Retraites : dernière ligne droite pour la concertation sociale

Huit syndicats et trois organisations patronales sont reçus à Matignon à partir de ce lundi et pendant deux jours afin de conclure la concertation sur la réforme des retraites. Le projet de loi doit être présenté le 18 septembre.
Marina Torre
Jean-Marc Ayrault reçoit les organisations syndicales et patronales à Matignon (Photo Reuters)
Jean-Marc Ayrault reçoit les organisations syndicales et patronales à Matignon (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Comment trouver 7 milliards d'euros pour financer les retraites? La réponse du gouvernement devrait être dévoilée d'ici une semaine ou deux. Entre-temps, Jean-Marc Ayrault reçoit les principales organisations syndicales et patronales à tour de rôle partir de ce mardi pour d'ultimes "ajustements" au projet de réforme des retraites. Et finir de faire le point sur les différentes pistes envisagées, après un peu moins de deux mois de concertation. 

Ayrault confiant

La veille, clôturant l'université d'été du PS à la Rochelle. Il se disait "confiant" sur le sujet et promettait de prendre en compte la pénibilité et corriger des inégalités dont sont victimes les femmes.

Pas de recul de l'âge légal? 

Dans la soirée, interviewé, sur France 2, il affirmait par ailleurs que l'âge légal de départ, fixé à 62 ans depuis la réforme de Nicolas Sarkozy en 2010, ne devait pas bouger.

Autre option sur la table: hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine juge l'option "cohérente". Mais rien ne serait arrêté pour l'heure. Le Premier ministre a signifié son intention "d'écouter les partenaires sociaux". La CFDT, première organisation à se présenter à Matignon ce lundi, n'y est pas favorable. Son secrétaire générale, Laurent Berger en a fait état la veille au Journal du Dimanche. 

Des syndicats qui mettent en avant la pénibilité

Avec  la CFE-CGC et la CFT, l'organisation syndicale attend de connaître le projet gouvernemental et espère faire valoir leurs propositions relatives aux métiers pénibles, aux femmes ou aux jeunes.

La CGT a quant à elle demandé que les grands groupes faisant d'importants bénéfices soient mis à contribution. 

43 ans de cotisation, départ à 63 ans pour le Medef

De son côté, le Medef suggère de faire passer la durée de cotisation à 43 ans et un recul de l'âge légal de départ à 63 ans dès 2020. L'organisation patronale est également prête à accepter une hausse minimime des cotisations si, dans le même temps, les entreprises n'ont plus à financer la politique familiale. 

>> Les mesures choc du Medef pour réformer les retraites 

Quelle durée de cotisation?

Enfin, la durée de cotisation, actuellement fixée à 41,5 ans, fait elle aussi l'objet d'un débat au sein de la majorité. Un allongement est considéré comme une mesure "juste" par le chef de l'Etat, et une piste "évidente" par le ministre du Travail, Michel Sapin. Ségolène Royal a quant à elle déclaré ce lundi matin que "la piste de l'allongement de la durée est ce qui sécurise le système de la façon la plus durable", sur France inter. Mais au PS, cette ligne n'est pas partagée par tous. Le président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) Thierry Marchal-Beck s'est prononcé contre. Si le gouvernement choisit de suivre les suggestions du rapport Moreau remis en juin, il ajoutera un trimestre de plus tous les 3 ou 4 ans. 

Pour aller plus loin:

>> Réforme des retraites: ce qui est sûr, ce qui l'est moins... et ce qui ne se fera pas

Marina Torre

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 14/09/2013 à 17:10
Signaler
ce élus de gauche ne font que gérer leur électorat en refusant la justice d'un régime unique, en refusant de s'attaquer à la très salutaire baisse de la dépense publique pour baisser ls impôts et charges et doper l'emloi, la croissance, uniquement po...

à écrit le 14/09/2013 à 16:52
Signaler
la concertation avec ce qu'on appelle les syndicats, rien à voir avec les sydicats des pays du nord, chez nous ce ne sont que des succursales des partis politiques, ils ne défendent pas les travailleurs, ils sont au chaud surtout dans les administrat...

à écrit le 27/08/2013 à 20:50
Signaler
Et si on parlais de la retraite des handicapés ?

à écrit le 27/08/2013 à 11:43
Signaler
Selon Zayrault, l'âge de 62 ans ne sera pas modifié. Si l'on part à 65 ans, quel sera le bonus entre 62 et 65 et quel en est le mode de calcul ?

à écrit le 27/08/2013 à 7:55
Signaler
Et les carrières longues ? A quand le bonus pour ceux qui ont plus de trimestres que nécessaires avant les 60 ans ?

à écrit le 27/08/2013 à 7:28
Signaler
La gauche sa presse et médias..., sont bien silencieux...? alors que sous le précédent gouvernement , elles s'étaient déchainée...! contre le pauvre Monsieur Woerth ...qui a subit toutes les vilénies politico/juridiques ...! pour avoir eut le coura...

le 27/08/2013 à 12:45
Signaler
L'on tape en priorité sur les gens intelligents. il est certain que l'on peut en chercher longtemps un ou une à gauche... Impossible.

à écrit le 26/08/2013 à 17:14
Signaler
La dernière ligne droite avant le mur..!

à écrit le 26/08/2013 à 13:33
Signaler
Si les Français avaient le courage des égyptiens, ils auraient réglé les problèmes depuis longtemps..?! Les loques restent des loques.

à écrit le 26/08/2013 à 13:28
Signaler
Si nous avions des gestionnaires du privé, apolitiques, il serait très facile d'économiser 300 milliards par an sur les dépenses publiques. Ainsi, les retraites ne poseraient plus aucun problème. Mais encore faudrait-il que les Français soit capable...

le 26/08/2013 à 14:12
Signaler
Les Dépenses publiques de La France sont de 10 points de P.I.B supérieures à celles de la moyenne de la zone Euros. Donc : 220 milliards d'euros à rendre aux entreprises et aux ménages : en impots et C.S.G en trop, qui par ces économies et ce choc de...

le 14/09/2013 à 17:01
Signaler
+1, c'est ce que disent tous les rapports, ocde, cour des comptes, le gras de la dépense publique est bien à ce niveau, et donc en réduisant et professionnalisant ce secteur (y'a du boulot!) on aura encore plus de services. un seul exemple : la finla...

à écrit le 26/08/2013 à 12:14
Signaler
Mr sapin , normalien énarque donc fonctionnaire à l état pur, vient de dire que l alignement public /privé est du dogmatisme ...

le 26/08/2013 à 12:45
Signaler
Ou l'incompétence personnifiée.

le 14/09/2013 à 17:06
Signaler
révoltant, la seule vraie justice est un seul régime de travail, cotisations, retraites, par justice mais surtout parce que ça permet d'énormes économies (20 milliards rien que pour les régimes spéciaux) qui permettraient d'augmenter les minimas, de ...

à écrit le 26/08/2013 à 12:06
Signaler
7 milliards par an , ça fait 116 ? par français, nous sommes 5 dans le famille, donc cela fait 580 ? par an, personnelement je ne les ai pas. On parle de 20 mds par an nécéessaire en 2020, soit 1500 ? pour une famille en plus de ce qui est déjà préle...

à écrit le 26/08/2013 à 11:51
Signaler
Avez vous remarquer que toutes les pistes sont envisagées, mais on ne parle plus du tout et les medias sont d'un silence assourdissant concernant les régimes spéciaux la retraites des élus ... un fois de plus les salariés et prof libérales vont se fa...

le 26/08/2013 à 13:17
Signaler
La connerie que vous décrivez est effectivement très inquiétante, mais les Français sont contents...!? Ils veulent tuer tout ce qui pourrait redresser la France...! continuons..!

le 26/08/2013 à 14:46
Signaler
@piers En effet, les aristocrates et le roi sont intouchables!

à écrit le 26/08/2013 à 11:29
Signaler
Salariés du privés devenaient pauvres pour permettre à la fonction publique ( tous régimes confondus) de vivre pleinement leurs retraites et de continuer à se plaindre! Salariés du privé = Le peuple La petite noblesse = La fonction pulblique La no...

à écrit le 26/08/2013 à 10:47
Signaler
la longévité de vie est mensongère car elle est calculé sur les enfants qui naissent aujourd'hui. regardez autour de vous tous les gens qui décède avant 65 ans et avant 80ans

le 26/08/2013 à 11:09
Signaler
Oui, c'est vrai. Et l'on ne prend pas en considération le stress et l'angoisse invivables qui occasionnent tant de maladies cardio-vasculaires, et cancers, liés si étroitement à l'insécurité de l'emploi, à l'insécurité économique, à l'insécurité fina...

à écrit le 26/08/2013 à 10:44
Signaler
Le projet de supprimer la bonification pour avoir élever 3 enfants et plus, est une HONTE. C'est amputer de 10% les retraites actuelles des couples concernés qui ont élevés ENSEMBLE leur enfants !!! On prétend que cela serait pour favoriser les femme...

le 26/08/2013 à 11:21
Signaler
J'approuve totalement votre approche.

le 26/08/2013 à 11:29
Signaler
Quid en cas de veuvage (veuve)? avec la reversion du mari + bonification conservé?? Quid en cas de veuvage (veuf)? plus de bonification du tout ?????

le 26/08/2013 à 11:40
Signaler
@ Honte: Les régimes de retraite ne sont pas là pour financer une natalité débridée, on est déjà assez ponctionné avec les allocs !

le 26/08/2013 à 11:53
Signaler
La retraite coûte 14 points de PIB en France. Record du monde ...

le 26/08/2013 à 13:36
Signaler
Mais nous détenons le record du monde de la bêtise. L'on disait que les Français étaient intelligents... Je n'avais pas remarqué..!

le 26/08/2013 à 14:12
Signaler
1100 milliards de dépenses sociale soit 56,6% du PIB. Record mondial. Il faudrait peut-être commencer à s'inquiéter..? Et l'on continue à recevoir toute la misère du monde...?? ce n'est plus de l'humanité c'est de la connerie. Continuons à tuer la Fr...

à écrit le 26/08/2013 à 9:57
Signaler
J'ai écouté le premier ministre hier soir ces réponses étaient aussi pauvres que les questions de la journaliste.

à écrit le 26/08/2013 à 9:45
Signaler
Les phrases fusent pour envoyer des ballons d'essai dans tous les sens ce qui a pour objet d'irriter sachant que les retraités "privilégiés" ne seront visiblement à date pas concernés (régimes spéciaux, retraites des députés et sénateurs, retraites d...

à écrit le 26/08/2013 à 9:35
Signaler
Il a du avoir un boulot pépère depuis ses début pour croire qu'il existe des boulots pénibles qui méritent un carnetmachin chose

à écrit le 26/08/2013 à 9:33
Signaler
Dans concertation il y a ...?

à écrit le 26/08/2013 à 9:11
Signaler
Mais bon sang, quand va-t-on passer à la retraite par points ? C'est vraiment si difficile à comprendre ? Ahurissant que l'on soit encore encombre de "doctrines" fumeuses qui empêchent de prendre les problèmes à bras le corps et de les résoudre avec...

le 26/08/2013 à 9:39
Signaler
Tout à fait d'accord, mais le courage n'est pas un critère chez les socialistes !

le 26/08/2013 à 11:12
Signaler
Les retraites complémentaires AGIRC/ARRCO sont en théorie des retraites par point, mais en pratique, pour le même montant de points et donc de cotisations versées, le nouveau retraité auquel il manquera des trimestres subira une décote.

le 26/08/2013 à 15:45
Signaler
une reforme quelle reforme- tous des pingouins gauche et droite inca pable de reformer un systéme qui est a bout de souffle- ne touchons pas au regime speciaux ( sncf, ratp, edf..... ) tant que le privé renfloue les caisses- ne parlons pas de nos po...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.