La dangerosité de l'e-cigarette à nouveau dénoncée

L'Institut National de la Consommation vient de publier une étude inédite selon laquelle certaines cigarettes électroniques dégagent des vapeurs contenant "des substances très préoccupantes, parfois même en quantité plus importante que dans certaines cigarettes conventionnelles". Un argument de plus en faveur d'un renforcement de la législation dans ce domaine.
Le tabagisme tue 200 personnes chaque jour en France.
Le tabagisme tue 200 personnes chaque jour en France. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Produit nouveau et qui connaît un essor exponentiel de ses ventes depuis un an, la cigarette électronique reste relativement peu encadrée. Son utilisation est autorisée dans les lieux publics tels halls d'universités, restaurants ou halls de gare. Toutefois, cela pourrait changer.

Déjà au mois de mai, la ministre de la Santé Marisol Touraine disait vouloir soumettre l'usage de cet appareil aux mêmes règles que celles imposées aux fumeurs de cigarettes traditionnelles. "La cigarette électronique n'est pas un produit banal. Nous devons lui appliquer les mêmes mesures que celles appliquées pour le tabac, c'est-à-dire qu'elle ne puisse pas être fumée dans un lieu public, que la vente soit interdite aux mineurs de moins de 16 ans et qu'on ne puisse pas faire de publicité", insistait-elle alors.

Des teneurs en substances toxiques non négligeables

Une étude publiée ces jours-ci dans la revue de septembre de 60 millions de consommateurs pourrait bien faire pencher encore un peu plus la balance en faveur des antis-e-cigarettes.

Et pour cause : formol (formaldéhyde), acroléine, acétaldéhyde… la liste des substances cancérogènes potentiellement présentes dans la vapeur dégagée par les cigarettes électroniques fait froid dans le dos. L'Institut National de la Consommation (INC), qui publie la revue 60 millions de consommateurs, dit avoir employé une méthode jusque là inédite pour tester différents produits disponibles en France (jetables ou rechargeables), sans toutefois en préciser les modalités.

Conclusion : les cigarettes électroniques "ne sont pas aussi inoffensives" que le disent leurs fabricants et "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes". "Dans trois cas sur dix, pour des produits avec ou sans nicotine, les teneurs en formaldéhyde (couramment dénommé formol) relevées flirtent avec celles observées dans certaines cigarettes conventionnelles" affirment les auteurs de cette étude.

"Si jusqu'à alors, les études menées sur les vapeurs d'e-cigarettes n'avaient jamais mis en évidence de molécules cancérogènes en quantité significative, nos analyses démontrent pour la première fois que les vapeurs de certaines marques contiennent des substances très préoccupantes, parfois même en quantité plus importante que dans certaines cigarettes conventionnelles !" indique l'INC.

L'acroléine serait particulièrement présente dans les vapeurs engendrées par les cigarettes Roll et des traces de métaux lourds (nickel, chrome) ont été détectés dans des produits Cigartex et Cigway.

Au-delà de la toxicité de la fumée, l'Institut dénonce un défaut de sécurité concernant les recharges. Selon l'étude, certaines sont dépourvues de bouchons de sécurité, et contiennent pourtant des doses de produit potentiellement létale pour un enfant.

Améliorer l'étiquetage et imposer un bouchon spécial

Pour Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de la revue 60 millions de consommateurs, ces résultats ne constituent pas une raison pour interdire ces produits - comme c'est le cas dans 22 pays majoritairement asiatiques et américains - mais doivent pousser à "mieux les contrôler". "Le code de la consommation pourrait encadrer la véracité de l'étiquetage et imposer un bouchon de sécurité", espère-t-il. L'INCannocne avoir alerté la direction générale de la santé (DGS) et la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la dangerosité des e-cigarettes.

En mai dernier, l'Office français de prévention du tabagisme (OFT) conseillait déjà de renforcer l'information délivrée aux utilisateurs dans un rapport rédigé avec l'aide de la Direction générale de la santé. Et notamment sur deux points : "le fait qu'on ne connait pas les conséquences d'un vapotage à très long terme et qu'il pourrait y avoir des effets encore inconnus sur la santé, même si ce risque est inférieur au risque avéré du tabagisme" et "le fait que l'e-cigarette ne doit pas être utilisée par des enfants"

Elle relevait cependant des jugements moins sévères à l'encontre des cigarettes électroniques : "Contrairement a la cigarette, l'e-cigarette ne libère ni monoxyde de carbone (CO), ni particules solides, ni quantité significative de cancérogènes. (…) Selon les données scientifiques disponibles en mai 2013, les effets irritants et/ou toxiques des composants de l'e-cigarette sont bien moindres que ceux lies a la fumée du tabac."

Il n'en reste pas moins que depuis le printemps la règlementation a déjà pris le chemin vers plus de restriction puisque, début juillet, les députés se sont prononcés pour l'interdiction de la vente des e-cigarettes aux mineurs.

LIRE AUSSI :

>> Sur la piste (chinoise) des cigarettes électroniques

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 01/09/2013 à 11:08
Signaler
Je ne comprend pas. La cigarette électronique vise les fumeurs pas les non fumeurs. A partir de là, la cigarette électronique devient moins dangereuse que la tueuse. C'est ça le but de la e cig. Nos politiques l'ont complétement occulter à dessein ...

à écrit le 27/08/2013 à 23:20
Signaler
Bref, on ressort le vieux prétexte de la santé pour taxer. Mais, on le fait moins sur la bouffe ou l'auto bien plus toxiques vu ce qu'on y trouve.

à écrit le 27/08/2013 à 21:53
Signaler
se rendent compte qu'ils vendent moins de tabac taxé à "mort" , que la cigarette "tue" toujours autant et que la cigarette électronique fait mieux qu'eux ...c'est à dire moins mal et qu'elle peut s'acheter hors de France .

à écrit le 27/08/2013 à 14:52
Signaler
DES TAXES, DES TAXES, DES TAXES, DES TAXES, DES TAXES, la meilleure solution ne pas fumer !

le 28/08/2013 à 12:55
Signaler
Des taxes, Des taxes, Des taxes, la meilleure solution, NE PLUS ROULER ! Des taxes, Des taxes, Des taxes, la meilleure solution, NE PLUS MANGER ! Des taxes, Des taxes, Des taxes, la meilleure solution, NE PLUS VIVRE ! Réflexion idiote.

à écrit le 27/08/2013 à 7:05
Signaler
J'entendais hier à la radio que la combinaison des molécules (pesticides dans les légumes et fruits, additifs, conservateurs, édulcorants, etc...) et tous les produits de soins (composants) et médicaments se transforment dans l'organisme et créent d...

à écrit le 27/08/2013 à 1:18
Signaler
Attendons avant de conclure trop hâtivement que c'est vrai ou faux : http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/etude-de-60-millions-de-consommateurs-sur-la-cigarette-electronique-quel-protocole/ Pour le moment on ne dispose vraiment pas d'assez d...

à écrit le 27/08/2013 à 0:46
Signaler
BONJOUR des grand pneumologue et scientifique dans le monde se son pencher sur le problème et na rein trouve de probent et L'Institut National de la Consommation pour dire personne trouve tout ça en claquent des main super on ni croie

à écrit le 26/08/2013 à 21:11
Signaler
Ca fait longtemps que je savais qu'ils trouveraient quelque chose à la cigarette électronique. Taxes oblige. Par contre je me demandais, la bouffe industrielle bourrée de pesticides et d'ogm, les chemtrails qu'ils balancent dans le ciel quotidienneme...

à écrit le 26/08/2013 à 17:44
Signaler
Faut bien mourir de quelque chose...quand c'est avec plaisir !

à écrit le 26/08/2013 à 16:15
Signaler
la dangerosité de cracher par terre c'est plus nocif...

à écrit le 26/08/2013 à 15:16
Signaler
... un tel foin à propos des cigarettes électroniques "dangereuses pour la santé" et tellement peu à propos des vraies cigarettes qui empoisonnent autant les fumeurs - qui ne sont rien d'autres que des camés asservis par leur dépendance - que les non...

le 26/08/2013 à 16:12
Signaler
bah oui y a qu'a interdire aussi l'alcool, les pesticides (monsento et consor), le petrole ( co2 cancer rechauffement ) les centrales nucleaires, les lignes a haute tension allez soyont fou les train les voitures les handicapé les malades .... les vi...

à écrit le 26/08/2013 à 14:52
Signaler
quand on veut tuer son chien on dit qui il a la rage

le 26/08/2013 à 15:17
Signaler
Quand on veut tuer le chien, c'est avant tout le maître que l'on doit viser !

à écrit le 26/08/2013 à 14:52
Signaler
ou est le protocole de test ? echantillon liquide testé materiel ? comparaison , soyont sérieux l'etude porte sur du materiel obsolète eroll cigway cigartex ! du materiel bas de gamme fabriqué en chine ! les vapoteurs utilisent des ecig avec des eliq...

à écrit le 26/08/2013 à 14:46
Signaler
Les vendeurs de peur sont au boulot là ... Si certains produits ne sont pas conformes, il faut les retirer, et c'est tout ce qu'il y a à faire rien de plus.

à écrit le 26/08/2013 à 14:42
Signaler
Une taxe sur les e-cigs, faut pas voir ça comme une mauvaise chose s'ils encadrent les pratiques ( étiquetage, bouchons sécurisés), au contraire. En tout cas tant qu'ils ne l'interdisent pas à la vente sous prétexte de "sauver nos enfants".

à écrit le 26/08/2013 à 14:42
Signaler
L'acroléine serait particulièrement présente dans les vapeurs engendrées par les cigarettes Roll ==> ( GLYCERYNE = resistance trop chaude ) et des traces de métaux lourds (nickel, chrome) , E-CIGARETTE DE MAUVAISE QUALITE FILS RESISTIF EN (NYCHROME) ...

à écrit le 26/08/2013 à 14:31
Signaler
Je n'ai rien à ajouté au deux commentaire de (Mathéo & Bartg) ils ont tout deux raison.

à écrit le 26/08/2013 à 13:34
Signaler
on va surtout cherrcher à justifier une nouvelle taxe si encore elle est reversée à la secu!!!!!!! comme devrait l'etre les taxes tabac !!!!!!!!

à écrit le 26/08/2013 à 13:31
Signaler
Etude financee par l industrie du tabac

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.