Bernard Cazeneuve envisage de "baisser les impôts dès 2016"

Le ministre délégué au Budget a déclaré que le gouvernement était engagé dans une diminution de la presse fiscale.
Le ministre du Budget vise une réduction dès impôts dès 2016 grâce à une réduction des dépenses publiques.
Le ministre du Budget vise une réduction dès impôts dès 2016 grâce à une réduction des dépenses publiques. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Trois jours après la conférence de presse dans laquelle François Hollande exprimait son refus de voir les impôts des ménages augmenter, Bernard Cazeneuve a déclaré sur Europe 1 possible des baisses d'impôts dès 2016.

"Nous sommes dans une trajectoire qui, sur les trois ans qui viennent, va nous conduire à ne faire que des économies pour pouvoir, à partir de 2016, baisser les impôts."

Retour de la croissance

En septembre sur la même radio, le ministre délégué au Budget expliquait déjà vouloir être «le ministre des économies, pas le ministre des impôts". Dès novembre, le gouvernement parlait d'une inflexion des impôts en 2017 après une stabilisation des prélèvements obligatoires en 2015.

Mardi, le président François Hollande a confirmé les 50 milliards d'euros d'économies précédemment annoncées sur la période 2015-2017, restant toutefois flou sur certains points. Un retour de la croissance en 2014, tirée par certains secteurs comme l'aéronautique civile et la sidérurgie, permettrait plus de marges de manœuvres au gouvernement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 46
à écrit le 18/01/2014 à 15:49
Signaler
Quel jour et à quelle heure ?

à écrit le 18/01/2014 à 14:24
Signaler
Cazeneuve c'est un bouffon, ballotté par ses directeurs et chefs de cabinets. Un nul qui parle dans le micro pour dire des banalités et des sottises.

à écrit le 18/01/2014 à 10:04
Signaler
C sur après la remise a plat il y aura une baisse pour certains mais j'ai oublié de vous dire qu'il y aura une hausse pour les autres

à écrit le 18/01/2014 à 9:54
Signaler
Vu le déficit actuel dans les comptes de l'état, il ne faut pas réver. Tout celà c'est des effets d'annonces pour les prochaines élections, nous ne sommes pas dupes. Malheureusement les socialistes viennent de prouver leur incapacité à gérer le pays ...

à écrit le 18/01/2014 à 9:31
Signaler
merci no't bon maitre....

à écrit le 18/01/2014 à 8:47
Signaler
Baisser mes impôts en 2016...juste une année avant les prochaines élections présidentielles....bigre ....quelle bonne idée. Messieurs les journalistes de la Tribune, pouqriez vous demander à M. CAZENEUVE qu'il infirme/confirme la teneur de cet artic...

à écrit le 18/01/2014 à 8:45
Signaler
c'est la première promesse électorale de 2017 après celle des vœux . vont tout revoir , même la première dame ! c'est dire .

à écrit le 18/01/2014 à 8:27
Signaler
ça ne serait pas plutôt case vide?

à écrit le 17/01/2014 à 22:29
Signaler
Il est fort possible que fin mars, début mai 2017, il y ait de fortes baisses prévisionnelles d'impots.

à écrit le 17/01/2014 à 20:18
Signaler
Vu la dette et le déficit, il serait pour moi plutôt plus efficace de diminuer les dépenses jusqu'à faire un excédent budgétaire afin de ne plus creuser la dette, puis de laisser le niveau des impôts intact pour que l'excédent diminue progressivemen...

le 18/01/2014 à 9:08
Signaler
OK mais ça fait 75 Ge (déficit actuel + 35 Ge d'allocations familiales) en 3 ans en tenant compte du fait que la sécu croit au minimum comme la population (+ pour la santé), que les fonctionnaires ont la sécurité de l'emploi avec un taux de départs n...

le 18/01/2014 à 18:04
Signaler
Il est possible de ne plus faire de déficit. Cela revient a économiser 75 milliards environ sur plus de 1100 milliards (état et protection sociale), soit 7% a faire en quelques années. Une fois le déficit supprimé, maintenir le niveau actuel des impô...

à écrit le 17/01/2014 à 19:29
Signaler
Oui mais si on baisse les impots cpmment on paiera les maitresses de NONO ?

à écrit le 17/01/2014 à 19:03
Signaler
Il nous prend vraiment pour des imbéciles, s'il pense que l'on va marcher pour les prochaines élections, on est des veaux mais il ne faut pas pousser.

à écrit le 17/01/2014 à 18:24
Signaler
Cela veut-il dire que les impôts vont encore augmentés en 2014 et 2015 ?? Rassurons-nous ils auront sauté d'ici là

à écrit le 17/01/2014 à 17:32
Signaler
Il est vraiment bien ce type!

à écrit le 17/01/2014 à 17:16
Signaler
encore une promesse électorale avec les autres,on est habitué a ce genre de plaisanteries et les Français ne sont pas dupes,cher monsieur avec votre air d'en imposer a tout le monde vous feriez mieux de vous taire et de ne pas nous annoncer de telle...

le 17/01/2014 à 18:26
Signaler
il ne faut pas avoir fait l'ENA pour comprendre la supercherie baisse des impots en 2016 ,elections presidentielle en 2017 pleine de promesses non tenues ,et augmentations des impots en 2018 ,en plus Mr et faudrait pas oublier de supprimer la prime d...

à écrit le 17/01/2014 à 17:11
Signaler
trop tard on sera mort avanr.

à écrit le 17/01/2014 à 16:50
Signaler
Avoir une maitresse devrait etre imposé à l'impôt sur la Fortune,car tout le monde ne peut se payer 2 femmes

à écrit le 17/01/2014 à 16:47
Signaler
françois h travaille clairement pour sa réélection. Après le fiasco des 2 premières années cap à droite toute et prévision de cadeaux aux électeurs avant 2017. La reprise économique déja bien amorcée chez nos partenaires , finira bien par nous attein...

le 17/01/2014 à 17:24
Signaler
Votre voyance est parfaitement justifiée car nous serons toujours des gogos...

à écrit le 17/01/2014 à 16:44
Signaler
Les élections arrivent,il faut promettre des choses quitte à pas les tenir.Demain on rase gratis.Un socialiste qui baisse les Impôts ,alors que même la droite les a augmentés ???

à écrit le 17/01/2014 à 15:48
Signaler
En clair cela veut dire qu'on va encore augmenter en 2014 et 2015 les impôts puis ensuite on verra si on peut tenir notre promesse pour 2016.

à écrit le 17/01/2014 à 15:12
Signaler
Trop fort. D'abord, on colle une sacré raclée à nos impôts, et quand on voit que ça empire les choses, on joue les sauveurs en prétendant vouloir les diminuer. A pleurer.

à écrit le 17/01/2014 à 14:28
Signaler
La bonne blague ! Ce n'est pas une surprise d'entendre dire que les impôts baisseront dans la perspective des prochaines présidentielles. Heureusement que le ridicule ne tue pas !

à écrit le 17/01/2014 à 14:10
Signaler
Aux pays des promesses,on meurt de faim

à écrit le 17/01/2014 à 14:01
Signaler
Notre ministre lit dans une boule de cristal de terre cuite une boule très politique. Il n'a aucune idée hors discours de ce qui se passera dans 3 mois alors parler en années montre le côté petit politicien de base à la recherche quelques voix pour ...

à écrit le 17/01/2014 à 13:36
Signaler
MOUHAHAHAHA... c'est rien, c'est nerveux...

le 18/01/2014 à 9:35
Signaler
Que votre post est le bienvenu, tant il est très juste et concis. Merci.

à écrit le 17/01/2014 à 13:31
Signaler
La "presse" fiscale ?

à écrit le 17/01/2014 à 12:57
Signaler
Qui est sérieux aujourd'hui face à ses responsabilités ? Qui ? A suivre

à écrit le 17/01/2014 à 12:43
Signaler
encore une tarte à la crème juste avant les élections.

à écrit le 17/01/2014 à 12:40
Signaler
Que voulez vous, après toutes ces augmentations d’impôts, une baisse providentielle au moment des élections sera la bienvenue.... quelle médiocrité. Nous savons tous que trop d’impôts favorise les délocalisations et le travail au noir, alors pourquoi...

à écrit le 17/01/2014 à 12:40
Signaler
Que voulez vous, après toutes ces augmentations d’impôts, une baisse providentielle au moment des élections sera la bienvenue.... quelle médiocrité. Nous savons tous que trop d’impôts favorise les délocalisations et le travail au noir, alors pourquoi...

à écrit le 17/01/2014 à 12:34
Signaler
"Bernard Cazeneuve est un type bien, sérieux dans son travail." je dirais même qu'il est "brave".

le 17/01/2014 à 13:27
Signaler
Il ne faut pas écrire ce que les français pensent de Valls, car la censure a été immédiate, mais la censure n'arrange en rien la très mauvaise opinion qu'on les français de Valls et de Moscovici. La censure "TOUT LE MONDE en PARLE" Les sonda...

le 18/01/2014 à 15:52
Signaler
Vals est à Dieudonné ce que Dieudonné est à Vals

à écrit le 17/01/2014 à 12:30
Signaler
oui bien sur avec le derapage bugetaire ces sur

le 17/01/2014 à 14:37
Signaler
toto dérape sur l'ortho ?

à écrit le 17/01/2014 à 12:10
Signaler
suite du feuilleton " demain on rase gratis"

à écrit le 17/01/2014 à 11:25
Signaler
Ce professeur NINBUS nous démontre avec ses théories abracadabrantes que les hausses des impôts ne sont pas des hausses et que les déficits ne sont pas, non plus, des déficits. Qui comprendra qui voudra! de toute façon nous sommes que des imbéciles ...

le 17/01/2014 à 17:22
Signaler
EH bien oui nous sommes vraiment des imbéciles d'avoir choisi le " normal" et son équipe de déments. Ils ont raison de nous exploiter sans de retenu. En 2017 ça sera la même équipe et le même "Normal" car nous serons toujours des imbéciles!

à écrit le 17/01/2014 à 11:16
Signaler
Juste avant les élections, c'est bien cela ?

à écrit le 17/01/2014 à 11:09
Signaler
il s'agit d'un nouveau film des charlots . annoncer une baisse d'impots le jour où on annonce que le deficit derape

le 17/01/2014 à 17:31
Signaler
Ca c'est un film à revoir en permanence!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.