Légère embellie en vue pour l'emploi des cadres

 |   |  295  mots
Près d'une entreprise sur deux a l'intention d'embaucher un cadre au 4ème trimestre / Reuters.
Près d'une entreprise sur deux a l'intention d'embaucher un cadre au 4ème trimestre / Reuters. (Crédits : Reuters)
Comme l'an passé, près d'une entreprise sur deux a l'intention de recruter un cadre au quatrième trimestre 2013, selon la dernière note conjoncturelle publiée, ce mercredi, par l'Apec. Elles sont en revanche plus nombreuses à être certaines d'embaucher.

L'avenir s'éclaircit quelque peu pour les cadres. Comme l'an passé, près d'une entreprise sur deux (49%) déclare avoir l'intention d'embaucher un cadre au quatrième trimestre 2013, selon la dernière note conjoncturelle publiée par l'Apec (Association pour l'emploi des cadres), ce mercredi 23 octobre. Elles sont surtout plus nombreuses qu'il y a un an à être certaines de recruter. 76% comptent ainsi finaliser leur intention d'embauche.

"La confiance des entreprises semble se restaurer peu à peu dans un contexte économique plus favorable. Cette amélioration devrait profiter à tous les niveaux d'expérience, notamment aux jeunes diplômés", souligne Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec. 

Si vous avez entre un an et dix ans d'expérience, vous restez la cible préférée des employeurs. Même si la proportion d'entreprises envisageant d'embaucher des jeunes diplômés ou des personnes bénéficiant de 10 à 20 ans d'expérience progressent largement (+10 points en un an dans les deux catégories). La majorité des recrutements envisagés concernent des commerciaux (45%) et des cadres spécialisés en R&D (30%).

Des embauches, mais peu de créations d'emplois

Au troisième trimestre, le nombre d'entreprises de plus de 100 salariés ayant recruté au moins un cadre a progressé d'un point sur un an, de 54% à 55%. Les embauches ont augmenté dans les secteurs de l'informatique (+9%), du commerce-transports (+9%) et du médico-social (+10%). Elles ont en revanche diminué de quatre points dans l'industrie, la construction et la banque-assurance.

Si les entreprises recrutent, elles ne créent par contre pas forcément d'emplois. Plus de la moitié des sociétés (54%) qui ont embauché au troisième trimestre ont en réalité pourvu des postes vacants. Seuls 23 % des recrutements sont dus à un accroissement d'activité.

 

> Consultez toutes nos offres d'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2013 à 13:59 :
Il faudrait cesser de traduire en chiffres censés être signifiants des "intentions". Ceci est valable pour les "intentions" d'investir des entreprises, les "intentions" de vote des citoyens...
a écrit le 23/10/2013 à 12:51 :
le chômage est grandissant, tous les postes et tous les secteurs sont touchés!
je trouve honteux que des articles comme celui ci parle d'une embellie alors que nous souffrons tous du chômage de masse.

Cdlt
a écrit le 23/10/2013 à 11:16 :
L'APEC qui est une officine du MEDEF nous a déjà habitué pour ses publications de propagande ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :