Les députés veulent interdire la cigarette électronique aux mineurs

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une première étape législative a été franchie en matière de réglementation des cigarettes électroniques. L'Assemblée nationale a voté majoritairement pour interdire leur vente aux mineurs. Les buralistes n'ont pas obtenu l'exclusivité de la vente de ces "e-cigarettes".

Electroniques ou pas, même combat. Les cigarettes ont fait l'objet de deux décisions révélées ce jeudi. La première concerne le prix du paquet de cigarettes "classique", qui augmentera de 20 centimes au lieu des 30 ou 40 initialement annoncés. La seconde s'applique aux cigarettes électroniques, que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaite voir réglementées. Une première étape en ce sens vient d'être franchie à l'Assemblée nationale où les députés ont voté en faveur de l'interdiction de leur vente aux mineurs. Le texte est intégré au projet de loi sur la consommation qui doit être voté dans la nuit de jeudi à vendredi. Il devra ensuite passer entre les mains des sénateurs.

Limitation de la publicité

En mai, Marisol Touraine avait fait part de son inquiétude, relayant celle de professionnels de santé comme le pneumologue Bertrand Dautzenberg qui craignent que la cigarette électronique "incite à fumer". Ces nouveaux objets apparus il y a quelques années pourraient en outre être bannis des lieux publics. Et une circulaire visant à en interdire la publicité devrait être diffusée dans les prochains jours. Un million d'adeptes ont déjà succombé à "l'e-cigarette", selon le rapport remis par Bertrand Dautzenberg.

Pas d'exclusivité pour les buralistes

Les députés ont cependant rejeté un amendement déposé par le membre de l'UMP Thierry Lazaro qui visait à accorder l'exclusivité de la vente des cigarettes électroniques aux seuls buralistes.

-----

Pour aller plus loin

>> Sur la piste (chinoise) de la cigarette électronique

>> Les cigarettes électroniques rendent aussi dépendants

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2013 à 13:30 :
La prévention contre le tabac passe par ce type de réglementation. Je pense que les pubs contre le tabac demeurent aussi un bon moyen d?avertir les gens sur les dangers de la cigarette comme par exemple sur cette page qui affiche quelques-uns de ces spots de pub :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-18--les-10-meilleurs-spots-anti-tabac.html
On voit que beaucoup de spots de pub malgré le fait qu'ils n'aient jamais été diffusés à la télévision, ne manquent pas d'humour.
a écrit le 29/06/2013 à 10:28 :
La ministre de la Santé a récemment commandité un rapport d'expert sur la cigarette électronique qui conclut qu'elle est "un produit qui présente des dangers infiniment moindres que la cigarette".

Parmi les jeunes de 12 à 19 ans, il semblerait que près d'un quart fume du tabac. D'après ce même rapport, seul "1,6 % des jeunes qui déclarent avoir expérimenté le tabac précisent que l'e-cigarette a été le premier produit consommé".

Tenant compte du fait que l'efficacité des produits médicalisés de sevrage (patches et autres) est très faible (de moins de 7 %), une politique qui freine l'accès des jeunes fumeurs vers un produit infiniment moins dangereux semble aller à l'encontre de l'intérêt de la santé publique.
a écrit le 28/06/2013 à 22:11 :
Bravo! Justement, c'est un moyen de fumer moins ou pas. Le problème est baisse des recettes fiscales sur le tabac. Donc, on prépare un alignement fiscale de la cigarette électronique sur les vraies avec le prétexte habituel de la santé.
a écrit le 28/06/2013 à 18:51 :
Nos politiques, tous bords confondus, ayant abdiqué et abandonné leurs prérogatives en matière économique, budgétaire et de politique étrangère, bref dans ce qui fait la souveraineté d'un pays, il ne leur reste plus pour justifier leurs indemnités que la "sécurité" et la santé du citoyen.... Au moins en ce qui concerne les aspects les plus visibles quitte à être marginaux. Se pencher sur l'impact sociétal et sanitaire du chômage ou sur les causes de la consommation élevée d'anxiolitiques pourrait conduire à des conclusions gênantes. Non ! Au pays de Descartes le maître-mot en matiêre de lois c'est INTERDIRE.
a écrit le 28/06/2013 à 14:16 :
Les décisions qui sont et vont être prises reposent uniquement sur des préjugés ou clichés.

Pour une fois il faut penser en réduction de risque comme le dit très bien le Professeur Etter : http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/debat-de-specialistes-de-sante-publique-sur-la-cigarette-electronique/

Les partisan du risque zéro n'ont rien compris
a écrit le 28/06/2013 à 11:46 :
Et si pour une fois on laissait les parents faire ? Ils sont déjà persuadé que se sont les profs qui doivent éduquer leurs gamins, si en plus l'Etat décide à leur place d'interdire ce qu'il pense être mauvais pour eux, on va pas s'en sortir..
Réponse de le 28/06/2013 à 14:44 :
D?accord : C?est très bien de croire en la liberté individuelle et la responsabilité collective qui en découle. Mais est-ce réaliste ? Par exemple si tout un chacun respectait la vitesse limite en voiture, il n?y aurait pas besoin de radars : quand on se fait doubler on doit montrer du doigt le chauffard et non les radars, les gendarmes ou l?Etat?.Mais il est vrai que la prohibition ne résout rien non plus et fait fleurir les contre pouvoirs et les marchés parallèles.

L?homme se roule dans la ...boue et voudrait sentir la rose !

a écrit le 28/06/2013 à 11:40 :
gouverner c'est prévoir!!!!!!! réglementer à tout va ce n'est pas gouverner c'est faire semblant!!!
a écrit le 28/06/2013 à 10:24 :
Tout a fait d'accord avec les députés : il faut interdire lla e-cigarette au mineurs, c'est pas le moment de fumer le paquet de pot nivea ! de vapoter quoi !
Réponse de le 28/06/2013 à 11:31 :
Aucune étude de santé publique ne vient en appui d'une telle possible réglementation. C'est le seul souhait d'inciter les gens à l'austérité.
a écrit le 28/06/2013 à 10:05 :
Que fumer dans ces nouvelles pipes à eau ? Tout ce que l?on veut en achetant l?élixir approprié et il y a déjà une cinquantaine de choix. A quand le shit électronique ? L?Etat non seulement a raison mais il se doit d?encadrer l?usage de l?engin qui se faufile sous couvert de l?excellente couverture médiatique de la lutte antitabac.
A prendre au sérieux car la pipe à eau n?est pas du pipeau
a écrit le 28/06/2013 à 8:52 :
"que Marisol Touraine, souhaite voir réglementées". Ce gouvernement est malade de la règlementation et empoisonne la France.
a écrit le 28/06/2013 à 6:36 :
Détrompez vous les taxes arrivent ! Ils veulent mettre 73% de taxe comme sur les clopes en plus de la TVA. Et ils le feront...
Réponse de le 28/06/2013 à 11:41 :
Bien sûr!!!!!!!!!!!!
a écrit le 27/06/2013 à 22:04 :
c'est vrai qu'(ils vaut mieux pour les recettes de l'état qu'ils fument des vraies. celles la sont taxées au moins pas les autres!!!!
a écrit le 27/06/2013 à 21:57 :
État = voleur
a écrit le 27/06/2013 à 21:28 :
ces gens là, devraient s'occuper de leurs fesses !
a écrit le 27/06/2013 à 20:30 :
... l'essentiel étant que nos chers députés puissent toujours profiter des largesses des fabricants et des distributeurs de cigarettes !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :