Les appareils électriques polluent de plus en plus

 |  | 293 mots
Lecture 2 min.
La fabrication d'un écran plasma équivaut à 1,2 tonne de CO2 / Reuters.
La fabrication d'un écran plasma équivaut à 1,2 tonne de CO2 / Reuters.
D'après une étude du cabinet Carbone 4, publiée ce lundi, les émissions individuelles de carbone des Français ont stagné depuis 2008. Les émissions des tablettes, smartphones et autres ordinateurs ont, par contre, progressé de 40% en cinq ans.

Vous possédez un smartphone, une tablette et un écran plat, mais avez-vous déjà réfléchi au bilan carbone de ces appareils ? D'après une étude du cabinet Carbone 4, publiée ce lundi 2 septembre, les émissions de gaz à effet de serre des Français stagnent depuis 2008, mais auraient sans doute pu diminuer s'ils n'étaient pas aussi friands d'objets électroniques. En ne comptant que leur fabrication et non pas leur usage, les émissions de ces produits ont progressé de 40% en cinq ans. Alors que dans le même temps, celles des logements ont diminué de 14%.

>> Lire aussi : Même en veille, la télévision coûte cher en électricité

"Cette forte hausse s'explique par l'équipement des Français en télévisions à écran plat, smartphones et tablettes durant les cinq dernières années", indique le cabinet Carbone 4. Elle "contrebalance entièrement les gains réalisés sur la consommation d'énergie des logements", relève-t-il. La fabrication d'un téléviseur écran plat équivaut ainsi à 1,2 tonne de CO2, soit 12% de notre bilan carbone annuel individuel.

10,1 tonnes de CO2 par Français par an

L'année dernière, les Français ont ainsi produit 10,1 tonnes de CO2 par personne et par an. L'empreinte de la France a malgré tout progressé de 1,9% en cinq ans. Mais cette hausse est due à l'augmentation de la population et non pas à celle de la production individuelle de CO2, qui a, en fait, diminué de 0,7% depuis 2008.

"La stagnation du pouvoir d'achat sur les cinq dernières années s'accompagne d'une stagnation de la consommation de biens et de services par personne", pointe l'étude.

En 2012, les principaux postes d'émissions de GES restent l'alimentation (environ 25%), l'achat de produits manufacturés (23%) et les transports (18%).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2013 à 23:27 :
Le problème ce n'est pas la consommation mais le consommateur. Augmenter la quantité de consommateurs et vous augmentez mathématiquement la consommation à l'échelle macroscopique!
a écrit le 03/09/2013 à 21:17 :
Et dire que le WWF attribue des notes aux produits électroniques.
Est ce à dire que le WWF soutient la politique des industriels.
Du vrai greenwashing !!!
a écrit le 03/09/2013 à 9:54 :
La VRAIE pollution n'est pas dans le CO2, qui est une molécule NATURELLE, mais dans les émanations de particules (Diésel), de molécules issues de la chimie synthèse, et de la radioactivité artificielle.
a écrit le 03/09/2013 à 9:20 :
quand meme quel article provocateur , je rappelle qu'un consommateur est issu d'un marché de demande et d'offres , nous y sommes tous qu'on veuille ou pas ou alors faut aller en corée du nord , quand a la pollution de la fabrication trop fort , que dire des années 80 ou l'ont sortait des chaines de production des écrans cathodiques avec des métaux lourds bien nocifs et agents chimiques dans les tubes eux memes que meme cassés hop vous le respiriez a votre insu ? , que dire des premiers VHS qui consommaient 100 watts de l'heure ? , par contre la logique des ordinateurs PC qui sont de plus en plus gourmands depuis 20 ans contrairement aux autres systèmes ( apple , amiga , systèmes unix ) , en plus nous sommes dans un marché ou l'obsolescence programmée est un fait et maintenant sous la culpabilité écologique qui s'en sert comme d'une poussée supplémentaire pour rénover nos moyens électriques .. ( consommer moins mais mieux , ah oui ? pas avec le modèle existant mais le nouveau modèle .. fabriqué ou ?.. devinez .. ) enfin le marché de l'occasion n'est pas assez devloppé ou limité a certains produits , la revente des accessoires idem , quand on voit le problème de vente de telephone neufs avec des adaptateurs ici et là a chaque appareil nouveau son alim .. pas de format universel merci l'Europe .. nous avons la pollution parce que nous sommes aussi dans l'ere des oligopoles et des rentes de multinationales , quand il y'a plus de diversité le client reflechit un peu et etudie les différentes offres quand les produits se ressemblent tous il achète a l'aveugle sans savoir ce que cela consomme et eu consommé en terme de fabrication .. enfin il y'a des produits dans les années 80 dans les semi-conducteurs qui étaient très polluants et qui fonctionnent encore 40 ans plus tard et qui sont toujours économique par rapport a leurs équivalent modernes .. alors justifier encore cette culpe contre le consommateur et le taxer encore et encore assez y'en a vraiment marre ..
a écrit le 03/09/2013 à 8:24 :
aussi, si nous voulons diminuer la production de CO2, il faudrait aussi avoir chacun un potager, avoir une politique "acheter local", et une politique ne favorisant pas l'augmentation de la population car nous ne sommes plus en période de reconstruction d'après-guerre.
a écrit le 03/09/2013 à 0:44 :
D'où la nécessité d'une taxe carbone et recyclage plus élevée sur ces produits qui doivent être employés juste à bon escient car par exemple les français ont en moyenne 5 mobiles chez eux dans des tiroirs et qui ne sont pas recyclés. Sans parler de la pollution et consommation liées à la charge d'un I Phone etc qui sont supérieures à celle d'un frigo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :