Réforme des retraites : la hausse de la CSG reste en suspens

Alors que le Premier ministre a débuté ce 26 août avec la CFDT (les dernières organisations seront reçues demain) son ultime série de consultations avec les syndicats et le patronat sur la future réforme des retraites, la question du financement reste entière. Les besoins de financement pour le seul régime général s'élèvent à 7 milliards d'euros d'ici 2020. Hausse des cotisations ? De la CSG ? Matignon n'a pas encore tranché.
Comment financer les retraites ? Hausse de la CSG ou des cotisations, Jean-Marc Ayrault devra trancher (c) Reuters
Comment financer les retraites ? Hausse de la CSG ou des cotisations, Jean-Marc Ayrault devra trancher (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Les arbitrages ne sont pas faits sur le financement donc nous ne les connaissons pas", a déclaré Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, à l'issue de sa rencontre sur la future et très prochaine réforme des retraites avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, entouré, notamment, de Marisol Touraine, ministres des Affaires sociales, et de Michel Sapin, ministre du Travail. Sur les quelques 20 milliards d'euros à trouver d'ici 2020 pour combler le « trou » des régimes de retraites, 7 milliards concernent le seul régime général des salariés. C'est sur ce point que se concentre, pour l'instant, l'attention du gouvernement.

>> Lire aussi : Retraites : dernière ligne droite pour la concertation sociale

Les prélèvements obligatoires atteignent déjà 46,3% du PIB

De nouveaux financements, il en faudra de toute façon. Mais le problème est compliqué à un moment ou au sein même du gouvernement et du Parti socialiste - on l'a vu à l'université d'été de La Rochelle - le débat est relancé sur le sur le niveau des prélèvements obligatoires (qui atteindra 46,3% du PIB cette année). Deux ministre de poids, Pierre Moscovici (Finances) et Laurent Fabius (Affaires étrangères) s'étant publiquement inquiétés de la hausse continue des prélèvement qui risque de peser sur la consommation et donc de venir fragiliser la timide reprise (hausse de 0,5% du PIB au deuxième trimestre) qui semble se profiler.

>> Lire aussi : Pierre Moscovici : "Il faut donner la priorité à la croissance"

Une hausse de la cotisation vieillesse viendrait contrecarrer le crédit d'impôt compétitivité

Dans ses conditions, la piste d'une hausse de la CSG (un point de hausse de CSG « rapporte » 12 milliards d'euros) pour financer les retraites, jugée "cohérente" en juillet par Marisol Touraine, devient fragile. Certes, une hausse de la CSG a l'avantage de concerner tous les revenus (y compris ceux du capital) mais elle a tout de même comme inconvénient de ponctionner les ménages salariés comme retraités. La seule CSG acquittée par les salariés représentant,t 63% du produit global de cette taxe.

Dès lors, à l'image de la CFDT - qui considère que la CSG doit continuer de financer la santé et non les retraites -, certains lui préfèrent une augmentation des cotisations salariales et patronales, à laquelle sont opposés les syndicats patronaux. Jean-François Roubaud, président de la CGPME (petites et moyennes entreprises), reçu lui aussi aujourd'hui à Matignon, n'a pas manqué de le rappeler au Premier ministre. Il dispose d'ailleurs d'un argument de poids: quelle logique y aurait-il à augmenter les cotisations sociales des entreprises alors que le gouvernement ne cesse de rappeler qu'il faut améliorer la compétitivité des produits « made in France » ? Le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), qui permet un allègement des coûts à hauteur de 20 milliards d'euros, a même été créé dans ce sens, il serait absurde d'en minorer l'effet via une augmentation de la cotisation vieillesse!

>> Lire aussi : TVA + CSG : Comment faire avaler un tel cocktail fiscal aux Français ?

A Matignon d'arbitrer dans les prochains jours

A ce stade donc, Jean-Marc Ayrault n'a pas encore tranché. Il faudra attendre quelques jours encore pour en savoir plus, sachant que le projet de loi portant sur la réforme des retraites sera présenté le 18 septembre en Conseil des ministres. Il n' en reste pas moins que le Premier ministre et son gouvernement disposent avec le rapport Moreau remis en juin de toutes les données financières possibles. Il peut ainsi choisir d'aligner le taux de CSG sur les pensions des retraités les plus aisés, actuellement de 6,6%, sur celui des salariés (7,5%), ce qui rapporterait immédiatement 2 milliards d'euros. Une mesure bien tentante....

Il peut aussi abaisser le plafond de l'abattement fiscal de 10% dont bénéficient les retraités. On sait cette piste sérieusement à l'étude. Ainsi, s'il passait de 3.660 actuellement à 2.500 euros, cela représenterait une économie de 500 millions. Du côté des actifs, on n'échappera pas à une augmentation de la durée de cotisation. Selon le rapport Moreau, augmenter la durée d'assurance de 41,75 ans (pour la génération 1957) à 43 ans (pour la génération 1962), à raison de 1 trimestre par an, permettrait d'économiser 600 millions d'euros. C'est sur ce point précis que certains syndicats (CGT et FO notamment) appellent déjà à la mobilisation dans la rue le 10 septembre. Le Medef, lui, a encore prôné à Matignon un recul de l'âge légal de départ à la retraite à 63 ans. Il ne semble pas que le gouvernement choisisse cette voie. En revanche, selon Laurent Berger (CFDT), la future réforme permettrait bien de prendre en compte les périodes de stage effectuées par des jeunes dans le calcul de la durée de cotisation.

S'agissant de la hausse des cotisations, selon le rapport Moreau, une hausse de 0,1 point par an du taux de cotisation déplafonné ferait rentrer 3 milliards d'euros. Si la hausse est de 0,2 point, ce serait donc 6 milliards !... Tentant, très tentant. Actuellement, cette cotisation déplafonnée s'élève à 1,6% du salaire pour les employeurs et à 0,1% pour les salariés. Quelle serait la clé de répartition d'une potentielle hausse ? Si cette piste est retenue, il faudra attendre les arbitrages de Matignon pour le savoir.

>> Lire aussi : Et si on indexait les pensions de retraite sur la croissance ?

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 45
à écrit le 29/08/2013 à 17:07
Signaler
pas touche à notre CSG, continuez à payer mes dettes et mon loyer de la ruine que je vous loue généreusement à prix d'or (et achetée une bouchée de pain). C'est la solidarité inter-générationnelle. Moi, la prochaine fois, j?hésite en UMP et PS, voire...

à écrit le 29/08/2013 à 1:35
Signaler
On nous fait de la fourberie de scapin sur les retraites : hausse des prélèvements sur les actifs et baisses de retraites. C est marrant la croissance négative !

à écrit le 27/08/2013 à 23:05
Signaler
alors , après tant de palabres on fait la seule chose qu'il fallait faire: augmenter les cotises et allonger le temps de travail. quel exploit !!!!!!!!!!

le 28/08/2013 à 9:35
Signaler
La seule chose qu'il fallait faire était de baisser les dépenses publiques. Tôt ou tard, il faudra les réduire de 300 milliards par an. Les mesures prises vont faire exploser le chômage et le point qui nous rapproche de la faillite et de la ruine des...

à écrit le 27/08/2013 à 18:18
Signaler
Peut-être augmenter et "réserver" la CSG pour la dépendance ? C'est pas encore réglé cette "branche" nouvelle (serpent de mer).

à écrit le 27/08/2013 à 16:25
Signaler
il n'est pas idiot et sait qu'il n'y aura pas de réforme et se demande comment convaincre les français (???)

le 27/08/2013 à 17:26
Signaler
Il n'y aura vraiment pas de réforme du tout : quant à leur chéri : "l'impot", évidemment et bien sùr qu'il vont l'augmenter sans cesse. La C.S.G a été récemment inventée à 1.1%, et multipliée par 7 sur les revenus du travail, et multipliée par 15 sur...

à écrit le 27/08/2013 à 16:23
Signaler
Y a que des riches autour de cette table. Car s'il y avait de ouvriers ils se seraient levés et seraient partis. En effet l'obésité est lié en partie à une mauvaise alimentation trop de graisse, mais ces gens omettent de dire que les produits de mauv...

le 27/08/2013 à 17:56
Signaler
Ben moi le 10 j'ai mieux à faire que d'aller défendre les retraites des fonctionnaires et régimes spéciaux. La complainte sur l'ouvrier miséreux et vertueux ça ne prend pas. A qui la faute demandez-vous ? Quand même pas au voisin non ? N'y-a-t'il pas...

à écrit le 27/08/2013 à 13:11
Signaler
Moi c est simple, j ai garde une filiale en france ou je me suis salarie a 2 fois le smic pour contribuer a l economie francaise et aux retraites a hauteur de ce que le pays merite, et j ai liquide tout le reste. je vis en Floride, ou je peux faire a...

à écrit le 27/08/2013 à 9:27
Signaler
Nos chers élus votent d'autant plus volontiers les augmentations de taxes pour les autres qu'il n'n paient pas (ou presque pas) eux-mêmes. Quel cynisme !

à écrit le 27/08/2013 à 9:10
Signaler
IL va falloir choisir .Car si -on n'augment pas la durée des cotisations -on n'augmente pas le montant des cotisations -on n'augment pas la CSG ni la TVA A moins de faire un panachage des 3, la seule solution qui s'imposera sera de diminuer le monta...

le 27/08/2013 à 17:38
Signaler
Instaurer la T.V.A sociale pour que, enfin, les importations financent aussi la protection sociale, et donc le système de retraite : augmenter de 5 à 10 points le taux intermédiaire actuellement à 19.6%, augmentation rejoignant DIRECTEMENT la Banque...

à écrit le 27/08/2013 à 8:44
Signaler
diviser pour mieux regner le gouvernement n'a pas le courage de recevoir tous les syndicats en meme temps les syndicats pleurent mais il ne faut pas oublier qu'ils gerent les caisses de retraites et que pour eux tout le monde il est beau il est genti...

à écrit le 27/08/2013 à 8:16
Signaler
La guerre des générations est ouverte ! 44ans de cotisations à partir de 2020, cela veux dire clairement que le gouvernement protège les papy-boomers au détriment des générations futures. Encore une fois, ceux qui nous ont mis dans ce pétrin s'en la...

le 27/08/2013 à 14:25
Signaler
tu es trop jeune pour ne pas savoir que voici 30 ans , la retraite était à 65 ans en commençant à travailler à 14 ans . arrête tes délires. quant aux fardeaux pour les enfants, tu dois apprendre que ceux qui avaient 50 ans , il y a 30 ans, cotisaien...

le 27/08/2013 à 14:37
Signaler
tu peux nous dire à quel age tu es parti en retraite toi et en quel année?

le 27/08/2013 à 16:18
Signaler
@tagrandmère, il faut comparer ce qui est comparable, La retraite par répartition est entrée en vigueur en 1941, pour avoir droit à une retraite à 40% il fallait travailler jusqu'à 65 ans.Il y a 30 ans ou 40 ans, premièrement, les pensions des retrai...

le 27/08/2013 à 17:52
Signaler
n'a jamais bossé de sa vie et n'a élevé "que" 3 enfants .... alors les remarques de pleureuses, à d'autres.

à écrit le 27/08/2013 à 7:09
Signaler
Pendant que l'on s'apprete a ponctionner une nouvelle fois les citoyens , en particulier les retraités , qui soit dit en passant ont une pension moyenne de 750 euros ( ils sont 13 millions ! ) , et c'est pas moi qui l'ai dit , notre cher President s...

le 27/08/2013 à 15:30
Signaler
Rassurez-vous, on ponctionne aussi les familles nombreuses de la classe moyenne...

à écrit le 27/08/2013 à 6:42
Signaler
cette soi-disant réforme des retraites n'est finalement qu'une augmentation d'impôts déguisée.

à écrit le 27/08/2013 à 6:13
Signaler
Mon ennmi c'est le retraité imposable! Tout le monde fait consensus sur le retraité imposable,qui aayant braqué la vieille doit rendre l'argent.La justice après avoir cotisé plus,payé l'impot sur le revenu c'est une sous indexation des pensions,une a...

le 27/08/2013 à 11:04
Signaler
Les papy boomers n'ont pas assez cotisé et pas assez travaillé (comparé à ce qu'ils laissent à leurs suivants !!) . Il faut passer à la caisse maintenant. et tant pis si vous avez joué aux cigales... ne comptez pas sur vos enfants pour faire les four...

le 27/08/2013 à 14:41
Signaler
alignement de suite du taux de csg des retraités sur celui des actifs et supprimer l'avantage fiscal de 10 % dont bénéficient les retraités alors qu'ils n'ont plus de frais liés à un travail

à écrit le 27/08/2013 à 0:16
Signaler
Il serait parfaitement logique d'augmenter seulement la durée de cotisation et de revenir à la retraite à 65 ans avant que Pierre Maurois ne modifie cette durée, relativement justifiée à l'époque mais plus maintenant avec l'allongement de la durée de...

à écrit le 26/08/2013 à 21:27
Signaler
C'est une réformette, comme celle de Fillon, de plus très couteuse, qui avait pactisé avec les syndicats de fonctionnaires. De l'enfumage, les régimes sont en faillites, et pour payer les retraités, il faudra emprunter plus. Les futures générations...

le 27/08/2013 à 6:47
Signaler
Elles le portent déjà le fardeau et en prime le payent : précarité, statut beaucoup moins protecteur que celui des boomers, hausse constante des cotisations etc.

le 27/08/2013 à 9:11
Signaler
les politiques sont des voyous .................................

à écrit le 26/08/2013 à 20:19
Signaler
Et les économies que doit faire l'État , on attend toujours. toujours les mêmes qui doivent payer.

à écrit le 26/08/2013 à 19:37
Signaler
francaise et Français , ne vous inquiétez pas , moi premier ministre , mr blAyrault , je vais vous mettre la CSG et une augmentation des cotisations pour faire remonter les retraites , voila ma politique vous aurez les deux

le 26/08/2013 à 22:10
Signaler
Et comme vous avez été très gentils, une petite taxe Carbonneau pour vous faire patienter avant l'augmentation de la TVA , le gel des retraites voire leur diminution, l'allongement des cotisations......mais cela seulement si vous êtes très gentils av...

le 27/08/2013 à 7:23
Signaler
Moi dont mes partenaires et complices de gouvernement ump précédant ont fait exploser les dettes, si vous votez pour moi je vous promets de réduire les impôts et de nouveau laisser les déficits s'accroître, cela répondra à vos demandes de français qu...

à écrit le 26/08/2013 à 19:01
Signaler
c est sous fillon que la CSG a augmenté de 2 points en janvier 2012,apres avoir déja augmenté a l automne précedent.. Cette "contribution" sert de fourre tout , les enarques ont besoin de pognon pour leurs usines a gaz ? la CSG est idéale, tres bon ...

le 27/08/2013 à 6:49
Signaler
Que ne ferait-on pas pour sauver la retraite Ponzi des boomers : ces électeurs très assidus contrairement aux jeunes ...

à écrit le 26/08/2013 à 18:56
Signaler
A quand la réforme des régimes spéciaux?

le 26/08/2013 à 22:50
Signaler
JAMAIS la raison est qui en profite ......

à écrit le 26/08/2013 à 18:47
Signaler
La CSG n'était pas sensé être un impôt temporaire? Quel rapport entre la CSG et la retraite? Si il faut rééquilibrer le régime des retraites 3 solutions : cotiser plus longtemps, partir plus tard en retraite, limiter le montant maximum (ex : 2000 eur...

le 27/08/2013 à 6:50
Signaler
Bizarrement vous oubliez la 4ème : baisser les retraites au dessus du SMIC . Seriez-vous un joyeux boomer en camping car ?

à écrit le 26/08/2013 à 18:40
Signaler
Quid des régimes spéciaux qui plombent le système ? La frousse de la grève ? Protections de son électorat ? L'égalité pour quelle date ? En 2035

à écrit le 26/08/2013 à 18:22
Signaler
Système de retraite Quel système de retraite ? Le système de retraite français n'a rien à envier à celui de Madoff et personne ne trouve rien à dire ! La chaine de Ponzi érigée en modèle par l'Etat dont la pseudo "solildarité inter-génerationelle"...

le 27/08/2013 à 23:02
Signaler
pas faux , ponzi ponza, le système est construit de la même façon que celui de madoff.

à écrit le 26/08/2013 à 18:21
Signaler
Est-ce que la hausse de la CSG s'applique aussi aux retraites des élus ?

à écrit le 26/08/2013 à 17:54
Signaler
La machine à F....de G......et mensonges et pseudo réformes etc etc tourne à fond. Les vraies réformes : âge de départ porté à 65 ans; vraie réforme des régimes spéciaux qui restent scandaleux; abolition pure et simple de la fraude et du vol que cons...

à écrit le 26/08/2013 à 17:33
Signaler
Quelle réforme ? simplement une hausse des prélèvements sociaux. Les régimes spéciaux (dont ceux des politiques) n'auront aucun soucis à se faire. Une fois de plus seuls les salariés du privé et un peu les fonctionnaires seront touchés. Pas touche à ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.