Le quai d'Orsay obtient la tutelle du commerce extérieur

 |   |  256  mots
La tutelle du commerce extérieur reviendrait à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.
La tutelle du commerce extérieur reviendrait à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. (Crédits : reuters.com)
Le Commerce extérieur ne sera donc pas supervisé depuis Bercy, comme le demandait Arnaud Montebourg.

C'était le feuilleton "remaniement" du jour. Arnaud Montebourg à Bercy et Laurent Fabius au Quai d'Orsay se querellaient à propos du Commerce extérieur. Manuel Valls a tranché. Les attributions de l'ancien ministère, qui était dirigé par Nicole Bricq, seront finalement placées sous la supervision du ministre des Affaires étrangères, selon l'entourage du Premier ministre qui a confié ces informations à Reuters. Un peu plus tôt, la radio RTL publiait une information similaire.

Des décrets pour préciser le partage des tâches

Parmi les dossiers "chauds" du commerce extérieur français figurent des missions stratégiques, comme, par exemple, les négociations sur le traité de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européenne.

Reste à savoir comment ces missions seront partagées entre Bercy et le Quai d'Orsay. "Les décrets préciseront les modalités de collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l'Économie", indique à ce sujet  la source de Reuters à Matignon. 

Fleur Pellerin secrétaire d'Etat? 

Manuel Valls doit en outre préciser qui sera en charge du commerce extérieur sous la tutelle du ministre des Affaires étrangères. Le nom de Fleur Pellerin, auparavant à l'Économie numérique, a régulièrement été cité. Mardi prochain, après la déclaration de politique générale, le nouveau Premier ministre devrait donner les noms des dix secrétaires d'Etats qui devraient rejoindre son gouvernement. 

>> A lire aussi: "Commerce extérieur: et si Montebourg subissait un camouflet"

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2014 à 16:01 :
Ce matin Maàme Sylvie Goulard député européen de son état à fait un léger bon sur sa chaise quand papa Doze a rappelé les nouvelles missions du Quai d'Orsay à savoir le commerce extérieur et le tourisme en plus des affaires étrangères.Elle a rappelé que le commerce extérieur était du domaine de l’Europe et que tout ça avait été dument ratifié par tous les membres de la zone euro et qu'il ne fallait pas prendre les français pour des jambon (enfin je traduis sur le fond).Si j'ai bien tout lu Freud comme disait Coluche,que reste-t-il à nos politiques comme grain à moudre ?.
a écrit le 04/04/2014 à 12:23 :
tout à fait lamentable de voir un remaniement mal défini, voir des ministres se chaparder pour récupérer un pas d'activité, le président mollasson incapable de toute décision qui se cache pour ne rien voir....mais comment as t on pu élire un gastéropode ? et l'eintére^t des français dans tout ça, le chômage ? le traitement des mauvaises dépenses ? les régimes spéciaux ??? etc etc.... chut, on évite, tant pis pour les conséquences, on est fonctionnaire de la politique...donc il suffit d'être présent pour être payé, le reste est accessoire..
a écrit le 04/04/2014 à 9:29 :
Le plus dur reste à faire .....convaincre les services du ministère des finances de passer sous l'autorité des affaires étrangères , la bataille des grands corps va etre rude ....et le risque est de voir les uns et les autres se neutraliser au détriment du commerce extérieur ...avec un effet contraire à celui recherché !!!
Réponse de le 04/04/2014 à 10:15 :
pol C'est tout à fait ça ,on ajoute aussi le tourisme aussi à l'escarcelle.
a écrit le 04/04/2014 à 8:37 :
C'est vraiment un gouvernement de combat mais manolo avait oublié de précisé qu'ils combattaient uniquement pour leur intérêt personnel et pour leur carrière. Vivement les élections européennes.
a écrit le 03/04/2014 à 22:57 :
Lamentable! Chacun joue sa carrière et cherche a flatter son ego au lieu de servir son pays. Qui a le plus d’expérience sur le sujet? Fabius non? Pourquoi la question se pose alors? ils sont la pour enrichir leur CV ou servir la France? c'est un triste spectacle que de voir nos impôts servir à ce tas de personnages puants et égocentriques. Toutes ces passations de pouvoir ou les "moi je"... "ministère prestigieux"... m'ont vraiment complètement abasourdie. Comment devant la gravité de la situation ces petits bourgeois politiques continuent à vivre dans leur dorures avec autant d'aveuglement?
Réponse de le 04/04/2014 à 12:24 :
+ 1000, on est revenu avant 1789 !!!!
a écrit le 03/04/2014 à 21:12 :
Dans les dents Montebourg!
a écrit le 03/04/2014 à 21:11 :
Encore un amateur ! résolument, c'est la fin du commerce extérieur de la France, point à la ligne.
a écrit le 03/04/2014 à 20:28 :
Envoyer notre anti-mondialiste national négocier le traité de libre échange, ça aurait pu être coloré, voire assez amusant à observer.
Réponse de le 03/04/2014 à 23:45 :
Avez vous vu beaucoup de ministre "mouiller le maillot" pour l'industrie ? Montebourg, même si c'est parfois maladroit, à réussit à remettre l'industrie au centre des préoccupations, les "socialos" comme disent certains, ont au moins lancé des actions destinées aux industries manufacturières ! Les divers ministres de l'industrie précédents qu'ont il fait ?? Le dogme des années 90 et début 2000 n'était il pas "les services, les services et encore les services"!!, qui promouvait le "fabless" ???
Réponse de le 04/04/2014 à 1:11 :
Avec vous vu Montebourg visiter des sites industriels autres que ceux en RJ ou il y faisait de la politique et rien de plus.
Avez vous vous entendu une politique de relance de l'industrie en France ?
L'industrie s'impose dans les têtes car elle est une composante essentielle pour résorber le chômage. C'est pour cela qu'un ministère fut créé. Ca n'est pas Montebourg qui en a eu l'idée ! je me demande à ce jour ce que fait ce chantre de l'anti mondialisation aux idées passéistes et inculte en économie à,la tête d'un tel ministère.
Réponse de le 04/04/2014 à 8:46 :
Restez dans votre monde.
Réponse de le 04/04/2014 à 14:15 :
Ce n'était pas une critique envers Montebourg, qui est en effet un des ministres les plus actifs pour tenter de préserver l'emploi français et qui est apprécié pour celà des entrepreneurs. Je soulignais simplement que son engagement antimondialiste (que je soutiens en partie) n'en fait pas le meilleur interlocuteurs d'un accord (que je ne souhaite pas voir signé).
Pour aller plus loin j'espère que le tandem musclé Valls-Montebourg aura la capacité de faire bouger la commission européenne sur l'austérité, ce que ni Ayrault ni Hollande n'avaient réussi. Peut être aussi qu'une grosse claque aux européennes fera bouger les gouvernements et les sortira de leur léthargie libéralo-atlantiste.
a écrit le 03/04/2014 à 20:12 :
de le voir

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :