Déficit, impôts : le vrai visage du budget présenté aujourd'hui

Présenté ce mercredi en conseil des ministres, le projet de Budget pour 2014 vise à nouveau à réduire le déficit. Il affiche une quasi stabilité des prélèvements obligatoires. Mais cette "pause" recouvre une forte hausse pour les ménages (+11 milliards d'euros) et une baisse au profit des entreprises (-10 milliards d'euros)
Ivan Best

6 mn

François Hollande a arbitré l'essentiel des mesures du budget 2014 proposées par le ministre de l'Economie | REUTERS, Philippe Wojaze
François Hollande a arbitré l'essentiel des mesures du budget 2014 proposées par le ministre de l'Economie | REUTERS, Philippe Wojaze (Crédits : REUTERS/Philippe Wojaze)

 Avant même son investiture par le PS pour la candidature à l'élection présidentielle de 2012, dès septembre 2011, François Hollande avait annoncé la couleur : la réduction des déficits publics est une priorité, tout sera fait pour revenir à 3% du PIB dès 2013.

Cet «engagement », le président de la République le met en œuvre. L'objectif des 3% n'a pas été atteint, mais la priorité reste entière. Présenté aujourd'hui en conseil des ministres, le projet de budget de l'Etat pour 2014 est conçu avant tout pour réduire le déficit. Peut-être un peu moins que prévu en raison de la polémique sur le niveau des impôts, le ras le bol fiscal, qui a amené le gouvernement à diminuer cette facture. Mais cela joue à la marge.

  Faible baisse du déficit budgétaire, la dette augmente toujours

 Le déficit public (État, comptes sociaux, collectivités locales) est évalué à 4,1% du PIB pour 2013. Le gouvernement entend le ramener à 3,6% en 2014, avant de revenir sous les 3% en 2015. Le déficit du Budget de l'Etat passerait de 71,9 milliards en 2013 (contre 62,6 milliards en loi de finances initiale) à 70,2 milliards en 2014. Une baisse relativement limitée, le recul étant plus net s'agissant des comptes sociaux.

A ce niveau d'impasse budgétaire, la dette publique, mesurée en proportion du PIB, augmente toujours, d'autant que la croissance économique restera faible, l'an prochain (+0,9%). La dette atteindra donc 95,1% du PIB, un niveau évidemment record.

Comment le déficit sera-t-il réduit, avec cette croissance faiblarde ? Par un effort d'économies de 15 milliards d'euros sur les dépenses et 3 milliards d'euros d'augmentation nette des prélèvements obligatoires (dont 2 milliards attendu des effors supplémentaires contre la fraude fiscale). Un effort moins important qu'en 2013 (économies sur les dépenses et surtout hausses d'impôts représentaient 1,7% du PIB), mais tout de même conséquent, à hauteur de 0,9 point de PIB.

 Une vraie rigueur sur les dépenses ?

Le gouvernement communique à l'envi sur l'effort d'économies d'une ampleur inconnue. Il affirme économiser 15 milliards d'euros sur les dépenses de l'ensemble des administrations publiques. Il ne s'agit pas d'une baisse équivalente, mais de 15 milliards économisés par rapport à la tendance.

Si rien n'avait été fait, les dépenses auraient été supérieures de 15 milliards en 2014. Une présentation contestable ? Nombre de dirigeants entreprises adoptent la même, affichant des chiffrages de plans de réduction des coûts par rapport à une situation où ils auraient laissé les choses suivre leur cours.

Alors que la Sécurité sociale économisera six milliards (baisse des tarifs des médicaments, décalage dans le paiement des retraites….), l'effort de l'État et ses satellites représentera neuf milliards. Les dépenses de fonctionnement des ministères seront diminuées de 2%. L'application de ce plan amène une  légère baisse des dépenses de l'Etat d'une année sur l'autre (1,4 milliard sur 370,5 milliards), si l'on considère l'ensemble des crédits budgétaires.

 

Le faux exemple de la Suède et du Canada

Un effort insuffisant ? Il est à noter qu'aucun grand pays européen n'a réduit sa dépense publique depuis le début de la crise.

> Voir aussi: Dépenses publiques, la réalité des chiffres en Europe

 Si l'on remonte plus loin dans l'histoire budgétaire, il est d'usage de citer la Suède, qui aurait diminué drastiquement sa dépense publique durant les années 1994-1997. Cette affirmation est erronée. Le nombre de milliards de couronnes dépensés par l'Etat suédois et les collectivités locales n'a pas baissé au cours de cette période, selon les données de l'OCDE. Le ratio dépense/PIB a reflué en raison de la forte croissance économique, liée à une dévaluation compétitive. Il en va de même pour le Canada.

Globalement, la dépense publique représentera en France 56,7% du PIB en 2013, selon les prévisions de Bercy. Un chiffre encore en hausse, qui atteint un record, en raison de la stagnation du PIB. En 2014, le ratio serait de 56,4% de la richesse nationale.

 

Une stabilité globale des prélèvements obligatoire qui recouvre…

En lançant lui-même le thème du « ras le bol fiscal », avant d'annoncer une « pause », alors que la réalité s'avérait beaucoup plus complexe, l'exécutif s'est lui-même mis dans la nasse.

La pause fiscale ? On peut en parler seulement si l'on raisonne très globalement. Les prélèvements obligatoires n'augmenteront en effet que de 0,15 point de PIB (trois milliards d'euros), en 2014, à 46,1% du PIB. Mais cette stabilité apparente, qui a poussé François Hollande à évoquer une pause, recouvre des mouvements contradictoires et importants, selon les catégories de contribuables.

 

… 10 milliards d'euros d'allègements pour les entreprises…

Les entreprises verront leur charge de prélèvements obligatoires stabilisée, estime Bercy. Des hausses d'impôts viendront seulement compenser la fin de mesures fiscales à l'effet limité à l'année 2013. Des mesures « one shot » qui, disparaissant en 2014, font mécaniquement baisser le niveau des prélèvements.

Au total, la stabilité prévaudra. Si une taxe est instaurée sur l'excédent brut d'exploitation (+2,5 milliards), tandis que la lutte contre l'évasion fiscale alourdira la facture (+1 milliard) l'Imposition forfaitaire des entreprises disparaît (-0,75 milliard. Et surtout, des mesures one shot, à l'effet limitée à l'année 2013, disparaissant (-4,5 milliards).  Mais ce calcul est réalisé hors montée en puissance du Crédit d'impôt compétitivité emploi : un allègement fiscal de 10 milliards d'euros leur est attribué à ce titre.

 … et 11 milliards de plus pour les ménages

 Pour les ménages, les mesures du budget 2014, auxquelles s'ajoutent des hausses d'impôts votées auparavant, mais applicables le premier janvier (augmentation de la TVA, surtout) aboutissent à une facture d'une dizaine de milliards d'euros. La TVA représentera 6,5 milliards d'euros de plus, via un passage du taux intermédiaire de 7 à 10%, et un relèvement du taux normal de 19,6% à 20%.

>>La majorité face au casse tête de la TVA

Les contribuables de la classe moyenne supérieure paieront un impôt sur le revenu alourdi sensiblement par la baisse du plafond du quotient familial. Les contributions des employeurs aux assurances complémentaires santé seront imposables. Pour les ménages modestes, une hausse de la décote a été prévue, afin d'éviter que des particuliers non imposables le deviennent. Mais cet effort apparaît modeste, budgétairement,

Une dizaine de milliard d'euros en moins de prélèvements sur les entreprises, une dizaine, environ, en plus pour les ménages : voilà comment Bercy parvient à une stabilité des prélèvements.

Ivan Best

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 62
à écrit le 27/09/2013 à 9:54
Signaler
je ne comprends pas commentvous medias de droiye ou de gauche pouvait accorder dela credibilité à ce président; Comment peut on faire des economies, on a ajouter 60000 rpofs des flic en pagaille, on a achetr des millions de radars, inutile, les amis...

à écrit le 25/09/2013 à 13:36
Signaler
best nous fait du "vrai"?ce serait bien la premiere fois...

à écrit le 25/09/2013 à 13:29
Signaler
La médaille du F....de G...... du jour à pépère et sa bande pour leur "?uvre" budgétaire. Budget 2014 : Tout simplement dans la ligne de pépère : mensonge/doctrine débile et clientélisme. Tout est mensonge: (1) sur les recettes pour lesquelles "il......

à écrit le 25/09/2013 à 12:53
Signaler
5 millions de personnes qui ne font rien (ok ce n'est pas de leur faute pour 4.5 millions). Ceci fait (à 1500/an) 7 milliards 500 millions d'heures de perdues. Vous n'avez pas l'impression que l'on peut faire un truc utile avec. Je les payes mal ces ...

le 25/09/2013 à 14:38
Signaler
Mon pauvre ami, la france compte 68 millions d'habitant dont seulement 28 millions travaillent. mais dans ces 28 millions il y en a bien 5 à 10 millions qui sont payés à faire des choses inutiles voire néfastes ( surveillance et perception de charges...

le 25/09/2013 à 15:58
Signaler
Oui, non. Paris ne se fait pas en un jour. SI de manière un peu artificielle, tu remets 2 millions sur le chemin de l'emploi: tu résouds pas mal d'autres problèmes comme équilibre des caisses, montant impôts, délinquance (les déliquants ne travaillen...

à écrit le 25/09/2013 à 12:42
Signaler
Vous vous trompez sur la révolution. Elle n'existera jamais. Tablez sur des petits pas, on avance quand même. J'ai répondu plus bas à la question "qui aura le courage". Vous oubliez toute la transparence que l'on ne veut pas mettre dans tous les comp...

le 25/09/2013 à 14:18
Signaler
Avec tes idees les immigrant vont vouloir te tuer.

à écrit le 25/09/2013 à 12:35
Signaler
15 milliards de dépenses en moins. Quand c'est un ralentissement virtuel, ils auraient pu annoncer 50 milliards. Quelle escroquerie!

à écrit le 25/09/2013 à 12:34
Signaler
Comme un cancer, il faut tarir l'alimentation de la tumeur sinon elle demande de plus en plus. Alors les actions a faire les voila : Votre epargne assurance vie, vous passer tout en multisupport sur des fonds mondiaux : double peine pour l'etat. Sont...

le 25/09/2013 à 13:17
Signaler
Bien vu, et quel plaisir de leur résister, je m'en délecte tous les jours

le 25/09/2013 à 14:09
Signaler
Profitez de votre temps libre pour prendre des cours de grammaire et d'orthographe.

le 25/09/2013 à 22:32
Signaler
La langue maternelle de coyotte n'est pas nécessairement le français. Depuis que l'internet est envahi par les gueux, la netiquette se perd.

à écrit le 25/09/2013 à 12:13
Signaler
LT, nouveau service après-vente de Bercy ! Comment peut-on cautionner cette farce et écrire des choses pareilles. Une honte !

à écrit le 25/09/2013 à 12:07
Signaler
Surtout que ce sont ceux qui utilisent le plus les services de l'Etat et bénéficient le plus des aides de ce dernier qui ne paient rien. Qu'est ce que j'en ai à faire qu'un vieux voit son impôt augmenter de 800% alors qu'en valeur çà représente à pei...

le 25/09/2013 à 12:59
Signaler
il faut une révolution, il y en a marre d'entretenir des fainéants , des parasites pour la société, des délinquants, de l'argent gagné facilement, du non respect, de tous ces politiques qui s'en mettent plein les poches et qui ne regardent que leur n...

le 25/09/2013 à 13:01
Signaler
Si 800% d 'augmentation des impots pour un vieux représentent 200 euros pour le soi-disant jeune qui a écrit ce commentaire haineux , il faut retourner à l'école , ou ne pas avoir peur de se salir et de retrousser ses manches : il ne suffit pas de d...

le 25/09/2013 à 13:13
Signaler
Si votre impôt est de 25 euros et qu'il augmente de 800 %: il sera bien de 200 euros

le 25/09/2013 à 13:14
Signaler
Pas fatigué par le boulot son pépère ...

le 25/09/2013 à 13:19
Signaler
J'ai tout lu, je suis globalement d'accord. Nous les jeunes, ne voulons pas payer une dette que nous n'avons pas contracté, ne voulons pas payer les retraites que nous n'aurons jamais, voulons les mêmes chances que nos parents. Aujourd'hui la fiscali...

le 25/09/2013 à 13:22
Signaler
" Qu'est ce que j'en ai à faire qu'un vieux voit son impôt augmenter de 800% alors qu'en valeur çà représente à peine 200 euros " ce qui veut dire que ça lui est égal qu'un ancien voit son impôt augmenté de 800% si le montant final de l'augmentation ...

le 25/09/2013 à 15:09
Signaler
Exactement ce que je voulais mettre en lumière et par réaction à un article lu récemment à ce sujet, c'est l'utilisation d'éléments chiffrés volontairement alarmiste. Dire qu'un impôt à augmenter de 800% ne veut rien dire dans l'absolui dans la mesur...

le 25/09/2013 à 15:49
Signaler
En comprenant ce que vous dites, je défends mes propres mômes (36, 33, 32, 13 et 11). Je suis de 57 et cette génération (Voir Le péril jeune) est déja dans la mouise. Pour chaque génération les choses seront forcément différentes mais je refuse que l...

le 25/09/2013 à 16:02
Signaler
Les étudiants auraient un statut spécial et unique à eux: fiscalité indépendante, alloc logement calculées autrement et salaire sur les contrats < 20h augmentés artificiellement par la remise sur la part salariale. Pour qu'ils étudient bien et nous ...

à écrit le 25/09/2013 à 12:04
Signaler
Mais moi, je préfère qu'ils embauchent des fonctionnaires plutôt que de créer des nouveaux sénateurs et faire manger une colonie de 577 députes au mcdo de luxe de l'AN. Ou rattacher des îles a la république sans référendum.... Certains fonctionnaires...

le 25/09/2013 à 15:00
Signaler
La fonction publique maintient des hommes et des femmes compétentes dans un système avilissant cf La Poste et autres joyeusetés.

à écrit le 25/09/2013 à 12:03
Signaler
fichu pays socialo communiste j espère que mes enfants auront l intelligence de se tirer, je les éduque en ce sens .

le 25/09/2013 à 12:28
Signaler
Tu n'as dû beaucoup voyager, la liste des pays ou il fait mieux vivre qu'en france se compte sur les doigts d'une main...

le 25/09/2013 à 12:33
Signaler
Très dangereux de passer a l'Ouest. Vous avez une aide pour franchir le mur ? Attention car la GPU guette et surveille vos posts.

le 25/09/2013 à 12:37
Signaler
Il fait bon vivre partout quand on a de bons revenus raisonnablement taxés. Et je voyage pour le travail, surtout en Asie.

le 25/09/2013 à 12:41
Signaler
ce pouvoir il est coince par l'impopularite , il se tourne vers l'iran , nous basculons vers le faciste , ceci est bien l'image du socialiste dans le monde, faut esperer que ce fou de guerre ne vat declencher la troisieme guerre mondiale,

le 25/09/2013 à 13:14
Signaler
@ cliché : bon voyage au faite pourquoi vous avez posté ce commentaire sur la tribune, pour dire que vous avez un bon salaire et que vous payez vos impôts, et que vous mettez le point par vôtre travail vous allez souvent en Asie, je ne vois pas la né...

à écrit le 25/09/2013 à 11:50
Signaler
Avec 6% de croissance réalisable grâce au pacte compétitivité, a la simplification administrative et aux emplois francs& génération, vous allez tous être étonnes. La prochaine université d'été du PS, ils la feront aux Bahamas. Cette estimation a été...

le 25/09/2013 à 12:12
Signaler
Au titre des vielles dettes de guerre, nationalisation au bénéfice de la France de WW, BMW, Mercedes, Bosch, Siemens et Angela :) PS: Cahuzac n'ira pas aux Bahamas, il a déja une piscine dont l'abri a été payé par le pognon aloué aux députés sans co...

à écrit le 25/09/2013 à 11:37
Signaler
c'est pas à -3% qu'il faut aller mais à 0% sinon la dette continue d'augmenter et les intérêts seront de plus en plus lourd

le 25/09/2013 à 11:53
Signaler
C'est comme chez vous: moins on doit, mieux on se porte et si en plus vous vous faites une petite cagnotte, ça sert pour les événements ou aléas exceptionnels. La seule différence entre eux et vous est qu'ils empruntent, vivent dessus et feront rembo...

à écrit le 25/09/2013 à 11:17
Signaler
Cherchez et vous trouverez. Dans vos dépenses celles qui sont inutiles sont bien plus importantes que vous ne le croyez, c'est un gisement qui permet d'amortir les hausses folles d'impot.

le 25/09/2013 à 11:46
Signaler
Et de donner une bonne lecon a ces drôles qui ne le sont pas

le 25/09/2013 à 11:52
Signaler
c'est un peu les depenses inutiles qui donnent du sel a la vie, c'est notre mode de vie a moins de revenir a une societé de subsistance genre pygmés et autre bushmen...

le 25/09/2013 à 12:20
Signaler
Train contre voiture, tabac, alcool, ... Ça donne du sel a la vie ou a la mort. Je vous assure que la vie ne manque pas de sel quand on vit sainement et intelligemment. Et ça revient tellement moins cher. Pensez a la somme de taxes que vous payez en ...

à écrit le 25/09/2013 à 11:13
Signaler
"Les contributions des employeurs aux assurances complémentaires santé seront imposables" l une des plus grosse arnaque de ce gouvernement, le precedent a rendu ces adhesion obligatoire, maintenant ils taxent la participation employeur.... sauf que l...

le 25/09/2013 à 11:29
Signaler
Toujours étonné que l'on taxe de l'assurance santé de différentes manières: taxes sur le s mutuelles, déremboursement qui augmente le coût des mutuelles et des taxes, coût de la mutuelle taxables dans vos revenus d'une manière ou d'une autre, etc ......

le 25/09/2013 à 11:48
Signaler
En meme temps cette clique d enarque inclue deja dans le revenu imposable "la CGS non deductible" en gros vous payez l irpp sur une taxe....c est beau....

à écrit le 25/09/2013 à 11:09
Signaler
Bidouillage budgétaire, les réformes indispensables attendront .630 milliards de prestations sociales sur un budget annuel de l'État de 1300. Les fonctionnaires à payer et les intérêts de la dette. Résultat, il manque 200 milliards par an pour boucle...

le 25/09/2013 à 11:29
Signaler
Et oui il ne ferons les réformes que le jour ou les taux seront a 6 % sur la dette. La classe politique français est minable

le 25/09/2013 à 12:15
Signaler
C'est la boîte a outils de François. Il bricole dur en ce moment avec Jean Marc. Ça faisait 10 ans qu'ils faisaient une sieste sur les bancs de l'assemblée. Alors le réveil est dur.

le 25/09/2013 à 13:17
Signaler
Pendant qu'ils roupillaient, vos petits camarades les pieds nickelés faisaient tourner les valises de billets et les rétro commissions sur ventes d'armes ...

le 25/09/2013 à 13:29
Signaler
Et les dormeurs faisaient du Guérini ... Il y en a autant de chaque côté. Rainbow Warrior ou le fils à Papa ne sont pas mieux que les rétro commissions. Donc on dénonce surtout tout quel que soit le bord car au final la note est pour nous. Le podium ...

le 25/09/2013 à 14:29
Signaler
C'est le l'endroit du pouvoir et le niveau du pouvoir qui créent la magouille. Donc en ce moment les magouilles de droite sont tout en haut (l'équipe actuelle est trop récente) et les magouilles de gauche sont à la mairie ou au conseil régional. Plus...

à écrit le 25/09/2013 à 11:02
Signaler
le mensonge institutionnalisé par la république Francaise. Comment être respecté après çà?

le 25/09/2013 à 11:14
Signaler
comment LES respecter?

à écrit le 25/09/2013 à 10:55
Signaler
Le "critère" des 3% n'a plus aucun sens : il a été choisi alors que la dette était de 60% et la croissance de 5%. Multipliez les 2, vous trouvez les 3% qui permettent de ne pas augmenter le poids RELATIF de la dette. Avec le même calcul aujourd'hui,...

le 25/09/2013 à 11:19
Signaler
Le particulier qui fait un prêt chez Cetelem pour payer son prêt BNP sait très bien qu'il n'avance pas, accumule de la dette et finira dénué à un moment donné. Un pays le fait, continue, persévère, empile. Je ne vois pas comment une dette pourrait di...

à écrit le 25/09/2013 à 10:54
Signaler
"afin d'éviter que des particuliers non imposables le deviennent": et on trouve ça normal que certain ne payent pas d'impots? apparement oui car on fait tout pour taxer tjs les meme et rien demander (meme symboliquement) aux autres.

à écrit le 25/09/2013 à 10:18
Signaler
Et encore, 3,6 % de déficit si nous réalisons 3,9% de croissance. Et ça, ce n'est pas gagné !:)

à écrit le 25/09/2013 à 10:11
Signaler
"Il ne s'agit pas d'une baisse équivalente, mais de 15 milliards économisés par rapport à la tendance." Hollande et Moscovisi nous prennent vraiment pour des C..s à nous pipoter de la sorte et que valent leur promesse il y a 9 mois ils nous affirmai...

le 25/09/2013 à 11:24
Signaler
Arrêtez avec votre victimisation de Sarkozy, aussi incompétent que Hollande !

à écrit le 25/09/2013 à 10:10
Signaler
Hollande comme Sarkozy privilégie la monarchie parlementaires et fonctionnaires de la fonction d'état, publique, territoriale, chu, entreprises publiques (sncf, ratp, edf, etc) avec leurs salaires surpayés, retraites spécifiques, privilèges et avanta...

le 25/09/2013 à 10:58
Signaler
Entièrement d' accord avec " République bananière" : Dehors tous ces nuisibles du système payés grassement par les contribuables du privé qui sont les seuls à casquer pour leurs retraites !!!!

le 25/09/2013 à 11:05
Signaler
Moi mais je n'ai pas de parti, pas d'amis, pas d'argent, pas de relations, pas de poids, pas d'expression médiatique. En bref rien alors qu'une carrière politique se fait sur une vie et qu'il faut 30 ans d'encartage pour accéder à un pouvoir. Au bout...

le 25/09/2013 à 11:48
Signaler
Dès que ça sort du cocon traditionnel, ça se fait balayer. Autant un Hulot laminé, un Dupont Aignan inexistant, un Rocard grillé, un Juppé poussé à la retraite, etc ... tous out d'une manière ou d'une autre dès qu'ils ont voulu y mettre un poil d'int...

le 25/09/2013 à 14:00
Signaler
Ce n'est pas parce que vous ânonnez toujours le même discours copier/coller que vous avez raison. Demandez donc aux élus UMP de mettre en place votre projet dans les municipalités dont ils ont la charge : on verra bien si le "système clientélisme" qu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.