Ce pays est en train de perdre son âme voilà tout.
Réponse de le 09/08/2013 à 8:41 :
La seule croissance "mécanique" est la croissance démographique, dont la conséquence est plutôt mécaniquement une baisse du revenu par tête. La vrai croissance se fait par l'accumulation de capital et par l'innovation. La France socialo ne va visiblement pas dans ce sens. Il ne peut y avoir de croissance en France quand tous les agents économiques, sauf l'état et les administrations, ont structurellement intérêt à limiter leur activité.
Réponse de le 10/08/2013 à 0:05 :
Il faudra bien un jour que l'ensemble des pays se penche précisément sur la démographie car notre terre ne pourra supporter longtemps un accroissement exponentiel de sa population. En ce qui concerne l'incidence de ce paramètre sur les retraites, à terme cela deviendra un handicap. Quant à l'augmentation par l'immigration, inévitablement cela posera également des problèmes, surtout si elle n'est pas contrôlée et si elle reste fondée sur des besoins ponctuels de l'économie. Prenez l'exemple de l'automobile dans les années 80. La robotisation à entrainé la suppression d'une bonne partie des tâches répétitives et la mise à pied de milliers d'immigrés. Les turcs "renvoyés sont arrivée massivement France et sont venu gonfler le taux de chômage, idem pour les travaux agricoles. Même si des solutions sont trouvées pour cette population, beaucoup repartent au pays lors de la retraite et entraîne une "fuite" de capitaux nécessaires à la consommation intérieure.
Si de plus une modification des prestations sociales intervient pour moult décisions politiques, la démographie diminuera.
Ces quelques raisons montrent bien le caractère aléatoire de ce paramètre, qui de plus doit aller de paire avec la croissance de l'économie, qui, (la situation actuelle le démontre) est encore plus aléatoire.
a écrit le 08/08/2013 à 21:15 :
Un homme éduqué termine au plus tôt ses études à 25 ans + 44 ans de cotisation + 2 ans de chômage structurel cela fait une retraite à 71 ans!
Ce monsieur inepte souhaite visiblement que les français arrêtent leurs études à 19 ans!
Réponse de le 08/08/2013 à 22:21 :
tout le monde ne termine pas ses études à 25 ans. les terminer à 25 ans c'est être très privilégié. on doit le savoir avant de se victimiser. De plus ,3 l'homme éduqué3 ne sera pas moins éduqué ni instruit pour avoir commencer à "travailler" à 18 ans. Nous avons donc ici déjà récupéré 7 années calculés en annuités car il est censé avoir au moins fait quelques petits boulots pour survivre . le calcul des annuités se fera à partir de ses petits boulots. les petits boulots doivent commencer à 18 ans. 44 années de cotisation qui commencent à 18 ans et non pas 25.soit 18 + 44 = 62 ans.La retraite qui sera à 65 ans sera calculée sur 18+44+3. il ne sera donc pas perdant du tout.
Réponse de le 09/08/2013 à 9:45 :
@ Graham: faire des petits boulots pendant ses études supérieures ? Vous plaisantez ? On voit bien que vous n'avez jamais suivi d'études sérieuse: comme d'habitude, les français glosent de ce qu'ils ne connaissent pas. Comment voulez-vous travailler en parallèle de classes prépas (70h à 80 de travail hebdo) et en école d'ingénieur (au minimum 45H de cours + les TD/TP + 12 mois de stage obligatoire non rémunérés et donc non cotisés) ? Ingénieur à 23 ou 24 ans (redoublement de l'année du concours, ce qui est très fréquent vu la sélectivité de ces études), soit 23 ou 24 + 44 = 67 ou 68 ans. Et encore, si on a la chance de ne pas devoir faire une ou deux années de stage non rémunéré et non cotisé avant de trouver un job. Il faut être complètement déconnecté de la réalité des entreprises pour croire que celles-ci conserveront leurs salariés qualifiés jusqu'à cet âge. Vous dites que l'on n'est pas plus instruit en commençant à travailler à 18 ans qu'après 5 années d'études supérieures sérieuses ? Bon, alors il ne reste plus qu'à embaucher les ingénieurs, pilotes d'avions, médecins, chirurgiens, avocats avec le niveau bac... Non, sérieusement: vous êtes conscient des énormités que vous proférez ? La tendance serait au contraire plutôt à l'allongement de la durée de formation (les instituteurs sont maintenant recrutés à bac+5, la conférence des grandes écoles songe à faire passer le diplôme ingénieur à bac+6 compte tenu de l'évolution des techniques). Il est évident que l'augmentation du nombre d'années de cotisation va être exagérément pénalisant pour ceux qui ont suivi des études supérieures sérieuses. Plus personne ne pourra se lancer dans des formations qualifiantes sérieuses donc longues et la La France va se tiers-mondialiser. Nous avons décidément les hommes politiques les plus bêtes du monde...
a écrit le 08/08/2013 à 20:44 :
Pourquoi attendre 2020 ?
Et pourquoi pas dès 2014.
a écrit le 08/08/2013 à 19:29 :
c'est la retraite des députés qu'il parle j'espère 65 ans dehors et payé si 44 annuités !
Réponse de le 08/08/2013 à 21:14 :
Il ne faut pas rêver, ces mesures indispensables pour le bon peuple ne va tout de même pas concerner " la noblesse qui pense pour nous ". Soyons raisonnables !!!
Réponse de le 09/08/2013 à 11:15 :
Pourtant si le bon peuple l'exige, demain est un autre jour ! et pas peur !!
a écrit le 08/08/2013 à 18:50 :
Le problème n'est pas l'âge de départ de retraite actuel mais la DIMINUTION des rentrées financières.Est-il nécessaire de rappeler que la crise financière de 2008 a détruit nombre d'emplois dans l'industrie (+de 300 000 en France) et de plus fortement contributeurs en prélèvements.Ces gens désormais au chômage ne contribuent plus au système.Voilà le "problème" et là ,les politiques ,nous ne les entendons plus dans leur "y'a qu'à,y'a que".Pour ces politiques de donneurs de leçon payés par l'impôt,le premier symbole FORT doit être l'interdiction du cumul de mandats rémunérés.Ensuite, le passage OBLIGE de ces "décideurs" d'abord dans la VRAIE VIE de salariés plusieurs années avant d'embrasser un mandat (non renouvelable).Ils sont tellement déconnectés de la vie du citoyen de tous les jours !
Réponse de le 08/08/2013 à 22:36 :
il est certain que depuis 15 ans , ceux qui font 35 heures ne paient une retraite que sur 35 heures et que cela a ruiné la sécu et les caisses de retraite. prenons la peine d'en faire le calcul et oh! surprise... , bon sang mais c'est bien sûr !!!...... Comme par hasard, Aubry et compagnie ont oublié de faire ce simple calcul et comme par hasard aussi, personne n'en parle.......
Réponse de le 09/08/2013 à 8:30 :
@pif..: à ma connaissance, on ne paie pas sur le nombre d'heures travaillées, mais sur le salaire encaissé. Il y a en effet eu magouille lorsque les heures sup étaient exonérées. Quant aux 35 heures, je ne suis pas certain que remonter la semaine à 45 heures aura les effets que tu escomptes :-)
a écrit le 08/08/2013 à 18:30 :
Nos avantages, on les a pas volés. Ce sont des acquis bien mérités. Etre au service des autres n'est pas de tout repos. Il faut donc une juste compensation.
Réponse de le 08/08/2013 à 18:57 :
les acquis deviennent des privilèges dans une économie en grande difficultés comme la notre.
Réponse de le 08/08/2013 à 19:47 :
Pas question de toucher au cumul. Notre expérience doit profiter à tous. On se décarcasse un maximum sans gémir.
Réponse de le 08/08/2013 à 21:28 :
Si les députés étaient payés aux résultats, leurs primes seraient décidément bien faibles.L'expérience des députés, mais l'expérience de quoi ? Certainement pas celle de la production de richesses !
Réponse de le 08/08/2013 à 23:08 :
Etre au service des autres, c´est bien, mais dans une démocratie, pas dans une république bananiére comme la France.
Réponse de le 13/08/2013 à 11:37 :
a élu UMP , vous avez un coté d'humour qui me sidère , vous dites que vos avantages vous ne les avez pas volés ? , ah mais au fait qui a fait une révolution pour vous permettre cet avantage ? , hum ?? , au demeurant les referendum vous effraient et a chaque fois c'est la meme chose quand le peuple on lui demande son avis et que vous n'êtes pas content du résultat on promulgue un décret ou un congrès en catimini en pleine période de vacances ,c'est vraiment infantiliser les électeurs , les avantages il n'y ne devrait pas en avoir en démocratie , je me rappelle des pays de l'est et meme d'un pays asiatique ou j'ai entendu déjà ces phrases aussi de la part de dirigeants qui disaient que leur cause , leur révolution avaient été si dure qu'ils pouvaient et devaient en tirer quelques subsides , n'est ce pas ecoeurant ? , j'apprécie votre humour mais quand meme vous y allez trop fort ..
a écrit le 08/08/2013 à 17:50 :
j'ai 66 ans et je partage ce commentaire
Réponse de le 08/08/2013 à 19:23 :
lequel?le votre?
Réponse de le 08/08/2013 à 20:46 :
Perso, je suis souvent d'accord avec moi.-même, d'ailleurs je m'approuve souvent.
Réponse de le 10/08/2013 à 6:43 :
Tout a fait d'accord ! Mon commentaire témoigne du bon sens et montre que je fais preuve d'une clairvoyance éblouissante.
a écrit le 08/08/2013 à 17:37 :
il faudra bien y aller au boulot. un peuple qui ne travaille pas s'appauvrit.certains jeunes ou moins jeunes d'aujourd'hui ne veulent pas retourner aux 40 heures /semaine ni aux 44 années de travail ni à la retraite à 65 ans et pourtant il faudra bien qu'ils fassent comme ont fait ceux qui sont nés avant eux. bercés d'illusions ,ils y ont cru parce que c'était la solution de facilité.mais il va bien falloir atterrir. il faudra travailler plus, c'est à dire autant qu'avant. il faudra cotiser plus et ne pas partir en retraite avant 65 ans comme avant.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:52 :
ce n'est pas uen question de jeune ..
c'est une question d'epoque... on se fait entubé par ces politiques gavés d'avantages, eet nous devons crevé au travail !!!! qu'ils enlevent leur avantages, tous, et peut etre que les francais accepteront mieux... mais l'exemple doit venir d'en haut !
Réponse de le 08/08/2013 à 18:02 :
je suiis tout à fait de votre avis !!
a écrit le 08/08/2013 à 17:31 :
Il peut parler facilement, cet énergumène! ça ne le concerne pas, évidemment !!
a écrit le 08/08/2013 à 17:14 :
fantastique ump!ils nous amuseront toujours!la pénibilité ne doit pas rentrer en compte????les gens de droite doivent tous etre des consultants,des drh ou des publicitaires!a gauche on trouve les travaux pénibles monsieur Mariton:ouvriers,artisans du batiment ou intermittents du spectacle!pas les memes efforts et pour un salaire dérisoire!oui la pénibilité doit etre largement prise en compte!
Réponse de le 08/08/2013 à 17:36 :
Sans fondement, @ailu ps. La réalité montre que ce sont les même personnes qui votent aussi bien à gauche qu'à droite et que cette distinction toute anglaise n'existe que dans l'imaginaire. Les hommes politique nous ont tous trompés. Il faut donc le leur reprocher en les virant et non chercher à opposer les français, les sexes, les métiers ou les générations.
Réponse de le 08/08/2013 à 19:47 :
Non les hommes politiques ne nous ont pas trompés. C'est nous mêmes qui forçons les hommes politiques à faire des choses insensées. Nous préférons toujours ceux qui nous annoncent des choses que nos oreilles aiment entendre. Nous ne réfléchissons pas beaucoup. Nous posons un problème non en vertu de l'intérêt général mais selon notre cas personnel. Nous refusons de voir la réalité en face. Nous nous accrochons à des chimères. Nous refusons de comprendre la réalité économique et nous énonçons à longueur de journée "iln'y a qu'à", nous prenant pour des prix nobel du génie.Nous ne posons jamais un problème dans sa globalité et nous ne faisons jamais d'analyse approfondie. Résultat : Nous avons choisi ces dernières années des politiques qui nous ont brossés dans le sens du poil et qui ont continué à emprunter pour que nous gardions nos avantages acquis, notre train de vie. Nous sommes les seuls responsables et à voir aujourd'hui la tentation au recours populiste, je conclus que nous n'avons pas changé, nous croyons toujours au magicien qui va nous changer la vie avec une baguette magique. La désillusion totale nous guette.
Réponse de le 08/08/2013 à 22:28 :
Ce serait bien que vous nous expliquiez ce que veut dire exactement " conserver notre train de vie" ?? je pensais que cela pouvait être attribuer à nos chers" politiques, mais pas à nous....parce que perso, une vie plus modeste que cela, il n'y a pas, et sûrement pour pas mal de Français.....quel naïf, j'étais, je menait une vie sensas, et je ne le savais pas! pauvres hommes politiques que nous menons à la baguette, et que nous forçons" pour notre plaisir à nous combler à leur détriment...! Mince...alors !
Réponse de le 09/08/2013 à 11:16 :
Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Si tous les gouvernements précédents depuis 40 ans avaient ajusté la dépense aux recettes,et donc avaient fait baisser le niveau de vie et le fameux acquis sociaux, nous n'aurions pas près de 2000 MILLIARDS d'Euros de dette.Il ne faut pas juger des cas personnels, mais voir la globalité des choses.
a écrit le 08/08/2013 à 16:58 :
Les ouvriers et tous ceux qui ont exercé des métiers pénibles se reposeront pour la plus part ..au cimetière à 65 ans..et auront cotisé pour que Mr Mariton (et ses copains..) puisse se reposer, bénéficier et profiter d'une bonne retraite de député, à 4500? pour 15 ans de mandats..(sans compter les cumuls...) Une telle cuisine indigeste, nous n'en voulons pas Mr Marmiton
Réponse de le 08/08/2013 à 17:31 :
Vous avez entièrement raison, @Justice, cependant vous oubliez un interlocuteur car l'attaque est multiple : Mr Hollande et sa mauvaise sauce.
a écrit le 08/08/2013 à 16:24 :
Je rigole ils ont été au gouvernement pendant 17 ans qu'avez vous fais vous avez comme la gauche LA TROUILLE de mettre les fonctionnaires dans la rue je n'ai que du RESPECT que pour Mr JUPPE qui en 1996 a essayé de bouger les lignes tous les foncionnaires SNCF ect dans la rue. Aujourdh'ui encore une réforme qui paye le PRIVE !!!! un conseil Mr MARITON si vous revenez au pouvoir en 2017 il faudra avoir du COURAGE pour tout remettre à niveau y compris VOS AVANTAGES à vous Mr MARITON mais la il n'est pas né celui qui va matter les fonctionnaires pour de bon il faudrait la rèsurection de MARGUERITE THAICHER alors la OUI cela serait fait sans problème !!!!
Réponse de le 08/08/2013 à 21:31 :
On ne demande pas à la inde de préparer le repas de Noël !
Réponse de le 11/08/2013 à 11:24 :
ils on fait les lois Fillon en 2003 et ont fait partir des gens pour carrière longue a l'age de 55/56 ans ( gens du privé en parfaite santé) des millions de gens, et ont mit tout les caisse de retraite a terre?????? mais ont ne les entend guère critiquer se système, qui eu de droite on mit en application , et maintenant nous disent de la retraite a 65/67 ans , des fous , il y aura plus de gens en invalidités,que maintenant surtout , surtout pour le travail pénible
a écrit le 08/08/2013 à 16:22 :
A REFORMER D'URGENCE LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES Y COMPRIS SENTEURS DÉPUTES !!!
a écrit le 08/08/2013 à 16:07 :
Comment les caisses de retraite (qu'il faudrait bien d'abord regrouper) font leurs affaires :
En simplifiant on commence à travailler à 20 ans, on prend sa retraite à 60 et l'on meurt à 80. Il y a donc 40 ans de cotisation pour 20 ans de versement. On comprend qui si la cotisation n'est pas forte et investie fortement, il est impossible de résoudre l'équation à moins de verser moins qu'une misère. Un mensonge d'état au profit de nos grandes entreprises. Mais l'on pourra noter la chose suivante : Lorsqu'un salarié meurt avant 80 ans, ce qui fait beaucoup de monde, cela profite à la caisse de retraite. En effet à chaque étape ce sont des cotisations encaissées sans qu'il y ait de versement correspondant. Une mort à 70 ans par exemple revient pour les caisses à économiser la moitié des versments prévus. A 60 ans, c'est tout bénéfice pour elles. Pourtant plus on meurt âgé plus on augmente l'espérance de vie. Lorsque l'espérance de vie augmente, les caisses encaissent!
Réponse de le 08/08/2013 à 16:24 :
+++
Réponse de le 08/08/2013 à 17:01 :
vous faites une erreur...... de fond.... mais ce n'est pas une accusation.... c'est parceque nombre de politique refuse d'expliquer comme marche réellement les régimes de retraite, en tout cas la retraite sécu et la complémentaire...

ce que vous cotisez tous les mois, n'est pas.. capitalisé... et donc reverser tout au long de votre retraite.. mais sert simplement à payer.... les pensions de retraités actuels.....

dit en plus simple... les cotisations versées (prises sur les salaires et les charges des entreprises) le 30 du mois, sont intégralement utilisées le 5 du mois suivant pour payer les pensions de retraités.....

dit autrement, vos cotisations ne sont, pour vous, qu'un "droit" ouvert.... à percevoir votre retraite... au moment ou vous la prendrez.....

ce qui fait que en fait, il n'y a aucune relation "économique".... entre le fait que vous cotisiez... et le fait que ensuite vous touchiez votre retraite au moment ou vous la prenez....

et ce fait.... pourrait ouvrir des champs très vaste de refonte des systèmes..... si tant est qu'on le veuille..... mais on ne le veut pas... on fait semblant de croire que la retraite est une retraite par répartition.. alors qu'elle fonctionne comme une retraite par capitalisation, sans capitalisation.... puisque ce sont vos enfants qui paieront... votre retraite.... voire vos petits enfants...... sur ce qu'ils gagnent et sur ce que leur employeur "gagne"....

dit en simple.... on est dans une grande farce.......
Réponse de le 08/08/2013 à 17:28 :
On sait cela bien entendu, @curieux37. Bien que nos gouvernants nous aient afirmé le contraire avant l'an 2000 là encore pour simplifier. Les gens pensaient que leur argent était bien géré. Soudain on leur a expliqué ce que disaient nombre d'économistes sans être entendus on ne sait pourquoi, à savoir que l'on brûlait tout au fur et à mesure. Oubliant de préciser mais on l'aura maintenant compris que toutes les libéralités données par les hommes politiques étaient prises sur notre argent. Car il s'agit de notre argent. Il l'est par procuration comme le sont les versements (le fils, père, grand-père). Contrairement à ce que vous dites et que l'on voudrait nous faire croire, il y a une relation économique qui est celle de la répartition. Dire le contraire est dangereux puisque cela signifie que nous pourrions payer et partager avec un autre pays, l'Algérie par exemple ou la Suède. Nous sommes essentiellement attachés au système de répartiition qui signifie un processus national. La capitalisation représenterait au contraire l'assimilation à des intérêts inconnus, financier, étrangers. On tente souvent pour défendre cette idée de faire croire que les hauts salaires y auraient intérêt. C'est encore une fois les tromper puisque c'est le collège ouvrier qui paie pour celui des cadres! Par ailleurs cela ne change rien à mon indication qui est démonstrative et surtout pas à sa conclusion.
Réponse de le 08/08/2013 à 20:20 :
M. Corso, au lieu de blablater, renseignez vous sur comment fonctionne les retraites. Vous titrez des conclusions sur du vent et vous vous croyez malin.
a écrit le 08/08/2013 à 14:54 :
il ressemble à daniel prevost, nettement moins fin.
a écrit le 08/08/2013 à 13:46 :
Encore un donneur de leçons qui n'a jamais travaillé pour de vrai dans sa vie ... C'est quand que la société civile reprend le pouvoir pour enfin gouverner dans la réalité ?
Réponse de le 08/08/2013 à 21:46 :
+++++++
a écrit le 08/08/2013 à 13:24 :
Monsieur Mariton ferait mieux de se passer de donner des conseils à l?actuelle majorité, qui a réussi, et c'est à son honneur, de stabiliser la situation économique que l'UMP avait plombé tout en aggravant les inégalités et la dette publique (plus de 900 milliards en 10 ans ne l?oublions pas). L'UMP est véritablement un parti inutile, et la droite ne reviendra plus jamais au pouvoir en France.
Réponse de le 08/08/2013 à 15:23 :
+1000
Réponse de le 08/08/2013 à 16:53 :
Vous avez peut-être raison sur l'UMP qui ne reviendrait pas au pouvoir en 2017, mais croyez-moi les électeurs Français ne font pas plus confiance à la gauche bolchevique qu'à l'UMP sur un grand nombre de sujets : chômage, économie, immigration, pouvoir d'achat, Union Européenne et donc vous allez avoir la chance historique d'essayer le FN, vous verrez ça changera, pour vous aussi.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:53 :
"La gauche bolchevique" en France? lol! Quand á "la chance d´essayer le FN" non merci. Cela a déjá été essayé en 39/45, et nous avons vu la catastrophe pour l´Europe.
Réponse de le 08/08/2013 à 18:16 :
mon pauvre ami, vous restez sur le passé...au fait, actuellement que pensez vous de L UE, ne pensez vous pas que nous sommes en guerre??? eh! oui, ce n'est pas la guerre a proprement parler, mais c'est une guerre socio économique, et ce n'est guère mieux , les peuples sont mis à mal et c'est aussi bien dégueulasse !
Réponse de le 08/08/2013 à 21:03 :
Le FN, on les a essayé dans certaines mairies. On sait déjà ce que ça donne.Renseigner vous à Marignanne (Bouche du Rhône). Plus nul que les autres.
Réponse de le 08/08/2013 à 21:45 :
figurez vous qu'on les a emmerdé comme pas possible ! ils ont fermé les robinets du conseil régional, et ils n'ont rien pu mettre en route! soyons francs, aussi! il y a bien eu, c'est vrai une ou 2 embrouilles", mais à coté des affaires fumantes de l'UMPS, ça n'était quedalle! Alors, restez donc sur vos rigolos qui vont et viennent depuis toujours, puisque vous en êtes satisfait! sans aucune envergure !!
a écrit le 08/08/2013 à 13:04 :
plus utile sur les retraites que contre le marriage pour tous...mais la retraite a 65 ans est deja un concept depasse. les allemands et scandinaves sont en marche a une retraite a 67 ou 69 ans....
Réponse de le 08/08/2013 à 14:47 :
Ben même avec la cane, ou le déambulateur, pourquoi pas, ça peut le faire !! MARCHE OU CREVE ! !!!! SUPER ! on se délassera , enfin de tant de stress et travail, avec ses enfants ou petits enfants, lorsque nous serons au cimetière...Remarquez qu'avec tous ces gens qui " ICI REPOSE ..", on se reposera définitivement après avoir bien travaillé...Merci !
a écrit le 08/08/2013 à 12:56 :
En Allemagne, la retraite est passée á 67 ans, sauf contracts signés avant la nouvelle loi, départ retraite 65 ans, et l´année de naissance. Probléme, il n´a pas de travail pour beaucoup de 50/55 ans, alors pour les 60/67 ans, ce n´est même pas la peine de chercher. Et les retraités allemands s´appauvrissent de plus en plus, si bien que depuis un peu moins de 10 ans, des retraités font les poubelles pour récupérer les bouteilles consignées. Depuis plus de 20 ans que je vis dans ce pays, je vois une sérieuse dégradation des conditions de vie depuis les 5 derniéres années pour beaucoup d´allemands.
Réponse de le 08/08/2013 à 22:21 :
en france,on a la retraite a 60 ans,les gens sont riches,heureux,apaisés,optimistes,tout va bien...c'est sur qu'en politique française,on a les meilleurs du monde,depuis 30 ans!
a écrit le 08/08/2013 à 12:10 :
oh le beau projet qui détruit le dernier acquis social de nos grands parents!
donc tu bosses jusque 65a age légal et 70 maxi ( au lieu de 62/67a)!
cool, pas touche aux rentiers, pas touche aux riches, non leur clientèle de fainéants
bon je sais déjà que je ne voterais pas pour ce parti pro bourges en 2017, pourtant étant de droite!
a écrit le 08/08/2013 à 12:09 :
Etre élu c'est être au service des autres. C'est comme un sacerdoce. C'est beaucoup de sacrifices (réunions qui n'en finissent plus, écoute des autres, décisions, commissions, banquets, réceptions, voyages etc). On ne compte pas les heures et la fonction s'apparente donc au bénévolat. Regardez la moyenne d'âge des sénateurs. Même bien au delà de 80 ans, ils restent stoïques, toujours au labeur, dévoués corps et âme au peuple, désintéressés.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:24 :
j'en peux plus, tellement que vous etes marrant...
s'ils sont la jusqu'a leur 80 ans et meme plus, c'est que la place est plus que bonne,e t eux ne veulent pas laisser leur place aux autres .....
attends , c'est la belle vie pour eux, ils sont meme pas obligés d'aller travailler .... un jour de presence semaine ca leur suffit !
Réponse de le 08/08/2013 à 12:30 :
Pourtant les élus en France, on en trouve plus au PS: Assemblée, Sénat, collectivités territoriales, grandes villes, au service des autres, comme le bienfaiteur Guérini, Navarro (et ses pizzas), Dray, Cahuzac, ...
Réponse de le 08/08/2013 à 14:22 :
élu UMP vous me faite toujours rire , élu au service des autres ? , que dire des bénévoles qui n'en tirent rien ? que de la gratitude et des sourires des gens donc on dépanne réellement , cela est au service d'autrui , par contre quand on joui de privilèges , de confort meme faire de la politique par hérédité , désolé mais on a guillotiné un roi pour cela , on a vraiment la mémoire courte , pas étonnant que les français s'abstiennent de voter , des caciques aux ages dignes de la maison de retraite , j'en connais peu de retraités qui aimeraient être a ces postes , fatigués par 40 ans de travail et de vie familiale en dent de scie , ou usé par la maladie , comparer votre fonction au bénévolat quand meme , vous etes quand meme payé a la fin du mois , pas le bénévole qui s'engage de lui meme pour les autres , il existe aussi des retraités bénévoles tant que leur santé leur permettent et c'est aussi une question d'éducation , enfin rester jusqu'à 80 ans , il faut aussi savoir passer la main , on critique beaucoup les US mais au moins en terme de mandats c'est mieux , on evite la carrière systémique et meme de faire entrer du népotisme par la porte de derrière ,mais vous me faites bien rire .
Réponse de le 08/08/2013 à 14:48 :
On ne peut MIEUX DIRE !! +++++++++++++
a écrit le 08/08/2013 à 12:06 :
Que l on laisse les gens choisir. Mettons des taquets de droits a pension pour tous à 55 60 et 65 ans, plus ou moins élevés en fonction des années travaillées et laissons les gens compléter ces dernières pendant leur carrière. Tout le monde ne veut pas bosser jusqu'à 65 ans..
Réponse de le 08/08/2013 à 21:40 :
@Najbar: C'est bien ce qui existe d'une certaine façon aujourd'hui. Si à 60 ans (qui va devenir 62), vous n'avez toujours pas vos tous trimestres, vous pouvez partir , mais avec une décote de 1,25% par trimestre manquant jusqu'à un maxi de 25%.
Réponse de le 09/08/2013 à 8:23 :
Oui mais que l on impose pas des bornes d'âge. Si les gens veulent partir à 55 ans laissons les partir.....
a écrit le 08/08/2013 à 11:50 :
Comment peut on fixer un age de retraite identique pour tous avec 44 ans de maçonnerie, charpentier, platrier etc... et 44 ans de planqué dans des bureaux , politicien etc...
Absurde M Mariton!
a écrit le 08/08/2013 à 11:43 :
Il est important de rappeler que Mr Mariton bénéficie du régime EXTRAORDINAIREMENT avantageux de l'assemblée nationale.

Mr Mariton et autres députés: COMMENCER par réduire vos émoluments, vos indemnités frais (a priori) de secrétariat, vos réserves et imposer des lois qui vont vers la suppression des déficits et la baisse des coûts du travail, du logement!
Réponse de le 08/08/2013 à 12:48 :
+ 1000
a écrit le 08/08/2013 à 11:42 :
Juste pour redonner le moral aux rentiers : 1 vos assurances vie sont gavées de dettes publiques non remboursables 2 quand les taux remonteront, bonjour le krach obligataire 3 les prix immos, hors biens exceptionnels, vont baisser de 5 à 10% par an pendant plusieurs années, bonjour le negative équity avec une fiscalité confiscatoire sur vos taudis mal situés. 4 Quant à votre retraite indexée non cotisée depuis l'age de 57 ans, même en surtaxant encore plus les entreprises, elle va tendanciellement baisser. Game over les rentiers !
Réponse de le 08/08/2013 à 19:31 :
désolé game over:la bce rachète toutes les obligations pourries donc les assurances vies sont nettoyées.deuxio l'immobilier va continuer a monter:ou voulez vous qu'on loge les 200000 migrants officiels par an et les 200000 officieux?troisio il suffit d'augmenter indéfiniment la csg pour équilibrer les retraites,la csg est encore assez basse.la france est un merveilleux pays ,je m'y sens bien!
a écrit le 08/08/2013 à 11:29 :
Pourquoi nos politiques veulent absolument fixer un âge légale de départ à la retraite ? Il suffirait de fixer le nombre d'années de cotisation et la personne partirait lorsqu'elle aurait effectuer son compte d'années Cela doit être trop simple
a écrit le 08/08/2013 à 11:26 :
Qu'il commence par payer des impôts sur l'ensemble de ses revenus, primes et autres "budgets", qu'ils réforment leur régimes spéciaux ! Encore un qui ne pense qu'à demander aux autres de faire des efforts. Charité bien ordonnée commence par soi même.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:45 :
Exactement ...que ce brave député commence lui-même à donner l'exemple !!!....
Réponse de le 08/08/2013 à 14:51 :
Sont des lâches et des rigolos, ceux qui prêchent ce que les autres DOIVENT FAIRE, sans suivre eux mêmes leurs DIRECTIVES ! NON CREDIBLES! point !!
Réponse de le 08/08/2013 à 16:25 :
je vous suis ++
Réponse de le 08/08/2013 à 16:54 :
+ 1
a écrit le 08/08/2013 à 10:58 :
Pour vous ..et vos collègues, Mr le député Mariton...le tiers Etat propose 50 ans de cotisation effective, votre travail n'est pas pénible... et puis, ne devez-vous pas montrer l'exemple d'une république irréprochable ?...Vos con citoyens vous seront reconnaissant...de votre effort pour la patrie.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:46 :
+ 1000
Réponse de le 09/08/2013 à 8:31 :
Ça ne va pas non.... Ils risqueraient de rester 50 ans tellement la place est bonne. Non ce qu'il faut c'est virer tout ces incompétents et mettre des gens capables et non inféodes aux puissants. Mais ça c'est un doux rêve. C est pour cela que ce système finira par s écrouler de lui même. Il faut être patient
a écrit le 08/08/2013 à 10:58 :
je ne comprends meme pas qu'on donne la parole a ce genre de personne .. . .
qu'il aille travailler deux trois ans dans le batiment , ou refaire des route en plein caganrd et qu'il revienne ensuite nous donner sa vision de la chose ! ! !
Réponse de le 08/08/2013 à 11:36 :
à hades + UN nous sommes entourés de ronflants" incapables !
Réponse de le 08/08/2013 à 12:11 :
il est ami des catho intégristes
a écrit le 08/08/2013 à 10:49 :
Avec notre taux de natalité digne d'un pays africain et subventionné par la dette publique, on ne devrait pas avoir de problème pour les retraites vu le nombre croissant de cotisants potentiels contrairement à l'Allemagne où ce taux est bien inférieur au renouvellement des générations. C'est pourtant cette théorie qui nous a été assénée sans cesse pendant des années.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:53 :
C'est d'ailleurs pas faux. Les retraites n'ont pas besoin de réforme à long terme (l'institut de démographie, l'INED, a montré que le régime reviendrait à l'équilibre en 2035 grâce à la natalité), mais à moyen terme, où on arrive à un creux de la vague (babyboomer qui partent à la retraite).
Ok pour une réforme basée sur la taxation des retraites chapeaux et stock options, je souscrirais à ça ! Malheureusement la droite propose la même chose depuis 30 ans. Quelle bande d'incapables...
Réponse de le 08/08/2013 à 12:01 :
La natalité ? celle boostée par nos banlieues ? pour équilibrer le système ? vous avez un grand sens de l'humour vous.
Réponse de le 08/08/2013 à 15:57 :
Ben, pourquoi le gouvernement en laisse rentrer autant, si ce n'est pour cette "raison "????
a écrit le 08/08/2013 à 10:48 :
Avec notre taux de natalité digne d'un pays africain et subventionné par la dette publique, on ne devrait pas avoir de problème pour les retraites vu le nombre croissant de cotisants potentiels contrairement à l'Allemagne où ce taux est bien inférieur au renouvellement des générations. C'est pourtant cette théorie qui nous a été assénée sans cesse pendants des années.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:38 :
Ben oui! mais ce n'est pas vrai! le problème des retraites restera, car ce sont " pour leurs voix " à eux, qu'ils pensent, et non aux Français et leur retraites.... !
a écrit le 08/08/2013 à 10:35 :
fadaise ! il faut laissr partir les gens à la retraite à 60 ans (limite extrême de leur "rentabilité") et embaucher des jeunes (chômeurs) qui financeront les retraites. tout autre solution est vouée à l'échec.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:21 :
@KIKI67
Mais ils s'en foutent, fondamentalement, ce que veulent les libéraux, (et que dire des néo) c'est ne plus payer des retraites, ni de sécurité sociale, ni cotisation d'aucune sorte. Ils veulent que ce soit le privé qui récupère la mise. Ils veulent faire du profit et garder le pouvoir. C'est tout. Mariton est dans cet esprit, bien caché sous une apparence de chrétien-démocrate, mais dont l'idéologie profonde puise aux sources d'une vieille droite réactionnaire mâtinée de néo-libéralisme.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:21 :
@KIKI67
Mais ils s'en foutent, fondamentalement, ce que veulent les libéraux, (et que dire des néo) c'est ne plus payer des retraites, ni de sécurité sociale, ni cotisation d'aucune sorte. Ils veulent que ce soit le privé qui récupère la mise. Ils veulent faire du profit et garder le pouvoir. C'est tout. Mariton est dans cet esprit, bien caché sous une apparence de chrétien-démocrate, mais dont l'idéologie profonde puise aux sources d'une vieille droite réactionnaire mâtinée de néo-libéralisme.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:39 :
Evidemment, bien vu + 1000
Réponse de le 08/08/2013 à 11:55 :
D'accord avec vous tous.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:58 :
A mourir de rire les commentaires de ce brave député ....
Réponse de le 08/08/2013 à 13:19 :
et devinez qui est à la tête de Malakoff Médéric, organisme qui commercialise des assurances vies, retraites complémentaires, prévoyance, santé ... ? Guillaume Sarkozy qui fait des affaires grâce au désengagement de l'État.
Réponse de le 08/08/2013 à 13:31 :
Heureusement que vous êtes là pour nous rappeler que seule la gauche est gentille (avec l'argent des autres surtout), belle et intelligente, alors que la droite est immonde, véritablement idiote et méchante. A vous écouter, il faudrait instaurer rapidement une dictature socialiste dans notre pays pur nous prémunir de ce fléau fasciste... En un mot, vous êtes un grand démocrate à la sauce stalinienne !



Réponse de le 08/08/2013 à 14:52 :
vous avez bien fait de le préciser, pour ceux qui ne s'en doutaient pas.... ! ( c'est la FAMILLE .... ! )
a écrit le 08/08/2013 à 10:31 :
vraiment dommage que ces "mesures courageuses" n'aient pas été prises ces 10 dernières années lorsque la droite et M. Mariton étaient aux affaires. mais peut-être que le problème des retraites n'existait pas à l'époque....et quid du régime des députés/sénateurs ?
a écrit le 08/08/2013 à 10:22 :
J'ai une solution plus juste!
70 ans pour les députés comme Mariton avec 50 ans de cotisations
65 ans pour les cadres avec 45 ans de cots
60 ans pour les ouvriers avec 41 ans de cots!
N'est ce pas le plus juste et la solution idéale?
Réponse de le 08/08/2013 à 11:02 :
Et si on demarre ouvrier pendant 10ans, que l'on deviens cadre pendant 10ans, puis chef d'entreprise pendant 10ans et que l'on finit par etre élu pendant 10ans... Sur quelle base sommes nous??
Réponse de le 08/08/2013 à 11:27 :
On peut trouver une solution au prorata de chaque période!
Tout problème à une solution.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:28 :
@lukic : tu as des noms , ou es ce cas totalement theorique
a écrit le 08/08/2013 à 10:22 :
De la part d'un dignitaire de l'UMP payé par le contribuable ,partie en faillite malgré un budget annuel de 20 MILLIONS d'Euros supporté... par les contribuables,de tels propos relèvent de la provocation ! Qu'ils apprennent déjà à gérer leur budget et ensuite , mettez les au boulot en services postés à l'hôpital comme brancardier ou infirmier afin d'apprendre la vraie VIE !
Réponse de le 08/08/2013 à 11:29 :
Mariton est tres bon dans son domaine ,reconnaissez le . Son domaine est l'ESBROUFFE gominée
a écrit le 08/08/2013 à 10:18 :
Il sait ce que c'est de travailler 40 ans ce député qui a sa retraite déjà garanti, quand a la pénibilité pour lui tout va bien, ras le bol de ces politiques de tout bord qui nous prennent pour du bétail.
Si les grosses entreprise payaient normalement leurs cotisations il n'y aurait pas de problème de retraite, la mienne ne paie plus de cotisations depuis 10 ans et emploie 2500 personnes
Réponse de le 08/08/2013 à 13:00 :
+ 1000
a écrit le 08/08/2013 à 10:14 :
Selon l'INED , l'espérance de vie en bonne santé en 2011 était de 61,5 ans pour les hommes et de 62,9 ans pour les femmes...Ces chiffres tendent à baisser (voir magazine "science et vie" de juin 2013), donc , bientôt fin d'activité professionnelle sera synonyme ... d'arrêt maladie avec des coûts majorés pour les entreprises car les inévitables adaptations au vieillissement auront des répercussions !
Réponse de le 08/08/2013 à 11:40 :
...CQFD !
Réponse de le 08/08/2013 à 11:58 :
Ca vire à gauche la Tribune maintenant ?
Le problème des retraites, c'est le chômage, rien d'autres. J'aimerais bien voir le calcul des retraites avec seulement 5% de chômage. Le problème, c'est le chômage !! La base de tout !
a écrit le 08/08/2013 à 9:53 :
Je vote UMP, moi retraité et parti juste avant 60 ans, une pension malgré tout très modeste 2800 euros par mois, l'UMP défend le statut et nos avantages de retraités tout en reportant les efforts aux actuels salariés, c'est vrai que nous actuels retraités ayant bénéficié des meilleures conditions sommes choyés par la droite, pas touche à nos à nos acquis et pas touche à notre immobilier du reste si on doit supprimer les retraites des actuels cotisants pour garantir nos pensions, nous soutiendrons même cette mesure.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:22 :
Je vote PS, faisant partie de la génération Mitterrand, l'effort je connais pas et même je le laisse aux autres. Je bénéficie de tous les Zzaquis (sués par les vieux), bourse pour festoyer à la fac, puis RMI, CMU, restos du coeur avec bouffe pas toujours à mon goût revendue pour me faire un peu de blé,. Je partage tellement ,que le travail je le laisse aux autres. Les autres ont acheté leur appartement sur crédit de 20 ou 30 ans. C'est pas normal, moi l'état me verse mon allocation logement depuis 20 ou 30 ans, mais cela ne suffit pas, j'aimerais profiter moi aussi et être propriétaire, ce ne serait que justice. Au fait je m'appelle "Glandeur" et je suis allergique au travail . Vieux je percevrai le minimum vieillesse, c'est pas juste car il y a des retraités à 2000 euros et plus, la redistribution c'est le mot-clé de mon existence et de mes amis du PS. Je précise que je ne souhaite pas de redistribution pour le travail, ni les efforts, je suis allergique aux deux, je l'ai déjà dit.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:32 :
PROVOC! allez vous recouchez, ça vous reposera, vous n'êtes pas frais pour tenir un tel langage....
Réponse de le 08/08/2013 à 11:05 :
ah je comprend mieux la logique des français , retraités a droite toutes pour le clientélisme et a gauche toutes pour les fonctionnaires , le reste de la population qui paie l'addition des deux clientèles , c'est cela ? , humm ?? a je dois noter que la droite est pas bête , vu la démographie il va y avoir de plus en plus de personnes agés a choyer et en plus avec alzeihmer ils confondront chirac avec De gaulle voir sarkozy , par contre le reste de la population qui fait partie ni de l'un ni de l'autre et ses niches fiscales et sociales eux continueront de payer la note et les demagos qui suivent .. pathétique et les jeunes n'auront qu'un espoir fuir ce pays de gériatres ..
Réponse de le 08/08/2013 à 11:09 :
Moi je vote PS, je souhaite que mon parti etudie la possibilité que mes aides soient incluses dans le calcul de ma retraite, oui vous comprenez je ne travaille quasiment pas je suis trop occupé à carresser le poil que j'ai dans chacune de mes mains et je risque de voir une bonne partie de mes revenus disparaitre à la retraite, d'ailleurs il serait bien que je fasse un autre enfant car il me faut une augmentation...
Réponse de le 08/08/2013 à 11:27 :
Cavaliere a raison malgré l'humour!n'oubliez pas que nous soutenons financièrement nos enfants avec nos petites retraites,alors de grace n'y touchez pas.de plus la majorité des retraités participe a plein d'activités associatives, bénévolesou non,et je ne vois pas comment ils pourraient tout abandonner du jour au lendemain pour reprendre un travail,meme a temps partiel
Réponse de le 08/08/2013 à 11:42 :
Rien à en tirer! BOF....
a écrit le 08/08/2013 à 9:40 :
Enfin une proposiiton de l'UMP avec laquelle on ne peut qu'être entièrement d'accord, sauf si on est socialo-communiste borné.
A ceux qui ne comprennent pas que le travail engendre le travail et non l'inverse, comme le pensaient les idéologues imbéciles des 35h; il faut expliquer sans relache que, si actuellemnt le chômage des 50-60 ans est élevé, si l'âge de départ à la retraite est à 65 ans, petit à petit ce sont les 55-65 ans qui auront du mal à trouver du travail. Cinq ans de gagnés, c'est énorme. Si, dans le même temps, on supprime un million de fonctionnaires, surtout territoriaux, alors là, tous les espoirs sont bel et bien permis.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:10 :
il y a un non sens dans votre réponse quand a supprimé 1 million de fonctionnaire qui cotisent, vous pensez sincèrement que en parallèle il y aurait 1 million d'emplois créés ??? Si a la place des 35 h on me propose quelque chose d'intelligent et non de régresser encore et encore faut voir. Je ne suis ni socialo ni communiste mais seulement j'en ai ras le bol de me faire matraquer de plus en plus par tout les politiques DE TOUT BORD
Réponse de le 08/08/2013 à 10:30 :
le million de fonctionnaires qui "cotisent" nous coûtent un endettement considérable et plombent notre économie. Moins de charges pour nos entreprises, c'est bon pour l'emploi et pour la croissance, c'est simple à comprendre. L'emploi de fonctionnaires est en lien direct avec le chômage et la précarité des autres.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:48 :
Ger555 Il n'y a pas de baguette magique pour le traitement du chomage de masse,le progrés technologique entre autre est le principal frein,la mondialisation,nous ne pouvons rivaliser avec les pays émergents(émergés depuis longtemps),les chinois vont bientôt se tourner vers les produits de haute valeur ajouté,n'étant plus compétitif sur le bas de gamme. Henri ford tenait ce propos en 1926"Tout comme la journée de huit heures a inauguré notre chemin vers la prospérité, la semaine de cinq jours va ouvrir le chemin d?une prospérité encore plus grande. » . Il faut combien de temps aujourd'hui pour produire une auto,qui est de plus en plus complexe techniquement.Quelque part on peut dire que l'intelligence de l'homme a rationalisé les process de fabrication de tout ordre,avec toujours comme objectif,l'augmentation du profit comme finalité ,tue l'emploi un peu plus chaque jour.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:55 :
Vous devez être un UMPiste : vous n'avez jamais travaillé dans une entreprise sinon vous sauriez que les charges sociales sur les salaires ne financent pas les fonctionnaires (ça c'est l'impôt) mais les retraites, l'unedic les dépenses de sécurité sociale et les allocations familiales ...
Réponse de le 08/08/2013 à 12:06 :
Les entreprises françaises ne paieraient donc pas d'impôts ???? il va falloir le leur dire. Au fait les impôts seraient à comptabiliser dans les recettes selon vous ?
Réponse de le 08/08/2013 à 13:19 :
Vous confondez impôts (impôts sur le revenu, sur le patrimoine, sur les sociétés, etc) et cotisations, ce qui n'a rien à voir...
Réponse de le 08/08/2013 à 15:52 :
Vous croyez vraiment à toutes ces stupidités ?? Selon vous ceux de 35 ou 45 ans n'auraient pas de problème puisque l'on travaille jusqu'à 62 ans ! Cessez d'être naïf, les différents partis et gouvernements vous roulent dans la farine.
Réponse de le 09/08/2013 à 1:29 :
"L'emploi de fonctionnaires est en lien direct avec le chômage et la précarité des autres." : C'est tellement mieux d'être embauché comme contractuel dans la fonction publique...
a écrit le 08/08/2013 à 9:28 :
une grande reforme des retraites de la part de l'ump... Laisser moi rire, je me rappelle encore entendre Sarkozy et woerth vanté leur reforme de 2010 qui etait censé regler tous les problemes de financement; c'est facile de porposer ensuite des reformes courageuse une fois passé dans l'opposition; C'est comme demander de baisser les depenses publiques apres les avoir augmenter au pouvoir et s'opposer ensuite à toutes les baisses de depenses quand celle ci sont annoncé . L'ump, le parti le plus hypocrite qu'il soit.
Réponse de le 08/08/2013 à 13:06 :
+ 1000
a écrit le 08/08/2013 à 9:18 :
Je devrai ne pas être seul en prison
a écrit le 08/08/2013 à 8:57 :
Abolir les privilèges ou les privilégiés. Ce sont toujours les mêmes que l?on pille au bénéfice des mêmes profiteurs.
a écrit le 08/08/2013 à 8:50 :
La proposition oublie un paramètre : l'age auquel on prend sa retraite. Actuellement avec le même nombre d'annuités celui qui prend a retraite à 62 ans a la même retraite que celui qui la prend à 65 ans. Cela n'est pas juste car il va (statistiquement) en bénéficier 3 ans de plus.
Réponse de le 08/08/2013 à 9:33 :
Notre société ne tient pas compte de ces détails. Ainsi les impôts servent pour les écoles même si on a pas d'enfant, pour offrir des ordinateurs à tous les lycéens comme en Corrèze (lesquels, au passage, se sont retrouvés en vente au Bon coin), aujourd'hui il y a une prime de rentrée scolaire, les anciennes générations équipaient leurs enfants à leurs frais, etc..
Réponse de le 08/08/2013 à 9:38 :
actuellement on peux prendre sa retraite à 62 ans si on a cotisé tous les trimestres necessaires, sinon il y a une minoration de la pension de retraite, en fonction du nombre de trimestre manquant. à 65 ans, c'est la retraite à taux plein pour tous. il es tjuste que ci une persone a trvailler plus tot puisse partir pls tot
Réponse de le 08/08/2013 à 10:45 :
Réponse à Mickador. 65 ans et 44 de cotisation, ce n'est en rien la retraite à taux plein garantie à 65 ans : tous ceux qui ont commis l'erreur de faire des études longues (± 25 ans sans emploi immédiat de plus !) continueront à être punis. Ils n'avaient qu'à mal travailler à l'école et s'embaucher à 16 ans.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:07 :
@Mickador: Je voudrais juste préciser que la retraite à taux plein pour ceux nés à partir de 1957 est à 67 ans.Sinon la décote par année manquante est de 5% avec un maximum de 25%. S'il vous manque 5 ans ou plus de cotisation, vous perdez 25% de votre retraite potentielle.
a écrit le 08/08/2013 à 8:38 :
Il faut rendre hommage aux élus qui sont actifs quelques fois jusqu'à 80 ans et plus (voir le sénat) et qui se décarcassent pour les autres. Bel exemple de désintéressement qui s' échinent au travail sans jamais se plaindre.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:01 :
ah élu UMP vous me faites rire aux éclats et c'est très rare , dire que des élus actifs jusqu'à 80 ans et plus , vous me rappelez deux pays communistes ou on avait des dirigeants qui auraient du être en gériatrie que dirigeants , je ne met pas en cause les facultés mentales des uns ou des autres , mais comment être crédible auprès des autres et se faire élire qu'avec 11% des inscrits quand on voit le vote nul ou que l'électeur ne se déplace plus , enfin quel crédit pour écrire ainsi que des gens de 80 ans encore accrochés a leurs pouvoirs ne rappellent pas ce que vous dénonciez pendant la guerre froide ? , de plus desinteressé ? a cet âge c'est peut-être pour autre chose alors ? , enfin le travail en lui meme est loin d'être harassant aussi , beaucoup de citoyen(ne)s de ce pays aimeraient en profiter voir en abuser aussi , non je comprend mieux pourquoi un élu UMP est souvent en chine , le modèle est trop bon , vous le reflétez bien parce que vous le valez bien , merci pour votre humour j'ai rarement aussi bien rit !
Réponse de le 08/08/2013 à 11:08 :
@Elu UMP le Conseil a décidé que 754 députés seraient élus à partir de la ratification définitive de ce traité (2010-2014) En 2012, l?Assemblée compte 577 membres appelés « députés », élus ou réélus aux élections législatives de 2012,Le Sénat, qui compte 348 sénateurs depuis le renouvellement de 2011 .Soit 577+348=925 parlementaires pour 65 millions d'habitants contre 754 députés pour 500 millions d'habitants en zone euro.
Réponse de le 08/08/2013 à 11:32 :
@Elu UMP
Je sais que plus c'est gros plus ça passe, mais là c'est carrément du "foutage de gueule".
"Se décarcasser pour les autres à 80 ans", c'est surtout que la place est bonne et l'occupation pas très fatigante. Je ne connais AUCUN maçon qui se "décarcasse" à 80 ans pour monter des parpaings...65 ans devrait être aussi la limite pour des mandats électifs. L'avenir c'est les jeunes, pas les vieux barbons qui ne songent qu'à perpétuer leurs intérêts personnels et ceux de leur "caste".
Réponse de le 08/08/2013 à 11:35 :
Trois mandats c'est suffisant. Cela fait 15 ans au service de soi-même. Car, mes amis, ne croyez pas que ces gens là sont au service de la France et des Français. Ils ne sont pas là pour leurs idées ou des idéaux haut placés, NON! Ils sont juste là pour bouffer et profiter. Alors stop aux mandats successifs, aux familles qui font de la politique leurs petits commerces bien juteux.
Réponse de le 08/08/2013 à 14:56 :
leurs fonds de commerce d'où ils raclent tout, jusqu'à la moëlle !!! écoeurant !
a écrit le 08/08/2013 à 7:58 :
'Les conseilleurs ne sont pas les payeurs', changeons la donne!!! Et tous les parasites politiciens inutiles , sénateurs ,députés commençons par les remettre au travail chaque élu coûte au contribuable 500000e par année 100 députés pour un pays comme la France c'est assez !Affectons ces économies aux régimes de retraite après nous verrons les réformes !
Réponse de le 08/08/2013 à 10:36 :
Je ne sais pas si l'économie de 500000? multiplié par 100 (sénateurs, députés ou élus) sera suffisante pour financer le trou de l'ARRCO en 2018 et de l'AGIRC en 2014 mais c'est effectivement vers ce genre de réduction des dépenses qu'il faut s'orienter. Quand aux fonctionnaires la réduction passe par le non renouvellement des postes après les départs en retraite et un alignement pour tous sur le régime général du privé!
Réponse de le 08/08/2013 à 13:13 :
le bons sens même + 1000
Et surtout un régime adapté suivant la pénibilité du travail !!!....
a écrit le 08/08/2013 à 7:19 :
Mr Mariton est vraiment coupé de la vraie vie. Comment peut-on envisager de porter à 65 ans l'âge légal de la retraite alors que 50% des français en âge de travailler sont à 60 ans soit en retraite soit au chômage. De plus même si c'est déplorable, les fonctionnaires des régimes spéciaux sont déjà en retraite depuis 10 ans à 65 ans et les repousser ferait encore grimper le chômage, car les jeunes ne pourraient pas entrer dans ces régimes spéciaux. Ce n'est donc pas sur le curseur de l'âge qu'il faut jouer, mais sur la durée de cotisation. En outre la France a une sociologie particulière avec ses DOM-TOM et encore plus récemment avec Mayotte qui fait que certains ne travailleront jamais et seront aux minimas sociaux de 20 ans à la retraite. D'ailleurs si les chiffres de l'INSEE occultent volontairement chaque mois le chômage des DOM pour ne pas "effrayer" le citoyen alors que Pôle Emploi indemnise tous les français quel que soit leur résidence
Réponse de le 08/08/2013 à 9:42 :
Regardez bien la carte de l'Europe des "retraites" et vous vous apercevrez de plusieurs indications:
1- L'âge légal de départ en retraite est chez nos voisins majoritairement de 65 et 67 ans.
2- Eux fixent des âges de départ et de durée de cotisations variables pour les hommes et les femmes qui partent( donc plus tôt avec une retraite complète à 62 ou 60 ans;
3- Votre raisonnement est bon sauf que seul des dispositions législatives contraignantes pousseront à la fois les entreprises et les salariés à travailler plus longtemps, car que se passe t il depuis que SARKOZY a entièrement libéré le cumul emploi/retraite du privé, de plus en plus de retraités repartent bosser faute d'une pension suffisante;
4- les régimes spéciaux et la fonction publique doivent être alignées sur le privé non par idéologie mais par le leurs coûts exhorbitants sur le budget de l'Etat, donc nos impôts.
Enfin il est grand temps de mettre un terme à l'emploi à vie des fonctionnaires.
Réponse de le 08/08/2013 à 9:56 :
ils blablatent, nous enfument! ils le savent pertinament que nous demander de travaillez jusqu'à des âges avancés n'est PAS POSSIBLE, puisque à 55 ans, ON EST VIRE ! ils nous prennent pour des cons, comme c'est pas possible!! on ne peut même pas le leur dire en face, il n'y a qu'a voir cette pauvre chômeuse qui s'est hasardée à parler à hollande , et qu'a t-elle eu comme réponse CONCRETE? SERIEUSE?? une lapalissade et un tournage de cul! avec ça, démmerdez vous, les Français, ce n'est pas mon problème///Après moi, le déluge " !!
Réponse de le 08/08/2013 à 10:08 :
Je vous suis , mais personne ne s'attaquera aux régimes spéciaux puisque pour faire "passer la pilule" il faudrait que les parlementaires qui votent les lois s?alignent également sur le régime général, Ou alors , on peut toujours rêver qu'un référendum soit proposer pour qu'il n'y ait en France qu'un seul régime de retraite ( je ne sais d'ailleurs même pas si un tel sujet entre dans le champ référendaire)
Réponse de le 08/08/2013 à 10:37 :
Vous avez raison, ils ne voteront jamais de loi pour se "spolier"......quant au référendum, ils ne feront jamais cela, ne parlons surtout pas de ce qui peut fâcher....nous sommes, somme toute, et c'est triste à dire : impuissants !
a écrit le 08/08/2013 à 7:02 :
en une semaine DE 10 à 25 ans et vous voulez étaler dans le temps,pour la FONCTION PUBLIQUE mais je vous rassure dans très peu de temps ce sera écourter!!
a écrit le 08/08/2013 à 6:19 :
... un ordinateur dans une entreprise, 10 euros par jour pour payer le chomage et les retraites, il a pris la place des secrétaires, il nourrit le chomage...! Un robot dans une entreprise, un euro par cycle, il a contribué au chômage également.... etc
a écrit le 08/08/2013 à 4:22 :
Faire cotiser toutes les Importations au Système de retraite, Alléger le cout du travail et donc, ainsi, doper la Compétitivité, Financer les retraites futures en maintenant l'age de départ en retraite à 62 ans, et 41ans et demi de cotisation : COMMENT ? Grace à une augmentation du Taux de T.V.A de 20 à 29%. et du Taux Réduit de T.V.A de 5 à 9.5%. Par ailleurs Bien sùr, Alignement progressif du Public sur le Privé : base des 25 meilleures années, à raison de 2ans et demi par an, en 10 ans cette Anomalie est Réglée. Simplification et Harmonisation de tous les autres impots : Impot sur Revenus, Successions, Impot sur les Sociétés, Plus values Mobilières et immobilières : Taux Unique d'imposition de 20% créant ainsi un choc de compétitivité, un afflux d'Investisseurs en France, et un dynamisme Français sans précédent, créant de la recette fiscale. Trop d'impot tue l'Impot, Moins d'Impot fait rentrer beaucoup plus d'impot
Réponse de le 08/08/2013 à 15:47 :
Donc, @Pilotin, vous augmentez les retraites, disons cela, puis vous reprenez plus que l'augmentation par une forte TVA généralisée qui plume tout le monde. Bravo!
a écrit le 08/08/2013 à 2:59 :
Je lis ici que cela revient ? une situation des annees 1980...faux...dans les annees 1980, il y avait la cohesion, les gens etaient humains...de nos jours ont cherche la performance max quitte a casser du salarier. Y avait il autant de suicide dans les boites en 1980 ? Non, les anciens vous le diront ! Ceci est une strategie pour reduire au Max les futurs retraites car les seniors ne finiront pas leurs annees, trop mou pour la competitivite permanente....en 1980, les seniors etaient respectes pour leur age et leur experience dans les boites...temps revolu
a écrit le 07/08/2013 à 21:57 :
L'UMP qui donne des leçons pour réformer les retraites, Mr Mariton n'a aucune honte ou il est amnésique ? Alors un rappel de leurs travaux, pas de quoi sourire  !!!
1993:Réforme Balladur,  (Nicolas Sarkozy est ministre du Budget) :de 150 trimestres (37 ans et demi) à 160 trimestres (40 ans) ; calculée sur les 10 meilleures années.
1995 : échec du plan Juppé
1999 : création du Fonds de réserve pour les retraites ; mise en place d'une réserve 33 milliards d'euros valeur 2009.
2003 : réforme Fillon, 160 trimestres (40 ans) à 166 trimestres (41,5 ans)
2007 : réforme des régimes spéciaux(Nicolas Sarkozy est président) ;calculée sur les 25 meilleures années.
2010 : réforme Woerth(Nicolas Sarkozy est président), l'âge légal de départ à la retraite, de 60 à 62 ans ; 166 trimestres (41,5 ans) ; l'utilisation anticipée du Fonds de réserve pour les retraites « MERCI JOSPIN »
2013 : Pas mieux, attendre la prochaine réforme ? 2015 ; 2018 ?..
http://www.toutsurlaretraite.com/retraites-retour-sur-20-ans-de-reformes.html
Réponse de le 11/08/2013 à 20:11 :
LES LOIS FIILON fit partir les gens du privé pour carrière longue ( des gens valides)en retraite a 55 /56 ans depuis 2003 vous devait surement en connaitre des gens qui ont bénéficier de ce régime ( combien a put coûté se système des milliards et des milliards ) personne de droite n'a jamais critiquer cette mesure qui pourtant a mis une parti du système par terre ou le régime et déficitaire gravement maintenant ?????? le premier ministre JOSPIN en 2002 avait mis 160 milliards de coté pour les années 2020 , les lois FILLON depuis 2003 ont tout manger ses ses 160 milliards qui devait servir pour les années a venir copie mesure phare, le dispositif pour carrière longue, négocié avec la CFDT, qui donne un droit au départ anticipé à la retraite avant 60 ans aux salariés et les non salariés des régimes alignés ayant commencé à travailler jeunes, à condition d'avoir cotisé 43 ans et demi, soit deux ans de plus que la durée de 41 ans et demi nécessaire pour une retraite à taux plein.
a écrit le 07/08/2013 à 21:55 :
la retraite était à 65 ans jusqu'en 82 ou 83. et les gens de cette époque n'étaient pas moins fatigués que maintenant bien au contraire puisqu'ils avaient moins de vacances (3 à 4 semaines,) et travaillaient au minimum 40 heures./semaine .de plus ils cotisaient de 14 ans à 65 ans soit 50 ans tout en ne recevant une retraite évaluée que sur 40 ans de cotisations. les jeunes qui en veulent aux vieux devront apprendre à mieux connaître la vérité et surtout à moins revendiquer. la vie n'est pas une panacée mais elle l' était encore moins voici quelque temps.
Réponse de le 08/08/2013 à 14:58 :
vous avez raison j'ai connu ça, et peux en parler....rien de COMPARABLE avec maintenant !! + UN
Réponse de le 08/08/2013 à 23:43 :
"la retraite était à 65 ans jusqu'en 82 ou 83. et les gens de cette époque n'étaient pas moins fatigués que maintenant bien au contraire puisqu'ils avaient moins de vacances (3 à 4 semaines,) et travaillaient au minimum 40 heures./semaine ." : Pauvre monsieur, avez vous au moins fait une seule semaine à plus de 70h dans votre vie et passer des nuits blanches pour que vos projets soit livrés le vendredi pour savoir ce que c'est que 35h? Encore : J'ai de la chance! Mon amie est à 50h régulièrement payées 35h : Elle fait partie de cette main d'oeuvre qui fait face à 3 millions de concurrents et on n'a pas encore la somme pour monter sa boite (lâcher plus de 9000 euros de loyer par an n'aide pas)! Alors, vos rengaines pour défendre vos acquis, ça suffit : Ras le bol de maintenir le train de vie d'une génération qui nous expulsent ensuite des zones d'activités au profit de leurs héritiers et ose nous traite de feignasse en bénéficiant de nos cotisations! Au passage, on notera qu'ils n'ont pas été si généreux avec leurs parents qui atteignent rarement les 1000 euros à 90 ans! Alors, pour faire simple : Nous nous préoccuperons de votre sort quand nous pourrons vous racheter les toit que vous achèteriez avec 2 SMIC dans les années 80. Jusque là, vos congénères sont nombreux à avoir de la ressource : Ils nous demandent la solidarité pour les pensions et nous ne sont pas en reste pour nous escroquer sur le logement après avoir fait main basse sur l'immobilier à grand renfort de subventions! Il n'y a pas de magie à ce que les jeunes en veulent aux vieux : On ne peut demander la solidarité à une génération pour les pensions de retraite et vivre à la picsou dans l'immobilier! Or, quand vous vous plaigniez de taxe sur vos PV immobilières après avoir doublé la mise sans rien faire, nous payons le double!
Réponse de le 13/08/2013 à 19:17 :
@vroum : la 5ème semaine de congé a été donnée par F.Mitterrand en 1981.
Merci de ne pas raconter de conneries sous un prétexte quelconque.
a écrit le 07/08/2013 à 21:52 :
Les uns ont droit à la retraite, pas les autres. C est pas du social. Pour le sud ou le nord ? L Europe du sud dont la France fait partie c est la désindustrialisation, le laxisme et l exclusion des jeunes entre 25 et 50% plus les déficits et la récession. Sa Lenteur, la limasse de l Elysée, selon les sondages est déclaré incompétent, ça s écrit comment ? L école française est nulle selon les classements de l OCDE. C est pareil pour l Etat cher payer pour du mauvais travail. On met des profs et des thèses avec des 4. Et les salariés précaires alors que les fonctionnaires ont la sécurité du non travail, c est juste ça ? En 40 on fait la guerre la fleur au fusil, le seul pays non armé d Europe, c est suicidaire ! Pareil aujourd hui, sans technologie c est suicidaire alors qu on a pas de ressources. Le fromage mou c est un gros louis qui fait faillite et qui ne fait pas payer les riches qui s évadent. La statolâtrie nous a conduit à zéro de croissance et au chômage, c est un mauvais système. Comités théodule. Combien encore de victimes il faudra à l Etat qui fait des français des pauvres qui fait reculer le bien être ?
a écrit le 07/08/2013 à 21:41 :
Une telle réaction est toujours plus facile à formuler lorsqu'on est du "bon côté" de la barrière...

Sans être contre UNE réforme, il faut qu'elle se fasse en ayant pris en compte TOUTES les données.
Pour info, l'espérance de vie en bonne santé en France est de 61,8 ans pour les hommes et 63,9 ans pour les femmes en 2010 ( source INSEE); bien plus pour l'Espagne, l'Italie, la suède par ex mais bien moins pour l'Allemagne... (Ah le modèle allemand au passage!)

Et que pensez vous alors d'aligner la CSG des retraites sur celle des salaries?
a écrit le 07/08/2013 à 21:28 :
Une telle réaction est toujours plus facile à formuler lorsqu'on est du "bon côté" de la barrière...

Sans être contre UNE réforme, il faut qu'elle se fasse en ayant pris en compte TOUTES les données.
Pour info, l'espérance de vie en bonne santé en France est de 61,8 ans pour les hommes et 63,9 ans pour les femmes en 2010 ( source INSEE); bien plus pour l'Espagne, l'Italie, la suède par ex mais bien moins pour l'Allemagne... (Ah le modèle allemand au passage!)

Et que pensez vous alors d'aligner la CSG des retraites sur celle des salaries?
a écrit le 07/08/2013 à 21:27 :
Une telle réaction est toujours plus facile à formuler lorsqu'on est du "bon côté" de la barrière...

Sans être contre UNE réforme, il faut qu'elle se fasse en ayant pris en compte TOUTES les données.
Pour info, l'espérance de vie en bonne santé en France est de 61,8 ans pour les hommes et 63,9 ans pour les femmes en 2010 ( source INSEE); bien plus pour l'Espagne, l'Italie, la suède par ex mais bien moins pour l'Allemagne... (Ah le modèle allemand au passage!)

Et que pensez vous alors d'aligner la CSG des retraites sur celle des salaries?
a écrit le 07/08/2013 à 21:20 :
Mariton le député qui doit sa fonction a ce que les contribuable lui donne chaque mois et qui va donner cette année 6.5 milliards d euros pour les régimes spéciaux de retraites dont les sénateurs et députés font parti entre autre .
la retraite se fera t elle avec un déambulateur comme cadeau de sortie !
a écrit le 07/08/2013 à 20:53 :
Bien que retraité depuis dix ans, je soutiens le programme de l'UMP et je dirais même plus le porterais la retraite à taux plein à 70 ans.
Réponse de le 08/08/2013 à 9:28 :
Les "retraités" au minimum vieillesse n'ont jamais ou peu cotisé, soit des personnes qui n'ont jamais travaillé ou presque, plus des vieux étrangers sans revenu. Le minimum vieillesse c'est l'équivalent RSA des personnes âgées. Une personne toute sa vie au RSA, sera ensuite au minimum vieillesse. Comparer donc aux vrais retraités de l'agriculture qui percoivent quelquefois 2 fois moins pour une vie de labeur et vous si "sensible" aux injustices, vous pourrez vous prononcer.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:56 :
vous ne travailliez pas dans un metier dur... vous pouvez dire le contraire, mais ca serait faux .. .
un ouvrier a partir de 50 / 55 ans . .. est physiquement fatigué ... et svt malade ...
je ne vois pas comment un homme de 70 ans , peut monter sur un echaffaudage aussi bien qu'un jeune, ou sur un toit . ..
70 ans dans un bureau , pourquoi pas, mais meme comme ca, vous seriez depassé ...
Réponse de le 08/08/2013 à 11:53 :
comment imaginer l'"âge qui vient", et ses mille petits maux? ceux qui parlent ne se rendent pas compte, sont encore "trop jeunes", personne autour d'eux pour leur en parler, ou alors ils ne sont pas regardants"....c'est du je-m'en-foutisme, ou pire ils croient que eux, seront épargnés, pourront encore faire ceci, cela......ah! vous y viendrez aussi, et, là, vous verrez , si vous !êtes encore présents", si l'on peut (à part quelques rares exceptions ! ) être si dégourdis, si défonceurs à 65 piges ou plus, en s'étant crevé au boulot ! HADES ++
Réponse de le 08/08/2013 à 12:17 :
ils me rendent fou les gens ! ! !
Réponse de le 08/08/2013 à 15:01 :
Ne pas s'attarder, les 3/4 sont des inconscients...cordialement .
Réponse de le 08/08/2013 à 16:03 :
vs avez mille fois raison .
Réponse de le 08/08/2013 à 23:19 :
"Vous ne pouvez pas comprendre, vous etes trop jeunes : j'ai 70 ans, je suis à la retraite depuis 8 ans, j'aide mon fils qui est au chomage" : On cotise pour que des SMICards et chômeurs aidés par leurs parents vivent mieux que nous en somme? Vous n'êtes peut-être pas parmi les retraités aisés, mais à voir des régions entières où le moindre 2 pièces coûte plus de 200 000 euros, permettez nous de pensez qu'ils ne sont pas si rare! Jalousie gratuite? Pas tant : Combien parmi ces enfants "aidés" par des retraités auraient fait monté les prix des logements aux niveaux actuels si on avait amené ces mêmes retraités à taper dans leurs économies pour maintenir leurs trains de vie? Nul miracle à ce que seuls ceux qui ont 100 000 euros qui tombe du ciel puissent acheter dans certaines régions : On maintient le niveau de vie des retraités, ils évitent ainsi de puiser dans leurs économies et leurs gosses nous expulsent des zones d'activités : Normal! "Vous croyez que la vie est dorée pour tous les retraités ?" : Vous imaginez ce que c'est actuellement pour les jeunes qui ne vivent des revenus de leurs parents avec des 30m² à 700 euros par mois? QUE VOTRE GÉNÉRATION CESSE DE SE GAVER SUR LE LOGEMENT, JUSQUE LA, VIVONS EN CLAN NOUS AUSSI EN AIDANT NOS SEULS PARENTS ET GRANDS PARENTS!
a écrit le 07/08/2013 à 20:33 :
Dire qu'en 2010, les socialistes avaient promis le retour de la retraite à 60 ans !!!!
a écrit le 07/08/2013 à 20:27 :
Je travaille depuis 39 ans
À 65 ans ça fera 46 ans je serai bon pour la casse j'aurai cotise et je ne profiterai de rien
Faisant partie des Français qui paient encore et encore mais qui n'ont droit à rien je commence à en avoir vraiment marre
Sachant que ceux qui décident sont des fonctionnaires qui sortent de lEna et qui ne connaissent rien du travail puisqu'ils n'ont jamais travaillés et avec le Gouvernement actuel c'est le pompon


a écrit le 07/08/2013 à 20:24 :
Cela fait 20 ans que la nécessité d'aligner les régimes spéciaux sur le régime général s'impose, malheureusement, à part Juppé - et je ne suis pas de droite - personne n'a oser s'attaquer véritablement à cette question. Il est temps d'agir et de prendre les députes et les entreprises au mot, en les OBLIGEANT légalement à: a) abonder un fonds d'indemnisation des chômeurs de plus de 50 ans qui ne parviennent pas à trouver un emploi - b) à recruter des personnes âgées de plus de 50 ans ou alors elles versent des indemnités LOURDES, DISSUASIVES, à l'état. C'est tout. Un peu de courage.
a écrit le 07/08/2013 à 20:19 :
Chacun doit revoir ce qu'il a cotisé! Et tant pis pour les assistés qui n'ont rien cotisé! EGALITE!!!!
a écrit le 07/08/2013 à 20:13 :
UMPS bon a rien vite marine !
Réponse de le 08/08/2013 à 10:00 :
ne croyez pas cela ! c'est du plus que sérieux, il n'y a qu'à attendre 2014 et 2017 pour en être convaincu......
a écrit le 07/08/2013 à 20:02 :
Porter l'âge légal de la retraite à 65 ans... Ça ne fera que "casser" un peu plus ceux qui ont commencé a travailler jeune (qui ont a fortiori arrête tot les etudes) donc des métiers disons "pénibles"!
Pour ceux qui ont poussé les études à bac+2 et au delà, cela ne changera pour ainsi dire rien ou presque 44+21=65...
On nous parle de l espérance de vie qui augmente... Très bien... Mais quid de l espérance de vie en bonne santé c'est a dire qui permet de voyager ou se promener, profiter un minimum de sa retraite quoi, ne serait ce que cela? (Cette donne existe pourtant)

Car vivre sa retraite sur un lit d'hôpital, je ne pense pas que qui que ce soit le souhaite!

Je ne suis ni de gauche ni de droite, je n'ai pas de solution miracle, je ne fais que constater que l'on selectionne joliment les chiffres pour faire passer une réforme d'un côté comme de l'autre, nécessaire, certes, mais qui sera inefficace et qui devra être à nouveau complétée.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:07 :
moi, non plus je ne pense pas que Hollande pense à la façon dont on va passer la retraite, même si on la passe à l'hôpital, le côté humain est dénigré, ils s'en fout, ils s'en foutent! il n'y a qu'à lire ce que @ jc vous a répondu...tout est dit merci !
a écrit le 07/08/2013 à 20:00 :
L'UMP vient compléter dès maintenant le pouvoir de nuisance du PS. En 2017, l'UMPS ne passera pas.
a écrit le 07/08/2013 à 19:57 :
Mais oui, mais oui, je vais me lever à 3H30 ou me coucher à 5h jusqu'à 65 ans... Même pas en rêve !
a écrit le 07/08/2013 à 19:55 :
Allez, je ne doute pas une seconde que Mariton (Mariton pas les gays) aura à coeur de s'appliquer à lui-même cette brillante mesure, ainsi qu'à tous les parlementaires. 44 années de cotisations effectives et retraite obligatoire à 65 ans. Sinon 44 années de cotisation ET 65 ans c'est une double peine. Si vous avez commencé à bosser à 18 ans ca vous fera cotiser 47 années, et si vous avez commencé à 24 ans, vous êtes bon pour trimer jusqu'à 68 ans, sauf que vous aurez été sorti du marché du travail bien avant et que vous pourrez vous assoir sur votre retraite à taux plein.
a écrit le 07/08/2013 à 19:37 :
Si Fillon n'avait pas fait une réformette, et ciré les pompes des fonctionnaires, le déficit ne serait pas aussi important, combien coutent les petites compensations aux régimes spéciaux , création d'échelons supplémentaires, intégration des primes, augmentation des salaires, calcul de la retraite sur les 6 derniers mois,, maintient du départ anticipé pour les parents de 3 enfants et prise en compte de la pénibilité, les pauvres!!! en échange de la paix sociale. Un boulet de 6,5 milliards d'euros par an d'argent public pour renflouer les caisses déficitaires.
a écrit le 07/08/2013 à 19:28 :
salariés "vraiment" usés, départ à 44 ans de cotisation. Et je ne suis pas de gauche, mais c'est vraiment un foutage de gueule.
a écrit le 07/08/2013 à 19:27 :
Et les deputes comme Sir Mariton et ses comparses du Senat, toujours a manger dans la gamelle avec leurs louches dorees ?
a écrit le 07/08/2013 à 19:23 :
Il est clair que je ne voterais pas Hollande en 2017, et encore moins l'UMP. Hors de question de bosser jusqu'à 65 ans alors qu'il y a des jeunes qui cherchent du boulot. Mon fils s'est fait licencier (comme beaucoup d'autres). A 34 ans, il recherche un emploi depuis 1 an et ça risque de durer.
a écrit le 07/08/2013 à 19:19 :
inequitable et degueulasse ! inequitable parce que seuls les emplois protegés ont la certitude de pouvoir alligner 44 annuités, degueulasse parce que j'ai rien entendu a propos des regimes speciaux, de la retraite des elus, des 750e pour les etrangers qui n'ont jamais cotisé un centime, les retraites "chapeau" etc etc ...en plus j'ai jamais supporté ce type a la voix de fausset !
a écrit le 07/08/2013 à 19:07 :
NSarkozy avait bien mis en place une réforme qui devait assurer l'avenir pendant quelques années, non ? La conjoncture a changé, c'est donc déjà périmé ? Il faut donc réajuster en permanence, disons régulièrement. Si la durée de vie stagne, le chômage diminue, les comptes ne seront plus les mêmes et les conditions doivent alors changer, s'adapter. S'il 'faut' 44 ans de cotisation, dans dix ans, ce sera peut-être 43 ou 42 selon le contexte, ne pas toujours penser qu'à allonger.
Le système par points, il faut s'y décider, quitte à mettre dix ans à "basculer" progressivement pour ne pas trop précipiter vu le chantier à gérer. Mais ne pas dire "nous, on n'en veut pas" une fois au pouvoir et tout arrêter.
a écrit le 07/08/2013 à 19:05 :
Mince suis déçu, on m'avait vendu que l'immigration de masse allait financer nos retraites... On nous aurait menti? :/
Réponse de le 08/08/2013 à 10:44 :
faut croire que oui..."espoirs déçus"......
Réponse de le 08/08/2013 à 15:39 :
Oui, @ptitpère. Il vous faut désormais payer la retraite des immigrés avec votre salaire que leur arrivée a fait baisser, pour cela vous devrez travailler plus longtemps si ce que l'on promet comme escroquerie se décide, et payer aussi celle de leurs femmes qui ne sont pas en mesure de travailler et aussi le chômage de leurs enfants qui sont déterminés à ne pas s'intégrer. Au fond on ne leur avait pas demandé leur avis!
Réponse de le 08/08/2013 à 16:34 :
c'est une co...rie monstre et un scandale sans nom !!!
a écrit le 07/08/2013 à 19:00 :
A ce stade autant passer ? un r?gime 100% priv? . Notre syst?me social est mort, passons ? autre chose.
a écrit le 07/08/2013 à 18:44 :
Pourquoi ce sont les députés qui s'occupent de ça ? Avec 5 ans, ils touchent déjà plus que d'autres sur toute une carrière. C'est scandaleux. Ce pays est une ignominie.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:47 :
EXACT La France est un pays dévorée, mise à terre par les politiques! (n'oublions pas, en passant l'EU), celle qui dirige tout, même les politicards! après ils ont un certain "libre arbitre" pour des coups fourrés", mais, bon on peut leur "faire confiance", SI! si !
a écrit le 07/08/2013 à 18:42 :
Superbes économies! En sachant que le niveau de vie est en train de dégringoler, la santé entrain de se détériorer, que quasiment personne n'atteindra l'age de la retraite parce l'espérance de vie va régressé, mais nous paierons toujours des cotisations qui ne profitera pas au cotisant.
a écrit le 07/08/2013 à 18:34 :
Qu'ont-ils fait pendant les 10 ans où ils ont eu tous les pouvoirs? Bref, ça gueule fort mais ça ne pisse pas très loin
Id pour les 35h et les régimes spéciaux sans parler du statut des taxis et de pas mal d'autres choses
Ceci étant, sachant qu'à partir de 50-55 ans les entreprises virent les employés, je ne vois pas très bien où ce genre de déclaration mène sans qu'il n'y ait un engagement clair et net de ne pas virer les seniors. S'il n'y a rien dans ce sens, on transfère les charges de la caisse vieillesse à la caisse chômage
a écrit le 07/08/2013 à 18:28 :
Tout de suite et la même sauce pour tous les régimes. Ce sera certainement moins douloureux pour la majorité.
a écrit le 07/08/2013 à 18:27 :
rien de nouveau cela on le savez il faut surtout pas voter pour eux en 2014 et 2017 ils vont prendre le bateau à hollande et nous taxer à outrances pour soit disant remonter les comptes , les seuls crédibles , c'est le FN , un grand nettoyage en France ne fera que du bien
Réponse de le 08/08/2013 à 9:27 :
Filon ? Juppé? Sarkozy? mais, mon pauvre ami, vous plaisantez??? ! on les a vu à l'oeuvre les polichinelles! ils ne savent rien faire par eux mêmes, ils ont besoin de leur GOUROU agité, narcissique, à l'égo gros comme un gratte ciel ! ils ont mené d'emblée la France à la ruine(et Hollande continue allègrement !) ce ne sont que des lampistes à la solde de Bruxelles, mais ils sont autorisés", néanmoins sans rien faire, à se remplir les poches ! NON!NON!NON ! plus d'UMPS !
Réponse de le 08/08/2013 à 9:33 :
vous reculez le plus possible l'échéance de voir MARINE au gouvernement, tout ça pour des idées idiotes! on ne peut juger, les preuves , on en a pas! qui peut se targuer de dire alors que son parti n'a jamais été au pouvoir? ! quant aux municipalités qui étaient passées FN on les a tellement fait c ier, on leur a tellement mis de bâtons dans les roues, que ça n'a pas donné grand chose ! il y a eu un ou 2 petits "scandales", il est vrai, MAIS BIEN MOINS qu'avec les affaires scandaleuses de l'UMPS !! vous ne voulez pas nous donner une chance, vous le ferez tout de même, lorsqu'il n'y aura plus aucune alternative, et qu'il sera bien TROP TARD! car nous sommes en chemin.....
Réponse de le 08/08/2013 à 10:49 :
@ LEMAN & vive Marine + 1000
Réponse de le 08/08/2013 à 15:09 :
@ UMP=PS, MARINE + GERMAIN + UN !! VIVE MARINE!
a écrit le 07/08/2013 à 18:13 :
Et bien entendu, pas un mot sur la mise à contribution des retraités actuels...

Qu'est-ce que certains ne raconteraient pas pour se protéger des électeurs.
a écrit le 07/08/2013 à 18:08 :
Et dire que pour les technocrates de Bruxelles, qui ne manquent pas une occasion de jouer les gendarmes et de conseiller d'augmenter les durées de cotisations, c'est départ à 50 ans et pas de cotisations, ce sont les contribuables européens qui payent. Quand aux montants des retraites (taux plein au bout de 16 ans) ça donne le tournis, bien évidement si avant ces 16 années ils avaient un job ils pourront aussi bénéficier de la retraite conséquente à ce job. Comme Bruxelles n'était pas leur villégiature d'origine une aide conséquente en plus leur sera attribuée pour se réinstaller et les "aider" a supporter le changement.
a écrit le 07/08/2013 à 18:03 :
je suis favorable aux mesures de Mariton ou aune hausse de la cgs sur la masse salariale de 2%.N'oubliez pas que la pluspart des retraités doivent aider financièrement leurs enfants,il ne faut pas les fragiliser financièrement
a écrit le 07/08/2013 à 17:58 :
C'est encourageant comme discours même si je trouve ça un peu frileux pour le calcul de la retraite des fonctionnaires.... Encore un petit effort dans le discours (dans les actes, on verra si la "droite" revient au pouvoir)
a écrit le 07/08/2013 à 17:55 :
Portugal: le gouvernement veut tailler dans les retraites des fonctionnaires
- publié le 07/08/2013 à 12:01
Dans le cadre de la politique d'austérité imposée à Lisbonne par ses créanciers, le gouvernement portugais envisage une baisse de 10% des retraites des fonctionnaires et le recul de l'âge de départ à 66 ans.


a écrit le 07/08/2013 à 17:53 :
Avec 5 millions de chômeurs,des jeunes qui vont entrer dans le monde du travail de plus en plus tard et une vie professionnelle chaotique, les politiques seraient avisés de dire la vérité. La retraite par répartition est morte. Personne ne touchera de retraites ou alors à 70 ans avec des pensions ridicules.
Réponse de le 08/08/2013 à 9:38 :
ne vous en faites pas ! Si pour nous il y a retraites peaux de chagrin, ou il n'y aura dans le futur plus aucune retraites, EUX ! là "haut", ne manquerons de RIEN ! et même ça, ces injustices ignobles ne font bouger personne...c'est à désespérer d'être Français !!!!!!!!! ( notez, que ce sera la fin " d'un système", POUR NOUS ! mais AUCUNEMENT pour eux ! faut s'y faire, puisque s'est accepté !
a écrit le 07/08/2013 à 17:51 :
L'UMP aurait elle des pertes de memoires toutes les reformes miracles quelle a faite n'ont pas resolu le probleme et aujourd'hui il trouve la recette comme quoi etre dans l'opposition a du bon ,l'UMP n'a vraiment pas peur du ridicule ,un conseil n'oublier pas les hauts fonctionnaires et les regimes speciaux "deputes senateurs ministres.......
a écrit le 07/08/2013 à 17:51 :
et sa mesure démago de 81. Tout le monde à l'époque de sérieux savait qu'on courrait à la cata. Mr Mariton ne fait que revenir sur cette mesure démago qui a largement trés largement contribué au creusement de notre dette abyssale avec en plus bien sûr l'embauche de 1 million de fonctionnaires.....!!!
a écrit le 07/08/2013 à 17:50 :
Suite ---> En 1897 le française Ernest Duchesne publie une thèse sur la question des moisissures et de ce qui sera la péniciline. Un autre chercheur tentera en vain de stabiliser le processus. C'est en 1940 que 2 chercheurs Howard Walter Florey et Ernst Boris Chain la purifie en la stabilisant de façon à rendre le produit utilisable. En 1945 il reçoivent un prix Nobel avec un autre intervenant qui ne l'a ni découverte ni stabilisée mais, en ayant fait la propagande, finira par rester presque plus célébre que les 3 découvreurs et sera associé à la récompense. Le produit sera largement le vecteur d'une amélioration sanitaire et de lespérance de vie pour les enfants dans le monde entier. Ici l'on comprend que la matrice pour le calcul des retraites a volontairement été pris sur une moyenne faussée mais qui ne modifie que très faiblement le paramètre alors que cette embellie est utilisée comme prétexte.
a écrit le 07/08/2013 à 17:50 :
On peut baisser légèrement les pensions les plus élevées.
a écrit le 07/08/2013 à 17:48 :
l'UMP les socialistes de droite proposent des mesures moyen terme à dix ans ,on a pas la même définition du "moyen terme"
Encore une fois la peur de ne pas être élu leur fait reculer les vrais réformes notamment celle du scandale des retraites du public !!
L'ump et le Ps proposent les mêmes solutions à perte de vue par manque de courage politique et c'est honteux !
a écrit le 07/08/2013 à 17:46 :
Une chose est sûr: mieux vaut augmenter la durée des cotisations et l'age de départ à la retraite que d'augmenter les cotisations ou baisser le montant des retraites. Il est aussi beaucoup plus social et responsable de travailler plus longtemps pour freiner la chute de compétitivité dû aux charges sociales abusives et éviter la pauvreté du 3eme age qui serait engendrée par une chute du montant des retraites (par ex. par bloquage de l'indexation). Contrairement aux préjugés, l'UMP fait du social. Il faut le reconnaitre.
a écrit le 07/08/2013 à 17:35 :
Une honte! A la base un mensonge bassement exploité : Celui de l'espérance de vie que l'on dit faussement en augmentation pour les années passées et encore plus faussement pour les années à venir puisque même l'INED n'ose plus le dire. Nous vivrions jusqu'à 200 ans! D'abord décryptons le mensonge : On applique un critère de santé sanitaire, une méta- donnée, pour une apllication impropre. En effet c'est la mortalité infantile en très bas âge qui a été fortement améliorée et fait automatiquement remonter la moyenne. En réalité pour ceux qui ont dépassé leurs, disons 10 ans, l'espérance de vie ne bouge que très très faiblement. Or, le travail et donc les retraites ne concernent que les gens en moyenne ayant au moins 20 ans. Pour ceux là et leur potentiel de cotisation, l'espérance de vie n'évolue quasiment pas [Désolé de vous décevoir]. Vivent mieux assurément quelques métiers comme les mineurs dont la profession a disparue mais qui n'étaient pas signifiants d'un point de vue statistique ou les maçons (on tombait beaucoup à l'époque plus pour des problèmes d'alcool que de santé) de la même manière. Un mensonge d'état donc. Sur cette base que les journalistes ne cherchent absolument pas à documenter par des experts, on projette faussement une vie augmentée et la ruine des caisses de retraite. Mais il s'agit d'un autre mensonge d'état qui aurait voulu qu'une très faible cotisation -appelée dans son ensemble, lui aussi augmenté, "charges" par les entreprises restant pour leurs salariés dans une vision purement comptable puisqu'il s'agit en réalité d'une participation- permette le versement de retraites royales. Le miracle n'a pas eu lieu, on le savait d'avance : la multiplication des billets de banque n'existe pas pour cette humble cause. Nous sommes donc dans ce double mensonge et le pillage que l'on veut organiser sur le dos de tous les français mais au profit d'un très petit nombre de bénéficiaires : Les entreprises géantes qui ne participent ainsi pas au cycle de vie naturel dans de bonnes conditions du personnel qu'elles ont employé. Il serait préférable de fixer la retraite à 60 ans qui est un âge raisonnable afin que disposant de moyens et de visibilité chacun puisse entamer une seconde carrière différente plus ou moins active selonsa fortune et ses objectifs. Si nous ne voulons pas augmenter les "charges" il faut alors stopper l'immigration, faire travailler tous les français, augmenter par qualification les salaires ou trouver un système de participation que je propose comme la France-Action. Mariton et ses amis joue ici le rôle du marmiton d'une étrange cuisine qui a le goût amère du mesnsonge et de la truanderie.
Réponse de le 08/08/2013 à 9:49 :
Peu importe que c'est "normal", ce qui compte, c'est que c'est un fait qu'il faut intégrer dans le financement des retraites.
Réponse de le 08/08/2013 à 15:29 :
L'art du mesnonge, @jb ou de la manipulation. Pourquoi parler de ratio alors qu'existent les séries réelles (que l'on tente déjà soit-dit en passant de remanier), elles montrent que la progression est modeste. Les ratios que vous citez sont impactés comme vous l'admettez par le différentiel des naissances et la problématique que pointe justement @Baby Boom mais il ne concerne en rien l'espérance de vie sur série longue. Par ailleurs il n'est pas question de dire que l'espérance de vie n'augmente pas très faiblement mais de dire que cette augmentation ne perturbe pas le calcul des retraites au point déjà revu et à celui envisagé dans le futur. Il s'agit d'une escroquerie que l'on tente de couvrir en mentant et vous y participez, peut-être de bonne foi. Renseignez vous.
Réponse de le 08/08/2013 à 16:41 :
Avant de parler de mensonge et de donner des conseils, essayez de réfléchir. Ce n'est pas l'espérance de vie qui compte, mais le ratio entre cotisants et retraités. Ce ratio augmente depuis trente ans et pas seulement à la marge.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:04 :
BRAVO ! plus rien à rajouter !! ++++++++++
a écrit le 07/08/2013 à 17:33 :
Et pour les députés à qui il suffit de cinq années seulement de cotisation pour avoir une très bonne retraite ?
Réponse de le 08/08/2013 à 10:06 :
vous abordez un sujet TABOU, Gégé....et s'il n'y avait que cela.. !!
a écrit le 07/08/2013 à 17:31 :
65 ans c'était l'âge légal de départ en retraite en 1981. il a fallu une mesure démagogique de Mitterrand en mal de popularité pour réduire l'âge légal de départ à 60 ans, pour le financement vous vous débrouillerez quand je ne serai plus là.
a écrit le 07/08/2013 à 17:23 :
Après 10 ans et 4 reformes ayant "pompé les caisses privées" sans avoir osé toucher aux régimes spéciaux dont celui des élus, UMP donne des conseils sur ce qui doit être une bonne réforme???? même pas peur du ridicule!!
a écrit le 07/08/2013 à 17:21 :
Imaginons qu'un jeune aujourd'hui entre dans la vie active à 22 ans (bac + 3), qu'il doive travailler 44 ans à temps plein, et qu'il passera en moyenne 48 mois au chômage lors de sa vie professionnelle (ce qui est loin d'être extraordinaire de passer 10% de sa vie professionnelle au chômage à une époque ou le CDD et le temps partiel tendent à devenir la norme), ça signifie donc qu'il devra travailler jusqu'à 70 ans. Vous connaissez beaucoup de boîte qui embauchent des gens de 70 ans vous?!!
Réponse de le 08/08/2013 à 16:36 :
Courage, mon vieux....
a écrit le 07/08/2013 à 17:11 :
..et vous verrez que l'âge légal, passera de 65, à 67, 68, 70......vous allez voir, c'est CERTAIN ! nous sommes sur une pente vertigineuse, où l'on aura plus de retraites du tout, parce que avant = le cimetière !! et dire que les cols blancs , politicards et autres fossoyeurs des peuples, sont épargnés, eux,; on travaille par exemple 5 années= retaite complète + avantages, etc, etc ! sinon, nous avons le cercle , non pas des "poètes disparus", mais le cercle de gériatrie avec députés, sénateurs qui sont tellement "fatigués" par leur boulot, qui eux peuvent crever au travail avec des émoluments scandaleux !!! on marche sur la tête, et c'est de plus en plus grave .. !!!
a écrit le 07/08/2013 à 17:08 :
.... vers le règlement des problèmes actuels de la France. Il faut bien commencer....
a écrit le 07/08/2013 à 17:08 :
Faire trimer plus longtemps les jeunes pour payer des pensions Ponzi aux vieux et remettre des niches fiscales sur l'immo, y serait pas à l'UMP ce bon Hervé ?
Réponse de le 08/08/2013 à 9:44 :
et le scandale, déjà maintes et maintes fois répété, est QUE JOSPIN AVAIT LAISSE UNE CAGNOTTE pour les retraites, et que le grand SARKO s'est EMPRESSE DE TOUT BOUFFER ! un scandale de + !!!
Réponse de le 08/08/2013 à 10:52 :
d'accord avec vous +1
a écrit le 07/08/2013 à 17:06 :
Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce serait un énorme progrès, mais nous avons déjà payé pour voir les promesses non tenues à droite et à gauche. Les "paroles verbales", on connaît. Je suis par ailleurs parfaitement d'accord avec ceux qui écrivent que les parlementaires doivent donner l'exemple, mais dés qu'on aborde ce sujet, il y a comme un malaise. Curieux, non ?





















a écrit le 07/08/2013 à 17:06 :
"Hervé Mariton (UMP) opposé à une loi interdisant le port du foulard islamique à l?Université"

Visiblement, Mariton préfère la burqa à la retraite de nos anciens...
a écrit le 07/08/2013 à 17:05 :
Le jour où les députés se plieront eux-mêmes aux lois qu'ils ont votées, on rira bien !!!
a écrit le 07/08/2013 à 17:03 :
Heureusement que la reforme des retraites a ete la grande avancee du quinquenat de N. Sarkozy. Apres sur le fond franchement c'est le MEDEF des annees 60 ou peut etre 70. On attend avec impatience la replique de l'autre camp qui devrait nous parler de hausse de cotisations...
a écrit le 07/08/2013 à 17:03 :
n'importe quoi ...ils veuelent tuer le peuple . . .
combien couteront a la secu touts les ouvriers qui devront travailler jusqu'a 70 ans ..?
en maladies pro ,en accident . .. .
comment peut on demander a un ouvrier de travailler autant qu'un type dans un bureau ?? ?
Réponse de le 08/08/2013 à 11:18 :
etant portugais , oui je vous le confirme .....
ayant travaillé en andorre, suisse allemagne ... oui je vous le reconfirme ....
etant avec une espagnole , oui je vous le re reconfirme ..;
les chiffres ne veulent rien dire... la majorité ds ouvriers au portugal travaillent 3/4 jours semaine.... ils sont payés a la semaine pour une grosse majorité, et le travail de 3/4 jours suffisent a manger pour les reste des jours....
le portugal est en majorité agricole encore aujourd'hui , et oui dans l'agriculture, si on prend a l'annee, on travaille moins d'heures que salarié classique .. . .
en andorre.... les ouvrier peuvent etre en arret pdt 4 mois successifs, aisni qu'en allemagne et suisse ... . vous devez etre de ceux qui critiquent les 35h francaises, tout en comparant avec l'allemagne qui dans certains secteurs sont a 32h/semaine
ca ne sert a rien de comparer que ce qui nous arrange...chaque pays a des caractristiques differentes et vouloir toujours sse caler sur les autres, nous emmennent la ou on est actuellement ... ....
a écrit le 07/08/2013 à 17:03 :
...et ils affirment...! Nous voyons le résultat aujourd'hui après 30 ans d'inaction des politiques. Virons les...!
a écrit le 07/08/2013 à 17:02 :
44 annuités de cotisation?!! Avec la fin programmée de la sécurité sociale et de notre système de santé (en Allemagne l'espérance de vie a déjà commencé à baisser depuis le début de la "crise"), sachant qu'aujourd'hui 80% des contrats sont des CDD (donc avec des périodes de creux et d'inactivité), et des temps partiels, autant dire que personne ne touchera de retraite à taux plein. Mais bon, le but de la man?uvre n'est pas de régler le problème des retraites mais de trouver un prétexte "convenable" afin de pouvoir annoncer aux gens qu'ils ne toucheront rien... De toute manière avec 44 annuités, l'effondrement du niveau de vie à venir, la fin de notre système de santé, et l'explosion du nombre de cancers dus à l'alimentation pleine de pesticides et aux pollutions diverses, les futurs retraités seront morts avant même de parvenir à l'âge de la retraite.
Réponse de le 08/08/2013 à 10:23 :
le stress, qui est une nouvelle pénibilité et les dépressions ! on ne tient pas compte désormais de l 'HUMAIN, et à partir de là, tout est faussé!les sales ambiances dans certaines entreprises, faire le travail de 3 personnes , la virulence de certains patrons, le fait de n'être plus considéré au travail, la perte d'ascenceur social si vous êtes un bon élément, les mauvais salaires ,le management à la noix de certains olibrius, faut se "délocaliser" dans une autre région , comme ça, pour un petit job, laisser, la femme qui en a déjà un et ne peut suivre, les gosses, bref, une société de merde qui est là, juste pour déstabiliser encore "L'Humain" ! sommes nous des machines? devons nous avaler toutes les couleuvres" "sous prétexte que le travail se fait rare" ??on nous prend pour des billes, on nous MANIPULE et on nous concocte une sala société de brigandages, de violence, d'agressions.....Elle est "chouette , la vie! P...TAIN! qu'elle est chouette! et après on s'étonne de prises d'anti dépresseurs? à voir comme on régresse, il y a de quoi, à voir aussi comment ça fonctionne chez "nos élus",gouvrnements, politiques, injustices etc...ouais! il y a de quoi déprimer...mais il va y en avoir encore pour nous taxer de faibles, de pas courageux! eux feraient ci, réagiraient comme ça, eux ont du courage", les autres sont de pauvres hypocondriaques, de pauvres cons, quoi...!
a écrit le 07/08/2013 à 16:58 :
Passer de 41.5 à 44 années de cotisation va mécaniquement faire augmenter la population active de plus de 7%. Ceci va donc se repercuter sur le taux chomage qui va encore grimper vu que la quantité de travail disponible n'augmentera pas tant que l'économie ne repartira pas réellement.

Or, si on veux alleger le cout des cotisations pour les entreprises, il faut absolument que l'on augmente le nombre d'emploi en France et non pas augmenter la population active.

La seule chose qui va se produire, c'est transferer les couts de l'assurance vieillesse sur l'assurance chomage pendant quelques années ce qui ne changera rien à la balance financiere de l'état.
a écrit le 07/08/2013 à 16:48 :
et les jeunes qui commencent à travailler à 30 ans car ils ne trouvent pas de travail ou font de longues études pour espérer en trouver, jusqu'à quel âge devront-ils travailler ? Le chomâge ne baisse pas et tout augmente. FH veut relancer l'économie, l'emploi mais il fait tout le contraire, il augmente tout ce qu'il est possible d'augmenter. Il faudrait baisser les charges des employeurs afin de redynamiser l'emploi, moins de chômeurs, plus de cotisations. CQFD
a écrit le 07/08/2013 à 16:48 :
J?ai commencé a bosser et cotiser en 1980 j?avais vingt ans. Depuis la gauche en 1981 je cotise pour tous ceux qui sont partis à 60 ans. A partir de 2020 la retraite a 60 ou 62 ans se sera plus pour moi? On se fout de qui ? Je veux bien trinquer mais que tout le monde trinque. La reforme tout de suite et pour tout le monde sans détail. Si non c?est du vol organisé au profit des copains?
Réponse de le 08/08/2013 à 9:50 :
NOUS SOMMES VOLES, constamment, de tout temps, TOUT LE TEMPS! on est "en bas", ils sont en "hauts", ce qui fait toute la différence, car en haut, point de contrôles(ou si peu, ah!ah!), on contourne, on s'arrange au mieux, on camoufle, et allez! à coeur joie, on se sert, et après on vous dira "y a pas d'argent dans les caisses.."! eh!oui, les pauvres C..Ns seront encore et à jamais floués!c'est ainsi, et RIEN ne changera JAMAIS !!
a écrit le 07/08/2013 à 16:47 :
En matière de Pénibilité, on oublie toujours le terrible stress relatif au travail, qui n'existait pas lorsque l'on était assuré de pouvoir faire toute sa carrière dans la meme entreprise, ou de pouvoir la quitter pour en choisir une entre plusieurs autres, le tout sans stress, donc sans pénibilité, véritablement invivable jour et nuit.
Réponse de le 08/08/2013 à 12:32 :
ah!ah! cordialement
a écrit le 07/08/2013 à 16:43 :
il se moque encore du peuple en ne proposant que trois ans pour les fonctionnaires il ne parle pas des priviléges des élus ,des anciens présidents de la république, un autre exemple la sécu des mines existe encore avec guichet pharmacies etc alors qu il ne reste que que 320 000 retraité de la mines;commencons en premier par supprimer ces aberrations sinon le privé va encore payer et ces reformes ne seront jamais faites
a écrit le 07/08/2013 à 16:42 :
Il a commencé à quel âge à travailler ce monsieur ! C'est très facile de dire ce qu'il faut faire quand on ne l'a pas fait
a écrit le 07/08/2013 à 16:41 :
1) très court terme : on met fin aux regimes de retraite scandaleux des Parlementaires
2) très court terme : on vire la moitié des parlementaires
3) c'est les citoyens qui prennent en main la loi sur la transparence de la vie politique
4) on interdit aux politiques qui ne sont pas capables de gérer le budget de leur propre parti de parler du budget de la nation
a écrit le 07/08/2013 à 16:40 :
En cette période de morosité , Monsieur Gattaz nous annonce une excellente nouvelle.
Il vient de s'engager à donner , dans le privé, du travail aux seniors jusqu'à 65 ans. Par écrit?
Et abandonner ses pratiques du licenciement des seniors vers 55 ans.
Ce n'est pas avec la gauchiste Parisot qu'on aurait vu çà.
Enfin un président du Medef social.
On l'attendait depuis longtemps.
a écrit le 07/08/2013 à 16:35 :
Parisot, sort de ce corps...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :