Retraites : Matignon veut lancer le compte-temps "pénibilité" début 2015

 |   |  1564  mots
Le gouvernement confirme la prise en compte de la pénibilité dans la future réforme des retraites (Photo Reuters)
Le gouvernement confirme la prise en compte de la pénibilité dans la future réforme des retraites (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Suivez en direct les annonces et commentaires sur le projet de réforme des retraites.

La réforme des retraites approche à grands pas.  Le projet gouvernemental doit être présenté  le 18 septembre en Conseil des ministres. Mais, alors que s'achève la concertation avec les partenaires sociaux ce mardi, plusieurs mesures ont déjà filtré. Les différentes options sont âprement discutées par les organisations syndicales, patronales, et par les représentants politiques. Voici les principales annonces et commentaires de cette deuxième journée de rencontre. 

Mardi 27 août

  • Le compte pénibilité dès 2015?

A la sortie de son entretien avec Jean-Marc Ayrault, Jean-Claude Mailly a indiqué à la presse que le gouvernement souhaitait mettre en place le compte pénibilité dès le 1er janvier 2015. 

>> Lire aussi : Retraites: le gouvernement confirme le compte-temps "pénibilité"

>> Lire aussi : Retraite: le projet sur la pénibilité fait hurler le patronat 

  • Luc Chatel (UMP): le gouvernement "pas crédible" pour parler "compétitivité des entreprises"

"Une fois de plus, avec les impôts, François Hollande choisit le principe du puits sans fond", juge le vice-président de l'UMP, Luc Chatel. Il balaye en outre le geste envers le patronat évoqué la veille par Pierre Gattaz, le patron du Medef. Selon Luc Chatel, le gouvernement n'est "pas très crédible" pour parler "compétitivité des entreprises".

  • Pour Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), le gouvernement obéit à Bruxelles

Le chef de file du Parti de gauche a vivement critiqué le gouvernement. "Quand vous votez pour un gouvernement de gauche, vous attendez une politique de gauche", s'est-il insurgé ce mardi sur BFM et RMC. "A quoi veut aboutir le gouvernement ? A obéir le doigt sur la couture du pantalon à la commission européenne qui a décidé, dans toute l'Europe, de détruire le système de retraites", a-t-il accusé. A ses yeux, le chef de l'Etat et son Premier ministres "ne sont pas foutus de prévoir un taux de croissance" mais "prétendent savoir quel va être le niveau de déficit des caisses de retraite en 2020". Il estime que le tandem ne croit "pas à leur propre politique, car si elle conduisait à inverser la courbe du chômage et à créer de l'emploi, le déficit des retraites disparaîtrait". Jean-Luc Mélenchon a appelé à manifester avec les syndicats le 10 septembre. 

  • Mailly (FO) craint des "inégalités"

Avant sa visite à Matignon, le secrétaire général de Force ouvrière a évoqué notamment l'une des options étudiées: la prise en compte des années d'études dans le calcul de la retraite. "Si on prend en charge d'une manière ou d'une autre les années d'études, on risque d'accroître les inégalités", a-t-il fait valoir sur Radio Classique. Il souligne que "les ouvriers et les employés qui démarrent plus tard eux aussi, parce qu'ils ne trouvent pas de boulot, ont eu 4 ans de retard". 

  • Jean-Louis Borloo (UDI) veut un moratoire sur la fiscalité

Le centriste a même lancé une pétition à ce sujet. A ses yeux, outre les hausses d'impôts qu'il prévoit pour l'an prochain, la réforme des retraites devra se traduire par un effort de "6 ou 7 milliards de plus". 

  • Une hausse de la CSG toujours en discussion

Ce 27 août marque le dernier jour de consultation pour Jean-Marc Ayrault. L'Union syndicale Solidaires est attendue la première, suivie de FO, l'Union des artisans (UPA), ainsi que l'UNSA et la FSU, pour l'éducation. Une réunion de travail avec les ministres chargés du dossier retraites est ensuite prévue à Matignon, selon l'AFP. 

Le gouvernement plancherait sur des mesures visant à soutenir la compétitivité, notamment pour contenter le patronat. L'option d'une hausse de la CSG, elle ne serait toujours pas arbitrée. 

>> Lire aussi :  Réforme des retraites: la hausse de la CSG reste en suspens

Lundi 26 août

  • Le patronat salue "une ouverture" avec la la baisse du coût du travail

Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'est félicité lundi d'une possible baisse du coût du travail évoquée par le Premier ministre. Celle-ci pourrait compenser une éventuelle hausse des cotisations sociales pour financer les retraites.
"Il y a une ouverture qui nous a été faite, intéressante, c'est la baisse du coût du travail"
, a déclaré Pierre Gattaz, en sortant d'une réunion avec Jean-Marc Ayrault, évoquant l'hypothèse d'un "transfert des allocations familiales vers d'autres vecteurs fiscaux".

  • La CGT appelle toujours à manifester le 10 septembre

Bien que se disant "rassurée sur un certain nombre de propositions", la Confédération générale du travail (CGT) a tenu à maintenir son appel à manifester début septembre. "Nous ne regrettons pas d'avoir appelé à la mobilistaion du 10 septembre, même si c'est court pour pobiliser, car aucune des solutions évoquées par le gouvernement n'est de nature à rassurer les salariés", a affirmé Thierry Lepaon, le secrétaire général, après sa rencontre avec le Premier ministre. La CGT compte d'ailleurs adresser "une lettre au gouvernement sur les moyens de financer la réforme des retraites".

  •  Un "compte-temps" dans le projet de loi

Le gouvernement compte créer un "compte-temps" pour les métiers pénibles, selon la CFDT dont le représentant rencontrait Jean-Marc Ayrault ce lundi. Dix facteurs seront définis dans ce compte, notamment l'utilisation de produits cancérogènes ou  le travail de nuit. 

En revanche,  "d'ici 2020, et ça a été dit par le Premier ministre, il n'y aura pas de modification des règles de calcul des retraites", a par ailleurs indiqué Laurent Berger. Le projet ne comporterait en outre "ni baisse des pensions, ni gel des pensions". Le calcul de la retraite des fonctionnaires et des régimes spéciaux ne serait pas affecté non plus mais les décisions prises dans la réforme s'appliqueraient "à l'ensemble des salariés tous régimes confondus". 

Quant à la hausse de la CSG, les "arbitrages", ne seraient "pas encore faits". 

  • "Bricolage", manque de "courage"... l'opposition attaque

Au cours de la matinée, les commentaires commençaient déjà à fuser. Le président du MoDem, François Bayrou a ainsi fustigé les choix de l'exécutif, estimant qu'il prenait "la piste du bricolage habituel".

De son côté, Bruno Le Maire (UMP) interrogé sur itélé affirmait que François Hollande "ne sait pas où il va". Dans l'opposition toujours, Nathalie Kosciusko-Morizet déclarait sur RTL que "le gouvernement n'a pas le courage de regarder en face les vrais sujets qu font une réforme à savoir l'augmentation de la durée de cotisation ou le recul de l'âge légal". 

  •  Les cadres vivent plus vieux que les ouvriers? C'est aussi à cause des différences "d'hygiène de vie", pour le numéro 2 du Medef

Le vice-président du Medef Jean-François Pilliard, numéro 2 de l'organisation patronale contredit vigoureusement les défenseurs d'une plus forte prise en compte de la pénibilité au travail. Interrogé sur RMC sur les causes, selon lui de l'inégalité entre l'espérance de vie d'un cadre et celle d'un ouvrier, il a d'abord répondu:

"Je crois qu'il y a des situations différentes qui sont liées au type d'emploi que l'on peut tenir mais qui sont liées à des tas d'autres facteurs, son hygiène de vie, son mode de vie"

Le Medef pour un allongement de la durée de cotisation

Invité à confirmer cette assertion, il a nuancé son propos et ajouté qu'il faut "regarder les choses avec rigueur et avec précision". Ce que je dis c'est qu'on doit  "prendre en compte certaines situations spécifiques", a-t-il indiqué avant de mettre en exergue les dispositifs déjà existants.  "Chaque année, sur une classe de 600 000 personnes qui partent à la retraite, 20% d'entre eux partent prématurément", a également argué le vice-président du Medef chargé des questions sociales. Le Medef plaide pour un allongement de la durée de cotisation et un décalage de l'âge légal de départ à la retraite à 63 ans au lieu de 2 actuellement. 

>> Lire aussi : Retraite: le projet sur la pénibilité fait hurler le patronat

Les cadres vivent 3 à 6 ans de plus que les ouvriers

Pour mémoire, selon l'Insee, les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les ouvriers. Chez les femmes de ces deux catégories, la différence est de 3 ans. Dans son étude sur les écarts d'espérance de vie, Nathalie Blanpain, en charge de la division Enquête et études démographiques précise: 

"Les natures-mêmes des professions exercées expliquent en partie ces écarts. En effet, les cadres ont moins d'accidents, de maladies ou d'expositions professionnels que les ouvriers. Par ailleurs, ils appartiennent à un groupe social dont les modes de vie sont favorables à une bonne santé : les comportements de santé à risque, le moindre recours et accès aux soins, ou encore l'obésité sont plus fréquents chez les ouvriers que chez les cadres. Enfin, l'état de santé peut lui-même influer sur l'appartenance à une catégorie sociale : une santé défaillante peut empêcher la poursuite d'études, le maintien en emploi, ou rendre plus difficile les promotions et l'accès aux emplois les plus qualifiés en cours de carrière."

>> Lire aussi : Les mesures choc du Medef pour réformer les retraites 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2013 à 16:57 :
Un "compte-temps" pour les métiers pénibles avec dix facteurs définis notamment l'utilisation de produits cancérogènes ou le travail de nuit. Quels seront les autres critères ?, qu'entends t'on par métier pénible ?, comment cette notion sera t'elle mesurée ?, qui sera chargé de l'établir ?, je vois à peu près ce que peut être la pénibilité liée à un travail physique mais quid de la pénibilité liée au stress à l'origine de beaucoup de maladie, par exemple un cadre supérieur qui fait 70 heures par semaine sera considéré comme ayant un métier pénible ou pas ? Encore une usine à gaz dont les politiques ont le secret et une source de disparité et de conflits entre la population.
a écrit le 28/08/2013 à 23:08 :
Et on devrait créer le compte temps imbécilité pour tous les membres du gouvernement.
a écrit le 28/08/2013 à 22:02 :
Le compte pénibilité, une mesure à destination des fonctionnaires et des salariés bénéficiant des régimes spéciaux.

Vive l'égalité et l'équité à la mode socialiste.
a écrit le 28/08/2013 à 11:57 :
Ministre, c'est un travail pénible.Ya qua voir Mme Lebranchu qui ne sait même pas que les policiers partent à 55 ans et les pompiers à 50. Tout ça mérite bien de leur offrir en plus une année pour 10 années de travail. A vos poches, camarades!
Réponse de le 28/08/2013 à 16:10 :
Bien sûr,Camarade,c'est bien pour ça que si peu peuvent accéder à une carrière de député
ou de ministre,de sénateur...Il faut savoir "porter l'habit"!!En tout cas,c'est pas évident d'y
faire carrière,comme le dit ce proverbe:"La critique est aisée,l'art est dfficile..."Bonne chance,
donc pour atteindre l' "inaccessible espoir"...
a écrit le 28/08/2013 à 7:55 :
Je veux 15 ans de cotisations gratuites au titre du nouveau compte temps pénibilité pour avoir supporté pendant 30 ans une politique socialiste (même sous Chirac, c'était intenable).

Parce que clairement, un socialiste c'est TRES pénible!
a écrit le 27/08/2013 à 19:16 :
A Mr PILLIARD : l?hygiène de vie, se serait que vous ne parliez pas de la pénibilité des autres quand vous ne l'avez pas vécu . De plus, le mode de vie est lié au travail que l'on effectue, au salaire, aux horaires....
Çà me fait toujours rigoler, ces riches privilégiés qui parlent des pauvres qui coutent trop cher.

Quant au gouvernement qui veut mettre en place un compte pénibilité en 2015, on sait déjà que ce sera juste une belle image pour faire passer la pilule à ceux qui auront la "chance" de profiter d'une retraite en....maladie.
En tout cas, à 64 ans, Mr PILLARD est bien portant pour dire des conneries....
Réponse de le 28/08/2013 à 10:07 :
+1000
a écrit le 27/08/2013 à 19:15 :
ail ail j ai mal au genou , ca compte pour ma retraite ail ail
a écrit le 27/08/2013 à 19:10 :
La pénibilité il ne doit pas l'avoir rencontrée souvent en politique lui ...au même titre que tous les autres profiteurs!
Réponse de le 28/08/2013 à 13:35 :
En tout cas,ce dont profitent le + les patrons,les riches,c'est que ce sont 80% de la popula
tion du pays(les pauvres + les moins riches)qui leur bourrent les poches;qu'ils se battraient
pour aller travailler dans leurs "boîtes";et qu'ils votent si peu pour ceux qui cherchent vrai
ment leur bonheur...Euh...c'est quand le prochain siècle des Lumières...?Peut-être qu'il
vaudrait mieux s'éclairer à la bougie pour retrouver ces "lumières"...?Et il n'y a pas pire pour un pauvre que faire front à l'envie,à la jalousie d'un autre pauvre...Vivement les retrai
tes,les indemnités chômage,les prestations d'assurance-maladie,les allocations familiales
versées par un seul et même fond...
a écrit le 27/08/2013 à 18:54 :
Rechercher le consensus pour le consensus, c'est renoncer par avance à la réforme structurelle qui est nécessaire . Le gouvernement socialiste refuse de déplaire à une partie de son électorat mais ne va pas dans le sens de l'intérêt général ni celui d'une vue à moyen terme. Je croyais qu'un séminaire gouvernemental avait envisagé la situation de la France en 2025; le gouvernement a décidé le service minimum mais celui-ci est insuffisant
a écrit le 27/08/2013 à 18:40 :
Il existe des ouvriers qui vivent centenaires et des cadres qui meurent quinquagénaires . Le travail est une chose , le terrain en est une autre. (Sans parler de l'alimentation de moins en moins contrôlable, la pollution de l'air, le stress...).
a écrit le 27/08/2013 à 17:40 :
On a fait une réforme des salariés, mais pas des fonctionnaires. C est un système de privilèges. Les employés d entreprises sont pénalisés à cause du chômage imposé, des carrières qui ne sont pas entières alors que le public a droit à un emploi assuré et une retraite payée comment ? 75% de la population est contre système totalement inique ! Quels sont les chiffres des retraites ? On a un flux de 700000. De plus les salaires sont bien plus faible que ceux du public. Un cadre edf touche 3 euros, il en a cotisé 1. Un cadre du privé c est 1 pour 1. Par contre les jeunes ils travaillent jusqu à 70 ans. Bientôt on en sera comme l Espagne à voir les gens partir?
a écrit le 27/08/2013 à 17:16 :
il est à signaler que le Medef à une dent (ancien litige) contre l'industrie alimentaire. Je suis étonné que ces personnalités parle des maux de notre société dont ils sont en grande partie responsable (vente de produits trop gras, publicité etc....) dans une réunion qui porte sur le financement des retraites. Donc ils parlent pour ne rien dire. C'est donc déjà bouclé
a écrit le 27/08/2013 à 16:47 :
moi ce que je trouve pénible et qui me fatigue c'est cette équipe d'amateur qui ne connait rien à l'économie. Son seul crédo c'est toujours plus d'impôts, ils sont incapable de gérer quoi que ce soit. Ils sont meilleurs en démagogie plutôt qu'en gestion.
a écrit le 27/08/2013 à 16:44 :
Y a que des riches autour de cette table. Car s'il y avait de ouvriers ils se seraient levés et seraient partis. En effet l'obésité est lié en partie à une mauvaise alimentation trop de graisse, mais ces gens omettent de dire que les produits de mauvaise qualité contiennent beaucoup de graisse et de nerfs et c'est ce dont nourri aujourd'hui les ouvriers, que le manque de sport chez l'ouvrier est lié en partie par le manque d'argent le golf, le ski, l'équitation et tuanti quanti il ne peut pas car même une simple adhésion à l'année dans une piscine s'il a des enfants il s'effacera. Pour s'évader il ne lui reste que la télé avec des programmes minables alors s'il grignote quelques douceurs pas chère mais pleine de graisse. A qui la faute ?
Réponse de le 27/08/2013 à 19:24 :
@ RDVLE 10 mais je vous le demande à qui la faute c'est vrai que c'est bien connu que l'assassin reviens toujours sur les lieux du crime.
a écrit le 27/08/2013 à 16:07 :
La politique des syndicats non représentatifs, c est de faire payer les jeunes, un scandale la CSG et la TVA pseudo sociale aussi ! Escrocs !
a écrit le 27/08/2013 à 16:03 :
La réforme des retraites pose le problème de ceux qui n en ont pas, les exclus de notre société dont une bonne partie de jeunes. C est une république bananière et un goulag pour les salariés. Le mérite n existe pas ni le développement économique. Un salarié d entreprise sur 3 est actif au moment de la retraite. De plus, on parle du calcul, c est la question de l inéquité avec ceux qui ont la sécurité d emploi. Enfin, on parle d engagements non financés, 1600 milliards. Aux dernières législatives, la population a 50% a rejeté le système, normal ! Quand aux chômeurs, ils comptent pour du beurre ! Les anpe n ont jamais aidé à trouver du travail. Continuons nos fermetures de sites, notre dette, notre récession, les bulles de logement cher et la suppression du social ! Faire la guerre aux tyrans politiques c est une bonne chose !
a écrit le 27/08/2013 à 15:56 :
Incroyable on sait tous que l'argent qui manque il faut le prendre où il se trouve les bons salaires. Prendre 6 euros aux personnes qui ne gagnent même pas 2000 c'est dégoutant. Il y a assez de bon revenus en France pour combler ce déficit. C'est des polichinels
Réponse de le 27/08/2013 à 16:28 :
C'est vrai, il suffit de taxer toujours plus.... Je pense que les bons revenus (notion qui peut être subjective) contribuent déjà largement au bien être de beaucoup d'autres. Il faudrait au contraire arrêter de demander toujours aux mêmes de payer.
Réponse de le 27/08/2013 à 16:57 :
mais 6 à 12 ce n'est rien pour certain
Réponse de le 27/08/2013 à 17:08 :
a jo41 :l'impot en france est degressif ... et plus tu en as, plus tu peux defiscaliser..;
a écrit le 27/08/2013 à 15:29 :
allongement des 35 retraites spécifiques sur le privé !!! Pas de pénibilité dans le public et à la sncf ratp chu faut pas exagéré
Réponse de le 27/08/2013 à 20:04 :
36 rue Bélliard 75017 Paris...
Viens mon petit on cherche 1600 opérateurs pour 2014 mais je comprend pas ils se tirent tous vers 9h alors que le recrutement se fait sur la matinée entière...
A moins que tu ne te soit déjà barré...
Allez je suis sympa je te file le lien:
http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_24416/poseur-de-voie-f/h/
Réponse de le 27/08/2013 à 20:13 :
Vous êtes vous même un ex employé de la RATP ou de la SNCF pour en juger ? Les journées du patrimoine c'est le 14 et 15 septembre, je vous invite a visiter un centre bus. Il y en a 23 tout autour de Paris et même dans Paris. Vous pourrez venir observer un agent MRB changer des disques ou une boite de vitesse. Sinon à Boissy voir les poseurs de voies qui apprennent leur futur métier. Ou bien à Noisiel même pour le métro, savoir comment on renouvelle le ballast.
Et si le coeur vous en dis:
http://www.ratp.fr/fr/ratp/c_20792/nos-metiers/

Vous pourrez vous faire une idée plus précise j'imagine...
Réponse de le 27/08/2013 à 22:03 :
Régime spéciaux: Conducteur de train,départ à la retraite 50/52 ans, je vais pouvoir bénificier en plus la prime de pénibilité (travail de nuit) dans le calcul de ma retraite, bravo et merci de cette reconnaissace monsieur le président F.Hollande.
Réponse de le 28/08/2013 à 1:10 :
Une loi n'est jamais rétro active
Un statut est une loi et ça se modifie par décret. Une foi ce dernier publié au journal officiel. Les modes de calcul d'une personne ayant atteint le maximum possible pour totaliser 5/5e (cas SNCF) en 25 ans. Tout ce qui viens après est rigoureusement calculé de la même façon que le privé.
Un agent doit remplir deux conditions pour ouvrir un droit à une pré-retraite: 25 ans de service au tableau B et 50 ans d'age révolu. Ainsi un agent rentré a 30 ans, peut demander une préretraite à 55 ans avec 2.5% de décote (réforme 2005). L'age minimum pour se voir confier un train ou une rame de métro de RER ou même un TC (bus etc) est de 21 ans.
Il n'est nul besoin d'ajouter un Troll pour attiser plus la haine que certains nourrissent envers ces agents. Quand une connerie est dite, même si on la dément preuve à l'appui, le mal est fait. Et dans l'inconscient collectif c'est ancré.
Au lieu de jouer au collabo, argumentez et proposez quelque chose...

a écrit le 27/08/2013 à 15:17 :
Pour faire la guerre le pognon ne manque jamais. Le président François Hollande en est déjà à sa deuxième guerre une tous les six mois à ce rythme là en 2017 on sera tous en slip.
Réponse de le 27/08/2013 à 22:00 :
Je pense que notre Groland national est un fin stratège, en effet:
Il lui suffit de jouer les va- t- en guerre pour résoudre tous les problèmes qu'il n'ose pas traiter.
- déclarer la guerre à la Syrie, en envoyant sur le terrain: les 5 millions de chercheurs d'emploi, les 68000 détenus, les retraités ( plus particulièrement ceux des régimes spéciaux), les travailleurs pauvres, bien entendu tous sans armes !
Ainsi il aura résolu tous les problèmes qu' il n'ose résoudre et avec en prime une reconnaissance éternelle d' avoir " libéré la Syrie à la grande satisfaction des USA sans que ceux ci ne déboursent 1$ !......
a écrit le 27/08/2013 à 15:16 :
On se demande qui est pénible dans ce pays...pauvre France vous avez de belles années de galères devant vous encore !
a écrit le 27/08/2013 à 15:10 :
Moi j'ai une idée pourquoi ne pas rallonger la vie des ouvriers et raccourcir celle des cadres, des professions planquées :
une partie de la carrière dans les bureaux (pour les ouvriers)
une partie de la carrière dans les ateliers et au soleil (pour les cadres, etc...) en commençant bien entendu par M. Pilliard n° 2 du Medef

Réponse de le 28/08/2013 à 1:11 :
Au moins vous proposez une idée...
a écrit le 27/08/2013 à 14:33 :
Il semble que hollande veut matraquer les retraités par le biais de l augmentation de leur CSG ,de la suppression de l'augmentation de la majoration des pensions pour ceux qui ont eu 3 enfants et + et la suppression de l'abattement fiscal de 10% Une telle "reforme" serait une triple peine et une véritable declaration de guerre a une partie agée de la population qui a peu d'armes pour se defendre......
Réponse de le 27/08/2013 à 14:51 :
donc beaucoup moins de croissance -
Réponse de le 27/08/2013 à 14:57 :
pour celles et ceux qui ont élevé trois enfants (car ns n'étions pas aidés comme maintenant) quelle honte !ils sont vraiment incapables de gouverner notre pays -
a écrit le 27/08/2013 à 14:26 :
On parle réforme des retraites, il faut recencer les prébendes publiques et rétablir une démocratie digne de ce nom. On paye des gens à ne rien faire sur le dos des autres. La population est quasi unanime sur la question des régimes, elle encourage en toute logique le gouvernement dans sa réforme du calcul et des régimes. La question des statuts est aussi en suspend, alors que certains ont l emploi à vie et d autres l exclusion à vie. On sait tous que le gouvernement laisse les gens vivre sur les trottoirs ou dans le métro sans appliquer les droits fondamentaux qui ont été déterminés. Ne parlons pas du droit au travail. Seulement si on tombe dans le système du sud, c est 30% de salaire en moins qu ils ont !
Réponse de le 28/08/2013 à 1:17 :
Le "droit au travail" n'existe pas dans la constitution européenne. Cette notion jugée trop protectrice a été purement et simplement supprimée. Tout comme le droit au logement...
Mais ce n'est pas grave. Giscard nous l'a assuré, je cite:
"
C?est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d?autant plus aisément que c?est moi qui l?ai écrit
C?est une bonne idée d?avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui
"
a écrit le 27/08/2013 à 14:13 :
Une autre explication sur les financements de la retraite avec le paramètre gain de productivité et richesse produite en France depuis 40 ans....
http://www.youtube.com/watch?v=7Tm_TXSMRqY&feature=youtu.be
a écrit le 27/08/2013 à 14:04 :
Libérez le travail en urgence pour lutter contre le chômage !!

Laboratoire Cotral
Politique RH
Recruter des collaborateurs(trices) performant(e)s et les conserver.
Recrutement, principaux profils recherchés

Commerciaux : France et export à fort potentiel. 25-35 ans, bac+2 à +5. Bilingue et biculturel à l'export.
=====> LABORATOIRE COTRAL = DISCRIMINATION AVEC AGE!!!!!
Le gouvernement doit lutter contre ce fléau car plein de postes sont vacants...et plein de personnes de plus de 40 ans sont au chômage!!
a écrit le 27/08/2013 à 14:00 :
quand depuis 15 ans on ne travaille que 35 heures / semaine, cela donne 4 heures / semaine x 47 semaines x 15 ans =2820 heures . 2820: 35 = 80 semaines venues s'ajouter aux 5 semaines de vacances par an . autrement dit 80 semaines de 35 heures non faites . Si chaque année de travail n'a que 47 semaines, cela signifie que ces 80 semaines correspondent à 80:47 soit :(1,75) année sans travailler pour 15 ans ,ET DONC ( 3,5) années pour 30 ans. plus que surprenant !!!!!!. rappelons aussi qu'une cotisation retraite non payée sur la différence entre les 35 heures et les 39 heures pendant 30 années ,crée un manque à gagner énorme dans les comptes de la caisse retraite .ce compte pénibilité est assez discutable pour tous ceux qui n'ont travaillé que 35 heures /semaine
oui, cette année pénibilité est discutable pour tous ceux qui n'ont fait que 35 heures /semaine
Réponse de le 27/08/2013 à 19:27 :
à gomme vous ne seriez pas professeur de mathématique
Réponse de le 28/08/2013 à 1:50 :
Le but de la loi RTT (non pas 35h puisque dans les faits beaucoup ne faisaient déjà pas 39h) était de créer de l'emploi. Donc les cotisations n'auraient pas dû être un problème. Le calcul de départ n'était pas faux. En revanche il était candide. Compter sur les grands patrons pour jouer le jeu était une grossière erreur.
Cette loi n'a fait qu'étrangler les petits patrons qui ne pouvaient pas embaucher plus car leur activité ne justifiait pas une personne de plus (5 employés qui ne travaillent pas 4h par semaine ne fait qu'un temps partiel et encore) . En revanche, nombre de grosses entreprises se sont empressées de faire des contrats à 130h/mois en faisant signer des avenants a tout va, selon les besoins. Darty en tête de liste. De plus ils ont été épinglés par les prud'hommes pour avoir modifié le taux horaire afin de créer deux smics. Un à 35h et l'autre à 39h pratique non ?
L?échec de cette loi tient autant dans son manque de souplesse justement que dans les magouilles des patrons des plus grandes entreprises, dont la masse salariale permet beaucoup de jeux d'écritures.
Donc, vôtre argument s'il est entendable, ne peut être que le fruit d'une constatation après coup. Et non pas le résultat d'une équation mathématique que l'on aurait pû admettre en 2000...
Mais poursuivez vos calculs, vous pourrez ainsi mettre en évidence le fait que la pyramide des ages en France fait que le risque systémique s'amenuise à mesure que l'on s'approche de la fin de vie des papy boomers. à l'orée 2035 selon les plus éminents "éco sociologues".
Ainsi, la balance tend à s'inverser après cette date. Voilà pourquoi les gouvernements qui se succèdent tentent de faire tenir le château de carte jusqu'au suivant. Et ils jouent comme ça les équilibristes espérant atteindre cette date fatidique.
En revanche, pendant ce laps de temps, beaucoup se frottent les mains en se disant qu'ils ont là l'opportunité de faire peur et implicitement d'obliger les gens à devenir "raisonnables" et renoncer à beaucoup "d'acquis sociaux"
a écrit le 27/08/2013 à 13:52 :
Les retraites sont le meilleurs exemple de différence en France. Nos politiques de droite comme de gauche ont tellement à perdre en simplifiant le calcul des retraites de la même façon pour tous. Pourquoi moi je dois travailler 42 ans dans le privé et que le public part avant nous. Pourquoi en faisant un ou deux mandats public nos politiques bénéficient de retraites exorbitantes par rapport au travail fourni. En plus ils ont aussi leur retraite lié à leur premier travail. Pour moi, ils ont trop à perdre. Jamais, quelques soit le gouvernement en place il y aura une égalité sur le sujet. Et maintenant on crée une nouvelle différence : la pénibilité. Moi dans un bureau, je partirai plus tard, comprenez que dans tout boulot, il y a de la pénibilité !!! Gouvernement de gauche, répondez à un fondement fort pour vous : Égalité s'il vous plaît
a écrit le 27/08/2013 à 13:45 :
Et comment compter le stress dans la pénibilité du travail ? Et le harcèlement des supérieurs ?... Le mari d'une amie (qui travaillait dans une grande banque française) en est mort...
Réponse de le 27/08/2013 à 17:49 :
Ah vous parlez des morts au travail, cette fois-ci c est la Poste. On a une famille entière de jeunes actifs qui a tourné le gaz, 4 personnes? qui parle d un régime social, on fait dans l épidémie de suicide au travail !
a écrit le 27/08/2013 à 13:18 :
Flambi sur son pédalo pas de vague
a écrit le 27/08/2013 à 13:04 :
C est une mesure faite pour les syndicats et les fonctionnaires. Si je suis cadre et que je travail 50 heures par semaine a supporter l ignorance et l incompetente de debiles, je credite mon compte ?
Réponse de le 27/08/2013 à 20:00 :
J'ai fais 48h00 cette semaine, mais j'ai du bol il fait moins de 28°c au bourget. Du coup, on est pas obligé de me filer 10' pour aller pisser et boire un café.
Tu sais qu'on travaille à la moyenne ? Parce que nôtre temps de travail dépend de l'offre de transport ?
41h18 hebdo (ça tombe bien c'est le règlement européen dis donc). Selon le type de service, ça peut descendre à 31h20. Tu es au courant que les gens passés aux 35h sont restés payés 39h ? Tu es au courant qu'on est payé sur la base de 152h payées ben 152h ? Et ce depuis 2000, moment où l'on a accepté le gel des salaires pour embaucher... Tu sais qu'on a embaucher les gens de chez PSA que des cadres bien pensant ont viré d'Aulnay après avoir pris des décisions à la con ? C'est rarement les cadres qui paient pour leurs mauvais choix.
Et puisque tu es un cadre intelligent et pédagogue, j'imagine que tu n'auras aucun mal a te faire comprendre de ces ignorants qui te font bouffer tous les jours, pour éviter la déroute à ton entreprise modèle.
Perso j'ai ni clim ni radio dans mon bus. Et mes 48h me semblent un peu plus longues que tes 50h...
Réponse de le 28/08/2013 à 12:33 :
Pour éviter des calculs d'apothicaire,entre les cotisations de retraite,les cotisations de chô
mage et celles d'assurance-maladie,ça serait bien plus génial qu'il n'y ait plus qu'1 seul
prélèvement à payer par les entreprises(15%,par exemple),sur le CA,;et que les chômeurs
+ les retraités,les personnes en arrêt de longue maladie soient "indemnisées" par un seul
+ même organisme...?Tout le monde serait logé à la même enseigne,les entreprises pou
vant alors avoir + de capacités à investir,créer des emplois...L'activité économique serait
bien supérieure à maintenant;l'Europe communautaire suivrait...voire les pays émergents,
dont les citoyens trouveraient le bonheur de vivre dans le pays qui les a vus naître...
a écrit le 27/08/2013 à 12:53 :
en 2015.......il y aura lomgtempsqu ils profiterons de leurs avantageuses retraites.....MARINE ..heritera du probleme......
Réponse de le 27/08/2013 à 13:40 :
ENFIN
a écrit le 27/08/2013 à 12:30 :
on amuse la galerie pour ne pas résoudre le vrai probleme l'alignement des regimes mais pas touche c'est la clientele des syndicats et des socialos
Réponse de le 27/08/2013 à 13:19 :
Pourquoi , vous avez cru à des décisions équitables , honnêtes,courageuses et désintéressées ?
a écrit le 27/08/2013 à 12:30 :
Encore une usine à gaz, les comptes épargnes temps existent déjà dans de nombreuses entreprises, la prise en compte de la pénibilité a été mise en place avec le précédent gouvernement départ à 60 ans possible selon le niveau d'invalidité,il s'agira de nouveau d'un enfumage validé par la cefedete qui permettra de justifier les nouveaux reculs et les nouvelles taxes ... Par contre 35 régimes de retraite, unifier dans un seul régime il y aurait déjà de belles économies de gestion à réaliser.... la réduction des privilèges accordés aux sénateurs, députés pour leur retraite là aussi l'exemplarité ce n'est pas pour aujourd'hui.....
a écrit le 27/08/2013 à 12:20 :
Et encore une couche de merde en plus dans les couches déjà stratifiées. Quand va-t-on enfin se décider a "incrémenter" le niveau d'un produit existant au lieu de les multiplier ? Ha... On me signale dans l'oreillette que la création de bordel est justement ce qui permet d'embaucher encore plus de fonx pour le gérer...
a écrit le 27/08/2013 à 12:16 :
M Pilliard du MEDEF porte bien son nom ! Quel commentaire hideux et irrespectueux. Vous avez tous compris son raisonnement sur "l'hygiène de vie" : les ouvriers boivent trop d'alcool, fument trop de gitane et mangent mal ! Ces manants meurent donc avant les autres ....... Un tel patronat mérite vraiment d'être confronté au syndicat le plus rétrograde : la CGT.
Réponse de le 27/08/2013 à 14:32 :
j'espère que les syndicats lisent les posts de la TRIBUNE, cette allusion aux modes de vie des ouvriers est intolérable est irrespectueuse
a écrit le 27/08/2013 à 12:09 :
On laisse les vrais sujet de côté ( retraite des fonctionnaires et régimes complémentaires ) on ne fâche personne , clairement cette réforme seras une réformette qui ne reformeras rien on trouveras une solution pour financer le déficit en saupoudrant ici est la et dans trois ans on recommence
a écrit le 27/08/2013 à 11:57 :
pendant es années, la gauche en général et le Ps en particulier ont nié le problème du financement des retraites. Il est vrai que la position "d'oppsant" qui était le leur leur facilitait la chose. Aujoud'hui , ils sont aux affaires . Et que proposent-ils : très exactemlent ce qu'ils dénoncaient il y a peu de temps encore. Le seul problème est qu'ils n'oseront pas mettre en oeuvre les seules solutions permettant de sauver le système, car ce sont des carriéristes dont la suel préoccupation est le marocain qu'ils occupent ou celui qu'ils aspirent à occuper. Le président de la république en est l'illustration parfaite. C'était son tour en 2007, enfin en 2012 il a obtenu ce qu'il visait .... en niant ce qu'il a reconnu quelques mois plus tard : la crise que lemonde connaissait depuis 2008 et en jouant sur l'anti sarko qui aujourd'hui ne paie plus. Messieurs Hollande, Ayrault, ayez enfin le courage de prendre les mesures necessaires, même au prix d'un reyour dans l'opposition. La France mérite mieux que votre petite politique aujour le jour
a écrit le 27/08/2013 à 11:46 :
baisser l'age de départ a la retraite serait une bonne option:cela permettrait aux jeunes d'intégrer le marché du travail.cette mesure pourrait s'appliquer a titre expérimental aux fonctions publiques,puis si le résultat est prometteur au secteur privé.de toutes façons les élus de gauche seront solidaires avec la manif du 10 septembre pour la préservation des acquis sociaux et y prendront toute leur part,il ne faut pas cèder aux coups de boutoir libéraux contre notre modèle social
Réponse de le 27/08/2013 à 12:48 :
c'est de l'humour? si oui c'est amusant...sinon...c'est amusant...pour que les jeunes intègrent le marché du travail, il faut
1) des formations adaptées au marché du travail...
2) et sans formation ,vouloir travailler.
Baisser l'âge de départ signifie aussi que l'on ne se réalise pas dans son travail...c'est vrai qu'avec les 35 h et les rtt , la signification du mot travail, mérite une recherche dans le dictionnaire pour en connaitre la signification, quant à son sens, c'est encore autre chose.
Chose complètement paradoxale on peut être heureux en travaillant , et je respecte ceux qui ne veulent pas travailler, partir plus tôt, prendre 12 semaines de vacances,c'est un choix, mais sans mon sponsoring, solidarité oui assistanat non.
Réponse de le 27/08/2013 à 19:31 :
à élu ps parlons en des élus de gauche plutôt la gauche caviar
Réponse de le 27/08/2013 à 23:21 :
À ce degré d'ineptie, proposez la retraite à 15 ans avec cinquante douze années de cotisation, vous ne serez pas plus ridicule!
a écrit le 27/08/2013 à 11:24 :
On s'attend à une reforme des plus minables.... sur ce point on ne sera pas déçu !
Réponse de le 27/08/2013 à 15:40 :
Tant que nos élites politiques n'auront pas le cran de mettre en pratique une politique de
préservation de l'emploi dans le pays,toute réforme concernant les retraites + la lutte con
tre le chômage sera vaine...Pour l'heure,tant que la "compétitivité" des entreprises ne sera
pas au top,rien ne pourra être résolu;en toute priorité,permettre aux entreprises françaises
ou européennes de se défaire de l'étranglement provoqué par le "dumping social" des imp
ortations en provenance de Chine,d'Inde ou des pays émergents...En l'occurence,il faudrait
réduire le déficit des caisses de retraite,de l'assurance-maladie,de l'assurance-chômage en
vendant les produits importés au même prix que s'ils étaient fabriqués en France ou en Eu
rope.Comment admettre-qu'en Europe communautaire-les métallos de Dacia travaillent(au
mieux)à 1/2 du SMIC français;que l'Allemagne fait travailler des "salariés précaires" à 5
ou 7 Euros/l'heure;que des "saisonniers" marocains travaillent pour des maraîchers espa
gnols sans protection sociale,etc...Voilà ce qui conduit la "protection sociale" française à
la ruine...J'ajouterai aussi que la France est certainement le seul pays à avoir un SMIC,en
Europe...Alors,c'est sûr que cette réforme ne sera encore qu'un coup d'épée dans l'eau...
Réponse de le 28/08/2013 à 9:50 :
La prochaine élection présidentielle,je ne voterai plus par "défaut"...Mais plutôt FDG...Et j'o
se espèrer ne pas être le seul...!!Le véritable espoir,c'est la progression de l'économie soc
iale et solidaire:elle seule fait vraiment baisser le chômage et + :elle permet aussi à des
"seniors" de transmettre à des jeunes leur expérience professionnelle pendant 3 à 5 ans a
vec quelques avantages que ça peut procurer...Encore faut-il en avoir conscience et voter
pour FDG ou Les Verts pour que cela soit pris en compte dans la lutte contre le chômage
...Tout comme la "mutation" d'entreprises en SCOP,lors de dépôts de bilan...Si,au moins
FN,FDG,EELV pouvaient s'entendre sur ce point pour placer UMP,PS ,UPI en minorité
au Parlement,ça serait vraiment trop génial...!!!
a écrit le 27/08/2013 à 11:08 :
comment peut on dire ce genre de choses . ""Je crois qu'il y a des situations différentes qui sont liées au type d'emploi que l'on peut tenir mais qui sont liées à des tas d'autres facteurs, son hygiène de vie, son mode de vie"
les ouvriers vivent moins longtemps car leur corps sont fatigués point barre . ! ! !
a écrit le 27/08/2013 à 11:05 :
Hollande comme Sarkozy conservent la monarchie parlementaire et ses vassaux agents publics, territoriaux, chu, entreprises publics (sncf, ratp, edf, contrôleurs aériens, etc) avec leurs privilèges semaine de travail hebdomadaire inférieur au privé avec faible productivité, surpayés, départ plus tôt à la retraite, absentéismes élevés mais sans pénalité de jour de carence, sans obligation de la culture du résultat et de qualité de servie rendu aux citoyens... La société civile du secteur marchand qui doit travaillé plus pour gagner moins supportant les réformes de la modernisation du pays devant se serrer la ceinture laminée par les impôts, taxes pour entretenir cette caste de nababs minoritaire. Mais cela ne serait durée, la colère monte dans le privé contre cette minorité qui ne participe à aucune réforme de modernisation, ni à aucun effort dans cette crise économique actuelle. La future réforme des retraites témoigne à nouveau cette France très inégalitaire mais la colère monte contre cette monarchie parlementaire et ses vassaux prémices d'un octobre français des français d'en bas ?
Réponse de le 27/08/2013 à 12:08 :
Le jour de Carence n'a toujours pas été supprimé : il est toujours enlevé sur les fiches de paie des fonctionnaires absents;
Réponse de le 27/08/2013 à 12:10 :
Toujours le même post avec les mêmes fautes d'orthographes : c'est lassant
Réponse de le 27/08/2013 à 15:25 :
les fautes d?orthographes résultats d?une éducation nationale publique défaillante et de ses enseignants non responsabilisés, non évalués... plus promptes à être en absentéisme ou en grève. Il suffit de prendre connaissance de la baisse du niveau en France et des résultats des classements européens et internationaux. Heureusement qu'il y a le privé... pour ceux qui ont les moyens...
Réponse de le 27/08/2013 à 15:49 :
Réponse d'un fonctionnaire à peine rentrée de vacances déjà en arrêt de maladie ? Déjà à peine rentrée les enseignants du publics se mettent en grèves (voir infos régions) désespérant.
Réponse de le 27/08/2013 à 16:43 :
Apparemment,vous semblez vouloir tirer la protection sociale vers le bas...comme "soeur"
Merkel,qui ne cesse de prôner la politique des salaires selon la filière professionnelle et qui
fait travailler des "manoeuvres" étrangers(pas ou peu qualifiés:Polonais,Slovaques,Slovè
nes,Turcs et autres...)à des tarifs de 5 à 7 Euros/l'heure...et selon des horaires très discu
tables...Et vous êtes prêt à ce qu'il en soit ainsi en France...?Je crois bien volontiers que si
cette "dame" continue à vouloir faire baisser les salaires allemands(depuis 10 ans déjà) et
surtout à maltraiter les salariés précaires,il y aura des mouvements sociaux importants
dans les années à venir en Allemagne...Si l'Europe communautaire mettait un SMIC en
place pour les 27 pays adhérents,ça ne serait pas mieux que tirer à "boulets rouges" sur
les "avantages" des salariés de la fonction publique...?Est-ce qu'il est normal que les per
sonnels qui travaillent dans les centrales nucléaires françaises ne soient que des intérimai
res embauchés pour 6 mois/mission et pour 3 missions maximum...?Ils travaillent dans les
"enceintes" 2 et 3 autour des réacteurs,sans protection particulière,et lorsqu'un cancer se
déclenche,EDF ne peut être suspecté de responsabilité à cet égard...?Si les agents titu
laires d'EDF ont des "avantages",il serait bien normal que tous les autres agents(intérimai
res)en bénéficient...Non?Quant aux agents de conduite SNCF,s'ils n'effectuent que...30
heures de conduite effective/semaine,il faut savoir que le temps passé entre domicile et
travail est du même ordre;et qu'ils passent 1 nuit/3 ou 4 à l'extérieur de leur foyer...Idem
pour les contrôleurs.Quant aux techniciens d'entretien des machines ou des rames TGV,
ils travaillent en 2 X 8,pour permettre aux équipes de magasiniers et d'entretien des ateliers
d'agir(de nuit).Les métallos de Peugeot ou de Citroën,de Renault,de Toyota, se voient con
traints de relever leurs cadences pour conserver leur emploi;ce qui ne veut pas dire que les
concepteurs en poste informatique sont des "privilégiés"...!!Est-ce que vous seriez tenté
par une carrière de pompier professionnel,de gendarme ou de policier...?Ou bien de pilote
d'avion pro?Tous les métiers ont leurs contraintes,mais-aujourd'hui-les salariés sont d'a
bords devenus des "valeurs ajustables" dans les entreprises:quand le prix de la main-d'oeu
vre est trop coûteuse,les patrons licencient...même avec des carnets de commandes
pleins...!!Et à 50-55 ans,comment fait-on pour retrouver du travail lorsqu'on a construit sa
maison en toute confiance par rapport à la sécurité de l'emploi d'une entreprise,d'il y a 25
ans...?D'après vous,tout le monde devrait subir les mêmes avanies dans une carrière...?
C'est un raisonnement qui ne vaut pas grand'chose,selon moi...Attendez les prochaines
années à venir pour apprécier ce qu'étaient les "services publics" à la française et ce qu'
ils deviennent depuis leur "privatisation" en SA...Beaucoup de tâches des "entreprises"
de service public sont sous-traitées et la précarité des salariés employés à ces tâches
se répand ...Faut-il que cela continue ou que tout le monde soit employé aux mêmes con
ditions et payé au même tarif...?
Réponse de le 27/08/2013 à 16:47 :
Les Français les + modestes n'ont pas encore compris que ce sont eux qui font les riches...
Réponse de le 28/08/2013 à 11:52 :
Alignement de l'état, public, chu, territoriaux, edf, sncf, etc sur le privé avec contrat de droit privé. Le privé ne veut plus payer pour une minorité qui ruinent notre pays. Point barre !!!
a écrit le 27/08/2013 à 10:47 :
Retraite, quand les politiques n'était pas d'accord, le General de Gaulle interrogeait les Français par un referedum. Posez donc la question par referendum" Voulez vous rapprocher les systemes de retraite public et privé".
Dans le cas present on est dans le "B..." de la 4eme republique.
Réponse de le 27/08/2013 à 11:39 :
inutile il y a lomgtemps que la masse des payes a depase la masse des payeurs
a écrit le 27/08/2013 à 10:40 :
mais là, la connerie n'a pas de limite. Pour le vice-président du Medef c'est aussi l'hygiène de vie la cause de la mortalité précoce. Quand on a une vie de merde, il faut bien trouver des substituts.
Réponse de le 27/08/2013 à 19:36 :
Faut bien qu'il trouve un moyen de justifier le fait qu'il vivra plus longtemps.
a écrit le 27/08/2013 à 10:17 :
des nuls a la botte des syndicats pour mémoire madame la ministre a fait cadeau des des détournements des CE des entreprises publiques tout comme les saboteurs du réseau SNCF ..toujours pas rerouves .
a écrit le 27/08/2013 à 10:13 :
Honteux d'aborder la longévité des ouvriers dans ces termes. L'hygiène de vie !
Mais il oublie de dire que cela passe par l'alimentation "si l'on se nourrit tout au long de sa vie de produits ED parce que l'on a pas assez d'argent pour aller à la boucherie du coin" c'est sûr on ne fait pas de vieux os
a écrit le 27/08/2013 à 10:05 :
Le Medef veut économiser 34 milliards d'euros sur les cotisations de la branche maladie.
Sur 630 milliards d'euros de dépenses sociales annuelles, il doit bien être possible d'économiser 10 % soit, 63 milliards. Pourquoi les socialistes privilégient toujours l'impôt aux réformes de l'État et aux économies indispensables?
a écrit le 27/08/2013 à 9:25 :
Zero a une belle tete de consensus
a écrit le 27/08/2013 à 9:25 :
Pour une République exemplaire c'est aux élus à donner l'exemple...
a écrit le 27/08/2013 à 9:23 :
Citoyens le seul syndicat que vous ayez ce sont les urnes!
Réponse de le 27/08/2013 à 12:21 :
A la condition que ceux que l'on nous propose comme candidats ne soient plus des membres dument filtrés et cadrés par les partis, sinon, on continuera indéfiniment notre déni de démocratie...
a écrit le 27/08/2013 à 9:20 :
Question : Est-ce que les députés ayant cotisé pendant seulement cinq ans pourront toujours bénéficier d'une confortable retraite ?
Réponse de le 27/08/2013 à 12:22 :
En 5 ans, ils seront crédités de 30 ans de pénibilité, et cela compensera toute autre modification éventuelle de leurs cotisations ;-)
a écrit le 27/08/2013 à 9:05 :
Il faut créer une taxe sur l obésité
Réponse de le 27/08/2013 à 19:33 :
que celle sur la connerie, y'a du pognon à se faire...
a écrit le 27/08/2013 à 8:59 :
Le consensus voulu est un marche de dupes, car c est une non reforme, le gouvernement fait du replatrage et LAISSE LA REFORME SYSTEMIQUE A 2020 QUAND ILS NE SERONT PLUS EN FONCTION
QUEL COURAGE !!!!
a écrit le 27/08/2013 à 8:58 :
On a encore gagné : les jeunes et les boîtes paieront ! On est les champions, on est les champions, on est, on est, on est les champions !
a écrit le 26/08/2013 à 23:48 :
Un "compte-temps" dans le projet de loi, comme en Allemagne, un bon complément à l'allongement, laissant le choix au salarié, de reverser ses heures supplémentaires, dans ce compte temps, de les récupérer en congés, ou d'être rémunéré. Moins pénible d'enchaîner des semaines de 50 heures à 20 ans qu'à 70 ans. Si cela pouvait permettre de partir avant d'être septuagénaire.
a écrit le 26/08/2013 à 19:03 :
Qui va payer les 34 milliards de moins pour les allocations familliales ? Des économies sur le millefeuille ? Chiche !!!
Réponse de le 27/08/2013 à 8:55 :
Que vont devenir les masses de retraités qui occupent des mandats ?
Réponse de le 27/08/2013 à 9:39 :
a paulo , souvenez vous de ce proverbe , la main qui prend est plus rapide que celle qui donne , ben les 34 milliards on va les chercher dans nos poches via la CSG et la TVA dite sociale ( qui sera remplacée par un autre nom , comme la taxe carbone d'ailleurs ) , ces 34 milliards seront donc suivit par le concours lepine de la Taxe supplémentaire et l'impôt de plus , tour de passe passe habituel , il aurait mieux valu sans doute attendre que de se précipiter dans cette usine a gaz ou bien déjà réduire le nombre de caisses de retraites afin de rendre le système moins sclérosé , quand on voit des caisses déficitaires depuis toujours .. mais bon on est plus a 34 milliards près et au festival de taxes qu'on va se prendre sur la tete et attendez , cela ne va créer aucun emploi de plus , sauf de l'effet d'aubaine via la manne publique , tellement plus facile alors que les PME allemandes elles vont chercher les marchés et les clients ailleurs qu'a la banque d'état ..
Réponse de le 27/08/2013 à 10:10 :
On ne fait pas des enfants uniquement pour toucher les alloc.Si c'est le cas autant les supprimer.Vous pourrez aller au boulot!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 27/08/2013 à 19:11 :
Je suis contre les Allocs. Et je ne les touchent pas Pourtant j'ai deux gosses. On fait des enfant (normalement) par choix, par envie. Je trouve pas normal qu'on "aide" encore de nos jours à en faire. Un môme on l'assume. C'est pas un chéquier ambulant pour sa nouvelle télé.
Qu'on les supprimes et qu'on n'aide que les familles qui en ont vraiment besoin. Passé un certain niveau de salaire je suis désolé mais faut assumer.
a écrit le 26/08/2013 à 17:27 :
Toute mesure à priori intelligente comme la baisse du coût du travail est suspecte chez les socialistes.. La prudence s'impose...!?? Wait ans see..??
Réponse de le 26/08/2013 à 20:53 :
baisse du coût = moins de salaires, ou moins de charges sociales = soit moins de conso donc moins de croissance, soit devoir combler les charges diminués par notre propre revenu donc moins de consommation donc moins de croissance.... Si le MEDEF croit que c'est le coût du travail qui est le frein à la croissance, ils sont clairement incompétents... Le problème n'est pas le salaire (augmentation 0.7%) mais les dividendes (augmentation de 24% cette année encore)....
Réponse de le 27/08/2013 à 9:29 :
En effet, le coût du travail n'est qu'une bêtise inventée par le patronat voulant rendre esclave les salariés. POINT BARRE.
Réponse de le 27/08/2013 à 9:32 :
Faut cher ami la cout du travail est un probleme, les salaries et les entreprise Francaises sont les plus taxees mondes...... Pour les Entreprise c est de plus inefficace vu que pour "les faire rester ou s installer" en France on leur donne soit des subventions, soit des exonerations fiscales ce qui allourdi encore le cout du millefeuilles puisqu il faut verifier qui y a droit, dans quelle mesure...... Et apres verifier qu il n y a pas d abus...... Preuve que d une c est trop eleve et de deux c est inefficace. Pareil pour les salaires pas une années ou les taxes et prelevement sociaux n ont augmente..... Ces hausses et cette instabilité font que salaries et entreprise tesorisent, car en sachant pas d une années sur l autres ce qui va se passer fiscalement.....
Réponse de le 27/08/2013 à 10:52 :
@Neutre : comme çà les charges ne sont pas un problème? Alors pourquoi ne pas les augmenter? Adoptez un raisonnement à l'absurde, cela vous aidera à mieux comprendre qu'un salaire net est chargé du même montant en charge.

Baisse de coût c'est baisse des charges salariales (cela ne change rien pour l'entreprise) et aussi patronales. C'est ce qu'a fait l?Allemagne avec sa TVA sociale.

Quant aux dividendes, vous vous focalisez sur les boite du CAC40.
Créez donc votre société et surtout soyez généreux avec les charges, on en reparlera.

"Si le MEDEF croit"... je crois surtout qu'il y a plus d'entrepreneurs ayant de bonnes idées que de gens lambda qui n'ont jamais rien créé.
a écrit le 26/08/2013 à 16:24 :
Je pense que les marchés apprécieront, c'est malheureux à dire mais je l'espère très sincèrement pour que le peuple se lève et dégage ces incompétents à la botte des syndicats...
Réponse de le 26/08/2013 à 17:05 :
Les marchés trinqueront à notre santé !!!C'est le peuple qui appréciera en attendant la prochaine réforme des retraites dans 2 ans avec la gauche et dans 4 ans avec la droite, les organisations syndicales de salariés
et d?employeurs gèrent si bien les caisses.
Réponse de le 26/08/2013 à 18:44 :
commentaire très juste. Merci.
Réponse de le 27/08/2013 à 8:04 :
C'est une bonne mesure. Actuellement, c'est seul l'employeur qui contribue aux allocations familiales. Ce n'est pas logique que cela pèse sur le coût du travail. Si nous voulons des allocations familiales, nous devons les assumer autrement (TVA, CSG, IR).
a écrit le 26/08/2013 à 16:14 :
la soupe est bonne il ne faut pas décevoir.
a écrit le 26/08/2013 à 16:13 :
Les vacances sont terminées, la CGT retourne se promener...!
a écrit le 26/08/2013 à 16:06 :
Ce qui me parait encore plus choquant que le vide de cette réforme qui s'annonce, c'est le principe même d'être satisfait... mais d'appeler à manifester quand même !!! En clair, les manifs, c'est un loisir dont ils ne veulent pas se passer ... c'est peut-être les manifs qui font parti de leur mode de vie, qui raccourci leur espérance de vie ...pas le travail !!!
Réponse de le 28/08/2013 à 9:37 :
Ceux qui manifestent pour les retraites,ce sont d'abord les "Seniors";et bien évidemment,
ceux qui ont survécu aux cancers de l'amiante,à la silicose,aux allergies du ciment,des
"vapeurs de bitume",ou aux irradiations nucléaires,au stress du aux licenciements et à la déchèance sociale qui suit,etc...
Mais certainement pas les "patrons seniors" ou cadres qui ont pu-depuis l'âge de la qua
rantaine,prévoir une retraite-chapeau...Bien évidemment,ceux-ci se plaindront toujours de trop payer d'impôts!!Mais,ne dit-on pas:"A tout seigneur,tout honneur!"?Quant à tous ceux
qui auront eu une carrière rémunérée à 1 SMIC,il ne leur restera que la 1/2 pour la retraite.
..et certainement bien moins après 20 ans de retraite,comme les fonctionnaires retraités
de l'âge de mes parents(retraités en 1977),à qui, il reste juste 1000 Euros/mois aujourd'
hui...Si tous les allergiques aux manifs se donnaient le mal d'y aller plutôt que se plain
dre sans bouger,très probablement cela changerait un peu plus le cours des choses...com
me pour l'aéroport de NND des Landes,par exemple...!!Quand on veut,on peut...!!Voire
pour les passionnés de la cause du mariage pour tous!!!
a écrit le 26/08/2013 à 15:57 :
la cgt a le pouvoir ....vraiment des inutiles au gouvernement
Réponse de le 26/08/2013 à 20:52 :
Fort heureusement, même s'ils ont une influence, ils n'ont pas le pouvoir. En revanche c'est inquiétant de voir que ceux qui l'ont n'en font rien de bien.
a écrit le 26/08/2013 à 15:46 :
"Nous ne regrettons pas d'avoir appéelé à la mobilistaion du 10 septembre, même si c'est court pour pobiliser"

A l'auteur de l'article : vous devriez vous relire...
Réponse de le 26/08/2013 à 16:28 :
Une coquille, rien de grave (voyez la proximité du P et M sur votre clavier) ! Mais sinon, quelle est votre sentiment sur le sujet, si toutefois vous en avez un !
Réponse de le 26/08/2013 à 17:53 :
"Une" coquille ? Mais il y en a 3 dans cette seule phrase (appéelé, mobilistaion, pobiliser).

Mon sentiment sur quel sujet ? Le billet parle de la CGT, du Medef, de la CSG, de la durée de vie des ouvriers, de l'opinion de Bruno Lemaire, Bayrou et Kosciusko. Ce qui fait beaucoup...
a écrit le 26/08/2013 à 15:36 :
Ce sont les investisseurs qui décideront cet automne.
a écrit le 26/08/2013 à 15:36 :
Cela n'est pas grave, on repousse à après les élections municipales,européennes et régionales les réformes indispensables mais pas même abordées depuis 15 mois. Sait on jamais, si l'on faisait l'indispensable ( remise à plat de tous les régimes spéciaux ) peut être qu' une partie de l'électorat privilégier serait perdu, mais la grande majorité des français serait acquise .....à réfléchir! Les favorisés des régimes spéciaux ne pèseront pas très lourd lorsque le peuple lassé de payer pour les privilèges se lèvera . Et dans ces configurations, cela se passe généralement assez mal.
Réponse de le 26/08/2013 à 15:47 :
Si la CGT est "rassurée", alors on peut craindre la vacuité et l'inéquité des réformes envisagées....
Réponse de le 26/08/2013 à 22:30 :
En effet tous les politicards du syndicalisme peuvent dormir sue leurs 2 oreilles, ils ont été entendus par le gouvernement, leurs postes restent assurés pour les années à venir.
Il ne leur reste plus qu'à nous faire croire qu'ils se battent pour nous, qu'ils ont ?uvré pour notre plus grand bien et et tout roulera!
a écrit le 26/08/2013 à 15:31 :
" "Nous ne regrettons pas d'avoir *appéelé* à la *mobilistaion* du 10 septembre, même si c'est court pour *pobiliser*,"

Ca c'est bien vrai, à bas les vérificateurs d'orthographe.
a écrit le 26/08/2013 à 15:17 :
La CGT est satisfaite mais maintient sa manif. C'est beau l'habitude
Réponse de le 26/08/2013 à 15:41 :
Oui,et après cela qq grevés par ci, par là question de montrer qu'une minorité dirigé l'économie du pays et puis surtout de conserver son statut politicard, et ne pas perdre son poste rémunéré de défenseur du peuple!
Réponse de le 26/08/2013 à 15:58 :
à mjj mais vous savez il n'y a pas que la CGT, il y FO + FN + CFDT j'en oublie certainement mais au moment des grèves que tout ces potes se réunissent pour parlez et se revoir et seulement après ils défilent ça c'est beau la France
a écrit le 26/08/2013 à 15:01 :
Je suis toujours surpris à la lecture de tout ces articles sur la pénibilité et l'impact que devrait avoir celle ci sur les retraites. Tout d'abord, la formation initiale est quasi gratuite dans notre pays (ou fortement subventionnée pour les élèves boursiers) et je ne vois donc pas pourquoi nous devrions tenir compte de la pénibilité d'un métier qui est le résultat d'un choix personnel. Par ailleurs, si inégalité il y a, je pense que les français ainsi que la presse devrait également préciser que ces éventuelles inégalités sont déjà prises en compte dans le système actuelle puisque le taux de remplacement (par rapport au salaire) est beaucoup plus faible chez les cadres que chez les ouvriers. Il faut arrêter d'empiler les mesures égalitaristes alors que les mécanismes existent déjà. Merci aux journaliste objectifs de le rappeler.
Réponse de le 26/08/2013 à 18:58 :
à joe41 excellent commentaire à chaque corps de métier à son degré de pénibilité, et vous avez entièrement raison de bien préciser les différences sociale pour un ouvrier qui ne sont pas les même chez les cadres ainsi que la qualité de vie entre un ouvrier et un cadre.
a écrit le 26/08/2013 à 14:26 :
moI fonctionnaire mon régime spécial DE RETRAITE ne sera pas touche .....merci FRANÇOIS et toute la gauche
Réponse de le 26/08/2013 à 16:22 :
Voilà une grande justice: régimes spéciaux et des autres fonctionnaires n'ont pas à être modifiés ni à être allignés sur ceux du privé. Bravo !
Réponse de le 26/08/2013 à 20:54 :
Ok pour les retraites, et alignez les salaires, ça me va.
Réponse de le 27/08/2013 à 9:25 :
et alignez sur le privé le travail sans période de chômage garanti à vie .............
ca me va ....................
Réponse de le 27/08/2013 à 19:26 :
http://www.ce-eco.ratp.fr/pmb/download/connexions/connexions_159_reperes.pdf

Et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Vous parlez de choses dont finalement vous ignorez tout le fonctionnement tellement lobotomisé par des articles volontairement incomplets ou orientés.
garantie de l'emploi ? Vous vivez en 1980 mon ami... Depuis 1990, ceux qui vous detestez par dessus tout sont dans des EPIC. Et s'il existe bien une notion de public utility décidée par Bruxelles, elles n'ont plus rien de "public"
Les conditions de travail sont rigoureusement alignées sur les règles européennes depuis 2005.
C'est le cas de le dire, vous avez un métro de retard...
Réponse de le 27/08/2013 à 19:29 :
Toute les entreprises qui font de leur activité un service public ou une nécessité ont du boulot assuré c'est un fait. Mais ça n'a rien a voir avec public/privé encore une fois vous vous trompez de cible. Mais faut dire qu'elle est tellement bien celle là...
a écrit le 26/08/2013 à 14:25 :
Hygiène de vie.
Quand tu rentre complètement détruit d?une journée de boulot tu n?as ni l?ambition ni l?envie ni l?élégance de te mitonner un gentil petit plat équilibré bio. Tu défonce la première boite que tu trouve et tu peux même rajouter un petit coup de pinard pour oublier. Il y a aussi le mental dans hygiène de vie messieurs les patrons, vous devez avoir pas mal d?outils hygiéniques pour débarrasser votre esprit de la vie que vous faites a vos travailleurs?
Réponse de le 26/08/2013 à 14:46 :
et une femme ca sert a quoi sinon s occuper du mari ?
faut arreter de toujours trouver des excuses et faire 2 poids 2 mesures
ce comte penibilité est encore une invention unique au monde de cette gauche francaise totalement archaique et dune lacheté inouie devant les enjeux
Réponse de le 26/08/2013 à 15:31 :

je ne vois pas pourquoi on récompenserait un manard , qui n a pas eu le mérite de faire de granndes etudes plutot qu un cadre qui s est farci de longues et chères etudes pour en arriver la ou il en est .
le système de retraite est la pour récompenser ce que chacun a accomplit pas pour egaliser selon des critères subjectifs . on reconnait bien la le socialisme
Réponse de le 26/08/2013 à 16:44 :
Sauf erreur de ma part, il me semble bien mon bon monsieur, que le cadre est déjà bien récompensé, plus de cotisation patronale, la caisse des cadres (AGIRC) renflouée avec la caisse des employés (ARRCO), une retraite confortable, mais maintenant si vos longues et chères études vous enseignent le mépris de l'ouvrier, VOUS ÊTES PEUT-ÊTRE TROP RÉCOMPENSÉ ??
Réponse de le 26/08/2013 à 19:13 :
yaka tu es fatigué avec 35h mon pauvre!!!!!
Réponse de le 26/08/2013 à 21:11 :
"un Cadre qui s'est farci" non vous êtes sérieux là ?
Que savez vous de la vie des autres ? Un certain nombre de cadres son nommés au choix. On dit quoi pour eux ?
"arrivé premier dans un concours de circonstances"
Son salaire ne lui suffirait donc pas ?
"pas eu le mérite" pas eu la chance non ?! Vos parents vont bien ? Vous n'avez manqué de rien ?
Putains de préjugés sérieux ! Certains n'ont pas de quoi les faire les dites études, et se les tapent après en plus du boulot pour gratter quelques deniers de plus pour leur gosses...
Et ça prend plus de temps qu'a l'école.
Pendant que tu faisais tes devoirs, je torchais mes frères et soeurs. Et ils taffent tous aujourd'hui. On ne doit rien à personne. Et encore moins a des condescendants notoires...
a écrit le 26/08/2013 à 14:20 :
Le PS nous crée une nouvelle usine à gaz. Bénéfice ? En revanche le résultat est certain : création de 1000 poste de fonctionnaires qui devront gérer ce bazar. Coût : à raison de 3,5 millions d'euro par fonctionnaire (vie active + retraite) = 3,5 milliards d'euro en dépenses de fonctionnement, avant de verser le premier euro aux ayant-droit. Génial. La France a de l'argent à ne plus savoir où le dépenser.
a écrit le 26/08/2013 à 14:13 :
je suis attéré depuis que les politiques parlent de la pénibilitée ? un grand mot don ils ignorent le sens , le travail pénible existe mais pas toujours la ou , on le montre a la télé , en effet un gugusse qui monte au poteau électrique au moment d'une tempéte c'est spectaculaire , mais c'est quelques heures dans l'année, peut etre que les aiguilleurs du ciel ont aussi ? UN TRAVAIL PENIBLE, NON!!!!! tout comme les dokers qui bosse quelques heures par semaines , de qui se moquent -on ,, amis journalistes faites un tour de tous les métier sérieusement et vous serez surpris que certains hommes travaillent si dur sans pour autant se plaindre, 'en france les syndicats eux savent qui travail dur , (leurs sympatisants}
Réponse de le 27/08/2013 à 7:36 :
Vous, a priori, vous avez votre définition du travail pénible et vous niez qu'il existe... Ca simplifie le raisonnement !
Réponse de le 27/08/2013 à 10:19 :
tout à fait vrai et ce n'est pas la fonction publique qui montre l'exemple
Réponse de le 27/08/2013 à 11:45 :
> plein le dos

Ben, si tu n'aime pas ton travail, change s'en. Et profite en pour prendre des cours d'orthographe.
a écrit le 26/08/2013 à 13:34 :
Et après on "fustige" les pré-jugés...
Donc, je suis bac+4 J'ai commencé a bosser à 22 ans (je compte le boulot pendant les etudes) et je pèsait 67kg pour 1,75m.
Aujourd'hui j'ai 37 ans, je pèse 75kg et je dors 5h/nuit et je fais 2 repas par jour.
Mes horaires ? 5:15/12:45 ou 12:30/20:30 ou 18:30/3:00 en vacation directe (pas de pause repas). Et c'est de ma faute ?...
Je ne suis pas assez rigoureux messieurs du MEDEF ?
On parle de vos 17 réunions par semaine pour nous pondre une énième idée à la con ?
Ou de vos pauses déjeuner avec un important contact pendant 3 heures ? De l'heure à laquelle vous arrivez ce matin, à cause de ces foutus bouchons. Et de celle à laquelle vous partirez ce soir pour pas être en retard deux fois aujourd'hui...?
C'est marrant, tout va mal, mais qui tient le guidon ?...

Réponse de le 26/08/2013 à 16:25 :
@Sans blagues : Il faut savoir que le manque ou le dérèglement du sommeil entraîne l'obésité.
Réponse de le 27/08/2013 à 14:59 :
avant de pondre de nouvelles idées-faisons le menage dans le présent-1 seule regles de calcul de la retraites - les memes taux sur le brut et la meme duréee 10 ans- viré les caisses des nantis qui sont renfloués par le privé- date de depart privé et fonctionnaires indentiques- et que nos politiques cotiseent pour leur retraites

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :