La déduction fiscale pour frais de scolarité bientôt supprimée ?

 |   |  273  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement s'apprêterait à supprimer la réduction d'impôt s'appliquant aux parents d'enfants scolarisés dans le primaire, le secondaire et l'enseignement supérieur.

François Hollande avait prévenu: il est temps de faire une "pause" dans les hausses d'impôts. Mais sur les rabotages de niches, le chef de l'Etat s'est montré plus discret. Pourtant, parmi les mesures que préparerait l'exécutif pour son projet de loi de Finances 2014 figure bien des économies de ce type. Ainsi, la niche bénéficiant aux familles dont les enfants sont scolarisés dans le secondaire et le supérieur devrait être supprimée. C'est ce que croient savoir les Echos. Montant des économies espérées: 445 millions d'euros.

Une réduction qui s'appliquait par définition aux ménages imposables

Un premier rabotage avait été annoncé en juin qui portait sur les seuls parents d'élèves scolarisés dans le primaire et le secondaire et qui bénéficient jusqu'à présent d'une ristourne de 61 euros par enfants au collège et 153 par enfant au lycée. Le  gouvernement invoquait alors comme motif pour supprimer cette réduction d'impôt qu'il ne bénéficiait par définition qu'aux familles imposables, donc pas celles qui ont besoin d'être aidées pour scolariser leurs enfants. 

Au cours de l'été, selon les Echos, le gouvernement a décidé d'étendre la suppression de cette niche à la réduction d'impôts s'appliquant aux parents d'enfants étudiants (183 euros par enfant étudiant). 

Il ne s'agirait donc pas de la création d'un nouvel impôt, mais bien, indirectement d'une hausse pour les familles qui bénéficiaient auparavant de cette déduction. 

>> Politique fiscale: moins d'impôts pour les entreprises, beaucoup plus pour les ménages

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 20:37 :
Je vois que la plupart des commentateurs sont favorables à cette mesure. Un grand merci à ceux qui aiment la France.
a écrit le 06/09/2013 à 16:17 :
Attention à la surpression Fiscale.
Un jour viendra ou certaines collectivitées seront en défaut de Budget (comprendre Caisses Vides ) faute de paiement des contribuables. Ca c'est une vrai réalité immédiate ou imminente.
Les élus "Responsables" devraient bien s'en souciér.
Réponse de le 06/09/2013 à 17:01 :
Tout d'abord, merci pour ce commentaire très juste et réaliste.
C'est un vrai problème et nous nous devons d'être plus qu' attentifs à ne pas franchir cette surpression fiscale.
a écrit le 06/09/2013 à 13:25 :
SCANDALEUX
a écrit le 06/09/2013 à 11:13 :
Elus sur le terrain ? Ou Elus dans un Bureau ?
Réponse : Elus dans un Bureau !!! ..... Arffffff ... Je m'en doutais un peu !
a écrit le 06/09/2013 à 10:17 :
On pourrais aussi économiser sur le salaire des Elus PS.
Ca ferait combien d'économie ?
a écrit le 06/09/2013 à 9:55 :
Très mauvaise initiative.
Si je ne sais pas pour qui je voterais dans 3 ans et demi, je sais au moins pour qui je ne revoterais pas !
a écrit le 06/09/2013 à 9:34 :
Encore une fois, c'est la classe moyenne qui trinque !
Continuont a ne distribuer les aides qu'uniquement aux personnes qui ne paient pas d'impots... Ben voyons !!!
Encore une mesure décidée par des élus prenant des mesures dans leurs bureaux dorés sur Paris ! Assistés par des hauts fonctionnaires de Bercy surpayés !
a écrit le 06/09/2013 à 7:01 :
Très bonne initiative.
a écrit le 06/09/2013 à 0:12 :
Trop c'est trop
Nos élites politiciens oublient que les classes moyennes sont celles qui font basculer des élections locales et nationales , ils verront bientôt ...
a écrit le 05/09/2013 à 21:57 :
Scandaleux car l'enseignement universitaire est payant (contrairement aux collèges et lycées),pas tous les départements ont des universités (Cf. la Corrèze) et les parents n'ont plus d'allocations familiales. Drôle de conception de l'investissement dans l'avenir des jeunes.
a écrit le 05/09/2013 à 19:06 :
même l'éducation est sabordée, lamentable dans la mesure où la solution alternative est simple : s'attaquer à la colossale dépense publique, les régimes spéciaux : 20 milliards par an, les caisses noires des députés et sénateurs, les syndicats : 4,4 milliards par an, la cagnotte retraite des sénateurs constituée en toute illégalité : 1,5M etc etc....une mafia au service des privilèges des politiques et de l'électorat, mais surement pas un gouvernement de la france
a écrit le 05/09/2013 à 16:22 :
Correcte cette suppression de niche surtout pour le niveau obtenu bac en poche, constaté lors des embauches. Ok nous sommes à mille lieues de la réforme fiscale promise et enterrée
a écrit le 05/09/2013 à 16:16 :
Pour un gouvernement dit socialiste qui était sensé s'attaquer à la finance capituler devant les prétendus pigeons et taxer une partie de son électorat!!! j'espère qu'ily a au moins des députés socialistes qui sont en train d'avaler des tonnes de couleuvres sinon c'est à ne plus rien y comprendre de la politique. Vite les municipales et les européennes que le PS se prenne une gamelle mémorable et applique nesuite une véritable politique de gauche (on peut rêver!)
a écrit le 05/09/2013 à 15:18 :
Voila que les socialiste attaque les mesures sociales on voit le loup sortir du bois.
a écrit le 05/09/2013 à 13:44 :
retraitée, j'ai une enfant à charge qui poursuit des études supérieures déjà oh combien onéreuses et je ne touche pas les allocations familiales ni la rentrée scolaire; par conséquent, et je ne pense pas être seule dans ce cas, je vais être touchée de plein fouet par cette mesue
Réponse de le 05/09/2013 à 15:44 :
En même temps on ne fait pas des enfants pour des allocs ou des rabots fiscaux...
Réponse de le 05/09/2013 à 16:08 :
@Vander. Non, ce n'est pas pour cela que l'on fait des enfants, mais cela n'empêche que cela coûte très cher. Et pouvoir compter (dans le temps) sur une réduction fiscale permet à de nombreux parents de s'en sortir. Sinon l'on se retrouvera comme dans certains pays, avec une population vieillissante (les enfants deviendront un luxe) = moins d'actifs et plus que des vieux.
Réponse de le 05/09/2013 à 17:39 :
@Vander, il y en a qui le font puis qui abandonnent leurs enfants aux bon soins de la collectivité tout en continuant à toucher les allocations de la CAF.
a écrit le 05/09/2013 à 13:00 :
Et encore une hausse d'impots. Et oui, une supression de réduction, cela entraine une hausse d'impot pour celui qui ne l'a pas. On joue sur les mots.
Réponse de le 06/09/2013 à 7:05 :
Et en quoi il était normal de bénéficier d'une réduction d'impôts ? En quoi devrais je payer pour vos enfants ?
Réponse de le 08/09/2013 à 9:45 :
Le voir comme un investissement d'avenir. Nos enfants, notamment les étudiants du supérieur, sont normalement ceux qui accéderons à des emplois durables et bien rémunérés. Ils seront moins exposés aux risques du chômage et ils seront les meilleurs cotisants pour la retraite que tu prendras avant eux. Toute mesure qui handicape les familles à ce niveau est donc contre-productive à court et longue échéance.
a écrit le 05/09/2013 à 11:19 :
Etre sur-diplômé est un fantasme de bon à rien. C'est avec des métiers à forte valeur ajoutée et donc des diplômés hyper formés que la France a une chance de s'en sortir. Malheureusement, c'est pas avec des ouvriers de Aulnay, Florange ou Petite Couronne qui peinent à concurrencer les petits Chinois, Indiens, Philippins, etc, que l'on va pouvoir maintenir le système social et de retraite...
Réponse de le 05/09/2013 à 11:50 :
Parce que vous croyez qu'on a besoin d'un diplômé bac +5 pour ramasser vos poubelles? Et vous croyez que les Chinois, Indiens et Philippins ne peuvent pas concurrencer nos diplômés? Vous vous sentez à ce point supérieur, vous et vos enfants, au reste de l'humanité? Redescendez sur Terre un peu. A quoi sert un diplôme s'il n'y a pas de débouchés et si c'est pour finir hôtesse de caisse/technicien de surface après 8-9 ans de cours/sacrifices et stages foireux? (années de lycée comprises)
Réponse de le 05/09/2013 à 12:29 :
C'est la politique pour laquelle vous avez voté en masse... 80% d'une classe d'âge devait avoir le BAC. Fin des métiers manuels jugés dégradants.
Réponse de le 05/09/2013 à 13:48 :
malheureusement d'accord avec celine; concernant le niveau c'est la chute libre, y compris pour les bac+8... last but not least , un bac +8 va estimer qu'il a le droit acquis d'etre recu comme un prince, alors qu'il n'a encore fait les preuves de rien du tout.... c'est d'autant plus triste que de leur cote les boites cherchent systematiquement le mouton a 15 pattes genre ' bac, bac-2, qui a moins de 20 ans , possede 15 ans d'experience dont 10 a l'etranger, parle couramment poldomoldave , maitrise catia, pour un cdd a temps partiel intermittent annualise au smic a paris' .......... le systeme francais n'est pas bloque pour rien ( cela dit il y a d'autres pays ou les possibilites sont plus nombreuses, avis aux amateurs)
Réponse de le 05/09/2013 à 15:10 :
c est pour cela que nos bac+8/12 en medecine, en ingienerie, dans bcp de domaine des sciences et maths, commerce.... sont courtise a l etranger parce que nos diplomes sont nul????? Non c est plutot l inverse faut etre realiste quand meme... Par contre la seconde partie de votre commentaire est tres vrai passe 55 ans, malgre toute votre experience vous valez plus rien et si vous etes jeunes diplomes on vous dit que vous manquez d experience....... Et si vous etes pas diplome alors la, le RH ne lit meme pas votre CV.......
Réponse de le 05/09/2013 à 15:49 :
Ne nous faites pas rire, Medecine = numerus clausus et les ingés au prorata du supérieur global c'est peanuts.. donc vous pouvez gloser en prenant les 5% qui sont courtisés (on fait toujours ça en France nos ingénieurs nos matheux l'aérospatiale le luxe...) mais la réalité c'est que la vaste majorité du supérieur forme de futurs galériens... allez demander aux étudiants en psycho, histoire, littérature, AES & co...
Réponse de le 06/09/2013 à 7:51 :
"allez demander aux étudiants en psycho, histoire, littérature, AES & co..." : Auxquels? Les premières années où ils sont nombreux à glander aux frais des parents ou la faible proportion qui comprend qu'ils seront peu à sortir en master? Et ceux en physique, mathématique, chimie, informatique, droit, géologie, etc.; vous en faites quoi avec votre optimisme?
a écrit le 05/09/2013 à 10:42 :
C'est quand même beau ... ! on supprime ces "niches fiscales" par esprit de justice, puisqu' elles ne profitent qu'aux "nantis", les foyers imposables .... Haro sur les nantis de la réthorique socialiste, les petites classes moyennes. Les élections prochaines seront un grand défouloir !
Réponse de le 05/09/2013 à 14:28 :
Les socialistes ont enfin trouvé une définition du nanti qui ne les met pas en porte-à-faux: le nanti n'est plus celui qui gagne une certaine somme, 4000? par exemple, ce qui était gênant car la plupart des socialistes gagnent nettement plus, mais ceux qui paient des impôts. Là c'est plus facile, car la plupart de leurs revenus sont, comme par hasard, non imposables... Ils semblent seulement oublier que ce sont justement les gens qui paient des impôts qui permettent à la France de ne pas être complètement en faillite.
a écrit le 05/09/2013 à 10:15 :
Comme d'hab on épargne les babyboomers qui ont ruinés la France de tout effort. C'est la constante de la droite et de la gauche.
Réponse de le 05/09/2013 à 10:40 :
Je remarque ça aussi. Tous les efforts sont portés par les nouvelles générations.
Réponse de le 05/09/2013 à 13:01 :
+1 Surtout ne pas toucher aux retraités (ceux qui ont connu le plein emploi, la retraite à 60 ans - et pour certains la pré-retraite à 55 ans avec 30 ans de cotisations -), qui n'ont rien fait pour anticiper les problèmes (qui étaient connus), en préférant les laisser aux générations suivantes. Et par contre maintenant, tapez sur les actifs qui payent pour ces mêmes retraités (des cotisations en hausse), alors qu'eux même n'auront pas de retraite (nécessité de cotiser en plus à des retraites complémentaires), et qui devront travailler 43 ans ou plus. Tout est vraiment fait pour cliver la population. Cela va dégénérer.
Réponse de le 05/09/2013 à 13:07 :
Tout a fait d'accord avec Céline, ceux qui nous dirigent devraient dire pourvu que çà dure.
J'ose espérer que l'obligation alimentaire de ses enfants est une obligation (bien que lorsque
l'on voit des jeunes gens vivant dehors) alimentaire, de passer devant les tribunaux et
ce ne sera pas une réduction d'une centaine d'euros de déduction. C'est lamentable
déjà la 1/2 part du quotient familial laminée CE GOUVERNEMENT EST ANTI-Français
je doute qu'il paraisse dans ce journal
a écrit le 05/09/2013 à 9:59 :
Tout le monde se félicite du dynamisme démographique de la France, qui sera certainement un des éléments qui la sauvera, dans les années à venir.
C'est un de nos très rares atouts!
Par petite touche, on est en train de le saborder!
Quand on connaît l'inertie des évolutions démographiques, c'est certain que ça ne concerne pas nos politiques qui n'ont qu'une vue très courte!
Mais, une fois de plus, on pousse nos enfants et petits-enfants vers un goufre!
C'est irresponsable, dangereux et lamentable!
Ces 445 millions seront certainement affectés aux opérations extérieures de notre armée, notamment pour s'acharner sur la Syrie et aider les terroristes d'Al Qaida, contrte l'avis des français.
Ce n'est plus de l'incompétence, c'est de la félonie!
Réponse de le 05/09/2013 à 11:55 :
Dans nos société actuelles, le dynamisme démographique n'est pas un atout mais un boulet à traîner. Surtout quand le système éducatif est volontairement sabordé par les "élites" qui ont peur que l'on s'aperçoive de leur inutilité sociale.
Réponse de le 05/09/2013 à 12:44 :
La démographie, c'est la vie, c'est vous et moi! Comment peut-on la considérer comme un boulet??? Une mauvaise démographie, c'est le déclin assuré et la disparition à terme, après avoir tenté de compenser par une immigration massive! Votre raisonnement est inepte et monstrueux!
C'est d'ailleurs la démographie exceptionnelle d'autres pays qui fait que, sans que la France baisse dans ses performances, elle régresse inéxorablement dans tous les classements! Imaginez la place de la France dans le Monde, dans 20 ans, si, en plus, sa démographie était en perte de vitesse!
Réponse de le 05/09/2013 à 13:51 :
ah, c'est une chance de fabriquer des rmistes ( qui de toute facon ne paieront jamais votre retraite), et de desesperer les jeunes... ? on ne doit pas comprendre ce mot de la meme maniere... ca serait une chance si le reste du syteme suivait, ce qui est loin d'etre le cas... on en reparlera dans 20 ans quand votre pays sera ruine...
Réponse de le 05/09/2013 à 17:37 :
@Une chance! ... une démographie élevée est utile dans quelles circonstances? Un pays en guerre : on envoi la chair à canon se suicider. Un pays en construction : beaucoup de travailleurs sont nécessaires. Un pays d'esclaves : travailleurs pas chers corvéables et aisément remplaçables car en surnombre. Voici de façon cynique mais réaliste, les cas ou une démographie élevée est souhaitée par les "élites". Par ailleurs, si nous n'étions pas dans un modèle de société de consommation/jetable/gaspillage, grâce aux nombreuses avancées technologiques actuelles, la diminution progressive de notre population jusqu'à un niveau raisonnable ne poserait aucun problème. La place de la France dans un Monde qui se suicide, on s'en fout un peu qu'elle baisse.
a écrit le 05/09/2013 à 9:59 :
Erreur, il n'y jamais eu de réduction pour les enfants en primaire. Les trois réductions d'impôts concernent le collège, le lycée et l'enseignement supérieur.
Réponse de le 05/09/2013 à 10:27 :
Les montants de ces déductions sont-ils annuels (si oui, c'est pas énorme, c'est vraiment faire les poches des français) ? Soumis à condition de ressource ?
Réponse de le 05/09/2013 à 11:56 :
Oui, ces déductions sont annuelles, et non soumises à conditions de ressources.
Hollande, encore une fois, a menti : quelques jours après avoir annoncé une "pause" fiscale (ce qui veut dire que le harcèlement va reprendre), voilà une nouvelle déduction supprimée, donc une augmentation des impôts pour certains.
Réponse de le 05/09/2013 à 12:26 :
Merci pour votre réponse. Les politiques s'en prennent toujours aux mêmes. Les familles imposables en prennent plein la figure.
a écrit le 05/09/2013 à 9:48 :
Enfin une mesure sensée dans ce pays surpeuplé et avec trop d'étudiants dans des voies sans avenir.
Réponse de le 05/09/2013 à 10:02 :
Certes mais pourquoi dans ce cas revaloriser la prime de rentrées scolaires ? Surpeuplée de certains main en manque d'autres ? Ecoeurant
Réponse de le 05/09/2013 à 11:25 :
Encore une reflexion de retraite gate avec 10% de reductions d impots pour des frais de travail qui n existent pas. Cest sur les retraites qui ont plus de 1000E / mois qu il faut prendre et pas sur les familles.
Réponse de le 05/09/2013 à 11:35 :
Mesure électoraliste facile et rapide à mettre en oeuvre pour remporter les élections législatives de 2012. Ils savaient pouvoirs compter sur le petit peuple pour ne pas réfléchir plus loin.
Réponse de le 05/09/2013 à 11:38 :
@emmanuelR, nous sommes d'accord sur les retraites : tous retraités devraient avoir la même, leur niveau de vie étant assuré par le résultat de leur vie de labeur et de l'activité qu'ils peuvent continuer à avoir. Le reste devrait concerner uniquement la sécu.
Réponse de le 05/09/2013 à 12:36 :
Pourquoi pas à réfléchir mais faut drastiquement baisser les impôts et plafonner mes cotisations dans ce cas et laisser les gens jouir de leur argent.
a écrit le 05/09/2013 à 9:41 :
On a bien compris que les socialistes où les socialistes voulaient faire des économies : sur les familles qui payent des impôts. Le mieux serait de le dire, ce serait moins hypocrite et un peu plus courageux.
a écrit le 05/09/2013 à 9:30 :
L'équité socialiste c'est : vous, vous payez des impôts un maximum et nous on dépense un maximum. Dans le monde réel et jusqu'à preuve du contraire ça n'a jamais marché bien longtemps. Ca fini toujours par ce payer un jour.
Réponse de le 05/09/2013 à 9:49 :
Si c'était aussi simple... Tous les pays où on a massivement baissé les impôts des plus riches et privatisé se porteraient comme des charmes or ce n'est pas le cas ...c'est donc que c'est un peu plus compliqué que ça !
a écrit le 05/09/2013 à 9:19 :
toujours tout contre les familles .....vive le kiboutz, ideal du socialisme des annees 50.....
Réponse de le 05/09/2013 à 9:42 :
La France est surpeuplée avec plein d'étudiants sur-diplômés. Cette niche fiscale n'a donc pas lieu d'être conservée.
Réponse de le 05/09/2013 à 9:58 :
Vous devriez en prendre acte et abréger votre séjour sur terre ...
Réponse de le 05/09/2013 à 11:30 :
La France a surtout trop de retraites qui partent en retraite trop tot et coutent trop cher. C est la qu il faut retirer tous des avantages fiscaux indus a ceux qui ont plus de 1000E / mois de retraite et qui ne bossent pas.
Réponse de le 05/09/2013 à 11:42 :
@@Thargor, ou alors abréger le séjour d'autres personnes qui ne s'en sont pas rendus compte. D'un point de vue étique et moral, ce serait d'ailleurs à privilégier.
a écrit le 05/09/2013 à 8:50 :
Et voilà la nouvelle basse d impôt ou taxe de la semaine, le gouvernement tient bien le rythme de une hausse ou d une nouvelle taxation par semaine !!!!!:
Réponse de le 05/09/2013 à 9:05 :
Pendant 30 ans vous n'avez pas payé les impôts que vous auriez du et l'état s'est endetté. Maintenant faut rembourser !
Réponse de le 05/09/2013 à 9:14 :
Pas d'accord avec cette remarque. Pendant 30 ans l'Etat n'a fait que de s'endetter, ne réformant rien, laissant une fonction publique pléthorique, refusant toute réforme de la sécu, des retraites...
A l'Etat de se réformer et non au Français de payer pour financer un Etat qui refuse de bouger. Pire, qui grossit encore et encore... L'impôt payé aujourd'hui ne sert à rien tant qu'il n'alimente pas un mouvement tirant le pays vers le haut. Là il sombre corps et âme
Réponse de le 05/09/2013 à 9:14 :
Le problème c est que c est toujours les mêmes qui remboursent!!!!!
Réponse de le 05/09/2013 à 9:57 :
Pendant 30 ans ... le français ont voulu et obtenu par petits fragments une réforme administrative de l'état, une décentralisation, et ce que les politiciens ont fait c'est empiler des tranches sur le mille feuille en se créant autant d'opportunités de postes et de clientélisme. Et on continue de payer, sans que rien ne change : cantons, communes, communautés de communes, département, région : et on empile et on embauche des gens à vérifier que les couches du dessous ou d'à côté ont fait leur boulot, ou pas, et on fait des commissions pour étudier si la simplification peut être encore plus complexe , etc.
Réponse de le 05/09/2013 à 10:05 :
@scipion Les familles ont bénéficié de nombreuses largesses de l'Etat : déduction d'impot, allocations, primes de rentrée scolaire etc... Durant les 30 glorieuses ces largesses étaient finançable. C'est malheureusement fini. Il ne faut pas oublier que l'essentiel de la dépense publique en France est lié à l'Etat providence : en 2009 46% de la dépense publique contre 32 en 1959. Les dépenses de fonctionnement sont elles de 34% en 2009 contre 42% en 1959...(source : ministère des finances). L'Etat se reforme donc et il commence par réformer ce qui lui coute le plus cher...
Réponse de le 05/09/2013 à 10:09 :
Des impôts, les français en payent beaucoup et depuis longtemps, d'abord pour financer des guerres incessantes (encore aujourd'hui!!) et les gabegies de gestionnaires d'opérettes!
Parfois, cela a mené à des révolutions, cela peut se reproduire!
Réponse de le 05/09/2013 à 12:31 :
@durrealite: je ne dis pas le contraire. La réforme dont j parle intègre effectivement celle de l État providence dont les règles ont été forgées à l après-guerre pour les besoins de reconstruction et qui sont aujourd'hui aberrantes.
La comparaison de vos pourcentages me semble aberrante car elle compare 2 époques à périmètre constant. Or le monde à évoluer, la technologie permettrait de réduire drastiquement nos besoins ( pourquoi les autres y arrivent et pas nous !), libérant des ressources pouvant entretenir notre économie et nous faire avancer.
Revoir l état providence en limitantt le trop d aide de partout ( que chacun assume davanage ses choix !) ajuster les ressources de l'état, repenser la couverture sociale ( faire fi des lobbie?, ne rembourser que le nécessaire - stop aux thalassothérapies, distribution des médicaments à l'unité etc -, oser bouger la finance..., allonger la durée de cotisation ( vivant plus, nécessite de cotiser plus...), aligner public/privé etc
a écrit le 05/09/2013 à 8:39 :
comme d'habitude au lieu de réduire leur train de vie les fonctionnaires de bercy ponctionnent, taxent, arasent, pillent dans votre porte monnaie en résumé !!
Réponse de le 05/09/2013 à 9:08 :
Ah ouais et les 4000 milliards de dettes de votre état providence à crédit ? C'est juste le train de vie des fonctionnaires de Bercy ? C'est toujours la faute des autres mais jamais la sienne, hein ? Vous votez depuis 30 ans pour ceux qui vous servent la soupe et vous venez pleurer ?
a écrit le 05/09/2013 à 8:37 :
Qui a parlé de pause fiscale?
Ils ont l'art et la manière d'avancer cachés (enfin, c'est ce qu'ils croient) et ils nous prennent pour des imbéciles.
a écrit le 05/09/2013 à 8:15 :
On taxe les catégories à peine moyenne pour donner plus à la clientèle protégée et assistée !
Réponse de le 05/09/2013 à 9:44 :
Il ne s'agit pas d'une taxe mais de la suppression d'une niche fiscale.
Réponse de le 05/09/2013 à 10:07 :
On peut jouer sur les mots mais le résultat est le même...
a écrit le 05/09/2013 à 8:08 :
Hé les gars, réveillez-vous ! Vous croyez encore à Petit papa Noël à vos âges ? Ça fait des dizaines d'années que vous votez par pur clientélisme pour des paltoquets qui endettent le pays et vous venez vous plaindre parce que le méchant état vous réclame des impôts ? J'ai une nouvelle pour vous : vos zoulis petits cadeaux de noyel, vous allez continuer à les rembourser et ça vous fera peut être grandir !
a écrit le 05/09/2013 à 7:58 :
Encore une ponction aux ménages, déjà bien sanctionnés...
Réponse de le 05/09/2013 à 9:45 :
Il ne s'agit pas d'une taxe mais de la suppression d'une niche fiscale dans un pays surpeuplé avec une légion de jeunes sur diplômés.
a écrit le 05/09/2013 à 7:54 :
Je suis rassuré entre la baisse du quotient familial, la perte bientôt de la 1/2 part de parent isolé pour les papas divorcés et encore là une p'tite poire pour la soif, cela devrait éviter toute réforme de l'état.
À un moment j'ai eu peur que le gouvernement soit obligé de s'y atteler...
Réponse de le 05/09/2013 à 9:46 :
La suppression des niches fiscales, on préférerait tous que ce soient celles des autres et pas les siennes n'est pas?
Réponse de le 05/09/2013 à 10:25 :
Non on préférerait que l'impôt soit justement équitablement partagée entre tous les Français. Trop ne payent rien, on ne leur demande jamais rien, on leur en donne même plus. Je vois pas pourquoi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :