Déficit, impôts : le vrai visage du budget présenté aujourd'hui

 |   |  1105  mots
François Hollande a arbitré l'essentiel des mesures du budget 2014 proposées par le ministre de l'Economie | REUTERS, Philippe Wojaze
François Hollande a arbitré l'essentiel des mesures du budget 2014 proposées par le ministre de l'Economie | REUTERS, Philippe Wojaze (Crédits : REUTERS/Philippe Wojaze)
Présenté ce mercredi en conseil des ministres, le projet de Budget pour 2014 vise à nouveau à réduire le déficit. Il affiche une quasi stabilité des prélèvements obligatoires. Mais cette "pause" recouvre une forte hausse pour les ménages (+11 milliards d'euros) et une baisse au profit des entreprises (-10 milliards d'euros)

 Avant même son investiture par le PS pour la candidature à l'élection présidentielle de 2012, dès septembre 2011, François Hollande avait annoncé la couleur : la réduction des déficits publics est une priorité, tout sera fait pour revenir à 3% du PIB dès 2013.

Cet «engagement », le président de la République le met en œuvre. L'objectif des 3% n'a pas été atteint, mais la priorité reste entière. Présenté aujourd'hui en conseil des ministres, le projet de budget de l'Etat pour 2014 est conçu avant tout pour réduire le déficit. Peut-être un peu moins que prévu en raison de la polémique sur le niveau des impôts, le ras le bol fiscal, qui a amené le gouvernement à diminuer cette facture. Mais cela joue à la marge.

  Faible baisse du déficit budgétaire, la dette augmente toujours

 Le déficit public (État, comptes sociaux, collectivités locales) est évalué à 4,1% du PIB pour 2013. Le gouvernement entend le ramener à 3,6% en 2014, avant de revenir sous les 3% en 2015. Le déficit du Budget de l'Etat passerait de 71,9 milliards en 2013 (contre 62,6 milliards en loi de finances initiale) à 70,2 milliards en 2014. Une baisse relativement limitée, le recul étant plus net s'agissant des comptes sociaux.

A ce niveau d'impasse budgétaire, la dette publique, mesurée en proportion du PIB, augmente toujours, d'autant que la croissance économique restera faible, l'an prochain (+0,9%). La dette atteindra donc 95,1% du PIB, un niveau évidemment record.

Comment le déficit sera-t-il réduit, avec cette croissance faiblarde ? Par un effort d'économies de 15 milliards d'euros sur les dépenses et 3 milliards d'euros d'augmentation nette des prélèvements obligatoires (dont 2 milliards attendu des effors supplémentaires contre la fraude fiscale). Un effort moins important qu'en 2013 (économies sur les dépenses et surtout hausses d'impôts représentaient 1,7% du PIB), mais tout de même conséquent, à hauteur de 0,9 point de PIB.

 Une vraie rigueur sur les dépenses ?

Le gouvernement communique à l'envi sur l'effort d'économies d'une ampleur inconnue. Il affirme économiser 15 milliards d'euros sur les dépenses de l'ensemble des administrations publiques. Il ne s'agit pas d'une baisse équivalente, mais de 15 milliards économisés par rapport à la tendance.

Si rien n'avait été fait, les dépenses auraient été supérieures de 15 milliards en 2014. Une présentation contestable ? Nombre de dirigeants entreprises adoptent la même, affichant des chiffrages de plans de réduction des coûts par rapport à une situation où ils auraient laissé les choses suivre leur cours.

Alors que la Sécurité sociale économisera six milliards (baisse des tarifs des médicaments, décalage dans le paiement des retraites….), l'effort de l'État et ses satellites représentera neuf milliards. Les dépenses de fonctionnement des ministères seront diminuées de 2%. L'application de ce plan amène une  légère baisse des dépenses de l'Etat d'une année sur l'autre (1,4 milliard sur 370,5 milliards), si l'on considère l'ensemble des crédits budgétaires.

 

Le faux exemple de la Suède et du Canada

Un effort insuffisant ? Il est à noter qu'aucun grand pays européen n'a réduit sa dépense publique depuis le début de la crise.

> Voir aussi: Dépenses publiques, la réalité des chiffres en Europe

 Si l'on remonte plus loin dans l'histoire budgétaire, il est d'usage de citer la Suède, qui aurait diminué drastiquement sa dépense publique durant les années 1994-1997. Cette affirmation est erronée. Le nombre de milliards de couronnes dépensés par l'Etat suédois et les collectivités locales n'a pas baissé au cours de cette période, selon les données de l'OCDE. Le ratio dépense/PIB a reflué en raison de la forte croissance économique, liée à une dévaluation compétitive. Il en va de même pour le Canada.

Globalement, la dépense publique représentera en France 56,7% du PIB en 2013, selon les prévisions de Bercy. Un chiffre encore en hausse, qui atteint un record, en raison de la stagnation du PIB. En 2014, le ratio serait de 56,4% de la richesse nationale.

 

Une stabilité globale des prélèvements obligatoire qui recouvre…

En lançant lui-même le thème du « ras le bol fiscal », avant d'annoncer une « pause », alors que la réalité s'avérait beaucoup plus complexe, l'exécutif s'est lui-même mis dans la nasse.

La pause fiscale ? On peut en parler seulement si l'on raisonne très globalement. Les prélèvements obligatoires n'augmenteront en effet que de 0,15 point de PIB (trois milliards d'euros), en 2014, à 46,1% du PIB. Mais cette stabilité apparente, qui a poussé François Hollande à évoquer une pause, recouvre des mouvements contradictoires et importants, selon les catégories de contribuables.

 

… 10 milliards d'euros d'allègements pour les entreprises…

Les entreprises verront leur charge de prélèvements obligatoires stabilisée, estime Bercy. Des hausses d'impôts viendront seulement compenser la fin de mesures fiscales à l'effet limité à l'année 2013. Des mesures « one shot » qui, disparaissant en 2014, font mécaniquement baisser le niveau des prélèvements.

Au total, la stabilité prévaudra. Si une taxe est instaurée sur l'excédent brut d'exploitation (+2,5 milliards), tandis que la lutte contre l'évasion fiscale alourdira la facture (+1 milliard) l'Imposition forfaitaire des entreprises disparaît (-0,75 milliard. Et surtout, des mesures one shot, à l'effet limitée à l'année 2013, disparaissant (-4,5 milliards).  Mais ce calcul est réalisé hors montée en puissance du Crédit d'impôt compétitivité emploi : un allègement fiscal de 10 milliards d'euros leur est attribué à ce titre.

 … et 11 milliards de plus pour les ménages

 Pour les ménages, les mesures du budget 2014, auxquelles s'ajoutent des hausses d'impôts votées auparavant, mais applicables le premier janvier (augmentation de la TVA, surtout) aboutissent à une facture d'une dizaine de milliards d'euros. La TVA représentera 6,5 milliards d'euros de plus, via un passage du taux intermédiaire de 7 à 10%, et un relèvement du taux normal de 19,6% à 20%.

>>La majorité face au casse tête de la TVA

Les contribuables de la classe moyenne supérieure paieront un impôt sur le revenu alourdi sensiblement par la baisse du plafond du quotient familial. Les contributions des employeurs aux assurances complémentaires santé seront imposables. Pour les ménages modestes, une hausse de la décote a été prévue, afin d'éviter que des particuliers non imposables le deviennent. Mais cet effort apparaît modeste, budgétairement,

Une dizaine de milliard d'euros en moins de prélèvements sur les entreprises, une dizaine, environ, en plus pour les ménages : voilà comment Bercy parvient à une stabilité des prélèvements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2013 à 9:54 :
je ne comprends pas commentvous medias de droiye ou de gauche pouvait accorder dela credibilité à ce président; Comment peut on faire des economies, on a ajouter 60000 rpofs
des flic en pagaille, on a achetr des millions de radars, inutile, les amis du gouvernement s'en mettent plein les poches, On va preter d millions au Mali, commme si il ne opuvait pas se debrouiller, ou va aller cet argent dans les poches du president. L'histoire dePeugeot ne tient pas debout. ILs sont au bord de la faillitte, ils ne licencient plus jusq'en 2016? et ils vontinvestir je ne sais combien demillierds, d'ou vient cet argent, encore unemagaouille du gouvernement. Faut pas etre dupe.
Quand à florange combien a touché ou que lui a t'on promis au zig qui a foutu une merde pas possible , tut fait brulé et maintenant il est doux comme un agneau.
Hollande va creer un centre de recherche a florange alors qu'il y en a un res performant, et les ingenieurs sont suremmentmieux payés que le seront ceux del'etat, encore une depene inutile de plus. Quand aux chomage grosse rigolade, ma soeur a ete radiee parce que soit diant ilsl'avaient convoquée par mail, elle n'a pas d'ordinateur, du moinselle n'en a plus, le sien l'a laché et pour l'instant elle ne peut s'en acheter un autre. le tel ils ne connaissent. Le plus interessant, est que c'est une anglaise parlant mal le francais qui la reçue, et elle a du taper du poing sur la table pour que quelqu'un qui parle franca correctement vienne s'expliquer, evidemment comme ca les chiffrs du chomage tombe,
ce gouvernement n'est qu'un assemblage demagouille, justice, vert chomage, moi je, moi je aurait bien besoin de voir un psy avant que la france parte en faillite et on n'est pas loin.
a écrit le 25/09/2013 à 13:36 :
best nous fait du "vrai"?ce serait bien la premiere fois...
a écrit le 25/09/2013 à 13:29 :
La médaille du F....de G...... du jour à pépère et sa bande pour leur "?uvre" budgétaire. Budget 2014 : Tout simplement dans la ligne de pépère : mensonge/doctrine débile et clientélisme. Tout est mensonge: (1) sur les recettes pour lesquelles "il..." prend les français pour des quiches......elles n'augmentent pratiquement pas mais à mon niveau et au votre elles continuent d'augmenter significativement (TVA, IRPP, etc.....)...une erreur : non, une "présentation" grossièrement habillée par des menteurs; (2) sur les dépenses : elles ne diminuent pas et aucun effort structurel bien au contraire......une erreur....: non une présentation grossièrement mensongère avec des dépenses structurelles supplémentaires (plus de prof = Clientélisme) et de soit-disantes économies globales du genre...."baisse de la tendance à la hausse"....(dialectique....!!!); (3) sur le déficit....une "prévision" parfaitement irréaliste et qui comme les années précédentes ne sera pas tenue et donc....la dette et son service qui vont continuer d'augmenter...; en espérant.....sans trop y croire... que le changement attendu et inévitable de la politique monétaire américaine ne conduise pas à une hausse trop forte des taux d'intérêts. Ce budget devrait conduire les agences de notation et Bruxelles à dire à pépère et sa clique que le Foutage de Gueule à des limites....
a écrit le 25/09/2013 à 12:53 :
5 millions de personnes qui ne font rien (ok ce n'est pas de leur faute pour 4.5 millions). Ceci fait (à 1500/an) 7 milliards 500 millions d'heures de perdues. Vous n'avez pas l'impression que l'on peut faire un truc utile avec. Je les payes mal ces personnes mais je les payes quant même (RSA, pole emploi, alloc, cmu, exo, etc ...). Exemples: pourquoi je paye des canadairs en été alors que ma forêt pourrait ête surveillée. Pourquoi je paye très cher la maison de retraite pour mon père (sa retraite ne suffit pas) alors que je pourrais avoir du personnel gratuit et que l'argent que je n'y mettrais pas irait donc ailleurs (j'ai aussi 2 enfants), etc...
Réponse de le 25/09/2013 à 14:38 :
Mon pauvre ami, la france compte 68 millions d'habitant dont seulement 28 millions travaillent.
mais dans ces 28 millions il y en a bien 5 à 10 millions qui sont payés à faire des choses inutiles voire néfastes ( surveillance et perception de charges sociales et de mutuelles par des milliers d'organismes qui ont en fait délégué le travail a un prestataire de service informatique) employés des multiples services de la sécurité sociale qui ne servent à rien, surveillance et perceptions de taxes par l'état qui rapportent moins qu'elles ne coutent à prélever, doublons et triplets d'emplois dans les couches multiples de l'administration, professeurs (une partie seulement) qui ne voient jamais d'élèves, huissiers qui harcèlent par délégation de l'urssaf avec un taux d'erreur de 50%, etc...)le parasitisme se greffe partout dans le public comme dans le privé.Reste 18 à 23 millions qui doivent bosser pour tout le monde et si en plus tu a trois enfants et des parents pauvres il est bien juste que hollande t'augmente tes impots espèce de privilégié.
Réponse de le 25/09/2013 à 15:58 :
Oui, non. Paris ne se fait pas en un jour. SI de manière un peu artificielle, tu remets 2 millions sur le chemin de l'emploi: tu résouds pas mal d'autres problèmes comme équilibre des caisses, montant impôts, délinquance (les déliquants ne travaillent pas), éducation, civisme, etc ... Ensuite c'est du cercle vertueux en partie. Mais je maintiens que vu la durée de vie, les problèmes pour garder une population qui grossie en étant de plus en plus dépendante (merci d'ajouter des années à la vie et non de la vie aux années): il y a une grosse bombe sociétale à retardement. Et le services à la personne doit faire l'objet d'uen formule spéciale (emplois détaxés au maximum).
a écrit le 25/09/2013 à 12:42 :
Vous vous trompez sur la révolution. Elle n'existera jamais. Tablez sur des petits pas, on avance quand même. J'ai répondu plus bas à la question "qui aura le courage". Vous oubliez toute la transparence que l'on ne veut pas mettre dans tous les comptes possibles (de votre Ce à votre conseil régional, etc ..). La non transparence provoque toutes les corruptions y compris sur l'immobilier et le dit immobilier est une source extraordinaire d'impôts et de dépenses pour le quidam. Notre immobilier est au moins 30% trop cher et ceci provoque une myriade de problème (endettement, déplacement provoqué, pauvreté, non investissement ailleurs, etc ...).
Réponse de le 25/09/2013 à 14:18 :
Avec tes idees les immigrant vont vouloir te tuer.
a écrit le 25/09/2013 à 12:35 :
15 milliards de dépenses en moins. Quand c'est un ralentissement virtuel, ils auraient pu annoncer 50 milliards. Quelle escroquerie!
a écrit le 25/09/2013 à 12:34 :
Comme un cancer, il faut tarir l'alimentation de la tumeur sinon elle demande de plus en plus. Alors les actions a faire les voila : Votre epargne assurance vie, vous passer tout en multisupport sur des fonds mondiaux : double peine pour l'etat. Sont taux d'emprunt va augpmenter, et vous ne payé plus de CSG. n'acheter que des actions en PEA, de preference européenne: Pas de TF, et pas de diabolisatino de l'actionnaire. Pour les autres actions, achats de tracker Capitalisant sur le marché US ( ouvrer un compte declaré dans un autre pays). Cela reduit la facture de CSG. Ok je peux perdre de l'argent, mais je préfére cela a securiser mon epargne que de toute facon je vais devoir saigner. Livret A vidé, pas d'investissement immobilier. que des ennuis pour un rendement négatifs. Ensuite pas de remplacement de voitures / plus d'entretien de ma résidence principale, plus de dépenses loisirs (restaurent/achat coup de coeur), plus d'alcool, plus de cigarettes, reduction des abonnements diverse et variés... C'est fout ce qu'il reste a épargner. A chaque fois que le gourvement met une taxe supplémentaire, j'adapte mon copmportement pour la récupérer en TVA ou autre.... je me suis remis a lire pendnt mon temps libre quel bonheur, comment ca vide la tete
Réponse de le 25/09/2013 à 13:17 :
Bien vu, et quel plaisir de leur résister, je m'en délecte tous les jours
Réponse de le 25/09/2013 à 14:09 :
Profitez de votre temps libre pour prendre des cours de grammaire et d'orthographe.
Réponse de le 25/09/2013 à 22:32 :
La langue maternelle de coyotte n'est pas nécessairement le français. Depuis que l'internet est envahi par les gueux, la netiquette se perd.
a écrit le 25/09/2013 à 12:13 :
LT, nouveau service après-vente de Bercy ! Comment peut-on cautionner cette farce et écrire des choses pareilles. Une honte !
a écrit le 25/09/2013 à 12:07 :
Surtout que ce sont ceux qui utilisent le plus les services de l'Etat et bénéficient le plus des aides de ce dernier qui ne paient rien. Qu'est ce que j'en ai à faire qu'un vieux voit son impôt augmenter de 800% alors qu'en valeur çà représente à peine 200 euros. Il peut demander de l'aide à sa descendance. Pourquo faudrait-il que ce soit à la société d'être caution solidaire en lieu et place de la famille.
Y en a ras le bol de la solidarité qui ne va que dans un sens. C'est une vision dépassée qui n'est plus en ligne avec notre temps. En outre elle repose en France principalement sur la jeune population active.Celle qui ne peut pas se loger décemment, qui se voit vendre à des prix stratosphériques des appartements que les propriétaires ont hérité ou acheté à faible prix, celle qui ne trouve plus de CDI ou bien alors dans des boîtes de services mais dont le modèle ne permet aucune réalisation de soi et donc conduit à un grand turnover au sein de ces entreprises. Les grandes firmes françaises que défendent bec et ongles les politiciens parce que leur existence permet justement à toutes ces élites de trouver un terrain de jeu où exercer leur pouvoir auto proclamé par les diplômes, ces grandes firmes ou champions nationaux bénéficient d'avantages qu'aucune PME ou tpe n'aura jamais.
La solidarité ne fonctionne que dans un sens avec le système en place. Une génération au pouvoir, des vieux, qui reconduit le modèle qu'on lui a ordonné de défendre parce que ce modèle garantit l'adhésion du principal électorat : les vieux.
Il y a la génération sacrifiée et le reste. Depuis que j'ai commencé à travailler je cotoie la hausse des prélèvements sociaux et l'élargissement de leur assiette à tous les niveaux. Ce qui crée par ailleurs des écarts de justice sociale entre génération, il y a ainsi la génération qui pouvait faire de la location immobilière sans avoir à subir la CSG/RDS et celle qui se la prend en pleine tête. Idem sur les salaires qui n'augmentent plus depuis 15 ans mais avec un immobilier parisien quî enfonce les jeunes dans la précarité. L'équation est aisée en l'absence d'un logement stable difficile de trouver un travail voire de suivre ou de reprendre des études. la génération NINJA porte bien son nom. Mais justement elle en a marre elle n'en peut plus qu'on la ponctionne comme un puits sans fond et qu'on cherche à la culpabiliser tout en lui vendant que chaque génération aura la même chose. Y en a assez car au final à force de vouloir imposer l'égalité, cela se fait par création d inégalités entre les générations. Je sais très bien que les politiques n'ont aucune idée de la tension qui règne ici bas car ils pensent encore que nous sommes des moutons prêts à boire leurs idées et épouser naivement leurs idéaux sans combattre. Mais ils oublient que désormais nous sommes intellectuellement leurs égaux voire supérieurement armés de ce point de vue. Ils se trompent donc durement et leur chute n'en sera que plus violente. Nous ne sommes pas comme nos parents nous n'avons pas peur et nous comprenons biens mieux les subterfuges de la classe politique. Il est vrai que nous manquons de corps puisque l'intelligence des politiques a été de nous diviser sur nos intérêts réciproques. Toutefois et dans la mesure où l'on nous affame, qu'on nous prive de nos libertés même les plus fondamentales comme l'accès au logement à des prix décents voire plus radicalement l'accès à la propriété (prix exhorbitants + politique Duflot présentée hier) nous allons prendre la Rue et nous allons reprendre notre part du gâteau par la force et la violence. Nous allons transcender cette nature pusillanime héritée du modèle scolaire avilissant pour devenir des combattants. Nous allons descendre avec la rage de l'Homme qui n'a plus de droits, qui étouffe dans ce système castrateur...Oui les sentiments bas sont de retour!! La faute à qui...Hein? Ce n'est pas en répétant à la Plèbe comment il faut penser que l'on parviendra à erradiquer le sentiment d'injustice qui attise les haines profondes mais bien en respectant le Peuple. Ce que ne font ni les politiques ni les magistrats ni les fonctionnaires du moins ceux qui ont un pouvoir de nuisance (hauts fonctionnaires, fisc, etc.) ou assimilés tels que les représentants des URSSAF qui chaque jour jettent dans l'infamie des centaines de petits entrepreneurs. Oui les ROMS sont un problème que les Français ne veulent pas gérer car nous estimons qu'avant de nous occuper des problèmes de nos voisins nous devons balayer devant notre porte et gérer nos prorpes problèmes. La montée de l'insécurité et des mafia à tous les étages de la société. Nous avons d'autres chantiers à mener avant de nous lancer dans l'intégration de communautés qui ne sont disposées à intégrer notre système de penser et de valeurs. Oui la France veut moins d'impôts. Oui la jeunesse réclame sa part en logement et travail. Oui la jeunesse ne veut pas être exploité pour faire plaisir à Merkell. Oui les entrepreneurs et artisans, à différencier des patrons salariés du CAC40, veulent que l'on cesse de la martyriser par ces interprétations douteuses de la loi et de servir de banc d'essai à la toute puissante URSSAF,Etat dans l'Etat. Oui le peuple en a assez qu'on deresponsabilise une partie de la population au titre qu'elle est jugée fragile ou défavorisée. Oui le peuple Français qui travaille dur pour rester honnête en assez qu'on le juge présumé coupable lorsque l'on parle d'argent alors que la politique de l'excluse bat son plein pour les autres délits. Oui le peuple Français en assez des ordres de l'oligarchie Européenne qui nous dicte quoi manger quoi cultiver dans notre pays. La France en a assez de vivre dans la peur du jugement que lui adresse le reste du monde. La France doit faire sa révolution sociale et culturelle afin de retrouver sa splendeur.
Réponse de le 25/09/2013 à 12:59 :
il faut une révolution, il y en a marre d'entretenir des fainéants , des parasites pour la société, des délinquants, de l'argent gagné facilement, du non respect, de tous ces politiques qui s'en mettent plein les poches et qui ne regardent que leur nombril, ils sont là pour faire les beaux, ils n'ont pas honte!!!!!
Réponse de le 25/09/2013 à 13:01 :
Si 800% d 'augmentation des impots pour un vieux représentent 200 euros pour le soi-disant jeune qui a écrit ce commentaire haineux , il faut retourner à l'école , ou ne pas avoir peur de se salir et de retrousser ses manches : il ne suffit pas de déblatérer , la connaissance , c'est comme la confiture , moins on en possède , plus on l'étale !
Réponse de le 25/09/2013 à 13:13 :
Si votre impôt est de 25 euros et qu'il augmente de 800 %: il sera bien de 200 euros
Réponse de le 25/09/2013 à 13:14 :
Pas fatigué par le boulot son pépère ...
Réponse de le 25/09/2013 à 13:19 :
J'ai tout lu, je suis globalement d'accord. Nous les jeunes, ne voulons pas payer une dette que nous n'avons pas contracté, ne voulons pas payer les retraites que nous n'aurons jamais, voulons les mêmes chances que nos parents. Aujourd'hui la fiscalité est confiscatoire, les logements hors de prix, les emplois sans garantie, la famille n'est plus sacrée. Un jour notre génération prendra le pouvoir et ça fera mal. Nous ne voulons pas payer tout comme nos parents et les leurs avant n'ont pas payé.
Réponse de le 25/09/2013 à 13:22 :
" Qu'est ce que j'en ai à faire qu'un vieux voit son impôt augmenter de 800% alors qu'en valeur çà représente à peine 200 euros " ce qui veut dire que ça lui est égal qu'un ancien voit son impôt augmenté de 800% si le montant final de l'augmentation représente à peine 200 euros. Ce qui au final veut dire que l'impôt de départ est à 25 euros.
Réponse de le 25/09/2013 à 15:09 :
Exactement ce que je voulais mettre en lumière et par réaction à un article lu récemment à ce sujet, c'est l'utilisation d'éléments chiffrés volontairement alarmiste. Dire qu'un impôt à augmenter de 800% ne veut rien dire dans l'absolui dans la mesure où si on part de "0" tout paiement de l'impôt représentera une hausse en % important mais pas forcément en valeur. Il faut arrêter de plaindre toujours la même population. Je n'entends jamais les politiques parler de la cause des jeunes travailleurs qui se font rincer.

@Vieuc C : Le ton de mon propos est peut être haineux mais il est à la hauteur de ce que nous subissons. Je ne sais pas quel est votre classe d'âge mais dans tous les cas je n'ai aucune pitié pour les "68" qui ont hérité de leurs parents d'un pays remis à neuf, de 30 années de croissance continue, d'un niveau d'imposition acceptable. Chacun voit de sa fenêtre et défend ses intérêts ce qui me fait dire que la solidératié entre génération en va que dans un sens. Je pense que si vous aviez notre âge et que vous deviez subir l'accumulation de toutes ces injustices vous seriez remontés également.
Notre haine est à la hauteur de votre égoisme.
Réponse de le 25/09/2013 à 15:49 :
En comprenant ce que vous dites, je défends mes propres mômes (36, 33, 32, 13 et 11). Je suis de 57 et cette génération (Voir Le péril jeune) est déja dans la mouise. Pour chaque génération les choses seront forcément différentes mais je refuse que l'on puisse gérer ma vie et celles des suivants au bénéfice d'une caste, d'une corporation ou autres. Cette façon de se maintenir au pouvoir par électoralisme à tous prix est à chier et coute très cher en immobilisme, efficience, finances, etc ...
Réponse de le 25/09/2013 à 16:02 :
Les étudiants auraient un statut spécial et unique à eux: fiscalité indépendante, alloc logement calculées autrement et salaire sur les contrats < 20h augmentés artificiellement par la remise sur la part salariale. Pour qu'ils étudient bien et nous fassent des bons emplois demain. C'est de l'investissement à long terme. Merde j'ai dit long terme, les mots que l'on ne connait plus.
a écrit le 25/09/2013 à 12:04 :
Mais moi, je préfère qu'ils embauchent des fonctionnaires plutôt que de créer des nouveaux sénateurs et faire manger une colonie de 577 députes au mcdo de luxe de l'AN. Ou rattacher des îles a la république sans référendum....
Certains fonctionnaires sont inutiles mais c'est vraiment pas la majorité alors que nos députes, nos sénateurs, nos ministres, ils servent à quoi pour 80% d'entre eux ?
A RIEN. Et c'est garanti, voir les absences quotidiennes sur les bancs de l'AN.
Réponse de le 25/09/2013 à 15:00 :
La fonction publique maintient des hommes et des femmes compétentes dans un système avilissant cf La Poste et autres joyeusetés.
a écrit le 25/09/2013 à 12:03 :
fichu pays socialo communiste
j espère que mes enfants auront l intelligence de se tirer, je les éduque en ce sens .
Réponse de le 25/09/2013 à 12:28 :
Tu n'as dû beaucoup voyager, la liste des pays ou il fait mieux vivre qu'en france se compte sur les doigts d'une main...
Réponse de le 25/09/2013 à 12:33 :
Très dangereux de passer a l'Ouest. Vous avez une aide pour franchir le mur ?
Attention car la GPU guette et surveille vos posts.
Réponse de le 25/09/2013 à 12:37 :
Il fait bon vivre partout quand on a de bons revenus raisonnablement taxés. Et je voyage pour le travail, surtout en Asie.
Réponse de le 25/09/2013 à 12:41 :
ce pouvoir il est coince par l'impopularite , il se tourne vers l'iran , nous basculons vers le faciste , ceci est bien l'image du socialiste dans le monde, faut esperer que ce fou de guerre ne vat declencher la troisieme guerre mondiale,
Réponse de le 25/09/2013 à 13:14 :
@ cliché : bon voyage au faite pourquoi vous avez posté ce commentaire sur la tribune, pour dire que vous avez un bon salaire et que vous payez vos impôts, et que vous mettez le point par vôtre travail vous allez souvent en Asie, je ne vois pas la nécessité de votre commentaire et je ne suis pas jaloux de la réussite financière de votre travail ????????
a écrit le 25/09/2013 à 11:50 :
Avec 6% de croissance réalisable grâce au pacte compétitivité, a la simplification administrative et aux emplois francs& génération, vous allez tous être étonnes.
La prochaine université d'été du PS, ils la feront aux Bahamas.
Cette estimation a été validée par Jérôme Cahuzac lui même alors....
Réponse de le 25/09/2013 à 12:12 :
Au titre des vielles dettes de guerre, nationalisation au bénéfice de la France de WW, BMW, Mercedes, Bosch, Siemens et Angela :)
PS: Cahuzac n'ira pas aux Bahamas, il a déja une piscine dont l'abri a été payé par le pognon aloué aux députés sans contrôle (source TRACFIN) et si vous ajoutez l'employée Philipine illégale qu'il avait (source Wikipédia): on doit bien s'amuser chez Cahu.
a écrit le 25/09/2013 à 11:37 :
c'est pas à -3% qu'il faut aller mais à 0% sinon la dette continue d'augmenter et les intérêts seront de plus en plus lourd
Réponse de le 25/09/2013 à 11:53 :
C'est comme chez vous: moins on doit, mieux on se porte et si en plus vous vous faites une petite cagnotte, ça sert pour les événements ou aléas exceptionnels. La seule différence entre eux et vous est qu'ils empruntent, vivent dessus et feront rembourser par les suivants.
a écrit le 25/09/2013 à 11:17 :
Cherchez et vous trouverez.
Dans vos dépenses celles qui sont inutiles sont bien plus importantes que vous ne le croyez, c'est un gisement qui permet d'amortir les hausses folles d'impot.
Réponse de le 25/09/2013 à 11:46 :
Et de donner une bonne lecon a ces drôles qui ne le sont pas
Réponse de le 25/09/2013 à 11:52 :
c'est un peu les depenses inutiles qui donnent du sel a la vie, c'est notre mode de vie
a moins de revenir a une societé de subsistance genre pygmés et autre bushmen...
Réponse de le 25/09/2013 à 12:20 :
Train contre voiture, tabac, alcool, ... Ça donne du sel a la vie ou a la mort. Je vous assure que la vie ne manque pas de sel quand on vit sainement et intelligemment. Et ça revient tellement moins cher. Pensez a la somme de taxes que vous payez en consommant ces sal..eries
a écrit le 25/09/2013 à 11:13 :
"Les contributions des employeurs aux assurances complémentaires santé seront imposables" l une des plus grosse arnaque de ce gouvernement, le precedent a rendu ces adhesion obligatoire, maintenant ils taxent la participation employeur.... sauf que le consommateur final n a plus le choix de faire jouer la concurrence.... Encore une fois racket organise et legalise des politiques et de leurs copains syndicats et patronnat!!!!!
Réponse de le 25/09/2013 à 11:29 :
Toujours étonné que l'on taxe de l'assurance santé de différentes manières: taxes sur le s mutuelles, déremboursement qui augmente le coût des mutuelles et des taxes, coût de la mutuelle taxables dans vos revenus d'une manière ou d'une autre, etc ... Pourquoi on ne taxe pas vos cotisations sécu obligatoires, c'est bien le même usage ? C'est donc un poil idiot et en plus aux taxés, vous leurs dites je vous taxe pour que ce soit gratuit pour d'autres. Une partie de votre mutuelle part à la CMU (autre débat) et on vous taxe sur votre bénévolat.
Réponse de le 25/09/2013 à 11:48 :
En meme temps cette clique d enarque inclue deja dans le revenu imposable "la CGS non deductible" en gros vous payez l irpp sur une taxe....c est beau....
a écrit le 25/09/2013 à 11:09 :
Bidouillage budgétaire, les réformes indispensables attendront .630 milliards de prestations sociales sur un budget annuel de l'État de 1300. Les fonctionnaires à payer et les intérêts de la dette. Résultat, il manque 200 milliards par an pour boucler le budget. Le gouvernement s'en moque, il emprunte sur le marché et après eux, le déluge. 30 000 euros de dette par Français. Vogue la galère et déclin en perspective.
Réponse de le 25/09/2013 à 11:29 :
Et oui il ne ferons les réformes que le jour ou les taux seront a 6 % sur la dette. La classe politique français est minable
Réponse de le 25/09/2013 à 12:15 :
C'est la boîte a outils de François. Il bricole dur en ce moment avec Jean Marc. Ça faisait 10 ans qu'ils faisaient une sieste sur les bancs de l'assemblée. Alors le réveil est dur.
Réponse de le 25/09/2013 à 13:17 :
Pendant qu'ils roupillaient, vos petits camarades les pieds nickelés faisaient tourner les valises de billets et les rétro commissions sur ventes d'armes ...
Réponse de le 25/09/2013 à 13:29 :
Et les dormeurs faisaient du Guérini ... Il y en a autant de chaque côté. Rainbow Warrior ou le fils à Papa ne sont pas mieux que les rétro commissions. Donc on dénonce surtout tout quel que soit le bord car au final la note est pour nous. Le podium de la pire cochonnerie est inutile, c'est les mecs sur le podium qu'il faut dénoncer.
Réponse de le 25/09/2013 à 14:29 :
C'est le l'endroit du pouvoir et le niveau du pouvoir qui créent la magouille. Donc en ce moment les magouilles de droite sont tout en haut (l'équipe actuelle est trop récente) et les magouilles de gauche sont à la mairie ou au conseil régional. Plus c'est en haut, plus c'est gros et plus on les trouve, c'est pourquoi il vous semble que la gauche soit plus vertueuse et ce n'était pas du tout le cas entre 81 et 95.
a écrit le 25/09/2013 à 11:02 :
le mensonge institutionnalisé par la république Francaise.
Comment être respecté après çà?
Réponse de le 25/09/2013 à 11:14 :
comment LES respecter?
a écrit le 25/09/2013 à 10:55 :
Le "critère" des 3% n'a plus aucun sens : il a été choisi alors que la dette était de 60% et la croissance de 5%. Multipliez les 2, vous trouvez les 3% qui permettent de ne pas augmenter le poids RELATIF de la dette.
Avec le même calcul aujourd'hui, la barre serait autour de 1%... bien loin des 3,6% visés.
Il serait plus pertinent de calculer le déficit primaire (hors charge de la dette) et son évolution... et aussi croiser les doigts pour que le taux de nos dettes ne décole pas trop vite.
Réponse de le 25/09/2013 à 11:19 :
Le particulier qui fait un prêt chez Cetelem pour payer son prêt BNP sait très bien qu'il n'avance pas, accumule de la dette et finira dénué à un moment donné. Un pays le fait, continue, persévère, empile. Je ne vois pas comment une dette pourrait diminuer en continuant d'emprunter.
a écrit le 25/09/2013 à 10:54 :
"afin d'éviter que des particuliers non imposables le deviennent": et on trouve ça normal que certain ne payent pas d'impots? apparement oui car on fait tout pour taxer tjs les meme et rien demander (meme symboliquement) aux autres.
a écrit le 25/09/2013 à 10:18 :
Et encore, 3,6 % de déficit si nous réalisons 3,9% de croissance. Et ça, ce n'est pas gagné !:)
a écrit le 25/09/2013 à 10:11 :
"Il ne s'agit pas d'une baisse équivalente, mais de 15 milliards économisés par rapport à la tendance."
Hollande et Moscovisi nous prennent vraiment pour des C..s à nous pipoter de la sorte
et que valent leur promesse il y a 9 mois ils nous affirmaient que le déficit serait de 3,7 ..; finalement sans angoisse il passe à 4,1
en 2012 c'était la même incapacité à réaliser le budget sans dérapage
se sera donc pareil en 2014 : 3,6 en septembre 2013 , confimé en février 2014 et en juillet 2014 on annoncera 4% et ce n'et pas de notre faute c'est ???
Sarkozy ? Angela ?

SANCTION de ces incompétents menteurs
Réponse de le 25/09/2013 à 11:24 :
Arrêtez avec votre victimisation de Sarkozy, aussi incompétent que Hollande !
a écrit le 25/09/2013 à 10:10 :
Hollande comme Sarkozy privilégie la monarchie parlementaires et fonctionnaires de la fonction d'état, publique, territoriale, chu, entreprises publiques (sncf, ratp, edf, etc) avec leurs salaires surpayés, retraites spécifiques, privilèges et avantages au détriment de l'intérêt général et de la majorité des français de la société civile laminés par le travaillé plus pour gagner moins, taxes, impôts, chômages et larmes... voir la pauvreté. OU EST LE LEADER POLITIQUE FRANCAIS QUI AURA LE COURAGE DE FAIRE LES REFORMES STRUCTURELLES POUR METTRE FIN A CES MONARQUES DE DÉPUTES SÉNATEURS ET A CETTE CASTE DE NABABS DE 5,2 MILLIONS DE FONCTIONNAIRES QUI RUINENT NOTRE PAYS !!!
En urgence fermeture des administrations publiques sans utilités ou en doublons, augmentation des heures de travail des fonctionnaires, licenciement sec pour les agents sans taches de travail ou abonnés à l'absentéisme, idem pour les salariés des entreprises publiques réduction du nombre de députés, sénateurs, présidents régions, départements, abolition des privilèges et avantages, réforme du mille feuille administratif des collectivités territoriales, privatisation totale d'edf, sncf, ratp, prisons, éducation nationale etc, etc, etc... LES CONTRIBUABLES DU PRIVE NE VEUT PLUS PAYER POUR CETTE CASTE DE NABABS !!!
Réponse de le 25/09/2013 à 10:58 :
Entièrement d' accord avec " République bananière" : Dehors tous ces nuisibles du système payés grassement par les contribuables du privé qui sont les seuls à casquer pour leurs retraites !!!!
Réponse de le 25/09/2013 à 11:05 :
Moi mais je n'ai pas de parti, pas d'amis, pas d'argent, pas de relations, pas de poids, pas d'expression médiatique. En bref rien alors qu'une carrière politique se fait sur une vie et qu'il faut 30 ans d'encartage pour accéder à un pouvoir. Au bout de 30 ans vous ne savez donc rien faire d'autre que de la politique avec toutes ses dérives pour vous maintenir. Donc retour à la case départ. Ce sont des passerelles plus larges et plus rapides en tre le monde politique et le monde du travail qui devraient être revues. Rien que la durée sur 2 mandats max vous amènerait plus de diversité et la fin de systèmes à la Guérini. La réforme, c'est du temps et plutôt que la grande révolution qui n'arrivera jamais, réclamez les petites amélioratiosn qui changeront tout (durée 2 mandats max, référendum, transparence publiée des comptas, avantage aux fonctionnaires élus par la possibilité de garder la place au chaud et peut être même obligation d'avoir exercé un emploi pendant un certain temps hors tous mandats, etc ...). Des solutions simples existent, il faut aussi du courage mais si le courage n'est pas là: vous ne le verrez jamais dans vos solutions trop radicales. Je crois plus à l'évolution qu'à la révolution qui coupe les têtes, 5 ans après, de ceux qui ont porté la révolution.
Réponse de le 25/09/2013 à 11:48 :
Dès que ça sort du cocon traditionnel, ça se fait balayer. Autant un Hulot laminé, un Dupont Aignan inexistant, un Rocard grillé, un Juppé poussé à la retraite, etc ... tous out d'une manière ou d'une autre dès qu'ils ont voulu y mettre un poil d'intelligence et retirer la perruque du politique. PS: les noms cités ne sont qu'à titre d'exemple et non de préférence.
Réponse de le 25/09/2013 à 14:00 :
Ce n'est pas parce que vous ânonnez toujours le même discours copier/coller que vous avez raison. Demandez donc aux élus UMP de mettre en place votre projet dans les municipalités dont ils ont la charge : on verra bien si le "système clientélisme" que vous dénoncez disparaîtra ! (Tiens c'est étonnant que l'UMP demande des économies qu'il n'a jamais appliqué ni à l'Etat, ni dans aucune collectivité dont il a la charge !!!!!!)
Comique !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :