Le montant de la fraude à Pôle emploi en 2013 : 58,7 millions d'euros

 |   |  273  mots
L'organisme a tout de même réussi à éviter 41,8 millions d'euros de fraude en 2013.
L'organisme a tout de même réussi à éviter 41,8 millions d'euros de fraude en 2013. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'organisme qui gère la carrière professionnelle de plus de 3 millions de personnes aurait encore quelques progrès à faire en matière de lutte contre l'escroquerie, selon Le Parisien.

58,7 millions d'euros. Tel est le montant de la fraude subie par Pôle emploi en 2013, selon Le Parisien. Le quotidien rappelle à cet égard que les moyens de lutte contre la fraude de l'organisme social, qui a versé quelque 33 milliards d'euros d'allocations l'an passé, demeurent limités. La Cour des Comptes a d'ailleurs récemment félicité les progrès accomplis en matière de lutte contre l'escroquerie tout en assurant que la prévention et la formation des conseillers sur le sujet méritaient d'être améliorées.

41,8 millions de fraude évitée

Entre les faux chômeurs, ceux qui gonflent leur salaire pour être mieux indemnisés ou encore ceux qui ne déclarent pas leurs périodes d'activité, il n'est pas étonnant que quelques fraudeurs passent entre les mailles du filet. Il faut dire que Pôle emploi gère tout de même 3,3 millions de dossiers. Cela dit l'organisme a tout de même réussi à détecter et éviter 41,8 millions d'euros de fraude l'an passé, précise le quotidien.

Pas de cadeau pour les fraudeurs

Pour Réjane Biolet, directrice de la prévention et de la lutte contre la fraude chez Pôle emploi, citée par Le Parisien, "ce n'est pas le rôle du conseiller de lutter contre la fraude". Evoquant en outre l'édition d'un "livret de sensibilisation à la fraude", elle se félicite des 7.308 dossiers frauduleux détectés en 2013. A cet égard, elle rappelle qu'"aucun cadeau n'est fait aux fraudeurs". L'organisme a ainsi déposé 614 plaintes dont 236 au pénal en 2013, précise-t-elle. Et "les poursuites ne sont jamais abandonnées".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2014 à 12:55 :
Ces 57 millions sont à mettre en regard des 60 a 70 milliards de la fraude/ évasion fiscale..
Une seule grosse régularisation pour fraude peut rapporter plus que ces 57 Millions! !
Réponse de le 25/02/2014 à 13:29 :
d'un coté 7300 cas de fraude (supposés) à 8000 euros en moyenne. De l'autre 16000 évades fiscaux qui fraudent pour 115 000 euros en moyenne (statistiques sur les 2000 premiers cas "régularisés).... Clairement on n'est pas dans le même monde.
a écrit le 25/02/2014 à 11:50 :
S'il y a fraude du coté des allocataires, il y également fraude du coté du PE sur des cotisations indûment perçues et non remboursées.
a écrit le 25/02/2014 à 11:25 :
Quel est l'intérêt d'un article pour 1.7 pour mille?

il y a plus facile que de tirer sur une frange marginale de la population.
a écrit le 25/02/2014 à 11:08 :
Quel est le montant de la fraude aux cotisations de la part des employeurs?
a écrit le 25/02/2014 à 10:46 :
Quel trou embauchons pour traquer informatiquement ces tricheurs. Mais relativisons car le trou ne représente qu'à peine 20€ par chômeurs! Quel brouhaha nous distrayant des vrais problèmes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :